Innovacom accueille un nouveau Partner

Innovacom — spécialiste du capital-innovation en France, associé du Groupe Turenne — annonce ce jeudi 24 septembre l’arrivée d'un nouvel Associé (Partner). Fort d’une expérience de plus de 10 ans dans le milieu du capital-risque (venture capital), Benjamin Wainstain (44 ans) rejoint Innovacom aux côtés de Vincent Deltrieu, Jérôme Faul et Frédéric Humbert.

Croissance et transition numérique

Ce recrutement témoigne de la croissance d’Innovacom. La société revendique près de 150 M€ sous gestion et deux fonds en cours de levée (Avenir Numérique 2 et technocom3). Innovacom entend « accompagner la transition numérique des secteurs d’avenir en finançant les innovations indispensables à cette transformation », précise Jérôme Faul, Managing Partner d’Innovacom.

L’expérience de Benjamin Wainstain dans le financement des startups de la transition environnementale va renforcer la capacité d’Innovacom à investir dans les secteurs d’avenir de la transition numérique. « Je me réjouis de pouvoir apporter mon expérience, notamment dans les sujets liés à la Smart City, aux transports et à l’énergie » commente Benjamin Wainstain.

Focus sur le parcours de Benjamin Wainstain

Benjamin Wainstain est diplômé de l’Ecole Polytechnique (1996-1999), d’un Master en Bioinformatique de l’université de Marseille Luminy (2000-2001) et de l’école des Eaux et Forêts (ENGREF, 1999-2001). Au cours de sa carrière, Benjamin Wainstain travaille notamment chez Innoven (2007-2008) ; CEA investissement —devenu Supernova Invest (2008-2011) ; Demeter (2012-2019) ; et Entrans Capital (2019-2020).

Durant son parcours, Benjamin Wainstain accompagne et participe à l’entrée au capital de start-ups remarquées — Symbio (spécialiste de la mobilité hydrogène racheté par Michelin), I-TEN (fabricant de micro-batteries, dont Innovacom est également investisseur) ou encore Zenpark (premier opérateur européen de parkings partagés) — et a siège au board d’une quinzaine de sociétés hautement innovantes.

Lire (2 min.)

IA : Axionable analyse les risques et les opportunités ESG pour les acteurs de la finance

Axionable — spécialiste français de l’intelligence artificielle durable et responsable — annonce ce jeudi 24 septembre lancer sa solution à base d'intelligence artificielle (IA) « Arcade by Axionable ». Objectif, accélérer la finance responsable et l'intégration des critères ESG, grâce à une vision éclairée des risques et opportunités durables jusqu’au pilotage des impacts.

Faire évoluer le rôle de l’analyste

« Arcade by Axionable » s’adresse aux acteurs de la finance — banques, société de gestion, agences, etc. — dans l'objectif de collecter et de modéliser les millions de données qui constituent une évaluation ESG précise. Cet outil est labellisé et soutenu par la Banque Publique d'Investissement (BPI) et la Région Ile-de-France.

« Arcade by Axionable » est une solution d’analyse augmentée et prédictive, qui offre un cadre méthodologique à l’élaboration d’évaluations ESG. Elle fournit une analyse ESG augmentée (automatisation de la collecte et de tâches spécifiques, données alternatives, élargissement de la couverture, modélisation de données, etc.) et une analyse prédictive (identification des incohérences, définition de signaux faibles, modélisations de scénarios, etc.)

« L’intelligence artificielle (IA) doit être perçue comme un formidable outil d’accélération de la finance durable en comblant les manquements en termes de couverture, de fréquence et de méthodologie tout en permettant une efficacité opérationnelle accrue », explique Jean-Philippe Rayssac, Directeur finance durable Axionable.

L’IA, l'avenir de l'analyse ESG

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) constituent les trois piliers de l'analyse extra-financière. Ils permettent d’évaluer la responsabilité des entreprises vis-à-vis de l’environnement et de leurs parties prenantes : salariés, partenaires, sous-traitants, clients, actionnaires. Depuis les années 2000, ils sont davantage pris en compte dans les processus d’investissement et de financement.

La transition énergétique et l’émergence d’une finance durable constituent des enjeux clés pour les marchés financiers, la stabilité financière et la protection des investisseurs. Il existe déjà des référentiels propres aux agences de notation. Si la Commission Européenne travaille à une révision de la directive extra-financière, il reste encore à définir une méthodologie d’évaluation homogène, transparente et équitable.

