Sebastian Paris-Horvitz - La Banque Postale Asset Management

Economiste et stratégiste chez La Banque Postale Asset Management

Pas de répit du côté des banques centrales

Sebastian Paris-Horvitz
Le marché est bousculé par des tensions géopolitiques et économiques. Comment se matérialisent ces pressions ? Quelles réponses sont apportées ? Décryptage de Sebastian Paris Horvitz, Head of Research chez La Banque Postale Asset Management (LBPAM).
Lire (5 min.)

L’emploi américain reste le maillon fort de la croissance américaine

Sebastian Paris-Horvitz
Malgré le contexte inflationniste, le marché de l'emploi reste très solide aux Etats-Unis. Décryptage de Sebastian Paris Horvitz, Head of Research chez La Banque Postale Asset Management.
Lire (3 min.)

L’inflation Européenne va continuer à accélérer

Sebastian Paris-Horvitz
Inflation, décélération de la croissance... des incertitudes demeurent quant aux perspectives économiques européennes. L'éclairage de Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (7 min.)

BCE : Christine Lagarde, « The lady isn’t tapering »

Sebastian Paris-Horvitz
Lors de sa réunion de politique économique, le conseil de gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de réduire légèrement ses achats d’actifs au cours du dernier trimestre de l’année. Comment les marchés ont-ils réagi ? Pourquoi la BCE opte-elle pour cette stratégie ? Les explications de Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (5 min.)

Le fonds obligataire CORUM BEHY reçoit la notation 5 étoiles Morningstar

CORUM L'Epargne — société indépendante qui propose des produits d’épargne : SCPI, assurance vie & fonds obligataires — annonce ce lundi 4 octobre avoir reçu la notation 5 étoiles MorningstarTM pour son fonds obligataire CORUM BEHY. Cette notation, la plus élevée de la grille MorningstarTM, valorise les résultats de CORUM BEHY par rapport aux fonds de sa catégorie — « Obligations européennes à haut rendement » composée de plus de 160 fonds comparables.

120 entreprises en portefeuille

Il s'agit du deuxième fonds CORUM — après le fonds obligataire Butler Credit opportunities (BCO) — à recevoir cette récompense. Lancé en juillet 2019, le fonds CORUM BEHY s’appuie sur une gestion active de son portefeuille d’obligations et une capacité à rapidement ajuster l’allocation du capital investi afin de rechercher une meilleure performance dans les périodes de hausse mais également de baisse de marché.

Son portefeuille constitué de 120 entreprises (en date du 31 août 2022) intervient dans des secteurs d’activité diversifiés : grande consommation, industrie, services, etc. CORUM BEHY participe à la réalisation de leurs projets, au travers du financement de leurs obligations. CORUM BEHY a toujours rempli son objectif, réaliser une meilleure performance annuelle que celle du marché européen des obligations à haut rendement.

Le fonds a réalisé en 2021 une troisième année consécutive de performance positive avec 4,27 % (contre 3,18 % pour le marché européen du haut rendement) malgré un contexte économique très incertain. En s’appuyant sur les performances passées, et en prenant en considération la gestion des risques, CORUM BEHY a été classé dans les 20 % des meilleurs fonds de sa catégorie. Ce classement se traduit ainsi par l’obtention de la distinction maximale 5 étoiles.

Saisir les opportunités

La Notation MorningstarTM globale est une évaluation quantitative mise à jour chaque mois. Elle constitue un jugement objectif. Cette notation est faite au niveau européen : les fonds reçoivent une notation sur 3, 5 et 10 ans, si leur historique le permet (CORUM BEHY ayant été distingué sur la période de 3 ans). Cette notation a notamment pour objectif d’aider les investisseurs à identifier les fonds les plus performants parmi les 10 000 disponibles en France.

« CORUM BEHY est un fonds qui évolue proche des réalités du terrain. Au fil de ses trois premières années, il a su démontrer sa capacité à encaisser les périodes de tensions pour offrir une meilleure performance que celle du marché européen des obligations à haut rendement. Cette notation valorise le travail de l’équipe et une stratégie que nous allons continuer à déployer pour saisir les opportunités à venir sur le marché », souligne Laurent Kenigswald, Responsable de l’expertise obligataire au sein du groupe CORUM.

Chiffres clés de CORUM BEHY

  • Performance 2021 : 4,27 % (du 31 décembre 2020 au 31 décembre 2021) ;
  • Performance 2021 du marché européen des obligations à haut rendement : 3,18 % ;
  • Épargne sous gestion : 53,98 M€ (au 31 août 2022) ;
  • Nombre d’entreprises financées : 120 (au 31 août 2022) ;
  • Plus de 15 ans de collaboration entre certains experts.

CORUM BEHY est un fonds obligataire à haut rendement (avec un caractère spéculatif comparé aux obligations d’État : recherche d’un rendement plus important contre un risque plus élevé) qui n’offre aucune garantie de performance et présente un risque de perte en capital. La valeur des placements et les rendements qu’il génère peuvent évoluer à la hausse et à la baisse. Les investissements constituant son patrimoine sont soumis au risque de marché, de défaut et, potentiellement, de change. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les méthodologies de classement sont disponibles auprès de MorningstarTM. La référence à une notation ne préjuge pas des performances futures.

Lire (4 min.)

Muzinich & Co. finance des investissements dans deux sociétés françaises

Muzinich & Co. — société d'investissement privée — annonce ce mercredi 5 octobre fournir un financement pour l'acquisition par MBO & Co. d'une participation majoritaire dans LEN Medical et pour l'acquisition par Waterland Private Equity d'une participation dans Ipsilon en France. L'équipe dette privée française de Muzinich & Co. finance ainsi deux investissements récents en France par deux sociétés de private equity, MBO & Co. et Waterland Private Equity (Waterland).

Muzinich & Co. est une société de gestion d'actifs internationale à vocation institutionnelle, spécialisée dans le crédit aux entreprises publiques et privées. La société a été fondée à New York par George Muzinich en 1988 et est aujourd'hui présente à l’international avec 14 bureaux répartis sur trois continents. Elle compte plus de 240 employés répartis entre les États-Unis, l'Europe, l'Asie et l'Australie et gère environ 35 milliards de dollars d'actifs.

Deux financements récents

MBO & Co. a acquis une participation majoritaire dans LEN Medical, qui a été fondée en 1984 par deux cardiologues en tant qu'éditeur de presse médicale. La société est progressivement devenue une plateforme de communication médicale intégrée, qui aide les groupes pharmaceutiques à promouvoir leurs médicaments et à acquérir de nouveaux clients par le biais de cinq activités en ligne et hors ligne : diffusion numérique, marketing numérique, presse, communication d'influence et congrès.

Waterland a pris une participation dans Ipsilon. Fondée en 2001, c'est une société française de conseil en propriété intellectuelle (PI) de premier plan, fournissant aux grandes entreprises, aux PME, aux start-ups et au secteur public un large portefeuille de services couvrant tous les domaines de la propriété industrielle et intellectuelle ainsi que le suivi et la mise en œuvre de leur stratégie PI.

Développement des entreprises

« Nous sommes heureux de soutenir la croissance de LEN Medical et d'Ipsilon, qui sont tous deux des acteurs bien établis dans leurs secteurs respectifs et qui fournissent des services de pointe. De plus, Muzinich apprécie l'opportunité de contribuer aux investissements dans les stratégies « buy-and-build » des fonds de private equity, MBO & Co et Waterland », commente Alexandre Millarini, responsable de l’activité de Direct Lending en France.

« La plateforme de dette privée de Muzinich & Co. offre des financements flexibles et sur mesure pour soutenir le développement futur des entreprises, en particulier sur le marché des PME, un segment que nous estimons peu adressé », ajoute-il. Lancée en 2014, la plateforme de dette privée de Muzinich & Co est actuellement composée de 40 professionnels de l'investissement répartis sur 12 sites en Europe, aux États-Unis et en Asie.

Lire (3 min.)

Fed : réduire les achats d’actifs prochainement…mais très graduellement

Sebastian Paris-Horvitz
Jerome Powell a finalement dit plus que ce que nous avions prévu lors de son intervention à la conférence de Jackson Hole. Les explications de Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (6 min.)

Marchés financiers : le chaos en Afghanistan et la Fed créent de l’anxiété

Sebastian Paris-Horvitz
Malgré les évènements géopolitiques ou règlementaires qui agitent le marché, gardons un œil sur la dynamique économique. Aux Etats-Unis, l’activité reste robuste mais décélère par rapport aux deux derniers trimestres. Elle reste bien orientée en zone euro, dans la lignée de la forte performance du deuxième trimestre. La croissance et les taux d’intérêt à long terme offrent aux actifs risqués un soutien important, malgré des valorisations exigeantes. Le point avec Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (10 min.)

Marchés financiers : doutes sur la croissance et la trajectoire de la politique monétaire américaine

Sebastian Paris-Horvitz
L'éventualité d’un début plus rapide qu’anticipé de la réduction des injections de liquidités par la Fed alimente l'anxiété sur les marchés, déjà inquiets de la décélération de l’activité. Les tensions sur les prix persistent dans les pays avancés, avec un impact sur l’activité. Les craintes sur la croissance ont aussi agi sur les matières premières, en fort recul la dernière semaine. Une nouvelle phase de consolidation va-t-elle voir le jour ? Le point avec Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (9 min.)

