Gaël Chervet et Benoît Descamps - Le Grand Forum du Patrimoine 2019 : le rendez-vous des CGP

Patrimoine - Quel avenir pour la profession de CGP ? Comment aborder les placements atypiques ? Gaël Chervet — Président du Groupe Ficade — et Benoît Descamps — Rédacteur en chef de Profession CGP et de Investissement Conseils — nous présentent Le Grand Forum du Patrimoine 2019.

« Un événement incontournable pour les professionnels de la gestion de patrimoine ! » C’est en ces termes que Gaël Chervet — Président du Groupe Ficade — nous présente le salon du Grand Forum du Patrimoine. Pour sa troisième édition, l’événement organisé par Gestion de Fortune, Investissement Conseils et Profession CGP se tiendra le 11 juin prochain au Palais des Congrès, dans le XVIIe arrondissement de Paris. Cette année, les organisateurs attendent plus de 1 500 visiteurs, dont près des deux tiers devraient être des CGP-courtiers (65 %). « C’est l’occasion de changer de dimension », souligne Gaël Chervet.

Accompagner les professionnels de la gestion de patrimoine

Immobilier, Private Equity, fonds thématiques… Dans le contexte économique actuel, aucun secteur d’investissement ne semble bon marché. Dans la matinée, Le Grand Forum du Patrimoine proposera une vingtaine d’ateliers, afin d’aider les professionnels à mieux cerner leur environnement. L’après-midi s’ouvrira sur une conférence organisée par les 4 grandes associations professionnelles du secteur. L’ANACOFI, la CNCGP, la CNCIF et la Compagnie des CGP-CIF s’exprimeront sur les évolutions réglementaires à venir, notamment sur les défis que représentent les regroupements et la digitalisation.

Le grand débat d’actualité 2019 sera axé sur le thème des placements qui sortent des sentiers battus. Les intervenants Claire Castanet — Directrice des relations avec les épargnants à l’AMF — Maître Hélène Feron-Poloni — Avocate associée, Cabinet Lecoq-Vallon & Feron-Poloni — ainsi que Maître Philippe Glaser — Avocat associé, Taylor Wessing — animeront la discussion. « Nous avons souhaité mettre en lumière ce thème, pour que nos partenaires et lecteurs CGP puissent avoir des points de repères dans la manière dont ils vont guider leurs clients », explique Benoît Descamps, Rédacteur en chef de Profession CGP et Investissement Conseils.

Mettre la philanthropie à l’honneur

C’est la grande nouveauté de l’édition 2019. « Le Grand Prix de la Philanthropie va récompenser les plus belles collaborations entre des sociétés financières et des fondations », nous explique Gaël Chervet. Il ne s’agit pas de récompenser des projets en tant que tels, mais d’encourager une synergie. « C’est un prix que nous avons monté cette année avec Guy Raymond Cohen, Vice-Président de l’ANACOFI. Je suis assez content, parce que nous avons reçu près d’une vingtaine de dossiers pour cette première édition », nous confie Gaël Chervet. L’invité d’honneur Alexandre Mars — entrepreneur et philanthrope, fondateur d’Epic — prononcera une allocution.

Les organisateurs ont une conviction, la profession de CGP arrive à un moment charnière de son existence. Les défis à relever ne manqueront pas dans les années à venir. « De gros cabinets de CGP sont en train d’émerger. Néanmoins, nous pouvons considérer que le métier de CGP va rester très hétérogène avec de grosses structures, d’autres plus petites et des regroupements. Enfin, en ce qui concerne la digitalisation, il nous semble qu’elle est devenue incontournable », relève Benoît Descamps. De quoi alimenter encore longtemps la discussion au Grand Forum du Patrimoine.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde