Finance durable : DWS lance le fonds actions internationales DWS Invest ESG Women for Women

DWS Group — gérant d'actifs mondial — lance ce lundi 17 janvier un nouveau fonds d'actions axé sur le développement durable. Le fonds « DWS Invest ESG Women for Women » investit à l'échelle mondiale dans des entreprises qui mettent l'accent sur la protection de l'environnement, la bonne gouvernance d'entreprise et le traitement équitable de leurs employés. Le fonds accorde une attention particulière aux aspects sociaux des critères ESG.

Critères ESG et analyse fondamentale

Le fonds « DWS Invest ESG Women for Women » est géré exclusivement par des femmes. Il cible spécifiquement les besoins des femmes lors de la sélection de leurs investissements. Pour sélectionner les entreprises performantes en termes de valeurs sociales et de conditions de travail équitables, l'équipe de 12 femmes gérantes de portefeuille dirigée par Katharina Seiler, Valerie Schueler et Lilian Haag utilise le Social Commitment Score de DWS.

Ce score évalue les entreprises en fonction de cinq facteurs : conditions de travail tout au long de la chaîne de valeur, l'égalité des droits et des chances, la parité hommes-femmes au sein de la direction, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et la flexibilité de l'environnement de travail. « La sélection du fonds comprend des entreprises qui sont leaders dans le ‘Social Commitment Score’ ainsi que des entreprises pour lesquelles la direction du fonds perçoit des progrès particulièrement importants », explique Katharina Seiler.

Les entreprises font également l'objet d'une analyse fondamentale classique qui met l'accent sur le modèle d'entreprise, la gestion et les questions de croissance et d'évaluation. Les gérantes du fonds « DWS Invest ESG Women for Women » se concentrent également sur les tendances d'investissement à long terme telles que la numérisation, l'éducation, les énergies renouvelables, les infrastructures, la santé, la recherche et la connectivité.

Accès des femmes au marché actions

Les facteurs sociaux prennent de plus en plus important depuis la pandémie de Covid-19. « Les aspects sociaux sont un facteur de réussite de plus en plus important pour les entreprises. Ils peuvent avoir un effet positif sur la productivité et les bénéfices des entreprises, ce qui pourrait également se traduire par une performance positive sur le marché boursier à long terme », explique la gestionnaire de portefeuille Valerie Schueler.

Sur une période de cinq ans, les entreprises américaines de l'indice S&P 500 bien positionnées en termes de « facteur S » ont obtenu de meilleurs résultats que le marché général. « Nous voulons motiver les femmes à prendre en charge la gestion de leur patrimoine, notamment en raison du déficit des régimes de retraite qui se profile à l'horizon », déclare Lilian Haag.

Selon la gérante de portefeuille, contrairement aux hommes, les femmes ont encore beaucoup de retard à rattraper en ce qui concerne le marché des capitaux. Bien qu'environ 80 % des femmes épargnent déjà régulièrement, seule une sur huit investit son argent sur le marché des actions d'après une étude Bank of America, menée entre fin avril 2021 et fin décembre 2021.

Lire (3 min.)

Marchés financiers : ce qui nous attend en 2022

Thomas Bucher
Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, nous pensons que la Fed pourrait avoir un impact plus important qu'Omicron sur les prévisions pour 2022. Les obligations devraient souffrir, les actions moins. L'éclairage de Thomas Bucher, Gérant de fonds chez DWS.
Lire (4 min.)

Marchés actions : quels risques pour notre système financier ?

Cette semaine, la Banque de France et l'Autorité des marchés financiers (AMF) publient plusieurs documents d'analyse des marchés actions en France. Face aux incertitudes en 2022, les investisseurs particuliers sont-ils trop exposés aux risques ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (5 min.)

Momentum – Inflation persistante : pression sur le Nasdaq

Le monde peut difficilement échapper à l’inflation. Le consensus a tardé à admettre le phénomène. Les taux longs ont entamé un mouvement de hausse et le 10 ans américain est revenu à 1,8 %. Les bourses sont valorisées à l’aune de ces taux. Les promesses du futur étaient chères hier, elles le sont encore davantage aujourd’hui. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Crypto-actifs : la néo-bourse Kriptown obtient l’agrément PSAN auprès de l’AMF

La néo-bourse Kriptown — qui permet aux PME de renforcer leurs fonds propres et d’investir en euros dans des actifs numériques — annonce ce mercredi 19 janvier son enregistrement en tant que Prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Kriptown assure des services de négociation d’actifs numériques, achat / vente d’actifs numériques contre monnaie ayant cours légal et de conservation d’actifs numériques.

