À la une

Suppression de l’ISF en 2018… vers une invitation à revenir en France ?

La boutade belge, qui consiste à faire référence à l'ISF comme l'Invitation à Sortir de France, sera-t-elle bientôt caduque ? C'est ce qui se trame derrière le projet de réforme fiscale d'Emmanuel Macron, qui envisage de remplacer l'Impôt de Solidarité sur la Fortune par un impôt sur la fortune immobilière dès janvier prochain. L'objectif de ce recentrage : limiter les fuites de capitaux et encourager les Français à investir davantage en actions. 2018 sera-t-elle l'année du retour au pays des exilés fiscaux ?
Lire (<1 min.)

Le Canada remonte son taux directeur à son tour

Matthieu Grouès
La Banque du Canada est donc la deuxième banque centrale d’un pays développé à remonter son taux directeur dans le cycle actuel, après les quatre hausses de la Réserve Fédérale. A l’instar d’autres banques centrales comme la BCE ou la Riksbank (Suède), elle avait remonté ses taux en 2010 pour les baisser à nouveau par la suite pour adoucir l’impact de la baisse du prix du pétrole sur l’économie canadienne. Son taux directeur vient de passer de 0,50% à 0,75%.
Lire (1 min.)

Brésil : l’opération Lava Jato permettra-t-elle d’assainir le paysage d’investissement ?

Stéphane Monier
Depuis que le président brésilien Michel Temer a officiellement été accusé de corruption le mois dernier, le pays est entré dans une nouvelle période d’instabilité politique qui pourrait menacer la récente reprise économique. Les retards dans certaines réformes cruciales pourraient compromettre la reprise du pays sur le court terme, mais le Brésil connaît une révolution démocratique en termes de transparence dont nous pensons que les investisseurs peuvent se réjouir. Même si des incertitudes politiques subsistent, les réformes économiques sont en cours.
Lire (5 min.)

La saison des résultats est ouverte !

François Jubin
Comme à l’accoutumée ce sont les US qui donnent le coup d’envoi des publications des résultats. L’une des inquiétudes du marché, que nous partageons se résume ainsi : « les entreprises américaines peuvent- elles maintenir leurs taux de marges actuels sur leurs plus hauts ? ».
Lire (1 min.)

Credit Suisse Private Banking France recrute un banquier privé senior

Chez Credit Suisse France, John Senouf, 51 ans, va contribuer à développer les activités de la banque privée en gérant les portefeuilles de grands clients privés mais également en accompagnant les clients entrepreneurs dans le développement de leurs sociétés en France et à l’international, en les conseillant sur leurs enjeux patrimoniaux et en mettant en place des financements sur-mesure.

John Senouf a débuté sa carrière en 1992 au Crédit Lyonnais Paris sur les marchés dérivés actions. Il a intégré ensuite la maison de courtage Roussin où il a créé leur département de Recherche et Arbitrage, puis a pris la direction des « swaps de base » chez Tradition à Paris et à Londres. Passionné d’art, il a fondé en 1999 ARTFACE.com, devenu en deux ans la plus importante market-place européenne d’art et d’antiquités. Il a rejoint Eurobrokers & Tullett & Tokyo à Londres en 2002 sur leur desk de « swap de taux » avant de devenir directeur de la division « International Private Bank » de Barclays Wealth & Investment Management en 2007, où il a été en charge durant huit ans de clients internationaux et résidents non-domiciliés au Royaume-Uni. John Senouf a intégré les équipes « International Wealth Management » de Credit Suisse à Londres en août 2016 et a rejoint le bureau de Paris en juin 2017.

John Senouf parle français, anglais, espagnol et italien. Il est titulaire d’une licence en Etudes du Proche-Orient et d’une licence en économie de l’université de Berkeley en Californie, d’un Master en management d’HEC Paris et d’un Master en finance de la London Business School.

Lire (1 min.)

Janus Henderson Investors renforce son équipe commerciale en France

Basé à Paris, Jon Dubarbier reportera à Charles-Henri Herrmann, le Directeur du développement France, Genève et Monaco de Janus Henderson Investors, et aura pour mission de promouvoir l’offre de gestion élargie de la nouvelle société Janus Henderson Investors, auprès de la clientèle distribution.

Jon Dubarbier aura sous sa supervision deux collaborateurs : François L’Hénoret, Associate Director France et Monaco, et Emilie Massabie, Sales Manager.

Âgé de 38 ans, Jon Dubarbier a commencé sa carrière en 2001 au sein du département gestion du risque et performance de Groupama Asset Management, avant de devenir spécialiste de l’investissement Gestion obligataire et diversifiée en 2007, puis vendeur pour la distribution externe France, Suisse et Pays Nordiques en 2010 au sein du même groupe. En 2011, il est recruté par Natixis Global Asset Management comme vendeur en charge de la distribution externe France et Monaco, puis il rejoint Amundi Asset Management en 2014, comme vendeur senior pour la Distribution externe en France. Jon Dubarbier est aujourd’hui le Directeur Distribution Externe France et Monaco de Janus Henderson Investors. Il est diplômé d’un Master en Ingénierie mathématique de l’ISPG Paris XIII.

 
Lire (1 min.)

Les fusions-acquisitions résistent en Europe

Maud Mercier-Pain
Tandis que la volatilité du marché et les incertitudes économiques pèsent sur la performance en Amérique du Nord et en Asie, les acquéreurs européens surperforment de 1,8 pp dans un contexte mondial de sous-performance.
Lire (3 min.)

