SCPI PFO : Perial AM acquiert un hôtel à Stuttgart

Perial Asset Management (AM) — spécialiste de l’épargne immobilière — annonce ce lundi 18 novembre l'acquisition d'un hôtel Star Inn Comfort à Stuttgart en Allemagne, pour le compte de sa SCPI PFO. Cet hôtel est loué dans le cadre d’un bail double net, d’une durée ferme de 25 ans. Perial a été conseillé par le cabinet d’avocat LPA. Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire de Horizon Consulting Immobilien GmbH.

« Grâce à cette acquisition en Allemagne, Perial Asset Management — pour le compte de la SCPI qu’elle gère — poursuit sa stratégie de diversification en zone euro et renforce son développement dans l’hôtellerie. Cette classe d’actif bénéficie d’une conjoncture très favorable, et offre des flux long terme sur des durées supérieures à 20 ans », précise Yann Guivarc’h, Directeur Général de Perial AM. 

Un emplacement de choix

Cet immeuble récent, construit en 2015, développe une surface de 4 861 m² pour 159 chambres. L'hôtel trois étoiles est exploité par le groupe Star Inn Hotels GmbH master, franchisé du Groupe Choice Hotels, 7e groupe hôtelier mondial en nombre de chambres (près de 8000 chambres). Le groupe Star Inn exploite 20 hôtels en Allemagne et en Autriche.

L'actif jouit d’un emplacement privilégié dans le land du Bade-Wurtemberg, 3e région la plus riche d’Allemagne. Il est proche de l’aéroport international de Stuttgart (7e aéroport Allemand avec 12 millions de passagers en 2018), du centre des congrès et conventions « Messe Stuttgart », et à 13 kilomètres du centre-ville. Il est notamment relié à la gare centrale via le S-Bahn.

Lire (2 min.)

Label Greenfin : Montpensier Finance lance le fonds M Climate Solutions

Montpensier Finance — société de gestion indépendante française — a annoncé le 14 novembre dernier le lancement du fonds « M Climate Solutions », labellisé Greenfin. Objectif, investir dans les entreprises internationales qui apportent un réel impact positif dans la transition climatique. Montpensier Finance affirme ainsi son engagement environnemental, social et de gouvernance (ESG).

Entreprises et transition énergétique

Le fonds sera investi dans des entreprises européennes, américaines et asiatiques qui génèrent un réel impact dans la transition énergétique et écologique. D'après Montpensier Finance, ces entreprises — souvent très innovantes — peuvent bénéficier d’un « trend » de croissance pérenne et supérieure à celle de la moyenne des entreprises internationales. Ces entreprises performantes dans la transition climatique sont de plus en plus recherchées par les investisseurs internationaux.

Pour leurs choix d’investissement, les équipes de gestion du fonds ont identifié trois grands vecteurs de transformation : énergie responsable, préservation du capital terrestre et transport efficient. Au sein de ces vecteurs, les gérants et analystes vont sélectionner les entreprises qui allient impact climatique positif et perspectives de valorisation.

Politique ESG de Montpensier Finance

Le lancement de « M Climate Solutions » s’inscrit dans la politique ESG de Montpensier Finance. « Parallèlement aux règlementations internationales qui sont nécessaires, les entreprises et les investisseurs ont un rôle déterminant à jouer pour résoudre les enjeux du réchauffement climatique », déclare Guillaume Dard, Président de Montpensier Finance

« Montpensier Finance a pris un certain nombre d’initiatives en intégrant notamment des critères ESG dans les processus de gestion de l’ensemble de ses fonds. Le lancement du fonds « M Climate Solutions » constitue une nouvelle étape dans notre ambition de devenir un gérant d’actifs pleinement engagé et reconnu dans le domaine de l’ISR », ajoute-il.

Lire (3 min.)

Immobilier : Orange Bank signe un partenariat avec Nexity Solutions Crédit

Nexity — plateforme de services immobiliers — annonce ce lundi 18 novembre poursuivre le développement de son modèle de services immobilier destiné aux clients particuliers. Dans ce cadre, Orange Bank vient de signer un partenariat bancaire de Nexity Solutions Crédit.

Prêt immobilier et digitalisation

Les deux acteurs souhaitent notamment accélérer les délais de traitement des dossiers des particuliers, dans le cadre de la recherche et l’émission d’un prêt bancaire pour acquérir un bien immobilier, grâce à un montage global. Dans un communiqué commun, ils mettent en avant « un accompagnement sur-mesure, à la fois digital et humain ».

« Notre modèle de plateforme de services permet de couvrir l’ensemble des besoins de nos clients, jusqu’au financement de leur projet immobilier», déclare Julien Carmona, Directeur général délégué de Nexity. Le partenariat avec Orange Bank permet de « prendre en considération les nouveaux modes de consommation immobilière », ajoute-il.

Lire (1 min.)

ISR : le fonds actions Mandarine Europe Microcap obtient le label

Mandarine Gestion — société de gestion indépendante française, spécialiste de l’investissement en actions — a annoncé ce vendredi 15 novembre avoir obtenu le label Investissement Socialement Responsable (ISR) pour son fonds Mandarine Europe Microcap. Il s’agit du premier fonds microcap à recevoir le label français. Cette labellisation ISR suit celle du fonds Mandarine Entrepreneurs en 2018, et celles des fonds Mandarine Active et Mandarine Opportunités début 2019.

Le fonds intègre désormais des critères extra-financiers dans son processus d’investissement. Une notation propriétaire basée sur les piliers de gouvernance, sociaux et environnement (ESG) permet d'exclure les entreprises les moins bien notées dans chaque secteur, selon une approche « Best in Class ». L’engagement actionnarial viendra promouvoir la transparence, à travers un dialogue avec les sociétés les moins bien notées.

Stratégie de Mandarine Europe Microcap

La stratégie du fonds Mandarine Europe Microcap se focalise sur une sélection de 160 à 200 sociétés en forte croissance et peu corrélées, au sein d’un univers dynamique et très diversifié. Le processus d’investissement associe méthodologie quantitative et analyse fondamentale et intègre le suivi des risques au cœur du processus de gestion.  

 « L’originalité de notre approche responsable vient du fait que chaque gérant peut décider d’inclure des critères ESG dans sa stratégie de gestion. L’obtention du label ISR d'État pour cette expertise vient souligner une fois encore notre démarche d’investisseur engagé », déclare Marc Renaud, Président de Mandarine Gestion.

Lire (2 min.)

Immobilier coté : BNP Paribas Asset Management lance le premier ETF responsable

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) a annoncé le 14 novembre dernier le lancement du premier ETF sur l'immobilier coté, qui tient compte de la problématique du changement climatique. Le support « BNP Paribas Easy FTSE EPRA/NAREIT Developed Europe ex UK Green UCITS ETF » permet aux investisseurs de s’exposer aux sociétés immobilières cotées les plus respectueuses de l’environnement dans les pays développés d’Europe, à l'exception du Royaume-Uni.

Renforcer l'offre ESG de BNPP AM

Le nouveau fonds cote depuis le jeudi 14 novembre 2019 sur les bourses de Paris et de Francfort. Il vient renforcer l’offre ESG de BNPP AM, qui élargit ainsi sa gamme vers l’immobilier coté responsable en répliquant les indices FTSE EPRA Nareit Green. Les pondérations des titres s’appuient notamment sur des données en matière d’investissement durable propres aux parcs des foncières, à savoir la consommation d’énergie et l’obtention de la certification environnementale (« green certification »).

« La thématique de l’immobilier coté est présente au sein de notre gamme depuis plus de dix ans, avec plus d’1 Md€ d’actifs sous gestion. Très appréciée des investisseurs en format ETF, elle offre de solides atouts en termes de diversification de portefeuille, de rendement, de protection contre le risque d’inflation et de liquidité », indique Isabelle Bourcier, Responsable des gestions quantitatives et indicielles de BNPP AM.

Pionnier de l'investissement responsable

BNPP AM se positionne depuis 10 ans sur l’investissement responsable, avec notamment le premier ETF sur le bas carbone dès 2008, les premiers fonds indiciels excluant les armes controversées en 2014 et le premier ETF sur l’économie circulaire en mai dernier. BNPP AM se présente comme l'un des trois plus importants fournisseurs d’ETF ESG en Europe. La gamme d’ETF BNP Paribas Easy est notamment la première à avoir obtenu le label d’état français ISR sur trois de ses ETF.

L’équipe indicielle de BNPP AM gère actuellement près d’un tiers de ses encours sur des indices responsables. D'après les chiffres publiés en octobre 2019 par la société de gestion, cela représente 5 Mds€ sur l’ISR et les thématiques ESG. Les indices FTSE EPRA Nareit Green sont gérés par FTSE International en partenariat avec l’European Public Real Estate Association (EPRA), organisation à but non lucratif chargée de promouvoir et de développer le secteur immobilier européen, et l’Association nationale des fonds de placement immobilier (NAREIT), basée aux États-Unis.

Lire (3 min.)

Belgique : Swiss Life Asset Managers France acquiert l’immeuble The Artist

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — a annoncé ce vendredi 15 novembre l'acquisition à Bruxelles un immeuble de bureaux. L'actif baptisé The Artist a été acquis pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Construit en 1998, L’immeuble se trouve en bordure du Quartier Central des Affaires (QCA), le quartier européen. Il est localisé sur l’Avenue des Arts, qui relie le QCA au quartier Nord de la ville, marché de bureaux en pleine restructuration. En zone tertiaire mature, cet actif dispose d'une très bonne desserte en transports.

L'immeuble présente l’architecture d’un immeuble de bureaux classique, avec une cour intérieure végétalisée. D’une surface de 8 900 m², les sous-sols sont à usage d’archives et de stationnements avec 100 emplacements. L’immeuble a bénéficié d’une rénovation légère sur les deux dernières années. Il est occupé à 100 % par 8 locataires de premier plan, comme le Ministère des Finances et du Budget de la Région de Bruxelles-Capitale et des sociétés de conseils ou lobbyistes européens.

Investissements à l'international

Cette acquisition illustre la capacité de l’équipe d’investissement de Swiss Life AM France à se positionner sur des acquisitions à l’international. Récemment réorganisée, l'équipe compte 9 personnes. Elles travaillent sous la direction de Minh Pham, secondé par Mlle Agnès Riban. La Direction des Investissements couvre tout le territoire d’investissement de Swiss Life AM France : France, Belgique, Luxembourg, Portugal, Espagne, Italie.

Ces professionnels expérimentés ont mis en place des réseaux de sourcing performants, ainsi qu’une organisation réactive et fiable. Objectif, saisir les opportunités d’investissement sur des stratégies et classes d’actifs diverses et variées : bureaux, hôtels, santé, résidences étudiantes, commerces, et résidentiel. Ce savoir-faire est déployé pour le compte des compagnies d’assurance du Groupe mais surtout pour celui d’investisseurs tiers.

Lire (2 min.)

Introduction en bourse : Mare Nostrum arrive sur Euronext Growth à Paris

Mare Nostrum — société indépendante, spécialiste de la gestion des ressources humaines pour les PME/ETI — a annoncé le 15 novembre dernier son introduction en bourse (IPO) sur Euronext Growth. Objectif, l'admission de Mare Nostrum aux négociations de ses actions sur le marché Euronext Growth Paris. L'opération inclut des engagements de souscription d'un montant de 5,3 M€, garantissant sa réalisation.

Cette IPO prendra la forme d'une augmentation de capital d'environ 6,9 M€ pouvant être portée à un maximum de 7,9 M€ en cas d'exercice de la clause d'extension. Le prix a été fixé entre 4,96 euros et 5,78 euros par action. Ces titres seront éligibles aux FCPI, PEA et PEA-PME. L'introduction en bourse doit durer jusqu'au 28 novembre 2019. Le début des négociations sur le marché Euronext Growth est fixé au 4 décembre 2019

Une activité en forte croissance

Mare Nostrum souhaite diversifier sa stratégie géographique, mais également « renforcer nos ventes croisées, déployer des plateformes Emploi innovantes, tout en associant davantage tous nos collaborateurs », indique Nicolas Cuynat, Président Directeur Général de Mare Nostrum. La société affiche depuis sa création une croissance forte de son activité.

En 2018, le groupe revendique 149 M€ de chiffre d'affaires. D'après les chiffres publiés par Mare Nostrum, elle a enregistré 23 % de croissance organique dans un marché de l'intérim en hausse de 1,8 % sur la même période. Cette tendance se confirme au 1er semestre 2019 avec un chiffre d'affaires de 81,6 M€, en hausse de 19 % dont 11 % à périmètre constant.

