Octobre 2021 : Livret A, une décollecte historique signe d’un retour à la normale

Philippe Crevel
Le mois d'octobre reste traditionnellement défavorable à la collecte du Livret A. Cette année, le recul constaté présage-t-il un retour à la situation normale d'avant la crise sanitaire ?
Lire (3 min.)

Inflation et consommation : un insatiable appétit

Enguerrand Artaz
Inflation transitoire ou non ? Hausse limitée aux prix des biens et services ou enclenchement d’une boucle prix-salaires ? Phénomène appelé à se résorber de lui-même ou nécessitant une action forte des banques centrales ? Le point avec Enguerrand Artaz, Gérant chez La Financière de l'Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Août 2021 : assurance vie, un retour à la normale sans étincelle

Philippe Crevel
En août 2021, les ménages français reviennent peu à peu vers l’assurance vie, mais la réallocation de l’épargne « Covid » n’a pas commencé. Quel bilan mensuel pour ce produit d'épargne ?
Lire (2 min.)

Août 2021 : le Livret A ne pâtit pas de son faible rendement

Philippe Crevel
Quels résultats pour la collecte du Livret A en août 2021 ? Comment la remontée de l'inflation impacte-elle son rendement ?
Lire (3 min.)

France : quelles réserves de change en novembre 2021 ?

Le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance publie ce mardi 7 décembre avec la Banque de France une nouvelle note sur le montant des avoirs de réserve officiels et autres avoirs en devises de l’Etat, soit les réserves nettes de change à fin octobre 2020.

Depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros sur la base des cours de change de fin de mois.

Augmentation des avoirs de réserve

Les avoirs de réserves officiels et autres avoirs en devises s'élèvent à la fin du mois de novembre 2021 à 221 771 M€ (251 998 M$) contre 216 645 M€ (252 284 M$) à la fin du mois d’octobre 2021, soit une augmentation de 5 126 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves de l'Etat se répartissent ainsi :

  • Réserves en or : 123 637  M€ ;
  • Réserves en devises : 55 909  M€ ;
  • Créances sur le FMI : 40 406  M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 819  M€.

Dans ce cadre, les réserves en or ont augmenté de 3 459 M€. Les réserves en devises ont augmenté 1 036 M€. Les créances sur le fonds Monétaire International ont augmenté de 304 M€. Les autres avoirs de réserve ont augmenté de 327 M€.

Lire (2 min.)

Gestion thématique : DNCA lance Global Sport Equity, un dédié à l’économie du sport

Les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne ont annoncé le 2 décembre dernier proposer le fonds « DNCA Global Sport Equity », en exclusivité à leurs clients. Il s'agit du premier fonds thématique dédié à l’économie du sport lancé par un groupe bancaire en France. Objectif, fournir une performance sur une durée minimale de placement recommandée de 5 ans.

Ce fonds développé par DNCA Finance — société de gestion affiliée à Natixis Investment Managers — cible des entreprises à travers le monde dont l’activité et la croissance future sont liées à la filière sport. Celles-ci sont sélectionnées notamment sur la base de leur contribution positive aux enjeux du développement durable.

Investir dans l'économie du sport

« DNCA Global Sport Equity » est un fonds investi en actions d’entreprises internationales cotées liées à l’économie du sport évoluant dans différents écosystèmes, tels que les vêtements et les équipements sportifs, le fitness, la nutrition sportive, les complexes et événements sportifs, les équipes de sport et le e-sport.

Les revenus générés par le marché mondial du sport représentent aujourd’hui 1 100 Mds$. Ce marché devrait croître avec le nombre grandissant de pratiquants (perspective 2025 à 3,5 milliards, soit + 30 % par rapport à 2020) et des spectateurs d’événements sportifs (+ 8 % par an entre 2021 et 2025), le développement des nouvelles technologies et la digitalisation (exemple : marché du SportTech estimé en hausse de + 17,5 % par an d’ici à 2026).

Au regard du potentiel de performance de cette filière, les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne proposent aujourd’hui en exclusivité à leurs clients ce nouveau fonds thématique DNCA Global Sport Equity. Le Groupe BPCE, partenaire premium de Paris 2024, s’affirme comme le groupe bancaire de référence de l’économie du sport. La commercialisation du nouveau fonds illustre la mobilisation des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne au service du développement de cette filière économique.

Performances financières et extra-financières

Ce fonds a été développé par DNCA Finance, affilié de Natixis Investment Managers. Cette société de gestion est reconnue depuis plus de 20 ans pour sa gestion de conviction, sa forte expertise et sa couverture mondiale, ainsi que pour son engagement dans la prise en compte du risque sous ses dimensions financières et extra-financières.

Les entreprises sont sélectionnées d’après leur positionnement stratégique, leur performance financière, leur avance technologique et leurs perspectives de croissance. Ce fonds privilégie celles d’entre elles ayant une contribution positive aux enjeux du développement durable, avec l’intégration de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) stricts.

Le portefeuille de « DNCA Global Sport Equity » se compose d’entreprises qui rayonnent localement ou à l’international — dont des franchises et marques fortes, telles que Foot Locker ou Puma ainsi que des entreprises comme Catapult, spécialisée dans des technologies portables destinées à améliorer la performance des athlètes, ou encore Electronic Arts, leader mondial des jeux électroniques de sport et acteur majeur du esport.

Quelles perspectives de croissance ?

« Les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne, partenaires premium des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, sont pleinement engagées dans le sport depuis une trentaine d’années. Tout comme elles accompagnent dans les territoires les entreprises de l’économie du sport afin de contribuer à l’émergence d’une filière d’excellence, elles souhaitent proposer en exclusivité à leurs clients épargnants d’investir dans ce secteur d’activité en pleine croissance, dans de belles entreprises innovantes, performantes et ayant un impact environnemental et social positif », indique Christine Fabresse, directrice générale Banque de proximité et Assurances du Groupe BPCE.

« L’économie du sport offre des perspectives de croissance supérieures à celles de l’économie mondiale et représente déjà 3 500 Mds $ de capitalisation boursière, soit 7,5 fois plus qu’il y a 10 ans. DNCA Finance, affilié de Natixis Investment Managers, est convaincu du potentiel de cette thématique et lance DNCA Global Sport Equity, le premier fonds dédié à l’économie du sport, réalisé par un groupe bancaire en France et en exclusivité pour les clients et investisseurs des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne », conclut Eric Franc, directeur général de DCNA Finance.

Lire (4 min.)

Goodvest et Generali vie annoncent le lancement de Goodvie, 1er contrat d’assurance-vie 100% compatible avec l’accord de Paris

Une épargne engagée, transparente, sur-mesure et accessible
Si la « conscience verte » se développe, il est parfois bien difficile de la concrétiser faute d’informations et de solutions surtout dans le domaine de l’épargne. Ainsi, selon un sondage réalisé par l’IFOP1 une majorité de Français (60%) souhaitent une épargne transparente et responsable, mais
peu d’entre eux y ont accès à cause de l’opacité des offres existantes.

Par ailleurs, si seulement 5%2 des Français ont recours à l’investissement responsable, il a pourtant jusqu’à présent offert un rendement plus intéressant qui permet de participer à la construction
d’une économie plus durable.
C’est dans cette optique que Goodvest souhaite démocratiser un investissement responsable et transparent avec le contrat d’assurance vie GOODVIE.
En effet, la souscription se fait en seulement quelques minutes, depuis le Web dès 500€ d’investissement.
Environnement et transition écologique, Énergies vertes, Accès à l'eau, Emploi et solidarité, Santé et recherche, Pays émergents responsables… En fonction de son profil, l’épargnant a le choix entre différentes thématiques composées de fonds labellisés afin d’effectuer des investissements qui lui
correspondent totalement.
Pour apporter plus de transparence, Goodvest communique sur l’intégralité des frais, directs ou indirects.
Principales caractéristiques du contrat d’assurance vie GOODVIE :
● 100% aligné avec l’Accord de Paris : Gestion conseillée en assurance-vie alignée sur une trajectoire estimée à 2°C maximum de réchauffement climatique.
● Engagé : Exclusion stricte des secteurs néfastes tels que le tabac, l’armement, l’extraction d’énergies fossiles ou encore les entreprises violant le pacte des Nations Unies.
● Labellisé : Des fonds labellisés ISR, Greenfin ou Finansol qui financent des entreprises et des projets durables.
● Transparent et impartial : Aucuns frais cachés, fonds uniquement en “clean shares” - parts nettes de rétrocession et ETF uniquement en réplication physique. Accès à l’empreinte carbone des fonds et leurs compositions.
● Sur-mesure : Un portefeuille personnalisé qui correspond aux besoins et aux objectifs des épargnants.
● Simple et accessible : Une souscription en ligne en 5 minutes depuis le web et un investissement à partir de 500€.
Goodvest et Generali Vie, un engagement commun au service d’une épargne alignée sur l’Accord
de Paris.
Depuis sa création, Goodvest œuvre pour proposer aux Français une offre d’épargne accessible et en adéquation avec les enjeux sociétaux et environnementaux de notre monde actuel. Generali Vie
partage les mêmes valeurs en accompagnant ses clients vers une économie responsable, durable et inclusive. Ainsi, ces deux acteurs engagés de la finance, ne pouvaient que s’allier pour proposer aux épargnants une solution en adéquation avec leurs valeurs.

Goodvest et Generali Vie proposent ainsi des orientations de gestion sélectionnant des fonds s'inscrivant dans une démarche de lutte contre le réchauffement climatique. La solution développée par Goodvest combine, en effet, le profil de risque de l’investisseur, la thématique de
son choix et les données recueillies par Carbon4 Finance (fournisseur de données indépendant sur le climat cofondé par Jean Marc Jancovici) pour créer automatiquement et en toute transparence un portefeuille d’investissement 100% en ligne avec l’Accord de Paris. Aucun calcul à faire par l’utilisateur, aucune recherche… L’application se charge de tout.
De plus, Goodvest ne propose que des investissements adaptés au profil de l’investisseur, proposés par des sociétés de gestion reconnues et pionnières en matière d’investissement responsable.
Pour Joseph Choueifaty, CEO et cofondateur de Goodvest : « Nous sommes fiers d’annoncer le lancement de GOODVIE en partenariat avec Generali Vie. La confiance que nous accorde le leader de l’épargne en ligne démontre la pertinence de notre projet sociétal : Proposer une épargne simple,
compréhensible et responsable pour nos clients. Cette association constitue également un gage de sécurité pour tous nos utilisateurs. »
Pour Corentin Favennec, Directeur des partenariats grands comptes, en charge du modèle épargne chez Generali France : « Une épargne significative s’est constituée pendant la crise sanitaire et une
majorité de Français souhaite désormais investir davantage sur des supports compatibles avec les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique : c’est ce que nous proposons à travers ce empr"ipartenariat avec Goodvest et ce nouveau contrat d’assurance-vie engagé, transparent et accessible au plus grand nombre. »
Pour François Garreau, Chargé de la mission RSE auprès du Comex de Generali France : « Goodvest fait partie de ces initiatives qui entrainent la transformation de la finance et accompagnent les clients vers une économie responsable, durable et inclusive. Nous sommes fiers de pouvoir les soutenir car notre objectif est de déployer un nouveau modèle épargne avec tous nos partenaires qui accompagne la relance économique au travers du financement de l’économie réelle et durable. »
GOODVIE est un contrat d’assurance-vie individuel libellé en Unités de Compte, assuré par Generali Vie, entreprise régie par le Code des assurances.
L'investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l'évolution des marchés financiers.

Lire (4 min.)

Les Français épargnent moins mais n’ont pas encore puisé dans leur cagnotte

Philippe Crevel
Malgré la crise sanitaire, les Français ont conservé leur pouvoir d'achat grâce aux aides. Faute de pouvoir consommer, ils ont épargné. Où en est le taux d'épargne des ménages français au deuxième trimestre 2021 ?
Lire (2 min.)

Août 2021 : Livret A, toujours au top

Philippe Crevel
En 2021, la crise sanitaire continue de soutenir la collecte du Livret A. La tendance va-t-elle se poursuivre au cours des prochains mois ?
Lire (3 min.)

L’assurance-vie, le retour de la force tranquille

Philippe Crevel
La collecte nette de l’assurance en juin, vie a été, selon la Fédération Française de l’Assurance, positive de 1,4 milliard d'euros. Elle est en repli par rapport à celle du mois de mai (1,7 milliard d'euros). Il s’agit néanmoins de la septième collecte nette positive consécutive.
Lire (2 min.)

Generali Patrimoine nomme son Directeur des Partenariats

Generali France — filiale de Generali, groupe international d’assurance et de gestion d’actifs — annonce ce mardi 7 décembre la nomination du Directeur des Partenariats de Generali Patrimoine. Dans ce cadre, Corentin Favennec a pris ses nouvelles fonctions à compter du 1er novembre 2021. Il est chargé des partenaires Grands Comptes dont il assurait la Direction depuis 5 ans et désormais des partenariats avec les Conseillers en Gestion de Patrimoine.

Transformer le modèle Epargne

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Corentin Favennec a pour mission de coordonner et mettre en œuvre l’ensemble des partenariats que développe Generali Patrimoine avec ses partenaires tiers-distributeurs : les Banques, les Fintechs, les Plateformes ainsi que les Conseillers en Gestion de Patrimoine.

