Label Relance : Inter Invest Capital l’obtient pour deux de ses fonds

Inter Invest Capital — spécialiste du conseil d'investissement, capital-investissement et immobilier — annonce ce lundi 29 novembre la labellisation « Relance » des fonds FPCI Capital Immo et FPCI Food Invest, destinés à des investisseurs non-professionnels. Le label « Relance » vise à guider les investisseurs mais n’offre pas de garantie du capital investi et n’atteste pas de la qualité de la gestion mise en œuvre au travers du fonds.

« L’obtention du label « Relance » pour ces deux fonds témoigne de notre attachement et de notre capacité à donner accès à une clientèle non professionnelle à des produits de capital investissement, afin d’orienter leur épargne vers l’économie réelle et le financement d’entrepreneurs sur l’ensemble du territoire français, grâce au réseau du groupe Inter Invest qui regroupe près de 900 partenaires conseillers en investissements financiers, banques privées et Family Office » déclare Jérôme Devaud, Directeur Général Délégué chez Inter Invest Capital.

Qu'est-ce que le label Relance ?

Le label « Relance », lancé en octobre 2020 par la Direction Générale du Trésor, vient reconnaître les fonds qui s’engagent à mobiliser rapidement des ressources nouvelles pour soutenir les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises françaises (PME et ETI) cotées ou non.

Objectif, orienter l’épargne des épargnants et des investisseurs professionnels vers ces placements qui répondent aux besoins de financements de l’économie française consécutifs de la crise sanitaire.
Les fonds labellisés doivent en outre respecter un ensemble de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG).

FPCI Capital Immo

Lancé en octobre 2020, le FPCI Capital Immo est un fonds de capital investissement dont la stratégie est orientée vers des investissements au capital de sociétés non cotées du secteur de l’immobilier (promotion immobilière, réhabilitation) ou de l’immobilier géré (hôtellerie, hôtellerie de plein air, résidences seniors, coworking, etc.).

FPCI Food Invest

Le FPCI Food Invest est un fonds de capital-développement et capital-croissance géré par Inter Invest Capital, accompagné de son partenaire stratégique FoodXpert. Lancé en décembre 2020, il investit dans des sociétés ayant une activité dans le secteur du Food & Beverage. Le fonds accompagne dans leur croissance les entreprises de ce secteur qui connait des mutations d’usages importantes : restauration fast casual, distribution et e-commerce, production alimentaire, services B2B, food tech, etc. 

Lire (2 min.)

Covid : la rémunération des dirigeants a-t-elle (enfin) évolué ?

Cesare Vitali
D'après une récente étude, la rémunération moyenne des dirigeants de l’indice boursier SBF 120 a baissé en 2020. Quel a été l'impact de la crise sanitaire sur les rémunérations des dirigeants de grandes entreprises ? Le point avec Cesare Vitali, Responsable ISR chez Ecofi.
Lire (3 min.)

AllianzGI recrute une Analyste Stewardship

Allianz Global Investors (AllianzGI) — gestionnaire d'actifs mondial — annonce ce jeudi 18 novembre la nomination d'une Analyste Stewardship. Rattachée à Antje Stobbe, Head of Stewardship, Marie Fromaget sera en charge des engagements, notamment sur l’inclusivité économique, et des votes sur les participations d'AllianzGI dans la région EMEA. Marie Fromaget rejoindra AllianzGI mi-janvier 2022. Elle sera basée à Paris.

Favoriser l'inclusivité économique

« Une professionnelle de l’investissement confirmée telle que Marie Fromaget apporte des compétences en matière d'analyse des questions sociales, une richesse de convictions ESG, ainsi que le bagage thématique requis à la fois pour alimenter la demande grandissante de la clientèle et servir notre ambition dans l’active stewardship », déclare Antje Stobbe, Responsable mondiale des investissements chez AllianzGI.

« L’inclusivité économique est l'un de nos trois piliers thématiques de durabilité ciblés, avec le changement climatique et les limites planétaires, car nous pensons qu'ils sont liés et co-dépendants. Les connaissances et l'expérience de Marie Fromaget en matière de questions sociales seront essentielles pour développer notre engagement thématique et notre politique de vote dans cette thématique », ajoute Mark Wade, Global Head of Research and Stewardship.

