Uber : car crash à Wall Street

Actualités - L'introduction en bourse d'Uber début mai 2019 s'est soldée par un échec retentissant. Cette semaine, le cours de l'action reste en deçà de son IPO. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce mauvais bilan. Quel avenir se dessine pour l'entreprise sur les marchés financiers ?

(Conception : Mathilde Hodouin – Création : Charlotte Thomas)

Car crash pour Uber. Le géant des VTC a subi un échec cuisant ce vendredi 11 mai, lors de sa première entrée en bourse. L’action Uber Technologies a terminé la journée sur une baisse de presque 8 %. Uber avait pourtant choisi la prudence en fixant son IPO — Initial Public Offering en anglais — dans le bas de sa fourchette indicative à 45 dollars, relève Reuters. Cette stratégie permettait de valoriser le groupe un peu plus de 82 milliards de dollars, c’est-à-dire 73 milliards d’euros pour son introduction en bourse.

Plusieurs facteurs pour expliquer cet échec

Uber espérait éviter les mésaventures de son concurrent Lyft, dont le cours de Bourse a chuté de 27 % depuis sa première cotation fin mars sur le Nasdaq. Peine perdue. Aujourd’hui, la société Uber ne vaut que 70 milliards de dollars quand les investisseurs optimistes tablaient encore sur 120 milliards il y a quelques mois. Le marché boursier boude le géant des VTC. Les grands indices de Wall Street ont terminé dans le vert, quand Uber reste bloqué au feu rouge. 

Les investisseurs ont boudé la marque. Le premier jour, l’action ne dépassait pas les 41,75 dollars à la clôture de Wall Street. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce lancement désastreux. Au niveau international, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine perturbe les marchés financiers. Le rôle des banques américaines a également été pointé du doigt. Par ailleurs, la conjoncture n’est pas favorable au secteur des VTC avec les grèves de chauffeurs, le durcissement réglementaire ou encore les incertitudes sur le développement de la voiture autonome.

Quel avenir pour la valeur Uber ?

Le cours d’Uber Technologies est remonté autour de 43 dollars depuis, mais cette valeur reste toujours inférieure à son IPO. La méfiance des investisseurs pourrait s’expliquer par les pertes colossales de la société. En 10 ans d’existence, Uber n’est toujours pas rentable. L’entreprise a opté dès ses débuts pour une stratégie de développement très agressive, qui consiste à investir massivement pour s’imposer sur le marché des VTC. Uber repousse toujours la question des bénéfices à plus tard. Jusqu’à l’impact ?

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde