Entreprises : aider la France dans sa relance

Didier Kling
Face à l'impact économique de la crise sanitaire, le Gouvernement a lancé début septembre 2020 le plan « France Relance ». Ce dispositif prévoit deux mesures principales pour les entreprises, à savoir la baisse des impôts de production et un volet pour renforcer le financement des sociétés. Que faut-il en retenir ? Les explications de Didier Kling, Président du Groupe CNCEF.
Lire (5 min.)

Août 2020 : l’assurance vie a pris ses quartiers d’été

Philippe Crevel
La crise sanitaire a détourné les Français de l'assurance vie, qui enregistre à nouveau une forte décollecte en août 2020. L'attrait pour la liquidité de leur épargne de précaution renforce le phénomène auprès des épargnants. La collecte va-t-elle tendre vers zéro dans les mois à venir ? Philippe Crevel, Président du Cercle de l'Epargne, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Fonds de solidarité : l’Etat renforce l’aide aux entreprises impactées par les restrictions d’accueil au public

L'Etat annonce ce vendredi 25 septembre le renforcement du dispositif de soutien aux entreprises, dont l'activité est impactée par les nouvelles restrictions d’accueil au public. Dans un communiqué officiel, le gouvernement français déclare avoir tenu ce jour une nouvelle réunion avec les fédérations professionnelles. Etaient notamment présents :

  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance ;
  • Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ; 
  • Roxana Maracineanu, ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports ;
  • Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie.

Avec Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, les ministres ont précisé le renforcement du dispositif de soutien aux entreprises et associations impactées par les nouvelles restrictions d’accueil au public liées à l’état de la situation sanitaire dans certains territoires :

Renforcement du volet 1

Pour les entreprises de moins de 20 salariés qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros, il est prévu une évolution de l’accès du volet 1 du fonds de solidarité :

  • pour les entreprises fermées administrativement pour les entre: le fonds de solidarité prendra en charge la perte de chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier jusqu’à 10 000 euros sur un mois pendant la durée de fermeture. Jusqu’alors, le volet 1 du fonds de solidarité permettait une aide mensuelle de 1 500 euros ;
  • pour les entreprises des secteurs S1 et S1 bis, notamment les bars devant fermer à 22h00 et les activités impactées par l’abaissement de la jauge à 1 000 personnes pour les rassemblements, qui justifient une perte de chiffre d’affaires supérieure à 80 %, le fonds de solidarité prendre en charge la perte de chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 euros dans la limite de 60% du chiffre d’affaires ;
  • les autres entreprises bénéficiant du plan tourisme, HCR, culture, événementiel et sport des secteurs S1 et S1 bis auront toujours accès au volet 1 du fonds de solidarité, dans sa forme actuelle, soit 1 500 euros par mois, dès lors qu’elles justifient d’une perte de 50% de chiffre d’affaires.

L’activité partielle prolongée

Pour les entreprises fermées administrativement ou faisant l’objet de restriction horaire, l’indemnité au titre de l’activité partielle sera prise en charge à 100 % par l’Etat et l’Unédic, jusqu’à la levée de la fermeture, soit 100 % du salaire net pour les salariés au SMIC et 84% environ du net dans la limite de 4,5 SMIC.

L’exonération de charges sociales

Les TPE-PME fermées administrativement et les entreprises faisant l’objet de restriction horaire qui ont une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50 % pourront bénéficier d’une exonération des cotisations sociales pendant la période de fermeture ou de restriction. En attendant que la mesure législative soit prise, les entreprises pourront faire la demande d’un report, pendant la période concernée.

Pour les TPE-PME qui ne font pas directement l’objet d’une restriction d’ouverture, mais qui ont perdu 50 % de chiffre d’affaires, il sera possible de solliciter, au cas par cas, une remise de cotisations dues pendant la période de fermeture.

Concernant les entreprises de l’événementiel, qui sont particulièrement concernées par la baisse de la jauge à 1 000 personnes, une réunion de travail sera organisée la semaine prochaine avec les ministères concernés pour évoquer leur situation.

Lire (4 min.)

Assurances : le partenariat DWS et la compagnie Zurich est prolongé pour 10 ans

Le groupe DWS — gestionnaire d’actifs mondial — et Zurich Allemagne — filiale du groupe Zurich, assureur d'envergure mondiale — annoncent ce jeudi 24 septembre le prolongement de leur partenariat stratégique pour 10 ans. Ils cibleront donc les investisseurs particuliers jusqu'en 2032. Les deux sociétés coopèrent dans la distribution de fonds, et dans le développement de produits d'assurance en unités de compte (UC) depuis 2001.