« Nous sommes ravis de devenir le premier acteur PSAN et agent émetteur de monnaie électronique. La combinaison de ces deux statuts permettant d'offrir la meilleure expérience clients grâce à un règlement livraison instantanée en actifs numériques et en euro. Cela ouvre la voie à beaucoup de futures innovations dans le fonctionnement des exchange et même des bourses « traditionnelles », déclare Mark Kepeneghian, CEO de Kriptown.

Négociation d'actifs numérique

La fintech, qui est la quatrième société seulement à être enregistrée pour les services de Plateforme de négociation d’actifs numériques, est le seul PSAN à être également agent d'Établissements de Monnaie Électronique. C’est ce qui permet à Kriptown de créer des comptes avec un Iban dédié à chacun de ses utilisateurs et de faire circuler l’euro de manière instantanée dans son infrastructure.

Ce statut unique lui permet d’opérer un règlement-livraison instantané sans risque de contrepartie et en euro. Cette fonctionnalité technique représente une innovation majeure, permettant à Kriptown d’être en avance de plusieurs années sur le fonctionnement traditionnel des bourses. Kriptown a déjà mis à disposition cette technologie au profit de la Banque de France dans le cadre de leur expérimentation sur l'euro digital en juillet 2021.

Au service du financement des PME

Le statut PSAN et la réglementation sur les actifs numériques ont été créés par le gouvernement dans le cadre de la loi Pacte, qui énonçait : « Les entreprises manquent aujourd'hui de fonds propres indispensables à leur développement. Le PACTE facilitera l'accès à des financements diversifiés. Il orientera l'épargne des français vers les fonds propres des entreprises pour financer l'innovation et la croissance de demain ».

Obtenir cet enregistrement auprès des autorités compétentes permet à Kriptown d'être le premier PSAN à mettre ses équipes et sa technologie au profit du financement en fonds propres des PME françaises et à ainsi participer activement au développement de l’économie française. La néo-bourse s'aligne ainsi avec la philosophie de la Loi Pacte et du régime PSAN.

Lire (2 min.)

Grande distribution : le fonds M&G European Property Fund acquiert deux hypermarchés en France

M&G Real Estate — branche immobilière de la division Actifs Privés et Alternatifs de M&G plc — annonce ce mercredi 19 janvier renforcer son exposition au secteur défensif de l'alimentaire, avec l’acquisition pour 60 M€ de deux hypermarchés à Albertville (Savoie) et Montpellier (Hérault). Ces deux actifs sont 100 % loués au groupe Casino, acteur majeur du secteur français de la distribution alimentaire.

Peu après l’acquisition de l'hypermarché Géant Casino de La Valentine à Marseille (Bouches-du-Rhône) en septembre 2021, cette transaction illustre la stratégie de M&G Real Estate d’exposition à des actifs core bien établis, non duplicables et situés dans des lieux stratégiques. L'opération a été réalisée pour le compte du fonds core, M&G European Property Fund. M&G Real a été conseillé par JLL (Jessica Jaoui), Hogan Lovells (Michael Levy) et Acte 2 Notaires (Marie-Laure Baffoy).

Zone commerciale attractive

Implanté dans une zone commerciale attractive, aux côtés d'enseignes de premier plan, le Géant Casino d'Albertville se situe le long de la route nationale N90 qui donne accès aux « 3 Vallées », le plus grand domaine skiable au monde. Il comptabilise environ 14 000 m², dont environ 7 300 m² de surface de vente.

Avec environ 14 100 m², dont 5 728 m² de surface de vente, le second Géant Casino se situe au cœur d’une zone densément peuplée de Montpellier, la septième plus grande ville de France, connue pour le dynamisme de ses universités, ses centres de R&D, ainsi que ses lieux de loisirs, tous sources d’une croissance démographique soutenue.

Ces deux actifs bénéficient d'une zone urbaine de chalandise très dense, ainsi que d'une offre foncière insuffisante et de l'absence de concurrents directs. Par ailleurs, ces deux actifs constituent des lieux majeurs pour le commerce alimentaire dans leur zone respective.

Transformation de la consommation

« Malgré les mutations structurelles en cours, les points de vente bien situés à dominante alimentaire restent une composante irremplaçable du processus de distribution alimentaire et un élément central de la vie quotidienne des consommateurs », déclare Antonin Prade, Directeur des investissements pour la France chez M&G Real Estate.

« Les locataires de qualité comme le groupe Casino, qui ont su répondre à la transformation des modes de consommation en se recentrant sur l'alimentation, en optimisant leurs espaces de stockage et en accélérant leur digitalisation ont très bien résisté à la pandémie, avec de bons niveaux de performance. Nous sommes impatients de travailler à nouveau avec eux pour continuer à exploiter le succès de leur projet qui répond aux besoins des communautés locales, tout en améliorant le profil ESG des biens que nous achetons », ajoute-il.

