Chine : au-delà du coronavirus, reprise économique en vue

Sébastien Galy
Le coronavirus concentre tous les regards en Chine. L'économie chinoise pourrait cependant connaître une reprise économique au second semestre 2020 suite à une série de mesures du gouvernement. Comment s'explique la tendance structurelle au ralentissement économique en Chine ? Quels sont les facteurs cycliques majeurs pour la croissance ?
Lire (4 min.)

Amundi et LCL annoncent le 1er closing du fonds Amundi LCL Leveraged Midcap Loans

Amundi — gestionnaire d'actifs européen — et la banque française LCL — spécialiste des financements LBO Small et Midcap — annoncent ce mardi 28 janvier le premier closing à 130 M€ pour leur fonds commun « Amundi LCL Leveraged Midcap Loans » (ALL Midcap Loans). Ce fonds de dette privée s'adresse aux investisseurs professionnels. Il leur donne un accès privilégié aux opportunités de financements d’acquisitions, principalement en France.

Accompagner les PME et ETI

Le fonds « ALL Midcap Loans » est le premier compartiment d’un fonds commun de titrisation destiné exclusivement aux professionnels. Il sera investi exclusivement en euro dans des créances senior (premier rang) bénéficiant de garanties sur les actifs des sociétés financées. Il accompagnera des PME et ETI essentiellement en France (80 %), en répondant à leurs besoins généraux, de refinancement, d’acquisitions et de développement.

Le portefeuille cible devrait comporter environ 30 transactions, qui couvriront tous les secteurs sauf les sociétés financières. Le fonds a vocation à répondre aux critères d’éligibilité du label « Fonds de Prêts à l’Economie ». La gestion du portefeuille vise à générer un rendement brut — hors frais, commissions et charges attachés au fonds — de l’ordre de 4 % à 4,2 % au-delà de l’Euribor 3M. Cet objectif n'est pas garanti par contrat.

« LCL souhaite capitaliser sur sa position de leader du LBO Midcap en France — dette inférieure à 250 M€ — et accompagner ses clients PME et ETI le plus largement possible ainsi que les fonds de Private Equity. Le lancement du Fonds « ALL Midcap Loans » (...) s’inscrit parfaitement dans cette stratégie. Nous sommes également investisseurs et sommes ravis de ce premier closing », précise Olivier Nicolas, Directeur de la Banque Entreprises, Institutionnels et Gestion de Fortune chez LCL.

Taille cible de 250 millions d'euros

LCL — banque d’une ETI sur deux et d’une PME sur quatre en France — revendique le statut le premier financeur de dette LBO de moins de 250 M€ depuis 2015 en France, d'après un Classement DC advisory. Cette compétence lui permet de garantir le sourcing du fonds. La banque a également investit en fonds propres dès ce premier closing, assurant ainsi un alignement d’intérêt avec les autres investisseurs.

Amundi apporte sa capacité d'exécution en dette privée. Le pôle Dette Privée a été créé en 2012. Depuis 2016, il est intégré sur la Plateforme d’Actifs Réels et Alternatifs d’Amundi. Le pôle Dette Privée totalisait 6,9 Mds€ sous gestion à fin décembre 2019. Ce chiffre comprend également les poches gérées pour le compte d’autres expertises au sein du groupe. Dirigé par Thierry Vallière, le pôle s'appuie sur l'expertise de 21 professionnels de l'investissement. Ils affichent en moyenne 17 ans d'expérience.

« Dans un marché de la dette privée en croissance continue, l’accès aux actifs de qualité sur une base diversifiée, ainsi que la capacité à déployer rapidement tout en restant sélectifs, sont des facteurs clé de succès et de différentiation. Le fonds « ALL Midcap Loans » (...) devrait répondre aux attentes légitimes de nos investisseurs. Nous sommes donc ravis du premier closing de 130 M€ et visons avec LCL à atteindre une taille cible de 250 M€ », commente Pedro Arias, Directeur de la Plateforme Actifs Réels et Alternatifs chez Amundi.

Lire (4 min.)

BlackRock lance le Global Unconstrained Equity Fund

BlackRock — société multinationale spécialisée dans la gestion d'actifs — annonce ce lundi 27 janvier le lancement du Global Unconstrained Equity Fund. Ce fonds a été conçu pour les investisseurs qui cherchent à allouer des capitaux à un portefeuille composé d’actions d'entreprises internationales à haut potentiel, identifiées grâce à une démarche d’investissement de long-terme, basée sur de fortes convictions.

