Le vote de BP démontre le pouvoir de l’engagement

Sora Utzinger
Alors que le changement climatique occupe une place de plus en plus prépondérante dans l’agenda politique occidental et même au-delà, les actionnaires ont un rôle important à jouer pour limiter la consommation mondiale de combustibles fossiles
Lire (10 min.)

Défi Amiral by Nortia : près de 8 000 euros pour la Fondation Sextant

Fin juin dernier, Amiral Gestion organisait en partenariat avec Nortia une course cycliste caritative destinée aux CGP, entre Compiègne et Roubaix. Objectif, lever des fonds pour l'éducation des enfants défavorisés. Retour sur les événements.
Lire (2 min.)

Données ESG : l’intelligence artificielle à la rescousse

Tegwen Le Berthe
L'analyse ESG devient incontournable dans la gestion de portefeuille. L'abondance de données extra-financières les pousse à se tourner vers l'IA pour maîtriser la surcharge. Comment garantir la cohérence des données ESG ? Quelles mesures appliquer pour éviter la manipulation des données ? Quels big data employer dans une stratégie d'atténuation des risques d'un portefeuille ? Tegwen Le Berthe, Responsable du développement de l'investissement responsable chez CPR AM, partage son analyse.
Lire (6 min.)

Frédéric Chassain - Ecofi Investissements : l'ISR en gestion sous mandat pour les particuliers

L'investissement ISR est devenu l'un des marchés les plus porteurs auprès des particuliers. Quelles thématiques d'investissement retenir ? Sur quels critères de sélection s'appuyer ? En 2019, Ecofi Investissements développe ce segment par le biais de la gestion sous mandat en multigestion.
Voir (<4 min.)

Dette privée : Eiffel Investment Group nomme l’équipe de gestion de son fonds à impact

Eiffel Investment Group — spécialiste du financement des entreprises — annonce ce vendredi 19 juillet la nomination de l'équipe de gestion de son nouveau fonds, Eiffel Impact Debt. Ce véhicule s'adresse aux investisseurs institutionnels. Il s'agit du premier fonds de dette privée qui place le « risque d'impact » au même niveau que le risque financier.

Depuis le 1er juillet, la gestion est pilotée par Antoine Maspétiol. L'équipe est complété par Marie Bursaux et André Gonçalves. Le track-record et l'expertise de l'équipe sont de précieux atouts pour permettre le succès du fonds. Eiffel Investment Group souhaite ainsi créer de nouveaux vecteurs de financement, qui combinent rendement attractif, maîtrise du risque financier et impact réel mesurable

Focus sur le parcours d'Antoine Maspétiol

Antoine Maspétiol est titulaire du diplôme de Sciences Po Paris et du DESS de droit des affaires de l'Université Paris Dauphine. En début de carrière, il travaille 9 ans chez RBS à Londres et Paris, principalement dans la structuration de financements pour des entreprises, ainsi que sur des opérations de LBO. En 2011, il rejoint la Banque Postale où il devient directeur adjoint des activités de dette privée et des opérations de financement sécurisées.

En 2014, Antoine Maspétiol crée et développe la plateforme dette privée euro d'Aviva Investors, en tant que responsable global de l'activité private corporate debt. Il y coordonne les activités de dette privée corporate, dette infrastructure et dette immobilière en euro, représentant cinq milliards d'euros d'encours. Le 1er juillet 2019, il rejoint Eiffel Investment Group au poste de Managing Director, Gérant senior du fonds Eiffel Impact Debt.

Focus sur le parcours de Marie Bursaux

Marie Bursaux est titulaire du diplôme Grande Ecole d'HEC Paris ainsi que d'un Master en Management International CEMS obtenu à l'Université Bocconi de Milan. En début de carrière, elle travaille en financement d'actifs chez Sumitomo Mitsui Banking Corporation, à Singapour puis à Paris. En 2017, elle rejoint Aviva Investors afin de gérer les encours des portefeuilles de la plateforme dette privée à travers trois classes d'actifs.

