Retraite : comment les Français peuvent-ils mieux la préparer ?

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Ce lundi 21 novembre, Abeille Assurance publie avec Odoxa les résultats de son étude sur les Français et la retraite. Comment les Français envisagent-ils leur retraite ? Quelle stratégie mettre en place pour se préparer au mieux ? Plus de détails avec Le Courrier Financier.
Lire (7 min.)

PERIN : Boursorama enrichit Matla d’une option gestion libre

La Rédaction
Le Courrier Financier

Boursorama Banque — banque en ligne, filiale à 100 % de Société Générale — annonce ce mardi 15 novembre que son Plan d'Epargne Retraite Individuel (PERIN) Matla s'enrichit d'une option en gestion libre. Un an après son lancement en septembre 2021, ce produit donne accès à quatre classes d'actifs et plus de 60 unités de compte (UC).

Accessible dès 150 euros à l'adhésion

Lancé en partenariat avec Oradéa Vie (Société Générale Assurances), le PERIN Matla propose un mode de gestion adapté au plus grand nombre : le Pilotage Horizon Retraite. Désormais, le monde de gestion libre offre une grande liberté dans le choix de ses supports d’investissement aux clients qui souhaitent gérer de façon active et autonome leur contrat.

Ils ont accès à plus de 60 unités de compte, fonds euros, supports immobiliers SCI, fonds indiciels (trackers), et OPCVM thématiques de partenaires spécialistes sur chacune des classes d’actifs — tels que Amundi, BlackRock, Edmond de Rothschild Asset Management, Oddo BHF AM, Sycomore, Sofidy. L'offre n'inclut ni frais d’entrée ni frais d’arbitrage. Les clients pourront également gérer leur allocation gratuitement. Les frais de gestion sur le contrat sont de 0,50 %. 

Le contrat est accessible dès 150 euros à l’adhésion ou en versement libre et dès 50 euros par mois en versement programmés. L’adhésion au contrat et les différents actes de gestion (versement, arbitrage, changement de gestion, etc.) sont 100 % en ligne. L’offre devrait évoluer dès le T1 2023 avec des innovations financières orientées vers le non coté — FCPR de Private Equity, fonds à thématique infrastructure. 

Quels avantages fiscaux avec le PERIN ?

Jusqu'au 23 novembre prochain, Boursorama Banque offre 100 euros pour toute première adhésion à un contrat PERIN Matla avec un versement initial de 3 000 euros minimum (offre sous conditions). Ce produit inclut tous les avantages d’une enveloppe assurantielle avec les avantages fiscaux à la succession et la possibilité d’intégrer une clause bénéficiaire.

En cas de décès, les sommes épargnées sont versées aux héritiers et/ou aux bénéficiaires désignés dans le contrat sous forme de capital ou de rente. La fiscalité du PERIN, comme celle de l’assurance-vie, ne prévoit pas de droits de succession. Par ailleurs, ce produit inclut un avantage fiscal sur les versements volontaires : les sommes versées sur un PER individuel sont déductibles des revenus imposables.

Boursorama propose une option « Gestion horizon retraite uniquement », qui se décline en trois profils de risque. L'épargnant peut récupérer son épargne en capital de façon anticipée (avant la retraite) et dans certains cas de force majeure (invalidité, décès du conjoint, etc.). Arrivé à l'âge de la retraite, il choisira entre un versement en capital, en rente, ou un mélange des deux.

Lire (3 min.)

Retraite : ASAC-FAPES lance son nouveau PER 100 % digital avec Spirica

La Rédaction
Le Courrier Financier

ASAC-FAPES — cabinet de courtage associatif et assurance vie — annonce ce mercredi 9 mars le lancement d’ASAC-FAPES PER, son nouveau Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERin) 100 % digital en partenariat avec Spirica, filiale à 100 % du Groupe Crédit Agricole Assurances. Souscrit par l’association Appeir, ce nouveau contrat est accessible dès 500 euros. Il s’adresse à toutes personnes souhaitant préparer leur retraite.

Gamme de supports diversifiés

Le contrat ASAC-FAPES PER s'appuie sur une gamme de supports diversifiés et équilibrés :  

  • un fonds euros PER Nouvelle Génération à 1,65 % de taux de participation aux bénéfices  en 2021, nets de frais de gestion et hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances  passées ne préjugent pas des performances futures ;
  • un support Croissance Allocation Long Terme (issu de la Loi Pacte). Ce support vise un objectif  de rendement futur potentiel et incertain entre 3 % et 5 % annuels nets de frais. Sa performance  2021 s'affiche à 4,88 % net de frais de gestion et hors prélèvements sociaux et fiscaux. Pour la part des  garanties exprimées en parts de provision de diversification, les montant investis ne sont pas  garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier  de l’évolution des marchés financiers. 
  • et l’accès à plus de 500 supports en Unités de Compte (UC). Elles sont accessibles en gestion libre. Elles incluent une gamme Immobilière (18 SCPI, 10 OPCI, 7 SC/SCI) ; un accès à 110 titres vifs (60 sociétés cotées à Paris, 31 sociétés cotées sur l'EuroStoxx 50 et 18 sociétés cotées sur les marchés US) ; 5 supports de Private Equity ; plus de 38 ETF qui couvrent les indices les plus importants du marché ; ainsi que 42 fonds développement durable.