Investissement alpha à long terme

Alister Hibbert et Michael Constantis assureront la gestion du fonds. Ils se serviront des données financières du réseau mondial de BlackRock, avec une plateforme de plus de 160 gérants dont l'expertise d’investissement s’appuie sur la recherche fondamentale. « Notre approche s’inscrit au-delà des rumeurs court-termistes de marché afin de permettre aux investissements de générer des rendements composés, une opportunité considérable mais souvent sous-exploitée », déclare Alister Hibbert, co-gestionnaire du fonds.

« Les objectifs des investisseurs demeurent inchangés, tandis que les possibilités d’investissement, elles, évoluent. La faible croissance économique et les bouleversements technologiques permettent de différencier les valeurs gagnantes, créant ainsi des opportunités d'investissement alpha à long terme », ajoute Becci McKinley Rowe, Responsable Fundamental Active Equities de BlackRock pour la région EMEA.

Portefeuille de 20 à 30 valeurs

Le fonds affichera un portefeuille concentré, composé de 20 à 30 valeurs avec un faible taux de rotation et une perspective d’investissement à long terme. Les valeurs détenues au sein du portefeuille devront avoir une solide position sur le marché, des atouts structurels, des rendements élevés et des équipes de direction efficaces. Le fonds ciblera les marchés développés, en particulier l'Europe et les États-Unis.

Il aura un style d'investissement sans contrainte, ce qui signifie qu'il ne prendra pas en compte les indices de référence lors de la sélection des investissements du fonds. Conformément à l'engagement de BlackRock d'intégrer la durabilité dans tous les investissements, le fonds adoptera également une approche ESG, fondée sur une stratégie d’exclusion. Il intègrera les critères ESG directement dans le processus d’investissement.

Lire (3 min.)

Royaume-Uni : net rebond des indices PMI en janvier

Julien-Pierre Nouen
Quelques jours avant la date fatidique du Brexit, les indicateurs britanniques trahissent un regain de confiance des entreprises. La période de transition qui s'annonce devrait durer jusqu'à la fin de l'année 2020. Les explications de Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion.
Lire (1 min.)

SPB Family nomme sa Directrice Générale

Le groupe SPB — courtier-gestionnaire, spécialiste européen des assurances et services affinitaires — annonce ce mercredi 29 janvier la promotion de la nouvelle directrice générale de SPB Family, sa filiale dédiée à l’assurance prévoyance. Ce poste est désormais occupé par Mirelys Reyes.

SPB Family est une filiale du groupe SPB dédiée essentiellement à l’assurance prévoyance. La société conçoit, distribue en onnicanal, gère et pilote notamment des garanties d’assurance et d’assistance pour protéger les familles des aléas de la vie : perte d’autonomie, hospitalisation ou encore l’accompagnement de proches aidants.

Focus sur le parcours de Mirelys Reyes

SPB Family nomme sa Directrice Générale
Mirelys Reyes

Mirelys Reyes est diplômée des universités de La Havane et de Paris La Sorbonne. Elle affiche 20 ans d’expérience en développement commercial en France et à l’international, dans différents secteurs d’activité. Elle débute sa carrière en 2000 chez Companynews, en charge du développement commercial des marchés d’exportation jusqu’en 2005. De 2006 à 2009, elle est nommée Country Manager Spain (manager pays Espagne) chez Euronext avec la responsabilité de développer le marché espagnol.

De 2009 à 2010, Mirelys Reyes devient Business Development Manager (responsable du développement commercial) chez International SOS. De 2010 à 2014, elle rejoint Capgemini comme Senior Sales Executive (directrice commerciale senior). Elle rejoint le groupe SPB en octobre 2014 en tant que directrice grands comptes télécom.

Avec son équipe, Mirelys Reyes contribue au développement commercial du groupe SPB dans le secteur des télécommunications à la fois auprès des constructeurs, des distributeurs mais surtout des opérateurs. Avec ces derniers, elle mène d'importantes négociations sur le plan financier et opérationnel, avec des résultats optimaux grâce à une vision holistique et un pilotage serré de tous les intervenants de la chaine.

Lire (2 min.)

CGP Entrepreneurs nomme une chargée de commissions

CGP Entrepreneurs — groupement spécialisé dans les services de gestion de patrimoine — annonce ce mardi 28 janvier le renforcement de ses équipes. L'entreprise recrute Eva Kadouch (44 ans) en qualité de chargée de commissions. Au sein du pôle financier, Eva Kadouch est en charge du traitement des commissions et travaille en contact direct avec les CGP.

