PRI : Amundi Private Equity Funds rejoint l’Initiative Climat International

Amundi Private Equity Funds (PEF) — filiale d’Amundi dédiée au Capital investissement — annonce ce jeudi 5 décembre avoir signé le Manifeste de l’Initiative Climat International, afin d'amplifier son action contre le réchauffement climatique. Amundi PEF s’engage — en ligne avec les Accords de Paris — à réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses sociétés en portefeuille ; et à mettre en place un plan d’adaptation au changement climatique.

« En signant le manifeste de l’Initiative Climat International, nous nous sommes engagés à mobiliser les dirigeants des entreprises dans lesquelles nous investissons autour des enjeux climatiques et des risques qu’ils comportent. En tant qu’investisseur, nous avons un rôle moteur à jouer pour accompagner ces entreprises sur le long terme dans la réduction de leur empreinte carbone », Pedro Arias, Directeur du Métier Actifs Réels et Alternatifs d’Amundi.

Investissement responsable stratégique

Amundi PEF va ainsi renforcer l’accompagnement des entreprises qui inscrivent les enjeux climatiques au cœur de leur stratégie et les aider à développer une analyse sur les risques de transition ou d’adaptation. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie d’Amundi qui a fait de l’investissement responsable l’un de ses quatre piliers fondateurs.

L'assureur a d’ailleurs annoncé un plan d’action en octobre 2018 pour amplifier son engagement dans ce domaine. Dans le sillage d’Amundi et depuis plus de 5 ans, Amundi PEF intègre une analyse extra financière, en plus de l’analyse financière des entreprises dans lesquelles elle investit.

Lire (2 min.)

Blue Economy : Crédit Suisse et la Banque Mondiale émettent une obligation durable

La Banque mondiale annonce ce jeudi 21 novembre avoir procédé à l’émission d’une obligation « développement durable » à 5 ans, pour un montant de 28,6 M$. Cette opération s'inscrit dans le cadre d’efforts de sensibilisation au rôle vital que jouent les ressources en eau douce et en eau salée pour les populations et la planète. Credit Suisse Securities (Europe) a agi en tant que chef de file unique de l’opération, par l’intermédiaire de son département Impact Advisory and Finance (IAF).

L'obligation de la Banque mondiale constitue le collatéral du Bon « Low Carbon Blue Economy » émis par Credit Suisse et placé auprès des clients privés de Credit Suisse dans le monde entier. Ce Bon « Low Carbon Blue Economy » — garanti par l'obligation de la Banque mondiale — a été bien accueilli et illustre la volonté des investisseurs privés d'utiliser leurs investissements pour s'engager sur des sujets majeurs comme l'économie bleue.

Répondre aux ODD de l'ONU

« Absorbant environ 30 % du dioxyde de carbone créé par l'homme et générant 50 % de l'oxygène dans le monde — mais largement sous-financée en capitaux privés — la santé des océans est essentielle. Ce type de financement soutient la Banque mondiale, qui à son tour soutient des projets allant de la pêche durable aux zones marines protégées, en passant par le recyclage des déchets océaniques. Cela nous aide à combler le déficit de financement identifié par l'objectif 14 du Programme des Nations Unies pour le développement durable (« Vie Aquatique ») », déclare Marisa Drew, CEO du département IAF de Credit Suisse.

Lire (2 min.)

Banque responsable : le groupe Pictet adhère aux Principes des Nations Unies

Le groupe Pictet — groupe bancaire spécialisé dans la gestion de fortune et d'actifs — annonce ce mardi 5 novembre s'engager à respecter les Principes pour une banque responsable (en anglais) définis par les Nations Unies. En 2007, Pictet a adhéré aux Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations Unies. Ils précisent le rôle d’actionnaire des gérants d’actifs, et posent des bases pour la prise en compte des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) pendant le processus d’investissement.

« Le développement durable est au cœur de la philosophie de Pictet. Grâce à notre structure collégiale, nous jouissons d’une indépendance financière qui nous permet de nous concentrer sur les intérêts à long terme (...) Cette approche va de pair avec l’intégration au quotidien du développement durable dans nos décisions d’investissement, ainsi que dans la conception des produits et des solutions proposés à nos clients. C’est dans cet esprit que nous avons fait le choix d’adhérer aux Principes pour une banque responsable », explique Renaud de Planta, associé senior du groupe Pictet.

Six principes pour une banque responsable

Les Principes pour une banque responsable marquent une nouvelle étape importante. Ils établissent des lignes directrices complémentaires, axées sur les types de produits proposés à la clientèle, ainsi que sur la manière dont ils permettent de créer de la valeur pour les clients et l’ensemble de des partenaires d'un établissement bancaire. Lancés en septembre, lors de la session annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies, les Principes pour une banque responsable sont au nombre de six :

  • Harmonisation – Pictet va adapter sa stratégie d’entreprise pour qu’elle soit en phase avec les besoins humains et les objectifs sociétaux — tels qu’énoncés dans les Objectifs de développement durable, l’accord de Paris sur le climat et les dispositifs nationaux et régionaux correspondants — et contribue à leur concrétisation.
  • Impact et fixation d’objectifs – Pictet souhaite renforcer de manière continue l’impact positif de ses activités, de ses produits et de ses services sur l’homme et l’environnement, tout en réduisant leur impact négatif et en gérant les risques qui en découlent. A cette fin, Pictet va définir des objectifs pour les domaines où son action pourra avoir le plus fort impact. Ils seront rendus publics.
  • Clients – Pictet annonce établir une collaboration responsable avec ses clients, dans le but d’encourager les pratiques durables et de favoriser les activités économiques qui assureront une prospérité partagée aux générations actuelles et futures.
  • Partenaires – Pictet veut favoriser de manière proactive et responsable la concertation, le dialogue et l’esprit de partenariat avec les acteurs concernés, afin d'atteindre ses objectifs sociétaux.
  • Gouvernance et culture – Pictet entend concrétiser son adhésion aux Principes par la mise en place d’une gouvernance efficace et la promotion d’une culture bancaire responsable.
  • Transparence et responsabilité – Pictet s'engage à évaluer régulièrement la mise en œuvre individuelle et collective des Principes. Le groupe rendra compte en toute transparence de son impact positif et négatif ainsi que de sa contribution à l’atteinte des objectifs sociétaux.
Lire (4 min.)

ESG : Thematics Asset Management signe les PRI des Nations Unies

Thematics Asset Management (AM) — affilié de Natixis Investment Managers spécialisé dans la gestion thématique mondiale — annonce ce mardi 22 octobre avoir signé les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies, une initiative internationale en faveur de l’investissement responsable. Thematics AM propose une large gamme de stratégies d'actions mondiales thématiques. Son expertise s’articule autour de trois thèmes : sécurité, eau, intelligence artificielle & robotique.

La philosophie d'investissement de Thematics AM repose sur quatre piliers : identifier des opportunités de croissance séculaire, définir les thèmes et univers d’investissement de manière focalisée, se libérer des contraintes sectorielles, géographiques ou capitalistiques, et adopter une approche d'investissement responsable. L'équipe d'investissement met l'accent sur les thématiques de l’évolution démographique, la mondialisation, l'innovation et la raréfaction des ressources. En signant les PRI des Nations Unies, Thematics AM s’engage désormais à :

  • Intégrer les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) à ses processus d’analyse et de décision en matière d’investissements ;
  • Être un investisseur actif et prendre en compte les questions ESG dans les politiques et pratiques actionnariales ;
  • Demander aux entités dans lesquelles elle investit de publier des informations appropriées sur les questions ESG ;
  • Encourager l’adoption et la mise en œuvre de ces principes dans le secteur des investissements ;
  • Coopérer avec l’organisme des PRI et les autres signataires pour améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des Principes ;
  • Rendre compte de ses activités et des progrès accomplis concernant la mise en œuvre des Principes.

Intégration des facteurs ESG

« Tous nos fonds intègrent déjà les facteurs ESG tout au long du processus décisionnel d’investissement - depuis la sélection et le filtrage négatif des titres, leur notation au sein de l’univers, le calibrage des positions en portefeuille, la surveillance active des risques ESG, mais aussi à travers le vote et l’engagement. Notre approche ESG ne se limite pas à l'exclusion, elle s'inscrit au cœur de notre philosophie d’investissement », Karen Kharmandarian, Directeur des investissements de Thematics AM.

« La signature des UNPRI est une démarche naturelle pour Thematics AM. Elle reflète notre ambition et notre engagement continus en faveur de l'investissement responsable, un élément clé de notre processus de gestion depuis la création de notre société en début d’année. Nous proposons des stratégies thématiques à forte conviction, de long terme et alignées avec les intérêts et les valeurs de nos clients (...) L'intégration des questions ESG et l’adoption d’une approche actionnariale active sont essentiels pour délivrer des rendements de long terme et mieux gérer le risque », déclare Mohammed Amor, Directeur général de Thematics AM.

Lire (3 min.)

SPB Family nomme sa Directrice Générale

Le groupe SPB — courtier-gestionnaire, spécialiste européen des assurances et services affinitaires — annonce ce mercredi 29 janvier la promotion de la nouvelle directrice générale de SPB Family, sa filiale dédiée à l’assurance prévoyance. Ce poste est désormais occupé par Mirelys Reyes.

SPB Family est une filiale du groupe SPB dédiée essentiellement à l’assurance prévoyance. La société conçoit, distribue en onnicanal, gère et pilote notamment des garanties d’assurance et d’assistance pour protéger les familles des aléas de la vie : perte d’autonomie, hospitalisation ou encore l’accompagnement de proches aidants.

Focus sur le parcours de Mirelys Reyes

SPB Family nomme sa Directrice Générale
Mirelys Reyes

Mirelys Reyes est diplômée des universités de La Havane et de Paris La Sorbonne. Elle affiche 20 ans d’expérience en développement commercial en France et à l’international, dans différents secteurs d’activité. Elle débute sa carrière en 2000 chez Companynews, en charge du développement commercial des marchés d’exportation jusqu’en 2005. De 2006 à 2009, elle est nommée Country Manager Spain (manager pays Espagne) chez Euronext avec la responsabilité de développer le marché espagnol.

De 2009 à 2010, Mirelys Reyes devient Business Development Manager (responsable du développement commercial) chez International SOS. De 2010 à 2014, elle rejoint Capgemini comme Senior Sales Executive (directrice commerciale senior). Elle rejoint le groupe SPB en octobre 2014 en tant que directrice grands comptes télécom.

Avec son équipe, Mirelys Reyes contribue au développement commercial du groupe SPB dans le secteur des télécommunications à la fois auprès des constructeurs, des distributeurs mais surtout des opérateurs. Avec ces derniers, elle mène d'importantes négociations sur le plan financier et opérationnel, avec des résultats optimaux grâce à une vision holistique et un pilotage serré de tous les intervenants de la chaine.

Lire (2 min.)

Amundi et LCL annoncent le 1er closing du fonds Amundi LCL Leveraged Midcap Loans

Amundi — gestionnaire d'actifs européen — et la banque française LCL — spécialiste des financements LBO Small et Midcap — annoncent ce mardi 28 janvier le premier closing à 130 M€ pour leur fonds commun « Amundi LCL Leveraged Midcap Loans » (ALL Midcap Loans). Ce fonds de dette privée s'adresse aux investisseurs professionnels. Il leur donne un accès privilégié aux opportunités de financements d’acquisitions, principalement en France.

Accompagner les PME et ETI

Le fonds « ALL Midcap Loans » est le premier compartiment d’un fonds commun de titrisation destiné exclusivement aux professionnels. Il sera investi exclusivement en euro dans des créances senior (premier rang) bénéficiant de garanties sur les actifs des sociétés financées. Il accompagnera des PME et ETI essentiellement en France (80 %), en répondant à leurs besoins généraux, de refinancement, d’acquisitions et de développement.

Le portefeuille cible devrait comporter environ 30 transactions, qui couvriront tous les secteurs sauf les sociétés financières. Le fonds a vocation à répondre aux critères d’éligibilité du label « Fonds de Prêts à l’Economie ». La gestion du portefeuille vise à générer un rendement brut — hors frais, commissions et charges attachés au fonds — de l’ordre de 4 % à 4,2 % au-delà de l’Euribor 3M. Cet objectif n'est pas garanti par contrat.

« LCL souhaite capitaliser sur sa position de leader du LBO Midcap en France — dette inférieure à 250 M€ — et accompagner ses clients PME et ETI le plus largement possible ainsi que les fonds de Private Equity. Le lancement du Fonds « ALL Midcap Loans » (...) s’inscrit parfaitement dans cette stratégie. Nous sommes également investisseurs et sommes ravis de ce premier closing », précise Olivier Nicolas, Directeur de la Banque Entreprises, Institutionnels et Gestion de Fortune chez LCL.

Taille cible de 250 millions d'euros

LCL — banque d’une ETI sur deux et d’une PME sur quatre en France — revendique le statut le premier financeur de dette LBO de moins de 250 M€ depuis 2015 en France, d'après un Classement DC advisory. Cette compétence lui permet de garantir le sourcing du fonds. La banque a également investit en fonds propres dès ce premier closing, assurant ainsi un alignement d’intérêt avec les autres investisseurs.

Amundi apporte sa capacité d'exécution en dette privée. Le pôle Dette Privée a été créé en 2012. Depuis 2016, il est intégré sur la Plateforme d’Actifs Réels et Alternatifs d’Amundi. Le pôle Dette Privée totalisait 6,9 Mds€ sous gestion à fin décembre 2019. Ce chiffre comprend également les poches gérées pour le compte d’autres expertises au sein du groupe. Dirigé par Thierry Vallière, le pôle s'appuie sur l'expertise de 21 professionnels de l'investissement. Ils affichent en moyenne 17 ans d'expérience.

« Dans un marché de la dette privée en croissance continue, l’accès aux actifs de qualité sur une base diversifiée, ainsi que la capacité à déployer rapidement tout en restant sélectifs, sont des facteurs clé de succès et de différentiation. Le fonds « ALL Midcap Loans » (...) devrait répondre aux attentes légitimes de nos investisseurs. Nous sommes donc ravis du premier closing de 130 M€ et visons avec LCL à atteindre une taille cible de 250 M€ », commente Pedro Arias, Directeur de la Plateforme Actifs Réels et Alternatifs chez Amundi.

Lire (4 min.)

PRI : Mirabaud obtient la notation A+ pour ses stratégies d’investissement durable

Mirabaud — groupe bancaire et financier suisse — annonce ce lundi 9 septembre la progression de son score PRI (en anglais Principles for responsible investment) décerné par les Nations Unies. Le groupe a obtenu la note globale la plus élevée A+ grâce à ses stratégies d’investissement durable. Signataire des PRI depuis 2011, Mirabaud s’est placé au-dessus du niveau de référence dans tous les modules évalués.

Améliorer les inititatives ESG du groupe

« Notre score PRI dépasse de loin le niveau de référence et vient confirmer notre expertise en matière d’investissement responsable, segment dans lequel Mirabaud est actif depuis des années. L’engagement fait partie des valeurs intrinsèques de notre structure et il s’inscrit dans l’intérêt à long terme des parties prenantes », déclare Lionel Aeschlimann, Associé gérant de Mirabaud et CEO de Mirabaud Asset Management.

« Cette année, le rapport des PRI tient compte des initiatives de Mirabaud prises pour renforcer et améliorer son approche ESG au sein de l’ensemble du groupe », relève Camille Vial, Associée gérante de Mirabaud et Présidente du Comité Exécutif de Mirabaud & Cie SA. Hamid Amoura, Directeur de l'investissement responsable, ajoute que « ce très bon score est d’autant plus valorisant que, depuis quelques années, les investisseurs accordent de plus en plus d’importance à ces Principes pour l’investissement responsable. »

Lire (2 min.)

