Olivier de Berranger

Directeur de la gestion d'actifs et Directeur Général Délégué chez LFDE

La Banque du Japon prise en étau

Olivier de Berranger
Dans le sillage des pressions inflationnistes mondiales, toutes les banques centrales, à quelques exceptions près, orientent leurs politiques monétaires vers davantage de resserrement et engagent une lutte sans merci contre la hausse des prix. La Réserve fédérale américaine (Fed) à titre d’exemple vient de monter ses taux de 0,75% pour la seconde fois d’affilée, un mouvement très rare. Parmi ces exceptions, on trouve la Banque du Japon qui, en dépit d’un début d’inflation dans sa zone et d’un yen très bas par rapport au billet vert, ne change pas de cap et maintient une politique monétaire ultra-expansive. Comment l’expliquer ?
Lire (3 min.)

Commerce extérieur : des bouleversements en cours

Olivier de Berranger
En mai, l'Allemagne a enregistré un solde net des échanges commerciaux déficitaire. En cause, le coût des matières premières, mais pas que... Les éclairages d'Olivier de Berranger, Directeur de la gestion d’actifs et Directeur Général Délégué chez La Financière de l’Echiquier.
Lire (3 min.)

Russie : le choix des armes

Olivier de Berranger
Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, la Russie doit composer avec les sanctions économiques. Quelles seront les conséquences géopolitiques à long terme de la riposte européenne ? Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué et CIO chez La Financière de l’Echiquier (LFDE) partage son édito mensuel.
Lire (3 min.)

Automobile : On the road (again)

Olivier de Berranger
Quel bilan pour le secteur automobile en 2021 ? Comment cette industrie va-t-elle se développer, entre crise sanitaire et impératifs écologiques ? Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué & CIO chez La Financière de l’Echiquier (LFDE) présente son édito du mois de février 2022 — avec la complicité d’Aurélien Jacquot, CFA, Analyste Senior.
Lire (4 min.)

AESTIAM acquiert un immeuble indépendant à Nantes pour le compte de la SCPI Aestiam Placement Pierre.

L’actif est situé au Sud de La Chantrerie, à proximité de l’Erdre, un parc tertiaire facilement accessible en transports et par l’autoroute A11, avec un accès direct à l’aéroport de Nantes et la gare TGV.

Constitué de programmes mixtes (activités économiques et habitation), le parc de la Chantrerie bénéficie d'une concentration exceptionnelle d'entreprises et d'écoles supérieures telles que l'Ecole des Mines de Nantes ou encore Polytech'Nantes. Construit en 2004 et ayant bénéficié de travaux en 2014 puis en 2015, l'immeuble relève de la réglementation ERP 3ème catégorie.

Le bâtiment est aménagé pour accueillir un campus, grâce à des espaces dédiés mais est également adaptable et peut être destiné à un usage de bureaux. L’actif est entièrement loué pour un bail de 6 an fermes au CESI, l’une des 204 écoles d’ingénieurs françaises accréditées à délivrer un diplôme d’ingénieur. Elle compte plus de 26 000 étudiants au travers de 25 campus en France mais aussi en Espagne et en Algérie.

« Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’Aestiam Placement Pierre qui a fait de l’enseignement un axe de diversification avec déjà plusieurs acquisitions de ce type à son actif, telles que l’école AMOS à Lille ou encore l’immeuble Euclide à Marseille. » déclare Frédérique FAUCONNIER, Directrice des investissements chez AESTIAM.

Lire (2 min.)

Baltis Capital évolue et réaffirme son identité

6 années pendant lesquelles nous avons travaillé pour vous offrir les meilleures opportunités d’investissement et la meilleure expérience possible pour souscrire.

Depuis notre 1ère opération près de Lille (la fameuse poissonnerie…) nous avons financé plus de 85 projets, du futur siège régional de GRDF à Rouen à la restructuration d’un immeuble de bureaux rue de Rivoli à Paris en passant par la réhabilitation d’un ancien centre médical pour enfants à Boulogne-Billancourt.

Nous avons également acquis un Franprix à Nanterre, La Poste de Perros-Guirec, un restaurant Berliner dans le cœur du 9ème arrondissement à Paris ou encore un ensemble immobilier durable et responsable près de Lille.

L’obtention de notre agrément AMF en 2019 nous a permis d’assoir notre légitimité et notre ambition de démocratiser le secteur de l’investissement immobilier.

Notre volonté est de systématiquement vous proposer des projets avec une histoire, combinant sens et performance financière et souvent proches de chez vous. Nous sommes convaincus que l’immobilier doit être plus circulaire, et que nos investissements doivent être le reflet de nos convictions et de nos choix au quotidien.

Nous souhaitons devenir un véritable acteur digital et engagé du financement pour redessiner ensemble l'immobilier de nos villes et de nos territoires.

Avec de nombreux projets en perspective et forte d’une croissance continue, Baltis Capital arrive à un moment clé de son développement. C’est donc l’occasion de réaffirmer notre raison d’être et notre mission à travers un nouveau logo et un nom revisité.

Baltis, un nom porteur de sens aux multiples origines

Le nom « Baltis » vient de « baaltis » une divinité protectrice de la ville. La racine « baal » signifie en hébreu « posséder et être propriétaire ».

L’alliance de ces deux racines forment Baltis, une société à la personnalité forte, résiliente et audacieuse ayant pour mission de protéger nos territoires.

L’ambition de Baltis est simple : vous permettre de protéger nos villes en investissant dans des projets immobiliers porteurs de sens.

Le Groupe Magellim, un acteur de référence, engagé et ambitieux

En 2021, Baltis s’est rapprochée du Groupe Magellim, un acteur global et intégré de l’investissement, qui apporte à ses clients des projets d’investissements durables, responsables et porteurs de sens pour les territoires et rejoignant ainsi pleinement l’ADN de Baltis. 

Après plusieurs prises de participation, le Groupe Magellim connait un fort développement et regroupe aujourd’hui plusieurs sociétés de gestion dont Foncière MagellanA Plus Finance et Turgot Capital.

Le Groupe Magellim gère plus de 3,3 milliards d’actifs sous gestion et rassemble plus de 120 collaborateurs mus par une même volonté d’innover et d’agir sur l’investissement de demain.

C’est donc tout naturellement que notre nouveau logo s’intègre dans l’univers du groupe en reprenant ses codes graphiques.

Fort de cette nouvelle identité, nous continuons notre dynamique avec la volonté d’accélérer notre développement.

Les prochains mois devraient ainsi être riches avec :

  • De nombreux recrutements
  • Le lancement de nouveaux produits d’investissement
  • Une ouverture à l’internationale début 2023 
  • Une croissance externe avec le rachat d’une plateforme de crowdfunding avec un fort ancrage territorial #staytuned 😊

Plus que jamais nous souhaitons nous affirmer comme un acteur engagé et incontournable du crowdfunding au service de nos villes et de nos territoires

Merci à nos partenaires et à nos proches qui nous accompagnent depuis le 1er jour, à tous les talents qui ont croisés notre chemin et enfin à vous tous pour votre engagement à nos côtés ! 

Lire (6 min.)

Etats-Unis : emploi, The Big Quit

Olivier de Berranger
Aux Etats-Unis, la pénurie de main d'œuvre devient criante depuis la crise sanitaire. Au point de menacer la reprise ? Comment les entreprises s'adaptent-elles à cette nouvelle dynamique ? Le point avec Olivier de Berranger, CIO chez La Financière De l’Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Marchés financiers : citius, altius, fortius ?

Olivier de Berranger
Alors que l’été se termine, force est de constater que le variant Delta et les résurgences épidémiques n’ont pas remis en cause la marche en avant des marchés boursiers. Le point avec Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué, Directeur de la Gestion d’Actifs chez La Financière de l'Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Relance : le lièvre et les tortues

Olivier de Berranger
A l'heure des plans de relance post-Covid, l'Union européenne (UE) fait pale figure auprès des Etats-Unis. Les tortues du Vieux continent peuvent-elles se changer en lièvres de la croissance ? Les explications d'Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué, Directeur de la Gestion d’Actifs, La Financière de l’Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Marchés financiers : 2021, une histoire d’équilibre

Olivier de Berranger
Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué & CIO de La Financière de l'Echiquier (LFDE) présente son édito du mois de janvier 2021.
Lire (4 min.)

Nouvelle hausse pour CRISTAL Rente

Au cumul, les associés de la SCPI ont vu la valeur de leurs parts augmenter de plus de 12%** sur les neuf dernières années. Cette valorisation régulière du patrimoine immobilier témoigne de l'expertise de nos équipes dans la qualité des actifs sélectionnés.


CRISTAL Rente, pionnière et leader reconnue des SCPI Commerces, a signé plus de 80 millions d’euros d’acquisitions sur le premier semestre 2022 dans les secteurs emblématiques ayant fait son succès ; alimentaire, bricolage & jardinerie, mais aussi restauration rapide.


*Revalorisation de 1,08% au 1er août 2022.
**12,5% d’augmentation entre 2014 et 2022.

Lire (1 min.)

SCPI Epsilon 360° : un patrimoine de plus en plus diversifié

Epsilon Capital annonce avoir acquis, pour le compte de la SCPI Epsilon 360° — premier fonds immobilier grand public exclusivement dédié aux « small caps » françaises — deux nouveaux actifs à Manosque (04) et Aubergenville (78). Il s’agit respectivement des douzième et treizième acquisitions pour la SCPI depuis son lancement en décembre dernier.

Les opportunités du segment des "small caps"

Le premier actif, un local commercial indépendant de 1 050 m2 situé à Manosque, est loué depuis 2007 au groupe Maisons du Monde, qui l’a entièrement rénové en 2019 au nouveau concept de l’enseigne. Il dispose de nombreux stationnements et jouit d’un excellent emplacement sur l’artère principale qui traverse l’unique zone commerciale de Manosque.

Le second actif est un local d’activités récent (2012) de 1 667 m2 situé à Aubergenville (78), sur l’axe A13 Paris - Rouen permettant d’accéder rapidement aux axes majeurs de la région (A14, A86, A15), au sein d’une zone d’activités dynamique et qui continue de se développer. L’actif se situe à 500 m de la future Gare Eole qui reliera Aubergenville à Paris - La Défense en 30 minutes environ. Il vient d’être prise à bail par la société SEFO (filiale d’Aqualia, quatrième compagnie d’eau privée en Europe) dans le cadre d’un bail de six ans fermes.

Epsilon Capital a par ailleurs sécurisé quatre nouveaux dossiers pour un montant cumulé de près de 9 millions d'euros, qui porteront la valeur du patrimoine à plus de 40 millions d'euros avec 28 locataires.

« Dans un environnement qui reste très concurrentiel compte tenu de l’abondance de liquidités, le segment des “small caps” continue de présenter de nombreuses opportunités à des taux de rendement cohérents avec les objectifs de performance du fonds. Nous poursuivons en parallèle la diversification du patrimoine puisque la poche locaux d’activités/bureaux représentera plus de 40% des loyers d’ici la fin de l’année », indique Andràs Boros, Président d’Epsilon Capital.

L'obtention du Label ISR

Le 20 juillet 2022, Epsilon 360° a obtenu le label ISR, qui s’inscrit dans la volonté des gérants d’étendre cette démarche à une catégorie d'actifs, les « small caps », qui en est généralement exclue, compte tenu notamment de leur taille.

« Labelliser Epsilon 360° résulte d’une conviction forte qui nous anime depuis la création d’Epsilon Capital. L’obtention du label ISR marque une étape importante dans notre volonté de proposer un produit d’épargne immobilière moderne, responsable et performant », souligne Léonard Hery, Directeur Général.

Lire (2 min.)

Petit guide de survie du repas de Noël

Olivier de Berranger
Si Noël est un moment de partage familial autour d’un bon repas de fête, c’est aussi un moment privilégié par certains pour dynamiter les débats sur de brûlants sujets d’actualité. Et pour ceux qui auront la chance de se réunir cette année avec un membre de la famille porté sur la chose financière, un risque certain existe que celui-ci fasse dériver le débat sur le Covid vers le bitcoin ou la déconnexion entre marchés financiers et "économie réelle".
Lire (3 min.)