Les acteurs financiers agrègent des milliards de données. L’IA appliquée au scoring ESG a ainsi un rôle à jouer : elle permet non seulement une efficacité opérationnelle, un élargissement de la couverture (crédit, petites capitalisations, pays émergents, etc.) mais aussi de délivrer des analyses prédictives de performance qui aideront à anticiper les impacts extra-financiers positifs comme négatifs, et de réajuster les stratégies.

Lire (3 min.)

Primonial REIM recrute une Responsable de la Relation Clients Locataires et du Marketing des Immeubles

Primonial REIM — spécialiste des OPCI — annonce ce jeudi 24 septembre l’arrivée de sa Responsable de la Relation Clients Locataires et du Marketing des Immeubles. Héloïse Breton rejoint la Direction Asset Management, qui compte une quarantaine de collaborateurs. Elle est directement rattachée à Charles Ragons, Directeur de l’Asset Management de la société de gestion.

Croissance de Primonial REIM

Héloïse Breton aura pour mission de piloter l’ensemble des relations de Primonial REIM avec ses clients locataires. Elle développera une approche partenariale avec les Grands Comptes, et travaillera le positionnement des immeubles sur leur marché.

Cette création de poste intervient dans un contexte de fort développement de Primonial REIM — qui revendique actuellement plus de 22 Mds€ d’encours sous gestion, 1 200 immeubles, 7 000 locataires — et s’inscrit dans la volonté stratégique de la Direction de l’Asset Management de :

  • renforcer les relations avec ses clients locataires (bureaux, santé/éducation, résidentiel, commerces et hôtellerie) pour les accompagner dans leurs problématiques immobilières multiples ;
  • intégrer les attentes actuelles et futures des utilisateurs des immeubles en matière d’usages et de services ;
  • porter une attention particulière à l’expérience vécue par les utilisateurs des immeubles gérés par Primonial REIM. 

Focus sur le parcours d'Héloïse Breton

Héloïse Breton est diplômée de Sciences-Po Paris et de l’Université Johns Hopkins University à Baltimore aux Etats-Unis. Elle travaille depuis plus de 13 ans aux cotés des Utilisateurs d’immobilier d’entreprise, dans la mise en œuvre de leur stratégie immobilière. Héloïse Breton débute sa carrière en 2007 chez AOS Studley à Paris, comme Consultante en Stratégie Immobilière.

En 2011, elle intègre le cabinet Parella en qualité de Directrice de Projet Stratégie immobilière. En 2015, Héloïse Breton rejoint JLL Paris comme Directrice Consulting et Transaction Management, et accompagne les projets de transformation des grandes entreprises parisiennes. En 2017, elle part à Marseille pour créer l’équipe conseil Corporate Solutions Méditerranée, poste qu’elle occupait jusqu’à présent.

Lire (2 min.)

Courtage : Predictis ouvre un centre d’affaires à Bordeaux

Predictis — spécialiste du courtage en assurance vie, filiale du Groupe Premium — annonce ce jeudi 24 septembre l’ouverture de son nouveau centre d’affaires à Bordeaux. Ces locaux permettront à la société présidée par Olivier Farouz d’asseoir sa présence en région Nouvelle Aquitaine et de proposer un panel de solutions patrimoniales à sa clientèle locale. […]

Predictis — spécialiste du courtage en assurance vie, filiale du Groupe Premium — annonce ce jeudi 24 septembre l’ouverture de son nouveau centre d’affaires à Bordeaux. Ces locaux permettront à la société présidée par Olivier Farouz d’asseoir sa présence en région Nouvelle Aquitaine et de proposer un panel de solutions patrimoniales à sa clientèle locale.

Predictis souhaite ainsi prendre part au développement économique local. Le courtier développe une offre personnalisée en matière de retraite, prévoyance, santé ou immobilier, à destination des Travailleurs non-salariés (TNS) — comme des chefs d’entreprises ou professions libérales, qui disposent de couvertures ne correspondant pas toujours à leurs besoins.

S'implanter à Bordeaux

Gérés par l’Union des Mandataires Intermédiaires d’Assurances (L’UMIA), ces nouveaux espaces de bureaux seront mis à disposition des conseillers qui souhaitent s’implanter à Bordeaux. Situés Cour du Médoc — quartier des Chartrons — à côté de la Cité du vin, ils accueilleront dans un premier temps composé de 7 conseillers.

C'est une région « stratégique pour le développement de Predictis, qui entend poursuivre son déploiement en région pour répondre aux besoins spécifiques de ses clients sur l’ensemble de l’hexagone », commente Olivier Farouz, Président du Groupe Premium et Président Directeur Général de Predictis

« Nous sommes ravis que l’UMIA, l’Union des Mandataires Intermédiaires d’Assurances, présidée par José Nevado, nous suive dans l’implantation de nouveaux locaux dans cette région. Les conseillers pourront ainsi avoir un cadre et un support pour pouvoir apporter à nos clients un conseil avisé et optimal », ajoute Lucie Afonso, Directrice commerciale.

Croissance de Predictis

Ces conseillers s’appuieront sur la puissance de frappe du réseau de Predictis, sur son expertise ainsi que celles de ses partenaires de référence comme Swiss Life, Aviva et Groupama Gan Vie, pour apporter un service et des conseils avisés en gestion de patrimoine, retraite et prévoyance.

Predictis poursuit sa croissance depuis sa création en 1997. Sur cette lancée, l’année 2019 a marqué un bond en avant pour Predictis, qui a dépassé les 21 millions d’euros de chiffre d’affaires au 31 décembre 2019 — soit une croissance organique en progression de 18 %.

La société compte actuellement une cinquantaine de salariés, plus de 300 Mandataires intermédiaires d’assurance (MIA) et 9 Centres d’affaires — dont les plus récents à Lyon, Toulouse, Nice et désormais Bordeaux — qui couvrent l’ensemble du territoire.

Lire (3 min.)

Sogenial Immobilier recrute un Responsable Commercial

Sogenial Immobilier — spécialiste de l'épargne immobilière — annonce ce mercredi 23 septembre le recrutement d'un nouveau Responsable Commercial. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mehdi Guettafi s’occupera de promouvoir auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) les deux SCPI « Cœur de Ville » et « Cœur de Régions ».

Focus sur le parcours de Mehdi Guettafi

Mehdi Guettafi

Medhi Guettafi est titulaire d’un Master II au sein de l’ESC Pau en spécialisation « Audit Expertise ». De 2010 à 2014, il intègre BNP Paribas,  Avenue de la grande armée dans le XVIIe arrondissement de Paris, en qualité de Conseiller en Patrimoine Financier.

Pendant deux ans, il gère un portefeuille clients « banque Privée » chez HSBC en qualité de Conseiller 1er dans l'agence Place de Breteuil à Paris. Mehdi Guettafi rejoint ensuite la Société Générale, afin d'accompagner des clients professionnels. Récemment, il animait chez PSA Finance un réseau de partenaires-investisseurs.

Lire (1 min.)

Sycomore AM : l’entreprise à mission obtient le label B Corp

Sycomore Asset Management (AM) — société de gestion entrepreneuriale, spécialisée dans l’investissement sur les entreprises cotées — annonce ce mercredi 23 septembre avoir reçu le label B Corp, qui récompense son engagement de progrès continu. « Nous sommes très heureux d’intégrer la communauté B Corp™, des entreprises qui s’engagent à apporter une contribution positive à la société », se réjouit Christine Kolb.

Sycomore AM a fait le choix de devenir une entreprise à mission, et se dit « convaincue du rôle clé de la sphère financière dans le développement d’une économie à même de relever les grands défis environnementaux, sociaux et sociétaux ». La société développe cette vision dans son Rapport d’entreprise responsable 2019 et son Rapport d’investisseur responsable 2019.

Fixer des axes d'amélioration

« Nous souhaitons être exemplaire vis-à-vis des entreprises dans lesquelles nous investissons : cette exemplarité est gage de cohérence et de crédibilité au regard de notre degré d’exigence à leur égard. Evaluer nos pratiques et notre conduite vis-à-vis de chacune de nos propres parties prenantes nous permet de fixer des axes d’amélioration », affirme Christine Kolb, associée fondatrice de Sycomore AM.

La mission d’entreprise — « humaniser l'investissement » — a été inscrite dans ses statuts de la société de gestion. Dans cette perspective, se faire labelliser B Corp permet à Sycomore AM d'obtenir une reconnaissance externe concernant sa démarche d'entreprise à mission. L’évaluation associée est l’occasion d’identifier des axes d’avancement concrets.

Lire (2 min.)

