Responsabilité sociale : un Océan de possibilités

Luc Olivier
Chaque année, les océans produisent 2 500 milliards de dollars de biens et services. Seulement, ces richesses sont désormais menacées par la pollution sous-marine. Il convient, dès lors, d'apporter des réponses adaptées. Les éclairages de Luc Olivier, Gérant d’Echiquier Climate et Biodiversity Impact Europe chez La Financière de l’Echiquier.
Lire (5 min.)

Responsabilité écologique : refus d’obstacle

Coline Pavot
Pourquoi est-il si délicat de concilier économie et respect de l'environnement ? L'éclairage de Coline Pavot, Responsable de la recherche Investissement Responsable chez La Financière de l’Echiquier (LFDE).
Lire (4 min.)

Greenfin : Covéa Finance obtient le label pour son fonds Covéa Terra

Covéa Finance — société de gestion de portefeuille du groupe Covéa — annonce ce lundi 23 mai avoir obtenu pour la première fois la labellisation Greenfin de l’un de ses fonds, Covéa Terra. Créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le label Greenfin promeut la  qualité verte des fonds d’investissement et s’adresse aux acteurs financiers qui agissent au  service du bien commun grâce à des pratiques transparentes et durables.  

Covéa Terra est un fonds actions européennes. Il investit dans des sociétés en fonction de leur implication dans des actions favorables à l’environnement — notamment en ce qui concerne leur vision responsable de la chaîne alimentaire, du gaspillage, du retraitement des déchets et de l’économie circulaire.  

Opportunités d'investissement

« Le positionnement de Covéa Terra répondait aux exigences du label », explique Francis Jaisson, Directeur Général Délégué en charge de l’ensemble des Gestions, de la Commercialisation, de la Négociation et de l’ensemble des Recherche chez Covéa Finance. 

« L’objectif du fonds est de profiter des opportunités d’investissement offertes par la transition d’une économie linéaire à une économie circulaire, et de capitaliser sur les enjeux d’optimisation et de réduction de consommation des ressources. L’obtention du label Greenfin vient renforcer notre engagement environnemental et la transparence de notre démarche sélective », ajoute-il.

Lire (1 min.)

Crédit privé durable : Lombard Odier Investment Managers lance une stratégie

Lombard Odier Investment Managers (LOIM) — société de gestion d’actifs du groupe Lombard Odier — annonce ce lundi 23 mai le premier closing de sa stratégie de crédit privé durable avec l'Environment Agency Pension Fund (EAPF). L'engagement de l'EAPF renforce la position de LOIM à l'avant-garde de l'investissement durable avec une stratégie de crédit privé à valeur ajoutée, classée article 9 du Sustainable Finance Disclosure Regulations (SFDR), conformément à son objectif d'investissement durable visant à faire progresser la transition vers le net zéro.

L'EAPF, qui fait partie du Local Government Pension Scheme (LGPS), gère des actifs d'environ 4,5 Mds£ pour le compte de fonds de pension actifs et fermés de l'Environment Agency (EA). L'EA est un organisme public, non ministériel, parrainé par le ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales du Royaume-Uni, et est le principal organisme public chargé de protéger et d'améliorer l'environnement en Angleterre. L'EAPF est l'un des signataires du Paris Aligned Investment Initiative. Il représente 53 détenteurs d'actifs totalisant 2 900 Mds$ et s'est engagé à atteindre un alignement net zéro d'ici 2050 ou avant.

Stratégie de dette privée

La stratégie de crédit privé durable de LOIM vise à fournir des prêts privés garantis de premier rang, principalement bilatéraux, à des industries nord-américaines diversifiées axées sur la transition climatique. Elle est conçue pour fournir des liquidités structurées basées sur des solutions sur mesure au sein de marchés moins bien financés, tout en recherchant des rendements ajustés aux risques et moins corrélés au marché que les stratégies de prêt direct traditionnelles. 

« De nombreux clients ont opté pour la dette privée afin de se diversifier en s'éloignant des actions et en s'orientant vers des flux de trésorerie stables. Notre stratégie vise à atteindre ces objectifs traditionnels et à mettre l'accent sur le développement durable afin d'accélérer la transition vers le net zéro. L'activité institutionnelle britannique constitue un domaine clé pour LOIM, car nous développons notre offre d'investissement axé sur la durabilité », déclare Ritesh Bamania, responsable des ventes institutionnelles pour le Royaume-Uni et l'Irlande chez LOIM.

Transition écologique

« La transition vers une économie mondiale net zéro dépendra fortement de l'octroi ciblé de financements par emprunt aux entreprises afin de les aider à apporter les changements nécessaires à leurs modèles économiques. Le fonds de pension de l'EAPF a identifié cet aspect comme une priorité d'investissement dans le cadre de sa politique de réduction des émissions à effet de serre. Nous sommes ravis de voir le lancement du fonds de crédit durable de Lombard Odier Investment Managers, qui vise à faciliter la transition en utilisant une approche scientifique. Nous pensons que le fonds aura un double effet : de solides rendements d'investissement associés à un impact réel sur les défis du changement climatique », ajoute Graham Cook, Chief Investment Officer à l'EAPF.

« Nous sommes ravis que l'EAFP ait reconnu l'expertise et les références de LOIM en matière d'investissement durable. Peter Pulkkinen et Rhys Marsh ont rejoint LOIM l'année dernière pour développer cette stratégie innovante, et son premier closing marque une étape importante dans le plan stratégique de LOIM. Nous continuons à élargir notre offre d'investissement durable sur les marchés publics et privés avec des solutions différenciées qui produisent des résultats en matière de durabilité et des rendements financiers potentiellement intéressants », complète Jean-Pascal Porcherot, codirecteur de LOIM et associé gérant chez Lombard Odier.

Lire (3 min.)

INEA acquiert un ensemble de bureaux à Montpellier

INEA — leader du green building et spécialiste des bureaux neufs dans les principales métropoles régionales — annonce l’acquisition, auprès d’Icade, d’un ensemble de bureaux situé sur la ZAC Cambacérès à Montpellier, en face de la nouvelle gare Montpellier Sud de France.

Il s’agit d’une VEFA composée de deux immeubles en R+6 offrant une surface locative de 4 122 m2 pour l’un et 4 421 m2 pour l’autre, ainsi que 236 places de parking en sous-sol. Le premier bâtiment conçu pour pouvoir accueillir une école (catégorie ERP 3, type R) sera livré en septembre 2024 ; le second en novembre 2024. L’ensemble répondra à la norme RT 2012 - 20 % et sera labélisé BREEAM niveau Very Good.

Source : INEA

Un hôtel-restaurant et une école

Arline Gaujal-Kempler, Directrice générale déléguée d’INEA, indique : "Cette opération s’inscrit dans un projet, Nexus, qui inclut aussi un hôtel-restaurant exploité par Moxy, une enseigne de Marriott et un campus d’enseignement supérieur Ynov."

Elle poursuit : "L’atout majeur de Nexus est son implantation dans un quartier tertiaire, la ZAC Cambacérès — qui est le Montpellier du futur — un nouveau pôle urbain dédié aux entreprises innovantes avec, outre des bureaux, des campus étudiants et un parc urbain, la Halle de l’innovation qui accueillera des start-up. Cette zone, à mi-chemin entre le centre-ville et l’aéroport, est très bien desservie par la route et les transports en commun."

Lire (2 min.)

Amundi Technology annonce l’acquisition du robo-advisor Savity

Amundi — le leader européen de la gestion d’actifs — annonce l’acquisition par Amundi Autriche d’une participation de 100% dans la fintech Finventum GmbH auprès de BAWAG P.S.K. et des fondateurs de la société. Finventum a créé Savity Vermögensverwaltung GmbH (Savity), une plateforme autrichienne de conseil en investissement financier (robo-advisor), établie, autorisée et réglementée, offrant des services digitaux de gestion d’actifs.

Des portefeuilles diversifiés et efficaces

En tant que robo-advisor digital, Savity permet aux clients retail d’accéder à des services de gestion d’actifs professionnels. Savity utilise une technologie de pointe pour construire des portefeuilles distincts pour les clients, avec différents profils de risque, en tenant compte de leurs objectifs d’investissement et de leurs préférences en matière de durabilité. Savity propose actuellement quatre options d’investissement. Après l’acquisition, les clients de Savity bénéficieront de l’expertise étendue et globale d’Amundi en matière d’investissement pour gérer des portefeuilles diversifiés et efficaces.

Avec le robo-advisor Savity, Amundi a l’ambition de répondre au besoin croissant de services financiers digitalisés en Autriche, notamment en matière de gestion digitale de portefeuille. Savity s’inscrit parfaitement dans l’offre innovante d’Amundi Technology, la branche technologique d’Amundi, qui complète et accélère le développement de ses solutions de gestion digitale de portefeuilles distincts.

"Accroître le développement de Savity"

Guillaume Lesage, Directeur Opérations, Services et Technologie d’Amundi :« Chez Amundi, notre objectif est de servir nos partenaires distributeurs au-delà de l’offre de produits pour répondre aux besoins croissants de leurs clients en matière de conseil en investissement et de solutions technologiques innovantes, adaptées et efficaces en termes de coûts. Savity s’inscrit parfaitement dans cette approche et nous permettra de renforcer la position d’Amundi Technology dans le segment B-to-B. Cette technologie puissante, combinée à notre expertise en matière de robo-advisory et aux capacités étendues de gestion de portefeuille d’Amundi, permettra d’accroître encore le développement de Savity. »

Lire (2 min.)

Inter Gestion REIM signe son premier sponsoring sportif

Inter Gestion REIM — société de gestion, spécialiste des SCPI — a annoncé le 19 avril dernier avoir signé son premier parrainage sportif avec le navigateur Edgard Vincens (45 ans). Le gérant sponsorise son tout nouveau Class40, dans le cadre du projet Destination Grand Large. Un Class40 est un voilier monocoque, conçu pour la navigation en haute mer — course sportive ou croisière. En tant que skipper, Edgard Vincens figure dans le top 10 mondial en Class40.

Nouveau modèle de bateau

Tandis que sa croissance s'accélère, la société de gestion considère que « s'engager aux côtés du skipper tacticien sonne comme une évidence ». Inter Gestion REIM affiche 30 ans d'expérience de gestion d'actifs, face aux 30 ans d'expérience de navigation d'Edgard Vincens. La société de gestion s'est engagé pour trois ans, au cours desquels elle soutiendra la participation du navigateur à près d'une vingtaine de courses internationales.

Pour le gérant, il s'agit « d'entraîner ses équipes et ses partenaires dans une épopée chargée de sens ». Le projet Destination Grand Large implique la construction d'un nouveau modèle de bateau de course Class40, premier de sa catégorie conçu à partir d'une résine thermoplastique 100 % recyclable. Son design a été étudié par l'architecte naval Marc Lombard. Objectif, concilier la performance sportive et l'impératif écologique.

Lire (1 min.)

Transition écologique : la guerre de Poutine pourrait l’accélérer

Michael Lewis
La guerre en Ukraine a remis la sécurité énergétique européenne sur le devant de la scène. Le conflit va-t-il accélérer la mise en place du Green Deal européen ? Michael Lewis, responsable de la recherche ESG chez DWS
Lire (5 min.)

ISR : le dernier rapport du GIEC, toujours plus alarmant, reste ignoré

François Lett
Début avril, le GIEC a publié la dernière partie de son sixième rapport sur le changement climatique. Comment réduire les émissions mondiales de CO2 ? Le point avec François Lett, Directeur du département éthique et solidaire chez Ecofi.
Lire (4 min.)

Alerte du GIEC : les conséquences du changement climatique s’accélèrent

Cesare Vitali
Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) des Nations-Unies, a publié le deuxième volet de son Rapport sur le climat. Quelles conclusions en tirer ? Où concentrer les efforts financiers pour lutter contre le phénomène ? Cesare Vitali, Responsable ISR chez Ecofi, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Transition énergétique : 123 Investment Managers accélère son engagement

Après avoir annoncé en fin d‘année dernière une prise de participation majoritaire au capital de Lendosphere — un leader du financement participatif des énergies renouvelables —, 123 Investment Managers (123 IM) accélère dans le financement de la transition énergétique en proposant à ses clients une offre d’investissement unique avec son fonds 123 Transition Energétique.

Eolien, solaire et méthanisation

L’initiative d’123 Investment Managers a pour objectif de répondre à l’ensemble des besoins des acteurs de la Transition Energétique en proposant des financements, à court ou long terme (2 à 7 ans), adaptés aux différents stades de leurs projets. 123 IM accompagne ainsi la croissance de ce secteur en fort développement qui nécessite des besoins de financement importants.

Pour cela 123 IM donne ainsi aux investisseurs français l’opportunité de financer des actifs tangibles de production d’énergies renouvelables reposant sur des ressources naturelles infinies et non polluantes que sont l’éolien, le solaire, la méthanisation.

"Relever les défis actuels et de demain"

« Avec 123 Transition Energétique, un Fonds dédié au financement de projets portés par les acteurs des énergies renouvelables en France, 123 IM propose une solution d’investissement 100% transition énergétique. L’objectif est d’offrir aux différentes filières de la Transition Energétique de nouveaux outils de financement afin de relever les défis actuels et de demain. Le Fonds répond également aux attentes de nos clients, en leur apportant une réponse naturelle à une stratégie d’allocation d’actifs vers une économie bas carbone. », précise Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Lire (2 min.)

Investissement dans le vin : l’AMF inscrit trois nouveaux sites sur sa liste noire

L'Autorité des marchés financiers publie la liste des nouveaux sites internet identifiés proposant en France d’investir dans des biens divers sans disposer des autorisations nécessaires. Les dernières sociétés identifiées sont :

  • www.clconseil-cave.com/fr
  • www.groupe-lrconseil.com/fr
  • www.gst-investissements.com/fr

Depuis le début de l’année 2022, l’AMF a inscrit huit nouveaux sites sur cette liste noire, dont sept dans la catégorie « vins ».

