Gestion sous mandat & collective : INOCAP Gestion enrichit sa gamme

Patrimoine - Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre d'INOCAP Gestion. En 2019, le gérant a enrichi sa gamme de produits de gestion sous mandat et collective. Comment assurer la tranquillité d'esprit de l'investisseur avec ce produit ? Quel bénéfice le CGP peut-il en retirer ? Le point avec Le Courrier Financier.

« La gestion sous mandat chez INOCAP Gestion est destinée à éviter tous les désagréments d’une gestion active » Vincent Godfroy, Directeur de la Gestion Privée & Associé chez INOCAP Gestion, va droit au but. Ce mardi 8 octobre, la société de gestion — spécialisée dans les actions françaises et européennes de croissance — a réuni la presse dans le IXe arrondissement de Paris. Objectif, présenter son bilan de la rentrée 2019. Cette année, INOCAP Gestion laisse de côté des fonds communs de placement (FCP). La société veut désormais s’orienter vers le nouveau Plan Epargne Retraite (PER), lancé le 1er octobre 2019. L’occasion de détailler la gamme.

« Le Cercle », le client au centre

« Niche fiscale » en puissance avec toutes les possibilités de transfert d’anciens produits prévues dans la loi PACTE, le PER individuel en reste à ses balbutiements. « L’offre manque. Nous n’avons pas encore trouvé de banque ou d’assureur déjà capable de nous proposer des produits adaptés. Nous avons une Ferrari, mais pas de moteur dedans ! », déplore Olivier Bourdelas, Président d’INOCAP Gestion. Le 23 avril dernier, il y a presque 6 mois, INOCAP Gestion lançait « Le Cercle » (sans frais), afin de préparer la réforme de l’épargne retraite. Cette offre se décline sous la forme la plus digitale possible — notamment via application de suivi Waren — et s’appuie sur une approche « 3P » : projet de vie, profil de risque et période d’investissement.

Cette gestion propose deux catégories de mandats : l’une en OPC (accessible dès 50 000€) et l’autre en OPC et titres en direct (accessible dès 250 000€). Le CGP peut choisir entre 24 profils, afin d’adapter au mieux sa gestion aux besoins de son client. « Notre objectif avec cette offre, c’est de mettre le CGP au cœur du conseil qu’il délivre », affirme Vincent Godfroid. En termes d’accompagnement, « Le Cercle » se veut également une réponse à la multiplication des contraintes réglementaires. Entre 250 000€ et 500 000€ d’encours sous gestion, le client accède à l’offre de diversification « Le Cercle + » (frais de mandat 1 % HT, rétrocession conseiller 50 %) qui inclut le suivi d’un gérant privé attitré.

Lancement de Quadrige Patrimoine

En termes de gestion collective, INOCAP Gestion annonce le lancement de Quadrige Patrimoine. Ce fonds mixte représente une alternative aux fonds obligataires et fonds euros. C’est le cinquième OPC de la gamme. Il investit notamment en actions de l’Union Européenne avec une dominante en produits de taux libellés en euros. « Nous investissons dans des titres en fonction de leur capacité à apporter de la performance et de la diversification », explique Pierrick Bauchet, Directeur de la gestion. Dans un environnement de taux négatifs imposé par la Banque centrale européenne (BCE), le fonds exclut les emprunts d’Etat. Il n’intègre que des obligations d’entreprise dans son portefeuille.

Quadrige Patrimoine propose une flexibilité qui vise à atténuer les fluctuations de marché, tout en cherchant à valoriser l’investissement sur le long terme. Déjà référencé chez Generali Patrimoine et Cardiff, le fonds a été créé le 5 novembre 2018. Ses encours s’élèvent désormais à 28 M€, avec une duration très courte pour saisir les opportunités de marché dès qu’elles se présentent. « Nous avons voulu créer un fonds patrimonial, qui préserve le capital de nos clients », précise Pierrick Bauchet. Face au risque de taux faibles, Quadrige Patrimoine investit à 64 % dans des leaders mondiaux. Par exemple sur le segment large cap, le fonds détient des actions SAP (logiciels) et des obligations Adidas (équipements sportifs).

Quel avenir pour la gestion chez INOCAP ?

INOCAP Gestion veut rester fidèle à « sa structure très entepreneuriale », selon le mot de son Président. La gestion sous mandat et la gestion collective vont continuer de constituer les deux premiers piliers — les plus importants — de l’activité du gérant. INOCAP Gestion entend prendre le virage de la loi PACTE. D’après Olivier Bourdelas, « le PER remplacera les fonds fiscaux à partir de 2020 » dans la stratégie d’épargne et d’optimisation fiscale des Français. L’occasion pour INOCAP Gestion de prendre « une orientation à 99 % PER » pour suivre la demande du marché et les intérêts de ses investisseurs.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde