Bpifrance : un nouveau fonds pour démocratiser le capital-investissement auprès des Français

Bertrand Tourmente
Le lancement par Bpifrance d’un nouveau fonds de capital-investissement à destination des investisseurs particuliers constitue une excellente nouvelle pour démocratiser cette classe d’actifs auprès du grand public. Malgré la crise actuelle, le capital-investissement offre des rendements bien supérieurs aux autres classes d’actifs. Le point avec Bertrand Tourmente, fondateur d’Althos Patrimoine.
Lire (5 min.)

FCPI : Eiffel IG, soutenir les PME européennes avec ALTO Innovation 2020

Lancé en septembre 2020, le FCPI « ALTO Innovation 2020 » est ouvert à la souscription jusqu'au 31 décembre prochain. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de placement ? Comment Eiffel IG soutient-elle les PME européennes ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (2 min.)

Private Equity : un placement pour optimiser son épargne et relancer l’économie locale

Bertrand Tourmente
Dans un environnement de forte volatilité des marchés financiers et un secteur immobilier fragilisé, le Private Equity ou capital-investissement constitue une sérieuse opportunité d’investissement pour tout épargnant. Malgré la crise actuelle, le non-côté offre à la fois une source de diversification des placements et des rendements particulièrement attractifs. En investissant dans des PME locales, ce type d’investissement permet surtout de participer activement à la relance de l’économie française.
Lire (6 min.)

Investir dans les PME-ETI : Turenne Groupe lance la SLP Sélection & Opportunités

Cette semaine, Turenne Groupe annonce le lancement de la Société de Libre Partenariat (SLP) « Sélection & Opportunités » à destination de la clientèle privée. Plus d'explications sur ce véhicule de diversification patrimoniale avec Le Courrier Financier.
Lire (6 min.)

Proptech : LBO France accompagne Zeplug en Série B pour 5 millions d’euros

LBO France — société indépendante, spécialisée en capital-investissement — annonce ce mardi 24 novembre le premier investissement du FPCI NewStone dans la startup française Zeplug (Série B). Créée en 2014, Zeplug a développé une offre d’équipement des copropriétés et entreprises en bornes de recharge pour véhicules électriques, avec un abonnement pour les utilisateurs de véhicules électriques et hybrides.

Zeplug déploie des bornes de recharge en immeuble résidentiel, sans coût pour la copropriété et sans gestion pour le syndic. Elle équipe les immeubles d’une alimentation électrique indépendante des parties communes, dédiée à la recharge des véhicules électriques. L’utilisateur final paie l’installation de sa borne sur sa place de parking, puis souscrit un abonnement mensuel, forfaitaire et « all inclusive » — accès, consommation électrique, maintenance. L'énergie fournie est 100 % renouvelable.

Croissance de Zeplug

Zeplug propose aussi le pilotage énergétique de la recharge. L'entreprise propose également une offre sur-mesure aux entreprises, avec des solutions de recharge sur site ou au domicile des collaborateurs pour répondre aux objectifs de « verdissement » des flottes automobiles. Près de 1000 bornes sont actuellement actives au sein de plus de 500 copropriétés installées. Le système a été approuvé par plus de 2 000 copropriétés auxquelles s’ajoutent 3 000 en cours de validation.

Son développement s’appuie notamment sur des partenariats forts avec 17 constructeurs automobiles, un réseau d’installateurs expert des infrastructures de recharge, des fournisseurs de référence et une équipe de management expérimentée. Depuis sa première levée en 2018, Zeplug a mis en place une solution de financement des infrastructures de recharge. La nouvelle levée de 5 M€ doit permettre à Zeplug de poursuivre son déploiement et renforcer son positionnement sur le segment entreprise.  

Automobile électrique

« Les véhicules électriques et hybrides devraient représenter plus de 50 % des ventes en 2030. Zeplug, qui vise à accompagner ce marché en pleine expansion, se positionne comme un acteur précurseur dans les équipements de recharge de véhicules électriques. Son modèle économique à la fois B2B et B2C, appuyés par ses partenariats stratégiques avec les principaux constructeurs automobiles, est prometteur », déclare Stéphanie Casciola, Partner et Head of Real Estate chez LBO France.

« Le développement du véhicule électrique est en pleine accélération avec 10% de part de marché en octobre 2020, et le déploiement de bornes de recharge en copropriété et en entreprise est un enjeu clé. LBO France, expert dans l’immobilier et l’accompagnement d’entreprises à succès, est un partenaire idéal pour Zeplug »ajoute Frédéric Renaudeau, Président, fondateur de Zeplug.

