NextStage AM : quelles clés pour une stratégie gagnante en capital-investissement ?

Accélérer la croissance des PME, créer de l'emploi, performances historiques élevées sur 10 ans... En France, le capital-investissement accuse cependant un retard sur le marché des particuliers. Quels sont les bons réflexes avec cette classe d'actifs ? Quelle stratégie d'investissement adopter ?
Voir (<4 min.)

AngelSquare : 3 années de capital d’amorçage pour les startups françaises

La semaine dernière, AngelSquare fêtait à Paris ses 3 ans d'existence. Cette communauté d'investisseurs — Business Angels, Family Offices et autres fonds d'amorçage — finance des startups françaises en seed et en série A. Cette année, les Fintechs et les startups à impact étaient à l'honneur. Le Courrier Financier s'est glissé parmi les invités...
Lire (5 min.)

Bertrand Tourmente – Althos Patrimoine : « La demande en Private Equity va aller en augmentant »

Plus d’un an après son application, que pouvons-nous retenir de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) ? Quel a été son impact sur le patrimoine des Français les plus fortunés ? Quelles conséquences dans le monde des CGP ? Bertrand Tourmente, fondateur d’Althos Patrimoine — spécialiste de la gestion privée — répond en exclusivité au Courrier Financier.
Lire (6 min.)

Private Equity : vers les meilleures opportunités de placement du marché ?

Jelena Kucenko
Depuis 2008, le Private Equity se développe sur les marchés financiers. Ce type d'investissement offre désormais de meilleures perspectives que le secteur public, et s'oriente de plus en plus vers les marchés émergents. A quoi les investisseurs doivent-ils s'attendre sur le long terme ? Jelena Kucenko, Private Equity Strategy chez Crédit Suisse, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Capital investissement : Bpifrance va injecter 1 millard d’euros dans le « late stage » et le « growth »

Bpifrance — organisme français de financement et de développement des entreprises — annonce ce mercredi 18 septembre sa mobilisation au service de l’émergence de champions technologiques français. La banque publique d'investissement investira 1 Md€ au cours des trois prochaines années, dans des entreprises aux stades « late stage » et « growth ».

Stratégie d'investissement

Bpifrance souscrira très prochainement aux fonds Partech Growth II et Gaia Growth I. Cette dynamique s’accélèrera dans les prochaines semaines avec la souscription dans plusieurs autres fonds français privés de premier plan. Deux fonds actifs dans le domaine du numérique et des sciences de la vie sont notamment en passe d’être finalisés.

Ces investissements — menés sur les fonds propres de Bpifrance et pour le compte du Programmes d’Investissements d’Avenir (PIA) — se feront en particulier via l’activité de fonds de fonds de Bpifrance, à travers des souscriptions dans des fonds privés de « late stage » et « growth ». Sur son activité d’investisseur direct, Bpifrance a déjà porté la taille de Large Venture son fonds d’investissement direct positionné sur le segment du « growth » à 1 Md€.

Soutenir la croissance française

Par ailleurs, dans la droite ligne des annonces du président de la République, Bpifrance sera le gestionnaire d’un fonds de fonds privé pour le compte d’investisseurs institutionnels privés français — visant une taille de 500 millions d’euros — dédié à des fonds de capital-risque qui ont les moyens d’accompagner leurs participations au stade late stage et des fonds de « growth ».

Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, déclare : « La France est devenue en 2018 le pays d’Europe le plus actif en capital-investissement. Nos startups connaissent des dynamiques de croissance de plus en plus rapides et font face à des besoins en capitaux majeurs quand elles arrivent à des stades de maturité avancés. Les accompagner dans cette phase critique de leur développement, pour leur permettre de franchir un cap de croissance, est une priorité stratégique pour Bpifrance. Nous déploierons pour cela des moyens financiers à la hauteur de l’enjeu, en lien avec l’ensemble de la Place »

Lire (3 min.)

Amundi Private Equity Funds, Bpifrance et Socadif Capital Investissement signent l’acquisition de Wifirst

Amundi Private Equity Funds (Amundi PEF) annonce ce mardi 10 septembre s’allier à Bpifrance, Socadif Capital Investissement et aux dirigeants de Wifirst pour réaliser l’acquisition de 100 % du capital de Wifirst auprès du groupe Bolloré. Le closing de l’opération est prévu pour début octobre prochain. « Nous nourrissons l’ambition d’accélérer la croissance de Wifirst, avec la mise en œuvre de projets d’envergure, qui permettront à cette ETI d’acquérir une nouvelle dimension », commente Romain Bled, Directeur associé chez Amundi PEF.