Plus particulièrement, elle s'occupe de collecter les informations auprès des partenaires producteurs, de vérifier et contrôler la cohérence des éléments réceptionnés et de produire les états financiers de commissionnement à destination des cabinets. Avec ce recrutement, CGP Entrepreneurs prouve sa volonté d’accompagner les conseillers en gestion de patrimoine (CGP), en les déchargeant au maximum du côté administratif de leur métier.

Focus sur le parcours d'Eva Kadouch

Eva Kadouch

Eva Kadouch est titulaire d'une formation de Gestionnaire Assurance IARD – Assurance Personnes. En 2002, elle débute sa carrière chez Orange France en tant que Gestionnaire recouvrement pré-contentieux. En 2005, elle devient qualité de gestionnaire contrats d’assurance-vie pour PRO BTP. En 2008, elle rejoint le secteur financier où elle occupe différents postes en tant que gestionnaire de contrats ou en gestion comptable au sein de GIE-GES (filiale CNP), Groupe D&O, GAN Assurances, Generali Assurances et AIG.

À partir de novembre 2015, Eva Kadouch exerce en tant que chargée de commissionnement chez Intencial (ex. Skandia). Elle affiche aujourd'hui plus de 15 ans d’expérience professionnelle. Avant de rejoindre CGP Entrepreneurs, elle a occupé pendant deux ans le poste de comptable technique référent cotisations puis gestionnaire rétrocessions commissions chez CIPRES Assurances.

Lire (2 min.)

Nominations à la Fed : signal positif pour l’or

Laurent Schwartz
Ce mois-ci, Donald Trump a confirmé le nom des deux candidats qu'il soutient pour entrer au comité de politique monétaire de la banque centrale américaine. Parmi eux, Judy Shelton, s’est publiquement prononcée pour le retour de l’étalon or. Les explications de Laurent Schwartz, Directeur de Comptoir National de l'Or.
Lire (1 min.)

Aviva Investors lance un fonds européen crédit haut rendement

Aviva Investors — branche internationale de gestion d’actifs d’Aviva — annonce ce mardi 28 janvier le lancement d’un fonds européen crédit haut rendement, dénommé « AI European High Yield Bond ». Le fonds vise à générer une surperformance sur le long terme, en investissant dans des obligations à haut rendement notées B ou BB — notation Standard & Poor’s ou équivalente — ou dans des obligations moins bien notées par le biais d’une allocation tactique.

Les gérants séniors Sunita Kara et Chris Higham assure la gestion du fonds. Ils bénéficient de l’expertise de l'équipe dédiée à la gestion des obligations mondiales à haut rendement, et des équipes en charge de la stratégie d'investissement, de la recherche crédit, actions, et investissement responsable. Leur gestion inclut une analyse des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), ainsi que des filtres d’exclusion pour les producteurs de tabac et d’armes controversées.

Se renforcer en Europe

La part I du fonds est autorisée à la commercialisation en Allemagne, en Autriche, en Finlande, en France, en Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni. Cette part est uniquement accessible aux clients professionnels. L’investissement dans ce fonds présente un risque de perte en capital. Au 31 décembre 2019, les encours gérés par l'équipe d’Aviva Investors en charge des obligations mondiales à haut rendement s'élevaient à 5,5 milliards d’euros.

« Nous renforçons nos efforts en Europe en répondant aux besoins d'investissement de nos clients. Afin de les accompagner dans leur quête de diversification et de performance, et en dépit des faibles rendements dans les autres segments du marché obligataire, nous mettons à la disposition des investisseurs une stratégie axée sur les obligations européennes à haut rendement », explique Alain Biquard, Responsable de la Distribution Externe France/Belux chez Aviva Investors France.

Lire (2 min.)

Marchés financiers : vulnérables

Igor de Maack
L'année 2020 s'annonce plus délicate que prévu sur les marchés financiers. Une fois la période des fêtes passée, les risques politiques ont refait leur apparition. Une croissance à deux vitesse et la persistance de taux réels négatifs continuent de poser question. Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la gestion chez DNCA Finance, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Zone euro : inflation 2 % et 2 degrés

Olivier de Berranger
En 1980, Karl Otto Pöhl, alors Président de la Bundesbank, déclarait « l’inflation c’est comme la pâte de dentifrice : une fois qu’elle est sortie du tube, il est impossible de l’y faire rentrer ». 40 ans plus tard, dont 10 de vaines tentatives pour atteindre l’objectif d’une inflation de la zone euro de 2 %, ces propos semblent surannés.
Lire (3 min.)

Epargne Retraite : Swiss Life lance son PER d’entreprise

Swiss Life — groupe d’assurance-vie suisse — annonce ce mardi 28 janvier la sortie de son PER Obligatoire, SwissLife PER Entreprise, qui permet aux chefs d’entreprise et à leurs collaborateurs de préparer leur retraite. Depuis le 1er octobre 2019, les règles de l’épargne retraite entreprise ont évolué dans le cadre de la loi PACTE pour la rendre plus flexible.

Swiss Life entend profiter du succès de son offre SwissLife PER Individuel, trois mois après son lancement. Cette nouvelle offre d'épargne retraite vise notamment les particuliers et les indépendants. Elle enregistrait déjà 13 500 contrats commercialisés au 31 décembre 2019. Cela représente 16 % de part de marché en nombre de contrats et 25 % en termes de collecte.

Pour le chef d’entreprise et ses collaborateurs

Les dispositifs d’épargne retraite actuels ont été réformés par le législateur afin de simplifier les différents produits existants et d’harmoniser leur fonctionnement : conditions de déblocage uniformisées, transférabilité totale des produits autorisée, modalités de sorties assouplies. Autant de mesures qui permettent au chef d’entreprise, en se constituant un capital supplémentaire, de maintenir son niveau de vie une fois à la retraite.

C’est également pour lui la possibilité de motiver et fidéliser ses collaborateurs qui, grâce aux avantages de cette nouvelle loi, bénéficieront d’une meilleure qualité de vie une fois à la retraite. Enfin, il bénéficie, grâce à ce dispositif, d’une fiscalité attractive pour son entreprise : les cotisations obligatoires sont déductibles de l'impôt sur les bénéfices et exemptées de charges sociales, dans certaines limites.

Analyse globale et conseil personnalisé

Cette offre inclut conseil et accompagnement sur le long terme. Selon le niveau de vie des chefs d'entreprises et leurs exigences en termes de revenus, SwissLife PER Entrepris établit un bilan de leur situation financière. Objectif, proposer une offre adaptée à leur situation et objectifs. Une analyse globale de la politique sociale peut également être réalisée. Objectif, intégrer le projet de mise en place du dispositif d’épargne retraite dans le contexte spécifique de chaque entreprise. L'offre inclut au choix :

  • l’allocation libre donnant accès à plus de 500 fonds proposés par les sociétés de gestion les plus reconnues sur la place ;
  • un large choix d’options de rentes viagères en fonction de la situation et des objectifs de chacun ;
  • des garanties de prévoyance :  l’offre Swiss Life inclut une garantie qui préserve le conjoint ou bénéficiaire désigné des aléas des marchés financiers, en compensant une éventuelle moins-value, dans la limite de 75 000 euros ;
  • une table de mortalité garantie : pas de mauvaise surprise, Swiss Life garantit la table de mortalité qui sera utilisée pour convertir le capital en complément de retraite versé à vie.  
Lire (4 min.)

Montreuil : Perial AM acquiert l’immeuble de bureaux Tryalis

Perial Asset Management (AM) — spécialiste de l'épargne immobilière — annonce ce lundi 27 janvier l’acquisition de l’immeuble Tryalis auprès d’Amundi Immobilier, pour le compte de sa SCPI PF Grand Paris. Objectif, renforcer sa présence en petite couronne parisienne. Perial AM était conseillé par Lexfair Notaires pour les aspects légaux et Artelia pour les aspects techniques. La Banque Postale a financé la transaction. Amundi Immobilier était conseillé par Cushman & Wakefield et Allez & Associés.

« Avec cette acquisition, PF Grand Paris poursuit sa stratégie d’investissement francilienne au sein des marchés les plus porteurs, disposant de potentiels de réversion locative. Nous sommes convaincus de l’attractivité pérenne de cette localisation offrant aux utilisateurs un environnement mixte de qualité en cœur de ville, et au pied du métro. Cet ensemble immobilier est par ailleurs doté d’une identité architecturale remarquable, signée Paul Chemetov », précise Yann Guivarc’h, directeur général de Perial AM.

