Trésorerie d’entreprise : Bercy renforce les financements par affacturage

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, annonce ce vendredi 10 juillet un dispositif innovant de renforcement des financements par affacturage. Objectif, soutenir la trésorerie des entreprises et accélérer le redémarrage de l’économie. Ce dispositif de soutien — inédit en France comme à l’étranger — a été élaboré en lien […]

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, annonce ce vendredi 10 juillet un dispositif innovant de renforcement des financements par affacturage. Objectif, soutenir la trésorerie des entreprises et accélérer le redémarrage de l’économie. Ce dispositif de soutien — inédit en France comme à l’étranger — a été élaboré en lien avec les sociétés d’affacturage et l’Association Française des Sociétés Financières.

Bruno Le Maire a déclaré : « Ce mécanisme de renforcement des financements par affacturage vient compléter les instruments que le Gouvernement met à disposition des entreprises pour faire face à la crise. Il leur permettra de bénéficier d’un financement dédié dès la prise de commande, utile pour financer la relance de l’exploitation. C’est une réponse innovante pour aider les entreprises dans la période de reprise d’activité. » 

Renforcer l'affacturage

L’Assemblée nationale a ainsi adopté — dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances rectificatives n°3 — un dispositif proposé par le Gouvernement, qui permet de renforcer le financement du poste client des entreprises grâce à l’affacturage.

Venant en complément des prêts garantis par l’Etat, ce dispositif permettra aux entreprises de bénéficier de financements d’affacturage dès la prise de commandes, sans attendre la livraison et l’émission des factures correspondantes. Ces nouveaux financements seront éligibles à la garantie de l’Etat. Ce préfinancement garanti permettra aux entreprises de gagner en moyenne 45 jours de trésorerie par rapport à l’affacturage classique.

Délais de paiement

Ces financements permettront le financement du besoin en fonds de roulement lié à la reprise d’activité et ainsi, d’honorer le plus grand nombre de commandes nouvelles. Ce préfinancement de court terme permettra également de détendre les délais de paiement au sein des chaînes de valeur, notamment dans l’industrie, le bâtiment et la construction. 

Une fois définitivement voté par le Parlement et après approbation du dispositif par la Commission européenne, ce mécanisme fera l’objet de mesures d’application réglementaires en vue d’une entrée en vigueur dans le courant de l’été. Il sera applicable aux financements de commandes prises jusqu’au 31 décembre 2020.

Lire (3 min.)

Acquisition : Cyrus Conseil rachète V2A Patrimoine

Cyrus Conseil — cabinet de conseil en gestion de patrimoine — annonce ce mercredi 8 juillet l'acquisition de V2A Patrimoine. Ce cabinet de gestion de patrimoine a été créé en 2005 par Fabien Annet. Présent Nantes (Loire-Atlantique) et à Vannes (Morbihan), V2A Patrimoine détient un encours de 130 M€ et regroupe une équipe de 6 personnes.

Ce rachat porte sur 100 % du capital. Une partie du prix d’acquisition sera payé par échange de titres du Groupe Cyrus. A l’issue de cette opération, Fabien Annet, Bertrand Vigier et Bertrand Ziller deviendront associés du holding et continueront à exercer leur métier au sein de Cyrus.

Croissance externe de Cyrus

Cette opération permet de renforcer la présence de Cyrus dans la région Ouest en complément du bureau de Rennes (Ile-et-Vilaine) piloté par Christian Pierre. Avec cette opération, Cyrus compte désormais 14 implantations en France. Le Groupe accentue ainsi la proximité des équipes auprès de ses clients.

Cette acquisition s’inscrit dans la politique de croissance externe et de développement du Groupe Cyrus. Les clients de V2A Patrimoine vont bénéficier de l’offre élargie de services et de produits de Cyrus, tout en préservant la relation de proximité avec leurs conseillers habituels.

Lire (1 min.)

Olivier Rozenfeld – Fidroit : conseil patrimonial, « nous allons privilégier le collaboratif »

Après le confinement et la crise du Covid-19, les entreprises doivent se réinventer. Dans un contexte de reprise économique, comment repenser le conseil patrimonial ? Quelles nouvelles relations les professionnels du patrimoine (CGP, CGPI, apporteurs d'affaires, etc.) vont-ils développer ?
Voir (<1 min.)

Assurance vie : les « vieux » contrats poussés vers la sortie

Benoît Berchebru
Le législateur a décidé d’accélérer la fin programmée des « vieux » contrats d’assurance-vie, souscrits avant 1983, en supprimant leur avantage fiscal. Un changement des règles du jeu en cours de partie qui concerne tout de même 30 % de l’encours total en assurance-vie. Une mesure rétroactive qui interroge également sur la volonté des pouvoirs publics d’offrir aux épargnants français un cadre fiscal stable et rassurant.
Lire (4 min.)

Cession : Duval vend sa filiale Yxime à Esset Property Management

Le Groupe Duval — spécialiste de l'immobilier — annonce ce vendredi 10 juillet la cession d'Yxime, sa filiale de Property Management, au bénéfice d'Esset Property Management (filiale du Groupe Foncia). Avec ses 170 collaborateurs, Yxime a réalisé cette année un chiffre d'affaires de 20 M€.

Cette décision de cession a été motivée par l'opportunité historique de créer le spécialiste français du Property Management, avec un portefeuille de 11 millions de mètres carrés en immobilier tertiaire et 20 000 lots en résidentiel. Les modalités de la transaction ne sont pas communiquées.

7 millions de m² sous gestion

Spécialiste du Property Management en immobilier tertiaire, Yxime accompagne ses clients dans la gestion de leurs investissements, de la valorisation de leurs actifs jusqu'au management sur site des immeubles. Ses services sont dédiés à la gestion de l'ensemble du patrimoine immobilier des clients, ainsi qu'au bien-être des occupants.

Avec 7 millions de m² sous gestion, Yxime est présente sur l'ensemble du territoire national. Son réseau permet d'offrir aux investisseurs les avantages d'une gestion unifiée de leurs actifs, tout en garantissant la proximité et la disponibilité de ses équipes.

Lire (1 min.)

SCPI Cœur de Régions : Sogenial acquiert 1 500 m² d’activités commerciales à Charleville-Mézières

Sogenial Immobilier — spécialiste de l'épargne immobilière — annonce ce vendredi 10 juillet l'acquisition de 1 500 m² d’activités commerciales à Charleville-Mézières dans les Ardennes. Cette opération a été réalisée pour le compte de sa SCPI « Cœur de Régions ».

Sogenial Immobilier a été conseillé dans cette opération par l’étude notariale R&D, Olivier Duparc et Nexity Conseil et Transactions. Bleecker, le vendeur, a été conseillé dans cette opération par l’étude notariale Attal & Associés, Vianney Laporte et Nexity Conseil et Transactions.

Un bail de 9 ans

Ce bien se situe 6 rue André Joseph, au sein de la ZAC La Croisette proche du centre commercial Carrefour La Croisette et du Parc Commercial Grand Parc récemment développé par le Groupe Frey. Cet ensemble immobilier de 1 500 m² est loué à Orexad, enseigne du groupe Rubix.

Un bail de 9 ans a été signé, dont 5 ans fermes. Orexad est l'un des spécialistes français de la distribution de fournitures techniques et d'équipements aux entreprises industrielles, avec 2 300 collaborateurs et plus de 200 agences en France depuis 30 ans.

Lire (1 min.)

Webinaire OneLife : assurance vie de droit Luxembourgeois, quels avantages offre le FID ?

Ce mardi 7 juillet, OneLife et Salamandre AM organisent un webinaire à destination des professionnels du patrimoine, au sujet du Fonds Interne dédié (FID) dans les contrats d'assurance vie de droit luxembourgeois. Comment fonctionne un FID ? Quelles stratégies de gestion permet-il de mettre en place ? Venez vous inscrire !
Lire (2 min.)

