À la une

Michel Dinet - EDRAM : Edmond de Rothschild Fund Income Europe

Dégager de la performance tout en soutenant l'économie réelle, c'est le pari du fonds Edmond de Rothschild Fund Income Europe. En encaissant les revenus issus des actions ou des obligations, le fonds, qui signe plus de 5% de performance annuelle, délivre un dividende aux porteurs de parts, de 4% en moyenne depuis 3 ans. Michel Dinet, Responsable des partenariats chez Edmond de Rothschild Asset Management, nous dévoile la stratégie du fonds et le processus de sélection des entreprises. 
Voir (<4 min.)

Frais bancaires : le jackpot des établissements physiques

Frais de tenue de comptes, coûts d'irrégularité, commission d'intervention ou encore cotisations annuelles... Dans l'univers de la banque, et principalement dans les établissements physiques, les intitulés des frais varient autant que leurs montants. Cette pratique arbitraire et abusive toucherait-elle à sa fin ? Le Ministre de l'économie, Bruno Lemaire, a en effet pris le sujet des frais bancaires à bras-le-corps et saisi le Comité Consultatif du Secteur Financier. Le CCSF devra établir un diagnostic de la situation, proposer des dispositifs de maîtrise des frais et évaluer l'efficacité des réglementations de plafonnement.
Lire (<1 min.)

ICO : le défi d’une régulation efficace

Alexandre Azoulay
L’année 2017 a été marquée par un boom des opérations d’ICO (Initial Coin Offering) sur le marché des crypto-monnaies. Ce dynamisme pose néanmoins des questions en termes de gouvernance et de régulation. Des réponses émergent aux États-Unis pour tracer un cadre à ce marché florissant.
Lire (5 min.)

2018 : les actifs à risque en pôle position

Michael Grady
D’après le scénario d’Aviva Investors pour 2018, une croissance économique plus solide ainsi qu’une hausse modérée de l’inflation devraient continuer de soutenir les actifs risqués, en dépit de la fin progressive des politiques monétaires accommodantes qui sera source de difficultés pour le marché obligataire.
Lire (2 min.)

Horizon AM annonce l’arrivée d’un Manager de pôle Marketing et Communication

L’arrivée de Carole Mazurier s’inscrit dans la stratégie de développement du groupe Horizon. En effet, forte de près de 20 ans d’expérience dans les domaines de la communication On & Offline et du marketing opérationnel, particulièrement dans les secteurs de la finance et des médias, elle aura notamment pour mission de renforcer la visibilité et la notoriété d’Horizon AM, avec le déploiement d’une stratégie marketing omnicanale.

Carole Mazurier a débuté sa carrière en 1995 au Nouvel Economiste comme Assistante de promotion. En 1998, elle rejoint le Groupe Agefi en tant que Responsable Marketing Opérationnel puis se voit confier, à partir de 2006, la direction de la Diffusion et de la Promotion du Groupe où elle participera notamment à la création de L’Agefi Quotidien, premier quotidien français digitalisé. En 2015, elle prend la responsabilité de la communication externe de L’Argus de la Presse.

Elle est Titulaire d’un Master 2 en Ingénierie éditoriale et Communication, Université de Cergy Pontoise et d’un BTS Communication et actions publicitaires.

Lire (1 min.)

Mise en garde de l’AMF contre les activités de trading d’options binaires

Voici la liste des nouveaux sites récemment identifiés :

www.capitaldeposit.net

www.emfi-placesecurity.com

www.xfr-financial.com

La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements sur les options binaires est disponible sur le site internet de l’AMF (rubrique : Espace Epargnants > Protéger son épargne >Listes noires) et sur le site internet Assurance Banque Epargne Info Service – ABE IS (rubrique : Epargne > Se protéger contre les arnaques > Les listes noires des sites internet et entités non autorisés).

Attention, cette liste est mise à jour régulièrement mais n’a pas vocation à être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement.

Pour vous assurer que l'intermédiaire qui vous propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, vous pouvez consulter la liste des prestataires de services d'investissement habilités (https://www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en investissements participatifs (CIP) (https://www.orias.fr/search).

Lire (5 min.)

Momentum - L'accélération de l'intelligence

L'intelligence artificielle ne fonctionne pas comme l'intelligence humaine. Elle va certainement plus vite et dépend de la qualité de l'algorithme qui la configure. Les données qui l'alimentent entrent également en ligne de compte. Plusieurs batailles sont menées de front. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<3 min.)

Luc Maruenda, David Charlet, Stéphane Fantuz : Quels leviers pour le non-coté en 2018 ?

Avec la suppression de l'ISF PME, les acteurs du Private Equity sont fragilisés. Ce dispositif collectait pas moins de 500 millions d'euros par an au bénéfice des PME. Comment compenser ce manque à gagner ? Si les pistes existent (unités de compte, IR déplafonné, FCPI, FIP...), les freins sont tout aussi nombreux. 

Luc Maruenda, membre de l'AFIC (l'Association Française des Investisseurs pour la Croissance) et partner chez Idinvest Partners, David Charlet, Président de l'Anacofi, et Stéphane Fantuz, Président de la CNCIF, livrent leurs sentiments quant à l'avenir du non coté. 
Voir (<3 min.)

Le crédit corporate : un bilan contrasté

La Rédaction
Muzinich & Co dévoile son Corporate Credit Market Snapshot, avec un bilan en demie-teinte.
Lire (5 min.)

Actions asiatiques : les raisons d’investir

Frédéric Rollin
Les actions asiatiques devraient continuer leur rallye au cours des prochains mois.
Lire (5 min.)

Evolution de la Gouvernance de l’APECI

La singularité et la richesse de cette association sont de regrouper des membres à l’esprit entrepreneurial qui couvrent l’ensemble de la chaine de distribution et de production de produits d’épargne et d’investissement, sur l’ensemble des classes d’actifs.

Composée de dirigeants de réseaux, de plateformes de distribution, de compagnies d’assurance et d’assets managers (Financiers et Immobiliers), son objectif est de réfléchir à l’évolution des métiers de l’investissement au sens large, tant en termes de distribution, de conception des solutions, que de gestion des évolutions réglementaires.

L’APECI se compose de 47 membres dont 43 dirigeants de société en exercice et 4 membres d’honneur.

Lors de la session du 23 novembre dernier, le conseil d’administration de l’APECI a élu Stéphane VIDAL, Président du groupe Primonial, à la tête de l’association pour une durée de 3 ans.

Le conseil d’administration nouvellement élu, pour représenter les membres et guider les travaux de l’association, est composé de :

- Meyer Azogui, Président de Cyrus Conseil,

- Daniel Collignon, Directeur Général de Spirica

- Antoine Delon, Président de Linxea

- Bernard Le Bras, Président du Directoire de Suravenir

- Bruno Narchal, Président de Crystal Finance

- Thierry Sévoumians, Directeur Général de La Française AM

- Karine Szenberg, Directrice Générale de Schroders

- Stéphane Vidal, Président de Primonial

- Paul Younès, Directeur Général de l’Union Financière de France

Lire (2 min.)

Apicap lance son premier FPCI dédié aux investissements immobiliers dynamiques

Le premier FPCI Apicap Immo est un véhicule collectif qui propose d’investir en amont, dans des opérations de marchands de biens et accessoirement de promotion immobilière, sur des durées courtes, comprises entre 2 et 4 ans, pour viser des performances sensiblement plus élevées que celles classiquement dégagées par les investissements locatifs longs.

Le FPCI Apicap Immo, dans une logique de modération des risques, recherchera une diversification par typologies (habitations et immobilier tertiaire) et des localisations pérennes sur des zones dynamiques, à Paris, sur le périmètre du Grand Paris et dans les grandes métropoles régionales.

Le FPCI Apicap Immo, un soutien de l’économie réelle

Le FPCI Apicap Immo propose donc une stratégie dynamique dans le cadre d’un fonds collectif capable d’investir sur un marché immobilier moins concurrentiel car intercalé entre les opérations de grandes tailles unitaires, très recherchées par les grands institutionnels, et les micro-investissements très courus par les particuliers agissant individuellement.

Le FPCI est un véritable soutien de l’économie réelle dans la mesure où il investit dans des activités productives immobilières et n’est, de ce fait, pas intégré dans l’assiette du nouvel IFI instauré dans le Projet de Loi de Finances 2018.

  • La souscription ou l'acquisition des parts de ce type de fonds est réservée aux Investisseurs tels que définis à l’article 423-49 du règlement général de l’AMF.
  • Ce type de placement ne bénéficie d’aucune garantie ou protection et comporte un risque de perte en capital, limité à l’investissement initial, et d’une durée de blocage de 6 ans minimum prorogeable de deux fois un an sur décision de la société de gestion.
  • TRI estimé de 9% à 12%. L’objectif de TRI ne fait l’objet d’aucune garantie de la part de la Société de Gestion. Les simulations de performances ne sont pas un indicateur fiable et ne préjugent donc pas des performances futures du Fonds. Ce type de Fonds comporte un risque de perte en capital, limité à l’investissement initial.

Alain Esnault, Directeur Général d’Apicap, déclare : « Nous sommes fiers que Patrick Lenoël et Bernard Baret aient contribués au développement de la branche immobilière d’Apicap. Fort de leurs expériences, les investisseurs peuvent désormais compter sur un accompagnement sur mesure et indépendant, dirigé par deux experts à l’esprit entrepreneurial, à l’image d’Apicap ».

Lire (3 min.)

Vers une démocratisation du marché non coté

Clément Francomme
Encore à la marge de la masse des investissements, le non coté pourrait bien voir d’ici peu la donne changer. En cause, l’essor des plateformes de crowdequity accompagné d’une accessibilité aux projets d’investissement facilitée par les nouvelles technologies.
Lire (3 min.)

Nos Partenaires