À la une

Récession, quelle récession ?

César Pérez Ruiz
La vigueur du marché du travail américain a surpris les marchés la semaine dernière avec un demi-million de postes créés en juillet, un chiffre nettement supérieur aux anticipations. La plupart […]
Lire (3 min.)

« Paroles, paroles »

Philippe Crevel
Depuis une quarantaine d’années, la France est confrontée à des problèmes connus de toutes et de tous mais qui perdurent de septennat en quinquennat.
Lire (3 min.)

« Nouvelle destination pour vos investissements :

Grégory Leveillé Nizerolle
2022 témoigne de la résilience du secteur aérien qui s’est nettement repris, malgré ces deux dernières années marquées par la pandémie du COVID-19. De plus, les répercussions des conflits en Ukraine ont contribué à une augmentation des prix du pétrole, qui représentent 30 % des coûts pour une compagnie aérienne. Cependant, le désir de voyager à nouveau et les bons résultats du secteur nous laissent à croire que le vent souffle dans la bonne direction pour l’aérien.
Lire (4 min.)

Le risque émetteur dans les produits structurés

Abdelkarim Hamidouche
« Je vous parle d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître ». Un temps où le risque émetteur focalisait l’attention et la crainte des investisseurs. Alors même si « vacances j’oublie tout », il est probablement utile devfaire un bref rappel sur le risque émetteur dans les produits structurés.
Lire (2 min.)

Le temps des fortes hausses de prix est derrière nous

Alexander Dominicus
Au cours de ces douze derniers mois, de nombreuses entreprises ont bénéficié d'un pouvoir de fixation des prix qu'elles n'avaient plus connu depuis des décennies.
Lire (3 min.)

La Banque du Japon prise en étau

Olivier de Berranger
Dans le sillage des pressions inflationnistes mondiales, toutes les banques centrales, à quelques exceptions près, orientent leurs politiques monétaires vers davantage de resserrement et engagent une lutte sans merci contre la hausse des prix. La Réserve fédérale américaine (Fed) à titre d’exemple vient de monter ses taux de 0,75% pour la seconde fois d’affilée, un mouvement très rare. Parmi ces exceptions, on trouve la Banque du Japon qui, en dépit d’un début d’inflation dans sa zone et d’un yen très bas par rapport au billet vert, ne change pas de cap et maintient une politique monétaire ultra-expansive. Comment l’expliquer ?
Lire (3 min.)

Toute l’équipe du Courrier Financier vous souhaite un bel été

L’équipe du Courrier Financier vous souhaite de belles vacances. Retrouvez-nous à la rentrée pour suivre au quotidien l’actualité financière, économique et patrimoniale.  En attendant la reprise, revivez les moments forts […]
Lire (1 min.)

Coup de froid sur le crédit : des taux moyens proches de 2%

Olivier Lendrevie
Le refrain est désormais habituel... Les taux de crédit immobilier moyens sont, une nouvelle fois, en hausse. Olivier Lendrevie, Président de CAFPI, passe les taux d'intérêt au crible.
Lire (3 min.)

AESTIAM acquiert un immeuble indépendant à Nantes pour le compte de la SCPI Aestiam Placement Pierre.

L’actif est situé au Sud de La Chantrerie, à proximité de l’Erdre, un parc tertiaire facilement accessible en transports et par l’autoroute A11, avec un accès direct à l’aéroport de Nantes et la gare TGV.

Constitué de programmes mixtes (activités économiques et habitation), le parc de la Chantrerie bénéficie d'une concentration exceptionnelle d'entreprises et d'écoles supérieures telles que l'Ecole des Mines de Nantes ou encore Polytech'Nantes. Construit en 2004 et ayant bénéficié de travaux en 2014 puis en 2015, l'immeuble relève de la réglementation ERP 3ème catégorie.

Le bâtiment est aménagé pour accueillir un campus, grâce à des espaces dédiés mais est également adaptable et peut être destiné à un usage de bureaux. L’actif est entièrement loué pour un bail de 6 an fermes au CESI, l’une des 204 écoles d’ingénieurs françaises accréditées à délivrer un diplôme d’ingénieur. Elle compte plus de 26 000 étudiants au travers de 25 campus en France mais aussi en Espagne et en Algérie.

« Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’Aestiam Placement Pierre qui a fait de l’enseignement un axe de diversification avec déjà plusieurs acquisitions de ce type à son actif, telles que l’école AMOS à Lille ou encore l’immeuble Euclide à Marseille. » déclare Frédérique FAUCONNIER, Directrice des investissements chez AESTIAM.

Lire (2 min.)

Baltis Capital évolue et réaffirme son identité

6 années pendant lesquelles nous avons travaillé pour vous offrir les meilleures opportunités d’investissement et la meilleure expérience possible pour souscrire.

Depuis notre 1ère opération près de Lille (la fameuse poissonnerie…) nous avons financé plus de 85 projets, du futur siège régional de GRDF à Rouen à la restructuration d’un immeuble de bureaux rue de Rivoli à Paris en passant par la réhabilitation d’un ancien centre médical pour enfants à Boulogne-Billancourt.

Nous avons également acquis un Franprix à Nanterre, La Poste de Perros-Guirec, un restaurant Berliner dans le cœur du 9ème arrondissement à Paris ou encore un ensemble immobilier durable et responsable près de Lille.

L’obtention de notre agrément AMF en 2019 nous a permis d’assoir notre légitimité et notre ambition de démocratiser le secteur de l’investissement immobilier.

Notre volonté est de systématiquement vous proposer des projets avec une histoire, combinant sens et performance financière et souvent proches de chez vous. Nous sommes convaincus que l’immobilier doit être plus circulaire, et que nos investissements doivent être le reflet de nos convictions et de nos choix au quotidien.

Nous souhaitons devenir un véritable acteur digital et engagé du financement pour redessiner ensemble l'immobilier de nos villes et de nos territoires.

Avec de nombreux projets en perspective et forte d’une croissance continue, Baltis Capital arrive à un moment clé de son développement. C’est donc l’occasion de réaffirmer notre raison d’être et notre mission à travers un nouveau logo et un nom revisité.

Baltis, un nom porteur de sens aux multiples origines

Le nom « Baltis » vient de « baaltis » une divinité protectrice de la ville. La racine « baal » signifie en hébreu « posséder et être propriétaire ».

L’alliance de ces deux racines forment Baltis, une société à la personnalité forte, résiliente et audacieuse ayant pour mission de protéger nos territoires.

L’ambition de Baltis est simple : vous permettre de protéger nos villes en investissant dans des projets immobiliers porteurs de sens.

Le Groupe Magellim, un acteur de référence, engagé et ambitieux

En 2021, Baltis s’est rapprochée du Groupe Magellim, un acteur global et intégré de l’investissement, qui apporte à ses clients des projets d’investissements durables, responsables et porteurs de sens pour les territoires et rejoignant ainsi pleinement l’ADN de Baltis. 

Après plusieurs prises de participation, le Groupe Magellim connait un fort développement et regroupe aujourd’hui plusieurs sociétés de gestion dont Foncière MagellanA Plus Finance et Turgot Capital.

Le Groupe Magellim gère plus de 3,3 milliards d’actifs sous gestion et rassemble plus de 120 collaborateurs mus par une même volonté d’innover et d’agir sur l’investissement de demain.

C’est donc tout naturellement que notre nouveau logo s’intègre dans l’univers du groupe en reprenant ses codes graphiques.

Fort de cette nouvelle identité, nous continuons notre dynamique avec la volonté d’accélérer notre développement.

Les prochains mois devraient ainsi être riches avec :

  • De nombreux recrutements
  • Le lancement de nouveaux produits d’investissement
  • Une ouverture à l’internationale début 2023 
  • Une croissance externe avec le rachat d’une plateforme de crowdfunding avec un fort ancrage territorial #staytuned 😊

Plus que jamais nous souhaitons nous affirmer comme un acteur engagé et incontournable du crowdfunding au service de nos villes et de nos territoires

Merci à nos partenaires et à nos proches qui nous accompagnent depuis le 1er jour, à tous les talents qui ont croisés notre chemin et enfin à vous tous pour votre engagement à nos côtés ! 

Lire (6 min.)

Les titres obligataires liés : une alternative aux obligations

Abdelkarim Hamidouche
Le titre obligataire lié séduit à nouveau les investisseurs. Quid de cette famille de produits structurés qui avait quasiment disparu... Les éclairages de Abdelkarim Hamidouche, spécialiste produits structurés chez Mirabaud.
Lire (3 min.)

Nos Partenaires