Olivier Chamard — Sycomore AM : « toute notre gamme de fonds actions est labellisée ISR »

Alors que le premier semestre arrive à son terme, qu’est-ce qui a fait l’actualité de Sycomore AM ? Quelles sont les perspectives pour les mois à venir ? Quel produit […]
Voir (<1 min.)

Transition énergétique : 123 Investment Managers accélère son engagement

Après avoir annoncé en fin d‘année dernière une prise de participation majoritaire au capital de Lendosphere — un leader du financement participatif des énergies renouvelables —, 123 Investment Managers (123 IM) accélère dans le financement de la transition énergétique en proposant à ses clients une offre d’investissement unique avec son fonds 123 Transition Energétique.

Eolien, solaire et méthanisation

L’initiative d’123 Investment Managers a pour objectif de répondre à l’ensemble des besoins des acteurs de la Transition Energétique en proposant des financements, à court ou long terme (2 à 7 ans), adaptés aux différents stades de leurs projets. 123 IM accompagne ainsi la croissance de ce secteur en fort développement qui nécessite des besoins de financement importants.

Pour cela 123 IM donne ainsi aux investisseurs français l’opportunité de financer des actifs tangibles de production d’énergies renouvelables reposant sur des ressources naturelles infinies et non polluantes que sont l’éolien, le solaire, la méthanisation.

"Relever les défis actuels et de demain"

« Avec 123 Transition Energétique, un Fonds dédié au financement de projets portés par les acteurs des énergies renouvelables en France, 123 IM propose une solution d’investissement 100% transition énergétique. L’objectif est d’offrir aux différentes filières de la Transition Energétique de nouveaux outils de financement afin de relever les défis actuels et de demain. Le Fonds répond également aux attentes de nos clients, en leur apportant une réponse naturelle à une stratégie d’allocation d’actifs vers une économie bas carbone. », précise Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Lire (2 min.)

Pollution numérique : invisible mais pas indolore

Les équipes de Mandarine Gestion
Le secteur du numérique représente près de 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Cet impact écologique doit être pris en compte dans le choix des investisseurs. Augustin Vincent, Responsable de la Recherche ESG, et Joyce Stevenson, Analyste ESG chez Mandarine Gestion, partagent leur analyse.
Lire (5 min.)

Léa Dunand-Chatellet — DNCA : l’ISR « c’est le développement durable, c’est le long terme »

Doit-on favoriser les fonds article 9 ? Pourquoi des sociétés de gestion ont été condamnées pour “Greenwashing” ? Comment se comportent les fonds ISR dans le climat actuel ? Léa […]
Voir (<1 min.)

INEA acquiert un ensemble de bureaux à Montpellier

INEA — leader du green building et spécialiste des bureaux neufs dans les principales métropoles régionales — annonce l’acquisition, auprès d’Icade, d’un ensemble de bureaux situé sur la ZAC Cambacérès à Montpellier, en face de la nouvelle gare Montpellier Sud de France.

Il s’agit d’une VEFA composée de deux immeubles en R+6 offrant une surface locative de 4 122 m2 pour l’un et 4 421 m2 pour l’autre, ainsi que 236 places de parking en sous-sol. Le premier bâtiment conçu pour pouvoir accueillir une école (catégorie ERP 3, type R) sera livré en septembre 2024 ; le second en novembre 2024. L’ensemble répondra à la norme RT 2012 - 20 % et sera labélisé BREEAM niveau Very Good.

Source : INEA

Un hôtel-restaurant et une école

Arline Gaujal-Kempler, Directrice générale déléguée d’INEA, indique : "Cette opération s’inscrit dans un projet, Nexus, qui inclut aussi un hôtel-restaurant exploité par Moxy, une enseigne de Marriott et un campus d’enseignement supérieur Ynov."

Elle poursuit : "L’atout majeur de Nexus est son implantation dans un quartier tertiaire, la ZAC Cambacérès — qui est le Montpellier du futur — un nouveau pôle urbain dédié aux entreprises innovantes avec, outre des bureaux, des campus étudiants et un parc urbain, la Halle de l’innovation qui accueillera des start-up. Cette zone, à mi-chemin entre le centre-ville et l’aéroport, est très bien desservie par la route et les transports en commun."

Lire (2 min.)