Partenariat : l’Institut du Patrimoine et Axens Audit créent l’Institut du Patrimoine Rhône-Alpes

L’Institut du Patrimoine — société du groupe Patrimmofi, spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine — et le cabinet indépendant Axens Audit — conseil, expertise comptable et audit — annoncent ce vendredi 3 juillet s'être associés pour créer l’Institut du Patrimoine Rhône-Alpes.

Cette structure a été inaugurée le 24 juin dernier. Cette entité se consacre à l’accompagnement et au conseil patrimonial des dirigeants d’entreprises. Christophe Heyraud, conseiller en gestion de patrimoine, en devient son Directeur Général Délégué (DGD).

Développer l'entreprise

Le patrimoine privé du chef d’entreprise reste indissociable du patrimoine professionnel. « L’alliance de la gestion de patrimoine et de l’expertise comptable était une évidence pour nous et une réelle attente pour nos clients. Nous sommes convaincus de la pertinence de cette association et de son intérêt pour nos clients », déclare Pierre Billet, Directeur Général Expert-Comptable Associé chez Axens Audit.

Cette association et la création de l’Institut du Patrimoine Rhône Alpes permettent à l'expert-comptable d’être l'unique interlocuteur à même de conseiller les dirigeants sur toutes les problématiques patrimoniales, sans oublier l’accompagnement de leurs salariés grâce à des solutions sur mesure. Avec l’Institut du Patrimoine Rhône Alpes, Axens Audit confirme sa vocation : « Faciliter le développement de l’entreprise »

Métiers complémentaires

Stéphane Peltier et Jérémy Aras, dirigeants de l’Institut du Patrimoine, se réjouissent de ce rapprochement avec Axens Audit et de la création de la structure dédiée Institut du Patrimoine Rhône Alpes : « L’Institut du Patrimoine Rhône Alpes permet de renforcer notre expertise dans le conseil en gestion de patrimoine aux chefs d’entreprise, en complémentarité et en toute confiance en faisant de l’Institut du Patrimoine Rhône Alpes un acteur incontournable du conseil en gestion de patrimoine sur la région AURA ». 

« Nous sommes convaincus de la complémentarité de nos métiers et de la forte valeur ajoutée pour nos clients. Notre volonté est d’apporter une offre globale et adaptée à chacun de nos clients et de nous positionner comme un expert en gestion de patrimoine. Nous avons beaucoup d’ambition pour l’Institut du Patrimoine Rhône Alpes et sommes convaincus de la pertinence de ce modèle », précise Pierre Billet.

Lire (2 min.)

SCPI : l’immobilier dans l’assurance vie face à la crise sanitaire du Covid-19

Quel impact le confinement aura-t-il sur le rendement des SCPI en 2020 ? Quels avantages peut-il y avoir à acquérir des parts de SCPI en assurance vie ? Christian Cacciuttolo, président de l'UNEP, répond au Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Luxembourg : un centre financier réputé, conforme et sécurisé

Marjorie Seminara
Au sein de l'Union Européenne (UE), le Luxembourg attire les investisseurs. Quelle protection le Grand Duché est-il en mesure d'offrir aux épargnants ? Quels sont les caractéristiques des contrats d'assurance vie de droit luxembourgeois ? Les explications de Marjorie Seminara, Country Manager – France chez OneLife.
Lire (6 min.)

Capital investissement : Candriam réalise le premier closing de son premier fonds de fonds à impact

Candriam — gestionnaire d’actifs multi-expert global, spécialiste de l’investissement durable — annonce ce vendredi 10 juillet le premier closing de son premier fonds de fonds de capital-investissement d’impact. Ce véhicule offre aux investisseurs une exposition aux entreprises qui créent des solutions innovantes pour répondre aux enjeux sociaux et environnementaux.

Le fonds a reçu le soutien d’investisseurs institutionnels en Europe et aux Etats-Unis, en particulier Bpifrance, New York Life, Neuflize-Vie et le groupe Ylliade. Si l’objectif du fonds s’élevait à 100 millions d’euros, Candriam a décidé d’effectuer un premier closing à hauteur d’un tiers de la taille cible afin de contribuer immédiatement à l'effort de relance post Covid-19.