Dans ce cadre, Marie Bursaux contribue également au lancement des nouveaux fonds, aux levées de fonds et à la structuration des produits de la plateforme. Elle rejoint Eiffel Investment Group le 1er juillet 2019 au poste de Gérante du fonds Eiffel Impact Debt, après 7 années d'expérience en financement d'entreprises, d'actifs et d'infrastructures.

Focus sur le parcours d'André Gonçalves

André Gonçalves est diplômé du Master Finance d'Entreprise et Ingénierie Financière de l'Université Paris Dauphine. En début de carrière, il travaille chez Crédit Agricole CIB en tant qu'analyste crédit, à Sao Paulo puis Paris. Il exerce également chez Bryan Garnier & Co, où il réalise des opérations de fusion-acquisition et levées de fonds / IPO dans le secteur des technologies, médias et télécommunications.

André Gonçalves a travaillé pendant 2 ans chez Aviva Investors, en tant que gérant au sein de l'équipe dette privée, en charge de l'origination et exécution de transactions ainsi que du suivi de plus d'un milliard d'euros d'encours pour le compte d'investisseurs institutionnels. André Gonçalves rejoint Eiffel Investment Group le 1er juillet 2019, après 7 années d'expérience en structuration, analyse et exécution de transactions en financement d'entreprises.

Lire (4 min.)

ISR : l’AMF publie une synthèse de cinq contrôles thématiques

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié ce vendredi 12 juillet une nouvelle synthèse des contrôles courts et thématiques —  intitulés Supervision des Pratiques Opérationnelle et Thématique (SPOT) — qu'elle a réalisés entre septembre 2018 et janvier 2019. L'AMF a examiné les dispositifs d’investissement socialement responsable (ISR) de 5 sociétés de gestion (SGP) ainsi que l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Cette nouvelle série de contrôles SPOT a donné lieu à l’envoi de lettres de suites.

Objectif, s’assurer que l’information ISR délivrée aux investisseurs est claire, exacte et non trompeuse. L'AMF vérifie également que les éléments communiqués restent conformes au processus d’investissement et de gestion. La finance durable constitue l’un des axes stratégiques retenus par l’AMF dans sa vision #Supervision2022. L’ISR figure parmi les premières thématiques des contrôles SPOT depuis 2018. Par ailleurs, la 3e édition du rapport sur l’ISR dans la gestion collective paraîtra à l’automne 2019.

Obligations des sociétés de gestion

Les obligations professionnelles des sociétés de gestion en portefeuille (SGP) en matière d’ISR reposent essentiellement sur des exigences de reporting à l’égard des investisseurs. Depuis 2011, les SGP sont tenues de publier les modalités de prise en compte dans leur politique d'investissement des critères relatifs au respect d'objectifs ESG.

Le décret d’application de la loi sur la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (TECV) —  publié le 31 décembre 2015 —  a marqué une nouvelle étape dans les exigences de reporting ESG, en particulier celle lié au climat. Il précise, selon un plan détaillé, les informations à fournir pour chacun des critères ESG. Au-delà des obligations de reporting, et à l’aune des constats réalisés dans le cadre de contrôles classiques, l’AMF a examiné lors de ses contrôles SPOT :

  • l’organisation du dispositif ISR et les moyens mis en œuvre ;
  • le caractère suffisamment opérationnel des procédures d’investissement et de gestion des risques encadrant le dispositif ISR ;
  • la méthodologie ISR mise en œuvre : données, critères ESG, prise en compte du risque climat, notation des émetteurs, sélection des titres, exclusion de valeurs, politique d’engagement, recours ou non à des fournisseurs externes ;
  • la cohérence du processus d’investissement au regard des procédures internes, au travers d’un test sur un échantillon de 4 à 6 valeurs en portefeuille des fonds gérés par la SGP ;
  • l’information fournie aux investisseurs a priori et a posteriori ;
  • le dispositif de contrôle mis en place sur la thématique ISR.

