ISR : en Chine, des prisonniers au service de la mode

François Lett
Cet été, 180 organisations non gouvernementales (ONG) ont lancé un appel à l'industrie du textile. Les ONG dénoncent le travail forcé des OuÏghours dans les champs de coton, dans la région du Xinjiang en Chine. Comment cet enjeu social s'est-il imposé dans le paysage de l'ISR ? François Lett, Directeur du développement éthique et solidaire chez Ecofi Investissements.
Lire (4 min.)

RSE : Cedrus & Partners obtient la certification B Corp

Cedrus & Partners — spécialiste de la gestion patrimoniale de long terme en Europe — annonce ce jeudi 17 septembre avoir reçu la distinction « B Corp », qui valorise son impact positif. Cedrus & Partners rejoint ainsi la communauté très fermée des 100 entreprises françaises certifiées, qui réinventent leur façon d’exercer leur métier, en poursuivant tant le but lucratif que l’impact sociétal et environnemental positifs.

La certification B Corp est réservée à des entreprises qui répondent aux normes les plus hautes en termes d’impact environnemental, social et de transparence. Elle couvre 5 domaines d'impact clés : la gouvernance, les salariés, la communauté, l’environnement et les clients. Le processus de certification est rigoureux, avec plus de 80 points. Il faut prouver toutes les pratiques socialement et écologiquement responsables mises en œuvre.

Décernée tous les 3 ans

Remise en jeu tous les 3 ans, cette certification met également en avant les pistes d’amélioration. « Au-delà des sujets sociaux et environnementaux, nous attachons beaucoup de valeur notamment à la transparence des rémunérations pour nos clients mais aussi, à des relations équilibrées avec nos partenaires et nos fournisseurs et enfin, au partage du profit avec nos salariés » indique Christel Bapt.

« Nous sommes fiers de faire partie des rares acteurs financiers déjà engagés dans cette communauté. Cette certification est pour nous la suite logique d’un engagement réel et historique de la part des associés, et maintenant des salariés de Cedrus & Partners », déclare Christel Bapt, Président de Cedrus & Partners. Dans ce cadre, Alexia Philis, responsable de la Communication, vient d’être nommée référent RSE.

Accompagner les investisseurs

Depuis plus de 15 ans, Cedrus & Partners s'engage sur les domaines de la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) et de l’Investissement Socialement Responsable (ISR). Cedrus & Partners accompagne les investisseurs qui souhaitent améliorer la cohérence entre leur stratégie financière et leur objet social.

L’une des dernières initiatives de Cedrus & Partners — encore en phase de levée de fonds — est le fonds Immobilier Impact Investing. Il s'agit du premier fonds immobilier à impact social mesurable en France. Il a notamment reçu le soutien du French Impact.

Lire (2 min.)

RSE et investissement durable : Amiral Gestion se rapproche du cabinet Efires

Amiral Gestion — société de gestion indépendante — annonce ce lundi 14 septembre son rapprochement avec Efires, cabinet de conseil stratégique et d’accompagnement opérationnel spécialisé dans l’investissement responsable (IR) et de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Efires a mené des missions d'ampleur sur le marché de la finance responsable, de la banque privée et de la gestion d’actifs.

Générer des impacts positifs

Depuis la création du cabinet en 2013, elles représentant plus de 750 Mds€ d’encours en cumulé. Avec cette opération, Amiral Gestion accélère sa transformation en matière d’investissement responsable débutée en 2015 avec les mandats ISR gérés pour le compte de l’Établissement de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (ERAFP), puis du Fonds de réserve pour les retraites (FRR) en 2019.

« Notre objectif est de générer des impacts positifs et concrets, notamment à travers un engagement actionnarial renforcé auprès des entreprises, en particulier small et mid caps. Pour cela, nous avons commencé à travailler avec Efires en 2019 dans le cadre d’une mission de conseil, nous sommes très heureux aujourd’hui de pouvoir confier à ses deux co-fondatrices l’exécution de la stratégie IR/RSE d’Amiral Gestion que nous avons bâtie ensemble », déclare Nicolas Komilikis, Directeur Général d’Amiral Gestion.

Développer les pratiques RSE

Cette nouvelle direction IR/RSE constituée dans un premier temps par l’arrivée de Véronique Le Heup en septembre 2020, puis dans un second temps par Nadia Tihdaini qui rejoindra l’équipe courant 2021, aura la responsabilité de développer les pratiques IR et RSE d’Amiral Gestion.

