Euodia- Sevda Koseoglu

La Rédaction
Le Courrier Financier
Pourquoi lancer deux fonds de fonds : Euodia Equilibre & Euodia Dynamique
Voir (<4 min.)

Fed : l’horizon des baisses de taux recule encore

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Ce mercredi 31 janvier, la Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé à l'issue de sa réunion de politique monétaire que ses taux demeuraient inchangés. L'échéance des baisses de taux — très attendue par les marchés — recule bien au-delà du mois de mars 2024. Quelles perspectives pour les investisseurs ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

L’AFG publie un manifeste soulignant l’importance vitale de la gestion d’actifs européenne pour renforcer l’autonomie stratégique de l’UE

La Rédaction
Le Courrier Financier

Philippe Setbon, président de l’AFG, souligne : « L’Europe de 2030 se construit aujourd’hui. Face à des défis sans précédent, l’Europe doit prendre les bonnes décisions pour réussir ses transitions écologiques et numériques, sa nouvelle révolution industrielle. Financer les retraites d’une population vieillissante est aussi un défi de taille.

La mobilisation des ressources du secteur privé est essentielle. Elle doit s’appuyer sur des règlementations veillant à la compétitivité des acteurs européens de la gestion d’actifs pour qu’ils puissent continuer à servir leurs clients en orientant leur épargne vers les entreprises européennes performantes et engagées dans les transitions. ».

Le besoin de financement européen additionnel dans les transitions vertes et numériques est colossal, estimé à 735 milliards d’euros par an d’ici 2030 selon la Commission européenne.1


Le rôle des gérants d’actifs est indispensable au financement de l’économie européenne grâce à la bonne gestion des investissements institutionnels et particuliers. Or, en 15 ans, la part de marché mondiale des gestionnaires d’actifs européens a pourtant diminué de 47% à 22%2, signal très préoccupant dans un contexte où l’Union européenne a plus que jamais besoin de gestionnaires d’actifs forts. En conséquence, la part de l’épargne investie en actions européennes à l’actif des fonds européens d’actions a chuté de 51% à 35%3
.
Pour renforcer la capacité de l’UE à financer les investissements nécessaires à son autonomie stratégique, l’AFG et l’industrie française de la gestion d’actifs s’engagent pleinement au service de l’économie européenne. Les élections européennes en juin 2024 et le renouvellement du collège des Commissaires qui suivra constituent une opportunité de repenser le marché unique et l’Union des marchés de capitaux (UMC).

Accèdez au Manifeste

Lire (2 min.)

Tabula lance un ETF d’obligations d’Etat indiennes ultrashort et investment grade

La Rédaction
Le Courrier Financier

Tabula Investment Management (Tabula) — gestionnaire d'actifs européen, spécialiste du fixed income — annonce ce mercredi 31 janvier le lancement un nouvel ETF, noté investment grade. Ce nouveau fonds liquide facilite l’accès aux investisseurs internationaux aux obligations d’État indiennes. Le Tabula FTSE Indian Government Bond Short Duration UCITS ETF est coté à la bourse de Londres (Royaume-Uni), avec des frais courants de 0,39 %.

Un ETF avec un rendement de 7,1 %

Le Tabula FTSE Indian Government Bond Short Duration UCITS ETF permet aux investisseurs souhaitant accéder à la cinquième économie mondiale et l'une des plus dynamiques des marchés émergents. L'ETF, dont le rendement actuel est de 7,1 %, investit uniquement dans des obligations d'État libellées en roupies indiennes (INR) et émises par la Reserve Bank of India.

Le fonds de Tabula vise à répliquer l'indice FTSE Indian Government Bond FAR Short Duration Capped qui se concentre sur le segment de marché des échéances de 0,5-5 ans, en excluant les obligations à long terme dont les rendements sont limités. Cet été, l'Inde intégrera l'indice JP Morgan des obligations sur les marchés émergents : des perspectives prometteuses en vue.

L'Inde entre dans l'indice Govies EM

L'Inde est actuellement exclue des principaux indices obligataires sur les marchés émergents. Cet été, cette situation changera, puisque J.P. Morgan a annoncé l’inclusion de l'Inde dans son indice Govies EM, largement répliqué. L’afflux de capitaux résultant devrait être structurellement positif pour l'INR, les cours obligataires et l'économie indienne dans son ensemble.

« L’Inde est une économie importante et le pays connait actuellement une croissance rapide. L’Inde bénéficie d'une notation de crédit de qualité et d'un marché obligataire liquide et transparent. Cependant, jusqu'à récemment, le marché des obligations d’ État était difficile d'accès, les investissements étrangers étant restreints », déclare Michael John Lytle, PDG de Tabula.

« Ces restrictions ont été assouplies en 2020 avec l'introduction des obligations Fully Accessible Route (FAR), ouvertes aux investisseurs étrangers. Les obligations FAR représentent déjà plus de 20 % de ce marché de 1,1 milliard de dollars US et comprennent toutes les nouvelles émissions obligataires à 5, 10 et 30 ans. Notre fonds offre aux investisseurs européens un accès liquide et transparent au segment à court terme le plus attractif de ce marché », ajoute-il.

Bénéficier de la croissance indienne

Depuis plus d'une décennie, la courbe des taux de rendement à long terme des obligations État indiennes est restée plate. Près de 66 % de l'indice du marché indien est actuellement constitué d'obligations dont l'échéance est supérieure à 5 ans, et pour lesquelles les investisseurs ne sont pas suffisamment récompensés pour le risque de duration supplémentaire. En se concentrant uniquement sur le segment de marché des obligations de 0,5 à 5 ans, l’ETF de Tabula génère un rendement proche de celui de l'indice de marché indien, avec une duration nettement inférieure.

« Avec l'arrivée dès cet été, des obligations d’ État indiennes au sein des indices obligataires mondiaux sur les marchés émergents, des afflux de plus de 35 milliards de dollars US sont attendus sur les 18 prochains mois. Notre dernier ETF en date, constitue un moyen très efficace, liquide et transparent de bénéficier à la fois de la croissance de l'Inde et de l’afflux de capitaux attendu. Et ce, avant même l'inclusion du pays dans l'indice des marchés émergents », déclare Stefan Garcia, Chief Commercial Officer chez Tabula.

Le fonds Tabula FTSE Indian Government Bond Short Duration UCITS ETF investit dans un portefeuille d'obligations reflétant la composition de l'indice FTSE Indian Government Bond FAR Short Duration Capped. L'indice se concentre sur les obligations libellées en INR et à la notation investissement grade. L'indice a été conçu avec un filtre de liquidité robuste, avec une exigence de notionnel d'au moins 250 milliards de roupies ( ~US$3M). L'indice affiche une pondération maximale de 25 % par obligation, et le nombre minimum d'obligations dans l'indice est de six.

Lire (4 min.)

CRISTAL Rente adopte une nouvelle stratégie en application de l’article 8 du règlement SFDR !

La Rédaction
Le Courrier Financier
Nous sommes ravis de vous annoncer une évolution significative au sein de la SCPI CRISTAL Rente. Dans une volonté de transparence et d’engagement de promotion des caractéristiques environnementales, la SCPI […]

Nous sommes ravis de vous annoncer une évolution significative au sein de la SCPI CRISTAL Rente. Dans une volonté de transparence et d'engagement de promotion des caractéristiques environnementales, la SCPI des Grandes Enseignes a décidé d'adopter une stratégie conforme aux exigences de l'article 8 de la réglementation SFDR.

Que dit la réglementation SFDR et son article 8 ?


La SFDR, ou Règlement sur la transparence en matière de durabilité dans le secteur des services financiers, est une réglementation de l'Union européenne entrée en vigueur en mars 2021. Cette dernière exige la divulgation d'informations transparentes sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le secteur financier. L'article 8 de cette classification met l'accent sur les obligations de transparence de la promotion des caractéristiques ESG.

Notre engagement envers la durabilité


La décision d'adopter une stratégie SFDR témoigne de l'engagement de la SCPI CRISTAL Rente envers la durabilité et notre responsabilité en tant que gestionnaire de fonds. Nous sommes convaincus que cette évolution contribuera positivement à des initiatives socialement responsables et respectueuses de l'environnement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre engagement, nous vous invitons à consulter les statuts de la SCPI via le lien ci-dessous :

Lire (2 min.)

« Nouveau label ISR : quelles attentes des Français ? »

La Rédaction
Le Courrier Financier

Ce vendredi 1er mars, le nouveau label ISR (Investissement Socialement Responsable) entre en vigueur. Ce label d’Etat permettant aux Français de choisir des supports d’épargne intégrant des principes sociaux et environnementaux est rendu plus exigeant par le Gouvernement. L’objectif est de gagner en crédibilité aux yeux des épargnants en leur assurant une solution d’investissement à impact vraiment durable. Désormais, plus aucune entreprise ne pourra donc bénéficier de ce label si elle utilise ses fonds pour produire des énergies fossiles. Une bonne nouvelle pour lutter contre le greenwashing.   