Développer la gamme ESG

Objectif, poursuivre le développement de la collecte et des actifs gérés par DWS. « Zurich est l'un de nos plus importants partenaires stratégiques. Nous sommes donc très heureux de pouvoir poursuivre et étendre notre coopération sur le long terme », déclare Dirk Goergen, membre du conseil d'administration du groupe DWS, et responsable de la gestion des ventes et de la stratégie commerciale globale.

« Nous sommes heureux de prolonger notre partenariat exclusif pour une période de dix ans. C'est une confirmation de notre longue relation de confiance avec DWS. Avec cet accord, nous continuons à garantir à nos clients un accès exclusif à des fonds et des produits d'investissement innovants et performants, répondant également aux critères ESG », Carsten Schildknecht, Président Directeur Général de Zurich Allemagne.

Parts de marché et croissance

DWS se classe au troisième rang mondial des gérants d'actifs en assurance, d'après Insurance Investment Outsourcing Report 2020. La société de gestion se classe au premier rang sur le marché allemand des produits d'assurance en UC, avec une part de marché de 41 %, d'après les chiffres publiés par Fonds professionell Fondspolicen-Spezial en mars 2019.

Le prolongement du partenariat permettra aussi de soutenir la croissance de Zurich Allemagne. « Notre partenariat avec DWS nous aidera à renforcer et à étendre notre position comme l’un des principaux fournisseurs de solutions retraite en Allemagne », précise Carsten Schildknecht.

Lire (2 min.)

SCPI Immorente : Sofidy acquiert un actif de 20 500 m2 à Amsterdam

Sofidy — société de gestion indépendante, spécialiste du marché des SCPI — annonce une acquisition réalisée à Amsterdam, pour le compte de sa SCPI Immorente. Cette nouvelle acquisition de 54M€ — dont 30M€ pour la SCPI Immorente, le reste pour Efimmo 1 — renforce la présence d’Immorente aux Pays-Bas, un des pays les plus solides d’Europe.

Pour cette transaction, la SCPI Immorente a été conseillée par Loyens & Loeff, Solid Attorneys, Alte Invest, RPS et Pinsent Masson. Le rendement net de l’acquisition est d’environ 6 %. Cette opération a été sourcée off market pendant le confinement. Elle démontre la capacité de Sofidy à réaliser et à sécuriser des transactions de qualité à forte valeur ajoutée à l’étranger.

Bail sécurisé de 10 ans

L'actif se situe à moins de 10 minutes de l’hyper centre d’Amsterdam, un emplacement bien desservi par le réseau de métro et le périphérique autoroutier (A10). Il se positionne dans la zone économique majeure de Zuidoost, troisième parc immobilier du marché d’Amsterdam.

Cet immeuble siège de 20 500 m2 est à 100 % loué à un locataire solide de premier plan international (ABN AMRO) avec un bail sécurisé de 10 ans. De grande qualité architecturale et technique, l'actif vient d’être rénové et bénéficiera de travaux d’installation extensifs de son locataire. L’immeuble bénéficie d’un label A pour ses qualités environnementales et énergétiques.

Capitales européennes

« A ce jour Immorente détient le patrimoine immobilier le plus diversifié du marché des SCPI [En nombre d’actifs locatifs en patrimoine au 30 juin 2020, d'après le rapport annuel Immorente, NDLR]. Depuis 2014, Immorente cible les grandes capitales européennes », déclare Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy.

Dans le détail, la SCPI « s’intéresse particulièrement à des villes dynamiques comme Munich, Hambourg, Londres, Amsterdam, Madrid, ou Milan. Plus que jamais, nous plaçons au cœur de notre stratégie d’acquisition le principe de diversification et la multiplicité des actifs, pour mutualiser les risques et l’épargne de nos clients », précise Jean-Marc Peter.

Lire (2 min.)

ISR : La Financière de l’Echiquier lance un podcast pédagogique

La Financière de l'Echiquier (LFDE) — société de gestion entrepreneuriale, filiale à 100 % de Primonial — annonce ce lundi 28 septembre, en partenariat avec l'agence Rébellion, le lancement d'une série de podcasts pédagogiques sur l’investissement socialement responsable (ISR). Après l'Ecole de l'ISR by LFDE, cette initiative s'inscrit dans une volonté de contribuer à plus grande échelle à cet enjeu de pédagogie financière.

« Nous souhaitons éclairer et accompagner les auditeurs afin de leur donner les clefs pour investir de façon responsable en choisissant des produits à la démarche sincère, et de leur démontrer qu'il est possible d’aligner leurs valeurs avec leurs investissements. LFDE remercie sincèrement tous les experts qui ont contribué à cette nouvelle aventure pédagogique à ses côtés », explique Coline Pavot, Responsable de la Recherche ESG de LFDE.

Disponible dès le 1er octobre

Disponible à partir du 1er octobre 2020, cette série de podcasts s'intitule « Un pied devant l'autre ». Elle invite à découvrir les enjeux de la finance responsable et à explorer différents thèmes de l'investissement responsable, de la gouvernance des entreprises aux labels en passant par l'investissement à impact.

Au fil des épisodes, Coline Pavot, Responsable de la Recherche ESG de LFDE, s'entretient avec un panel d'experts, parmi lesquels le Directeur des Ressources Humaines et de la RSE du groupe ELIS, un représentant du Forum pour l’Investissement Responsable et la directrice générale de Novethic. La série est accessible sur les grandes plateformes de podcasts : Spotify, Apple Podcast, Deezer, Soundcloud, Google Podcast, Youtube, etc.

Lire (2 min.)

Bourse : quatre statistiques à prendre en compte pour réussir ses investissements

Hugo Bompard
Sur les marchés financiers, les biais cognitifs et émotionnels nous poussent spontanément à l’action irrationnelle. Fort heureusement, l’analyse statistique permet à tout investisseur consciencieux de se rendre compte de l’écart entre son imaginaire et la réalité afin d’investir avec pragmatisme.
Lire (6 min.)

Courtage : Predictis ouvre un centre d’affaires à Bordeaux

Predictis — spécialiste du courtage en assurance vie, filiale du Groupe Premium — annonce ce jeudi 24 septembre l’ouverture de son nouveau centre d’affaires à Bordeaux. Ces locaux permettront à la société présidée par Olivier Farouz d’asseoir sa présence en région Nouvelle Aquitaine et de proposer un panel de solutions patrimoniales à sa clientèle locale. […]

Predictis — spécialiste du courtage en assurance vie, filiale du Groupe Premium — annonce ce jeudi 24 septembre l’ouverture de son nouveau centre d’affaires à Bordeaux. Ces locaux permettront à la société présidée par Olivier Farouz d’asseoir sa présence en région Nouvelle Aquitaine et de proposer un panel de solutions patrimoniales à sa clientèle locale.

Predictis souhaite ainsi prendre part au développement économique local. Le courtier développe une offre personnalisée en matière de retraite, prévoyance, santé ou immobilier, à destination des Travailleurs non-salariés (TNS) — comme des chefs d’entreprises ou professions libérales, qui disposent de couvertures ne correspondant pas toujours à leurs besoins.

S'implanter à Bordeaux

Gérés par l’Union des Mandataires Intermédiaires d’Assurances (L’UMIA), ces nouveaux espaces de bureaux seront mis à disposition des conseillers qui souhaitent s’implanter à Bordeaux. Situés Cour du Médoc — quartier des Chartrons — à côté de la Cité du vin, ils accueilleront dans un premier temps composé de 7 conseillers.

C'est une région « stratégique pour le développement de Predictis, qui entend poursuivre son déploiement en région pour répondre aux besoins spécifiques de ses clients sur l’ensemble de l’hexagone », commente Olivier Farouz, Président du Groupe Premium et Président Directeur Général de Predictis

« Nous sommes ravis que l’UMIA, l’Union des Mandataires Intermédiaires d’Assurances, présidée par José Nevado, nous suive dans l’implantation de nouveaux locaux dans cette région. Les conseillers pourront ainsi avoir un cadre et un support pour pouvoir apporter à nos clients un conseil avisé et optimal », ajoute Lucie Afonso, Directrice commerciale.

Croissance de Predictis

Ces conseillers s’appuieront sur la puissance de frappe du réseau de Predictis, sur son expertise ainsi que celles de ses partenaires de référence comme Swiss Life, Aviva et Groupama Gan Vie, pour apporter un service et des conseils avisés en gestion de patrimoine, retraite et prévoyance.

Predictis poursuit sa croissance depuis sa création en 1997. Sur cette lancée, l’année 2019 a marqué un bond en avant pour Predictis, qui a dépassé les 21 millions d’euros de chiffre d’affaires au 31 décembre 2019 — soit une croissance organique en progression de 18 %.

La société compte actuellement une cinquantaine de salariés, plus de 300 Mandataires intermédiaires d’assurance (MIA) et 9 Centres d’affaires — dont les plus récents à Lyon, Toulouse, Nice et désormais Bordeaux — qui couvrent l’ensemble du territoire.

Lire (3 min.)