L’égalité des sexes : un réel enjeu d’investissement

Julie Bech
La diversité hommes-femmes dans l'entreprise représente un levier de compétitivité. L'égalité entre les sexes figure parmi les objectifs de développement durable établis par les Nations Unies. Comment évaluer l'impact économique de ce critère ESG pour une entreprise ? Quelle place lui donner dans la construction d'un portefeuille ? Julie Bech, co-gérante du fonds Nordea 1 - Global Gender Diversity Strategy Fund, partage son analyse.
Lire (4 min.)

PRI : NN Investment Partners récompensé par un A+

NN Investment Partners (NN IP) — gestionnaire d'actifs basé aux Pays-Bas — annonce ce jeudi 25 juillet avoir reçu les résultats 2019 de l'évaluation annuelle des Principes pour l'Investissement Responsable des Nations Unies (PRI ONU). PRI ONU a décerné à NN IP la note la plus élevée (A+) pour sa stratégie et son approche de gouvernance en matière d'investissement responsable et d'intégration des critères ESG.

L'importance de l'intégration ESG

Actif dans l'investissement responsable depuis la fin des années 1990, la société NN IP a signé les PRI en 2008. Valentijn van Nieuwenhuijzen, Chief Investment Officer chez NN IP : « Ce score maximum souligne l'importance stratégique de l'investissement responsable et de l'intégration ESG chez NN IP (...) C'est également un signal à nos clients que nous sommes non seulement engagés dans l'investissement responsable, mais que nous l'intégrons avec succès dans notre processus et nos portefeuilles d'investissement. »

NN IP a également obtenu la note A+ pour l'intégration ESG des actions cotées. Edith Siermann, Responsable Fixed Income Solutions & Responsible Investing chez NN IP : « Notre objectif est d'obtenir le meilleur score pour toutes les classes d'actifs dans lesquelles nous sommes présents (...) Nous avons récemment introduit un nouveau cadre ESG qui détermine la façon dont nous intégrons l'ESG dans toutes les catégories d'actifs ».

Lire (2 min.)

PRI : Meeschaert AM distingué en termes de stratégie et gouvernance

Meeschaert AM — société de gestion — annonce ce mercredi 24 juillet avoir reçu la note la plus élevée (A+) en termes de Stratégie et de Gouvernance, dans le cadre de la publication du rapport annuel des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies. Ce résultat récompense l'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la gestion de Meeschaert AM, ainsi que son implication dans le domaine de la finance responsable.

L’initiative des Principes pour l’Investissement Responsable lancée par les Nations Unies coopère avec un réseau international de signataires, dans le but de favoriser un système financier mondial plus durable, à travers l’application de 6 préceptes pour l’investissement responsable. Ces derniers visent à aider les signataires à incorporer les questions ESG à leurs décisions en matière d’investissement et d’actionnariat.

Positionnement historique sur l'ISR

Le groupe Meeschaert s'est positionné dans le domaine de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) dès 1983, avec le lancement du premier fonds collectif éthique français. La société de gestion a décliné une offre spécifique. Sa méthodologie de sélection responsable s'appuie sur une approche ESG hybride, qui inclut un processus d’exclusion ainsi qu'une sélection « best-in-class », thématique ou « best-in-universe ».

En 2018, Meeschaert AM a réalisé la première évaluation de l'empreinte sociale d’un portefeuille. Début 2019, elle annonçait le lancement de MAM Transition Durable, une gamme composée de deux fonds ISR et de partage — actions et obligations — pour accompagner la transition durable. « Notre adhésion aux PRI depuis 2009 s’inscrit dans la continuité de nos engagements pour une finance responsable », souligne Benoît Vesco, Directeur général et Directeur des investissements de Meeschaert AM.

Lire (2 min.)

BlackRock lance le Global Unconstrained Equity Fund

BlackRock — société multinationale spécialisée dans la gestion d'actifs — annonce ce lundi 27 janvier le lancement du Global Unconstrained Equity Fund. Ce fonds a été conçu pour les investisseurs qui cherchent à allouer des capitaux à un portefeuille composé d’actions d'entreprises internationales à haut potentiel, identifiées grâce à une démarche d’investissement de long-terme, basée sur de fortes convictions.

Investissement alpha à long terme

Alister Hibbert et Michael Constantis assureront la gestion du fonds. Ils se serviront des données financières du réseau mondial de BlackRock, avec une plateforme de plus de 160 gérants dont l'expertise d’investissement s’appuie sur la recherche fondamentale. « Notre approche s’inscrit au-delà des rumeurs court-termistes de marché afin de permettre aux investissements de générer des rendements composés, une opportunité considérable mais souvent sous-exploitée », déclare Alister Hibbert, co-gestionnaire du fonds.

« Les objectifs des investisseurs demeurent inchangés, tandis que les possibilités d’investissement, elles, évoluent. La faible croissance économique et les bouleversements technologiques permettent de différencier les valeurs gagnantes, créant ainsi des opportunités d'investissement alpha à long terme », ajoute Becci McKinley Rowe, Responsable Fundamental Active Equities de BlackRock pour la région EMEA.

Portefeuille de 20 à 30 valeurs

Le fonds affichera un portefeuille concentré, composé de 20 à 30 valeurs avec un faible taux de rotation et une perspective d’investissement à long terme. Les valeurs détenues au sein du portefeuille devront avoir une solide position sur le marché, des atouts structurels, des rendements élevés et des équipes de direction efficaces. Le fonds ciblera les marchés développés, en particulier l'Europe et les États-Unis.

Il aura un style d'investissement sans contrainte, ce qui signifie qu'il ne prendra pas en compte les indices de référence lors de la sélection des investissements du fonds. Conformément à l'engagement de BlackRock d'intégrer la durabilité dans tous les investissements, le fonds adoptera également une approche ESG, fondée sur une stratégie d’exclusion. Il intègrera les critères ESG directement dans le processus d’investissement.

Lire (3 min.)

CGP Entrepreneurs nomme une chargée de commissions

CGP Entrepreneurs — groupement spécialisé dans les services de gestion de patrimoine — annonce ce mardi 28 janvier le renforcement de ses équipes. L'entreprise recrute Eva Kadouch (44 ans) en qualité de chargée de commissions. Au sein du pôle financier, Eva Kadouch est en charge du traitement des commissions et travaille en contact direct avec les CGP.

Plus particulièrement, elle s'occupe de collecter les informations auprès des partenaires producteurs, de vérifier et contrôler la cohérence des éléments réceptionnés et de produire les états financiers de commissionnement à destination des cabinets. Avec ce recrutement, CGP Entrepreneurs prouve sa volonté d’accompagner les conseillers en gestion de patrimoine (CGP), en les déchargeant au maximum du côté administratif de leur métier.

Focus sur le parcours d'Eva Kadouch

Eva Kadouch

Eva Kadouch est titulaire d'une formation de Gestionnaire Assurance IARD – Assurance Personnes. En 2002, elle débute sa carrière chez Orange France en tant que Gestionnaire recouvrement pré-contentieux. En 2005, elle devient qualité de gestionnaire contrats d’assurance-vie pour PRO BTP. En 2008, elle rejoint le secteur financier où elle occupe différents postes en tant que gestionnaire de contrats ou en gestion comptable au sein de GIE-GES (filiale CNP), Groupe D&O, GAN Assurances, Generali Assurances et AIG.

À partir de novembre 2015, Eva Kadouch exerce en tant que chargée de commissionnement chez Intencial (ex. Skandia). Elle affiche aujourd'hui plus de 15 ans d’expérience professionnelle. Avant de rejoindre CGP Entrepreneurs, elle a occupé pendant deux ans le poste de comptable technique référent cotisations puis gestionnaire rétrocessions commissions chez CIPRES Assurances.

Lire (2 min.)