C’est dans ce cadre que Goodvest, startup pionnière dans la création de produits d’épargne alignés sur l’Accord de Paris en matière de climat, dévoile l’étude « Nouveau label ISR : quelles attentes ? »* réalisée avec l’Institut Poll & Roll. 

Les Français embrassent la cause écologique

Les Français adhèrent largement à la cause écologique avec une sensibilité quasi-unanime à hauteur de 91 %. Les climatosceptiques (9 %) font office de minorité.

Dans le détail, malgré ce consensus fort en faveur de la cause environnementale, chacun réagit à sa manière et à son rythme. En effet, pour une partie des Français, la conscience écologique peine à se traduire dans les faits. Ils sont ainsi 41 % à reconnaître ne pas s’engager par des actes concrets en faveur de la protection de l’environnement. A l’inverse, la moitié des sondés (50 %) affirment être engagés dans des actions écologiques, que ce soit depuis longtemps (30 %) ou plus récemment (20 %).

Refonte du label ISR : une nécessité pour près de 2/3 des Français

Cet engagement par les actes peut, entre autres, passer par l’épargne, et les Français en ont conscience. Ils sont ainsi 58 % à déclarer que la refonte du label ISR vers un modèle plus exigeant, et donc plus vertueux, est une nécessité, contre 32 % pour lesquels la mesure est peu nécessaire et 10 % pas du tout.  

Des résultats encourageants qui font écho à l’importance que les Français accordent à l’impact de leur épargne. En effet, pour 56 % d’entre eux les répercussions sociales et écologiques de leurs économies sont un réel sujet de préoccupations, tandis que seuls 10 % des interrogés n’y attachent aucune importance et 33 % peu d’importance.

67 % des Français prêts à rogner sur leur marge pour protéger la planète

Mais jusqu’où les Français sont-ils prêts à aller ? Pour deux solutions d’investissement à même taux de rendement, près de 70 % d’entre eux opteraient pour une solution responsable. Une manière d’aligner leur épargne avec leurs valeurs. Rien d’étonnant a priori. Et pourtant, la santé de leur épargne n'est plus une cause d'hésitation susceptible d’interférer avec leurs préoccupations écologiques : 60% des Français se disent ainsi prêts à rogner sur leur marge si leur investissement peut protéger la planète. Un signal positif très fort !

Lire (3 min.)

Muzinich & Co. lance le fonds obligataire Market Duration Investment Grade

La Rédaction
Le Courrier Financier

Muzinich & Co. — société d'investissement, spécialiste dans du crédit aux entreprises — annonce ce mardi 30 janvier le lancement du fonds « Muzinich Global Market Duration Investment Grade Fund ». La société a une longue expérience de la gestion active de stratégies investment grade régionales, avec une duration longue.

Obligations mondiales Investment Grade

Muzinich & Co. applique cette expertise à la création de ce produit global. Géré par une équipe expérimentée dirigée par Tatjana Greil-Castro et Ian Horn, le fonds investit principalement dans des obligations mondiales investment grade, en s'appuyant sur l'analyse de crédit approfondie de Muzuinich pour générer des rendements.

Les gérants Anthony DeMeo et Ian Horn supervisent respectivement les segments américain et européen du fonds, en s'appuyant sur leur connaissance des marchés locaux. L’équipe est également accompagnée par Corentin Tarlier, en qualité de responsable de l'analyse du portefeuille. L'indice de référence du fonds est l'indice Bloomberg Barclays Global Aggregate Corporate, qui met l'accent sur les titres Investment Grade. Le fonds est classé SFDR 8.

Regain d'intérêt des investisseurs

« Au cours des vingt dernières années, la qualité du crédit sur le marché investissement grade s'est détériorée. Le segment BBB continue de croître, ce qui signifie que l'analyse de crédit devient de plus en plus importante. Nous sommes bien placés pour tirer parti de cette dynamique de marché changeante, en utilisant la sélection active du crédit comme principal moteur de rendement », déclare Tatjana Greil-Castro.

« Le début de l’année est marqué par un regain d’intérêt marqué de la part des investisseurs français pour le crédit et nous sommes ravis de leur proposer, en cette période porteuse, un fonds supplémentaire à ceux dont nous disposons déjà sur les marchés publics. Cette nouvelle stratégie nous permet de compléter cette gamme existante et de pouvoir offrir des stratégies sur l’ensemble du spectre du marché du crédit », précise Anne Petit, Responsable du bureau français de Muzinich.

« Nos investisseurs nous connaissent et nous font confiance pour notre expertise en matière de crédit. Cette stratégie de duration de marché complète notre offre de duration courte pour les titres de qualité, permettant aux investisseurs de choisir la stratégie qui correspond le mieux à leur appétit en matière de duration », ajoute Justin Muzinich, directeur général de Muzinich.

