PICTET ASSET MANAGEMENT

Contacts

PICTET ASSET MANAGEMENT sur le Courrier Financier

Performance absolue : Pictet Asset Management lance le fonds Pictet Total Return-Lotus

La Rédaction
Le Courrier Financier

Pictet Asset Management (Pictet AM) — filiale de gestion d'actifs du groupe Pictet — annonce étoffer sa gamme de stratégies total return gérées activement, de 11 milliards de dollars d’actifs sous gestion au 31 octobre 2022. Pictet AM lance Pictet Total Return-Lotus, un fonds en actions asiatiques de type event-driven, axé sur les situations spéciales.

Pictet TR-Lotus tirera profit des opportunités particulières offertes par les actions panasiatiques. Ces opportunités sont générées par des situations susceptibles d’avoir une incidence sur la valorisation des sociétés à court ou moyen terme ainsi que par des tendances à long terme, telles que les restructurations en Chine, la croissance en Asie du Sud-Est et les progrès réalisés par les entreprises japonaises en matière de gouvernance.

Performance et diversification

La stratégie cible trois vecteurs de performance : certaines situations spécifiques au cours du cycle de vie des entreprises (opérations de financement sur les marchés, thèmes structurels, situations spéciales); les événements sur titres anticipés (fusions-acquisitions, cessions/scissions); et les fusions-acquisitions annoncées.

Une telle diversification favorise des rendements stables en toutes circonstances, dans une zone géographique composée de marchés dynamiques, mais souvent perturbés. Les conditions sur ces marchés créent des opportunités uniques, qui permettent de générer de l’alpha en sortant d’une approche long only traditionnelle.

La stratégie vise des rendements réguliers, non corrélés, et une volatilité limitée sur un cycle complet. Elle repose sur une gestion rigoureuse du risque ainsi que sur une analyse approfondie des sociétés et des situations.

Opportunités et risques

« L’Asie fournit de multiples sources d’alpha de par sa taille et sa diversité, et grâce à un éventail d’opportunités exploitées par un nombre réduit d’investisseurs. Mais opportunités et risques vont souvent de pair, raison pour laquelle nous appliquons une approche à la fois diversifiée et prudente », déclare Jon Withaar, responsable de l’équipe Asia Special Situations.

L’équipe de gestion du fonds Pictet TR-Lotus se compose de trois spécialistes expérimentés et peut s’appuyer sur les ressources de l’un des meilleurs gérants de hedge funds d’Europe. Elle est dirigée depuis Singapour par Jon Withaar, qui est épaulé par deux analystes, Shawn Ban et Jeremy Thia. Possédant plus de 20 ans d’expérience en matière d’investissement sur les marchés financiers asiatiques, Jon Withaar est parvenu à dégager des rendements positifs dans des périodes difficiles, et notamment en 2001, en 2007-2008, en 2015 et en 2020.

Performance absolue

Le fonds Pictet TR-Lotus est proposé sous la forme d’une stratégie conforme à la directive UCITS, offrant une liquidité hebdomadaire. Il est autorisé à la distribution en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Finlande, en France, au Luxembourg, en Norvège, aux Pays-Bas, au Portugal, au Royaume-Uni, à Singapour et en Suède.

La stratégie complète la gamme total return de Pictet Asset Management. Cette gamme comprend déjà les fonds sans biais directionnel Agora (actions européennes), Aquila (actions mondiales) et Diversified Alpha (multitratégies), les fonds directionnels long/short en actions Corto (Europe), Mandarin (Chine), Atlas (monde) et Atlas Titan (monde), ainsi que les fonds Distressed & Special Situations (event-driven) et Sirius (long/short axé sur la dette émergente).

Lire (3 min.)

Obligataire : Pictet AM recrute quatre spécialistes en dette privée

La Rédaction
Le Courrier Financier

Pictet Asset Management (Pictet AM) — filiale de gestion d'actifs du groupe Pictet — annonce ce mercredi 30 novembre avoir recruté quatre spécialistes de la dette privée afin de renforcer son offre obligataire. La nouvelle équipe est dirigée de Londres par Andreas Klein, gérant responsable du Private Debt.

Andreas Klein intègre Pictet AM début 2022, après huit ans chez ICG, où il contribue à mettre en place et à développer la stratégie de prêts directs. En novembre 2022, il est rejoint par Axel Cordonnier, Jan Reichenbach et Christian Eckert, qui viennent compléter l’équipe Private Debt de Pictet AM. 

Profil de la nouvelle équipe dette privée

Basé à Paris, Axel Cordonnier a été nommé responsable de la dette privée pour la France. Auparavant, il a travaillé pendant plus de dix ans au sein de l’équipe spécialisée dans les investissements en dette privée d’Ares Management.

Jan Reichenbach est responsable de la dette privée pour la région DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) et est basé à Francfort. Il occupait précédemment la fonction de responsable de la dette privée DACH et NL chez Muzinich, dont il a créé et développé la plateforme de prêts directs aux entreprises de taille moyenne pour l’Europe germanophone et les Pays-Bas. 

Il sera rejoint à Francfort par Christian Eckert, qui apportera un soutien dans la prospection et l’exécution des transactions dans la région DACH. Avant d’intégrer Pictet AM, ce dernier se consacrait aux opérations de financement à effet de levier au sein de NIBC Bank, à Francfort.

Cette équipe pourra s’appuyer sur l’infrastructure et les ressources dont dispose Pictet AM. Le lancement d’un fonds de prêts directs, qui se concentrera sur les petites et moyennes entreprises, est prévu début 2023.

Evolution stratégique de la gamme

« L’évolution stratégique de l’offre de Pictet AM est une véritable opportunité qui permet à nos clients d’avoir accès à l’ensemble des produits à revenu fixe, qu’ils soient cotés ou non. Nous prédisons justement un nouvel essor des investissements obligataires. L’expertise que la nouvelle équipe Private Debt apporte à Pictet AM constituera un réel levier pour les clients qui cherchent à tirer profit du profil risque-rendement attrayant de cette classe d’actifs », relève Raymond Sagayam, responsable des investissements obligataires.

« Grâce à sa solide expertise dans le domaine du crédit et à sa longue expérience, Pictet constitue la plateforme idéale pour développer une stratégie de dette privée ciblée et unique en son genre, offrant aux investisseurs et aux emprunteurs une solution sans équivalent, à forte valeur ajoutée », rajoute Andreas Klein responsable de l’équipe Private Debt. 

« Les compétences et le savoir-faire des membres de l’équipe joueront un rôle central dans la mise en œuvre d’une stratégie d’identification des opportunités de transaction conçue en interne et fondée sur la sélection rigoureuse des actifs, en particulier dans le contexte actuel, soumis à la volatilité et aux turbulences macroéconomiques et géopolitiques », conclut-il.

Lire (3 min.)

Changement climatique : Pictet Asset Management lance un fonds en obligations mondiales

La Rédaction
Le Courrier Financier

Pictet Asset Management (Pictet AM) — filiale de gestion d'actifs du groupe bancaire suisse Pictet — annonce ce mercredi 11 mai le lancement du fonds « Pictet-Global Climate Government Bond ». Celui-ci est conçu pour proposer aux investisseurs en dette obligataire souveraine un moyen d’intégrer dans leurs portefeuilles le problème du changement climatique — critère ESG (environnemental, social et de gouvernance) qui oriente les politiques publiques actuelles.

Ce nouveau fonds — conforme à la directive UCITS et domicilié au Luxembourg — investit dans les obligations d’Etat des marchés développés et émergents en fonction des mesures mises en place par les différents pays pour gérer leurs émissions de carbone. Il est soumis aux dispositions de l’article 9 du règlement européen SFDR et s’appuie sur un conseil consultatif composé d’experts des questions climatiques.

Un fonds enregistré dans 14 pays

Le conseil consultatif du fonds se compose d’éminents universitaires spécialistes du changement climatique :

  • Michaël Köhl, professeur responsable du département d’économie forestière internationale à l’Institut des sciences du bois de l’Université de Hambourg ;
  • Joeri Rogelj, directeur de recherche au Grantham Institute et chargé de cours en sciences et politiques climatiques au Centre de politique environnementale de l’Imperial College de Londres ;
  • et Vaclav Smil, professeur émérite au sein du département des sciences de l’environnement et de géographie de l’Université de Manitoba (Winnipeg), membre de la Société royale du Canada (Académie des sciences) et membre de l’Ordre du Canada.

Compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois Pictet, le fonds est enregistré en Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Liechtenstein, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Singapour et en Suède.

Réduire les émissions de carbone

Le fonds « Pictet-Global Climate Government Bond » s’adresse à des investisseurs institutionnels et professionnels qui recherchent le profil risque/rendement des obligations souveraines mondiales, mais avec une empreinte carbone limitée. Le capital est affecté aux pays dont les émissions de carbone affichent la baisse la plus marquée à la fois en chiffres absolus et proportionnellement à la taille de leur économie. Cette approche peut écarter des pays qui sont des piliers des indices obligataires traditionnels, ce qui offre une diversification supplémentaire.

Afin d’obtenir des résultats optimaux, le processus analyse les émissions de CO2 des pays signataires de l’Accord de Paris pour former l’univers d’investissement — le carbone étant considéré comme le principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. De plus, les experts du conseil consultatif sur lesquels s’appuie l’équipe de gestion du fonds fournissent un éclairage sur les politiques et les tendances en matière de lutte contre le changement climatique des pays retenus.

S’ils comptent parmi les plus importants pollueurs en chiffres relatifs, certains Etats émergents ont aussi la capacité d’apporter des réponses efficaces à la crise climatique. Ce sont souvent les pays en développement qui subissent le plus durement les effets des événements climatiques extrêmes. La stratégie d’investissement récompense les pays — aussi bien émergents que développés — engagés dans la bonne voie pour réduire leurs émissions de carbone.

88 000 milliards de dollars détenus

« Les investisseurs obligataires ont un rôle essentiel à jouer en finançant les efforts pour limiter le changement climatique. Seuls, ils ont une influence insignifiante sur les politiques des Etats, mais ensemble, ils peuvent réellement faire bouger les choses », souligne Ella Hoxha, gérante de portefeuille senior au sein de l’équipe de gestion. A l’échelle mondiale, les investisseurs détiennent actuellement pour 88 000 Mds$ d’obligations émises par des Etats et des organismes publics.

« Notre stratégie récompense les émetteurs qui se préoccupent des problèmes liés au climat et pénalise ceux qui se montrent peu concernés. C’est pourquoi notre portefeuille applique une allocation différente de celle des indices obligataires mondiaux traditionnels et offre une diversification accrue, tout en présentant une empreinte carbone réduite. Il y a peu de fonds comparables à l’heure actuelle », ajoute Ella Hoxha.

Lire (4 min.)