EXCLUSIF / L’Afrique, le nouvel eldorado du paiement mobile ?

Theeban Yogarajah et Alicia Khuon
En 2020, la crise sanitaire du coronavirus a servi d'accélérateur au secteur tech. En Afrique, la conjoncture favorise notamment le segment du paiement mobile. Quelles sont les perspectives de développement de ce marché ? Le point avec Theeban Yogarajah et Alicia Khuon, consultants pour le cabinet Square.
Lire (5 min.)

CNCEF Crédit : l’association lance un cycle de formation sur le crédit professionnel

La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers (CNCEF) Crédit — association représentative des courtiers IOB et IOBSP — annonce ce mardi 22 septembre lancer un nouveau programme de formation continue. La formation « IOB Pro » s'adresse à tous les courtiers en crédit, qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences pour accompagner les entreprises.

La formation fonctionne en dehors de tout lien avec les réseaux de courtiers et leurs partenaires. Objectif, répondre à la mutation du métier suite à la crise sanitaire. 100 % compatible avec le programme officiel de formation des IOBSP défini par l’Arrêté du 20 mars 2019, « IOB Pro » répond aux obligations de formation continue annuelle des IOBSP.

Montée en compétences

Le programme été élaboré par Anthony Vallet, expert du financement aux professionnels, et Laurent Denis, avocat spécialisé en conseil aux Intermédiaires en banque, assurance, finance et gestion de patrimoine. Il décrypte les incontournables du conseil en crédit aux professionnels, afin d'accompagner les IOBSP dans leur montée en compétences.

Etude financière prévisionnelle, montage de business plan, stratégie de détermination des solutions, dossier de financement... La formation « IOB Pro » aborde l’ensemble des aspects réglementaires, juridiques, fiscaux et commerciaux du domaine. Elle constitue également la première étape d'un parcours de formation plus large.

Marché très dynamique

La France compte plus de 3 millions de Très petites entreprises (TPE). Plus d’1,2 million se financent par le crédit, d'après les chiffres publiés par la Fédération Bancaire Française en juillet 2020. Or, seuls 29 % des courtiers déclarent proposer ce type de service, d'après un sondage réalisé en avril 2020 par la CNCEF Crédit auprès de ses membres.

À ce jour, peu de courtiers sont donc spécialisés dans le crédit professionnel. Les clients potentiels sont pourtant très nombreux. Les entreprises constituent notamment une cible de choix pour les banques, qui investissent dans la conquête de nouveaux clients.

Cette stratégie place le courtier en prêts professionnels dans une position de partenaire de premier plan. Il devient également un partenaire privilégié de l’entreprise, qui a plus régulièrement recours au crédit que le particulier pour ses besoins d’investissement et de fonctionnement.

Lire (3 min.)

L’AMF met en garde contre plusieurs acteurs qui proposent d’investir dans des biens divers ou du trading d’options binaires

L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie ce lundi 28 septembre la liste des nouveaux sites internet identifiés, qui proposent en France d’investir dans des biens divers sans disposer des autorisations nécessaires ou proposant du trading d’options binaires sans y être autorisés. Voici les nouveaux sites récemment identifiés dans la catégorie biens divers :

  • www.gfoltd.com
  • www.glb-groupe.com
  • gb-patrimoine-paris.com
  • www.patrimoine-partenaires.com
  • www.nortia-groupe.com
  • vinneo.fr
  • corsaircpl.com
  • www.pjp-epargne-whisky.com
  • www.opp-capital.com/
  • www.sudfactoring.com/
  • one-parking.co.uk
  • https://octogroupe.com
  • https://alphani-ltd.com
  • dma-finance.com
  • www.gemicpl.com
  • www.cap-de-france.com/index.html
  • www.mage-champagne.com
  • www.ml-capital.fr

Un nouveau site a été ajouté dans la catégorie options binaires :

  • 24primeoption.com

L’AMF rappelle que la commercialisation, la distribution et la vente, en France ou à partir de la France, d'options binaires à des clients non professionnels sont interdites. Depuis le 1er janvier 2020, l’AMF a ajouté 70 noms sur sa liste des sites non autorisés à proposer des investissements dans des biens divers. Sur l’ensemble de l’année 2019, cette liste avait été complétée de 112 adresses de sites.

Une liste non exhaustive

Toute offre d’investissement dans des biens divers doit être enregistrée à l’AMF pour être commercialisée. La liste blanche des offres enregistrées en biens divers est consultable sur le site internet de l’AMF. La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements dans des biens divers est disponible sur le site de l’AMF et sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service (ABE IS).