L'épargnant peut choisir entre trois formules de gestion sur-mesure cumulables (gestion libre ; gestion pilotée à horizon proposée par Spirica ; gestion pilotée proposée par OFI AM). Il peut également accéder à trois options de gestion financière disponibles au sein de la gestion libre (sécurisation des plus-values ; investissement progressif et limitation des moins-values relatives).

Solidité financière et innovation

Ce contrat propose un avantage fiscal avec possibilité de déductions d’impôts à chaque versement et enfin la solidité d’un partenaire de choix : Spirica, filiale à 100 % du Crédit Agricole. « Nous sommes particulièrement fiers d’annoncer le lancement de notre nouveau PER qui saura répondre aux besoins de nos adhérents en matière de retraite. Un outil parfaitement adapté aux réalités de marchés avec un large choix de supports et la solidité d’un partenaire de choix tel que Spirica », déclare Thomas Delannoy, Directeur Général Adjoint de FAPES Diffusion.

« Nous avons choisi Spirica pour sa solidité financière et sa capacité d’innovation qui nous permettent aujourd’hui de proposer un contrat haut de gamme accessible à tous et doté d’outils financiers performants et diversifiés. Le choix d’OFI Asset Management a été également motivé par son expertise forte en matière de gestion pilotée et sa posture de leader dans le domaine de la gestion ISR », ajoute Hervé Tisserand, Président de FAPES Diffusion.

L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas. Pour les supports en parts de provision de diversification, les montants investis ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Lire (4 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eres

Anacofi Services

ERES est une plateforme indépendante à l’architecture ouverte qui œuvre avec plus de 5 000 partenaires et plus de 20 000 entreprises clientes.

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eres
Les A-Notations, par Anacofi Services : Eres

Agréée depuis 2007

Enregistrée auprès de l’AMF ainsi que de l’ORIAS, cette société de gestion de portefeuilles (SGP) est spécialisée dans le domaine de l’épargne salariale (intéressement, participation, PEE, PERECO), dans le domaine de la retraite collective (PEROB) et individuelle (PERIN) et de l’actionnariat salarié. Depuis 2007, de nombreuses entreprises à forte notoriété ont eu recours aux offres d’ERES.

Développement du portefeuille

Fréquemment récompensée et citée par les médias spécialisés, ERES a vu son portefeuille se développer fortement (encours sous gestion de 3,9 Mds d'euros fin 2020) et mise en place de plus de 50 nouveaux plans d’épargne salariale et contrats de retraite par jour. La distribution se fait surtout au travers des conseillers en gestion de patrimoine (CGP) et des courtiers en assurances.

L’équipe des collaborateurs (75 personnes fin 2020) évolue et s’adapte au fil des développements. C’est ainsi que l’entreprise a mis en place des relais de proximité avec la création de représentations situées en province (Bordeaux, Lyon, Rennes, Toulouse, Aix en Provence, Amiens et Metz).

Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital

Anacofi Services

Créée à Londres en 2014, ELEVA CAPITAL a délocalisé son activité en France en 2017 (Brexit). Fin septembre 2022, les encours représentaient plus de 9,2 Mds€ (gestion collective et mandats), après une collecte nette positive pour les derniers exercices (mars 2019-mars 2022).

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital
Source : Anacofi Services

7 OPCVM pour une clientèle diversifiée

La société a été agréée par l’AMF en 2017 (Directive OPCVM) ainsi que par la FCA et le CSSF (Luxembourg). Elle commercialise une offre composée de 7 OPCVM destinés à une clientèle diversifiée (privée, CGP, institutionnelle).

Elle dispose en interne d’un service de compliance ainsi que de suivi des risques. Constituée de 44 collaborateurs, ELEVA CAPITAL a mis en place une équipe de 10 commerciaux dont 3 personnes dédiées à la clientèle Conseillers financiers et réseaux.

Lire (1 min.)

Foncier : Immo Blockchain acquiert un premier immeuble à Lille avec sa plateforme Investoken

La Rédaction
Le Courrier Financier

Immo Blockchain (ALIMB) — groupe associant gestion dynamique d’actifs fonciers propriétaires et Hospitality (évènementiel, hôtels, coliving, flex- office, etc.) — annonce ce mardi 6 décembre avoir réalisé sa première acquisition d’actif immobilier sur la Blockchain à travers sa filiale Investoken, plateforme d’investissements fonciers en utility tokens.

Investoken est un « Club d’investissement » fondé sur la technologie Blockchain. La plateforme réunit un groupe d’investisseurs qualifiés qui bénéficieront d’un utility token. Ce dernier leur permet le versement mensuel d’un revenu ainsi qu’un accès aux services privilèges du club — avantages premiums, partenariats avec des lieux prestigieux, opportunités de co-investissement en avant-première, etc.

Miser sur le marché du coliving

Investoken a signé un compromis portant sur un actif immobilier situé à Lille (Nord) pour un montant de 680 K€. Il s’agit d’un immeuble rénové et occupé, dont la gestion sera confiée à One Nest. Cette filiale du groupe Immo Blockchain est dédiée au marché en pleine expansion du coliving. L’acquisition définitive du bien se fera d’ici la fin du mois de février.

Avec l’ambition de créer la première plateforme française d’investissements fonciers en tokens, Immo Blockchain a déjà sélectionné de nombreux autres actifs, notamment sur le marché en croissance du coliving (formule de colocation « tout inclus »). Selon une récente étude Xerfi, le marché du coliving devrait quasiment tripler d'ici 2025 à 24 000 unités, versus 8 300 places dans l’hexagone fin 2021.

L'immobilier VS la volatilité des cryptos

« Les tokens adossés sur des biens et des services immobiliers sont très utiles dans un environnement crypto trop volatile. La valeur intrinsèque de notre token s’appuie sur des biens tangibles et de qualité. Ils représentent une valeur stable, qui s’apprécie dans le temps tout en proposant du rendement. Cela permet également aux investisseurs immobiliers d’envisager un marché secondaire plus fluide et de rendre la pierre plus liquide », déclare Antoine Tartiere, Co-fondateur et Directeur général de la société Investoken.

« La crise actuelle que rencontre les cryptomonnaies conforte bien notre stratégie selon laquelle sécuriser et diversifier une partie de son portefeuille crypto dans de l’immobilier devient quasiment une évidence ! », assure Edouard Masseau, Président directeur général du groupe Immo Blockchain.

Lire (2 min.)

PERin : le Groupe Matmut lance son Plan d’Epargne Retraite Individuel avec BNP Paribas Cardif

La Rédaction
Le Courrier Financier

Le Groupe Matmut — acteur du marché français de l’assurance — annonce ce mardi 27 avril le lancement de son Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERin) « Complice Retraite », en partenariat avec BNP Paribas Cardif. Objectif, offrir une solution d’épargne retraite simple et lisible à tous ses sociétaires. Le nouveau PERin a été conçu par AEP — marque commerciale BtoB de BNP Paribas Cardif, acteur du marché de l’épargne haut de gamme.

S'inscrire dans la loi PACTE

En 2019, la loi PACTE a ouvert de nouvelles perspectives pour l’épargne retraite avec la création du Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERin). Cette solution, qui permet de constituer un complément de revenus pour préparer sa retraite, s’adresse aux particuliers, comme aux professionnels.

Le PERin « Complice Retraite » sera dans un premier temps distribué par les conseillers patrimoniaux du Groupe Matmut, avant une généralisation à l’ensemble des agences, dans le courant de l’année 2022.  Comme pour « Complice Vie », l’offre d’assurance vie élaborée également en lien avec les équipes de AEP, la logique partenariale prévaut. 

« Suite à la Loi Pacte en 2019, nous avons eu un grand coup de cœur pour le PERin. Ce produit offre des atouts importants en matière de stratégie d’épargne globale et de gestion de patrimoine pour nos sociétaires particuliers et professionnels », commente Tristan de La Fonchais, Directeur général adjoint Finances et Patrimoine du Groupe Matmut.

Gestion financière pilotée

Au-delà d’une gestion financière pilotée à horizon (3 profils de risques), permettant une sécurisation progressive de l’épargne du client dans le temps, et d’avantages fiscaux, « Complice Retraite » se distingue par : 

  • son accessibilité : avec des versements programmés à partir de 50 euros mensuels ou un versement initial de 500 euros ;
  • sa personnalisation : définition d’un profil de gestion, garantie plancher incluse en cas de décès, option table de mortalité et option exonération des cotisations en cas d’incapacité, pour les Travailleurs Non Salariés (TNS).

« Pour faire face aux enjeux de transformation profonds du marché de l’épargne retraite et apporter des réponses pertinentes aux besoins des clients, BNP Paribas Cardif et le Groupe Matmut, déjà partenaires en matière d’assurance dommages, étendent leur collaboration à l’épargne. L’ambition de BNP Paribas Cardif est de continuer à rendre l’assurance plus accessible, avec notamment des solutions simples et une offre complète », conclut Fabrice Bagne, Responsable de BNP Paribas Cardif France. 