Indice Mondial des Retraites : la France gagne une place

La France améliore son score sur les 4 facteurs étudiés : le financement des retraites, la santé, la qualité de vie et le bien-être matériel. Les retraités français bénéficient d’un système de santé efficace et d’une espérance de vie parmi les plus élevées au monde. Un endettement public maîtrisé et une bonne gouvernance font la force des trois premiers pays du classement : la Norvège, la Suisse et l’Islande.
Lire (3 min.)

Pas d’accalmie sur les prix de l’immobilier neuf en 2017

La hausse des prix des logements neufs dans les villes françaises les plus dynamiques en matière de construction neuve se confirme. Depuis le début de l’année, le prix moyen d’un logement neuf a augmenté bien plus vite que l’inflation.
Lire (3 min.)

L’intelligence artificielle, futur de la gestion d’actifs

Louis Launoy
Mis à part quelques expériences emblématiques récentes, comme Deep Blue d'IBM ou AlphaGo de Google, l’usage de l’intelligence artificielle apparait encore relativement faible. Si l’on perçoit bien les développements récents d'assistants personnels et de voitures sans conducteur comme des applications de l’intelligence artificielle, il s’avère que les évolutions sont très rapides au sein de divers secteurs d’activités. Des outils d'automatisation des processus à la compréhension du langage ou à l’automatisation cognitive, ces initiatives prennent de plus en plus d’ampleur.
Lire (4 min.)

Robeco lance le fonds Robeco QI Global Sustainable Conservative Equities

Robeco, en étroite collaboration avec RobecoSAM, a lancé le fonds Robeco QI Global Sustainable Conservative Equities, qui tire parti de la stratégie « Conservative Equity » et a pour objectif, en exploitant l'anomalie de faible volatilité, de générer les meilleurs rendements possibles sur les marchés actions tout en maîtrisant le risque dans les périodes de baisse. Il vise en outre à offrir un profil de durabilité bien supérieur à son indice de référence, le MSCI World All Country.

Le fonds est géré par l'équipe Robeco Conservative Equities, basée à Rotterdam, avec à fin mars, 19.4 milliards d'euros d'actifs sous gestion ; stratégie qui a fait ses preuves dans l'obtention de rendements supérieurs à l’indice avec une moindre volatilité. Robeco s'est distingué dans l'élaboration de solutions d'investissement quantitatif factorielles pour ses clients, le fonds Robeco Global Conservative Equities ayant fêté dernièrement son dixième anniversaire.

RobecoSAM, spécialiste de l’investissement durable, a co-développé la stratégie et est en charge de l’intégration des critères « Smart ESG » (environnementaux, sociaux et de gouvernance), de réduire l'empreinte environnementale du portefeuille de 20 % (contre l'indice MSCI World All Country) et d'éviter les investissements dans des entreprises aux pratiques controversées.

 « Il est tout à fait logique d'associer l'anomalie de faible volatilité aux critères Smart ESG, les deux concepts se complètent»,  commente Daniel Wild, membre du Comité exécutif de RobecoSAM.

Lire (1 min.)

La Financière de l’Echiquier lance une SICAV

La société franchit une nouvelle étape en matière d’ISR avec le lancement d’une SICAV investie sur les marchés d’actions européennes au travers d'entreprises qui se distinguent par leurs bonnes pratiques ESG et dont l'activité apporte des solutions directes aux enjeux du développement durable. Ainsi, la SICAV aura vocation à contribuer concrètement à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations unies. Fonds laboratoire créé en 2010 et détenteur du label ISR d’Etat, Echiquier ISR sera ainsi transformé en SICAV de droit français et rebaptisé au cours des prochaines semaines pour affirmer cette nouvelle ambition. A cette occasion, le véhicule intégrera la gamme d’actions européennes distribuée activement auprès des différents segments de clientèle de la société. Investie sans contrainte de style ni de taille de société, la SICAV sera gérée par l'équipe ISR de LFDE pilotée par Sonia Fasolo. Comme Echiquier ISR, elle ciblera les entreprises ayant le mieux traduit leur responsabilité d’entreprise en axes de développement stratégiques et qui, par conséquent, obtiennent les meilleures notes ESG selon la méthodologie propriétaire LFDE. L’approche de sélection extra-financière des valeurs présentes dans le portefeuille repose sur un processus rigoureux en trois étapes : - exclusion des entreprises contribuant négativement aux objectifs de développement durable, - conviction : toutes les entreprises de l'univers d'investissement de la SICAV font l'objet d'une évaluation ESG selon la méthodologie propriétaire LFDE. Seules celles dépassant un seuil minimum sont investissables, - solutions : les sociétés sélectionnées génèrent au minimum 10% de leur chiffre d’affaires avec des produits ou services contribuant positivement à l'atteinte d'un ou plusieurs objectifs. L’univers issu de ces filtres complémentaires précède le travail traditionnel de stock-picking des gérants mis en œuvre par LFDE depuis 25 ans. La gouvernance de la SICAV sera cohérente avec l’esprit de la gestion ; elle sera axée sur la diversité et comprendra une large majorité d’administrateurs indépendants. Enfin, fidèle à l’ADN philanthropique de LFDE à travers la fondation Financière de l’Echiquier, la SICAV sera également un véhicule de partage. Une partie des frais de gestion sera ainsi reversée à la fondation Financière de l’Echiquier, qui œuvre en faveur de l’éducation et de l’insertion professionnelle (ODD 4, 8 et 10).  
Lire (2 min.)

Marchés haussiers ou baissiers?

Cesar Perez Ruiz
Valorisations élevées et risques persistants : après avoir grimpé en flèche, les actifs risqués marquent le pas. Les marchés financiers devront être moins optimistes et avoir plus de catalyseurs pour rester en bonne santé.
Lire (2 min.)