Lire (2 min.)

Axiom Alternative Investments recrute un nouveau gérant

Axiom Alternative Investments (AI) — société de gestion indépendante — a annoncé le 14 novembre dernier la nomination d'un nouveau gérant de portefeuille. Dans ce cadre, Gilles Frisch rejoint le bureau de Paris. Il sera chargé de gérer un nouveau fonds Long/Short Credit, dont le lancement est prévu début 2020. Avec 26 ans d’expérience en gestion d’actifs, il vient accompagner la croissance d’Axiom AI.

La société revendique actuellement 1,4 Md€ sous gestion. Gilles Frisch dispose d’une « solide expérience en crédit High-Yield. Son arrivée complète les compétences de l'équipe en gestion Long Short et nous permettra d'étendre la gamme Axiom à l'univers des corporates », se félicite David Benamou, Directeur des investissements.

Focus sur le parcours de Gilles Frisch

Diplômé de l’école Polytechnique et de l’ENSAE, Gilles Frisch a géré des fonds souvent primés pour leurs innovations. Il est également titulaire du CFA (Chartered Financial Analyst). Gilles Frisch commence sa carrière en 1993, en tant qu’analyste quantitatif chez Société Générale puis chez Paribas Capital Markets. Il rejoint ensuite Transoptions finance en tant que trader d’options exotiques.

En 1996, Gilles Frisch intègre Dexia Asset Management (AM), où il occupe le poste de gérant de portefeuilles alternatifs. En 2000, il devient gérant senior Corporate Credits. En 2003, il est nommé directeur de gestion Arbitrage de Crédit. De 2010 à 2019, Gilles Frisch est responsable du pôle de gestion High Yield chez Swiss Life Asset Managers (AM), société où il a été recruté pour optimiser la gestion High-Yield. En 2019, il rejoint Axiom AI.

Lire (2 min.)

ESG : Invesco lance un ETF multifactoriel avec des critères stricts

Invesco — société de gestion d’actifs située à Atlanta — a annoncé le 14 novembre dernier le lancement d'un ETF actions multifactoriel, qui incorpore des critères Environnement, Social et de Gouvernance (ESG) stricts. Ce fonds sera géré activement par l’équipe Invesco Quantitative Strategies (IQS), basée à Francfort. Elle sélectionnera un portefeuille d'actions mondiales, offrant — selon Invesco — une exposition optimisée aux trois facteurs de risque Qualité, Valeur et Momentum, tout en respectant une méthodologie ESG.

« La demande croissante pour les stratégies multifactorielles, l’investissement ESG et les ETF dans leur globalité sont trois tendances majeures que nous avons observées au cours des dix dernières années. Notre expertise, éprouvée dans ces trois domaines, nous permet de satisfaire la demande des investisseurs en leur proposant une solution multifactorielle, répondant à des critères ESG stricts et présentant tous les avantages que les investisseurs peuvent attendre de notre structure ETF », déclare Gary Buxton, Responsable de l’activité ETF pour la région Europe, Moyen Orient et Asie chez Invesco.

Performances et risques ESG

La valeur des investissements, ainsi que les revenus en découlant, vont fluctuer. Cela peut en partie être le résultat des fluctuations des taux de change. Il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas la totalité de leur apport. Le fonds intègre les critères ESG dans ses participations. Cela peut avoir une incidence sur l’exposition du fonds à certains émetteurs et l’amener à renoncer à certaines opportunités.

Le fonds peut avoir un rendement différent de celui d’autres fonds, y compris inférieur à celui de ceux qui ne cherchent pas à investir dans des titres d’émetteurs en fonction de leur notation ESG. Depuis sa création en 1983, l’équipe Invesco Quantitative Strategies a fait évoluer sa philosophie d'investissement quantitative factorielle. Objectif, intégrer des méthodes exclusives afin d’anticiper des tendances factorielles spécifiques. Cette évolution comprend près de 20 ans d'expérience dans les stratégies ESG.