Lire (3 min.)

Epargne salariale : les Français veulent plus d’accompagnement

La Rédaction
Le Courrier Financier

Les salariés français ont une perception positive des dispositifs d’épargne salariale. C'est ce que révèle une récente étude OpinionWay publiée ce mardi 2 juin. L'enquête a été réalisée pour l’Autorité des marchés financiers (AMF), l’Association de la gestion financière (AFG), le Trésor, la Direction générale du Travail et La Finance pour tous.

Les bénéficiaires souhaitent toutefois davantage d’accompagnement, par exemple dans le choix des supports d’investissement. Cette enquête a été réalisée auprès de 1 002 salariés en février 2020 pour les partenaires de la Semaine de l’épargne salariale. Sa quatrième édition — qui devait se tenir du 23 au 27 mars derniers — a dû être annulée dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19 et des mesures de confinement.

Succès de l'épargne salariale

Un peu plus de quatre salariés sur dix (43 %) déclarent détenir au moins un dispositif d’épargne salariale. Le plan d’épargne entreprise (PEE) est le plus connu et le plus répandu, devant le plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO) et les actions ou stock-options de son entreprise.

L’épargne salariale demeure plus développée dans les grandes entreprises : 58 % des salariés de structures de plus de 500 personnes affirment détenir au moins un de ces dispositifs, à comparer à 25 % dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Plus de la moitié des salariés (51 %) ont reçu une prime de participation ou d’intéressement ou ont bénéficié d’un abondement, au cours des douze derniers mois. Cette proportion grimpe à 70 % dans les groupes de plus de 500 employés, contre 32 % pour les sociétés de 10 à 49 salariés.

Davantage de simplicité et de clarté

L’intéressement et la participation sont perçus par 86 % des salariés sondés comme « très » ou « plutôt intéressants ». Les bénéficiaires de dispositifs d’épargne salariale sont 78 % à s’en déclarer « plutôt » ou « très satisfaits ». Ils sont 72 % à les considérer « faciles à gérer » et 64 % à les juger « rentables ». Parmi leurs attentes : des démarches simplifiées, davantage de clarté, d’information et d’accompagnement.

Les primes sont le plus souvent placées : si 20 % des salariés bénéficiaires préfèrent les percevoir immédiatement, 60 % les placent intégralement sur leur plan d’épargne entreprise ou retraite, 11 % en placent une partie et les autres varient selon les années. Ils sont 30 % à effectuer en plus des versements volontaires sur leur plan d’épargne salariale.

Concernant les nouveautés instaurées par la loi Pacte, 41 % des salariés interrogés sont au courant de la création du Plan d’épargne retraite (PER), commercialisé depuis le 1er octobre 2019, et 36 % de la possibilité de déblocage anticipé du PER pour l’achat de la résidence principale.

Lire (3 min.)

Epargne retraite : l’Afer lance son PER individuel

La Rédaction
Le Courrier Financier

L'Association Française d’Epargne et de Retraite (Afer) — première association d'épargnants en France — annonce ce jeudi 30 janvier le lancement de son Plan d'Epargne Retraite Individuel (PERIN). Ce produit baptisé « Afer Retraite Individuelle » permet aux adhérents d'accéder à une gestion financière riche et souple.

Au moment de leur retraite, les épargnants pourront sortir en rente viagère, en capital, en capital fractionné ou avec un mélange entre rente et capital. Le taux de conversion en rente garanti dès l'adhésion. Le PERIN « Afer Retraite Individuelle » propose trois modes de gestion financière : gestion évolutive, gestion sous mandat et gestion libre. Il inclut jusqu’à 80 supports d’investissement, dont 15 labellisés ISR.

L'opportunité de la loi PACTE

L’Afer n’avait jusque-là jamais proposé de produit de retraite individuel, comme le PERP ou le contrat Madelin. L'association considérait ces produits comme contraignants et ne prévoyant que la possibilité d’obtenir une rente, ce qui ne respecte pas totalement la liberté de l’épargnant. L’introduction du PER par la loi PACTE a changé la donne, en créant un produit qui conforte les avantages des PERP et Madelin, sans leurs inconvénients.

« La retraite est intimement liée à l’histoire de l’Afer. Avec le PER, qui a fait l’objet de discussions exigeantes entre Bercy et notre association, déterminée à faire de ce nouveau produit d’épargne un vrai succès populaire, nous allons enfin pouvoir faire cohabiter le « E » et le « R » de l’Afer, pour le plus grand bénéfice des épargnants », a déclaré Gérard Bekerman, Président de l’Afer.

Lire (2 min.)