Stratégie du fonds de fonds

Le fonds investit exclusivement dans des entreprises françaises et européennes. La stratégie se concentre sur les domaines où les besoins sont les plus critiques, notamment l'accès aux soins de santé, à l'éducation et à l'emploi. Elle cible les acteurs clés des marchés locaux, qui soutiennent une économie inclusive et contribuent aux efforts de production et de consommation responsables.

Les entreprises sous-jacentes seront essentiellement des petites et moyennes entreprises (SME). Les investissements de cette stratégie seront axés sur les acteurs clés des marchés locaux, afin de faire éclore les champions de l’impact européen de demain. Le succès sera proportionnel à l’impact généré, ce qui permettra au fonds de tenir en parallèle ses deux objectifs : des résultats financiers et un impact fort.

« Notre priorité absolue en tant qu’investisseur d’impact, c’est d’investir dans l’économie réelle. Le manque d’accès à la sécurité sociale et à un travail décent, les pressions budgétaires exercées sur la santé ou le changement climatique ne sont que quelques-uns des nombreux enjeux auxquels notre société fait face aujourd’hui », déclare Maia Ferrand, Co-Head of External Multimanagement chez Candriam et General Partner du fonds.

Investissement à impact

L'investissement d'impact est en plein essor. Ces 10 dernières années, il est devenu la stratégie d'investissement durable connaissant la plus forte croissance. D’après l’étude « 2020 Annual Impact Investor Survey » en anglais du GIIN (Global Impact Investing Network), la taille du marché de l’investissement d’impact est estimée à 715 milliards de dollars.

Les investisseurs soutiennent l’idée selon laquelle la recherche simultanée de performances environnementales ou sociales et de performances financières offrira un meilleur résultat que traitées séparément. Les réglementations adoptées en Europe constituent des catalyseurs de croissance supplémentaires dans ce secteur.

Des incitations ont été mises en place pour les investissements à impact social, de même qu’un environnement favorable aux investisseurs et aux entreprises à impact. « En investissant dans des entrepreneurs locaux qui ont mis l’impact au cœur du développement de leur entreprise, les investisseurs ont la capacité de soutenir un changement social et environnemental positif sans sacrifier des rendements potentiels », conclut Maia Ferrand.

Lire (3 min.)

Primonial REIM accueille un nouveau Responsable Développement Retail

Primonial REIM — société de gestion de portefeuille, spécialiste du marché immobilier — a annoncé le 3 juillet dernier la nomination de son nouveau Responsable Développement Retail. Dans ce cadre, Alphonse de Givry (41 ans) est rattaché à Philippe Chambéry, Directeur Développement Retail.

Primonial REIM renforce ainsi son pôle dédié à ses partenaires distributeurs. Au sein du pôle « Distributeurs », Alphonse de Givry sera chargé de maintenir le leadership de Primonial REIM sur le marché de l’épargne immobilière, de renforcer les partenariats existants avec ses partenaires distributeurs et d’en initier de nouveaux.

Focus sur le parcours d'Alphonse de Givry

Alphonse de Givry est diplômée de l’IPAC à Annemasse, spécialité Action Commerciale. En 2004, il débute sa carrière au sein de la société RICOH en tant qu’Attaché Commercial BtoB. En 2007, il intègre Laforêt Immobilier en qualité de Négociateur Immobilier. En 2010, il rejoint BNP Paribas comme Conseiller Patrimoine Financier & Conseiller Banque Privée.

Cinq ans après, Alphonse de Givry devient Responsable de l’Animation Commerciale des SCPI. En 2018, il entre chez Paref Gestion en tant que Sales & Partnership Manager. Dans ce cadre, il anime et fidélise les partenariats existants ainsi que les réseaux bancaires ; tout en recherchant de nouveaux réseaux de distribution, poste qu’il occupait jusqu’à présent.

Lire (1 min.)

Gestion thématique : Primonial lance le fonds Sécurité Infra euro avec Oradéa Vie

Primonial — spécialiste de la gestion en architecture ouverte — annonce ce mercredi 1er juillet lancer le fonds « Sécurité Infra euro », en partenariat avec la compagnie d'assurances Oradéa Vie. C'est le premier fonds en euros avec une part significative d’investissement en actifs infrastructures dans son allocation. Il est disponible au sein de la gamme de contrats d’assurance vie et de capitalisation Target+ distribuée par Primonial.

« Le fonds en euros Sécurité Infra Euro, garanti en capital, affiche un objectif de surperformance dans la durée et vient ainsi compléter notre gamme assurantielle Target+ aux cotés de Sécurité Target Euro, un fonds en euros dynamique, incontournable dans le contexte actuel », déclare Latifa Kamal, Directrice Ingénierie Patrimoniale et Développement Produits du groupe Primonial.

Deux poches d'investissement

Les investissements en infrastructures apportent une dimension concrète au client à travers le financement d’équipements au service de la vie quotidienne. Grâce à leur résilience vis-à-vis du contexte économique et à leur capacité à générer des revenus réguliers, ils ont vocation à dynamiser le potentiel de rendement de « Sécurité Infra Euro » avec un objectif de surperformer dans la durée les fonds en euros traditionnels.

Sécurité Infra Euro, assuré par Oradéa Vie, propose une gestion articulée autour de deux poches d’investissement :

  • une poche infrastructures investie dans des projets et/ou sociétés d’infrastructures, et/ou des parts de fonds d'infrastructures rigoureusement sélectionnés par les équipes d’investissement de Société Générale Assurances pour assurer la diversification du portefeuille et la pérennité d’un rendement potentiellement attractif ;
  • une poche obligataire composée d’obligations de sociétés présentant un niveau de risque maîtrisé afin de garantir la sécurité du portefeuille.

40 % d'UC au minimum

Comme les autres fonds en euros de la gamme Target+, « Sécurité Infra Euro » est un fonds en euros avec une garantie du capital net investi (hors frais sur versements et hors fiscalité applicables). Il est accessible à hauteur de 30 % maximum du versement et peut être associé au fonds en euros « Sécurité Target Euro ». Oradéa Vie se réserve la possibilité de suspendre les versements en entrée sur ce support à tout moment.

Dans une logique de diversification, l’accès aux contrats de la gamme Target+ nécessite un investissement minimum de 40 % en unités de compte (UC). Les UC présentent un risque de perte en capital. L'assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur. La valeur des unités de compte, qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Lire (3 min.)

Assurance vie : Hedios lance H Rendement 48

Hedios Patrimoine — spécialiste des placements structurés — annonce ce mardi 30 juin le lancement de H Rendement 48. Dans le cadre du contrat d’assurance vie Hedios Life Suravenir, ce placement en gestion passive vise une rémunération de 9 % par an — ceci en dehors des frais liés au cadre d’investissement, et avant prélèvements sociaux et fiscalité.

Jusqu'au 31 août 2020

Un remboursement anticipé automatique est possible tous les trimestres, à l'issue de la première année, dès lors que la performance de l'indice de référence S&P Euro 50 Equal Weight Synthetic 5 % Price est positive ou nulle par rapport à son niveau initial.

En l'absence de remboursement anticipé, le capital est protégé au terme de la durée maximale de 12 ans jusqu'à 40 % de baisse de l'indice de référence. Les souscriptions sont ouvertes jusqu’au lundi 31 août 2020 avec une souscription minimale de 1 000 euros. Les enveloppes étant limitées, la commercialisation peut cesser à tout moment et sans préavis.

Focus sur les Gammes H

Depuis 10 ans, Hedios a lancé 86 supports Gammes H pour 270 M€ collectés. Au 30 juin 2020, ce sont 51 supports qui ont déjà été remboursés avec une moyenne de rémunération nette de tous frais de 8,71 % par an —avant prélèvements sociaux et fiscalité de l'assurance-vie. D'après Hedios, leur durée de vie moyenne est de 2 ans.

Les supports Gammes H non encore remboursés conservent un risque de perte en capital partielle ou totale en cours de vie et à leur échéance. Ils bénéficient également d'un remboursement du capital à l'échéance en cas de baisse limitée de leur indice de référence. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lire (2 min.)