L’équipe dirigeante de Wifirst, présidée par Marc Taieb, a décidé d’initier — avec le soutien d’Amundi PEF, Bpifrance et Socadif Capital Investissement — un nouveau projet de développement qui s'appuie sur :

  • le développement de son infrastructure, en France et à l’International, sur les verticales métiers existantes mais aussi sur de nouveaux marchés (retail, santé, etc.) ;
  • une démarche d’innovation constante, afin d’offrir un réseau robuste capable d’absorber la hausse exponentielle des usages internet ;
  • le développement de services à valeur ajoutée, qui permet aux clients de mettre en œuvre leur transformation digitale ;
  • la mise en œuvre d’opérations de croissance externe en France et à l’International.

Focus sur l'entreprise Wifirst

Fondé en 2002 par son actuel président, Wifirst est un spécialiste du marché français du Wi-Fi professionnel avec une forte présence dans les secteurs du logement étudiant, de l’Internet de loisir, des armées et de l’hôtellerie. Détenu par le groupe Bolloré depuis 2006, Wifirst a réalisé une croissance moyenne de plus de 30 % sur les dix dernières années pour atteindre près de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires fin 2018. Depuis sa création, environ 100 millions d’euros ont été investis pour la constitution du réseau, propriété de Wifirst.

Lire (2 min.)

L'invité - Dominique Gaillard, France Invest : Le capital-investissement signe un TRI 10% sur 15 ans

Comment trouver des ressources pour financer les PME du territoire ? Comment accroître les montants investis dans le capital-investissement ? Dominique Gaillard, Président de France Invest (ex-AFIC) est l'invité du Courrier Financier.
Voir (<6 min.)

123 IM - Xavier Anthonioz : Construire une plateforme d'opportunités dédiée aux CGP

Après avoir fondé son expertise sur le Private Equity et la co-promotion immobilière, 123 IM inaugure une nouvelle thématique : le sport, avec un fonds dédié aux infrastructures sportives, aux équipements, au e-sport et à la santé.
Voir (<5 min.)

CPR AM - Vincent Roynel : Miser sur les mégatendances, le private equity et la disruption

CPR AM continue de capitaliser sur ses récents succès : les technologies disruptives, qui ont drainé pas moins de 1,2 milliards d'euros de collecte en moins de deux ans, et les mégatendances.
Voir (<5 min.)

Extendam - Jean-Marc Palhon : L'hôtellerie d'affaires, un actif diversifiant et décorrélé

Dotée d'une population active considérable et très mobile, l'Europe offre de nombreuses opportunités dans le domaine de l'hôtellerie d'affaires. Et en dépit du foncier, cet actif différenciant n'est pas assujetti à l'IFI dans les véhicules d'Extendam.
Voir (<3 min.)

Fiscalité : Arsene élit un nouveau Managing Partner

L’Assemblée Générale des Associés d’Arsene — cabinet d'avocat indépendant, spécialisé en fiscalité — annonce l'élection, le 17 septembre dernier, d'un nouveau Managing Partner du cabinet. Denis Andres (47 ans) est avocat fiscaliste. Il a participé à la création d’Arsene, en 2004. Ces dernières années, Denis Andres était membre du Comité de management du cabinet, en charge de la politique des Ressources Humaines d’Arsene.

Denis Andres succède à Frédéric Donnedieu de Vabres, co-fondateur d’Arsene qui assurait les fonctions de Managing Partner depuis 2004. Ce dernier continuera d’exercer ses fonctions de Chairman du Board de Taxand, premier réseau international d’experts en fiscalité et présent dans une cinquantaine de pays, dont Arsene est membre fondateur.

Focus sur le cabinet Arsene

Créé il y a 15 ans, le cabinet Arsene a connu une forte croissance annuelle de son chiffre d’affaires. Il compte désormais 160 collaborateurs, dont plus de 140 avocats fiscalistes établis à Paris. Le cabinet intervient en conseil et en contentieux sur l’ensemble de la fiscalité : gestion fiscale des entreprises, fiscalité personnelle pour la clientèle privée, fiscalité immobilière, conseil en contentieux douaniers, prix de transfert, TVA, URSSAF, R&D et Crédit Impôt Recherche, ou encore taxes et contributions locales.

Particulièrement actif dès sa création sur le domaine du Corporate Tax, le cabinet a développé au fil des années une clientèle — tant française qu’internationale — d’entreprises de toute taille sur l’ensemble du territoire (CAC40, SBF 120, ETI, PME et startups). Arsene revendique la confiance de gestionnaires de fonds d’investissement et de dirigeants et entrepreneurs en matière de conseil fiscal patrimonial.

En 2019, dans le cadre de son développement, Arsene a annoncé notamment la création d’Arsene Innovation, offre de conseil dédiée au financement et à la performance de la R&D et de l’innovation, ainsi qu’à la transformation digitale des métiers de conseil. Outre des avocats fiscalistes, le cabinet a recruté des profils complémentaires — économistes, ingénieurs, codeurs, etc. — afin de répondre aux nouveaux enjeux fiscaux de ses clients à travers des outils innovants.

Focus sur Denis Andres

Arsene élit un nouveau Managing Partner

Denis Andres est Managing Partner du cabinet Arsene. Diplômé du Magistère Juriste d’Affaires DJCE à Montpellier (1996), il rejoint Arthur Andersen International en 1998. Par la suite, il participe à la création du cabinet Arsene en 2004, en qualité d’associé, au sein duquel il est membre du Comité de Management et du Conseil des Associés.

Denis Andres dispose notamment d’une expérience dans la gestion des enjeux fiscaux des opération de fusions et acquisitions, sur le marché et dans un environnement international. Il travaille sur les problématiques et la stratégie fiscale pour les dirigeants d'entreprise et les directions fiscales. Il conseille plus spécifiquement des clients dans les secteurs de l’audiovisuel, de l’énergie, du luxe ou encore du BTP.

Denis Andres les assiste également à l’occasion de contrôles et de contentieux fiscaux. Bon nombre de dirigeants lui confie également leurs enjeux de fiscalité personnelle. Enfin, il participe à l’animation des équipes Fusion/Acquisition et Private Equity au sein du cabinet et du réseau Taxand. Denis Andres est également membre de l’Institut des Avocats Conseils Fiscaux (IACF).

Lire (4 min.)

Gras Savoye Willis Towers France accueille une nouvelle Responsable Communication

Gras Savoye Willis Towers Watson France — société de courtage d'assurance et de réassurance française — annonce ce mercredi 18 septembre l’arrivée d'une nouvelle Responsable de la communication du groupe. Aude Margoil Voisin a rejoint les équipes IM&C le 17 juillet dernier, en tant que Responsable de la Communication de Gras Savoye Willis Towers Watson. Elle répondra directement à Manon Le Bourdiec, Directrice Innovation Marketing & Communication. 

Aude Margoil Voisin est en charge de la communication corporate & institutionnelle et de la communication interne. Elle va piloter l’ensemble des communications institutionnelles autour de la nouvelle stratégie de développement de la notoriété du Groupe. Elle gèrera également la communication liée à la stratégie RSE et celle du plan Inclusion & Diversité. Enfin, elle soutiendra la digitalisation et la modernisation de l’entreprise via la communication interne et externe.

Focus sur le parcours d'Aude Margoil

Diplômée de l’ISIT, Aude Margoil Voisin est également titulaire d’un Master II d’Economie d’Entreprise & LEA. Avant de rejoindre son poste actuel, elle a travaillé pendant 16 ans chez Amundi en tant que Responsable de la Communication Corporate, Publicité & Mécénat et a occupé la fonction de Responsable de la Communication Interne Internationale du Groupe. Elle a notamment piloté les chantiers de stratégie et déploiement de la Marque à la création d’Amundi.

Lire (2 min.)

Extendam acquiert un portefeuille de 3 hôtels Mercure en Allemagne

Le propriétaire et exploitant suisse SomnOO s’est associé aux investisseurs Extendam, Rive PI et 123 IM pour l’acquisition d’un portefeuille de 3 hôtels Mercure situés à Hagen, Hamm et Lüdenscheid, en Allemagne. Extendam confirme ainsi ses ambitions de développement dans l’hôtellerie d’affaires européenne.
Lire (1 min.)