À la une

Pour les marchés, Macron a déjà gagné

Euphorie sur la place parisienne ! Sans attendre les résultats finaux de l'élection présidentielle française, les marchés se sont emballés au lendemain du premier tour. L'absence d'un duel anti-européen anti-capitaliste au second tour a rassuré les investisseurs, et poussé les bourses de Paris et Berlin vers des plus hauts. Si les financiers sont rassérénés et célèbrent par anticipation la victoire du candidat centriste Emmanuel Macron, le risque Le Pen n'est pourtant pas écarté avec certitude... Gare à la glissade !
Voir

Les 100 premiers jours de Trump : les choses sérieuses commencent

Stephen Mitchell
Les 100 premiers jours de la présidence Trump ont pu donner une impulsion aux rendements des actions internationales, mais le moins conventionnel des présidents américains aura besoin de se retrousser les manches concernant certaines de ses promesses de réformes fiscale et réglementaire afin de maintenir un momentum positif.
Lire (4 min.)

Chine : bonne surprise sur la croissance

Matthieu Grouès
Validant les signaux positifs envoyés par les enquêtes de confiance, la croissance chinoise au premier trimestre 2017 est ressortie à +6,9% sur un an, alors que le consensus attendait qu’elle reste stable à +6,8%.
Lire (2 min.)

Quand les pays d’Europe du Sud deviennent vertueux

Philippe Crevel
Les pays d’Europe du Sud ont été les plus touchés par la crise de 2008 et par celle des dettes souveraines en 2011. Neuf ans après, ils n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant crise. Depuis six ans, à la demande de la Commission, ils mènent un combat pour assainir leurs comptes publics. Malgré des relations souvent orageuses avec les autorités européennes, l’Espagne, l’Italie ou la Grèce sont en voie d’atteindre la barre des 3 % de PIB de déficit public voire de revenir en-dessous.
Lire (7 min.)

Invesco acquiert le fournisseur d’ETF Source

Cette acquisition permet d’ajouter des talents et un éventail étendu de fonds élargissant ainsi les capacités et expertises d’Invesco en gestion active, gestion passive et solutions alternatives. Elle permet d’accroître les moyens du groupe en vue d’accompagner les clients afin qu’ils puissent atteindre leurs objectifs d’investissement. Cohérente avec les priorités stratégiques d‘Invesco au niveau mondial et dans la région EMEA, cette acquisition apportera des avantages significatifs grâce à :
  •  Un élargissement des capacités globales en matière d’investissement factoriel qui s’ajouteront à la vaste gamme de solutions d’investissement offerte par Invesco dans la région EMEA et à travers le monde.
  • Un renforcement de la capacité et de l’expertise d’Invesco afin de répondre aux besoins des clients institutionnels et retail en Europe grâce à l’arrivée des spécialistes supplémentaires en matière d’ETF couvrant les fonctions commerciales, marketing, de développement de produits et d’intermédiation (capital markets).
  • Un renfort de la position d’Invesco sur la région EMEA tout en se donnant des moyens supplémentaires sur le marché mondial des ETF qui est en croissance.
Lire (1 min.)

Océanic Finance lance le fonds Océanic Opportunités Monde

Fonds de fonds flexible, la stratégie d’Océanic Opportunités Monde est discrétionnaire entre les différentes classes d’actifs, permettant une exposition de 0 à 100% maximum de son actif net par classe d’actifs. Cependant l’allocation cible devrait présenter, sur la durée de placement recommandée, les fourchettes d’exposition suivantes : de 50% à 100% de son actif net en actions internationales et, à l’inverse, entre 0 et 50% en obligations ou en instruments monétaires. Dans une perspective de diversification, sa stratégie discrétionnaire lui permettra de s’exposer aussi bien aux actions des pays émergents (entre 0 et 30%), qu’aux petites et moyennes capitalisations (entre 0 et 30% également). Le fonds est à ce jour investi à plus de 90% sur les marchés actions (au 31 mars 2017). Les marchés européens représentent 58% de la part actions du fonds, les marchés américains 21%, les marchés émergents 14% et le marché japonais 8%. Le fonds est proposé aux clients patrimoniaux du Groupe Océanic, ainsi qu’à ceux de ses cabinets partenaires.
Lire (1 min.)