Dynamique du marché européen

« Cette opération vient renforcer notre relation avec le groupe Casino après l’acquisition récente du Géant Casino La Valentine à Marseille. Nous pensons que ce sous-secteur du commerce est injustement délaissé par les investisseurs ce qui aboutit à des écarts de rendement pouvant aller jusqu'à 200 points de base par rapport à d’autres secteurs comme la logistique », déclare Dimitri Doublet, Directeur au sein de l’équipe de gestion du fonds du M&G European Property Fund.

« Selon nous, la dynamique du marché européen de l'investissement immobilier dédié au commerce alimentaire va s’accélérer. Les rendements vont encore se comprimer car les magasins physiques continueront à jouer un rôle majeur dans le processus de distribution alimentaire, ce qui soutiendra les ventes physiques et en ligne. Cette opération offre ainsi une valeur relative intéressante et témoigne des avantages d'une stratégie paneuropéenne diversifiée pour nos investisseurs », conclut-il.

Lire (4 min.)

Vanessa Valente – Covéa Finance : Covéa ruptures, « la crise sanitaire a été un accélérateur majeur »

En janvier 2022, Covéa Finance revient sur sa gamme thématique — et notamment sur le fonds Covéa Ruptures qui fête son 3e anniversaire. Ce fonds actions internationales propose d'investir dans les évolutions de rupture au sein des entreprises. Pourquoi ce segment est-il porteur ?
Voir (<3 min.)

Marchés actions : en 2022, entre le marteau et l’enclume

Johan Van Geeteruyen
L’année 2022 sera celle de choix cruciaux pour les banques centrales, les entreprises et le consommateur. Les explications de Johan Van Geeteruyen, CIO Fundamental Equity chez DPAM.
Lire (8 min.)

Kirao Asset Management – Déjeuner conférence 07/12/2021 : quel bilan pour le fonds Kirao Smallcaps ?

Le 7 décembre dernier, Kirao Asset Management (Kirao AM) organisait un déjeuner-conférence au Ritz, Place Vendôme à Paris. Objectif, présenter à ses partenaires les performances de son fonds Kirao Smallcaps en 2021. Quelles stratégies le gérant met-il en place pour l'année 2022 ?
Voir (<3 min.)

Sylvain Landreau – Portzamparc Gestion : gestion sous mandat, vigilance sur l’inflation

Pour fin 2021, Portzamparc Gestion revient sur les performances de sa gestion sous mandat — dans un contexte de marché inflationniste. Comment le gérant se positionne-t-il en tant qu'allocataire ? Quelles perspectives de rendement à long terme en fonction des profils de risque ?
Voir (<5 min.)

Italie : Lombard Odier recrute une Head of Product Offering et Senior Portfolio Manager

Le Groupe Lombard Odier — gestionnaire de fortune et d'actifs mondial — annonce ce jeudi 20 janvier la nomination d'un responsable de l'offre produits de Lombard Odier (Europe) SA (LOESA) et gestionnaire de portefeuille senior pour l'Italie. Basée dans les bureaux de LOESA à Milan, Manuela Maccia a pris ses fonctions le 10 janvier 2022.

La nomination de Manuela Maccia confirme la volonté du Groupe de renforcer sa position et son offre clients en Italie, marché prioritaire pour Lombard Odier. En tant que son adjointe, Manuela Maccia collaborera étroitement avec Alberica Brivio Sforza qui a rejoint Lombard Odier en 2021 en qualité de Managing Director de la branche italienne de LOESA. 

Focus sur le profil de Manuela Maccia

Italie : Lombard Odier recrute une Head of Product Offering et Senior Portfolio Manager
Manuela Maccia

Manuela Maccia est titulaire d'une maîtrise en économie de l'université Bocconi, d'un diplôme en économie et finance d'HEC Paris, et est également Chartered Financial Analyst (CFA). Elle effectue la plus grande partie de sa carrière au sein du Groupe BNP Paribas. Au cours des 23 dernières années, elle y occupe des postes internationaux — à Londres, Paris, Rome et Milan.

Récemment, Manuela Maccia était directrice des produits et services financiers pour la gestion de patrimoine de BNP Paribas en France. En 2020, elle revient en Italie et est nommée CIO pour la banque BNL BNP Paribas. Chez Lombard Odier, Manuela Maccia contribuera à développer l'offre de produits du groupe en Europe au sein de la division Private Clients. Basée à Milan, elle renforcera la branche italienne locale et offrira une expertise précieuse aux clients italiens, en gérant à la fois des comptes discrétionnaires et des comptes de conseil. 

Renforcer Lombard Odier en Italie

« Nous sommes impatients de travailler avec Manuela pour développer l'offre de la Banque en Italie. Ses connaissances approfondies et son expérience, notamment en matière de développement d'une division de banque privée, nous permettront de renforcer la présence de Lombard Odier sur le marché italien », explique Stephen Kamp, responsable de l'Europe du Sud et de l'Amérique latine pour les clients privés.

« Avec son expertise internationale et sa présence établie dans la sphère financière italienne, nous sommes ravis que Manuela rejoigne notre équipe. Elle sera parfaitement placée pour conseiller nos clients en Italie et développer notre offre en Europe », ajoute Stéphane Monier, Chief Investment Officer de la Banque privée Lombard Odier.
 

Lire (3 min.)

Varsovie : MNK Partners acquiert un premier actif pour son fonds Polska by MNK

MNK Partners — spécialiste des investissements immobiliers paneuropéens — poursuit ses investissements en Europe. Moins de 3 mois après le lancement de son fonds professionnel spécialisé, Polska by MNK, dédié à l’investissement […]

MNK Partners — spécialiste des investissements immobiliers paneuropéens — poursuit ses investissements en Europe. Moins de 3 mois après le lancement de son fonds professionnel spécialisé, Polska by MNK, dédié à l’investissement en Pologne, MNK Partners annocne l’acquisition de l’immeuble à usage mixte « Point 44 » livré en mars 2020, à Varsovie (Pologne).

MNK Partners a été conseillée par Gide, Deloitte, CBRE et Savills sur les aspects juridiques, financiers, fiscaux et techniques de l’acquisition.

Attractivité de la Pologne

« Cet actif répond entièrement à la stratégie Core + du Fonds Polska by MNK et nous sommes très heureux qu’il fasse partie du portefeuille de MNK Partners. Nous apprécions le bâtiment avant tout pour sa qualité, sa fonctionnalité, son excellent emplacement et la qualité de ses locataires », explique Mansour Khalifé, Président de MNK Partners.

« La Pologne est selon nous, l'un des pays les plus attrayants d'Europe, avec des perspectives de croissance qui nous semblent durables et prometteuses. En sus de notre déploiement en Europe, nous allons continuer à nous développer en Pologne dans les prochains mois avec une quarantaine de millions d’euros d’investissement en cours », ajoute-il.

Un actif de grande qualité

Cette première acquisition porte sur un actif mixte récent de « classe A » composé de bureaux et de commerces pour un volume d’environ 12 M€. Cet actif de grande qualité a été nominé à la onzième cérémonie des «CEE Eurobuild Awards» dans la catégorie « small retail asset », soit l’un des prix les plus prestigieux du secteur en Pologne.

L’actif de quatre étages offre plus de 5 700 m2 de surface locative ainsi qu’un parking de 220 m2 composé de 137 places dont 82 places en sous-sol réservé aux locataires. L’actif est loué pour une durée ferme restante de 7 ans. Le bâtiment se situe sur l’une des routes les plus fréquentées de la ville. Il est très facilement accessible, que ce soit en transport en commun ou en voiture. Il se trouve également à proximité immédiate de l’aéroport.

Varsovie : MNK Partners acquiert un premier actif pour son fonds Polska by MNK
L’immeuble à usage mixte « Point 44 » à Varsovie (Pologne)
Source : MNK Partners

Opportunités de marché

Point 44 se démarque des autres retail park en Pologne grâce à une offre dédiée aux sportifs. L’actif est loué à quatre locataires dont Liberty Moto, un des spécialistes de la vente de moto en Pologne, LTEC, une entreprise polonaise dédiée aux technologies innovantes et spécialiste sur le marché en Pologne, et Air Bike, une chaîne de magasins de vélos proposant des équipements professionnels et des services de réparation.

« L’implantation locale de MNK Partners en Pologne avec une équipe dédiée sur le terrain nous permet d’accéder aux meilleures opportunités du marché et dans de très bonnes conditions d’acquisition, MNK Partners est aujourd’hui identifié sur le marché Polonais comme un acteur dynamique et nous comptons renforcer cette position sur l’ensemble de la région », développe Miranda Khabiri, Directrice chez MNK Partners.

Lire (3 min.)

Investir en actions : les Français plus ouverts au risque, selon l’AMF

Ce mardi 7 décembre, l'Autorité des marchés financiers (AMF) publie la cinquième édition de son baromètre de l’épargne et de l’investissement. D'après cette étude, les Français semblent plus ouverts aux placements en actions, surtout les plus jeunes. Quelles sont leurs attentes ? Comment les conseillers peuvent-ils les accompagner ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (6 min.)

Marchés financiers : retour général à la moyenne ?

Peter De Coensel
La découverte du variant omicron a semé la crainte chez les investisseurs. Malgré cet épisode de stress boursier, une tendance générale de retour à la normal s'observe sur les marchés. Que se passe-t-il ? L'éclairage de Peter de Coensel, CEO de DPAM.
Lire (8 min.)