Risque de change et risque actions

« Cette stratégie est particulièrement adaptée aux investisseurs orientés ESG qui souhaitent bénéficier d’une exposition factorielle accrue et qui ne sont pas étroitement contraints par les benchmarks traditionnels. Notre modèle exclusif de mesure du risque identifie les risques intrinsèques au secteur, au pays, à la devise et au titre en vue de ne conserver que les risques pour lesquels l'investisseur devrait être récompensé », explique Manuela von Ditfurth, Senior Portfolio Manager d'IQS chez Invesco.

En termes de risque de change, la performance du fonds peut être pénalisée par les fluctuations des taux de change entre sa devise de référence et les devises auxquelles il est exposé. Concernant le risque lié aux actions, leur valeur peut être sensible à un certain nombre de facteurs, notamment les activités et les résultats de l’émetteur, ainsi que la conjoncture économique et les conditions du marché générales et régionales. Cela peut se traduire par des fluctuations de la valeur du fonds.

À propos du nouvel ETF

Invesco Quantitative Strategies ESG Global Equity Multi-Factor UCITS ETF vise à offrir des rendements ajustés au risque, comparativement supérieurs sur le long terme aux marchés boursiers mondiaux. L’équipe IQS va pour cela investir dans un portefeuille activement géré d'actions mondiales qui répondent à un ensemble bien défini de critères ESG. Les entreprises impliquées dans des activités controversées sont exclues. Les entreprises avec le meilleur « profil » ESG selon Invesco sont choisies (« best in class »).

Deuxièmement, les entreprises sont notées en fonction de leur attrait par rapport à trois facteurs d'investissement : Valeur (les sociétés perçues comme étant peu coûteuses par rapport aux moyennes du marché), Qualité (les sociétés dont les bilans sont plus solides que les moyennes du marché) et Momentum (les sociétés dont la croissance des bénéfices ou le rendement historique du cours des actions ont dépassé les moyennes du marché).

Enfin, le portefeuille se voit appliquer des contraintes vis-à-vis du MSCI World. Cela limite l’écart de suivi et de pondération des titres, ainsi que les écarts de pondérations sectorielles, pays et devises vs MSCI World. Le fonds détiendra un sous-ensemble de ces actions, à travers une optimisation visant à maximiser l'exposition à ces facteurs d'investissement, tout en ciblant un profil de risque compatible avec l'objectif d’investissement. Les titres du fonds sont rebalancés mensuellement.        

Lire (5 min.)

ESG : Neuberger Berman crée une nouvelle équipe actions japonaises

Neuberger Berman — société de gestion indépendante — a annoncé ce la création de sa première équipe Actions basée au Japon. Elle sera dirigée par Keita Kubota, qui rejoint la société en tant que Responsable de Gestion et Gérant Senior. L'équipe sera en charge de la « Japan Equity Engagement Strategy » dont l’objectif consiste à générer des rendements attractifs à travers un engagement actif et un dialogue constructif avec les entreprises japonaises small/mid-cap dans lesquelles l'équipe investit.

La stratégie sera proposée à la fois aux clients institutionnels et aux clients privés. « Cette équipe nous permet d’accroître notre plateforme mondiale en apportant une perspective de marché à long terme supplémentaire et en mettant l'accent sur un engagement ESG actif au Japon, le troisième plus grand marché d'actions au monde », déclare Joseph Amato, Président CIO chez Neuberger Berman.

Focus sur la nouvelle équipe

Keita Kubota était auparavant Directeur Adjoint Japan Equities chez Aberdeen Standard Investments, où il a débuté sa carrière il y a plus de 13 ans. Il a été Directeur des investissements des stratégies large cap et small cap japonaises d'Aberdeen Standard Investments, toutes deux gérées selon une approche basée sur l’engagement et proposées aux principaux clients institutionnels en Europe, en Asie et en Amérique latine.

Deux analystes, dont l'un spécialisé dans l’investissement ESG, accompagnent Keita Kubota au sein de cette nouvelle équipe. Le second analyste, Naoto Saito, a rejoint Neuberger Berman en septembre dernier en tant qu'Analyste Recherche Senior et dispose d’une expertise plus généraliste. Naoto Saito a précédemment occupé des postes de recherche et a suivi un large éventail de sociétés sur le marché japonais chez Balyasny Asset Management (AM), CLSA Securities et T. Rowe Price.

Implantation au Japon

« Nous avons hâte d’élargir notre investissement ESG au Japon, car les entreprises ont pris davantage conscience de l’importance de la gouvernance et d'autres facteurs déterminants. Nous pensons qu'encourager les entreprises japonaises à améliorer leurs critères ESG grâce à notre engagement actif peut générer de meilleurs rendements », déclare Ryo Ohira, Directeur chez Neuberger Berman East Asia.

Neuberger Berman est présent au Japon depuis 15 ans et gère actuellement plus de 53 Mds$ pour le compte de clients locaux, contre 13 Mds$ en 2015. Neuberger Berman gère des portefeuilles obligataires, alternatifs et actions pour une clientèle essentiellement institutionnelle. La société est connue au Japon pour son expertise dans l'investissement ESG. Neuberger Berman a remporté le tout premier Tokyo Financial Award for ESG Investing.

Lire (3 min.)

Finance durable : BlackRock lance deux ETFs ESG obligataires High Yield

BlackRock — spécialiste multinational dans la gestion d’actifs — a annoncé le 14 novembre dernier le lancement de 2 fonds ETF d’obligations à haut rendement, qui intègrent des critères Environnementaux Sociaux et Gouvernance (ESG). Le gérant a également obtenu plusieurs labels de finance durable pour une large gamme de fonds distribués en France. D'après les chiffres d'octobre 2019, l’ensemble des fonds BlackRock ayant obtenus les labels ISR et Greenfin représente 8,4 Mds€ d’actifs sous gestion.

Basée à Paris et à Londres, l’équipe Européenne de BlackRock dédiée à la recherche thématique portant sur l’investissement durable (BlackRock Sustainable Investing), développe des outils d’analyse permettant d’évaluer les liens entre l’intégration des critères ESG et la performance financière à long terme. Ces analyses démontrent que les investisseurs n'ont pas besoin de faire un arbitrage entre ces deux considérations.

Développement de l'offre ESG

« Nous poursuivons le développement de notre plateforme d’investissement durable en France », déclare Bettina Mazzocchi-Mallarmé, Directrice BlackRock iShares & Wealth pour la France, la Belgique et le Luxembourg. « L’obtention des labels ISR et Greenfin, ainsi que le lancement d’une nouvelle solution d’investissement innovante dans le domaine de l’ESG, sont des étapes importantes pour répondre aux besoins de nos clients locaux et soutenir la croissance des flux d’investissement durables », ajoute-elle.

BlackRock renforce son offre d’investissement durable avec les deux fonds indiciels ESG UCITS d’obligations à haut rendement, « iShares Euro High Yield Corp Bond ESG UCITS ETF » et « iShares Dollar High Yield Corp Bond ESG UCITS ETF ». Ils sont les premiers de leur catégorie à être distribués en Europe. Ces fonds répondent à la demande des investisseurs de diversifier leur allocation obligataire avec une exposition aux valeurs de hauts rendements tout en conservant des critères ESG.

Succès de la finance durable

L’accroissement de la qualité et quantité des données ESG disponibles, les évolutions démographiques ainsi que les initiatives règlementaires telles que la Loi Pacte en France sont autant de facteurs déterminants pour faciliter l’essor des flux d’investissement durables dans le monde. Dans ce contexte, BlackRock estime que le marché des ETF intégrant les critères ESG représentera USD 400 milliards d’actifs sous gestion d’ici 2028, contre un peu plus de USD 45 milliards aujourd’hui.

« Initialement principalement concentré sur les marchés actions, l’intérêt des clients pour les solutions d’investissement durable s’étend à présent aux indices obligataires et à l’ensemble de la construction de portefeuilleNous avons constaté des flux records sur les ETF obligataires en 2019 (...) Nous estimons que la taille du marché ETG obligataire va doubler pour atteindre $2000 milliards d’ici 2024, avec une partie significative de ces flux générés par des solutions ESG », explique Arnaud Gihan, Directeur iShares France.

Focus sur les labels ISR et Greenfin

Créé en 2016, le label Investissement Socialement Responsable (ISR) est soutenu par le ministère de l’Economie et des Finances. Il distingue les fonds qui investissent dans des entreprises aux pratiques responsables en matière d'ESG. Il a pour objectif d’aider les investisseurs à choisir des placements responsables et durables. 

Dédié à la finance verte, le label Greenfin est soutenu Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Il se concentre sur le financement de la transition écologique et énergétique et la part « verte » des fonds d’investissement. Ces labels ont été octroyés aux fonds BlackRock et iShares détaillés ci-dessous pour une durée de trois ans renouvelables, à la suite d’un audit réalisé par EY (Ernst & Young), auditeur expert et indépendant agréé par les pouvoirs publics pour la labellisation.

Lire (4 min.)

Gestion indicielle : Yomoni renforce son Conseil de Surveillance

Yomoni — spécialiste de la gestion pilotée 100 % en ligne pour les particuliers — a annoncé le 14 novembre dernier une évolution de sa gouvernance, ainsi que le renforcement de son Conseil de Surveillance. Au sein du Conseil de Surveillance de Yomoni, Didier Le Menestrel devient Président non exécutif, et Philippe Vayssettes est nommé Senior Advisor.

La société de gestion consolide ainsi son positionnement d'acteur digital de la gestion indicielle et de la gestion privée, auprès des particuliers et des distributeurs. « C’est une grande chance pour le développement de Yomoni de pouvoir accueillir, à ce moment de notre histoire, ces deux personnalités emblématiques d’une gestion financière entrepreneuriale », commente Sébastien d’Ornano, Président de Yomoni.

Deux personnalités d'envergure

« Après le formidable succès de La Financière de l'Echiquier, Didier Le Menestrel aura pour mission d’accompagner Yomoni dans le développement stratégique de ses solutions de gestion à destination des particuliers et des réseaux établis qu’il connaît parfaitement. Il aura à cœur de promouvoir et d’améliorer les réponses proposées par Yomoni aux problématiques de long terme rencontrées par les Français : leur rapport à la prise de risque, leur retraite et le juste partage de la valeur créée », déclare Sébastien d’Ornano.

« De son côté, Philippe Vayssettes, précédemment à la tête de Neuflize OBC, puis de Milleis (ex Barclays France) expert de la banque privée et des nouveaux modèles d'affaires de la gestion patrimoniale aura pour mission d'aider Yomoni à se positionner comme un acteur clef sur le marché français du conseil financier à destination des patrimoines compris entre 100 k€ et 2 M€ (...) Il accompagnera le développement de l'offre de conseil et favorisera les synergies avec des acteurs établis », ajoute-t-il.

Gestion indicielle en France

L’environnement de taux bas dans la durée et la remise en cause du fonds euro poussent les épargnants à chercher des alternatives. Associé aux réformes récentes, comme l’application de DDA sur la transparence ou la loi Pacte qui favorise le PEA, cet environnement représente une opportunité majeure pour accompagner les distributeurs établis — assureurs, banques privées, Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP), réseaux bancaires, banques en ligne — dans la mise en place d'offres indicielles performantes. 

« Les ETFs sont des outils incontournables pour la gestion d’épargne de long terme et constituent un socle performant, transparent et avec des frais adaptés. La montée en puissance de la gestion indicielle dans les offres proposées aux épargnants français me semble donc inéluctable », explique Didier Le Menestrel, Président non exécutif du Conseil de Surveillance. « La combinaison d’une plateforme digitale et d’une gestion indicielle est encore totalement sous représentée dans la gestion d’actifs en France. », abonde Philippe Vayssettes, Senior Advisor du Conseil de Surveillance.

Focus sur la société Yomoni

Yomoni est la seule société de gestion digitale et indépendante, spécialiste de l'allocation indicielle. La société, qui dispose à présent d’un track-record solide de plus de 4 ans, est proche des 200 M€ d’encours avec plus de 15 000 mandats gérés. Yomoni a noué récemment un partenariat stratégique avec Linxea, qui affiche des performances prometteuses. D’autres partenariats devraient être annoncés prochainement.

La société entend continuer ses investissements afin de proposer une plateforme encore plus personnalisée et simplifiée, avec une nouvelle identité de marque centrée sur la clientèle patrimoniale. Un important effort en R&D est également mené sur les données collectées depuis 4 ans afin de proposer des outils efficaces pour améliorer la prise de risque de l'épargnant.

Lire (4 min.)