À la une

Karim Jellaba - Portzamparc Gestion : intégrer la finance comportementale dans la gestion

Valeurs technologiques, thématique taux... En 2019, Portzamparc Gestion affiche une croissance à deux chiffres sur ses profils d'allocation équilibrés et dynamiques. Quels seront les catalyseurs de croissance en 2020 ? Quelle place la finance comportementale va-t-elle prendre dans la gestion ?
Voir (<4 min.)

Léa Dunand-Chatellet - DNCA Finance : « L'année 2020 va être très chargée en régulation » de l'ISR

Green Deal européen, enjeux sociaux... DNCA Finance poursuit le développement de sa gestion mixte ISR, notamment en mettant l'intelligence artificielle (IA) au service du reporting d'impact des entreprises. Comment adapter son stock picking aux évolutions réglementaires en 2020 ?
Voir (<3 min.)

Clément Duval - Keren Finance : « Les taux bas pourraient remonter en phase de croissance molle »

Fin 2019, le risque de récession s'éloigne au profit d'une croissance mondiale dite « lente » ou « molle ». Si les marchés se montrent optimistes, ils n'en restent pas moins volatils. Les investisseurs doivent-ils se tourner vers les valeurs value ? Les petites capitalisations vont-elles redevenir attractives ?
Voir (<4 min.)

Thierry Scheur - Ageas Patrimoine : personnaliser l'offre pour les CGP grâce au digital

Agrégateur O2S, PER Zen, produits d'épargne différenciants... L'année 2020 s'annonce charnière pour Ageas Patrimoine. Comment personnaliser l'offre patrimoniale à destination des épargnants et des CGP ? Comment accompagner les Français face à la loi PACTE ?
Voir (<4 min.)

LDDS : un jalon de plus pour promouvoir la finance solidaire

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Christophe Itier, haut-commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale, annoncent ce lundi 9 décembre la mise en œuvre dès le 1er juin 2020 du volet « solidaire » du dispositif de Livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Soutenir des entreprises à impact

Le Gouvernement souhaite encourager la finance solidaire, en mobilisant davantage d’investisseurs privés spécialisés et de financements. Le dispositif doit aider à structurer — en lien avec les collecteurs d’épargne longue — de nouveaux canaux d’investissement, afin d'inciter les Français à soutenir des entreprises à fort impact social. Le décret sur la mise en œuvre du volet « solidaire » du LDDS a été publié le 6 décembre 2019.

La loi Sapin II du 9 décembre 2016 a transformé le livret de développement durable (LDD) en un livret de développement durable et solidaire (LDDS). Cette disposition prévoit l’obligation pour les banques d’offrir à leurs clients détenteurs d’un LDDS la possibilité « d’affecter, par leur intermédiaire et sans frais, une partie des sommes qui y sont déposées sous forme de don soit à une entreprise de l'économie sociale et solidaire (ESS), soit à un organisme de financement ou à un établissement de crédit solidaire ».

110 milliards d'euros d'encours

Le décret publié le 6 décembre 2019 prévoit les modalités selon lesquelles les banques qui assurent la diffusion du LDDS devront proposer — à compter du 1er juin 2020 — à chaque épargnant la possibilité de transférer ces dons, vers un(e) ou plusieurs associations, fondations, mutuelles, sociétés commerciales de l’ESS ou organisme de financement solidaire. Pour rappel, le LDDS représente aujourd’hui plus de 110 Mds€ d’encours.

Les épargnants pourront orienter tout ou partie des sommes figurant sur leur LDDS à partir d’une liste d’au moins 10 entités choisies par la banque. Ils auront le choix entre la liste nationale des entreprises de l’ESS, et les organismes de financement solidaire. La liste nationale des entreprises de l’ESS sera publiée le 31 mai de chaque année sur le site du Conseil national des Chambres régionales de l'économie sociale (CNCRESS).

Lire (2 min.)

Muzinich & Co annonce le premier closing du fonds European Senior Secured Private Debt

Muzinich & Co — société de gestion indépendante fondée à New York en 1988 — annonce ce lundi 9 décembre le premier closing de son fonds « Muzinich European Senior Secured Private Debt » à 104 millions d’euros. Le fonds soutient le financement de la croissance des PME-ETI européennes. Il intègre un suivi des considérations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) au sein du processus d'investissement.

Muzinich fournit des financement flexibles aux PME-ETI depuis 2014. La société gère actuellement 8 véhicules de dette privée sur le marché des entreprises de plus petite taille du Middle Market, avec à ce jour 54 investissements et un engagement brut de 1,8 milliard d’USD. L'équipe regroupe 29 professionnels dédiés à l'investissement en dette privée, répartis sur 8 marchés régionaux en Europe et aux États-Unis.

Stratégie de dette privée

Avec un rendement net cible Euribor + 4 %, le fonds va investir principalement dans des dettes senior secured de premier rang, libellées en euros et émises par des PME-ETI européennes (hors Royaume-Uni). « Les instruments de dette senior secured de premier rang offrent aux investisseurs une approche moins risquée des investissements en dette privée », déclare Sandrine Richard, Co-Responsable Senior Secured, Europe.

« Muzinich est signataire des PRI depuis 2010 et applique son expérience tirée de l'intégration des considérations ESG dans le processus d'investissement en dette publique à notre dernière stratégie de dette privée. Nous sommes convaincus que l'inclusion systématique de l’ESG dans le processus de due diligence, le comité d'investissement et les engagements des sociétés en portefeuille apporteront une contribution positive à ce fonds », ajoute Archie Beeching, Directeur de l’Investissement Responsable.

Lire (2 min.)

Franck Inghels - Inter Gestion : « Les SCPI sont un très bon levier de défiscalisation »

Taux bas, faibles rendements de l'assurance vie... En 2019, les SCPI s'imposent comme un produit d'épargne mais également comme un levier de défiscalisation. Où trouver des opportunités dans ce secteur en cette fin d'année ? Quelles perspectives pour la collecte en 2020 ?
Voir (<3 min.)

Danielle François-Brazier - Foncia Pierre Gestion : « En 2020, nous allons investir en Europe »

Le marché des SCPI de rendement a connu une année faste en 2019. Capital variable, arbitrages, investissements sur le Grand Paris... Quelles plus-values Foncia Pierre Gestion réalise-t-elle en 2019 ? Quels sont les projets d'investissement de la société de gestion en 2020 ?
Voir (<4 min.)

Sisouphan Tran - Alpheys : « Nous renforçons la digitalisation pour aider nos partenaires CGP »

PEA, compte-titre, SCPI... Né du rapprochement entre Finaveo et CD Partenaires, Alpheys poursuit le développement de son offre à destination des CGPI. Quels outils innovants met-il à leur disposition en 2019 ? Comment Alpheys va-t-il se développer en 2020 ?
Voir (<4 min.)

Henry Masdevall - Actualis Associés : « Le CGP de demain devra agir comme un chef d'entreprise »

Quels sont les défis de demain pour les conseillers en gestion de patrimoine ? Comment renforcer leur légitimité et la reconnaissance de leur métier ? Mi-novembre 2019, le groupement de CGP Actualis Associés organisait sa convention sur le thème « Les Défis du Patrimoine ». Henry Masdevall, Président Fondateur d'Actualis Associés, répond à nos questions.
Voir (<4 min.)

Finance responsable : OFI AM crée la gamme de stratégies d’impact Act4

OFI Asset Management (AM) — société de gestion française — annonce ce lundi 9 décembre complèter son offre OFI Responsible Solutions (OFI RS) autour de trois grandes familles de stratégies d’investissement responsable : les stratégies d’impact investing qui seront regroupées sous le nom de gamme « Act4 », les stratégies thématiques, et enfin les stratégies Best-in-Class.