Amundi Technology annonce l’acquisition du robo-advisor Savity

Amundi — le leader européen de la gestion d’actifs — annonce l’acquisition par Amundi Autriche d’une participation de 100% dans la fintech Finventum GmbH auprès de BAWAG P.S.K. et des fondateurs de la société. Finventum a créé Savity Vermögensverwaltung GmbH (Savity), une plateforme autrichienne de conseil en investissement financier (robo-advisor), établie, autorisée et réglementée, offrant des services digitaux de gestion d’actifs.

Des portefeuilles diversifiés et efficaces

En tant que robo-advisor digital, Savity permet aux clients retail d’accéder à des services de gestion d’actifs professionnels. Savity utilise une technologie de pointe pour construire des portefeuilles distincts pour les clients, avec différents profils de risque, en tenant compte de leurs objectifs d’investissement et de leurs préférences en matière de durabilité. Savity propose actuellement quatre options d’investissement. Après l’acquisition, les clients de Savity bénéficieront de l’expertise étendue et globale d’Amundi en matière d’investissement pour gérer des portefeuilles diversifiés et efficaces.

Avec le robo-advisor Savity, Amundi a l’ambition de répondre au besoin croissant de services financiers digitalisés en Autriche, notamment en matière de gestion digitale de portefeuille. Savity s’inscrit parfaitement dans l’offre innovante d’Amundi Technology, la branche technologique d’Amundi, qui complète et accélère le développement de ses solutions de gestion digitale de portefeuilles distincts.

"Accroître le développement de Savity"

Guillaume Lesage, Directeur Opérations, Services et Technologie d’Amundi :« Chez Amundi, notre objectif est de servir nos partenaires distributeurs au-delà de l’offre de produits pour répondre aux besoins croissants de leurs clients en matière de conseil en investissement et de solutions technologiques innovantes, adaptées et efficaces en termes de coûts. Savity s’inscrit parfaitement dans cette approche et nous permettra de renforcer la position d’Amundi Technology dans le segment B-to-B. Cette technologie puissante, combinée à notre expertise en matière de robo-advisory et aux capacités étendues de gestion de portefeuille d’Amundi, permettra d’accroître encore le développement de Savity. »

Lire (2 min.)

Bpifrance lance une seconde émission verte de 1,25 milliard

Bpifrance — la banque publique d’investissement — a de nouveau reçu le soutien des investisseurs ESG lors de sa deuxième émission verte de 1,25 milliard. Bpifrance a émis cette semaine avec succès sa deuxième obligation verte de référence et d’échéance novembre 2027, offrant un taux de rendement de 2,149%.

Une marge de crédit de +33 points

L’émission a été conclue avec une marge de crédit de +33 points de base au-dessus de la courbe de référence OAT. Les chefs de file de la transaction sont BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, Natixis, NatWest Markets N.V. et Société Générale. La transaction a reçu un soutien solide des investisseurs, avec un livre d’ordres final de 2,1 milliards d’euros (dont 300 millions d’euros d’intérêts des chefs de file).

Il s’agit de la deuxième obligation verte lancée par Bpifrance. Le produit de l’obligation sera entièrement utilisé pour financer ou refinancer des projets éoliens et solaires en France. En tant qu’acteur historique de la transition verte Bpifrance joue un rôle clé dans la transition écologique et énergétique des entreprises françaises. Cette émission fait donc partie intégrante du plan stratégique de Bpifrance, la banque du climat des entrepreneurs français.

Trois leviers d'action

En 2020, dans la droite ligne du Plan de relance gouvernemental post Covid-19, la Banque des Territoires et Bpifrance ont lancé un Plan Climat commun 2020 / 2024 de près de 40 milliards d'euros. Ce Plan Climat repose sur trois leviers d’action et vise à soutenir simultanément les projets de transition verte des entreprises et des acteurs publics des territoires dans les secteurs de la « greentech » et des énergies renouvelables.

Lire (2 min.)

ISR : Ossiam lance le fonds Ossiam Governance for Climate

Ossiam — société de gestion quantitative affiliée de Natixis Investment Managers — annonce le lancement du fonds Ossiam Governance for Climate. Ce fonds commun de placement français classé article 9 SFDR, est disponible en France depuis le 31 mai. Il a été conçu avec le concours de Proxinvest.

Des "stratégies ambitieuses de décarbonation"

Bruno Poulin, président d'Ossiam, a déclaré : « Les enjeux climatiques nécessitent un engagement à très long terme de la part des entreprises dans leurs efforts d’alignement sur l’Accord de Paris sur le climat. Ceci n’est possible que si la gouvernance des entreprises permet d’appliquer durablement ces stratégies ambitieuses de décarbonation. »

Alain Demarolle, président du conseil d'administration de Proxinvest, a salué : « Ce partenariat novateur avec Ossiam permet de valoriser les spécificités de l’engagement actionnarial et des valeurs européennes de gouvernance.»

Adapté pour les investisseurs institutionnels

Ouvert à tout type d’investisseur, ce fonds est particulièrement adapté pour les investisseurs institutionnels français qui recherchent des moyens concrets d’agir sur les sujets climatiques et de gouvernance.

La recherche d’Ossiam réalisée avec les données de Proxinvest démontre de façon empirique la valeur ajoutée des critères de gouvernance. Conformément à sa stratégie d'investissement, la politique d'engagement du fonds s’applique à l’ensemble des entreprises du portefeuille et cible des objectifs climatiques.

Lire (2 min.)

ISR : la Tour Swiss Life à Lyon réinventée

Swiss Life Asset Managers France suit une ambitieuse stratégie en matière d’investissement socialement responsable (ISR). Initiée en 2009, cette stratégie ISR s’est enrichie au fil des ans en s’efforçant constamment d’anticiper les réglementations. Si une grande importance est attachée à la construction d’immeubles vertueux, la philosophie centrale de cette stratégie concerne aussi l’amélioration du patrimoine existant.

En effet, faire évoluer les actifs sous gestion est capital pour réduire l’empreinte carbone du parc immobilier. Ces dernières années, les équipes de gestion et d’asset management de Swiss Life Asset Managers France ont développé des outils de notation des actifs immobiliers et mis en place des process d’amélioration de ces notes ainsi que de mesure de l’impact des actions entreprises.  Plus récemment le groupe Swiss Life s’est fixé un nouvel objectif ambitieux visant la décarbonation de son propre parc immobilier à l’échelle européenne.  

L’ensemble des portefeuilles sous gestion va progressivement faire l’objet d’une modélisation via un outil interne qui repose sur un standard européen reconnu à savoir le CRREM (Carbon Risk Real Estate Monitor). Ainsi, des plans d’actions ont été déterminés au niveau de chaque immeuble dans but d’aligner le portefeuille sous gestion à une trajectoire bas carbone de 1,5°C avec une première étape à horizon 2030.

La Tour Swiss Life de Lyon réinventée

La Tour Swiss Life construite par le groupe Swiss Life à Lyon à la fin des années 80 illustre parfaitement cette stratégie d’amélioration du patrimoine existant. Après un diagnostic complet du profil environnemental et social de la Tour, ainsi qu’une analyse de son positionnement sur le marché, il a été décidé d’y réinvestir pour permettre à cet immeuble de rivaliser en matière de performance environnementale et de confort utilisateur avec des tours plus récentes.

Afin d’assurer le maintien de la performance de l’immeuble, un Contrat de Performance Energétique (CPE) exigeant a été conclu ; il consiste en un engagement de réduction de consommations électriques des parties communes et chauffage/rafraîchissement à partir du réseau urbain.

Une exploitation doublement certifiée

Ces actions ont d’ores et déjà permis de diminuer de plus de 25% les consommations énergétiques de la Tour par rapport à 2018 et d’obtenir une double certification d’exploitation en HQE Exploitation Très Bon et Breeam-in-Use Very Good. La Tour devrait ainsi dépasser dès 2024 les obligations fixées pour 2030 par le décret tertiaire.

« A l’instar de la Tour Swiss Life de Lyon, il est de notre responsabilité de faire évoluer les immeubles existants de notre parc immobilier sous gestion afin notamment d’anticiper les besoins du marché en offrant à leurs utilisateurs un excellent profil environnemental au meilleur rapport qualité/prix, ce qui implique de proposer un loyer attractif avec une offre de nouveaux services et des charges maîtrisées dans la durée. » déclare Anne-Marie Aurières-Perrin, Directrice de l’Asset Management et des Services Immobiliers chez Swiss Life Asset Managers France.

Lire (3 min.)

Responsabilité sociale : un Océan de possibilités

Luc Olivier
Chaque année, les océans produisent 2 500 milliards de dollars de biens et services. Seulement, ces richesses sont désormais menacées par la pollution sous-marine. Il convient, dès lors, d'apporter des réponses adaptées. Les éclairages de Luc Olivier, Gérant d’Echiquier Climate et Biodiversity Impact Europe chez La Financière de l’Echiquier.
Lire (5 min.)