Focus sur le parcours de Marie Fromaget

Marie Fromaget détient un Magistère d'Economie et Finances Internationales (Université Montesquieu Bordeaux IV) et un Master 2 en « Energie, Finance, Carbone » de l’Université Paris Dauphine. Après un début de carrière comme analyste ISR chez Natixis, Marie Fromaget crée son entreprise de commerce équitable avec des fournisseurs au Pérou.

En 2014, elle intègre BNP Paribas CIB au sein du département Sustainable and SSA DCM à Londres. En 2016, elle rejoint Kepler Chevreux en tant qu’analyste ESG. Marie Fromaget est également fondatrice et co-présidente du 30 % Club France Investor Group.

Depuis 2018, Marie Fromaget occupait le poste d'analyste ESG chez AXA IM. Dans ce cadre, elle était en charge de la recherche et l’engagement pour compte propre et collaboratif sur le thème du capital humain et de la diversité. Elle a participé au renforcement de la politique de vote d’AXA IM sur la diversité femmes-hommes, et contribué à l’intégration des enjeux sociaux au sein de différentes classes d’actifs. 

Lire (2 min.)

Neuberger Berman rejoint l’initiative Net Zero Asset Managers et met en place un Conseil consultatif ESG

Neuberger Berman — société de gestion indépendante détenue par ses salariés — annonce ce mardi 2 novembre rejoindre l'initiative Net Zero Asset Managers, dont l'objectif est d'atteindre des émissions nettes nulles conformément à l'Accord de Paris. En date de ce lundi 1er novembre, l'initiative comptait 220 signataires représentant 57 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion. La société s'associera tout d'abord aux clients qui partagent l'ambition d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 ou plus tôt.

Dans ce cadre, les gérants sur les stratégies d'investissement durable des fonds actions et obligations, ont l'intention d'investir dans le but d'atteindre un alignement net zéro — conformément à leurs objectifs et stratégies déclarés et à leurs propres cibles. En parallèle, Neuberger Berman crée un conseil consultatif ESG afin de fournir des conseils d'experts externes sur les principaux sujets liés à la durabilité, dont la neutralité carbone.

Intégrer le risque climatique

« Neuberger Berman gère déjà des mandats « net zéro » pour des clients soucieux du climat, notamment un mandat multi-actifs crédit de 1,3 milliard de livres sterling pour le Brunel Pension Partnership, une institution dédiée à l'investissement responsable. Nous sommes impatients de concevoir des solutions d'investissement de pointe liées au climat en partenariat avec nos clients à l'échelle mondiale », déclare George Walker, Chairman et CEO de Neuberger Berman.

« L'intégration de la matérialité des risques et des opportunités climatiques dans notre processus d'investissement est conforme à notre responsabilité fiduciaire et à notre philosophie d'investissement à long terme, qui consiste à maximiser les rendements ajustés au risque pour nos clients », ajoute Jonathan Bailey, Head of ESG Investig chez Neuberger Berman.

« En outre, nous pensons qu'il est clairement de notre responsabilité de nous engager activement auprès des entreprises qui n'ont pas encore aligné leur modèle économique sur la transition vers la neutralité carbone afin d'atténuer le risque que les émetteurs soient pénalisés par des actifs en souffrance », conclut-il.

Conseil consultatif ESG

Le conseil consultatif ESG de Neuberger Berman se compose de :

  • George Serafeim : Titulaire de la Chaire Business Administration Charles M. Williams et Président de l’Impact-Weighted Accounts Project à la Harvard Business School ;
  • Ben Caldecott : Directeur du programme Sustainable Finance d'Oxford et Founding Director du UK Center for Greening Finance & Investment ;
  • Mindy Lubber : President et CEO de Ceres, une organisation à but non lucratif dédiée au développement durable, basée à Boston ;
  • Vijay Advani : Ancien Executive Chairman de Nuveen, la branche de gestion des investissements de TIAA, et actuel Président du U.S.-India Business Council Global Board of Directors.

L'objectif initial du conseil consultatif ESG sera d'examiner et de fournir des commentaires sur l'approche de Neuberger Berman visant à aligner son portefeuille sur un objectif de zéro émission nette. En outre, le conseil consultatif ESG se concentrera sur l'amélioration des méthodologies utilisées pour mesurer les résultats durables.

Afin de mener le secteur de la gestion d'actifs mondial, Neuberger Berman s'est engagé à rester à l'avant-garde de l'investissement ESG pour un avenir plus inclusif et durable. Dans sa dernière évaluation, les Principes pour l'Investissement Responsable, soutenus par l'ONU, ont désigné Neuberger Berman comme « Leader PRI » — une distinction obtenue par seulement 20 des plus de 2 100 signataires des PRI. 

Lire (3 min.)

TwentyFour Asset Management nomme son PDG

TwentyFour Asset Management (TwentyFour AM) — société de gestion spécialisée dans l’obligataire, et boutique du Groupe Vontobel — annonce ce mercredi 8 décembre la nomination de son directeur général. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Ben Hayward (associé fondateur de TwentyFour) remplacera Mark Holman, qui était le PDG de l’entreprise depuis sa création en 2008 et qui quittera cette fonction en janvier 2022.

Croissance rapide de TwentyFour AM

Au cours de la dernière décennie, TwentyFour a connu une croissance rapide de ses encours sous gestion et du nombre de clients. Durant cette période, Mark Holman combine ses fonctions de PDG avec celles de gérant à plein temps pour le fonds phare de TwentyFour, Strategic Income. La croissance de la société rend difficile le cumul de ces deux fonctions. C’est pourquoi Mark Holman consacrera désormais 100 % de son temps à la gestion en tant que membre de l'équipe Obligations multisectorielles de la société.

Ben Hayward est membre du comité exécutif de TwentyFour depuis six ans, et le restera en tant que PDG. Il abandonnera ses responsabilités de gérant ABS, mais restera membre du comité d'allocation d'actifs de la société. Les trois associés actuels de l'activité ABS, Rob Ford, Douglas Charleston et Aza Teeuwen, ainsi que huit autres professionnels de l'investissement, continueront de gérer cette stratégie.

Maintenir les performances à long terme

TwentyFour va également élargir son comité exécutif avec l'arrivée de deux associés : Eoin Walsh et Sujan Nadarajah, qui font suite à l'arrivée de John Magrath (associé) plus tôt cette année. « Au fur et à mesure de notre croissance, nous avons constamment investi dans nos activités, notre personnel et, bien sûr, dans notre propre équipe de direction », déclare Graeme Anderson, président de TwentyFour Asset Management.

« Ben Hayward a été un membre clé de notre équipe de gestion pendant de nombreuses années et je me réjouis de continuer à travailler avec lui en tant que nouveau PDG. Ces changements représentent une évolution positive naturelle chez TwentyFour AM qui, selon nous, est dans le meilleur intérêt de nos clients, et nous aidera à maintenir notre excellente performance à long terme », conclut Graeme Anderson.

Lire (2 min.)

Changement climatique : RGreen Invest lance son 3e fonds dédié au financement court-terme des acteurs de l’adaptation

RGreen Invest — société de gestion française indépendante créée en 2013, entreprise à mission, spécialiste du financement de la transition énergétique — annonce ce mercredi 8 décembre le lancement de son troisième fonds dédié au financement court-terme des acteurs de l’adaptation au changement climatique. Ce véhicule vise une taille cible de 200 M€.

L’heure est au premier closing du fonds Infrabridge III à 105 M€, soit plus de la moitié de son objectif cible. Anciennement connu sous le nom Nouvelles Energies, ce véhicule se destine au besoin de financement en dette court-terme des impulseurs clés de la transition énergétique et climatique.

