La Française : Deepshikha Singh nommée au groupe consultatif de la Workforce Disclosure Initiative

La Rédaction
Le Courrier Financier

Le Groupe La Française — société de gestion, filiale de la Caisse Régionale du Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE) — a annoncé le 3 février dernier que Deepshikha Singh, Deputy Head de La Française Sustainable Investment Research et Head of Stewardship pour La Française AM était nommée au sein du groupe consultatif de la Workforce Disclosure Initiative (WDI). 

La WDI vise à mobiliser les investisseurs pour veiller à ce que les entreprises communiquent des données comparables et complètes sur leurs pratiques en matière de gestion du personnel et contribuent à accroître la création d'emplois de qualité dans le monde. Portée par ShareAction, la coalition d'investisseurs de la WDI est composée de 63 institutions, qui représentent 10 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Plus de transparence des entreprises

La Française : Deepshikha Singh nommée au groupe consultatif de la Workforce Disclosure Initiative
Deepshikha Singh

« En tant que signataire et fervent supporter de la Workforce Disclosure Initiative, La Française AM cherche à engager les entreprises sur les enjeux clés qui impactent leur secteur et leurs effectifs, promouvant ainsi la transparence et améliorant la qualité des emplois. Les données recueillies par l'enquête annuelle de la WDI visent à combler les lacunes et le manque de données comparables des déclarations relatives au personnel ; elles permettent aux investisseurs d'aborder les problèmes collectivement et de manière systématique », explique Deepshikha Singh.

« Ces données sont également essentielles pour préparer les entreprises et les institutions financières à des réglementations de plus en plus strictes, telles que la taxonomie sociale dans l'UE. La WDI fournit aux entreprises des informations clés sur leurs propres pratiques et leur donne l'occasion unique de se comparer à leurs homologues. Elle leur permet ainsi d'identifier les lacunes en matière de données qu'elles n'avaient pas prises en compte auparavant. Cette analyse des lacunes et ce processus itératif utile constituent une préparation essentielle à toute forme de législation sur le personnel », ajoute-elle.

Lire (2 min.)

Courtin Investment passe la barre des 100 investissements

La Rédaction
Le Courrier Financier

Le Groupe Courtin — groupe indépendant non coté fondé en 2015 — annonce ce jeudi 2 février que son fonds d’investissement Courtin Investment vient de boucler plus de 23 nouvelles prises de participation dans des startups et entreprises innovantes en 2022. Le fonds dépasse ainsi la barre symbolique des 100 investissements. Christophe Courtin, son fondateur, se positionne ainsi comme l'un des plus importants Business Angels à l’échelle européenne.

Soutenir la croissance des PME

À travers cette structure d’investissement agile et unique sur le marché, les petites et moyennes entreprises (PME) bénéficient d’un levier considérable pour développer leurs activités. Par ailleurs, elles bénéficient au besoin de conseils dans la bonne conduite de leurs opérations. L'année 2022 s'est révélée « particulièrement dynamique avec en moyenne deux nouvelles participations par mois », indique le groupe dans un communiqué.

Depuis sa création en 2015, Courtin Investment joue un rôle central dans l’accompagnement de projets comme NFINITE, YUKA ou encore ZENRIDE. En 2022, des investissements allant de 25 000 euros à 200 000 euros ont été effectués dans 23 sociétés comme : EXACTCURE, EVERDEYE, ALICE&BOB, ELQANO, ACTIVECORNER, INARIX, OBEY, HYPERPLAN, SEZAME, etc. Cette année, le fond a également cédé ses participations de HOMEPILOT et GWABIT.

Accélération des investissements en 2023

Souhaitant accompagner les entrepreneurs français dans le développement de leurs activités et à leur faire profiter de son expérience, Christophe COURTIN ambitionne d’accélérer ses prises de participation en 2023, 2024 et 2025 pour faire grandir des projets porteurs de sens et à fort potentiel. Le fonds sera doté d’un montant de 10 Millions d’euros pour conclure de nouveaux investissements ou renforcer ses positions dans des participations existantes.

