La France, mauvaise élève des énergies renouvelables

Philippe Crevel
Si, de 2004 à 2015, la part de l'énergie provenant de sources renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie est passée de 8,5 à 16,7% au sein de l'Union européenne, la France figure parmi les mauvais élèves au regard des objectifs fixés par la Commission de Bruxelles.
Lire (1 min.)

Les entreprises face au vieillissement de la population

Malakoff Médéric et Harris Interactive dévoilent une étude sur la problématique du vieillissement de la population et à la réponse des entreprises face à cet enjeu.
Voir

La Région Île-de-France émet 500 millions d’euros en obligations vertes et responsables

Malgré un contexte de marchés financiers difficile et volatile, la Région Ile-de-France a émis avec succès une nouvelle émission obligataire verte et responsable ce mardi 7 mars 2017. Cette émission, d'une durée de 12 ans, a été réalisée pour un taux de 1,425% (soit OAT + 25pb).
Lire (1 min.)

Élection présidentielle : état des lieux et décryptage

Philippe Ithurbide
Les élections françaises représentent un sujet de préoccupation majeur pour les marchés financiers car elles sont emblématiques des tendances actuelles : montée des partis d’extrême droite (respectivement d’extrême gauche) dans les pays du noyau dur de l’UEM (respectivement des pays périphériques), rejet croissant de l’establishment, tentations protectionnistes, hostilité envers l’Europe et/ou les institutions européennes, lutte contre les inégalités, débat sur le partage de la valeur ajoutée (salariés vs. actionnaires...). L’élection d’un candidat anti-européen ou souhaitant réformer l’Europe ou sortir de l’UE en cas d’échec à la réformer (comme le prônent par exemple Marine le Pen ou Jean-Luc Mélenchon) est actuellement perçu (pas totalement à tort, en vérité) comme un vote dans la continuité du Brexit et de l’élection de Donald Trump aux États-Unis.
Lire (9 min.)

La Caisse des Dépôts investit 15 M€ dans le Fonds PREDIREC Innovation 2020

PREDIREC Innovation 2020 est dédié au préfinancement du Crédit d’Impôt Recherche (CIR) des PME et petites ETI innovantes. La stratégie d’investissement menée par le Fonds géré par ACOFI Gestion consiste à financer des PME ou des ETI via l’acquisition des créances de Crédit d’Impôt Recherche (CIR) échues ou courues. La pré-sélection des créances est effectuée par NEFTYS, conseil du Fonds. La durée de la période d’investissement du Fonds de 5 ans permet aux équipes de gestion d’intervenir aussi sur des programmes de recherches pluriannuels de TPE et PME. Cet investissement s’inscrit dans les priorités de la Caisse des Dépôts en faveur du développement économique des territoires et du déploiement de nouveaux outils dédiés au financement de l’innovation des TPE/PME. Pour Gabrielle Gauthey, directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, « l’initiative poursuivie par ACOFI Gestion avec ce fonds permet à la Caisse des dépôts d’adresser de manière pertinente la croissance, l’emploi et l’innovation portés par les TPE et PME françaises en facilitant le financement de leurs programmes de R&D à un moment où les cash flows sont souvent tendus voire absents. »  
Lire (1 min.)

Les A-notations d’Anacofi Services : ODYSSEE Capital Investissement

La société indique un encours sous gestion en diminution puisque des fonds ont été remboursés sur l’exercice 2016. Elle indique que depuis son origine, ce sont quelques 470 millions d’euros de capitaux qui ont pu être levés auprès de PME.L’AMF a agréé l’activité ainsi que les produits commercialisés par la société de gestion. La gamme proposée se compose de FIP, FCPI et FCPR. Cette offre classique est distribuée auprès d’une clientèle diversifiée. Formellement, il s’agit d’une SAS, détenue par un actionnariat privé. Le montant de fonds propres est en progression sur les derniers exercices. Le management de la société est stable et le parcours professionnel des dirigeants est connu. L’équipe composée de 9 collaborateurs, est dirigée par son Président-fondateur et un Directeur Général. La société indique avoir organisé un contrôle des risques autonome et s’appuyer sur des collaborateurs spécialisés en matière de RCCI et de déontologie. Ces derniers sont renforcés par des prestataires externes.
Lire (1 min.)

