Le secteur financier peut-il encore se passer des « Regtechs » ?

Nicolas Kling
La digitalisation en BFI et plus largement dans le secteur bancaire a vu naître les « Regtechs »(Regulatory Technologies) qui ont pour but d’alléger les lourdeurs administratives des institutions financières dans le domaine de la conformité et du pilotage des risques.
Lire (4 min.)

Novaxia Asset Management renforce ses équipes conformité et partenariats

Après la nomination de Nicolas Kert en tant que Directeur Général en octobre dernier, ces choix confirment la volonté de Novaxia Asset Management d'ouvrir la voie à des projets ambitieux et innovants en s'appuyant sur de nouveaux talents confirmés. Dounia a pour mission de veiller à la conformité des activités de Novaxia Asset Management avec la réglementation. Pierre-Antoine prend en charge la fidélisation du portefeuille existant et le développement de nouveaux partenariats.
Dounia Allali Novaxia Asset Management

Responsable de la Conformité et du Contrôle Interne (RCCI) de Novaxia Asset Management

Dounia Allali, 34 ans, a d’abord exercé la profession d’avocat au sein des cabinets Hogan Lovells et PwC Avocats, où elle conseillait les établissements de crédit et les sociétés de gestion de portefeuille dans le cadre de leurs activités réglementées. Elle a ensuite rejoint le monde de la gestion d’actifs chez AXA Investment Managers puis chez Swiss Life Asset Management (France), où elle était en charge du suivi de la vie juridique des organismes de placement collectifs et de la négociation des conventions pour le compte des fonds et de la société de gestion. Dounia Allali a notamment pour mission de renforcer le dispositif « conformité » existant et de veiller au respect par Novaxia Asset Management des dispositions liées à son activité, qu’elles soient de nature législative, réglementaire ou déontologique. Dans le cadre de ses fonctions, elle aura également pour mission d’informer, de former et de conseiller les collaborateurs de Novaxia Asset Management sur les différents aspects de la réglementation en vigueur (LCB-FT, MIFID 2, AIFMD etc.).  
PA Burgala-Dupont Novaxia AM

Directeur des Partenariats de Novaxia Asset Management

Pierre-Antoine Burgala-Dupont, 34 ans, travaille depuis 10 ans dans le monde de la banque et de la finance. Il a débuté sa carrière comme Conseiller en Gestion de Patrimoine puis Banquier Privé au sein du Groupe Société Générale. Il a par la suite rejoint Oradéa Vie, filiale de Société Générale Insurance, en tant que Responsable Commercial, et a participé à la distribution et à la promotion de solutions d’épargne auprès de plateformes, CGPI et banques privées. Il a enfin été responsable des partenariats chez Swiss Life REIM et a contribué à son succès. En tant que Directeur des Partenariats, Pierre-Antoine Burgala-Dupont a désormais pour mission de consolider et développer des partenariats stratégiques pour Novaxia Asset Management. Il sera assisté d’une équipe de 2 personnes, qui sera amenée à se renforcer début 2019.
Lire (3 min.)

Conformité réglementaire : la CNCIF déploie un nouvel outil pour les CGP

Etre en conformité réglementaire n'est pas chose aisée : gérer simultanément le parcours client, l'administratif, automatiser les obligations réglementaires et assurer une traçabilité sécurisée pour le client tout en répondant aux exigences du régulateur... Dans cette optique, la Chambre Nationale des Conseillers en Investissement Financiers, en association avec Happy Compliance propose à ses membres CGP un CRM multitâches.
Lire (1 min.)

NewAlpha annonce la nomination d’un COO

En sus de la due diligence opérationnelle, Adrien Auric a désormais aussi la responsabilité de la coordination des fonctions Juridique, Contrôle Interne & Conformité, Opérations et Systèmes d’Informations avec les prestataires de services de NewAlpha.

La société entend ainsi adapter son organisation et renforcer son efficacité opérationnelle afin de faire face à la croissance et à la diversification de ses activités d’investissement et de conseil. Avant de rejoindre NewAlpha en juin 2017, Adrien Auric était en charge des Due Diligences Investissement chez Reinhold & Partners, société de conseil spécialisée travaillant pour des investisseurs institutionnels Top Tier. Adrien a également été Directeur Indépendant de fonds dans diverses juridictions (France, Irlande, et Luxembourg).