Un enregistrement obligatoire

Toute offre d’investissement dans des biens divers doit être enregistrée à l’AMF pour être commercialisée. La liste blanche des offres enregistrées en biens divers est consultable sur le site internet de l’AMF.

La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements dans des biens divers est disponible sur le site internet de l’AMF et sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service – ABE IS.

N.B. : Attention, cette liste est mise à jour régulièrement mais n’a pas vocation à être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement. Par ailleurs, les décisions d’enregistrement délivrées par l’AMF sont consultables sur le site internet de l’AMF.

Lire (1 min.)

Philanthropie : abrdn signe un partenariat de 3 ans avec l’UNESCO

abrdn — ex Aberdeen Standard Investment — annonce un partenariat avec l’UNESCO à travers sa fondation caritative (« abrdn Charitable Foundation » ou aCF) pour trois ans. Objectif, promouvoir la protection de l’environnement grâce à des projets de recherche et d’éducation de premier plan, afin de développer des solutions innovantes aux problèmes environnementaux.

Vision d'un monde plus durable

Première société de services financiers à conclure un partenariat avec l’UNESCO, abrdn, par le biais de l’aCF,  apportera son soutien aux programmes de l’UNESCO liés à la protection de l’environnement, la lutte contre le changement climatique et la recherche scientifique sur l’eau et les océans. abrdn et l’UNESCO ont l’intention de créer un conseil consultatif composé de représentants des deux organisations. Les membres de ce conseil seront sélectionnés pour leur expertise et leur vision commune d’un monde plus durable. Ils se prononceront sur les projets  à mettre en œuvre et identifieront les domaines de collaboration au sens large.  

Le partenariat mettra en avant le rôle des réserves de biosphère et d’autres sites de l’UNESCO en tant que sites pilotes pour le développement durable et la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies — notamment en ce qui concerne l’eau (ODD 6), le changement climatique (ODD 13), la vie aquatique (ODD 14) et la vie terrestre (ODD 15). abrdn supportera des travaux de programmes scientifiques intergouvernementaux de l’UNESCO — l’homme et la biosphère, le programme hydrologique intergouvernemental et la Commission océanographique intergouvernementale sur les sites de l’UNESCO.

Contribution du secteur privé

« Les défis majeurs auxquels nous sommes tous confrontés aujourd’hui en  matière de changement climatique et de perte de biodiversité nécessitent des solutions collectives (...) L’UNESCO a été à l'avant-garde des programmes visant à promouvoir le développement durable, et nous sommes donc ravis de  pouvoir collaborer avec eux pour réaliser des projets visant à partager leur connaissances avec le secteur financier », déclare Stephen Bird, CEO d’abrdn.

« Il est essentiel pour nous de nous associer au secteur privé, en particulier au secteur financier, afin de promouvoir des approches innovantes en matière de développement durable ainsi que l’Agenda 2030 pour le développement durable. Le secteur financier, et notamment abrdn, peuvent contribuer à la transition vers un développement plus durable et équitable que l’UNESCO promeut à travers ses programmes scientifiques depuis plusieurs décennies », ajoute Ana Luiza Thompson-Flores, directrice du bureau régional de l’UNESCO pour la science et la culture en  Europe.

Lire (3 min.)

Finance verte : La Française signe le « Finance for biodiversity pledge »

La Française — groupe de gestion d’actifs multi-spécialiste avec 55 Mds€ sous gestion au 31 décembre 2021 — annonce ce lundi 21 mars être l'un des cinq nouveaux signataires du « Finance for Biodiversity Pledge ». Dans ce document, les signataires s’engagent à protéger et restaurer la biodiversité à travers leurs activités financières et de leurs investissements, grâce à :

  • la collaboration et le partage des connaissances ;
  • la discussion avec les entreprises ;
  • l’évaluation de l’impact ;
  • la mise en place d’objectifs ;
  • Le reporting sur chacun de ces points avant 2025.

Associer performance et durabilité

« La Française est fière de figurer parmi les 89 institutions financières leaders qui s’engagent formellement à protéger, restaurer, et gérer de manière durable les ressources naturelles au travers d’une stratégie d’investissement responsable basée sur l’engagement et priorisant la biodiversité. En tant qu’investisseur responsable, notre objectif est de concevoir et de gérer des solutions d’investissements qui associent performance et durabilité », déclare Laurent Jacquier-Laforge, Global Head of Sustainable Investing du Groupe La Française.

La Française est une filiale de la Caisse Régionale du Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE), membre du Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Le groupe utilise sa capacité d’innovation et sa technologie afin d'allier rendement et durabilité. Autour des piliers « actifs financiers » et « actifs immobiliers », La Française se développe auprès d'une clientèle institutionnelle et patrimoniale en France et à l’international.

Lire (2 min.)