Son but est d’animer les réflexions sur les processus IR en s'assurant de leur mise en place, de leur respect et de leur évolution permanente. Elle apportera également son expérience en matière de RSE pour poursuivre les réalisations de la société de gestion afin de devenir une entreprise exemplaire sur le plan de la responsabilité.

Lire (2 min.)

Coronavirus : entraînera-t-il le retour du plastique jetable ?

Holly Turner et Louise Wihlborn
La lutte contre la pollution due au plastique a rapidement pris de l’ampleur ces dernières années. Avec la pandémie de coronavirus, les entreprises devront renouveler leurs engagements. Comment identifier les gagnants et les perdants de la guerre contre le plastique ? L'analyse de Holly Turner et Louise Wihlborn, Analystes investissement durable chez Schroders.
Lire (6 min.)

Palmarès de l’immobilier 2020 : MySweet’immo lance le 1er prix Féminin

Dans le cadre du Palmarès de l'Immobilier 2020, MySweetimmo — site d'actualité immobilière — annonce ce jeudi 24 septembre lancer le 1er prix Féminin de l'immobilier. Objectif, récompenser les femmes créatrices ou repreneuses d'entreprises (majoritaires dans l'actionnariat) et mettre en lumière l'entrepreneuriat au féminin dans le monde de l'immobilier.

Vous pouvez déposer votre dossier de candidature jusqu'au 8 octobre 2020. Le concours est ouvert à toute femme ayant créé ou repris une entreprise immobilière dont 50 % des parts ou plus sont détenues par une ou plusieurs femmes, et dont la dirigeante est une femme.

Palmarès de l'immobilier

Le Palmarès de l'Immobilier récompense chaque année les agences immobilières en France. En 2020 pour la 7e édition du Palmarès de l'immobilier, My Sweet'Immo rejoint le rang des organisateurs aux cotés de VITRINEMEDIA, Bientôt-Vendu et Opinion System.

« C'est vraiment l'occasion d'être reconnu localement et de gagner du business, comme en témoignent régulièrement les lauréats des années précédentes », explique Thibault Guillaume, co-organisateur du Palmarès de l'immobilier et co-fondateur de VITRINEMEDIA.

Les agences immobilières seront départagées selon le nombre de ventes réalisées en 2019, le taux de mandats exclusifs, le taux de satisfaction client. Entrent également en compte l'apparence de la vitrine et les outils d'innovation.

Nouveau Prix Féminin

MySweetimmo porte l'initiative d'un Premier prix du Palmarès Immobilier, destiné aux femmes dirigeantes ou créatrices d'agences immobilières. Le Prix Féminin de l'Immobilier mettra en lumière l'entrepreneuriat au féminin sur tout le territoire. Le prix Féminin de l'immobilier sera remis par Christine Fumagalli, présidente d'ORPI.

« Aider les femmes à avancer, à croire en leurs projets, à crever les plafonds de verre, c'est l'ambition de ce Prix féminin de l'immobilier qui récompensera une professionnelle au parcours inspirant pouvant éveiller d'autres vocations. Il nous faut promouvoir une vision humaine, sensible et engagée de l'entrepreneuriat, une vision paritaire et inclusive», déclare Ariane Artinian, fondatrice de MySweetimmo.com.

Lire (2 min.)

Veolia/Suez : l’AMF ne reconnaît pas d’ouverture de préoffre sur les titres de la société Suez

Le collège de l’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est réuni ce jeudi 24 septembre 2020, afin d'examiner la demande de la société Suez aux fins de lui faire constater l’ouverture d’une période de préoffre concernant ses titres, en application de l’article 223-34 du règlement général de l’AMF.

Cette demande faisait suite au communiqué diffusé par la société Veolia le 30 août 2020, et à la communication de cette société depuis cette date. Il ressort de cette réunion que le régulateur n’a pas procédé au constat qui lui a été demandé par la société Suez.

Absence d'un projet d'offre

Le régulateur a considéré que les termes employés par la société Veolia dans son communiqué du 30 août — ainsi que la communication de cette société et de ses dirigeants depuis cette date — n’ont pas eu pour effet de porter à la connaissance du public les « caractéristiques d’un projet d’offre » au sens des dispositions précitées.

L'AMF a reconnu l’intention de déposer un projet d’offre publique dans l’hypothèse où la proposition qu’elle a adressée à la société Engie d’acquérir 29,9 % du capital de Suez serait acceptée — étant précisé que les caractéristiques du projet d’offre publique qui suivrait l’acquisition de ces titres dépendraient, notamment, de l’éventuelle acceptation, par la société Engie, de cette proposition, telle que libellée ou modifiée.

Lire (2 min.)

Courtage d’assurances : Covid-19, un accord de branche sur la prise de congés

Dans le cadre de la crise sanitaire, la branche professionnelle du courtage d'assurance annonce ce mardi 7 avril la signature d'un accord sur la prise de congés. « L'activité des entreprises de courtage d'assurances et de réassurances commence à ressentir les premiers effets de la crise sanitaire Covid-19. A terme, cette crise aura un impact certain sur la santé économique et financière de nos entreprises », déclarent les partenaires sociaux.

Télétravail et emplois sauvegardés

Dans un communiqué commun, PLANETE CSCA et les six organisations syndicales représentatives de la branche — la C.F.E.-C.G.C., la C.F.D.T., la SN2A-C.F.T.C., la C.G.T., la C.G.T./F.O. et l'U.N.S.A. — déclarent prendre « toute la mesure de la situation actuelle et à venir ». Les partenaires sociaux de la branche professionnelle rappellent qu'en période de confinement, « le télétravail doit être le mode de travail privilégié pour tous les postes qui le permettent. Il doit être généralisé et maintenu pendant cette période ».

Les entreprises et les salariés de la branche professionnelle sont également invités à « contribuer, chacun pour partie, à la mise en œuvre d'un effort sans précédent de solidarité et de responsabilité pour adapter les organisations et soutenir l'activité des entreprises, même à la baisse ». Objectif pour la profession, « sauvegarder la pérennité des cabinets de courtage » afin de « maintenir le niveau d'emploi pendant toute la durée de l'actuel confinement, et lors de la sortie de crise ». 

Accord sur 6 jours de congés payés

Dans ce cadre, les partenaires sociaux de la branche professionnelle du courtage d'assurances ont examiné les dispositions prévues par l'article premier de l'ordonnance du 25 mars 2020 « portant mesures d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19 ». Ce texte permet l'aménagement temporaire de la prise des congés payés, sous réserve notamment de la conclusion d'un accord collectif de branche.  

Ils ont donc entamé une négociation, qui a permis de conclure un accord de branche à durée déterminée relatif aux congés payés. Cette décision permet à l'employeur de décider de la prise de 6 jours de congés payés acquis par le salarié, ou de modifier unilatéralement les dates de prise de congés payés.

Les partenaires sociaux de la branche s'engagent à se réunir « au moins tous les quinze jours pour assurer un suivi du présent accord ». Plus largement, ils en profiteront pour faire un point sur la crise sanitaire et son impact sur l'organisation des entreprises de la branche professionnelle.

De l'importance de la solidarité

« Dans ce contexte difficile, la solidarité est indispensable pour préserver les emplois. Je remercie toutes les parties prenantes pour la qualité du dialogue que nous avons eu, permettant de trouver un accord qui évitera, j'en suis persuadé, un recours au chômage partiel voire à terme, la disparition de certains postes », déclare Roy de TAO, Président de la CPPNI et Vice-Président de PLANETE CSCA en charge des Affaires sociales.

Les partenaires sociaux tiennent à présenter un front uni. « Signer ce texte est le gage de la responsabilité des partenaires sociaux dans la branche professionnelle du courtage », souligne Thierry Tisserand, Secrétaire Général Adjoint de la fédération CFDT des Banques et Assurances (FBA CFDT), chef de file de la délégation CFDT dans la branche courtage.

Marguerite Weber, Secrétaire générale de la CFE-CGC exprime par ailleurs le soutien de son organisation aux TPE/PME de la branche professionnelle du courtage : « Dans les grandes entreprises, nous avons toujours la possibilité de trouver un accord, ce qui n'est pas toujours le cas pour les courtiers de proximité. Nous souhaitions marquer, par la signature de cet accord, notre engagement envers les salariés des petites structures. »

Lire (5 min.)

Le Groupe Perial nomme une Responsable RSE et Innovation

Le Groupe Perial — spécialiste de l’immobilier — annonce ce jeudi 19 mars l'arrivée d'une Responsable Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et Innovation. Cette personne utilisera le levier de l'innovation afin de mettre en place une stratégie à impact. Objectif, apporter de la valeurs aux clients et partenaires, tout en optimisant l'empreinte climatique du groupe.

« L’immobilier et la finance sont actuellement au cœur d’enjeux majeurs — notamment le climat, la démographie, la santé et le digital — ce que nous considérons chez Perial comme autant d’opportunités d’orienter nos actions vers une stratégie à impacts positifs », explique Anne-Claire Barberi, Responsable RSE et Innovation chez Perial.

Focus sur le parcours d'Anne-Claire Barberi

Anne-Claire Barberi

Ingénieure diplômée de l’ESTP (Paris) et titulaire d’un Master of Science à l’UCLA (Los Angeles), membre de la RICS, Anne-Claire BARBERI a commencé sa carrière en 2010 en tant que consultante dans le secteur de l’ingénierie informatique, en travaillant notamment au sein du Ministère des affaires étrangères.

Elle rejoint en 2013 le secteur de l’immobilier en intégrant le cabinet de conseil ARP-Astrance au sein duquel elle évolue en occupant dernièrement les fonctions de Responsable de l’activité RSE puis de Responsable Innovation & International, pilotant un écosystème grandissant d’une centaine de startups en France et au Royaume-Uni.

Depuis 2018, elle est intervenue en tant qu’enseignante à l’ESTP auprès des élèves ingénieurs de la formation initiale sur les sujets de développement durable et d’innovation.

Lire (2 min.)

Label ISR : Fidelity l’obtient pour son fonds Sustainable Actions Zone Euro

Fidelity International — multinationale spécialisée dans la gestion d'actifs pour compte de tiers — annonce l'obtention du label investissement socialement responsable (ISR) pour son fonds « FF Sustainable Eurozone Equity Fund » issu de sa gamme de fonds d’investissement durable Sustainable Family.

Cette accréditation arrive 4 mois après la création du fonds. Elle valide l’intégration des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) tout au long du processus d’investissement du fonds. C’est le deuxième label de ce type accordé à ce fonds après le label « Applicant LuxFLAG ESG ».

Développement durable

Le fonds « FF - Sustainable Eurozone Equity Fund » est disponible à la clientèle française depuis le 30 octobre dernier. Ce fonds de conviction est géré depuis Paris par Vincent Durel. Il bénéficie de la plateforme de recherche extra financière ainsi que du nouveau système de notation des critères durables lancé par Fidelity en juin dernier. Le fonds cible en priorité les sociétés de la zone euro dotées des meilleurs modèles de développement durable, tant sur le plan financier qu’extra-financier.

Afin de promouvoir les sociétés qui génèrent les meilleures performances en termes de durabilité, le processus d’investissement s’applique sur un univers d’investissement restreint, fondé sur le « best-in-universe ». Il intègre uniquement les valeurs avec les meilleures notations ESG, et exclut celles qui affichent une empreinte carbone élevée ainsi que les secteurs difficilement accessibles à une stratégie d’investissement durable.

40 valeurs en portefeuille

Une analyse fondamentale — tant sur le plan financier qu’extra financier — permet de sélectionner les meilleurs modèles de développement. Cette approche très sélective mène à un fonds concentré (40 valeurs) avec un profil ESG élevé, une empreinte carbone faible et une contribution à 5 des 17 Objectifs de Développement Durable de l’ONU. L'approche d’impact investing du fonds repose sur 6 indicateurs d’impacts relatifs. Le niveau d’impact du fonds est élevé, comparé à son indice de référence.

Tout au long de son processus d’investissement, le gérant bénéficie du processus de recherche bottom-up de Fidelity International, qui bénéficie des connaissances de plus de 180 analystes de recherche financière et extra financière et de l'expertise de son équipe de spécialistes ESG. Cette recherche intègre le nouveau système propriétaire de notation des émetteurs sur les critères durables, qui décompose l'univers d’investissement en 99 sous-secteurs. Chacun comprend des facteurs spécifiques pour évaluer (de A à E) un émetteur par rapport à ses pairs.

Lire (3 min.)

RSE : Dauge Fideliance lance l’audit de certification Qualiopi

Dans le cadre de la loi « Avenir professionnel », les organismes de développement de compétences — formation, bilan, valorisation des acquis et apprentissage — devront dès le 1er janvier 2021 passer cette certification afin d'accéder aux fonds publics ou mutualisés. Dauge Fideliance — cabinet d’audit, de commissariat aux comptes, et de reporting & stratégie RSE du groupe Fideliance — annonce ce mardi 18 février faire partie des 21 organismes certificateurs Qualiopi sélectionnés par le ministère du Travail.

Depuis sa création, Dauge Finance a développé une connaissance approfondie du monde de la formation professionnelle. Le cabinet est commissaire aux comptes depuis plus de 20 ans dans des organismes de formation et OPCA. Avec le lancement d’une activité de l’audit du référentiel qualité des organismes de formation dédiée, il confirme son statut de cabinet référent dans l’évaluation de la performance globale — financière comme extra-financière — de ces acteurs.

Seul acteur issu du monde financier

Dauge Fideliance propose une gamme de services pour la certification à destination des organismes de formation, qui repose sur un référentiel unique composé de 7 critères déclinés en 32 indicateurs. Dauge Fideliance recommande aux organismes de formation de se préparer en amont à cette certification, et propose un pré-audit afin d’identifier les non-conformités au référentiel.

« Dauge Fideliance est le seul organisme parmi les 21 habilités par le Ministère du Travail à être issu du domaine financier et à maîtriser ces aspects. Le contrôle des comptes et la gestion comptable sont de véritables leviers permettant de construire des relations de long terme », conclut Fabien Pourbaix, Associé et responsable offre de certification des organismes de formation.

Lire (2 min.)

Fonds de solidarité : l’Etat renforce l’aide aux entreprises impactées par les restrictions d’accueil au public

L'Etat annonce ce vendredi 25 septembre le renforcement du dispositif de soutien aux entreprises, dont l'activité est impactée par les nouvelles restrictions d’accueil au public. Dans un communiqué officiel, le gouvernement français déclare avoir tenu ce jour une nouvelle réunion avec les fédérations professionnelles. Etaient notamment présents :

  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance ;
  • Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ; 
  • Roxana Maracineanu, ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports ;
  • Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie.

Avec Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, les ministres ont précisé le renforcement du dispositif de soutien aux entreprises et associations impactées par les nouvelles restrictions d’accueil au public liées à l’état de la situation sanitaire dans certains territoires :

Renforcement du volet 1

Pour les entreprises de moins de 20 salariés qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros, il est prévu une évolution de l’accès du volet 1 du fonds de solidarité :

  • pour les entreprises fermées administrativement pour les entre: le fonds de solidarité prendra en charge la perte de chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier jusqu’à 10 000 euros sur un mois pendant la durée de fermeture. Jusqu’alors, le volet 1 du fonds de solidarité permettait une aide mensuelle de 1 500 euros ;
  • pour les entreprises des secteurs S1 et S1 bis, notamment les bars devant fermer à 22h00 et les activités impactées par l’abaissement de la jauge à 1 000 personnes pour les rassemblements, qui justifient une perte de chiffre d’affaires supérieure à 80 %, le fonds de solidarité prendre en charge la perte de chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 euros dans la limite de 60% du chiffre d’affaires ;
  • les autres entreprises bénéficiant du plan tourisme, HCR, culture, événementiel et sport des secteurs S1 et S1 bis auront toujours accès au volet 1 du fonds de solidarité, dans sa forme actuelle, soit 1 500 euros par mois, dès lors qu’elles justifient d’une perte de 50% de chiffre d’affaires.

L’activité partielle prolongée

Pour les entreprises fermées administrativement ou faisant l’objet de restriction horaire, l’indemnité au titre de l’activité partielle sera prise en charge à 100 % par l’Etat et l’Unédic, jusqu’à la levée de la fermeture, soit 100 % du salaire net pour les salariés au SMIC et 84% environ du net dans la limite de 4,5 SMIC.

L’exonération de charges sociales

Les TPE-PME fermées administrativement et les entreprises faisant l’objet de restriction horaire qui ont une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50 % pourront bénéficier d’une exonération des cotisations sociales pendant la période de fermeture ou de restriction. En attendant que la mesure législative soit prise, les entreprises pourront faire la demande d’un report, pendant la période concernée.

Pour les TPE-PME qui ne font pas directement l’objet d’une restriction d’ouverture, mais qui ont perdu 50 % de chiffre d’affaires, il sera possible de solliciter, au cas par cas, une remise de cotisations dues pendant la période de fermeture.

Concernant les entreprises de l’événementiel, qui sont particulièrement concernées par la baisse de la jauge à 1 000 personnes, une réunion de travail sera organisée la semaine prochaine avec les ministères concernés pour évoquer leur situation.

Lire (4 min.)

Allianz Global Corporate & Specialty nomme un Directeur Souscription Dommages aux Biens Méditerranée & Afrique

Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) — assureur des risques industriels du groupe Allianz — annonce ce vendredi 25 septembre la nomination d'un Directeur de la Souscription Dommages aux Biens pour la Région Méditerranée & Afrique (France, Italie, Benelux et Afrique). Jean-Baptiste Regnier (40 ans) prendra ses fonctions le 1er octobre 2020.