SCPI Vendôme Régions : Norma Capital acquiert 2 300 m² de bureaux près de Lille

Norma Capital — société de gestion de portefeuilles — annonce ce mardi 22 septembre l’acquisition, pour le compte de la SCPI Vendôme Régions, d’une surface de bureaux de 2 300 m² au sein de l’ensemble immobilier mixte « Le Vérose » à Lille (Nord). Il s'agit d'une construction récente, dont la livraison date de décembre 2011.

L’ensemble immobilier a été éco-conçu dans une démarche Très Haute Performance Energétique (THPE), ce qui lui permet d'obtenir le label Bâtiment Basse Consommation (BBC). Son toit est investi par des panneaux solaires, ainsi que des toitures végétalisées favorisant la biodiversité.

Dans le secteur d'Euralille

L'ensemble se déploie sur dix niveaux. Il compte deux bâtiments reliés par une passerelle : des commerces au rez-de-chaussée, des bureaux (objets de l’acquisition) sur les 1er et 2e étages et des logements sur les étages supérieurs. Les surfaces de bureaux ont été cédées par l’intermédiaire d’Arthur Loyd Lille.

Occupé par la Région Hauts-de-France depuis 2013 (bail administratif), l’immeuble est situé dans le secteur d’Euralille. Il s'agit du troisième quartier d’affaires français, véritable vitrine tertiaire de la métropole lilloise. Proche des gares TGV Lille Flandres et Lille Europe, et à deux pas du centre-ville, l’immeuble bénéficie d’une localisation idéale.

Lire (1 min.)

CNCEF Crédit : l’association lance un cycle de formation sur le crédit professionnel

La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers (CNCEF) Crédit — association représentative des courtiers IOB et IOBSP — annonce ce mardi 22 septembre lancer un nouveau programme de formation continue. La formation « IOB Pro » s'adresse à tous les courtiers en crédit, qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences pour accompagner les entreprises.

La formation fonctionne en dehors de tout lien avec les réseaux de courtiers et leurs partenaires. Objectif, répondre à la mutation du métier suite à la crise sanitaire. 100 % compatible avec le programme officiel de formation des IOBSP défini par l’Arrêté du 20 mars 2019, « IOB Pro » répond aux obligations de formation continue annuelle des IOBSP.

Montée en compétences

Le programme été élaboré par Anthony Vallet, expert du financement aux professionnels, et Laurent Denis, avocat spécialisé en conseil aux Intermédiaires en banque, assurance, finance et gestion de patrimoine. Il décrypte les incontournables du conseil en crédit aux professionnels, afin d'accompagner les IOBSP dans leur montée en compétences.

Etude financière prévisionnelle, montage de business plan, stratégie de détermination des solutions, dossier de financement... La formation « IOB Pro » aborde l’ensemble des aspects réglementaires, juridiques, fiscaux et commerciaux du domaine. Elle constitue également la première étape d'un parcours de formation plus large.

Marché très dynamique

La France compte plus de 3 millions de Très petites entreprises (TPE). Plus d’1,2 million se financent par le crédit, d'après les chiffres publiés par la Fédération Bancaire Française en juillet 2020. Or, seuls 29 % des courtiers déclarent proposer ce type de service, d'après un sondage réalisé en avril 2020 par la CNCEF Crédit auprès de ses membres.

À ce jour, peu de courtiers sont donc spécialisés dans le crédit professionnel. Les clients potentiels sont pourtant très nombreux. Les entreprises constituent notamment une cible de choix pour les banques, qui investissent dans la conquête de nouveaux clients.

Cette stratégie place le courtier en prêts professionnels dans une position de partenaire de premier plan. Il devient également un partenaire privilégié de l’entreprise, qui a plus régulièrement recours au crédit que le particulier pour ses besoins d’investissement et de fonctionnement.

Lire (3 min.)

Actifs numériques : l’AMF détaille ses attentes aux candidats à l’enregistrement ou à l’agrément de PSAN

L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie ce mardi 22 septembre dans un Questions-Réponses sur les points clés du régime des prestataires de services sur actifs numériques (PSAN), créé dans le cadre de la loi PACTE. Le régulateur répond aux questions les plus fréquentes des entreprises qui souhaitent obtenir un enregistrement et/ou un agrément de PSAN, qu’elles soient françaises ou étrangères.

Avant le 18 décembre

La loi du 22 mai 2019 — dite loi PACTE — a créé un régime innovant en matière de crypto-actifs instituant en France un statut de prestataire de services sur actifs numériques, couvrant un grand nombre d’activités. Ce régime prévoit un enregistrement obligatoire auprès de l’AMF pour certains acteurs et un agrément optionnel. Seuls les PSAN agréés peuvent se livrer à des actes de démarchage. 

L’enregistrement auprès de l’AMF est obligatoire pour deux types de service : l’achat/vente d’actifs numériques contre une monnaie ayant cours légal — par exemple, échanger des bitcoins contre des euros — et la conservation d’actifs numériques pour le compte de tiers, soit la conservation des clés privées des clients et capacité à les utiliser en leur nom. Les prestataires ayant démarré leur activité avant l’entrée en vigueur de la loi ont jusqu’au 18 décembre 2020 pour obtenir cet enregistrement.

Qui est concerné ?

Les porteurs de projet qui n’exerçaient pas encore cette activité doivent impérativement obtenir cet enregistrement avant d’offrir ces services. Le Questions-Réponses précise selon quels critères un prestataire de services sur actifs numériques étranger est réputé fournir ces services à des clients résidant ou établis en France, et est donc soumis à l’obligation d’enregistrement.

Dès lors qu’ils fournissent des services sur actifs numériques en France, les acteurs étrangers doivent s’enregistrer et être établis en France ou dans un pays de l’UE ou de l’Espace économique européen pour ce faire. En revanche, un prestataire sollicitant un agrément doit être établi en France, au moins par le biais d’une filiale ou succursale.

Lutte contre le blanchiment

Le document détaille également les obligations en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme et de vérification de l’identité des clients. L’AMF a délivré à ce jour un enregistrement à deux PSAN, sur avis conforme de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Une vingtaine de dossiers d’enregistrement est actuellement en cours d’instruction. Plusieurs dossiers d’agrément ont été déposés, aucune entité ne dispose à cette date d’un agrément. L’AMF rappelle que se prévaloir d’un enregistrement ou d’un agrément sans l’avoir obtenu constitue une infraction pénale (articles L. 572-23 et L. 572-26 du code monétaire et financier).

Lire (3 min.)

GAM annonce la nomination d’une Global Head of Institutional Solutions

GAM Investments — société de gestion d’actifs indépendante — annonce ce mardi 22 septembre la nomination en interne de sa Global Head of Institutional Solutions. Dans ce cadre, Jill Barber sera directement rattachée à Peter Sanderson, PDG du Groupe, et rejoindra l’équipe de direction. Elle prendra ses fonctions à partir du 1er novembre prochain.

Stratégie de croissance

Jill Barber aura pour mission de renforcer l’offre de la société auprès de ses clients institutionnels. Elle travaillera de concert avec Jeremy Roberts, qui a rejoint la société le 1er septembre en tant que Global Head of Distribution, un poste principalement orienté vers la clientèle wholesale. Ensemble ils piloteront les initiatives de GAM en matière de vente et de distribution.

« Jill Barber a une connaissance pointue du marché institutionnel et a largement démontré sa capacité à apporter des solutions aux clients (...) Elle sera un atout précieux pour l’équipe, au moment où nous cherchons à élargir notre offre destinée aux clients institutionnels en leur proposant le leadership en matière d’investissement, l’innovation et une réflexion autour de la durabilité », déclare Peter Sanderson, PDG du Groupe.

Focus sur le parcours de Jill Barber

GAM annonce la nomination d’une Global Head of Institutional Solutions
Jill Barber

Jill Barber affiche 25 années d’expérience dans la vente, le développement commercial, la gestion des relations avec la clientèle et les relations avec les consultants. Elle rejoint GAM après avoir travaillé chez Jupiter Asset Management en qualité de Global Head of Institutional.

Avant cela, Jill Barber était Head of Institutional pour le Royaume-Uni et l’Irlande chez Franklin Templeton Investments. Précédemment, elle avait également occupé des postes de direction dans la distribution chez Hermes Investment Management et Fidelity Worldwide Investment.

Lire (2 min.)

Allemagne : Swiss Life Asset Managers vend un immeuble de bureaux à Hambourg

Swiss Life Asset Managers — société de gestion des actifs, filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mardi 22 septembre la cession du Neuer Dovenhof, un immeuble de bureaux multi locataires et de commerces situé au coeur du quartier d'affaires de Hambourg (Allemagne). Cette cession a été réalisée pour le compte du Groupe MAIF, au profit de Zurich Insurance Group.