Auparavant, Adrien a travaillé 7 ans pour JP Morgan, initialement (2007 – 2009) en tant que Responsable des Due Diligences Investissement de J.P. Morgan Mansart Investissement (JPMMI), la société de gestion dédiée et régulée de la Banque d’Investissement. En 2009, il est nommé Directeur Général et Directeur des Opérations de JPMMI. Il y a notamment développé le business des fonds structurés et le lancement d’une nouvelle activité de plateformes de fonds alternatifs UCITS, en supervisant et coordonnant toutes les équipes de gestion des risques.

Auparavant, Adrien a passé 3 ans chez Olympia Capital Management en charge des équipes de Due Diligence Investissement, de Middle et Back offices, et 8 ans chez Ernst & Young où il a occupé diverses fonctions managériales au sein des départements Audit Bancaire, Assurance et Immobilier et Transactions Services.

Adrien Auric est diplômé de Sciences Po Paris (section Eco Fi) et a une maîtrise de droit des affaires et fiscalité de l’Université de Droit Paris II Assas.

Lire (2 min.)

LBO : Andera Partners cède sa participation dans le Groupe Scalian, et réinvestit aux côtés de Cobepa

Le FPCI Winch Capital 3 — géré par l’équipe Mid Cap d’Andera Partners — annonce ce jeudi 21 mars céder sa participation dans le Groupe Scalian, société de conseil spécialisée dans les systèmes numériques et le management de la performance. Winch Capital 4 réinvestit dans le cadre de cette opération. Cette cession prend place dans le cadre d’une opération de LBO organisée par Cobepa et l’équipe de management conduite par Yvan Chabanne. Il s’agit de la 5e cession de Winch Capital 3. C'est aussi la 2e en 2019, sur un portefeuille constitué de 18 participations.

Un changement d'échelle réussi en 4 ans

En 2015, le fonds Winch Capital 3 a racheté le Groupe Scalian auprès de son fondateur, dans le cadre d’une opération de MBI conduite par Yvan Chabanne et plusieurs dirigeants du groupe. Cet investissement illustre parfaitement la stratégie d’investissement des fonds Winch Capital : opération primaire, sourcing propriétaire et transformation de l’entreprise. Le Groupe Scalian a ainsi changé d’échelle en 4 ans, une transformation qui s'est réalisée en plusieurs étapes-clés :

  • Une nouvelle gouvernance mise en place dans le cadre d’une transition managériale réussie. Cette opération de MBI a été organisée avec et autour d’Yvan Chabanne — ancien DGA d’Altran — pour qui Scalian était la première expérience entrepreneuriale directe, et de 4 dirigeants qui devenaient actionnaires du groupe. Il s'agissait de Jean-Charles De Borda, Stéphane Garo, Christophe Reybert et Jean-Manuel Silva. Progressivement, cette équipe de management a augmenté sa participation au capital et ce sont plus de 30 autres cadres-clés du groupe qui les ont rejoints dans l’actionnariat de Scalian, diffusant ainsi une nouvelle culture entrepreneuriale .
  • Une forte dynamisation de la croissance organique du groupe, conduite grâce à une nouvelle stratégie commerciale et RH : recrutement d’une DRH Groupe — Caroline Nancy — et création d’un siège parisien pour attirer les talents et prendre des parts de marché en Ile-de-France — qui s’est traduite par une croissance de plus de 20 % par an entre 2015 et 2018 à périmètre constant ;
  • Deux opérations de croissance externe réussies — rachat d’Alyotech en 2016 et CMT+ en 2017 — qui ont permis au pôle Digital Systems d’atteindre une taille critique et à la division Operations Performance d’acquérir une nouvelle brique de compétences ;
  • Une structuration financière du groupe pour accompagner sa croissance, avec le recrutement d’un CFO — David Capdaspe-Lagangue — et un partenariat noué en 2017 avec LGT — associé à Idinvest — pour financer le développement rapide du groupe ;

Un nouveau cap pour le Groupe

Ce changement d’échelle s’est ainsi traduit par une croissance du chiffre d’affaires de 69 M€ à 220 M€ depuis 2015, par une internationalisation réussie et par des effectifs qui sont passés de 950 à 2600 personnes en 4 ans. En 2018, le management a fixé un nouveau cap pour la période 2019-2024, avec un objectif de 500 M€ de chiffre d’affaires.

Dans ce contexte, Andera et le management ont confié un mandat à Natixis Partners pour identifier un nouveau partenaire financier, capable d’accompagner ce nouveau cycle de développement. Cobepa prend ainsi une participation majoritaire dans le Groupe pour l’accompagner dans sa croissance externe et l’accélération de son internationalisation.

Lire (4 min.)

L’ANACOFI, la CNCIF et La Compagnie des CGPI lancent une campagne de promotion du métier de CGP

L'Association Nationale des Conseils Financier (ANACOFI), la Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers (CNCIF), et La Compagnie des CGPI annoncent ce vendredi 22 mars le lancement d'un plan de communication commun — en complément de leurs actions propres — pour mieux faire connaître le métier de Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP). Si elles le souhaitent, d'autres organisations pourront se joindre ultérieurement à l'opération.

La campagne cross-canal poursuit 3 objectifs

La campagne cross-canal ciblera les épargnants particuliers — qui sont amenés à consulter le CGP pour leur patrimoine individuel familial — mais aussi aux chefs d'entreprises qui souhaitent valoriser leur patrimoine professionnel. Cette action fait suite à une demande largement relayée par les CGP au cours de la dernière Convention Patrimonia, qui s'est tenue à Lyon en septembre dernier. L'objectif poursuivi est triple :

  • faire connaître davantage le métier ;
  • faire apprécier sa dimension forte en matière de conseil ;
  • démontrer qu'un accompagnement dans la gestion et l'optimisation du patrimoine s'adresse au plus grand nombre ;
Lire (2 min.)

Les dépenses en matière de conformité anti-blanchiment augmentent

Selon les calculs de LexisNexis Risk Solutions, le véritable coût de la conformité AML se chiffre à 18,6 milliards de dollars par an pour les institutions financières françaises, face à un défi existentiel pour s’adapter à la nouvelle réalité réglementaire. Les dépenses liées à la lutte contre le blanchiment d'argent poursuivront cette trajectoire haussière, suite à une augmentation de 21% sur 2 ans.
Lire (3 min.)

Marine Nguyen et Laurence Massot-Delorme prennent les rênes de la conformité et de la trésorerie de Generali France

Marine Nguyen est nommée Directrice de la conformité de Generali France, en remplacement de Christine Metz. Jusqu’à présent directrice des solutions d’assistance d’Europ Assistance France, Marine Nguyen, 37 ans, est diplômée de l’ESSEC. Elle débute sa carrière en 2002 comme responsable organisation au sein des AGF Vie. En 2004 elle devient auditeur interne avant de […] Marine Nguyen est nommée Directrice de la conformité de Generali France, en remplacement de Christine Metz. Jusqu’à présent directrice des solutions d’assistance d’Europ Assistance France, Marine Nguyen, 37 ans, est diplômée de l’ESSEC. Elle débute sa carrière en 2002 comme responsable organisation au sein des AGF Vie. En 2004 elle devient auditeur interne avant de rejoindre Le Conservateur en tant que chargée de mission auprès de la direction générale en 2007. Elle intègre Generali France en 2008 comme responsable de mission au sein de la direction de l’audit interne. En 2013, elle devient responsable conformité et contrôle interne à la direction de l’Indemnisation. En parallèle, elle participe à un groupe de travail international destiné à construire la stratégie 2015-2020 du groupe Generali. Depuis 2015, Marine Nguyen était directrice des solutions d’assistance d’Europ Assistance France.   Laurence Massot-Delorme est nommée Directrice trésorerie et corporate finance de Generali France. Laurence Massot-Delorme, 52 ans, est diplômée de l’ICS Bégué. Elle débute sa carrière en 1988 à la banque WORMS à Paris aux services comptables et financiers avant de devenir en 1993 contrôleur Front Office de la Salle des Marchés. En 1998, elle intègre Generali Finances comme manager du Middle Office. Elle devient responsable de la Trésorerie Groupe de Generali France en 2003 puis du Cash Management et du Reporting en 2008. Depuis 2014, elle était au Head Office Corporate Finance et Treasury à Trieste en charge du projet stratégique du pilotage de la trésorerie.
Lire (1 min.)