Hervé Goulletquer

La Chine connaît une hausse sur le marché des titres d’Etat américain

Hervé Goulletquer
Le marché des titres d’Etat américain affiche une hausse « chinoise », la correction elle, s’explique par des bons résultats d’adjudication. Les meilleures dispositions trouvent également leur origine en Chine.
Lire (3 min.)

Emploi et croissance : Savoir regarder

Hervé Goulletquer
Au moment même où la plus large part du marché « achète » l’idée que la croissance mondiale se poursuit sur un bon rythme (peu ou prou celui, plutôt élevé, de la seconde partie de 2017), le chiffre de l’emploi américain, un des baromètres les plus regardés en matière de tempo de l’activité internationale, déçoit pour décembre dernier. 148 000 créations de nouveaux postes de travail, voilà un résultat bien en deçà d’un consensus qui tablait sur quelque chose autour de 190 000.
Lire (3 min.)

Mystérieuse inflation

Hervé Goulletquer
Les résultats des enquêtes de conjoncture de décembre ont redonné confiance à la communauté financière. La phase de croissance économique, à la fois de bon niveau et synchronisée entre les grandes régions du monde, reste en place. N’est-ce pas une invite à continuer de privilégier les actifs risqués dans les portefeuilles ? Résumons ce tempo favorable de l’économie mondiale par un chiffre. Le mois dernier, l’indice PMI monde pour le secteur manufacturier s’est positionné à 54,5, soit le plus haut niveau depuis mars 2011.
Lire (3 min.)

Dans une histoire, c’est la morale qui compte

Hervé Goulletquer
Il y a de ces histoires qui commencent pareil et qui se finissent différemment. C’est la vie dit-on. Au-delà de ce qui peut être pris soit pour de la sagesse, soit pour de la résignation, c’est bien de cette façon que cela s’est passé sur les marchés de capitaux au cours de la première journée effective de l’année.
Lire (3 min.)

123 IM ouvre un bureau à Lyon

Ouvert depuis début janvier 2018, le nouveau bureau d’123 IM est situé au 22 rue de la république, dans le 2ème arrondissement de Lyon.

L’objectif de cet ancrage local pour 123 IM est d'accélérer la croissance de ses investissements en Auvergne Rhône-Alpes et de renforcer sa présence aux cotés des entrepreneurs et des investisseurs dans l’une des régions les plus importantes de France. Ce bureau régional est d’ores-et-déjà composé de 3 professionnels de l’investissement.

«Johann Devaux, Directeur Associé qui dispose d’une bonne connaissance du marché local, sera en charge du développement de ce bureau et pourra compter notamment sur l’expertise de Damien Bodoy, Senior Advisor déjà implanté à Lyon et de David Dellery, Directeur d’investissement » assure Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Après avoir déployé plus de 150 M€ en Auvergne Rhône-Alpes sur ces 15 dernières années, 123 IM prévoit d’apporter plus de 100 M€ supplémentaires dans les 5 prochaines années aux PME de la région exerçant leurs activités dans ses secteurs de conviction comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la dépendance-santé, la promotion immobilière ou encore les infrastructures d’énergie renouvelable.

L'Auvergne-Rhône-Alpes, deuxième région de France au niveau économique

Avec une population de près de 8 millions d’habitants, 600 000 entreprises industrielles, commerciales, de services et du BTP, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région française la plus importante économiquement et fait partie des plus grandes régions de l'Union européenne. En effet, juste derrière la région Ile-de France et selon l’INSEE, elle affiche un PIB total et un PIB par habitant parmi les plus importants de France. Elle compte le plus de création d’entreprises et affiche le taux de chômage le plus faible de l’hexagone depuis plusieurs années.

Lire (2 min.)

Assurance emprunteur : le Conseil constitutionnel valide le principe de la substitution annuelle

L'assurance emprunteur est une garantie nécessaire pour l'obtention d'un crédit immobilier, qui protège l'emprunteur et sa famille en cas de disparition, d’accident ou de maladie. Au travers de quatre lois successives, le législateur a entendu offrir aux consommateurs une liberté de choix de l’assurance emprunteur :

- La loi « Lagarde » du 1er juillet 2010, - La loi « Hamon » du 17 mars 2014, - La loi de régulation bancaire du 26 juillet 2013, - La loi du 21 février 2017 instituant le principe de la résiliation annuelle du contrat.

Ces lois visent à créer les conditions d’une réelle concurrence entre les contrats d’assurance distribués par l’établissement bancaire à l’origine du prêt et les contrats d’assurance distribués par des entreprises et intermédiaires d’assurance, courtiers et agents généraux. A ce jour, 85% des contrats d’assurance emprunteur demeurent aux mains des établissements prêteurs.

