À la une

Les assureurs face à la révolution digitale

Selon une enquête Willis Towers Watson, près de 50 % des assureurs comptent se doter de nouvelles technologies par le biais de fusions-acquisitions dans les trois prochaines années.
Lire (4 min.)

Entreprise : comment choisir son statut juridique ?

Grégoire Leclercq
Entreprise individuelle, SARL, SAS, SASU…Le point sur les statuts juridiques de droit commun possibles pour créer son entreprise.
Lire (4 min.)

2017 : le Livret A démarre sur des chapeaux de roues !

Le Livret A confirme et signe son retour en forme avec un deuxième mois consécutif de collecte nette positive, +2,89 milliards d’euros au mois de janvier après +630 millions d’euros au mois de décembre 2016. Il faut remonter au mois de janvier 2013 pour trouver une collecte plus importante (+ 7,5 milliards d’euros). Si en 2013, le Livret A bénéficiait du relèvement de son plafond, en ce début de 2017, il profite de la montée des incertitudes.
Lire (1 min.)

L’inflation surprend à la hausse aux États-Unis

Les chiffres publiés pour le mois de janvier ont été plus forts qu’attendus par le consensus. L’inflation globale atteint 2,5% contre 2,4% attendu et l’inflation hors alimentation et énergie passe à 2,3% alors que le consensus attendait un ralentissement à 2,1%. Sur le mois, les prix hors alimentation et énergie progressent de 0,3% contre 0,2% attendu.
Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : FINAVEO

La société qui s’appuie sur ses associés-fondateurs, propose également des solutions de nature règlementaires (Upsideo) ainsi qu’une solution technologique (Naveo). La mise en œuvre de ces solutions originales et professionnelles explique une croissance régulière de l’entreprise depuis plusieurs exercices.

FINAVEO bénéficie des agréments liés à ses activités de PSI, de courtier ainsi que de gestionnaire de mandats et découlant de son inscription à l’AMF, l’ACPR et l’ORIAS. Les produits sélectionnés au moyen de cette technologie seraient eux-mêmes agréés par les autorités compétentes.

Les équipes, en raison du fort développement de l’entreprise, ont été fortement renforcées sur les derniers exercices. Elles ont été structurées autour des fondateurs, permettant une organisation réactive. L’importance du règlementaire dans l’ensemble des solutions proposées entraine l’intervention de prestataires externes notamment en matière de risques et de contrôles.

Cette offre vise à la fois une clientèle institutionnelle et une clientèle privée.

Basée à Paris, la société est régulièrement présente en province par le biais de formations professionnelles auxquelles certains associés-dirigeants contribuent par leurs participations.

Lire (1 min.)

Marine Nguyen et Laurence Massot-Delorme prennent les rênes de la conformité et de la trésorerie de Generali France

Marine Nguyen est nommée Directrice de la conformité de Generali France, en remplacement de Christine Metz. Jusqu’à présent directrice des solutions d’assistance d’Europ Assistance France, Marine Nguyen, 37 ans, est diplômée de l’ESSEC. Elle débute sa carrière en 2002 comme responsable organisation au sein des AGF Vie. En 2004 elle devient auditeur interne avant de […] Marine Nguyen est nommée Directrice de la conformité de Generali France, en remplacement de Christine Metz. Jusqu’à présent directrice des solutions d’assistance d’Europ Assistance France, Marine Nguyen, 37 ans, est diplômée de l’ESSEC. Elle débute sa carrière en 2002 comme responsable organisation au sein des AGF Vie. En 2004 elle devient auditeur interne avant de rejoindre Le Conservateur en tant que chargée de mission auprès de la direction générale en 2007. Elle intègre Generali France en 2008 comme responsable de mission au sein de la direction de l’audit interne. En 2013, elle devient responsable conformité et contrôle interne à la direction de l’Indemnisation. En parallèle, elle participe à un groupe de travail international destiné à construire la stratégie 2015-2020 du groupe Generali. Depuis 2015, Marine Nguyen était directrice des solutions d’assistance d’Europ Assistance France.   Laurence Massot-Delorme est nommée Directrice trésorerie et corporate finance de Generali France. Laurence Massot-Delorme, 52 ans, est diplômée de l’ICS Bégué. Elle débute sa carrière en 1988 à la banque WORMS à Paris aux services comptables et financiers avant de devenir en 1993 contrôleur Front Office de la Salle des Marchés. En 1998, elle intègre Generali Finances comme manager du Middle Office. Elle devient responsable de la Trésorerie Groupe de Generali France en 2003 puis du Cash Management et du Reporting en 2008. Depuis 2014, elle était au Head Office Corporate Finance et Treasury à Trieste en charge du projet stratégique du pilotage de la trésorerie.
Lire (1 min.)

Momentum - Plusieurs Unions, plusieurs euros ?

Les allemands y croient-ils encore ? Et si le doute les habite, comment les pays en difficulté peuvent-ils y croire ? Penchons-nous sur l’euroscepticisme grandissant. Avant d’en évaluer les effets boursiers. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<1 min.)