La transformation du nouveau modèle Epargne — dont Corentin Favennec avait la responsabilité depuis début 2020 — a été confiée depuis le 1er novembre dernier à Anne-Emmanuelle Corteel, Directrice des Solutions d’Assurance au sein du marché Epargne et Gestion de Patrimoine de Generali France.

Focus sur le parcours de Corentin Favennec

Generali Patrimoine nomme son Directeur des Partenariats
Corentin Favennec

Corentin Favennec est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne. Après avoir débuté sa carrière au sein d’un cabinet de conseil en management, il rejoint Generali France en 2008 où il occupe différents postes au sein de la Direction innovation et outils, puis de la Direction de l’organisation. En 2015, il rejoint le marché de l’Epargne et de la Gestion de patrimoine pour prendre la Direction des opérations d’assurance. Depuis 2017, Corentin Favennec était Directeur en charge des Partenariats Grands Comptes.

Lire (2 min.)

SCPI : Norma Capital développe ses Fair Invest et Vendôme Régions

Norma Capital — société de gestion de portefeuilles — annonce ce mardi 7 décembre avoir poursuivi sa politique active d’acquisitions sur l’ensemble du territoire national, notamment au sein des grandes métropoles régionales. Objectif, développer les patrimoines immobiliers de ses deux SCPI labellisées ISR Immobilier : Fair Invest et Vendôme Régions. Norma Capital a ainsi investi en novembre dernier près de 50 M€, au travers de 7 acquisitions, pour un total de plus de 18 000 m², répondant ainsi aux objectifs d’investissement fixés en début d’année.

Fair Invest, investir dans la santé

En conformité avec sa stratégie d’investissement, définie au sein de sa Charte éthique et d’investissement, la SCPI Fair Invest se concentre sur les secteurs de la santé et de l’éducation depuis sa création en 2018. Les acquisitions de Norma Capital pour sa SCPI en novembre portent sur le thème de la santé :

  • 161 m² de locaux dans le 10ème arrondissement de Paris (Ile-de-France) loués par un cabinet dentaire ;
  • 151 m² de commerce à Reims (Marne), loués aux Studios Comme J’aime, spécialiste du bien-être et de la minceur.

La SCPI Fair Invest poursuit ainsi son développement sur des secteurs d‘activité qui font preuve d’une grande résilience, et sont jugés socialement utiles. La SCPI a pu distribuer 4,51 % à ses associés en 2020. Elle devrait proposer un rendement entre 4,60 % et 4,90 % en 2021.

Vendôme Régions, grandes agglomérations régionales

Nouvellement labellisée ISR Immobilier, la SCPI Vendôme Régions détient un patrimoine immobilier diversifié dans les grandes agglomérations françaises : bureaux, locaux d’activité et commerces. Au mois de novembre, la SCPI Vendôme Régions a poursuivi cette stratégie avec l’acquisition de cinq nouveaux actifs très diversifiés en matière de localisation et de secteur d’activité :

  • 4 000² de bureaux à Sainte-Marie à la Réunion, au sein du pôle commercial le plus fréquenté de la Réunion, et occupés par différentes enseignes ;
  • 6 000 m² de bureaux en VEFA, dont la livraison est prévue au 4e trimestre 2023, certifiés BREEAM Very Good & RT 2021 - 30 %, à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), situés au cœur de la ZAC Atalante ViaSilva et desservis par le prolongement du métro B en 2022 ;
  • 251 m² de commerces à Rennes (Ille-et-Vilaine), loués à MAAF Assurance ;
  • 5 000 m² de commerces à Toulouse (Haute-Garonne), au sein du 1er pôle commercial toulousain spécialisé pour les deux roues et loués par plusieurs enseignes de cet univers ;
  • 2 800 m² de locaux d’activités à Marseille (Bouches-du-Rhône), au sein de la zone d’activité de l’Estaque, loué à un locataire dans le domaine de l’imprimerie et de la reproduction.

Ces actifs rentrent pleinement dans la stratégie de la SCPI car diversifiés, et répondant à une réelle demande de par leur localisation stratégique. Avec cette croissance, Vendôme Régions a versé 6,02 % aux porteurs de parts en 2020. Pour l’année 2021, la performance de la SCPI devrait se situer entre de 5,80 % - 6 %.

Norma Capital poursuit encore sa politique d’acquisition pour la fin de l’année et dispose de capacités d’investissement importantes pour le compte de ses deux SCPI Fair Invest et Vendôme Régions. Le dernier mois sera donc synonyme d’acquisitions et de diversification du parc immobilier

Lire (3 min.)