Financement flexible pour la transition énergétique

Les établissements financiers classiques se sont récemment adaptés pour répondre plus vite aux besoins en dette senior des développeurs sur des projets prêts à construire, mais ils manquent toutefois de réactivité sur des projets en phase de développement. Partant de ce constat, Infrabridge III a été conçu pour apporter une solution aux développeurs européens qui nécessitent un financement rapide en phase d’amorçage, afin qu’ils puissent bénéficier par la suite d’un financement bancaire compétitif.

« Du fait de la compétitivité des énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles, nous sommes passés d’un monde subventionné à un monde rentable accélérant ainsi le nombre de projets EnR, d’e-mobilité et de stockage en développement. Nous soutenons cette dynamique d’accélération en dotant rapidement les développeurs des outils financiers nécessaires pour les accompagner dans la phase critique de développement », indique Nicolas Rochon, Président fondateur de RGreen Invest.

S'adapter aux évolutions du secteur 

Les solutions Infrabridge se veulent flexibles pour s’adapter au mieux à un marché en forte évolution. Par leurs tailles d’environ 200 M€ et leurs maturités courtes, ces solutions s’investissent très vites et permettent de proposer aux investisseurs une performance attractive.

Ainsi, Infrabridge III investit-il en dette court-terme dans des projets greenfield (en développement ou prêts à construire) ou brownfield, mais également au niveau de la maison mère jusqu’à ce qu’une solution de refinancement long terme prenne la relève ou que le partenaire cède ses actifs, selon sa stratégie. 

Si les projets et sociétés financés par les deux premiers millésimes sont localisés ou opèrent principalement dans l’Espace Economique Européen, Infrabridge III se donne la possibilité d’investir hors Europe dans les pays de l’OCDE afin de favoriser le développement à l’international des partenaires historiques de RGreen Invest.

Lire (3 min.)

Léa Dunand-Chatellet – DNCA Finance : finance durable, « l’enjeu aujourd’hui c’est la crédibilité »

Fin 2021, les impératifs du développement durable s'imposent de plus en plus aux sociétés de gestion. Quels seront les prochains enjeux pour l'investissement socialement responsable (ISR) ? Dans ce contexte, comment DNCA Finance adapte-t-elle ses stratégies durables ?
Voir (<1 min.)

Label ISR : Ossiam l’obtient pour deux ETF

Ossiam — société de gestion spécialisée, filiale de Natixis Investment Managers (Natixis IM) — annonce ce vendredi 22 octobre avoir obtenu le Label d'Etat Investissement Socialement Responsable (ISR) pour deux des fonds de sa gamme : l'ETF « Ossiam Food for Biodiversity UCITS » et l'ETF « Ossiam Europe ESG Machine Learning ».

Six fonds labellisés ISR

Créé en 2016 et soutenu par le ministère de l'Économie et des Finances, le label ISR distingue les fonds qui investissent dans des entreprises qui appliquent des pratiques responsables en matière de critères ESG. Ce label a été certifié par Deloitte pour une période de 3 ans.

Cette labellisation permet à Ossiam d'étendre sa gamme de produits d'investissement durable avec deux fonds supplémentaires. Cette gamme comprend désormais six fonds investis en actions américaines, européennes et mondiales.

Lire (1 min.)

Finance responsable : M&G lance deux stratégies crédits durables

M&G Investments (M&G) — spécialiste de la gestion d’actifs et de fonds d’investissement en Europe — annonce le lancement de deux stratégies crédit au sein de sa SICAV luxembourgeoise. Ces deux fonds combinent l’approche de gestion value de l’équipe M&G Public Fixed Income et des facteurs de durabilité — constituant les versions durables des fonds « M&G […]

M&G Investments (M&G) — spécialiste de la gestion d’actifs et de fonds d’investissement en Europe — annonce le lancement de deux stratégies crédit au sein de sa SICAV luxembourgeoise. Ces deux fonds combinent l'approche de gestion value de l'équipe M&G Public Fixed Income et des facteurs de durabilité — constituant les versions durables des fonds « M&G European Credit Investment » et « M&G Total Return Credit Investment ».

Deux fonds obligataires

Le fonds « M&G Sustainable European Credit Investment Fund » est géré par Gaurav Chatley et l'ensemble de l’équipe M&G Public Fixed Income. Il applique une stratégie durable, réplique de la philosophie de gestion qui a permis au fonds « M&G European Credit Investment Fund » d’afficher un très bon historique de performance sur 10 ans. Grâce à une approche bottom-up axée sur la recherche et une sélection de titres value, le fonds investit dans tout l'univers européen des obligations investment grade.

Appliquant une approche value similaire et fort d’un historique de performance de 14 ans, Richard Ryan gère le fonds « M&G Sustainable Total Return Credit Investment Fund » — conçu comme un fonds obligataire durable à gestion flexible. Le fonds investit à l'international, en quête d'opportunités sur les marchés développés. Il s’expose à des obligations d'entreprises investment grade et à haut rendement, avec une duration globale du fonds proche de zéro sur l’ensemble du cycle.

Critères ESG et performances

Classés article 8 du règlement SFDR, les deux fonds inscrivent les facteurs de durabilité au cœur de leur processus de gestion. Les équipes mettent en place de garanties environnementales et sociales, et calculent toute une série d’indicateurs supplémentaires relatifs au développement durable :

  • éviter les émetteurs nuisibles : aucune exposition aux entreprises considérées comme enfreignant les principes du Pacte mondial des Nations unies relatifs aux droits de l'Homme, au travail, à l'environnement et à la lutte contre la corruption, ni aux pays classés comme « non libres » par Freedom House ;
  • moins néfaste pour le climat : les fonds afficheront une intensité carbone moyenne pondérée inférieure à celle de leur univers d'investissement respectif ;
  • des entreprises plus durables : promouvoir l'inclusion d'émetteurs présentant des caractéristiques ESG élevées et pratiquer une politique d’exclusion rigoureuse des émetteurs dits « retardataires ».

« Les investisseurs s’intéressent de plus en plus à des solutions durables incluant des stratégies prenant en compte les facteurs ESG capables de répondre à leurs besoins financiers à long terme. M&G propose depuis longtemps déjà des stratégies crédit reconnues, reposant sur une analyse rigoureuse et un dialogue étroit comme c’est le cas pour notre approche ESG. Les fonds que nous lançons aujourd'hui sont conçus pour tenir compte des besoins des investisseurs, afin de trouver un juste équilibre entre des résultats ESG positifs et des performances attractives », déclare David Lloyd, Responsable du pôle Institutionnel Public Debt de M&G.

Lire (3 min.)

OPCI OPCIMMO : Amundi obtient les labels ISR et GRESB

Amundi — premier gestionnaire d’actifs en Europe — annonce ce mercredi 20 octobre que son OPCI grand public OPCIMMO a été doublement reconnu en 2021 pour sa démarche ESG. Ce fonds a reçu d’une part, le label d’état français ISR ; et d’autre part, cinq étoiles et la classification Green Star soit la meilleure notation décernée par the Global Real Estate Sustainability Benchmark (GRESB). Ce classement évalue chaque année la performance et la politique RSE des entreprises du secteur immobilier.

Intégration des critères ESG

Le GRESB est une organisation internationale d’évaluation ESG du secteur immobilier — qui regroupe plus de 1 200 sociétés de gestion dans plus de 64 pays, et qui attribue une note à 96 000 immeubles dans le monde. Avec un encours de près de 9 Mds€ et un patrimoine immobilier de 1,7 millions de m² réparti dans 7 pays d’Europe, OPCIMMO est le fonds immobilier français non côté détenant le plus grand parc immobilier du marché. Il est aussi le premier des fonds immobilier d’Amundi à obtenir de telles certifications. 

Ce résultat récompense la démarche engagée depuis plus de 10 ans par Amundi Real Assets en faveur de l’intégration des critères extra financiers Environnementaux, Sociaux et Gouvernance (ESG) dans ses processus d’investissement. Amundi Immobilier a ainsi mis en place dès 2010 une charte ESG et est l’un des membres fondateurs de l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID). Elle participe activement aux différentes commissions dans les associations de place comme l’AFG et l’ASPIM.

Flécher l'épargne des particuliers

« Le label ISR IMMO que nous venons d’obtenir pour OPCIMMO ainsi que la note 5 étoiles et le classement Green Star du GRESB viennent récompenser le travail des équipes engagé dès 2010 dans cette voie », réagit Marc Bertrand, Directeur général d’Amundi Immobilier.

« Nous travaillons maintenant à la labellisation de nos SCPI grand public afin d’accompagner nos distributeurs dans la complétude de leurs gammes dédiées à l’investissement responsable. Ce nouveau label ISR immobilier créé et soutenu par les pouvoirs publics, vise à accompagner nos partenaires distributeurs dans le fléchage de l’épargne des particuliers vers des produits responsables et engagés », ajoute-il.

Lire (2 min.)

Turgot Capital passe la barre du milliard d’euros d’encours

Turgot Capital — groupe financier indépendant créé à Paris en 2003 — annonce ce mercredi 8 décembre qu’il vient de dépasser le milliard d’euros d’encours gérés et/ou conseillés. Turgot Capital concentre ses expertises autour de quatre filiales dédiées et verticalement intégrées : la gestion d’actifs financiers & immobiliers avec Turgot Asset Management, le courtage avec Turgot Life et […]

Turgot Capital — groupe financier indépendant créé à Paris en 2003 — annonce ce mercredi 8 décembre qu’il vient de dépasser le milliard d'euros d'encours gérés et/ou conseillés. Turgot Capital concentre ses expertises autour de quatre filiales dédiées et verticalement intégrées : la gestion d'actifs financiers & immobiliers avec Turgot Asset Management, le courtage avec Turgot Life et le conseil avec Turgot Wealth et Turgot Real Estate.

Sa clientèle — historiquement les investisseurs privés — s’est fortement développée ces 12 derniers mois sur le segment des investisseurs institutionnels. Le groupe compte actuellement 22 collaborateurs. Depuis sa création, la société a connu un développement constant. Celui-ci s’est fortement accéléré cette année avec le référencement en unité de compte (UC) de son produit phare, la SCI ViaGénérations chez deux nouveaux assureurs : Swiss Life et Generali.

Succès de la collecte des fonds

La qualité des performances de ses principales stratégies : la Gestion Obligataire Flexible au travers de son fonds Turgot Oblig Plus noté 5 étoiles par l’agence QUANTALYS et de sa gamme de fonds de Multigestion HASTINGS, a également contribuée à porter le fort développement des encours du groupe.

Les stratégies de gestion du groupe trouvent ainsi leur place dans les allocations d’actifs des investisseurs en assurance vie, dont la collecte s’est très fortement développée ces derniers mois. La collecte des fonds Turgot est également portée par le succès des Plans d'Épargne Retraite (PER). En octobre 2021, la Fédération française de l’assurance (FFA) annonçait des chiffres records dans les placements en UC et un développement rapide des PER.

L'essor de la SCI Viagénérations

« La bonne tenue sur trois ans de notre gestion traditionnelle sur les marchés financiers permet d’asseoir notre développement. Depuis plus de quatre ans, nous avons étendu notre savoir-faire à l’immobilier et avons ainsi accéléré notre croissance »déclare Waldemar Brun-Theremin, Directeur Général Associé et Directeur des Gestions.

La SCI ViaGénérations a fêté ses 4 ans en octobre dernier. Son profil de risque a évolué d'un SRI 3 à un SRI 2. Elle affiche une croissance de la performance de son UC de +5,21 % au 1er décembre 2021. Aujourd’hui, la régularité des performances, que la SCI ViaGénérations affiche depuis sa création, la positionne en tête de sa catégorie : +6,81 % en 2020, +6,73 % en 2019, +6,42 % en 2018, et déjà +6,12 % sur un an glissant. Cela représente une performance cumulée de +27,64 % depuis sa création en 2017.

Lire (3 min.)

Santé : REALITES signe un partenariat avec Norma Capital

REALITESgroupe de développement territorial — annonce ce mercredi 7 décembre la signature d’un accord avec Norma Capital qui s’engage à acquérir, via ses fonds labellisés ISR Immobilier, les murs des futurs Pôles Santé MedCorner City, filiale de maîtrise d’usage du Groupe.

MedCorner City, répondre professionnels de santé libéraux

MedCorner City a pour vocation d’être utile aux professionnels de santé, aux territoires et à leurs habitants par l’implantation et l’exploitation de Pôles Santé attractifs, et de répondre ainsi aux principaux enjeux « santé » de proximité.

En ce sens, les Pôles Santé MedCorner City proposent un environnement de travail et des services adaptés aux besoins et aux usages des professionnels de santé libéraux, que ce soit en termes de mutualisation des moyens, de simplification des formalités d’installation et d’exercice, ou encore de développement du parcours de soins des patients en s’appuyant sur les forces d’une équipe pluridisciplinaire.

Outre le regroupement de professionnels de santé locaux désireux de faire évoluer leur mode d’exercice, MedCorner City apporte une solution aux territoires et à leurs habitants en créant, par l’identification de cette destination santé, les conditions pour en attirer de nouveaux. MedCorner City entend ainsi lutter contre la désertification médicale dans les territoires, en particulier dans les villes moyennes.

Fair Invest, la santé et l’éducation

Partageant la même vision d’un immobilier socialement utile, Norma Capital, Société de Gestion de Portefeuille dans l’immobilier gérant 750 M€ d’actifs, s’engage à se porter acquéreur des murs des futurs Pôles Santé exploités par MedCorner City. L’acquisition des futurs Pôles MedCorner City par Norma Capital s’effectuera notamment pour le compte de sa SCPI Fair Invest labellisée ISR immobilier.

Créé en juillet 2018, ce fonds à capital variable investit en immobilier tertiaire en prenant systématiquement en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Dans ce cadre, le fonds investit dans des activités socialement utiles, dont principalement la santé et l’éducation, tout en excluant certains secteurs d’activité de son parc immobilier — exploitation de matières fossiles, armement, etc. À travers sa stratégie d’investissement, Fair Invest permet d’investir dans une épargne utile et responsable.

4 à 5 Pôles Santé MedCorner City par an

Ciblant en France les quartiers des grandes villes offrant des opportunités (déficit d’offre ou volonté de regroupement des professionnels de santé), mais aussi les agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants, soit 26 % de la population, MedCorner City prévoit de développer en moyenne quatre à cinq Pôles Santé par an. Dimensionné en fonction d’une étude d’opportunité, chaque nouveau Pôle représente en moyenne une surface de 800 m².

À ce jour, cinq Pôles Santé sont en cours de construction, tandis que six autres Pôles sont en phase de montage. L’objectif est d’ouvrir 20 établissements à horizon 3/5 ans. Dans le premier portefeuille validé par Norma Capital, les trois Pôles, tous en travaux, totalisent plus de 2 800 m² pour un investissement global de l’ordre de 10 M€ :

  • Pôle Santé Gavarnie à Villenave d’Ornon (Gironde) : 536 m² mis en service au 3e trimestre 2022 ;
  • Pôle Santé de la Paix à Cherbourg - Equeurdreville (Manche) : 533 m² mis en service au 1er trimestre 2023 ;
  • Pôle Santé Les Villes Dorées à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) : 1 630 m² mis en service au 2e trimestre 2023.

Un partenariat tripartite et complémentaire

Ce partenariat s’appuie désormais sur des expertises complémentaires :

  • REALITES, développeur territorial, pour le développement et le montage des Pôles Santé, à travers REALITES LIFE+, sa filiale dédiée aux ouvrages dans les domaines de la santé, du médico-social, de l’immobilier géré et de l'habitat spécifique, ou ses Directions de la Maîtrise d’Ouvrage en Régions ;
  • Norma Capital, gérant d’épargne immobilière pour le grand public et investisseur précurseur dans l’investissement socialement responsable, pour le portage des murs ;
  • MedCorner City pour le conseil aux collectivités, la conception, l’aménagement, et l’exploitation des Pôles Santé.

Développer l'offre de santé de proximité

« Notre partenariat avec Norma Capital consacre la pertinence de notre positionnement d’acteur d’un développement territorial soucieux des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux. Il marque la concrétisation des perspectives de développement de notre activité d’usage santé avec MedCorner City, qui ambitionne de repenser les services en soins médicaux et paramédicaux de proximité sur un marché où l’offre est structurellement déficitaire », déclare Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe REALITES.

« Nous sommes enthousiastes face aux perspectives de développement d’une offre de santé de proximité sur l’ensemble du territoire, actuellement déficitaire. Ce partenariat permet à Norma Capital de poursuivre sa stratégie d’investissement à impact social et sociétal. MedCorner City porte un projet valeureux pour l’ensemble de nos associés en recherche de sens et d’utilité pour leur épargne », déclare Faïz Hebbadj, Président de Norma Capital.

« Nous sommes fiers de la confiance que nous accorde Norma Capital qui, grâce à son soutien, sécurise le développement du réseau MedCorner City. Forts de ce partenariat, nous avons pour objectif de créer entre 15 et 20 Pôles Santé d’ici 2024 et faire de notre activité une marque de référence dans la qualité des soins médicaux et paramédicaux de proximité », déclare Julien Omnes, Cofondateur et Directeur Général de MedCorner City.

Lire (6 min.)

Philanthropie : le Groupe Inter Invest récompensé à l’Institut de France

Dans le cadre du Grand Prix de la Philanthropie — créé par le Groupe Ficade — qui vise à mettre en avant les meilleures collaborations entre mécènes du monde de la finance et fondations, le Groupe Inter Invest annonce ce mercredi 20 octobre avoir reçu le prix dans la catégorie Société de financement - Egalité des chances pour son fonds de dotation « Art sans Exclusion ».

Créé en 2017 sous l’impulsion conjointe de la MGEN, la Matmut et Inter Invest, ce fonds de dotation a pour mission de soutenir les artistes en situation d’exclusion — du fait de leur handicap mental, psychique, de leur trop grand isolement ou de leur situation de précarité — à travers la constitution d’une collection d’art brut et d’art actuel.

Les collections du fonds

Le fonds de dotation « Art Sans Exclusion » a ainsi constitué une collection itinérante nommée « Extra-Ordinaire(s) », à partir de l’expertise de l’association EgArt et de professionnels de l’art. La collection a été inaugurée à Paris le 15 mars 2018 au siège de la MGEN sous le parrainage du ministère de la Culture et du secrétariat d’État aux Personnes Handicapées. Elle comporte aujourd’hui plus d’une centaine d’œuvres de créateurs reconnus à l'international ou découverts par l’association EgArt.

En complément, l’objectif de ce fonds de dotation consiste également de s’inscrire activement dans la société civile et de développer des interactions durables avec :

  • des institutions culturelles en les informant de la création d’une collection unique afin de développer des partenariats autour de l’itinérance par exemple ;
  • le grand public afin de valoriser l’art brut et de le faire comprendre au moyen d’outils de vulgarisation adaptés au plus grand nombre ;
  • des dirigeants d’établissements (prévoyance, santé, centres médico-sociaux) et des art-thérapeutes pour les  accompagner face à la question des droits d’auteurs des artistes en situation de handicap.

Communication digitale

Pour rendre encore plus accessible la démarche mise en œuvre par le fonds de dotation et ses fondateurs, un soin particulier a été porté sur les éléments de communication in situ lors des expositions mais aussi dernièrement avec la création du site dédié ainsi qu’à la mise à disposition d’une galerie virtuelle.

Avec ce projet, le Groupe Inter Invest a voulu s’engager et agir dans un cadre solidaire, dans une volonté de soutenir l’art et la culture autrement, en cohérence avec ses valeurs humanistes d’entraide et de solidarité qui l’animent depuis plus de 30 ans.

Lire (3 min.)

Patrick Chotard – Lynceus Partners : impact, « nous avons développé un indice avec Solactive »

Lynceus Partners développe des produits structurés à destination des professionnels de la finance. Comment accompagner la demande des investisseurs pour les produits ESG ? Quels sont les caractéristiques de l'indice développé par Lynceus Partners en partenariat avec Solactive ?
Voir (<1 min.)