Le secteur bancaire conteste

Représenté par la Fédération bancaire française (FBF), le secteur bancaire avait contesté devant le Conseil constitutionnel la loi du 21 février 2017 instituant la substitution annuelle. Dans le cadre de cette question prioritaire de constitutionnalité (QPC), des entreprises d’assurance concurrentes, des associations de consommateurs et les trois principales organisations représentatives des intermédiaires d’assurance, agéa, la CSCA et Planète Courtier, ont soutenu, aux côtés du Gouvernement, cette loi.

Agéa, la CSCA et Planète Courtier se félicitent de cette confirmation et de cette avancée majeure dans l’exercice du libre choix de son assurance emprunteur par les consommateurs. Agéa, la CSCA et Planète Courtier demeureront vigilantes quant à l'application loyale de la réglementation par l'ensemble des acteurs, dans le sens de la recommandation de l'ACPR sur les bonnes pratiques commerciales pour l'exercice du libre choix, et en vue de protéger au mieux les intérêts des emprunteurs.

Lire (2 min.)

Des marchés sous influence : du mauvais au bon ?

Hervé Goulletquer
La séance de vendredi a été une sorte de « laboratoire » de comment la politique impacte la vie des marchés. Un évènement inattendu fait réagir de façon marquée et la confirmation d’un changement perçu comme devant être à la fois positif et pérenne fait retrouver la tendance en place précédemment. Prenons en compte les mouvements de l’indice S&P 500.
Lire (3 min.)

Valorisations du marché actions : n’ayez pas peur !

Hervé Goulletquer
Les valorisations du marché actions sont tendues et ressemblent à ce que l’on a connu au pic de des cycles précédents. Il n’y a donc qu’un pas à franchir : nous serions proches d’une correction, voire d’un krach boursier comme en 2001 ou 2008. La vérité nous semble plus complexe, et plus ambiguë. Même si nous reconnaissons que les valorisations sont élevées, il n’est pas clair du tout que nous soyons condamnés à vivre un krach dans un avenir proche.
Lire (7 min.)

Des marchés généreusement valorisés : que reste-t-il à anticiper ?

Hervé Goulletquer
Environnement de marché : entre normalisation observée et espérée Une économie mondiale caractérisée par un indice de surprise en territoire nettement positif et des prévisions de croissance revues à la hausse : la normalisation est engagée sur le front de la croissance ! Dans ce contexte, les Etats-Unis et la Zone Euro continueraient de se « tirer la bourre », […]
Lire (2 min.)

Un seul être apparaît et tout parait être chamboulé !

Hervé Goulletquer
Arrêtons-nous sur les mouvements de marché, observés hier au soir : trois centimes de hausse du rendement à 10 ans d’un titre d’Etat américain et un certain raffermissement du dollar contre toutes devises. La raison n’est pas à chercher dans la publication d’un énième indicateur montrant que la croissance économique se porte bien.
Lire (3 min.)

Un nouveau directeur général délégué chez Inter Invest

Christian Camus, 59 ans, est diplômé de l’ESSEC, promotion 1984. Après l’exercice de différentes fonctions au sein du Groupe Renault, de la Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Caisse d’épargne des Alpes, en 1991, comme membre du directoire, en charge des finances.

En 2000, il prend la responsabilité des activités bancaires et financières au sein de la CNCE et sera nommé en 2005 Directeur Général du Groupe Oceor et, à ce titre, Président des banques du Groupe en Outre-mer (Banque des Antilles françaises, Banque de Nouvelle Calédonie, Banque de Tahiti, Banque de la Réunion).

En 2009, il prend en charge la direction générale de Meilleur Taux avant de créer en 2011 la société Sigee immobilier spécialisée dans le conseil en financement des professionnels de l’immobilier.

Outre ses fonctions au sein du groupe Caisse d’Epargne, Christian Camus a participé à la création d’Ingepar, filiale du Groupe Caisse d’Epargne spécialisée en ingénierie financière et fiscale outre-mer, il en assurera la direction générale pendant 15 ans.

Lire (1 min.)

Extendam rembourse le FPCI Lyon Grand Centre

La performance de ce fonds non fiscal, remboursé intégralement par Extendam, illustre la pertinence de la stratégie d'investissement de la société et la capacité de son équipe à sélectionner des PME à haut potentiel de croissance.

Le FPCI Lyon Grand Centre a notamment bénéficié des belles performances de l'hôtel Mercure Lyon Centre Beaux-Arts qui a vu son chiffre d'affaires et son résultat brut d'exploitation progresser respectivement de 57% et 67% entre sa première année complète d'exploitation en 2013 et 2017.

Le nouveau FCPR Hôtels Sélection Europe N°1 toujours ouvert

Fort de ces bons résultats, Extendam a lancé le FCPR Hôtels Sélection Europe N°1, actuellement en cours de commercialisation. Le fonds sera investi dans le secteur de l'hôtellerie en Europe.

Lire (1 min.)