« Je suis fier de contribuer au développement de projets de qualité portés par des entrepreneurs passionnés et compétents. Soutenir la compétitivité des entreprises françaises est une réelle fierté et s’inscrit plus globalement dans la stratégie de croissance de l’ensemble de mes activités. Je vais continuer d’investir durablement dans la montée en puissance de projets innovants et compte jouer un rôle de premier plan dans le cercle des business Angels français les plus actifs », déclare Christophe Courtin, fondateur de Courtin Investment.

En parallèle des activités de Courtin Investment, Christophe Courtin dirige également un groupe immobilier qui réunit : une activité de promotion immobilière écoresponsable qui a réalisé 50 millions d’euros de CA sur son dernier exercice (COURTIN PROMOTION), une foncière (COURTIN GESTION) et une activité de Flex office qui compte aujourd’hui 11 centres répartis dans différentes régions (FLEX-O).

Lire (3 min.)

Etats-Unis : le plafond de la dette est atteint

César Pérez Ruiz
Pictet Wealth Management
L'économie américaine donne des signes de ralentissement. Quelles perspectives pour les investisseurs en ce début 2023 ? L'éclairage de César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management.
Lire (3 min.)

Marchés financiers : vers une poursuite du FOMO ?

Vincent Boy
IG France
Quelles perspectives sur les marchés financiers pour ce début d'année 2023 ? Quels indicateurs les investisseurs doivent-ils surveiller cette semaine ? Le point avec Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France.
Lire (4 min.)

La Fondation Groupe Primonial lance un appel à projets dans l’Ouest de la France

La Rédaction
Le Courrier Financier

La Fondation Groupe Primonial — créée en 2020, issue de la Fondation Financière de l’Échiquier, cet organisme agit en France pour l'égalité des chances et une société plus inclusive — annonce ce mercredi 8 février poursuivre sa démarche territoriale, après ses précédents appels à projets en régions PACA en 2021, et Hauts-de-France et Normandie en 2022. La Fondation lance un nouvel appel à projets dans les régions Centre Val-de-Loire, Pays-de-la-Loire et Bretagne. 

Ouverture du 1er au 31 mars 2023

L'appel à projets sera ouvert du 1er au 31 mars 2023 dans les axes de l’éducation, de l’insertion socio-professionnelle et de la santé mentale. Les associations pourront retrouver, dès l’ouverture de l’appel à projets, le lien vers la plateforme de dépôt de dossier sur le site de la Fondation. Les demandes sélectionnées seront examinées par les trois Comités d’Engagement qui valident l’octroi des financements. L’annonce des projets soutenus se fera en juin. 

L’appel à projets permettra la sélection d’initiatives concrètes et innovantes répondant aux besoins des jeunes dans leur bassin de vie. Cette opération contribue à renforcer la présence territoriale de la Fondation et du Groupe, en lien avec les deux agences Primonial implantées sur ces trois régions, à Nantes (Loire-Atlantique) et Rennes (Ille-et-Vilaine). 

Engagement local pour les territoires

En 2021, 17 projets associatifs avaient reçu le soutien de la Fondation Groupe Primonial en région PACA. En 2022, 13 projets ont été financés dans les Hauts-de-France et en Normandie. Ce nouvel appel à projets s’inscrit dans une dynamique d’accompagnement de structures locales dont le travail est essentiel pour répondre au mieux aux problématiques territoriales.

« Nous poursuivons ce tour de France et arrivons dans des régions qui, tout en présentant des problématiques similaires au reste du pays, ont des contextes spécifiques, à savoir, des zones rurales étendues et des contraintes supplémentaires liées à l’éloignement des pôles d’emploi et de services, qui affectent tout particulièrement les jeunes. Les échanges que nous avons avec des acteurs locaux nous permettent déjà de toucher du doigt la richesse des initiatives en cours et à venir pour répondre à ces enjeux », déclare Cécile Jouenne-Lanne, Déléguée Générale de la Fondation Groupe Primonial.

Lire (2 min.)