Méthodologie et processus d’investissement

L’AMF a relevé que les SGP ont toutes adopté une approche homogène de la gestion ISR pour l’ensemble de la gamme de fonds gérés. L’AMF a également noté une diversité des méthodologies mises en œuvre par les SGP. Trois des SGP contrôlées utilisent les données ESG de 4 fournisseurs de données. Parmi les bonnes pratiques observées en matière de méthodologie et de processus d’investissement, l’AMF relève :

  • un dialogue avec les émetteurs mettant l’accent sur les critères ESG annoncés aux clients ;
  • la mise en place d’une piste d’audit formelle et exhaustive du processus d’investissement et de désinvestissement permettant d’assurer une cohérence entre la politique d’investissement, la méthodologie communiquée aux investisseurs et le processus mis en œuvre en pratique.

L’information fournie aux investisseurs

L’information mise à disposition des investisseurs est abondante et très hétérogène d’une SGP à une autre. L’AMF n’a pas relevé de manquement concernant la cohérence entre le processus d’investissement des fonds gérés et l’information communiquée au public. D’une manière générale —  pour l’ensemble des SGP —  l’information communiquée aux porteurs des fonds est cohérente d’un document à l’autre. Toutefois, l’AMF a pu constater que l’information présentée dans un même document est parfois incomplète et peu claire. Parmi les bonnes pratiques, l’AMF relève :

  • la présentation dans les prospectus / DICI des fournisseurs de données utilisées, en s’assurant de la mise à jour éventuelle de l’information fournie ;
  • la précision dans le reporting d’engagement —  document rendant compte de la façon dont la SGP exerce son influence en vue d’une meilleure prise en compte des enjeux de développement durable dans les marchés financiers —  du périmètre des entreprises concernées par l’engagement, les thèmes de la politique d’engagement et les actions de suivi de cet engagement ;
  • le regroupement dans une rubrique facilement accessible du site internet de la SGP de l’ensemble des documents concernant l’engagement.
Lire (6 min.)

Raymond Leban - CGPC : la protection des personnes vulnérables, un défi pour les CGP

Depuis quelques années, le nombre de mesures juridiques de protection à l'égard des personnes vulnérables augmente en France. Quels défis cette clientèle représente-elle pour les CGP ? Raymond Leban, Président de la CGPC, nous présente le thème de la convention 2019 de l'association.
Voir (<4 min.)

Largo Winch, prof de finance

Cette semaine, le Club Frédéric Bastiat organisait une conférence sur le thème « Finance et BD, le cas Largo Winch ». Le Courrier Financier était au rendez-vous dans les locaux de la Maison de l'Epargne, à Paris.
Lire (6 min.)

DNCA - Beyond Day : Journée de l'Investissement Responsable

L'investissement socialement responsable (ISR), qu'est-ce que c'est ? Début juin 2019, DNCA Finance organisait l'événement « Beyond Day » pour échanger de manière concrète et décalée. Léa Dunand Chatellet, Directrice du Pôle Investissement Responsable, nous présente cette approche originale.
Voir (<5 min.)

ISR : BNP Paribas lance un ETF pour passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) lance cette semaine le premier ETF consacré à l'économie circulaire, où le déchet devient une ressource. Ce fonds permet de s'exposer à 50 actions internationales de grande capitalisation boursière, sélectionnées pour leur implication dans un modèle économique basé sur la circularité des biens, des matériaux et des matières premières.
Lire (3 min.)

Obligations vertes : DWS élargit sa gamme de fonds corporates durables

DWS Group — acteur mondial de la gestion d'actifs pour les institutionnels et clients privés — annonce ce lundi 15 juillet le lancement du véhicule DWS Invest ESG Euro Corporate Bonds. Ce fonds commun de placement durable investit en zone euro sur les obligations corporate investment grade. La gamme contient deux fonds gérés par Karsten Rosenkilde.

