Livret A : baisse du taux à 0,5 % et changement de paradigme

Philippe Crevel
Le Gouvernement a décidé d’abaisser le taux du Livret A de 0,75 % à 0,5 % ce qui constitue un nouveau plus bas historique. Après deux années de gel, cette diminution est la conséquence de l’application de la nouvelle formule instituée en 2018. Elle s’inscrit dans une volonté de normalisation du Livret A et dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas.
Lire (6 min.)

Crédit : retour des prêts hypothécaires à risque aux Etats-Unis

Christian Scherrmann
Ces derniers mois, nous observons certaines tendances inquiétantes dans les taux de défaillance relatifs aux prêts liés aux cartes de crédit. Comment comprendre ce retour en force des prêts hypothécaires à risque aux Etats-Unis ? Faut-il y voir les germes d'une prochaine crise des subprimes ? Christian Scherrmann, économiste pour les États-Unis chez DWS, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Big data : comment la tech sert-elle l'écosystème de la gestion de patrimoine ?

Souscription en ligne, outils d'agrégation, digitalisation des cabinets de CGP... Depuis une dizaine d'année, le big data s'impose dans l'univers de la gestion de patrimoine. Quel équilibre trouver entre le conseil humain et la gestion des données ? Que dit la jurisprudence en France ?
Voir (<5 min.)

Taux d'intérêt faibles et négatifs : le nouvel horizon de la gestion de patrimoine ?

Les taux bas voire négatifs ont beaucoup fait parler d'eux en 2019. Dans le cadre du Sommet BFM Patrimoine 2019 en décembre dernier, les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ont pu débattre de ce nouveau paradigme. Quelles stratégies d'allocation adopter ? Cette situation macroéconomique va-t-elle durer ?
Voir (<5 min.)

PERO : Aviva France lance son plan d’épargne retraite entreprise obligatoire

L'assureur Aviva France annonce ce mardi 22 janvier le lancement de son plan d'épargne retraite entreprise obligatoire (PERO) Aviva Retraite Plurielle Entreprise. Ce produit d’épargne retraite collective est disponible pour l'ensemble ses clients professionnels depuis le 17 janvier 2020. D'après le sondage Aviva France/Deloitte publié en novembre dernier, 63 % des Français se disent préoccupés par leur niveau de revenus une fois à la retraite.

« Plus de 50 % des Français se déclarent intéressés par des placements sur des supports d’investissements socialement responsables. En tant qu’acteur majeur de l’assurance et de la retraite privée en France, il est de notre rôle de leur permettre de disposer de solutions pérennes et durables », déclare Arthur Chabrol, Directeur Général Délégué d’Aviva France et Directeur de l’Expertise Technique Vie.

3 modes de gestion financière

Le PERO s'adresse à l’ensemble des salariés d’une entreprise, ou encore à une ou plusieurs catégories de salariés. Il a vocation à remplacer les régimes de retraite supplémentaires à cotisations définie et s’adresse à toute entreprise ayant au moins 1 salarié ou un mandataire social. Il offre aux épargnants un supplément de pension pour leur retraite et vient compléter le produit d’épargne retraite individuelle (PERIN). Pour ce produit, Aviva France propose 3 modes de gestion financière : 

  • La Gestion Évolutive, mode de gestion préconisé par les pouvoirs publics dans le cadre de la loi PACTE, pour sécuriser automatiquement l’épargne à l’approche de la retraite ;
  • La Gestion Sous Mandat, pour déléguer le pilotage de l’épargne et bénéficier d’une gestion active conseillée soit par Aviva Investors France avec une version ISR de la Gestion Sous Mandat, soit par Rothschild & Co Asset Management Europe ;
  • La Gestion Libre permettant l’accès à plus de 80 supports dont ceux de la gamme Aviva Vie Solutions Durables, pour une gestion autonome de l’épargne.

Aviva Retraite Plurielle Entreprise propose dès l’adhésion des arbitrages gratuits et illimités, ainsi qu’un fractionnement mensuel via la Déclaration Sociale Nominative (DSN) à compter d’avril 2020. « Après le lancement de notre PER individuel en novembre dernier, qui compte dorénavant plus de 10 000 affaires nouvelles, nous proposons aujourd’hui avec nos distributeurs un produit PERO qui va au-delà des dispositions prévues par la loi PACTE avec l’intégration d’une large gamme de supports disposant du label Investissement Socialement Responsable (ISR). », conclut Arthur Chabrol.

Lire (3 min.)

Assurance vie : Suravenir lance des mandats d’arbitrage thématiques

Suravenir —  filiale d’assurance vie et de prévoyance du Crédit Mutuel Arkéa — annonce ce mardi 14 janvier enrichir son contrat d’assurance vie grand public destiné aux clients des réseaux bancaires du Crédit Mutuel Arkéa. NaviG’Options inclut une gamme thématique de mandats d’arbitrage au sein de sa gestion déléguée. Cette offre est disponible dans les agences des Fédérations du Crédit Mutuel de Bretagne et du Sud-Ouest.

Deux modes de gestion

Le contrat d'assurance vie NaviG’Options permet aux clients de profiter d’un service de gestion déléguée et d’une gestion autonome. Le service de gestion déléguée consiste à déléguer la gestion de son épargne à des experts à partir de seulement 300 euros investis, sans frais de versement. La gestion déléguée propose désormais 2 gammes de gestion déléguée :

  • la gamme générique, gérée par Federal Finance ;
  • la nouvelle gamme thématique, gérée par Federal Finance Gestion, Primonial REIM ou Yomoni AM selon le profil choisi.

La gestion autonome permet de choisir les supports d’investissement du contrat, avec des opportunités de supports à commercialisation limitée.

3 profils en gestion déléguée

La nouvelle gamme thématique propose 3 profils, qui se positionnent sur une échelle de risque. L’indice sur cette échelle est l’Indicateur Synthétique de Risque et de Performance (ou SRRI), indice basé de façon standard sur la volatilité sur 5 ans des fonds investis au sein des profils. Il est compris entre 1 (risque le moins élevé) et 7 (risque le plus élevé). Le client opte ainsi pour le thème qui reflète ses convictions d’investissement.

  • Conviction Développement Durable (société de gestion : Federal Finance Gestion) : ce profil vise prend en compte des critères de développement durable et vise à financer une économie responsable, à maîtriser l’exposition aux risques grâce à la prise en compte de critères Environnement, Sociétaux et de Gouvernance (ESG) dans la sélection de fonds et à combiner recherche de performance et sélection d’actifs responsables. Echelle de risque : 1 à 4
  • Conviction Immobilier (société de gestion : Primonial REIM) : ce profil Conviction Immobilier propose une exposition diversifiée aux marchés immobiliers français et européens. Il vise à délivrer une performance régulière issue principalement des revenus immobiliers, en contrepartie d’un risque de liquidité suivi par la société de gestion. Echelle de risque : 2 à 4
  • Conviction Pays Emergents (société de gestion : Yomoni AM) : ce profil Conviction Pays Emergents offre une exposition à la thématique du développement des économies des pays émergents. Il vise à bénéficier d’une grande diversification à la fois internationale (toutes zones émergentes) et par classe d’actifs (actions et obligations), qui permet de limiter le niveau de risque global. Echelle de risque : 4 à 6

« Cette nouvelle gamme thématique rend concret l’investissement des clients et donne ainsi du sens à leur épargne. Je suis plus que jamais convaincu que la gestion déléguée fera le succès de l’assurance vie de demain », déclare Bernard Le Bras, Président du Directoire de Suravenir.

Lire (3 min.)

Les Français, la réforme des retraites et l’épargne

Stéphane Fantuz
La réforme des retraites qui s'annonce en 2020 va transformer le monde de l'épargne. Face à la nécessaire évolution de leur stratégie patrimoniale et à la pluralité des produits d'épargne retraite disponibles, les Français ont plus que jamais besoin d'être accompagnés par un conseiller en gestion de patrimoine (CGP).
Lire (4 min.)

Epargne : quand novembre 2019 sourit au livret A

Philippe Crevel
Le mois de novembre n'est traditionnellement pas très favorable au Livret A. L'année 2019 a pourtant fait exception. Ce résultat positif reflète l'extrême prudence des ménages français, plus portés vers l'épargne que vers la consommation. Pourtant le rendement de ce produit pourrait encore chuter, avec une baisse du taux en février 2020.
Lire (4 min.)

Novembre 2019 : le sacre des UC en assurance vie

Philippe Crevel
En novembre dernier, la collecte en assurance vie s'est révélée positive sans être exceptionnelle. Si le montant global des cotisation en assurance vie a baissé, les unités de compte ont enregistré une hausse en novembre. Faut-il y voir la conséquence de la baisse des rendements des fonds en euros ? La tendance va-t-elle se poursuivre en 2020 ?
Lire (4 min.)

LIVRE / « Réussir ses placements en assurance vie »

Acheter un contrat d’assurance vie, est-ce un acte de consommation comme un autre ? Comment apprécier la qualité et la réussite de ce type de placement ? En juin dernier, les éditions Arnaud Franel ont publié « Réussir ses placements en assurance vie » à destination des épargnants français. Le Courrier Financier vous propose une fiche de lecture.
Lire (3 min.)

Réforme des retraites : Sapiendo-Retraite lance un simulateur en ligne

Sapiendo-Retraite — spécialiste de l'épargne retraite personnalisée — annonce ce lundi 6 janvier la mise en ligne du premier simulateur d’un cabinet privé avant/après la réforme des retraites. Ce simulateur résulte d’une longue réflexion sur la méthodologie, disponible en ligne sur la page de résultat de la simulation. Il permet à chacun de calculer combien ses cotisations au titre d'une année lui apporteront avant et après la réforme.

Toutes les simulations réalisées le futur régime utilisent les paramètres contenus dans le rapport Delevoye, présenté le 18 juillet 2019 : taux de cotisation productive et pour la solidarité, coût d'acquisition du point, valeur du point, âge pivot et décote/surcote. Il sera mis à jour régulièrement. Chacun des statuts étudiés intègre le régime de base et les régimes complémentaires, en termes de cotisations et de droits générés.

3 éléments à comparer

Le simulateur permet de comparer les 3 éléments qui devraient être modifiés par la réforme, c'est-à-dire :

  • le montant des cotisations versées au titre d’une année de rémunération ;
  • le montant de rente viagère acquis grâce à ces cotisations ;
  • l’âge de départ en retraite sans décote.

« Le fait de calculer ces éléments au titre d’une année seulement permet d’éviter les biais liés aux différents profils de carrière et à l’indexation des droits acquis », explique Valérie Batigne, présidente et fondatrice de Sapiendo-Retraite.

Lire (2 min.)

Epargne retraite en France : hausse de plus de 60 % en 10 ans

Eres — spécialiste en épargne salariale, retraite et actionnariat salarié — a publié le 20 décembre dernier les résultats de l’édition 2019 de son Observatoire des Retraites Européennes. Objectif, mesurer et suivre l’évolution de l’ensemble de l’épargne retraite financière en France et la comparer à celle des autres pays européens.

« Le nouveau Plan d'épargne retraite (PER), créé par la loi Pacte, va révolutionner le paysage de l'épargne retraite en France. Avec cette réforme de l'épargne retraite supplémentaire, l'ambition portée par le Gouvernement (+100 Mds€ en 5 ans sur les produits dédiés à la retraite) devrait permettre à la France de rattraper une partie de son retard », déclare Pierre-Emmanuel Sassonia, Directeur associé d'Eres.

Recul de l'assurance vie

L'épargne retraite des Français s'élève à 879,4 milliards d'euros en 2018, en hausse de plus de 60 % par rapport à 2008 :

  • Elle est passée de 545,3 milliards d'euros en 2008 à 879,4 milliards d'euros en 2018, soit une hausse de 61,3 %.
  • Elle progresse cependant moins vite que dans les pays de l'OCDE. Sur la même période de 10 ans (2008-2018), l'épargne retraite dans les pays membres a progressé de 85 %.
  • En 2018, elle représente près de 23 % de l'épargne financière totale des Français, contre 17 % en 2008.
  • Elle se répartit entre les produits d'épargne retraite dédiés — environ 220 milliards d'euros d'encours — et les autres placements financiers de type PEE, livrets, valeurs mobilières et assurance vie. L'assurance vie représente désormais moins de 43 % des encours (48,2 % en 2008).

Essor de l'épargne salariale

L'épargne salariale et les produits individuels progressent 2 fois plus vite que la moyenne. Sur la période de 10 ans (2008-2018) :

  • les encours d'épargne salariale (PEE, PERCO) ont progressé de 139 % ;
  • les encours des produits individuels (PERP, Madelin, PREFON, COREM) ont progressé de 125 % ;
  • les encours des valeurs mobilières — y compris PEA — ont enregistré une hausse de 70 % ;
  • les encours des produits collectifs (article 83, article 39) ont augmenté de 60 % ;

« En France, la plus grande partie de l'épargne retraite est encore investie en fonds en euros via l'assurance vie, alors que dans les autres pays de l'OCDE l'épargne est placée dans des fonds de pension. La généralisation de la gestion pilotée avec la loi Pacte va orienter l'épargne vers l'économie productive afin d'offrir de meilleurs rendements aux futurs retraités », conclut Pierre-Emmanuel Sassonia.

Lire (4 min.)

Thierry Scheur - Ageas Patrimoine : personnaliser l'offre pour les CGP grâce au digital

Agrégateur O2S, PER Zen, produits d'épargne différenciants... L'année 2020 s'annonce charnière pour Ageas Patrimoine. Comment personnaliser l'offre patrimoniale à destination des épargnants et des CGP ? Comment accompagner les Français face à la loi PACTE ?
Voir (<4 min.)