Crédit immobilier : la CNCEF Crédit salue les avancées récentes de l’accès à l’emprunt

La Rédaction
Le Courrier Financier

CNCEF Crédit — association professionnelle agréée de courtiers et mandataires en banque et services de paiement — se félicite ce mercredi 8 février dans un communiqué des dernières mesures destinées à faciliter l'accès au crédit immobilier. Ces avancées sont le fruit d'actions et de concertations menées par différents acteurs de la Place, que CNCEF Crédit salue.

« Depuis plusieurs années, le métier de courtier en crédit a été chahuté et l'accès au crédit immobilier n'a cessé de se restreindre, jusqu'à atteindre une situation de quasi-blocage. Pour les Français qui souhaitent mettre un toit sur leur tête, l'étau devait se desserrer. Et pour les courtiers qui les accompagnent dans leur projet, il était nécessaire de voir leur métier se valoriser », déclare la CNCEF Crédit.

Décongestionner l'écosystème immobilier

L'association salue les avancées récentes menées de front par les différents acteurs qui représentent les courtiers — notamment les différentes associations représentantes, à savoir l'Anacofi IOBSP, l'APIC, La COMPAGNIE IOBSP, l'AFIB, la CNCGP IOB, le groupe CNCEF et le syndicat professionnel UIC. Elle remercie également les institutions et autorités qui ont œuvré pour qu'elles se concrétisent. Parmi elles, la Direction Générale du Trésor, la Banque de France et l'ACPR, qui ont prêté une oreille attentive aux difficultés des Français et de leurs conseils.

« La mensualisation temporaire du taux d'usure et la réaffirmation par Bruno Le Maire des pleins effets du mandat de recherche de capitaux sont de très belles perspectives. Ces mesures de bons sens doivent être évaluées dans la durée et étendues. C'est à ce prix que l'on décongestionnera vraiment l'écosystème immobilier. Nous souhaitons continuer à être, aux côtés des courtiers, en lien avec les autorités compétentes pour rassembler et valoriser ce formidable métier tout en favorisant les projets immobilier des Français » conclut Christelle Molin-Mabille, Présidente de CNCEF Crédit.

Lire (2 min.)

Stéphane Fragues – Occur : investisseurs privés, Occur lance le réseau « Excellence Patrimoniale »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
En janvier 2023, OCCUR — réseau social dédié à la gestion de patrimoine pour les professionnels —lance la plateforme « Excellence Patrimoniale », dédiée aux investisseurs privés. Objectif, les aider à gérer leur patrimoine. Comment OCCUR va-t-il accompagner cette clientèle ? Stéphane Fragues, PDG d'OCCUR, répond aux questions du Courrier Financier.
Voir (<3 min.)

Dette privée secondaire : le premier fonds d’Allianz réalise son premier closing à 250 millions d’euros

La Rédaction
Le Courrier Financier

Allianz Global Investors (AllianzGI) — gérants actifs mondial — annonce ce jeudi 19 janvier le premier closing de son fonds « Allianz Private Debt Secondaries Fund » (APDS) à 250 M€ d’engagements. Ce premier fonds de marché privé secondaire du groupe Allianz a été lancé en septembre 2022. Avec APDS, les investisseurs institutionnels s’appuient sur les solides activités en dette privée primaire et en co-investissement d'Allianz. Ils accèdent à des opportunités secondaires ciblant les États-Unis, l'Europe et l'Asie. La taille cible du fonds est de 500 M€. 

Le fonds se concentrera sur les opportunités de prêts directs seniors, complétées sélectivement par des positions opportunistes. Objectif, construire un portefeuille diversifié à travers les gérants, les secteurs et les géographies. APDS vise à fournir à ses investisseurs un rendement cash significatif, une prime d'illiquidité, une grande diversification et une forte protection contre la baisse des marchés. Parmi les principaux investisseurs mondiaux dans le domaine de la dette privée, les portefeuilles d'assurance d'Allianz sont un investisseur majeur d’APDS. 

Marché secondaire de la dette privée

« Le marché secondaire de la dette privée se développe rapidement. En raison de la volatilité de l'environnement de marché et de la maturation générale du marché, nous prévoyons une croissance accélérée du marché secondaire de la dette privée au cours des prochaines années », déclare Joaquin Ardit, gérant senior chez AllianzGI.

« Grâce à notre expertise et à notre réseau mondial de dette privée, nous sommes ravis d'offrir à nos clients institutionnels une solution pour investir avec Allianz dans ce segment en pleine croissance. Avec APDS, les investisseurs peuvent bénéficier de notre accès unique au marché et de notre longue expérience d'investissement de plus de 15 ans », ajoute-il.

APDS est géré par la même équipe que le fonds Allianz Global Diversified Private Debt Fund (AGDPDF) et le fonds Allianz Global Real Estate Debt Opportunities Fund (AGREDO). AllianzGI propose une large gamme de solutions d'investissement et gère environ 90 Mds€ d'actifs sur le marché privé.

Lire (2 min.)

Private Equity : les investisseurs privés confiants malgré le risque de récession

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
En 2023, le Private Equity (PE) prend de plus en plus de place dans les stratégies d'investissement des particuliers. Dans une récente étude, Moonfare examine cette tendance chez les investisseurs privés. Quels réflexes adoptent-ils ? Plus de détails avec Le Courrier Financier.
Lire (6 min.)

Amiral Gestion lance Sextant Climate Transition Europe

La Rédaction
Le Courrier Financier

Amiral Gestion — société de gestion indépendante, détenue par ses dirigeants et salariés — annonce ce mercredi 4 janvier le lancement de « Sextant Climate Transition Europe ». Objectif, favoriser et accélérer la transition climatique des petites et moyennes entreprises (PME) européennes.

« Le véritable enjeu de la transition climatique est d’accompagner toutes les entreprises bénéficiant d’un fort potentiel de contribution à la lutte contre le réchauffement climatique, même celles qui sont aujourd'hui fortement carbonées dès lors qu'elles développent une stratégie de transformation crédible. Bien entendu, la recherche d'impact en matière de transition ne doit rien sacrifier à l'exigence de performance, seule garante d'une stratégie d'investissement pérenne », indique Youssef Lboukili, gérant du fonds.

Décarboner l'économie

En se concentrant sur les valeurs européennes de capitalisations boursières inférieures à 7 Mds€, Amiral Gestion met à profit son expertise historique sur ce segment de marché. La société de gestion s'appuie également sur sa proximité avec les équipes dirigeantes pour financer et accompagner celles qui portent les enjeux climatiques les plus matériels.

Objectif, participer à la décarbonation de l'économie dans son ensemble en évitant de s‘enfermer sur des secteurs « verts » qui concentrent déjà des flux financiers importants. Pour ce faire, les équipes d'investissement identifient les entreprises de tous secteurs qui bénéficient de leviers importants pour réduire leurs émissions de CO2 ainsi que celles qui contribuent à la réduction des émissions associées à leur chaîne de valeur.

Lire (2 min.)

Tikehau Capital acquiert un nouvel hôtel parisien et lance sa stratégie value-add à impact

La Rédaction
Le Courrier Financier

Tikehau Capital — groupe mondial de gestion d’actifs — annonce ce lundi 6 février l’acquisition de l’hôtel quatre étoiles California dans le huitième arrondissement de Paris. L'opération a été réalisé à travers sa nouvelle stratégie immobilière pan-européenne à impact et à valeur ajoutée (value-add).

Stratégie immobilière value-add

L’hôtel quatre étoiles California était fermé depuis plus de deux ans et n’avait pas bénéficié de rénovations majeures récentes. Situé à proximité de l’avenue des Champs-Élysées à Paris, il fera l’objet d’un programme de travaux ambitieux et d’un repositionnement commercial au bénéfice d’une clientèle d’affaires et loisirs. Cet actif devrait profiter du marché dynamique de l’hôtellerie parisien et ce à l’aube des Jeux Olympiques 2024.

L’acquisition de cet hôtel de 172 clés s’inscrit dans un schéma de réhabilitation et de repositionnement d’actifs sous-exploités, en ligne avec la nouvelle stratégie immobilière value-add de Tikehau Capital qui vise à contribuer aux trois thèmes suivants : le climat, la biodiversité et l’inclusion au travers des différents usages des bâtiments.

Tikehau Capital acquiert un nouvel hôtel parisien et lance sa nouvelle stratégie value-add à impact
Source : Tikehau Capital
Tikehau Capital acquiert un nouvel hôtel parisien et lance sa nouvelle stratégie value-add à impact
Source : Tikehau Capital
Tikehau Capital acquiert un nouvel hôtel parisien et lance sa nouvelle stratégie value-add à impact
Source : Tikehau Capital

Repositionner un actif emblématique

« Cette première acquisition par notre stratégie immobilière pan-européennevient confirmer selon nous la pertinence de notre approche de repositionnement d’actifs. Nous pensons que l’hôtel California est un hôtel emblématique, disposant d’une taille critique avec des volumes et parties communes d’exception », déclare Frédéric Jariel, co-responsable de l’activité Immobilier de Tikehau Capital.

« Comme dans toutes les transformations que nous opérons (ou opérerons plutôt ?), nous aurons une attention particulière aux matériaux utilisés pendant la phase de travaux, à l’efficience énergétique du futur bâtiment ainsi qu’aux différentes certifications environnementales applicables », ajoute-il.

Lire (3 min.)

Ecofi renforce ses équipes avec quatre nouveaux collaborateurs

La Rédaction
Le Courrier Financier

Ecofi — société de gestion du Groupe Crédit Coopératif, membre de BPCE — annonce annonce ce lundi 6 février accueillir quatre nouveaux collaborateurs. François Gautron (50 ans), directeur conformité, contrôle interne et risques, membre du Comité de direction ; Rodolphe Courvasier (49 ans), gérant obligataire ; et Thuy-Anh Phan (27 ans) ont rejoint Ecofi le 2 janvier 2023. Frédéric Guignard, gérant actions, a rejoint Ecofi le 1er décembre 2022.

Focus sur le parcours de François Gautron

Ecofi renforce ses équipes avec 4 nouveaux collaborateurs
François Gautron

François Gautron est diplômé de l’Ecole Supérieure de Gestion. Il intervient également à l’Université de Cergy en Master II de droit pénal financier. Avec 20 ans d’expertise en gestion des risques et conformité, il rejoint Ecofi en tant que directeur conformité, contrôle interne et risques. Il a intégré le Comité de direction.

François Gautron a passé 16 ans chez Natixis. Il y exerce d’abord en tant que responsable du service Animation-risques, en charge du suivi des risques des filiales et des comités d’investissements. Il rejoint Natixis AM Finance en tant que directeur conformité, contrôle interne et risques, membre du Comité de direction et RCSI.

En 2019, François Gautron intègre Natixis Investment Managers International en tant que RCCI, directeur conformité et directeur adjoint du responsable compliance et contrôle interne Europe. Il a œuvré précédemment comme consultant, notamment chez Cap Gemini et Accenture. François est diplômé de l’Ecole Supérieure de Gestion. Il intervient également à l’Université de Cergy en Master II de droit pénal financier.

Focus sur le parcours de Rodolphe Courvasier

Ecofi renforce ses équipes avec 4 nouveaux collaborateurs
Rodolphe Courvasier

Rodolphe Courvasier est diplômé d’un Master en gestion d’actifs à Dauphine et d’un Master en Mathématiques et Ingénierie financière à l’ESILV Paris. Il rejoint le pôle de gestion obligataire d’Ecofi, sous la responsabilité de David Jourdan. Rodolphe Courvasier bénéficie de nombreuses expériences professionnelles en gestion pendant ses études, en France et à l’international.

Il démarre en multigestion chez Rothschild Martin Maurel, puis travaille un an en tant qu’assistant structureur chez SGCIB Londres avant de rejoindre pour 18 mois Crédit Agricole CIB Americas en tant qu’analyste-gérant à New York. Il finit son apprentissage en tant qu’assistant gérant de Mansartis Gestion pendant un an. Depuis septembre 2019, il était gérant obligataire chez Egamo.