Taux d’intérêt : dans la trappe des politiques ultra accommodantes

Sebastian Paris-Horvitz
Les marchés, notamment les bourses européennes, subissent une période d’essoufflement de la prise de risque. Ceci peut être attribué à des prises de profits après la forte progression des indices depuis le début d’année, aux craintes que fait peser sur la croissance future la progression de la souche Delta du virus et l’anticipation d’une phase de croissance plus faible en 2022. De quoi expliquer la baisse des taux longs ? L'analyse de Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (7 min.)

Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région d’une superficie de 7 247 mètres carrés

Serris REIM — société de gestion d’actifs patrimoniaux, spécialisée dans l’investissement immobilier paneuropéen — annonce ce mardi 4 octobre l’acquisition d’un portefeuille de sept locaux d’activités. Les actifs immobiliers concernés se répartissent entre les régions Aquitaine, Bretagne, Centre Val de Loire et Grand Est. 

L'ensemble des actifs développent une surface totale de 7 247 m². Ils sont occupés par des locataires de premier rang : Larivière, Seigneurie Gauthier, Point P et Frans Bonhomme. Cette opération représente un volume de 6,5 millions d'euros et offre une rentabilité acte en mains autour des 6,75 %.

Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région d’une superficie de 7 247 mètres carrés
Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région
Source : Serris REIM

ADN historique de Serris REIM

« Une acquisition de plus pour Serris REIM alliant dilution du risque, contreparties locatives solides et taux compétitif », déclare Anne-Catherine Hellmann, gérante de Serris REIM. Bien que de plus en plus présent en Ile-de-France et à l’étranger, Serris REIM renoue par cette acquisition avec son ADN historique d’investisseur majeur en Régions. 

Serris REIM était accompagnée par l’étude AFFIDAVIT NOTAIRES représentée par Me Alexandre Leroy-Pélissier et Me Claire Bojko. Le dossier a été apporté par les équipes de Phillipe Chabasse pour Tourny Meyer Rennes. Serris REIM rappelle que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lire (2 min.)

Trophées de la Finance Responsable 2022 : DNCA Finance reçoit le prix du « Meilleur Espoir Action Zone Euro »

DNCA Finance — société de gestion affiliée de Natixis Investment Managers — a annoncé ce mercredi 28 septembre avoir reçu le prix du « Meilleur Espoir Action Zone Euro » pour son fonds DNCA Invest Beyond Climate, lors de la troisième édition des Trophées de la Finance Responsable 2022. L'événement était organisé par Investissement Conseils. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le lundi 26 septembre 2022, aux Salons Hoche à Paris.

DNCA Invest Beyond Climate est un fonds actions européennes labellisé ISR (Investissement socialement responsable) et conforme aux normes de l'article 9 de la règlementation SFDR. Il est accessible en assurance vie et PEA. Ce véhicule permet d'investir dans la transition bas carbone pour répondre aux objectifs climats des Accords de Paris. La gestion du fonds est confiée à Léa Dunand Chatellet, Romain Avice et Matthieu Belondrade, CFA.

Trophées de la Finance Responsable 2022 : DNCA Finance reçoit le prix du « Meilleur Espoir Action Zone Euro »
Romain Avice, Gérant, Responsable adjoint du Pôle « Investissement Responsable » reçoit le prix.
Source : DNCA Finance

Trophées de la Finance Responsable

Les Trophées de la Finance Responsable visent à mettre en valeur les sociétés de gestion qui mettent au cœur de leur approche les considérations ESG-ISR. Objectif, être un point de repère pour les investisseurs et leurs conseillers. Cette année, la participation s'est également ouverte aux fonds SCPI, OPCI et FIA immobilier. Le jury — composé de professionnels reconnus — est présidé par Benoît Descamps, rédacteur en chef du magazine Investissement Conseils.

Les Trophées de la Finance Responsable ont pour objectif de :

  • réunir les société de gestion de portefeuille incontournables en matière d’ESG-ISR ;
  • promouvoir les véhicules d'investissement durable ;
  • récompenser les produits pour leur démarche ISR et leurs performances ;
  • accompagner les conseillers en gestion de patrimoine dans leurs préconisations ;
  • aider les investisseurs particuliers à sélectionner les fonds appropriés.
Lire (3 min.)

Etats-Unis : la Fed garde le cap et le marché obligataire se noie dans l’abondance de liquidités

Sebastian Paris-Horvitz
Le marché obligataire a basculé dans un scénario qui semble anticiper une croissance faible — laquelle s’accompagnerait d’une politique monétaire plus accommodante pendant plus longtemps que prévu. Quelles conséquences sur les taux longs aux Etats-Unis et en Europe ? Le marché obligataire peut-il sortir de l’emprise des politiques monétaires ? Le point avec Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (7 min.)