Proptech française

Présente depuis 2003 sur le segment de l’immobilier, LBO France a décidé de faire la part belle aux « Proptech », ces startups qui révolutionnent le secteur en proposant des produits et des modèles innovants créateurs de valeur. Le FPCI NewStone investira dans un portefeuille d’une quinzaine de participations en France. Il ciblera des entreprises en phase de croissance commerciale, opérant dans les différents verticaux de marché considérés.

Le FPCI NewStone s’accompagnera d’une démarche environnementale et sociétale forte avec le suivi d’objectifs de développement durables pré identifiés et une méthodologie spécifique associée en cohérence avec la politique ESG de LBO France. « Les équipes immobilières de LBO France bénéficient d’une expertise sectorielle et opérationnelle forte, c’est donc tout naturellement que nous avons décidé de lancer ce fonds et d’accompagner ces start-ups dans leur développement. Favoriser l’innovation au sein d’une industrie immobilière trop longtemps restée immobile, donner corps aux idées novatrices portées par de véritables entrepreneurs, telle est notre ambition », affirme Stéphanie Casciola.

« L’écosystème de la Proptech, qui a vu le jour en 2014, compte aujourd’hui environ 400 start-ups sur l’ensemble du territoire français. Elles sont actives dans les métiers du financement (courtiers en ligne, crowdfunding, etc.), de la construction (logiciel de coordination, robotisation, etc.), de la gestion (transaction, ADB, etc.) et dans les métiers liés aux nouveaux usages (coworking, coliving, etc.). Le moment est donc opportun pour créer un véhicule dédié à ces activités, avec des équipes d’investissement qui connaissent intimement le fonctionnement de secteur immobilier », ajoute Vincent Pavanello, co-fondateur du cluster Real Estech (qui rassemble 300 start-ups adhérentes) et Venture Partner chez LBO France.

Lire (4 min.)

Startups : FrenchFounders lance son premier fonds d’investissement

FrenchFounders — premier club business des dirigeants francophones dans le monde — annonce ce jeudi 19 novembre la création de son premier fonds d’investissement dédié à accompagner sur les plans financier et opérationnel les startups avec des ambitions internationales. Pour piloter l’ensemble de ses structures investissements, FrenchFounders mise sur l’arrivée de Géraldine Le Meur à leurs côtés.

Géraldine Le Meur — Business angel et serial entrepreneure française et américaine — a notamment cofondé la conférence emblématique LeWeb, ainsi que The Refiners, un fonds d'amorçage et un programme qui a eu pour objectif d’accompagner des entrepreneurs non américains dans leurs ambitions globales en passant par la Silicon Valley.

L’ambition de FrenchFounders

Créé en 2014, FrenchFounders facilite la collaboration entre les dirigeants et décideurs francophones dans le monde. La communauté revendique plus de 4 000 membres, dont 40 % pour la région USA, Canada & Latam, 40 % en Europe et 20 % en Asie. Ils sont issus des secteurs corporate, ETI et startups, et animés par une vingtaine de bureaux ou ambassadeurs locaux.

Il y a deux ans, FrenchFounders a lancé son « Investors club ». Objectif, permettre aux entrepreneurs d’accélérer leur expansion commerciale & internationale et à certains membres d’investir du temps et de l’argent dans des projets à fort potentiel. « Le succès rencontré a confirmé qu’adosser un engagement concret à un engagement financier significatif est particulièrement vertueux », précise FrenchFounders.

Sur le modèle « rolling Fund » 

Ces derniers mois — en partie sous l'impulsion d'AngelList —, la structure américaine de rolling funds a ouvert de nouvelles opportunités dans  le monde de l’investissement. Cela permet aux VC de lever au fil du temps plutôt que traditionnellement un fonds avec un montant initialement pré-déterminé associé à une date de closing. Ce modèle apporte plus de flexibilité et permet aussi d’investir dès la création du fonds.

« LeFonds by FrenchFounders » est le premier fonds à apporter un « Network effect » dans la chaîne de valeur d'investissement. Il intervient au moment charnière où la startup doit être accompagnée dans sa croissance et son expansion géographique, non seulement avec un apport financier mais aussi avec une stratégie réseau opérationnelle.

« L'aspect collaboratif et communautaire est fondamental. Si on regarde les États-Unis qui sont avec la Chine les seuls ayant historiquement démontré leur capacité à construire des leaders globaux, on constate que la force et l’entraide communautaire est assumée et fonctionne pour créer de la valeur. Nous créons le premier fonds à apporter un “Network Effect” dans la chaîne de valeur d’investissement pour les entrepreneurs francophones avec une ambition globale pour leur startup » commente Géraldine Le Meur.

Développement et souscription

Pour grandir de Startup à Scale-up la ligne de crête vers la création de valeur à l’international est périlleuse et pouvoir s’appuyer sur l’expérience, les conseils, le suivi et la force d’un réseau et d’investisseurs humainement impliqués devient primordial. LeFonds ambitionne d’atteindre 10 M$ la 1ère année puis de l’étoffer vers un fonds de 20 M$ dès 2022.

LeFonds investira dans des startups créées par des entrepreneurs francophones. Il sera déployé sous la structure Américaine de Rolling Fund (Via Angellist) à travers la création automatique d’une série de véhicules d’investissement successifs tous les trois mois, soit quatre fonds par an. 

Un LP est  souscripteur de chaque fonds pour un montant trimestriel défini avec une durée minimale de souscription. Cela permet d’investir très rapidement dès les premiers investissements collectés par LeFonds et de permettre à de nouveaux LP de souscrire au fonds chaque trimestre.

Lire (4 min.)

Le Tchat du Cofi – Paul-Edouard Falck, NextStage AM : Covid-19, le capital-investissement « prend toute son importance »

Pendant cette période de financement, retrouvez notre format vidéo « Le Tchat du Cofi ». Levées de fonds, accompagnement des entreprises et relance économique... Comment le capital-investissement peut-il aider les entreprises à traverser la crise du Covid-19 ?
Voir (<5 min.)

Coronavirus : comment s’en sortent les hedge funds sur les marchés émergents ?

L'équipe Lyxor Cross Asset Research
La crise sanitaire partie de Chine a pris une ampleur mondiale. Les actifs émergents connaissent désormais des rendements comparables à ceux des pays développés, mais avec de nombreuses disparités. Quels seront les impacts de la pandémie de coronavirus sur les marchés émergents ? Comment les hedge funds investis sur ce segment peuvent-ils adapter leurs stratégies ? Les équipes Lyxor Cross Asset Research partagent leur analyse hebdomadaire.
Lire (5 min.)

Abderahmane Fodil – ​idi Emerging Markets Partners : Private Equity et crise sanitaire, « ​certains secteurs seront les grands gagnants ​»

Le Private Equity permet-il de garder son capital à l’abri ? En pleine crise sanitaire, quels secteurs de croissance privilégier ? Abderahmane Fodil répond en exclusivité aux questions du ​Courrier Financier.
Lire (6 min.)

Crowdfunding : vers une harmonisation du financement participatif européen

David El Nouchi
En 2020, l'Union européenne (UE) devrait adopter un règlement unique concernant le secteur du financement participatif. Quels sont les enjeux de cette harmonisation pour les plateformes françaises de crowdfunding ? Comment ce règlement va-t-il organiser la protection du consommateur ?
Lire (5 min.)

Capital-investissement : Althos Patrimoine lance la première plateforme dédiée

Althos Patrimoine —  cabinet de gestion privée détenu par ses salariés, créé par Bertrand Tourmente en 2009 — annonce ce jeudi 19 novembre le lancement d'Althos Invest, la première plateforme d’investissement dédiée au Private Equity (en français « capital-investissement »).

Marché français

Cette nouvelle offre permet aux investisseurs — particuliers comme professionnels — d’accéder à l’ensemble de l’offre de fonds de capital-investissement disponibles sur le marché français. Ce lancement s’inscrit dans le cadre de la démarche de démocratisation du Private Equity auprès du grand public voulu par les pouvoirs publics.

Fort de plus de 10 ans d'expérience en conseil patrimonial auprès d’une clientèle privée, le cabinet Althos Patrimoine élargit sa gamme de solutions d’investissement avec le lancement d’une nouvelle offre dédiée aux actifs non cotés. La plateforme Althos Invest permet d’accéder à l’ensemble de l’offre de fonds de Private Equity disponibles sur le marché français.

Profil de risque

L’offre proposée par la plateforme Althos-Invest est divisée en deux grandes catégories en fonction du profil de l’investisseur :

  • des investissements dédiés aux investisseurs non avertis au sens de la réglementation disposant de moins de 100 000 euros à investir sur un fonds. Cette section présentera plus d’une vingtaine de support d’investissement ;
  • des offres à destination des investisseurs avertis ou professionnels à partir de 100 000 euros d’investissement.

« Depuis de nombreuses années déjà, nous sommes convaincus que tous les portefeuilles d’investissement doivent être exposés, en partie, aux actifs non cotés. Dans un contexte d’érosion du taux de rendement des fonds en euros en assurance-vie et de forte volatilité sur les marchés actions, le private equity constitue une sérieuse opportunité d’investissement pour tous les épargnants », commente Bertrand Tourmente, fondateur d’Althos Patrimoine.

Simulateur en ligne

Le site Althos-Invest propose également un outil de simulation, qui permet à l’épargnant de dresser son profil de risque. Il obtient ainsi des conseils d’investissement personnalisés en quelques clics. L’investisseur pourra être mis en relation avec un conseiller financier d’Althos Patrimoine, afin de bénéficier d’un accompagnement sur-mesure dans le choix des fonds.

« Le capital-investissement offre des rendements proches de 10 %, soit une performance supérieure à toutes les autres classes d’actifs sur une période de 10, 20 ou 30 ansA l’heure où le marché du Private Equity s’ouvre au grand public, notre site Althos-Invest entend bien participer à la démocratisation de cette classe d’actifs en accompagnant tous les profils d’épargnants dans leur acte d’investissement », ajoute Bertand Tourmente.

Althos-Invest fournira à l'investisseur un outil lui permettant de comparer les offres du marché, en fonction de son profil de risque. Dans les prochains mois enfin, la plateforme Althos-Invest s’enrichira de nouvelles offres et de nouvelles fonctionnalités, dont un accès aux noms les plus prestigieux du capital-investissement.

Lire (3 min.)

Label Relance : Amundi l’obtient pour son programme Private Equity Mégatendances II

Amundi — spécialiste européen de la gestion d’actifs — annonce ce jeudi 12 novembre l’obtention du label Relance pour les trois fonds de son programme d’investissement « Amundi Private Equity Megatendances II », géré par Amundi Private Equity Fund (PEF). Ce label vise à aider les investisseurs à identifier les fonds d’investissement dont la vocation est d’accompagner le développement des PME et ETI françaises et de contribuer ainsi activement à la relance de l’économie réelle.

« Avec le programme d’investissement « Amundi Private Equity Mégatendances II », nous avons voulu mettre à la disposition des investisseurs une solution permettant d’investir dans les plus belles entreprises non cotées de nos territoires qui sont les fleurons de notre économie. Nous sommes très fiers que nos 3 fonds du programme soient reconnus comme participants pleinement à l’effort de relance de l’économie », Stanislas Cuny, Directeur Général Délégué de Amundi PEF.

Investir dans les PME-ETI

Fort du succès de son premier programme d’investissement « Amundi Private Equity Mégatendances I », Amundi PEF lance son deuxième programme d’investissement à destination des particuliers et institutionnels : « Amundi Private Equity Mégatendances II ».

Il investit dans des PME ou ETI françaises principalement non cotées bénéficiant d’une ou plusieurs des 5 grandes tendances mondiales :  la technologie, la démographie, la globalisation, l’environnement et les évolutions sociétales. Le programme s’inscrit dans le plan de relance qui s’articule autour de trois priorités : la transition écologique, la compétitivité des entreprises et la cohésion sociale et territoriale.

Favoriser les critères ESG

Amundi PEF a signé la Charte du label « Relance », créé par le Gouvernement le 19 octobre 2020. Le gérant continuera d’investir dans les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises françaises et en particulier des PME et ETI. Signataire des Principes de l’investissement socialement responsable, Amundi PEF applique également les critères extra financiers environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Les fonds labellisés doivent respecter la Charte du label, dont la bonne application est assurée par la direction générale du Trésor. Parmi les fonds d’Amundi, plusieurs ont reçu le label Relance :

  • Amundi Finance & Solidarité ;
  • BFT France Futur ;
  • CPR Ambition France ;
  • FCPR Amundi Private Equity Mégatendances II ;
  • FCPR Mégatendances II ;
  • FPCI Amundi Private Equity Mégatendances II.
Lire (3 min.)

Private Equity : un secteur qui doit entamer sa mue digitale

Michel Ivanovsky
Dans un secteur du Private Equity en pleine mutation, les sociétés de gestion font face à des enjeux de taille. Parmi eux, la digitalisation apparaît comme un passage obligé pour parvenir à réinventer leur modèle en profondeur.
Lire (5 min.)