Attention, cette liste est mise à jour régulièrement mais n’a pas vocation à être complète. De nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement. Par ailleurs, les décisions d’enregistrement délivrées par l’AMF — article L. 550-3 du code monétaire et financier sur des placements en biens divers — sont consultables sur le site internet de l’AMF.   

Lire (3 min.)

Patrizia recrute un Directeur de la stratégie & RSE et ouvre un bureau à Zurich

Patrizia AG — gérant d'actifs mondial, spécialiste de l'investissement dans l'immobilier et les infrastructures à destination des institutionnels, investisseurs semi-professionnels et privés — annonce ce lundi 28 septembre l'ouverture d'un 24e bureau à Zurich, en Suisse. Il accueillera plusieurs cadres dirigeants de Patrizia, dont Thomas Wels, co-CEO.

« Zurich est un important centre financier mondial et grâce à la présence de notre nouveau bureau local nous pouvons obtenir un meilleur accès à son réseau mondial d'investisseurs institutionnels et mieux servir nos clients existants en Suisse », indique Thomas Wels, co-CEO de Patrizia.

Focus sur l'arrivée d'Aaron Scott

Aaron Scott rejoint Patrizia en tant que Directeur de la stratégie & RSE. Il sera basé à Zurich, sous la direction de Thomas Wels. Aaron Scott jouera un rôle important dans la mise en œuvre de la « Stratégie 2023 », qui érige les thématiques RSE au rang de sujets stratégiques. 

« Au sein de notre plan de croissance, les questions RSE, les investissements durables et l'impact social sont des domaines stratégiques que nous mettons au premier plan », déclare Thomas Wels.

Aaron Scott mènera également le développement des produits durables de Patrizia. Avant de rejoindre Patrizia, Aaron Scott a exercé une vingtaine d'années dans les domaines de la gestion du changement et de la stratégie pour la National Australian Bank (Melbourne) et UBS (Londres et Zurich).

Lire (2 min.)

Août 2020 : le Livret A n’a pas chômé

Philippe Crevel
Dans un contexte de crise sanitaire, l'inquiétude des ménages français les a poussé vers l'épargne de précaution. Au-delà de ces circonstances exceptionnelles, allons-nous vers un ralentissement de la collecte ?
Lire (3 min.)

Prix de la Gestion privée 2020 : l’Agefi distingue Generali France

Generali France — filiale française du groupe international d'assurances et de gestion d'actifs Generali — annonce ce lundi 21 septembre que sa directrice des Solutions Patrimoniales, Alessandra Gaudio, a reçu le Prix de la Gestion Privée 2020 lors du dîner de la Gestion Privée organisé ce jeudi 17 septembre par L'Agence économique et financière (Agefi).

Prix de la Gestion privée

Le Prix de la Gestion privée récompense le dirigeant d’un établissement financier, d’une banque privée, d’un multi-Family Office ou d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine — s'il affiche plus de 500 millions d’euros d’actifs conseillés. Le lauréat doit s'être distingué au cours de l'année écoulée (entre le 1er janvier 2019 et le 29 février 2020) soit : 

  • lors de la conduite d'une opération d'envergure, telle qu'une croissance externe, organique, une décision stratégique majeure, etc. ; 
  • par l'attribution d'une nouvelle fonction importante au sein de son établissement.

Le lauréat est désigné à l’issue d’un vote effectué par la communauté des lecteurs de L’Agefi. Ces derniers choisissent parmi une liste établie par la rédaction de L’Agefi Actifs. Alessandra Gaudio a ainsi été désignée lauréate à l’issue d’un vote effectué par la communauté des lecteurs de L’AGEFI parmi douze personnalités sélectionnées par la rédaction.

Stratégie de Generali France

« En accompagnant la mise en œuvre de notre nouvelle stratégie Epargne, Alessandra a contribué au développement de nos services d’ingénierie patrimoniale et d’ingénierie financière auprès de nos réseaux et partenaires, mettant l’accent sur la diversification des solutions d’investissement et responsabilité sociétale des solutions proposées », indique Hugues Aubry, membre du comité exécutif de Generali France, en charge du marché de l’Epargne et de la Gestion de patrimoine.

« Je suis très fière et honorée de recevoir ce prix prestigieux qui est une belle reconnaissance du travail déjà accompli dans mon parcours professionnel. Cette distinction récompense également le travail et l’engagement de toute mon équipe chez Generali, afin de proposer à l’ensemble de nos réseaux, partenaires et leurs clients des solutions d’investissement innovantes, durables et transparentes », déclare Alessandra Gaudio.

Lire (2 min.)