Marchés actions : trop en avance par rapport aux banques centrales ?

Alexandre Baradez
IG France
Depuis le début de l'année, les marchés financiers affichent leur optimisme — en dépit des annonces des banques centrales, qui indiquent un cap monétaire restrictif. L'éclairage d'Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés chez IG France.
Lire (5 min.)

2023 : le retour du (vrai) Pricing Power

Gilles Constantini
Faute de Pricing Power, de nombreuses hausses de prix imposées depuis un an ne sont pas soutenables dans le temps. Après une année de banalisation, la capacité d’une entreprise à créer un rapport de force favorable sur son marché devrait peu à peu retrouver une place centrale et discriminante dans les grilles d’analyse. Les explications de Gilles Constantini, Gérant du fonds Amplegest Pricing Power.
Lire (3 min.)

Marchés financiers : l’optimisme résiste à tout, jusqu’à quand ?

Thomas Planell
DNCA
Après les dernières réunions des banques centrales, les marchés financiers veulent se convaincre que l'inflation est sous contrôle. Quelles perspectives en 2023 ? L'optimisme boursier est-il exagéré ? Le point avec Thomas Planell, Gérant et analyste chez DNCA Finance.
Lire (5 min.)

Marchés financiers : qu’est-ce qui pourrait influencer les perspectives 2023 ?

Philippe de Gouville
ISMO
Début 2023, nous pouvons identifier six points de vigilance à surveiller sur les marchés financiers. Compte tenu de ces éléments, quelles stratégies les investisseurs peuvent-ils adopter ? Les explications de Philippe de Gouville, CEO et cofondateur d’ISMO.
Lire (5 min.)

Muzinich & Co. annonce le closing final du fonds Muzinich Pan-European Private Debt II à 800 millions d’euros

La Rédaction
Le Courrier Financier

Muzinich & Co. — société d'investissement privée, spécialiste du crédit aux entreprises publiques et privées — annonce ce mercredi 11 janvier le closing final du fonds « Muzinich Pan-European Private Debt II » avec un montant d’engagements de 800 millions d'euros. Le fonds offre des solutions de financement personnalisées et flexibles aux PME-ETIs en Europe et au Royaume-Uni.

Le fonds « Muzinich Pan-European Private Debt II » est classé comme un produit financier relevant de l'article 8 du règlement européen sur les informations financières durables (SFDR). Il bénéficie du scoring ESG propriétaire de la société, qui évalue les critères extra-financiers des entreprises.

Dette privée européenne

« Les investisseurs cherchent de plus en plus à allouer des stratégies de direct lending pour se protéger contre la hausse des taux d'intérêt et de l'inflation. L'intérêt pour la dette privée européenne se maintient, et nous assistons à davantage de flux de capitaux avec des investisseurs attirés par la hausse des rendements en lien avec la hausse des taux d'intérêt en Europe », commente Kirsten Bode, Co-Head Private Debt, Pan-Europe.

« Le fonds est largement diversifié entre les secteurs et les pays et, à la fin de 2022, il avait réalisé 18 investissements. Nous constatons un besoin croissant de capitaux flexibles, dans une démarche de partenariat à long terme pour soutenir les entreprises, ce que le fonds s'efforcera de fournir en déployant son capital », ajoute Rafael Torres, Co-Head Private Debt, Pan-Europe.

Le fonds « Muzinich Pan-European Private Debt II » inclut un risque en capital. La valeur des investissements et les revenus qu'ils génèrent peuvent baisser comme augmenter et ne sont pas garantis. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l'intégralité du montant investi. Les opinions exprimées par Muzinich & Co date d'octobre 2022 et peuvent changer sans préavis.

Lire (2 min.)

Amplegest lance le fonds actions Amplegest Pricing Power US

La Rédaction
Le Courrier Financier

Amplegest — société de gestion entrepreneuriale — annonce ce lundi 9 janvier le lancement de son fonds « Amplegest Pricing Power US ». Il s'agit d'un fonds d’actions nord-américaines, qui dispose d’un fort Pricing Power. « Grâce à de fortes barrières à l’entrée, une marque forte, un savoir-faire discriminant, une avance technologique notamment, les sociétés sélectionnées maîtrisent leur relation client, sont moins sensibles aux cycles économiques et protègent leur croissance et leurs marges dans la durée », explique Amplegest dans un communiqué.

Quelle stratégie de gestion ?

Le fonds « Amplegest Pricing Power US » partage la même philosophie de gestion que celle du fonds historique « Amplegest Pricing Power », tout en étant adaptée aux spécificités du marché nord-américain. « Amplegest Pricing Power US » est un fonds de convictions, concentré sur une quarantaine de valeurs positionnées sur cinq tendances structurelles porteuses : digitalisation, bien-être, productivité, transition écologique et marques exclusives.

La sélection de valeurs repose sur une analyse fondée sur une grille de critères précis. Une première analyse stratégique et quantitative permet d’identifier les sociétés présentant un Pricing Power durable et mesurable. Une analyse complémentaire — qui conjugue critères financiers et extra-financiers — permet de sélectionner les valeurs de qualité qui offrent le meilleur potentiel de performance dans la durée, en assurant d’une diversification sectorielle.

La gestion du fonds « Amplegest Pricing Power US » cible en priorité les entreprises en situation d’oligopole, peu sensibles à l’environnement macroéconomique et/ou portées par des politiques publiques fortes. « Cette nouvelle stratégie porte l’encours global des deux fonds pricing power à près de 400 millions d’euros et conforte durablement notre statut de « Maison du Pricing Power », qui représente plus que jamais un marqueur fort de notre gestion actions », explique Jean-François Castellani, Directeur du Développement AM.

Consolidation l'expertise d’Amplegest

Le fonds « Amplegest Pricing Power US » est géré par Julie Jourdan, qui compte plus de 20 ans d’expérience sur les marchés américains. Elle travaille sous la direction de Gilles Constantini, directeur de la gestion actions, et aidée par l’équipe de quatre analystes d’Amplegest. Le fonds est issu de la transformation du fonds « Amplegest Actions internationales », lancé en 2013. Le fonds atteint, d’ores et déjà, un encours de 87 M€ au 31 décembre 2022.

« Le caractère incontournable d’une société et sa capacité à fixer ses prix sont cruciaux en cette période d’incertitude économique, alors que la répercussion quasi-automatique des effets de l’inflation devrait se raréfier en raison d’une normalisation de la demande. C’est pourquoi nous comptons tirer parti des particularités du contexte économique nord-américain et du foisonnement de modèles économiques innovants dans cette région du monde pour décliner la grille de lecture du Pricing Power et offrir à nos clients de nouvelles sources de performance », rappelle Julie Jourdan.

Lire (3 min.)

Jean-François Faure – AuCOFFRE.com : métaux précieux et inflation, « l’or, c’est l’airbag de votre portefeuille »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
En tant que valeur refuge, quelle place donner à l'or dans son portefeuille ? Quels sont les facteurs influencent son cours en 2023 ?Jean-François Faure, Président d'AuCOFFRE.com, répond en exclusivité aux questions du Courrier Financier.
Lire (7 min.)

Alain Benso – Richelieu Gestion : marchés financiers, « une touche d’optimisme » pour 2023

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Fin janvier 2023, Richelieu Gestion — filiale de gestion d'actifs et de gestion financière du Groupe Richelieu — fait le point sur son activité. Quelles perspectives pour l'année 2023 ? Quels fonds le gérant met-il en avant auprès des conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ?
Voir (<4 min.)

Le marché croit au père Powell

Alexis Bienvenu
LFDE
Face à l'inflation, la Réserve fédérale américaine (Fed) poursuit sa politique de resserrement monétaire. Comment les marchés financiers réagissent-ils face à cette stratégie ? Le point d'Alexis Bienvenu, Fund Manager chez La Financière de l'Echiquier (LFDE).
Lire (4 min.)

Lazard Frères Gestion commercialise son fonds à échéance Lazard Credit 2027

La Rédaction
Le Courrier Financier

Lazard Frères Gestion — société de gestion d’actifs du groupe Lazard en France — annonce ce jeudi 5 janvier le lancement de son fonds obligataire Lazard Credit 2027, dont la période de souscription sera clôturée le 30 avril 2023. Le fonds est classé « Article 8 » selon la nomenclature SFDR. 

Lazard Frères Gestion poursuit ainsi le développement de sa gamme de fonds à échéance. Investi en titres de maturité 5 ans, ce fonds cherche à tirer parti de la hausse significative des niveaux de rendement offerts par les marchés obligataires depuis début 2022, tout en tenant compte de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Stratégie de portage et critères ESG

Lazard Credit 2027 peut investir en obligations du secteur privé (dettes « corporate ») Investment Grade et High Yield, ainsi qu’en dettes financières (hors dettes subordonnées AT1 ou hybrides). Le fonds a vocation à s’exposer principalement aux segments de marché notés « BBB » et « BB ». Le fonds est géré par Adrien Lalanne avec l’appui d’une équipe de onze analystes-gérants de portefeuille, dont une spécialiste ESG.

La stratégie d'investissement est fondée sur le portage — soit l'achat de titres conservés jusqu'à leur échéance en 2027. Le gestionnaire conserve néanmoins une marge de manœuvre pour gérer activement le fonds tout au long de sa durée de vie, en achetant ou vendant des titres si certains arbitrages lui paraissent pertinents. Le taux de rotation du portefeuille devrait toutefois rester faible, offrant aux investisseurs une visibilité sur le rendement attendu en cas de conservation des parts du fonds jusqu’à échéance.

Objectifs de rendement du fonds

L'objectif initial du fonds Lazard Credit 2027, défini au 30 juin 2022, est de réaliser une performance annualisée supérieure à 2,30% nette de frais pour les parts « institutionnelles » PC-H EUR et PD-H EUR, et supérieure à 1,70% pour les parts « retail » RC-H EUR et RD-H EUR. En raison de la hausse des taux observée depuis cette date, l’objectif de performance annualisée du fonds, net de frais de gestion, est de 3,025% pour les parts institutionnelles et 2,425% pour les parts « retail » au 5 janvier 2023.

Cet objectif correspond à une performance brute attendue de 4,46 %, à laquelle sont retranchés un taux de défaut estimé (risque de non-remboursement) de 0,80 %, ainsi que des frais de gestion annuels de 0,635 % pour les parts institutionnelles et 1,235 % pour les parts « retail ». Les frais de gestion varient selon la part retenue (voir tableau ci-dessous). L’horizon de placement est de cinq ans. La souscription est ouverte jusqu'au 31 janvier 2023 pour les parts EC HEUR et ED H-EUR (parts « early adopter »), et jusqu’au 30 avril 2023 pour les autres.

Lazard Frères Gestion commercialise son fonds à échéance Lazard Credit 2027
Source : Lazard Frères Gestion au 5 janvier 2023.

Les objectifs de rendement au 30 juin 2022 et au 5 janvier 2023 sont indicatifs et varient tout au long de la période de souscription en fonction des conditions de marché. Le graphique suivant montre l’évolution de l’espérance de rendement associée aux parts RC-H EUR et RD-H EUR selon la date de souscription, depuis le début du mois d’octobre 2022 :

Lazard Frères Gestion commercialise son fonds à échéance Lazard Credit 2027
Source : Lazard Frères Gestion au 5 janvier 2023.

« Lazard Credit 2027 » est un Fonds Commun de Placement agréé et réglementé en tant qu'OPCVM par l'Autorité des marchés financiers et géré par Lazard Frères Gestion SAS. Les informations contenues dans ce document ne doivent pas être considérées comme une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. L’objectif de rendement du fonds n’est pas garanti. Ce fonds est géré activement. Les principaux risques sont la perte en capital, le risque de crédit, le risque de taux, le risque lié aux dérivés et le risque de liquidité.

Lire (4 min.)

Performance absolue : Pictet Asset Management lance le fonds Pictet Total Return-Lotus

La Rédaction
Le Courrier Financier

Pictet Asset Management (Pictet AM) — filiale de gestion d'actifs du groupe Pictet — annonce étoffer sa gamme de stratégies total return gérées activement, de 11 milliards de dollars d’actifs sous gestion au 31 octobre 2022. Pictet AM lance Pictet Total Return-Lotus, un fonds en actions asiatiques de type event-driven, axé sur les situations spéciales.

Pictet TR-Lotus tirera profit des opportunités particulières offertes par les actions panasiatiques. Ces opportunités sont générées par des situations susceptibles d’avoir une incidence sur la valorisation des sociétés à court ou moyen terme ainsi que par des tendances à long terme, telles que les restructurations en Chine, la croissance en Asie du Sud-Est et les progrès réalisés par les entreprises japonaises en matière de gouvernance.

Performance et diversification

La stratégie cible trois vecteurs de performance : certaines situations spécifiques au cours du cycle de vie des entreprises (opérations de financement sur les marchés, thèmes structurels, situations spéciales); les événements sur titres anticipés (fusions-acquisitions, cessions/scissions); et les fusions-acquisitions annoncées.

Une telle diversification favorise des rendements stables en toutes circonstances, dans une zone géographique composée de marchés dynamiques, mais souvent perturbés. Les conditions sur ces marchés créent des opportunités uniques, qui permettent de générer de l’alpha en sortant d’une approche long only traditionnelle.

La stratégie vise des rendements réguliers, non corrélés, et une volatilité limitée sur un cycle complet. Elle repose sur une gestion rigoureuse du risque ainsi que sur une analyse approfondie des sociétés et des situations.

Opportunités et risques

« L’Asie fournit de multiples sources d’alpha de par sa taille et sa diversité, et grâce à un éventail d’opportunités exploitées par un nombre réduit d’investisseurs. Mais opportunités et risques vont souvent de pair, raison pour laquelle nous appliquons une approche à la fois diversifiée et prudente », déclare Jon Withaar, responsable de l’équipe Asia Special Situations.

L’équipe de gestion du fonds Pictet TR-Lotus se compose de trois spécialistes expérimentés et peut s’appuyer sur les ressources de l’un des meilleurs gérants de hedge funds d’Europe. Elle est dirigée depuis Singapour par Jon Withaar, qui est épaulé par deux analystes, Shawn Ban et Jeremy Thia. Possédant plus de 20 ans d’expérience en matière d’investissement sur les marchés financiers asiatiques, Jon Withaar est parvenu à dégager des rendements positifs dans des périodes difficiles, et notamment en 2001, en 2007-2008, en 2015 et en 2020.

Performance absolue

Le fonds Pictet TR-Lotus est proposé sous la forme d’une stratégie conforme à la directive UCITS, offrant une liquidité hebdomadaire. Il est autorisé à la distribution en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Finlande, en France, au Luxembourg, en Norvège, aux Pays-Bas, au Portugal, au Royaume-Uni, à Singapour et en Suède.

La stratégie complète la gamme total return de Pictet Asset Management. Cette gamme comprend déjà les fonds sans biais directionnel Agora (actions européennes), Aquila (actions mondiales) et Diversified Alpha (multitratégies), les fonds directionnels long/short en actions Corto (Europe), Mandarin (Chine), Atlas (monde) et Atlas Titan (monde), ainsi que les fonds Distressed & Special Situations (event-driven) et Sirius (long/short axé sur la dette émergente).

Lire (3 min.)

Etats-Unis : marché du travail en janvier, forte embauche et hausse modérée des salaires

Christian Scherrmann
DWS
Aux Etats-Unis, les données du marché de l'emploi de janvier restent difficiles à interpréter. Comment interpréter la hausse modérée des salaires ? L'éclairage de Christian Scherrmann, Economiste US chez DWS.
Lire (2 min.)