L'application des normes minimales de DWS limite le pool de titres disponibles de près de 20 % par rapport à la variante traditionnelle. Aujourd'hui, DWS Group gère un total de neuf fonds obligataires ESG pour un encours de plus de 2 milliards d'euros d'actifs sous gestion.

Stratégie d'investissement ESG

Le fonds DWS Invest ESG Euro Corporate Bonds exclut les secteurs controversés, ainsi que les entreprises qui violent le Pacte mondial des Nations Unies. En outre, la stratégie d'investissement s'appuie sur une approche « best-in-class », axée sur une variété d'indicateurs ESG individuels. Elle se concentre sur la réduction des émissions de CO2.

Joern Wasmund, responsable Fixed Income, DWS, explique l'intégration des critères ESG : « DWS est déterminé à prendre en compte les aspects de durabilité dans la gestion des fonds obligataires. Les critères ESG fournissent un cadre standardisé pour l'identification précoce des risques. Cela permet d'éviter d'importantes pertes de cours et d'offrir aux investisseurs un meilleur rendement ajusté en fonction du risque ».

Lire (2 min.)

ISR : Meeschaert AM lance 2 nouveaux fonds d’investissement

Meeschaert AM — société de gestion indépendante — a annoncé le 10 juillet dernier le lancement d’une nouvelle gamme de fonds, afin d'accompagner la transformation vers une économie durable. Cette gamme doit permettre aux investisseurs de bénéficier de l’expertise ESG du groupe. Les deux fonds MAM Transition Durable Actions et MAM Transition Durable Obligations viennent compléter la gamme ISR de Meeschaert AM.

Trois indicateurs phares

Leur méthodologie d’investissement repose sur un univers de valeurs éligibles qui prennent en compte les enjeux de la transition énergétique. Le processus de sélection se base sur trois catégories d’indicateurs :

  • « Best performance » : Sociétés les mieux positionnées par rapport à leurs pairs pour le scénario 2°C ;
  • « Best effort » : Entreprises des secteurs carbo-intensifs en transformation vers une économie bas carbone ;
  • « Solutions » : Fournisseurs de produits et services porteurs de solutions pour l’économie bas carbone.

Moins de 40 % des entreprises analysées sont finalement éligibles et intégrées au périmètre d’investissement de ces fonds. Dans un deuxième temps, l’univers est réduit par la prise en compte de critères ESG. Enfin, une analyse financière aboutit à la construction et la gestion du portefeuille.

Partenariat avec GoodPlanet

De plus, MAM Transition Durable Actions et MAM Transition Durable Obligations sont créés en association avec un comité d’experts externes, constitué d’acteurs reconnus membres de la Fondation GoodPlanet, de l’Institute for Climate Change (I4CE) et du Fonds de Dotation pour la Biodiversité (FDB), qui interviendront tout au long de la vie des fonds.

Meeschaert AM s’engage à verser annuellement à la Fondation GoodPlanet et au Fonds de Dotation pour la Biodiversité jusqu’à 35 % — en fonction du montant moyen de l’actif net — des frais de gestion fixes qu’elle perçoit, déduction faite des rétrocessions versées ou à verser aux distributeurs du fonds et des frais administratifs externes de la société de gestion.

Lire (3 min.)

Cyril Charlot - Sycomore AM : l'engagement des collaborateurs, un vecteur de création de valeur

Quels critères extra financiers prendre en compte dans une démarche ISR ? Au-delà d'une vision ESG classique, Sycomore AM applique son approche propriétaire SPICE. D'après Cyril Charlot, Président Fondateur de Sycomore Asset Management (AM), la valeur durable doit profiter de manière équilibrée à toutes les parties prenantes de l'entreprise.
Voir (<4 min.)