Juin 2021 : collecte nulle, le Livret A entre deux eaux

Philippe Crevel
Après une période de confinements propices à l'épargne forcée, les Français recommencent à consommer. Les versements s'équilibrent avec les retraits, ce qui donne une collecte nulle en juin 2021. Quelles perspectives pour les mois à venir, alors que la crise sanitaire se prolonge ?
Lire (3 min.)

La Financière de l’Echiquier poursuit sa stratégie d’internationalisation et de diversification avec le fort soutien de ses actionnaires

L’objectif réaffirmé des actionnaires de LFDE est d’apporter à la société tous les moyens nécessaires à la poursuite et à l’accélération de sa stratégie de croissance amorcée avec succès depuis 2019. Cette stratégie repose essentiellement sur le développement de LFDE en France et hors de France et sur la diversification de ses classes d’actifs et de sa clientèle.

Stéphane Vidal reste Président du Conseil d’Administration de LFDE en plus de son mandat de Président du groupe Primonial. 

Les fondamentaux de LFDE, qui font la force de sa pratique de gestion, restent parfaitement inchangés : 30 ans d’investissement dans les entreprises, une gestion de conviction, indépendante, performante et engagée, au service des clients et partenaires.

LFDE conservera son esprit résolument entrepreneurial, comme cela a été le cas depuis le rachat de LFDE par le groupe Primonial en 2019.

Les accords commerciaux et de distribution conclus entre LFDE et le groupe Primonial resteront actifs et continueront de soutenir la stratégie de croissance de LFDE. 

Depuis 2019 et l’amorce de sa stratégie de croissance externe et de diversification, LFDE a :

  • diversifié sa gamme de fonds – actions internationales et thématiques, fonds climat notamment –  offrant davantage de solutions pour davantage de profils : lancement d’Echiquier Alpha Major, fonds long couvert consacré aux leaders européens de la croissance durable, lancement d’un produit d’épargne retraite et d’une gestion pilotée ISR ;
  • renforcé l’ensemble de ses équipes, dans la gestion avec l’arrivée de nouveaux spécialistes, notamment dans l’ISR et les actions monde, mais aussi, plus généralement, dans l’ensemble de ses compétences afin d’assurer son développement (service clients, marketing,  compliance) ;
  • consolidé sa présence auprès de la clientèle institutionnelle et de particuliers ;
  • étendu ses activités sur le territoire mais aussi en dehors de France en renforçant sa présence sur certains marchés étrangers (Italie, Espagne, Suisse) ;
  • accéléré sa stratégie ISR, en allant plus loin sur l’impact : l’offre ISR et impact a dépassé les 50% des encours sous gestion soit 6 milliards d’encours au total,  avec 9 fonds labellisés ISR qui représentent 44% des encours sous gestion, et un 2ème fonds d’impact, sur le climat.

Cette stratégie de croissance va se poursuivre grâce à l’engagement des équipes de LFDE qui restent dirigées par Bettina Ducat, Directrice générale de LFDE, et par Olivier de Berranger et Bertrand Merveille, Directeurs généraux délégués. Le Comité exécutif de LFDE reste lui aussi inchangé.

« Avec nos actionnaires communs, le management et les collaborateurs de LFDE, nous comptons accélérer la stratégie de développement de ce fleuron de la gestion financière en élargissant ses classes d’actifs et en internationalisant sa distribution. Les synergies mises en place entre Primonial et LFDE au service des clients particuliers et institutionnels seront bien sûr conservées, avec des moyens renforcés et un potentiel de croissance plus important encore. », précise Stéphane Vidal, Président du Conseil d’Administration de LFDE.

Bettina Ducat, Directrice générale de LFDE, déclare: « Depuis l’arrivée du groupe Primonial au capital de LFDE en 2019, le profil de l’entreprise a beaucoup évolué. LFDE se développe avec succès à la fois géographiquement mais aussi en termes de diversification de ses classes d’actifs et de ses segments de clientèles. Cela va se poursuivre et même s’accélérer grâce au soutien des actionnaires actuels, désormais tous engagés en direct à notre capital. Ils partagent avec nous la conviction que notre stratégie, à la fois génératrice de performance pour LFDE et garante d’un modèle plus équilibré, créateur de stabilité, est la bonne. »

« Nous sommes ravis de la prise de participation dans LFDE en 2018 puis 2019. Nous sommes extrêmement impliqués dans la poursuite et l’accélération de la stratégie portée par le management de la société » déclarent Frédéric Pescatori (Bridgepoint), Philippe Léoni (Latour Capital), Mai NGuyen et Ingrid Bocris (Société Générale Assurances).

Lire (4 min.)