Focus sur le parcours de Frédéric Guignard

Ecofi renforce ses équipes avec 4 nouveaux collaborateurs
Frédéric Guignard

Frédéric Guignard est diplômé d’un Magistère Banque-Finance à l’Université Paris2-Assas et membre de la SFAF. Il intègre le département de la gestion actions, sous la responsabilité d’Olivier Guillou. Après une première expérience d’auditeur chez Arthur Andersen, Frédéric Guignard débute son parcours professionnel en tant qu’analyste buy-side puis analystegérant à la Société Générale AM puis chez Pastel & Associés et chez SMA Gestion.

En octobre 2013, Frédéric Guignard rejoint Aviva Investors en tant que co-gérant de fonds actions européennes, d’abord à Paris puis à Londres, avec l’opportunité de découvrir une nouvelle culture de travail et d’organisation. Avec l’obtention en 2020 du CFA UK ESG Certificate, il choisit de s’engager vers la gestion de fonds thématiques sur la transition climatique, avec la volonté d’intégrer l’analyse de durabilité dans ses décisions d’investissement.

Focus sur le parcours de Thuy-Anh Phan

Ecofi renforce ses équipes avec 4 nouveaux collaborateurs
Thuy-Anh Phan

Thuy-Anh Phan est diplômée d’un programme grandes écoles à la Montpellier Business School, en spécialisation marketing. Elle rejoint la direction marketing pilotée par Sarah Alami. Après une première expérience en agence et à la Fédération française de Tennis, elle a rejoint Suez en tant que chargée de communication business, en charge de la création de contenus print et digitaux, et de supports commerciaux.

En 2020, Thuy-Anh Phan rejoint Plasseraud IP — premier groupe de conseils en propriété industrielle en France — comme chargée de business development et marketing. Elle intègre ensuite Polyconseil — spécialiste de l’innovation numérique — où elle pilote la veille des marchés et la réponse aux appels d’offre.

Lire (5 min.)

Amiral Gestion soutient la French Tech avec son fonds Sextant Tech

La Rédaction
Le Courrier Financier

Amiral Gestion — société de gestion indépendante  — a lancé le 30 juin 2022 une stratégie dédiée au développement de la Tech principalement en France et en Europe au travers du compartiment Sextant Tech de la SICAV Sextant. Ce dernier est éligible à l’initiative Tibi, lancée en 2020 par Bercy afin de favoriser le financement des entreprises technologiques.

La technologie et l’innovation sont présentes dans tous les segments de l’économie et centrales dans leur développement. La stratégie du portefeuille consiste à financer et faire émerger des sociétés de la Tech française et européenne. Objectif, encourager la réindustrialisation de l’Europe et plus généralement son indépendance par le biais de l'innovation.

Favoriser l'émergence des licornes

Afin de conserver une approche internationale indispensable à la bonne appréhension de ce secteur mondial, Amiral Gestion mobilise ses équipes françaises et européennes — expertise historique de la société de gestion. Elle s'appuie également sur son équipe d'analystes basée à Singapour ainsi que sur le récent recrutement de Vincent Mercadier, gérant spécialiste des grandes capitalisations américaines.

« Notre volonté est de participer à la création d'un écosystème puissant autour de la Tech française et européenne, capable de faire émerger des champions mondiaux, et de financer les 25 à 30 licornes qui se poseront la question de la bourse dans les années à venir », explique Sébastien Ribeiro, Gérant actions chez Amiral Gestion.

Lire (2 min.)

Biodiversité : la finance et la vie

Alexis Bienvenu
LFDE
L'Union européenne (UE) s'est dotée d'un nouvel outil pour protéger la biodiversité : la Corporate Sustainability Reporting Directive — ou CSRD. Quelles conséquences pour les entreprises ? L'éclairage d'Alexis Bienvenu, Fund Manager chez La Financière de l'Echiquier (LFDE).
Lire (4 min.)