L’ensemble immobilier a été construit entre 1991 et 1994 par trois architectes Konstantin Kleffel, Uwe Köhnholdt et Bernd Gundersmann. D’une surface globale de 22 165 m², cet ensemble se compose de trois corps de bâtiments organisés autour d’un grand atrium central, et s’élève sur 12 niveaux en superstructure, et 2 niveaux de sous-sol.

Stratégie de gestion de l'actif

Les équipes de Swiss Life Asset Managers — française et allemande — ont d'abord mis en place une stratégie de commercialisation à la division, afin d'offrir des espaces de bureaux modulables et flexibles. Elles ont ensuite optimisé des performances énergétiques du bâtiment, et amélioré le confort des utilisateurs grâce à l’évolution de ses prestations de services.

Leur travail d'asset management a permis de céder l’immeuble occupé à 100 %. Le Neuer Dovenhof accueille actuellement 37 locataires, et dont principalement à 4 sociétés internationales de renom. Cette session a été intitiée avant le début de l’épidémie de Covid-19 en Europe.

Lire (1 min.)

ESG : Clartan Associés lance un premier fonds avec Ethos

Clartan — anciennement Rouvier Associés — annonce ce mardi 22 septembre son association avec Ethos, spécialiste suisse de l’investissement responsable (IR). Ensemble, ils lancent le fonds « Clartan Ethos ESG Europe Small & Mid Cap ». Ce véhicule cible les sociétés les sociétés européennes de petites et moyennes capitalisations (PME européennes cotées), sensibles à leurs […]

Clartan — anciennement Rouvier Associés — annonce ce mardi 22 septembre son association avec Ethos, spécialiste suisse de l’investissement responsable (IR). Ensemble, ils lancent le fonds « Clartan Ethos ESG Europe Small & Mid Cap ». Ce véhicule cible les sociétés les sociétés européennes de petites et moyennes capitalisations (PME européennes cotées), sensibles à leurs enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Performance durable

Le fonds s'adresse aux investisseurs privés et institutionnels, qui souhaitent saisir le potentiel de performance de ces entreprises. « Nous sommes convaincus que la prise en compte de la durabilité au cœur même du processus d’investissement — couplée à une analyse financière de premier ordre — seront les garants d’une performance durable supérieure à la moyenne », souligne Vincent Kaufmann, directeur d’Ethos.

« En plus de nos compétences complémentaires, nos deux sociétés partagent une vision commune de l’investissement à long terme privilégiant la qualité des entreprises », déclare Vincent Kaufmann. Clartan applique son processus Quality & Value, d’une part en sélectionnant des sociétés à rentabilité élevée sur le long terme ; d’autre part en investissant dans ces entreprises lorsque leur cours de bourse présente une décote par rapport à l’estimation de leur valeur intrinsèque.

Stratégie ESG du fonds

L’univers de base se compose d’environ 500 sociétés européennes, dont la capitalisation boursière ne dépasse pas 20 milliards d’euros. Une première sélection est réalisée par Ethos sur la base de critères extra-financiers. Seules les sociétés qui adoptent les meilleures pratiques ESG et dont les produits et services ont un impact positif sur l’environnement et la société dans son ensemble pourront figurer dans le fonds.

L’empreinte carbone et la stratégie climatique sont aussi prises en compte. Les sociétés actives dans certains secteurs sensibles — ou sujettes à des controverses ESG importantes — sont automatiquement exclues de l’univers d’investissement. C’est le cas des sociétés qui réalisent plus de 5 % de leur chiffre d’affaires dans les secteurs de l’armement, du charbon, du nucléaire, des sables bitumineux, des gaz et pétrole de schiste, des OGM, du tabac, des jeux de hasard ou de la pornographie.

Dialogue actionnarial

Clartan gèrera un portefeuille concentré de 25 à 40 sociétés. « Les petites et moyennes capitalisations voient leurs atouts confortés par une bonne maîtrise des enjeux ESG et offrent aussi un potentiel de croissance significatif, notamment si elles ont à leurs côtés des actionnaires actifs », explique Guillaume Brisset, associé de Clartan Associés.

C’est là une autre spécificité du fonds. Non seulement les sociétés sont sélectionnées sur la base de critères de durabilité, mais Ethos et Clartan s’engagent à mener un dialogue actionnarial continu avec elles. Objectif, promouvoir les meilleures pratiques ESG. Les droits de vote d’actionnaire seront systématiquement exercés selon les lignes directrices d’Ethos.

Lire (3 min.)