Depuis 2017, il occupait le poste de Directeur de la Souscription Dommages aux Biens d’AGCS France. Jean-Baptiste Regnier rapportera directement à Corinne Cipière, Directrice Générale d’AGCS région Méditerranée et Afrique, et fonctionnellement à Thierry Portevin, Directeur mondial de la Souscription Dommages aux Biens.

Focus sur le parcours de Jean-Baptiste Regnier

Jean-Baptiste Regnier

Jean-Baptiste Regnier est titulaire d’un Master Spécialisé en gestion des risques de l’Ecole Normale Supérieure et d’un diplôme d’ingénieur obtenu à l’ENSI Bourges. Il débute sa carrière dans l’industrie, chez Gemalto.

Il bénéficie d’une solide expérience en souscription dommages aux biens, acquise notamment chez Axa Corporate Solutions de 2006 à 2008, puis chez Marsh (à Paris et à Londres) jusqu’en 2011 avant de rejoindre AGCS.

Lire (2 min.)

ISR : les fonds DNCA Alterosa et Semperosa fêtent leur première année d’existence

Chez DNCA Finance — affilié de Natixis Investment Managers — ce mardi 17 décembre, les fonds DNCA Invest Beyond Alterosa et DNCA Invest Beyond Semperosa ont soufflé leur première bougie. Malgré leur jeune âge, ces deux fonds sont labellisés. Ils affichent le Label ISR de l’Etat Français et le nouveau Label Belge Towards Sustainability élaboré […]

Chez DNCA Finance — affilié de Natixis Investment Managers — ce mardi 17 décembre, les fonds DNCA Invest Beyond Alterosa et DNCA Invest Beyond Semperosa ont soufflé leur première bougie. Malgré leur jeune âge, ces deux fonds sont labellisés. Ils affichent le Label ISR de l’Etat Français et le nouveau Label Belge Towards Sustainability élaboré par Febelfin.

Ces deux fonds publient chaque année un reporting d’impact, qui permet de mettre en avant les impacts environnementaux et sociaux positifs générés par les entreprises en portefeuille. Pour leur anniversaire, ces fonds ont été dotés d'un simulateur qui permet de calculer l’impact de chaque euro investi.

Source : DNCA Investments

Fonds Alterosa

Le fonds patrimonial Alterosa est un support flexible, qui arbitre entre quatre classes d’actifs en fonction des marchés et des anticipations des gérants : actions, obligations classiques, obligations convertibles et produits monétaires. Il peut être investi à 50 % maximum en action.

Pendant sa première année, son exposition action a oscillé entre 25 % et 42 % après constitution de la poche action. Le fonds affiche depuis sa création une performance de 12,47 % pour la part retail contre 13,13 % pour son indice composite de référence (30 % de l’EUROSTOXX et 50 et à 70 % du FTS MTS Global). L’encours du fonds atteint 150 M€ ce mardi 17 décembre 2019.

Source : DNCA Investments

Fonds Semperosa

Le fonds d’Impact Semperosa est un fonds ISR qui vise à générer des impacts environnementaux et sociaux positifs et mesurables. Le fonds investit dans des entreprises qui ont des impacts environnementaux et sociaux positifs — en relation avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU, publiés en septembre 2015 — identifiés par DNCA Finance comme pertinents pour les actions cotées.

Il s'agit des domaines de la santé et du bien-être, de l'eau propre et de l'assainissement, de l'énergie propre, de l'industrie et des infrastructures innovantes, des villes durables, de la consommation et production responsables, ou encore de la lutte contre le changement climatique. Le fonds affiche depuis sa création une performance de 26,97 % pour la part retail contre 23,79 % pour son indice de référence l’Euro Stoxx NR. L’encours du fonds est de 94 M€ ce mardi 17 décembre 2019.

ISR : les fonds DNCA Alterosa et Semperosa fêtent leur première année d’existence
Source : DNCA Investments

Les Performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances sont calculées nettes de frais de gestion par DNCA Finance.

Lire (3 min.)

Léa Dunand-Chatellet – DNCA Finance : « L’année 2020 va être très chargée en régulation » de l’ISR

Green Deal européen, enjeux sociaux... DNCA Finance poursuit le développement de sa gestion mixte ISR, notamment en mettant l'intelligence artificielle (IA) au service du reporting d'impact des entreprises. Comment adapter son stock picking aux évolutions réglementaires en 2020 ?
Voir (<3 min.)