Lire (2 min.)

BCE, macroéconomie et résultats d’entreprises : l’Europe est-elle en train de toucher le fond ?

Thomas Planell
DNCA
Début janvier, l'économie de la zone euro est encore à la peine. Que disent les indicateurs sur la santé des entreprises européennes ? Comment adapter sa stratégie de stock picking ? Les explications de Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA Finance.
Lire (7 min.)

Magnificent Seven : éternels vainqueurs ?

Clément Inbona
LFDE
Aux Etats-Unis, les marchés actions sont portés par les 7 Magnifiques. Qu'est-ce qui caractérise ces valeurs exceptionnelles ? Quel poids exercent-elles à Wall Street ? Les explications de Clément Inbona, Gérant, La Financière de l’Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Jupiter AM lance une gamme de fonds thématiques systématiques

La Rédaction
Le Courrier Financier

Jupiter Asset Management (Jupiter AM) — gestionnaire de fonds actifs — annonce ce lundi 29 janvier lancer cinq fonds thématiques systématiques gérés par l'équipe Actions Systématiques de Jupiter. La gamme classée SFDR 8 se concentrera sur les mégatendances porteuses de transformations et de ruptures, afin de capter la croissance du capital à long terme.

Ces nouveaux fonds devraient bénéficier d’un accueil favorable des investisseurs,  en raison de la force des thèmes d'investissement et du processus d'investissement mis en œuvre par l'équipe: une approche active et systématique élaborée et renforcée depuis plus de 19 ans. La nouvelle gamme comprend :

  • Jupiter Systematic Disruptive Technology Fund ;
  • Jupiter Systematic Consumer Trends Fund ;
  • Jupiter Systematic Healthcare Innovation Fund ;
  • Jupiter Systematic Demographic Opportunities Fund (fonds d’opportunités démographiques) ;
  • Jupiter Systematic Physical World Fund.

Large univers d'investissement en actions

Amadeo Alentorn, qui a rejoint Jupiter en 2005, est responsable de la stratégie d'investissement depuis sa création. Il dirige une équipe de six personnes qui travaillent ensemble depuis environ 11 ans. Ils s’appuieront sur l'équipe d'analystes de Jupiter, forte de huit personnes, ainsi que sur le réseau externe d'experts et d'universitaires de la société.

« Nous sommes ravis de mettre sur le marché ce que nous pensons être une gamme véritablement différenciée de fonds thématiques systématiques. L'investissement thématique a suscité d'importants flux de capitaux au cours de la dernière décennie. Les gestionnaires d'actifs ont cherché à se différencier avec une spécialisation de plus en plus fine, ayant pour conséquence une disparité importante des performances », déclare Amadeo Alentorn, responsable des actions systématiques chez Jupiter AM.

« Nos fonds thématiques ne se démarquent par une spécialisation excessive mais par notre processus d'investissement unique, actif et systématique. Bien que nous soyons des gestionnaires de fonds, nous sommes également des programmeurs informatiques et nous avons développé au fil des ans notre propre système sophistiqué pour analyser rapidement et continuellement de grandes quantités de données sur un large univers d'actions. Cela accroît la diversification et peut contribuer à stabiliser les rendements », ajoute-il.

Des composantes cycliques et défensives

« Le lancement d'une gamme de fonds thématiques en actions est une priorité stratégique pour la société. Les thèmes d'investissement que nous avons choisis sont à la pointe des changements structurels à l'échelle mondiale », explique Kiran Nandra, responsable des actions chez Jupiter AM.

« Les stratégies ont également un style d'investissement flexible, ce qui signifie qu'elles peuvent faire varier l'exposition entre titres « value » et « growth » en fonction des conditions prévalant sur le marché. Elles incluront des composantes cycliques et défensives et rechercheront des opportunités d'alpha actif sur l'ensemble du cycle économique », précise-t-elle.

« Nous sommes convaincus que la grande expérience et l’expertise éprouvée de notre équipe de gestion systématique actions sont des atouts importants à un moment où la technologie dessine de nouvelles opportunités pour les gestionnaires d'actifs et leurs clients », conclut Kiran Nandra.

Lire (3 min.)

SERRIS REIM acquiert un magasin alimentaire à Villabé (91) d’une superficie de 2 100 m²

La Rédaction
Le Courrier Financier

Le site est intégralement loué à Grand Frais dans le cadre de baux fermes de 10 ans. Le volume
d’investissement est supérieur à 10M€ AEM

Cette nouvelle acquisition vient compléter le patrimoine des fonds Club Deal déjà composé d’un magasin
Grand Frais situé dans la zone commerciale Plan de Campagne à Marseille (13).

Ces investissements démontrent la volonté de SERRIS REIM d’acquérir des actifs idéalement situés dans des
zones commerciales développées et denses avec des locataires exerçant dans un secteur d’activité résilient –
l’alimentaire.

Dans cette acquisition SERRIS REIM a été accompagnée par l’étude DELREZ GRAUX JACQUES KARNIK
représentée par Maître Sandrine KARNIK et les conseils du cabinet CAZALS MANZO PICHOT SAINT
QUENTIN représenté par Maître Maxence MANZO et du cabinet CWS Avocat représenté par Maître William
STEMMER.


Le Cabinet Boucomont représenté par Jérôme BOUCOMONT a agi en qualité d’intermédiaire pour le compte
de l’acquéreur.

Lire (2 min.)

La société de gestion de Banque Richelieu entre au capital d’Hugau Gestion

La Rédaction
Le Courrier Financier

Richelieu Gestion, qui gère aujourd’hui près d’1 milliard d’euros d’encours, poursuit sa phase d’accélération en annonçant sa première prise de participation. Un axe de développement stratégique de Banque Richelieu et une étape majeure pour sa société de gestion, qui était inscrite dans la feuille de route établie par Lorenzo Gazzoletti, son Directeur Général, à son arrivée en juillet 2023.

Cette opération permettra à Richelieu Gestion et Hugau Gestion d’élargir leur offre en proposant à chacune des
clientèles respectives, l’accès à leurs expertises historiques phares : la gestion actions de Richelieu Gestion et la gestion obligataire et monétaire d’Hugau Gestion.


Créée en 2006, Hugau Gestion enregistre aujourd’hui près de 800M d’euros d’encours et compte 11 collaborateurs. Hugau Gestion est une des rares sociétés de gestion indépendantes à développer une véritable ingénierie de la gestion monétaire et obligataire et est reconnue pour la qualité et les performances de sa gamme. Elle gère aujourd’hui 8 OPC monétaires, obligataires, mixtes et dédiés et des mandats de gestion principalement pour des clients institutionnels.

Les équipes de Gestion et de Direction restent en place. Les clients conservent les mêmes interlocuteurs ; Catherine Huguel, co-fondatrice, demeure Responsable de la Gestion et Johan Bigot Directeur de la Gestion Taux.
Le secteur de la gestion d’actifs est en pleine évolution et l’environnement actuel est particulièrement favorable au marché des taux. Ce rapprochement offre un nouvel axe de développement à Hugau Gestion lui permettant d’intégrer un groupe bancaire indépendant, solide et d’élargir ses réseaux de distribution.


Lorenzo Gazzoletti, Directeur Général de Richelieu Gestion, déclare : “Nous nous réjouissons de cette prise de participation majoritaire qui va nous permettre de mutualiser nos compétences en offrant aux clients de Banque Richelieu ainsi qu’à ceux d’Hugau Gestion l’accès à des experts et à des stratégies d'investissements complémentaires pour répondre à leur besoin de diversification et de rendement. Nous allons développer ensemble, pour nos clients, des synergies de compétences, d’expériences et de marchés.”


Eric Le Maire, Directeur Général d’Hugau Gestion, ajoute : “Banque Richelieu dispose d’une prestigieuse renommée et d’un modèle économique solide. Ce sont pour nous des atouts formidables et différenciants renforcés par l’assise de son statut bancaire. Tout en conservant sa singularité, ses équipes et ses fonds qui ont fait sa force, cela permettra à Hugau Gestion de s’institutionnaliser davantage.

Nous partageons avec Richelieu Gestion des valeurs communes et sommes extrêmement complémentaires. Nous avons hâte de mettre en place les synergies entre nos deux Maisons au bénéfice de nos clients.”

Lire (2 min.)

Marchés financiers : une grosse semaine commence

Alexandre Baradez
IG France
La semaine qui s'ouvre sur les marchés financiers devrait donner le la pour les mois à venir. Quel est le sentiment de marché sur les baisses de taux à venir ? Quel environnement macroéconomique se dessine pour 2024 ? L'éclairage d'Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés chez IG France.
Lire (4 min.)

Thomas Romain – Bitpanda : « L’or garde un cap stable sur le long terme même avec les variations de taux »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
L'année 2023 a été celle des records pour le métal jaune — qui a vu son cours s'envoler. Quelles sont les dynamiques à l'œuvre ? Quelles perspectives en 2024 ? Thomas Romain, Directeur France de Bitpanda, répond en exclusivité aux questions du Courrier Financier.
Lire (8 min.)