Investissement responsable : BCGE Asset Management signe les PRI de l’ONU

BCGE Asset Management (AM) — filiale de la Banque Cantonale de Genève (BCGE) — annonce ce mardi 4 juin avoir signé les Principes pour l’investissement responsable des Nations Unies (UNPRI). Cette charte initiée en 2006 rassemble plus de 2 000 signataires en Suisse et dans le monde.

Les UNPRI concrétisent un engagement volontaire qui s’adresse aux acteurs du secteur financier. Objectif, inciter les gérants d’actifs à intégrer des critères d’ordre environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs décisions d'investissement.

20 ans d'investissement responsable

La signature des UNPRI s’inscrit dans le cadre de l'offre de produits déployée par la BCGE sous le label « Performance responsable ». BCGE AM propose depuis plus de 20 ans des véhicules d’investissement qui intègrent des facteurs de durabilité à l’analyse financière traditionnelle. Cette approche offre des rendements supérieurs, et diminue le risque.

Cette stratégie « repose sur l’idée qu’une entreprise qui respecte l’environnement, valorise le capital humain et adopte de bonnes pratiques de gouvernance, est mieux équipée pour surperformer sur les plans économique et financier. Notre expérience a montré que c’est également un bon moyen de réduire les risques spécifiques liés à chaque investissement individuel », déclare Constantino Cancela, Directeur de BCGE AM.

Lire (2 min.)

Changement climatique : les PRI publient un guide en français pour les investisseurs

Comment associer action pour le climat, économie inclusive et développement durable ? Pour répondre à cette problématique, le programme « Investir dans une Transition Juste » a publié dès 2018 son guide à destination des investisseurs. Ce document est disponible en ligne en français depuis ce mardi 14 mars 2019. Il présente les leviers d’action durables — conformes à l'Accord de Paris de 2015 — aux investisseurs qui désirent soutenir une « transition juste » dans leurs pratiques opérationnelles.

Soutenir la transition vers une économie bas-carbone

« Investir dans une Transition Juste » est placée sous l’égide du Grantham Research Institute on Climate Change and the Environment de la London School of Economics and Political Science (LSE) et de l’Initiative for Responsible Investment de la Harvard Kennedy School. L'initiative est menée en partenariat avec les PRI et la Confédération syndicale internationale (CSI). Elle est financée par les PRI, la Friends Provident Foundation au Royaume-Uni et la Surdna Foundation aux États-Unis.

Dans un avenir proche, investir dans une transition juste devrait être le meilleur moyen de gérer les risques et opportunités stratégiques. « Le monde entame sa transition vers une économie bas-carbone. Les investisseurs devront regarder au-delà des problèmes environnementaux physiques et prendre en compte les aspects sociaux vis-à-vis des travailleurs et leurs communautés, qui seront touchées par l’abandon des industries à forte intensité de carbone », déclare Fiona Reynolds, Directrice Générale des PRI.

Amundi renforce le volet social de ses critères ESG

Les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) — en collaboration avec Amundi — ont organisé ce mardi 14 mai un petit-déjeuner à l'occasion du lancement de la version française du guide. Sharan Burrow, Secrétaire Générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), commente : « Investir dans une réponse au changement climatique qui génère des emplois de qualité et assure un potentiel de renouveau dans les communautés les plus vulnérables est bon pour l’économie et juste pour la société. La CSI appelle tous les fonds de pension gérant le capital des travailleurs à signer la déclaration des investisseurs internationaux. »

Stanislas Pottier, Directeur de l’Investissement responsable d’Amundi, déclare : « L’initiative Investir dans une Transition Juste porte un sujet essentiel. Les piliers E (environnement) et G (gouvernance) ont en effet bénéficié de plus d’attention de la part de la communauté financière que le pilier S (social) au cours des dernières années. Nous souhaitons que s’opère un rééquilibrage nécessaire en faveur des sujets sociaux. C’est pourquoi, en 2019, Amundi a introduit dans sa politique de vote des exigences simultanées en matière d’égalité sociale et de lutte contre le changement climatique.»

Lire (3 min.)