Focus sur l'immeuble Tryalis

Construit en 2010, cet immeuble de bureaux a été acquis pour un montant de 31,5 M€. Situé au centre-ville de Montreuil, il dispose d’une bonne desserte en transport en commun, grâce à sa proximité avec la station de métro « Mairie de Montreuil » sur la ligne 9. L’actif développe une surface de 5 490 m² sur deux bâtiments en R+5 et comprend 115 places de parking.

L'actif est entièrement loué à 5 locataires de qualité. Il héberge notamment le siège social de deux caisses de retraite (CAVIMAC et CAMIEG). Situé dans le centre de Montreuil, l'immeuble se situe dans un environnement commercial et tertiaire profond. Ce marché est plébiscité par les utilisateurs en recherche d’actifs de qualité, situés à proximité de Paris et aux valeurs locatives plus attractives que dans la capitale.

Lire (2 min.)

Chine : le Coronavirus inquiète hors du pays, alors que l’année du Rat démarre

Vincent Boy
Cette semaine, les investisseurs surveillent de près les impacts du Coronavirus sur l'économie chinoise et mondiale. D'autres événements importants, tels que le Brexit en Europe et la publication de la politique monétaire de la Fed aux Etats-Unis, annoncent une semaine chargée. Vincent Boy, Analyste marché chez IG France, partage ses perspectives hebdomadaires.
Lire (4 min.)

Fox Gestion d’actifs lance le fonds Dividende Durable

Fox Gestion d’actifs — qui se rapproche de Flornoy & Associés Gestion pour former Flornoy — annonce ce lundi 27 janvier le lancement de Dividende Durable. Ce fonds actions zone euro investit dans des entreprises qui se distinguent par de solides politiques de versement de dividende. Il offre une alternative de rendement dans un environnement de taux bas durables.

« Dividende Durable s’inspire d’un concept connu aux Etats-Unis qui regroupe les valeurs ayant systématiquement versé un dividende égal ou supérieur à celui de l’année précédente pendant un longue période. Nous avons adapté ces critères de taille aux marchés européens. Lancé dans la foulée de Valeurs Féminines Global en novembre dernier, cette gamme de fonds thématiques s’enrichira de 2 nouveaux fonds après le rapprochement avec la société de gestion Flornoy & Associés Gestion : Flornoy Valeurs Familiales et Flornoy MidCap Europe », déclare Benoit Jauvert, Président de Fox Gestion d'actifs.

Stratégie face au ralentissement économique

Depuis près de 50 ans, les dividendes représentent 40 % de la rémunération totale des actions européennes. Les dividendes ne sont pas garantis, leur versement sur les années antérieures ne préjuge pas des futurs versements. Le fonds s’intéresse aux sociétés matures, qui profitent d’importantes parts de marchés et versent des dividendes stables ou croissants avec un rendement supérieur à celui des obligations.

Il est notamment centré sur le rendement de valeurs boursières européennes peu cycliques. Grâce à sa construction équipondérée, le portefeuille permet d’amortir les retournements de marché. En outre, il comporte des filtres ESG actifs et s’inscrit ainsi dans l’effort de place en matière de finance responsable. Dividende Durable propose une protection contre les périodes de stress boursier, la génération d’un revenu prévisible, et une stratégie d’investissement adaptée au ralentissement économique.

4 filtres forts appliqués à un échantillon de 600 valeurs

Dividende Durable s’adresse aujourd’hui à un univers d’environ 146 valeurs en sélectionnant au sein de l’indice Stoxx600 des entreprises qui affichent :

  • au moins 10 années successives de versement de dividendes stables ou en croissance ;
  • une capitalisation boursière supérieure à 1,9 Md€ ;
  • des volumes d’échanges quotidiens supérieurs à 2 M€ ;
  • des critères ESG, selon les filtres actifs relatifs à l’environnement, le social et la gouvernance des valeurs éligibles au portefeuille. Ces derniers respectent la charte ESG de FOX Gestion d’Actifs. La société de gestion est par ailleurs en cours de signature des UNPRI.

Géré par Christophe Blanchot, Dividende Durable fait l’objet en un second temps d’un processus de gestion qui intègre différents éléments d’affinage tels que la révision des perspectives de bénéfices par action, la volatilité, les programmes de rachat d’actions, etc.

Il est composé d’une quarantaine de valeurs de même poids au sein du portefeuille. Il est produit en deux versions, Capitalisation et Distribution, ce qui permet à l’investisseur d’avoir le choix entre recevoir son dividende ou le réinvestir automatiquement.

Lire (3 min.)