L'invité - Bruno Pélissier, Orias : Nous sommes rassurés, pas de duel anticapitaliste au second tour

Nommé à la présidence de l'ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance) début janvier, Bruno Pélissier nous livre ses ambitions pour cette nouvelle année. Il évoque, entre autres, les grands chantiers réglementaires de cette année, les attentes de ses adhérents vis à vis de l'ORIAS, et nous confie ses inquiétudes quant aux résultats des élections présidentielles. 
Voir (<1 min.)

Evolution des marchés mondiaux : vers une amélioration ?

Mark Richards
Les actifs refuge semblent de nouveau être en vogue depuis ces dernier mois. L'or a atteint son plus haut niveau depuis l'élection présidentielle aux Etats-Unis, tandis que les rendements des bons du Trésor américain sur 10 ans ont effacé pratiquement deux tiers de leur hausse consécutive à l'élection.
Lire (2 min.)

Macron / Le Pen : le point sur leurs programmes immobilier et fiscalité

Deux candidats, deux programmes aux antipodes. L'occasion donc de faire le point, entre deux tours, sur les divergences des programmes du candidat dit "du milieu" et la candidate d'extrême droite en matière de fiscalité et d'immobilier.
Lire (2 min.)

Trump peut-il mettre la main sur la Réserve fédérale?

Steve Donzé
Donald Trump est en position d’imposer une refonte totale du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine. Il pourrait très bien décider qu’une banque centrale accommodante correspond mieux à ses objectifs politiques.
Lire (3 min.)

Russell Investments nomme un nouveau Directeur Exécutif EMEA

Au cours des 16 dernières années, Joseph Linhares a occupé plusieurs postes de direction au sein de BlackRock, tant dans la région EMEA, qu’aux États-Unis. Joseph Linhares sera hiérarchiquement rattaché au Directeur Général de Russell Investments, Len Brennan, et siègera au Comité exécutif de l’entreprise. Il sera basé à Londres.

Joseph Linhares possède une expérience reconnue, notamment pour les initiatives menées en faveur de la croissance des activités de BlackRock et de Barclays Global Investors, son précédent employeur, comme Responsable mondiaJoseph Linhares a travaillé chez Citibank et JP Morgan.l des Comptes Platinum. Il était également membre des Comité opérationnel et Comité exécutif de distribution mondial de BlackRock.

Au sein de BlackRock, Joseph Linhares a occupé le poste de Directeur général et Responsable de l’activité iShares pour la région EMEA, basé à Londres. Il a rejoint iShares en 2000 alors que la promotion de ces fonds commençait à peine et a contribué à doper de manière significative la croissance de l’activité, avant d’être nommé Responsable iShares Distribution aux États-Unis. Ce succès l’a conduit à être nommé Responsable de l’activité d’iShares pour la région EMEA, et à conduire le développement considérable de l’activité, ainsi que l’acquisition du pôle ETF de Crédit Suisse. Plus tôt dans sa carrière, Joseph Linhares a travaillé chez Citibank et JP Morgan.

Lire (1 min.)

Mata Capital acquiert 37 000m² de commerce


Le portefeuille est composé de 46 actifs (37 000 m²) situés en France principalement au cœur de zones commerciales dominantes de grandes agglomérations. 80% du portefeuille est loué à l'enseigne Aubert, leader français de la puériculture, avec laquelle un nouveau bail de 10 ans a été renégocié. Les autres locataires du portefeuilles sont également des enseignes nationales comme Camaïeu, Jennifer ou Tom&Co.
Lors de cette transaction, le vendeur a été conseillé par la société White Stone au travers d'un mandat exclusif de vente, démontrant ainsi de nouveau sa forte maîtrise du marché de l'investissement, aux côtés de privés comme d'institutionnels.
Lire (1 min.)

L’intégration des facteurs ESG améliore-t-elle les performances des institutionnels ?

La Rédaction
Selon une enquête de State Street Global Advisors auprès de 475 institutions, 80 % des investisseurs institutionnels intègrent désormais une composante ESG dans leurs stratégies d’investissement, et 68% d'entre eux déclarent que cette intégration a considérablement amélioré leurs performances. Ces résultats suggèrent que l’adoption de telles stratégies ESG a sa place, sur le long terme, dans les portefeuilles institutionnels.
Lire (2 min.)