Cette offre de solutions d’investissement responsable s’adresse aux investisseurs soucieux d’intégrer les enjeux du développement durable dans leurs placements. La gamme « Act4 » vise à générer — à travers les stratégies et les investissements — à la fois un impact positif et mesurable sur l’environnement et/ou la société, et une performance financière.

3 stratégies à impact

À la fin du 1er trimestre 2020, la gamme Act4 regroupera trois stratégies à impact :

  • une stratégie axée sur le social, avec la prise en compte de la dimension humaine dans l’entreprise et sur toute la chaîne des parties prenantes — clients, fournisseurs — comme moteur d’impact social positif et de performance ;
  • une stratégie axée à la fois sur des enjeux de protection de l’environnement et de l’individu intégrant la transition énergétique, la préservation des ressources naturelles, la santé et le bien-être, et l’inclusion sociale.

Rendement à long terme

Ces stratégies amènent à investir dans des acteurs de niche, de croissance ou innovants, qui ont la volonté de générer un impact positif sur l’environnement et la société. Cela devrait naturellement se traduire par une performance financière sur le long terme.

Cette offre répond à une demande croissante de la part des investisseurs d’être acteur du changement pour une finance responsable et durable au profit des générations futures, tout en tirant profit d’un potentiel de performance.

Lire (3 min.)

OPCI : Sofidy Pierre Europe acquiert 10 murs en immobilier de commerce à Joinville-le-Pont

Sofidy — gestionnaire de fonds immobiliers depuis plus de 30 ans — annonce ce lundi 9 décembre l’acquisition de 10 actifs commerciaux à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) pour le compte des épargnants de l’OPCI Grand Public Sofidy Pierre Europe. Dans ce cadre, Sofidy a été conseillé juridiquement et fiscalement par l’étude de Maître Lacotte, Massuelle et Associés.

Centre-ville attractif

Situé rue de Paris — cœur de l’axe commerçant de la ville de Joinville-Le-Pont — les murs de commerces acquis jouissent d’un emplacement de grande qualité, à quelques pas du RER A et aux portes de Paris. L’existence d’un éco-quartier et de projets d’embellissement urbain de la municipalité pour redynamiser le centre-ville piéton contribuent à son attractivité.

Les 10 commerces acquis sont occupés à 100 % par des grandes enseignes — telles que Century 21, Société Générale, Banque LCL — et des commerçants indépendants : boutiques de prêt-à-porter, Maisons de la Presse, restaurants, boucheries, etc. Ces actifs couvrent une surface totale de plus de 1 200 m2 dans le centre-ville.

Stratégie de diversification

 « Cette acquisition nous permet de renforcer notre présence en Île-de-France conformément à notre stratégie de diversification. Nous considérons que les villes comme Joinville-le-Pont présentent de belles perspectives de croissance et de valorisation immobilière à moyen terme. La proximité avec Paris, le développement du Grand Paris ainsi que le dynamisme de la municipalité sont en ligne avec notre philosophie et notre stratégie d’investissement », déclare Peter Viens, Gérant de l’OPCI Sofidy Pierre Europe.

Lancé en mars 2018, l’OPCI SOFIDY Pierre Europe constitue pour les épargnants une solution d’épargne immobilière liquide et diversifiée. Il propose une distribution potentielle de dividendes, ainsi qu’une progression de la valeur du capital investi sur un horizon de détention de long terme. Ce produit d’épargne est accessible pour les particuliers via un contrat d’assurance vie, un compte-titre ou directement auprès de Sofidy.

Lire (3 min.)

Politique budgétaire : la flèche cachée de Shinzo Abe

César Pérez Ruiz
Matières première, guerre commerciale, risque politique... La semaine dernière, les marchés financiers ont affiché d’importants accès de volatilité. Comment tirer parti de ce contexte économique ? Quelles allocations privilégier ? César Pérez Ruiz, Responsable des Investissements et CIO chez Pictet Wealth Management, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Nos Partenaires