Que signifie l’écart de taux entre la France et l’Allemagne ?

Alexis Bienvenu
La différence de taux d'intérêt à 10 ans entre la France et L’Allemagne s’est nettement accentuée ces derniers mois, passant d’environ 0,30% à plus de 0,70%. L’écart est encore plus net quand on le scrute sur le long terme : mise à part la crise de la zone euro en 2012, l’écart n’a jamais été aussi élevé en vingt ans.
Lire (2 min.)

L’investissement des entreprises, toujours le maillon faible

Philippe Crevel
L’engagement d’un véritable cycle de croissance au sein des pays avancés suppose une réelle reprise de l’investissement des entreprises.
Lire (3 min.)

Amundi livre ses perspectives pour 2017

Pascal Blanqué
Le niveau des taux d’équilibre des actifs risqués est faible et devrait le rester en raison de l’absence des facteurs nécessaires à une remontée. Les relais sont actuellement inexistants : ni reprise de la demande de crédits, ni retournement de la stagnation séculaire, ni réallocation massive des portefeuilles vers des actifs risqués (Portfolio Balance Effect dans le langage des banques centrales).
Lire (4 min.)

Haas Gestion renforce ses équipes

Haas Gestion affiche clairement ses ambitions : une collecte nette de 200 millions d’euros en 2017, un milliard d’euros d’encours à horizon 2017/2018, la diversification de la distribution, et le développement à l’international via son bureau londonien. Afin d'atteindre ses objectifs, la société renforce ses équipes de gestion.

Alexandre Lacroix se voit confier la gestion du fonds Actions Épargne Opportunités, aux côtés de Marc Tournier.

Alexandre Lacroix a rejoint Haas Gestion en 2015 après une expérience dans les équipes d’origination et structuration de crédits syndiqués de Crédit Agricole CIB (New-York) et de recherche actions de Kepler Cheuvreux (Paris). Il possède 9 ans d’expérience à l’international (Malaisie, Japon, Chili et Etats-Unis) et est diplômé du master Banque d’Investissement et de Marché de l’Université Paris Dauphine.

Pauline Tuccella rejoint quant à elle l’équipe de gestion de la gamme diversifiée, sous la direction de Chaguir Mandjee.

Titulaire du Msc Corporate Finance and Banking de l'Edhec Business School (Nice), Pauline Tuccella possède une expérience dans l’analyse et le pricing de produits structurés acquise au sein des équipes Cross Asset Solutions (Paris et Zurich) de Société Générale CIB. Elle a également exercé une activité de conseil en investissement au Crédit Agricole et chez Meeschaert. Elle a intégré les équipes de Haas Gestion en mars 2015, en qualité d’analyste.

Lire (1 min.)

Fabrice Aubert prend la tête de la Direction des Nouveaux Métiers chez Nexity

Cette nouvelle direction aura pour vocation de développer, main dans la main avec les métiers et directions transversales, de nouvelles offres et de nouvelles filiales au sein de Nexity. Elle s’inscrit ainsi dans le projet d’évolution du groupe vers un positionnement de plateforme de services immobiliers pour ses trois catégories de clientèle : particuliers, entreprises et collectivités. Fabrice Aubert, jusqu’ici chargé de mission à la direction de la stratégie et du développement, prend la tête de cette nouvelle direction. Dans le cadre de la nouvelle organisation du groupe Nexity annoncée en janvier, cette Direction sera rattachée à Julien Carmona, Directeur général délégué de Nexity. Les priorités de la Direction des nouveaux métiers seront : - de coordonner les démarches d’innovation lancées au sein de Nexity et de les valoriser auprès des professionnels et du public ; - de favoriser l’intrapreneuriat au sein du groupe et le lancement de nouvelles filiales par des salariés ; - de réaliser et suivre les investissements de Nexity dans les start-ups et les fonds de capital-risque ; - de développer les partenariats avec d’autres grands groupes aux compétences complémentaires de celles de Nexity.   Fabrice Aubert, 32 ans, a débuté sa carrière au Conseil d’Etat en 2010. En 2013, il est nommé Conseiller juridique du ministre de l’Economie et des Finances, poste qu’il occupe jusqu’à la fin 2015. Fabrice Aubert a rejoint Nexity en janvier 2016 dans les fonctions de chargé de mission à la Direction de la stratégie et du développement. Fabrice Aubert est ancien élève de l’ENA et diplômé de Sciences Po Paris et de la School of International and Publics Affairs de l’Université de Columbia.
Lire (1 min.)

L'épargne doit-elle financer les PME ?

Si l'épargne des français est abondante, les acteurs de la finance et de la gestion de patrimoine ont du mal à la diriger vers les PME. Faut-il mettre en place une fiscalité encourageante ? Faut-il éduquer les épargnants à la prise de risque ? Quel rôle peuvent jouer les intermédiaires ? 
Voir (<1 min.)