Arnaud du Plessis

Gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles

Or, Mines & Ressources Naturelles… une année 2017 contrastée

Arnaud du Plessis
Année globalement positive pour les ressources naturelles, même si celles-ci ont accusé un retard de performance par rapport aux marchés globaux. 2018 pourrait se présenter sous de meilleurs auspices : une reprise de l’inflation constituerait sans doute le meilleur scénario pour la thématique.
Lire (9 min.)

Or, mines & ressources naturelles… Bienvenue Monsieur Powell !

Arnaud du Plessis
Les cours de l’or ont évolué sans réelle tendance depuis début octobre, au sein d’un intervalle $1260/$1306/oz. Pris entre deux feux, le marché de l’or a subit d’une part la poursuite du rebond du dollar et profité d’autre part de la remontée des perspectives inflationnistes US, parallèlement à la hausse des matières premières, et du pétrole en particulier.  L’annonce de la nomination de Jérôme Powell a aussi constitué un élément positif.
Lire (2 min.)

Or jaune vs or noir

Arnaud du Plessis
Les cours de l’or ont poursuivi leur évolution sans tendance marquée, testant alternativement la barre des $1300/oz ($1296 touché le 6 juin), et la MM 200 ($1233 à ce jour). La hausse des taux directeurs de la FED était parfaitement anticipée par le marché, et le métal jaune subit depuis des vents contraires : soutenu d’une part par la faiblesse du dollar US, et affaibli d’autre part par la remontée des taux d’intérêt réels et le peu d’aversion au risque des investisseurs. À noter que les anticipations inflationnistes qui ont clairement reculé jusqu’au 20 juin, ont retrouvé quelques vigueurs depuis.
Lire (5 min.)

Or, mines et ressources naturelles : dégradation temporaire

Arnaud du Plessis
L’or a finalement terminé le mois d’avril en légère hausse, loin cependant du sommet atteint en milieu de mois ($1295/oz). Si les tensions géopolitiques russo-américaines liées aux bombardements décidés par Donald Trump en Syrie, mais aussi aux provocations nord-coréennes ont pu soutenir le métal jaune, la moindre aversion au risque des investisseurs après les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle française, ont calmé les ardeurs des investisseurs.
Lire (4 min.)

123 IM ouvre un bureau à Lyon

Ouvert depuis début janvier 2018, le nouveau bureau d’123 IM est situé au 22 rue de la république, dans le 2ème arrondissement de Lyon.

L’objectif de cet ancrage local pour 123 IM est d'accélérer la croissance de ses investissements en Auvergne Rhône-Alpes et de renforcer sa présence aux cotés des entrepreneurs et des investisseurs dans l’une des régions les plus importantes de France. Ce bureau régional est d’ores-et-déjà composé de 3 professionnels de l’investissement.

«Johann Devaux, Directeur Associé qui dispose d’une bonne connaissance du marché local, sera en charge du développement de ce bureau et pourra compter notamment sur l’expertise de Damien Bodoy, Senior Advisor déjà implanté à Lyon et de David Dellery, Directeur d’investissement » assure Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Après avoir déployé plus de 150 M€ en Auvergne Rhône-Alpes sur ces 15 dernières années, 123 IM prévoit d’apporter plus de 100 M€ supplémentaires dans les 5 prochaines années aux PME de la région exerçant leurs activités dans ses secteurs de conviction comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la dépendance-santé, la promotion immobilière ou encore les infrastructures d’énergie renouvelable.

L'Auvergne-Rhône-Alpes, deuxième région de France au niveau économique

Avec une population de près de 8 millions d’habitants, 600 000 entreprises industrielles, commerciales, de services et du BTP, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région française la plus importante économiquement et fait partie des plus grandes régions de l'Union européenne. En effet, juste derrière la région Ile-de France et selon l’INSEE, elle affiche un PIB total et un PIB par habitant parmi les plus importants de France. Elle compte le plus de création d’entreprises et affiche le taux de chômage le plus faible de l’hexagone depuis plusieurs années.

Lire (2 min.)

Assurance emprunteur : le Conseil constitutionnel valide le principe de la substitution annuelle

L'assurance emprunteur est une garantie nécessaire pour l'obtention d'un crédit immobilier, qui protège l'emprunteur et sa famille en cas de disparition, d’accident ou de maladie. Au travers de quatre lois successives, le législateur a entendu offrir aux consommateurs une liberté de choix de l’assurance emprunteur :

- La loi « Lagarde » du 1er juillet 2010, - La loi « Hamon » du 17 mars 2014, - La loi de régulation bancaire du 26 juillet 2013, - La loi du 21 février 2017 instituant le principe de la résiliation annuelle du contrat.

Ces lois visent à créer les conditions d’une réelle concurrence entre les contrats d’assurance distribués par l’établissement bancaire à l’origine du prêt et les contrats d’assurance distribués par des entreprises et intermédiaires d’assurance, courtiers et agents généraux. A ce jour, 85% des contrats d’assurance emprunteur demeurent aux mains des établissements prêteurs.

Le secteur bancaire conteste

Représenté par la Fédération bancaire française (FBF), le secteur bancaire avait contesté devant le Conseil constitutionnel la loi du 21 février 2017 instituant la substitution annuelle. Dans le cadre de cette question prioritaire de constitutionnalité (QPC), des entreprises d’assurance concurrentes, des associations de consommateurs et les trois principales organisations représentatives des intermédiaires d’assurance, agéa, la CSCA et Planète Courtier, ont soutenu, aux côtés du Gouvernement, cette loi.

Agéa, la CSCA et Planète Courtier se félicitent de cette confirmation et de cette avancée majeure dans l’exercice du libre choix de son assurance emprunteur par les consommateurs. Agéa, la CSCA et Planète Courtier demeureront vigilantes quant à l'application loyale de la réglementation par l'ensemble des acteurs, dans le sens de la recommandation de l'ACPR sur les bonnes pratiques commerciales pour l'exercice du libre choix, et en vue de protéger au mieux les intérêts des emprunteurs.

Lire (2 min.)

Or, Mines & Ressources Naturelles… Trump vs Yellen

Arnaud du Plessis
Poursuite de la hausse de l’or en février, progressant de presque 9% ($) depuis janvier. Les incertitudes politiques tant aux Etats-Unis qu’en Europe ont relégué les bons chiffres macro au 2ème plan, et ont soutenu le métal jaune.
Lire (5 min.)

Or, mines & ressources naturelles… Merci Mr Trump !

Arnaud du Plessis
Retour en grâce de la relique barbare après 6 mois de passage à vide. Les cours de l’or ($) ont rebondi de 5,5% en janvier, le meilleur mois depuis juin dernier. Le métal jaune a bien profité du réalignement de ses planètes depuis le début de l’année, et en premier lieu de la faiblesse du dollar, à l’opposé des attentes du consensus, mais aussi de la résurgence d’une éventuelle «stagflation». Merci Mr Trump !
Lire (2 min.)