Investissement dans le vin : l’AMF inscrit trois nouveaux sites sur sa liste noire

L'Autorité des marchés financiers publie la liste des nouveaux sites internet identifiés proposant en France d’investir dans des biens divers sans disposer des autorisations nécessaires. Les dernières sociétés identifiées sont :

  • www.clconseil-cave.com/fr
  • www.groupe-lrconseil.com/fr
  • www.gst-investissements.com/fr

Depuis le début de l’année 2022, l’AMF a inscrit huit nouveaux sites sur cette liste noire, dont sept dans la catégorie « vins ».

Un enregistrement obligatoire

Toute offre d’investissement dans des biens divers doit être enregistrée à l’AMF pour être commercialisée. La liste blanche des offres enregistrées en biens divers est consultable sur le site internet de l’AMF.

La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements dans des biens divers est disponible sur le site internet de l’AMF et sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service – ABE IS.

N.B. : Attention, cette liste est mise à jour régulièrement mais n’a pas vocation à être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement. Par ailleurs, les décisions d’enregistrement délivrées par l’AMF sont consultables sur le site internet de l’AMF.

Lire (1 min.)

Natixis Investment Managers nomme Charlene Sagoe

Natixis Investment Managers (Natixis IM) — l'un des plus grands gestionnaires d'actifs au monde avec 1 180 milliards d'euros d'actifs sous gestion — annonce cette semaine la nomination de Charlene Sagoe au poste de responsable de la diversité, de la parité et de l'inclusion (DE&I) pour ses activités internationales.

Egalité des sexes et diversité culturelle

Désormais en charge de conduire les diverses initiatives de Natixis IM sur ce pilier majeur de la stratégie RSE de l’entreprise, Charlene est basée à Londres et rattachée à Tracey Flaherty, responsable mondial de la responsabilité sociale d'entreprise, et à Joseph Pinto, responsable de la distribution internationale.

Dans le cadre de ses fonctions, elle travaillera sur cinq grands axes autour desquels s'articule la stratégie DE&I : l'égalité des sexes, la diversité culturelle, l'éducation et la formation, la gouvernance et la mesure des données.  En outre, en étroite collaboration avec les équipes RH et son homologue américain, elle aura la responsabilité des programmes de formation et sensibilisation visant à diffuser auprès de l’ensemble des collaborateurs une culture commune en matière de diversité et d’inclusion. Enfin, Charlene siègera comme co-présidente au sein du Réseau de leadership d’investisseurs (ILN) sur la question de la diversité dans la gestion d’actifs.

Le profil de Charlene Sagoe

Charlene Sagoe a rejoint Natixis IM en 2008 et a successivement occupé plusieurs postes en marketing et communication jusqu’à sa nomination au poste de responsable du Marketing digital pour l’international. Prenant en parallèle une part active dans les initiatives DE&I du groupe, elle est à l’origine de la première session de formation des collaborateurs sur le sujet, dispensée auprès de 80% des équipes dans le monde.

Tracey Flaherty, Responsable monde de la diversité & l’inclusion chez Natixis Investment Managers, déclare : « Solide connaissance de l'entreprise, leadership naturel et finesse relationnelle sont autant d’atouts dont Charlene dispose pour ce poste stratégique. Son implication éprouvée en la matière, notamment au travers d’initiatives tangibles telles que notre programme mondial de bourses d’études, lui donne une longueur d’avance pour remplir notre double objectif en matière de diversité et d’inclusion : construire une culture d’entreprises plus juste et plus riche, et construire un modèle économique plus solide et plus efficace pour les clients”.

Lire (2 min.)

Conseil en ESG : CBRE acquiert Green Soluce

CBRE — leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise — renforce son activité grâce à l'acquisition de la société Green Soluce — principal acteur du conseil en développement durable, RSE et ESG appliqués à l’immobilier et la ville —.  Par cette acquisition, CBRE renforce ses capacités de conseil en ESG, afin de répondre aux enjeux des entreprises en termes de responsabilité environnementale et sociale. 

"Donner plus de force à la transition environnementale"

"L'intégration de Green Soluce nous permet d'accroitre significativement notre activité de conseil en ESG et ainsi d’offrir à nos clients un accompagnement innovant dans le déploiement de leur stratégie RSE", explique Fabrice Allouche, Président de CBRE France. Il poursuit : "Nous sommes ravis d’accueillir les collaborateurs de Green Soluce au sein de CBRE afin d’apporter, ensemble, une offre de services adaptée à tous nos clients."

Ella Etienne-Denoy, Présidente de Green Soluce, déclare : "Rejoindre CBRE est pour nous une opportunité incroyable de donner encore plus de force à la transition environnementale, économique et sociale de l’immobilier et de la ville de demain. La capacité de conception, d’analyse et de mise en œuvre des équipes de CBRE, combinée à notre expertise, nous permet de changer d’échelle. Nous allons pouvoir offrir à un plus large éventail d’entreprises et d’organismes publics, un niveau de conseil jamais atteint dans le secteur, fondé sur des services stratégiques et opérationnels pleinement intégrés."

Guider les organisations vers l'ESG

Green Soluce SAS, fondé par Nicolas Régnier, accompagne les organisations privées et publiques à aborder la transition vers l’ESG avec audace et esprit d’innovation depuis plus de dix ans. L’intégration et l’anticipation des enjeux environnementaux et sociaux dans leurs activités permet aux entreprises non seulement de limiter l’impact négatif mais également de créer de la valeur durable en combinant transformation environnementale et digitale. 

Lire (2 min.)

Finance durable : AXA Climate et France Invest lancent un parcours de formation en e-learning

La Climate School d’AXA Climate — en partenariat avec France Invest — lance un parcours de formation en ligne sur la Finance durable française et européenne. Ce parcours, d’une durée de deux heures, vise à livrer les prérequis nécessaires pour comprendre les enjeux de la transition durable ainsi que le cadre européen et français de la Finance durable.

Ce parcours en ligne s’adresse à tous les publics et notamment aux investisseurs des sociétés de gestion et à leurs participations avec un tarif préférentiel pour la communauté France Invest.

Réglementation et enjeux

Nous voulons devenir “Article 8”, qu’est-ce que ça implique ? Comment définir le taux d’alignement de mes activités avec la Taxonomie Européenne ? A-t-on besoin d’écrire un rapport TCFD ? Lesquelles de nos participations devront reporter en utilisant le cadre du CSRD ? Et d’abord, pourquoi la finance doit-elle évoluer vers ce reporting “vert” ?

Voici quelques-unes des questions auxquelles répond ce nouveau parcours de formation. Celui-ci se compose de deux grands volets : le premier centré sur les enjeux scientifiques de la transition durable, le second sur les réglementations de Finance durable auxquels les investisseurs doivent ou vont devoir se conformer.

Près de vingt vidéos pédagogiques, complétées par des quizz pour tester l’assimilation des connaissances, présentent les notions essentielles du cadre réglementaire de la Finance Durable : Taxonomie européenne, Sustainable Financial Disclosure Regulation (SFDR), Corporate Sustainabilité Reporting Directive (CSRD), Article 29 de la Loi Energie-Climat, Taskforce for Financial Climate Disclosure (TCFD).

Ce parcours de formation s’adresse à tous les collaborateurs des Sociétés de Gestion de Participations (SGP), ainsi qu’à leurs participations. La formation vise à donner à tous un socle commun sur les sujets Climat et ESG. Elle permet à chacun de comprendre quels textes vont avoir un impact concret sur leur activité et de quelle manière. Dans cette perspective, son contenu a été conçu pour être accessible à tous les publics.

Former le maximum d'apprenants

Pour Claire Chabrier, présidente de de France Invest, "c'est une démarche innovante pour France Invest de collaborer avec AXA Climate School qui est un spécialiste du e-learning et qui touche de nombreux apprenants. L’une des missions clés de France Invest et de s’engager pour une transition juste et une croissance durable, clé de la performance des entreprises. Il est critique que les sujets de Finance durable ne soient plus la responsabilité unique des responsables ESG des sociétés de gestion, mais que chaque investisseur se les approprie pleinement. Cette formation inédite permet de largement diffuser ces messages."

Antoine Poincaré, VP Climate School d’AXA Climate, estime que "ce parcours vient répondre à une demande que nous constations depuis plusieurs mois au sein des fonds d’investissement avec lesquelles notre branche Conseil travaille. Cette collaboration avec France Invest, avec laquelle nous avons coconstruit le contenu, permettra une diffusion la plus large possible afin de former le maximum d’apprenants aux enjeux de la Finance Durable."

Lire (3 min.)