10 propositions pour faire changer d’échelle la finance solidaire

Avec 8,5 milliards d’euros d’encours en 2015 et plus d’un million de souscripteurs, l’épargne solidaire n’est plus une finance de niche. Finansol appelle les pouvoirs publics à faire du développement de la finance solidaire un projet politique à part entière.
Lire (5 min.)

Entreprise : comment choisir son statut juridique ?

Grégoire Leclercq
Entreprise individuelle, SARL, SAS, SASU…Le point sur les statuts juridiques de droit commun possibles pour créer son entreprise.
Lire (4 min.)

Le paradoxe des ETI : à la fois maillons forts et grandes oubliées de l’économie française

Jean-Charles Deconninck
À moins de 100 jours du premier tour de l’élection présidentielle, les candidats commencent à décliner leur programme économique. Et les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) y font malheureusement figure de grands absents. Leurs faveurs se tournent plus volontiers vers la modernité des startups, le prestige des grandes entreprises ou la proximité offerte par les PME. Evidemment, il ne s’agit pas d’opposer ces acteurs économiques les uns aux autres : ils participent tous à la vitalité de l’économie française. Toutefois, il est légitime de s’interroger sur le peu d’intérêt suscité par une catégorie statistique qui emploie 3 millions de salariés, représente 39% du PIB, et réalise 34% des exportations !
Lire (3 min.)

Le secteur vert est-il l’avenir de l’économie ?

Philippe Crevel
Les professions dites vertes, c’est-à-dire celles qui ayant une finalité environnementale ou dont l’exercice est affecté par la pris en compte de préoccupations environnementales, emploient près de 4 millions de personnes selon une récente étude de la DARES.
Lire (2 min.)

Deutsche AM lance un ETF obligataire ESG

L'ETF db x-trackers II ESG EUR Corporate Bond UCITS (DR) réplique un indice composé uniquement d’obligations dont les sociétés émettrices répondent à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. L’ETF est en réplication physique.

« L’intégration de solutions d’investissement répondant aux critères ESG est une part essentielle de l’offre proposée par Deutsche Asset Management. De plus en plus d’investisseurs s’intéressent aux ETF obligataires. Il est donc important de disposer d’ETF retenant des critères ESG au sein de notre gamme obligataire » explique Petra Pflaum, Directrice des investissements responsables chez Deutsche AM.

L’indice ESG sous-jacent de l’ETF -l’indice Bloomberg Barclays MSCI Euro Corporate Sustainable ISR- a un rendement et une duration similaires à l’indice de référence non-ISR avec une corrélation supérieure à 99%. Pour être intégrées dans l’indice, les obligations doivent être notées « investment grade » et disposer d’un encours d’émission d’au moins 300 millions d’euros, tout en intégrant les critères de durabilité et d’ISR.

Le total des frais sur encours de l’ETF db x-trackers II ESG EUR Corporate Bond UCITS s’élève à 0,25% et l’ETF est coté à la Deutsche Börse.

Lire (1 min.)

Euro Capital Durable et Groupama Crédit Euro ISR reçoivent le label ISR

Engagée depuis plus de quinze ans sur le terrain de l’investissement socialement responsable (ISR), Groupama Asset Management affirme sa conviction qu’un émetteur est d’autant plus performant qu’il intègre les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) au cœur de sa stratégie.

« Les attentes des clients, désormais à la recherche d’une finance plus stable et durable, ont participé à cette évolution de place et Groupama Asset Management, s’impose naturellement comme une référence auprès des clients soucieux d’une performance respectueuse des enjeux RSE », commente Philippe Setbon, Directeur Général de Groupama AM.
Lire (1 min.)

Les lumières s’éteignent

Pascal Ordonneau
Voltaire, combattant au nom des Lumières, auteur du fameux EI, « Ecrasons l’Infâme », l’apposait au côté de sa signature sur les lettres qu’il envoyait dans toute l’Europe, appelant ainsi chacun de ses interlocuteurs à s’associer à son combat contre l’obscurantisme religieux ». EI… Le monde éclairé… Souvenez-vous de ce beau poème de Prévert « Le gardien de phare ». Le gardien […]
Lire (3 min.)