Le Groupe Eres annonce l’entrée à son capital du fonds IK Investment Partners

Le Groupe Eres — spécialiste des produits d'épargne salariale — annonce ce jeudi 22 mars la signature d'un protocole d'accord pour l'entrée à son capital du fonds d'investissement IK Investment Partners, aux côtés de l'actionnaire existant Parquest Capital. Depuis 2007, le Groupe Eres s'est implanté sur le segment de l'épargne salariale, de l'actionnariat salarié et de l'épargne retraite. L'entreprise en pleine croissance représente désormais 2,3 milliards d'euros d'encours.

L'opération devrait permettre à IK Investment Partners de détenir la majorité du capital. Dans un esprit entrepreneurial, les fondateurs d'Eres conserveront une part significative du capital et les collaborateurs renforceront leur détention. La réalisation de la transaction reste soumise à l'obtention des autorisations nécessaires en matière règlementaire, et en particulier l'autorisation de l'Autorité des Marchés Financiers.

Maintenir son positionnement stratégique

« Accompagnement et conseil sur mesure, convergence entre l'épargne personnelle et professionnelle, développement du partage du profit et de l'épargne retraite par capitalisation, capacité à proposer des produits bancaires ou d'assurance, distribution grâce à un réseau fort de 3 000 partenaires spécialistes sont nos atouts pour les années à venir », a déclaré le Groupe Eres dans un communiqué officiel.

Suite au vote de la loi Pacte le 16 mars dernier, le Groupe Eres réaffirme sa volonté de maintenir son positionnement stratégique. Le nouveau soutien du fonds IK Investment Partners dans son capital devrait permettre au Groupe Eres de renforcer ses équipes et de poursuivre son développement dans le respect de son modèle d'architecture ouverte sans conflit d'intérêts.

Lire (2 min.)

Le Groupe APICIL devient majoritaire au capital de Roche-Brune AM

Le Groupe APICIL et Roche-Brune Asset Management (AM) ont signé ce lundi 18 mars un protocole d’accord, en vue de permettre à APICIL de prendre une position majoritaire au capital de Roche-Brune AM. Cette opération nécessite l'autorisation préalable de l'AMF. Elle s'inscrit dans le plan stratégique Défis 2020 d'APICIL, après la création en juillet 2018 d’APICIL Asset Management.

« Cette prise de participation permettra à notre Groupe d’être plus visible sur ce marché et de se positionner parmi les premières sociétés de gestion en France avec près de 10,5 milliards d’actifs sous gestion », explique Renaud Célié, Directeur général Adjoint du Groupe APICIL.

Mettre en œuvre une stratégie commune

Objectif pour le groupe, renforcer encore ses positions sur le métier de la gestion d’actifs. L’adossement de Roche-Brune AM au Groupe APICIL se traduira par la mise en œuvre d’une stratégie commune et la recherche de synergies entre les deux entités, notamment par :

  • L’accélération du développement France et hors France de Roche-Brune AM (en particulier au travers des fonds Actions Europe et Actions Zone Euro existants, de mandats et / ou fonds dédiés et de délégations de gestion) ;
  • L’atteinte d’une masse critique permettant d’accroitre le nombre de clients institutionnels ;
  • La conquête de mandats institutionnels de gré à gré ;
  • L’entretien de la recherche de l’outil propriétaire digital M.U.S.T. sous ses 4 dimensions (Fondamentale, Immatérielle, Risque et ESG) ;
  • Le développement sous une forme digitale de solutions de réplique de gestions actives à destination des gestions privées ;
  • Le renforcement d’expertises Actions existantes (Petites Capitalisations, thématiques).
Lire (2 min.)

Ardian accompagne Eloquant dans sa croissance en France et à l’international

Ardian — acteur mondial de l’investissement privé — annonce ce lundi 18 mars avoir pris une participation minoritaire au capital d’Eloquant — éditeur de logiciels en mode SaaS et spécialiste en gestion de la relation client multicanale — dans le cadre d'une opération d’OBO aux côtés de ses investisseurs historiques et du management.

Vers une stratégie de croissance externe active

Créée en 2001 à Grenoble, Eloquant compte dans son portefeuille client des ETI et des grands groupes avec une activité BtoB ou BtoC. L’opération vise à soutenir la dynamique commerciale de la société. Objectif, poursuivre une stratégie de croissance externe active en France et à l’international. « Nous avons entamé un nouveau cycle de croissance fondée sur notre capacité d’innovation et la réalisation de croissances externes ciblées », précise Laurent Duc, PDG d’Eloquant.

Romain Chiudini, Chef de projet chez Ardian Growth, ajoute : « Eloquant a prouvé la pertinence et la valeur de son offre sur le marché français avec l’ambition de s’imposer à l’international. C’est le bon moment pour Ardian Growth de rejoindre l’équipe entrepreneuriale pour accélérer la croissance, en particulier avec des acquisitions en Europe. »

Lire (1 min.)

Le Family Office iVESTA ouvre son capital à 18 entrepreneurs de la nouvelle économie

Depuis sa création en 2017, le family office iVESTA poursuit son développement. L'organisation gère désormais plus d'1 milliard d'euros, avec des offres qui assurent à ses clients un niveau d'exigence équivalent à celui dont ils font preuve dans un contexte professionnel. Afin d'aligner l'intérêt du conseil avec celui du client, iVESTA se rémunère en honoraires annuels fixes.

L'équipe annonce ce mardi 26 février l'ouverture de son capital à 18 nouveaux entrepreneurs :

  • Pierre-Kosciusko-Morizet (fondateur de Priceminister)
  • Xavier Court (fondateur de Vente Privée)
  • Céline Lazorthes (fondatrice de Leetchi)
  • Alexis Bonillo (fondateur de Zenly)
  • Grégory Marciano & Adrien de Schompré (fondateurs de Sushishop)
  • Anthony Bourbon (fondateur de Feed)
  • Christophe Duverne (CEO Linxens)
  • Geoffroy de Becdelièvre (fondateur de Marco Vasco)
  • Eddie Roschi (fondateur de Le Labo)
  • Luc-Marie Greslé & Yann Robin (fondateurs de Gaz Européen)
  • Guillaume Paoli (fondateur d’Aramis Auto)
  • Didier Chaudat (fondateur Temis)
  • Domnin de Kerdaniel (ex-CEO CVC, KKR et 3i)
  • Francois de la Villardière (CEO Artefact et fondateur Business Interactif),
  • Mickael & Julia Aubertin (fondateurs de Good Gout)

Créer un modèle de family office pour les entrepreneurs

Aux Etats-Unis, le multi-family office Iconiq, créé par des opérationnels et des entrepreneurs autour de Mark Zuckerberg, dépasse la centaine de milliards de dollars d’actifs. Les promoteurs d’iVESTA veulent développer un acteur équivalent de culture européenne.

L'arrivée d'entrepreneurs de la nouvelle économie devrait permettre « de créer un modèle de family office qui permette aux clients accoutumés à un haut niveau de performance et d’exigence dans leur vie professionnelle d’obtenir les mêmes standards dans la gestion de leur patrimoine », explique Pierre-Marie de Forville, co-fondateur d’iVESTA.

Lire (3 min.)

LBO : Andera Partners cède sa participation dans le Groupe Scalian, et réinvestit aux côtés de Cobepa

Le FPCI Winch Capital 3 — géré par l’équipe Mid Cap d’Andera Partners — annonce ce jeudi 21 mars céder sa participation dans le Groupe Scalian, société de conseil spécialisée dans les systèmes numériques et le management de la performance. Winch Capital 4 réinvestit dans le cadre de cette opération. Cette cession prend place dans le cadre d’une opération de LBO organisée par Cobepa et l’équipe de management conduite par Yvan Chabanne. Il s’agit de la 5e cession de Winch Capital 3. C'est aussi la 2e en 2019, sur un portefeuille constitué de 18 participations.

Un changement d'échelle réussi en 4 ans

En 2015, le fonds Winch Capital 3 a racheté le Groupe Scalian auprès de son fondateur, dans le cadre d’une opération de MBI conduite par Yvan Chabanne et plusieurs dirigeants du groupe. Cet investissement illustre parfaitement la stratégie d’investissement des fonds Winch Capital : opération primaire, sourcing propriétaire et transformation de l’entreprise. Le Groupe Scalian a ainsi changé d’échelle en 4 ans, une transformation qui s'est réalisée en plusieurs étapes-clés :

  • Une nouvelle gouvernance mise en place dans le cadre d’une transition managériale réussie. Cette opération de MBI a été organisée avec et autour d’Yvan Chabanne — ancien DGA d’Altran — pour qui Scalian était la première expérience entrepreneuriale directe, et de 4 dirigeants qui devenaient actionnaires du groupe. Il s'agissait de Jean-Charles De Borda, Stéphane Garo, Christophe Reybert et Jean-Manuel Silva. Progressivement, cette équipe de management a augmenté sa participation au capital et ce sont plus de 30 autres cadres-clés du groupe qui les ont rejoints dans l’actionnariat de Scalian, diffusant ainsi une nouvelle culture entrepreneuriale .
  • Une forte dynamisation de la croissance organique du groupe, conduite grâce à une nouvelle stratégie commerciale et RH : recrutement d’une DRH Groupe — Caroline Nancy — et création d’un siège parisien pour attirer les talents et prendre des parts de marché en Ile-de-France — qui s’est traduite par une croissance de plus de 20 % par an entre 2015 et 2018 à périmètre constant ;
  • Deux opérations de croissance externe réussies — rachat d’Alyotech en 2016 et CMT+ en 2017 — qui ont permis au pôle Digital Systems d’atteindre une taille critique et à la division Operations Performance d’acquérir une nouvelle brique de compétences ;
  • Une structuration financière du groupe pour accompagner sa croissance, avec le recrutement d’un CFO — David Capdaspe-Lagangue — et un partenariat noué en 2017 avec LGT — associé à Idinvest — pour financer le développement rapide du groupe ;

Un nouveau cap pour le Groupe

Ce changement d’échelle s’est ainsi traduit par une croissance du chiffre d’affaires de 69 M€ à 220 M€ depuis 2015, par une internationalisation réussie et par des effectifs qui sont passés de 950 à 2600 personnes en 4 ans. En 2018, le management a fixé un nouveau cap pour la période 2019-2024, avec un objectif de 500 M€ de chiffre d’affaires.

Dans ce contexte, Andera et le management ont confié un mandat à Natixis Partners pour identifier un nouveau partenaire financier, capable d’accompagner ce nouveau cycle de développement. Cobepa prend ainsi une participation majoritaire dans le Groupe pour l’accompagner dans sa croissance externe et l’accélération de son internationalisation.

Lire (4 min.)

L’ANACOFI, la CNCIF et La Compagnie des CGPI lancent une campagne de promotion du métier de CGP

L'Association Nationale des Conseils Financier (ANACOFI), la Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers (CNCIF), et La Compagnie des CGPI annoncent ce vendredi 22 mars le lancement d'un plan de communication commun — en complément de leurs actions propres — pour mieux faire connaître le métier de Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP). Si elles le souhaitent, d'autres organisations pourront se joindre ultérieurement à l'opération.

La campagne cross-canal poursuit 3 objectifs

La campagne cross-canal ciblera les épargnants particuliers — qui sont amenés à consulter le CGP pour leur patrimoine individuel familial — mais aussi aux chefs d'entreprises qui souhaitent valoriser leur patrimoine professionnel. Cette action fait suite à une demande largement relayée par les CGP au cours de la dernière Convention Patrimonia, qui s'est tenue à Lyon en septembre dernier. L'objectif poursuivi est triple :

  • faire connaître davantage le métier ;
  • faire apprécier sa dimension forte en matière de conseil ;
  • démontrer qu'un accompagnement dans la gestion et l'optimisation du patrimoine s'adresse au plus grand nombre ;
Lire (2 min.)

Foncia Pierre Gestion - Danielle Francois-Brazier : Diversifier et sécuriser avec l'hôtellerie

Miser sur l'hôtellerie comme actif de diversification et de sécurisation en ces temps difficiles, c'est l'objectif défendu par Foncia Pierre Gestion. Défensive, variée, performante, l'hôtellerie européenne a tenu ses promesses de rendement.
Voir (<4 min.)

Raise Investissement entre au capital du Groupe Artemis

Créé en 2009, le groupe Artémis courtage opère dans le secteur du courtage en crédit immobilier, de l’assurance emprunteur et du regroupement de crédits. Fort d'un réseau d’une quarantaine d’agences, qui ont négocié plus de 2,5 milliards d'euros de crédit en 2017, Artémis affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros.

Les 20 millions d’euros investis par RAISE Investissement aux côtés des six co-fondateurs d’Artémis courtage permettront de soutenir le développement du groupe. Ce regroupement permettra notamment l’ouverture de nouvelles agences en propre, l'équipement numérique et la croissance externe.

  Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/patrimoine/breve/nouvelle-acquisition-institut-patrimoine-10967
Lire (1 min.)

APRIL en négociations pour entrer au capital de La Centrale de Financement

La Centrale de Financement a été créée en 2013 par Sylvain Lefevre et Philippe Girou avec le support d’Artémis, société d’investissement de la famille Pinault. Dans le cadre de ce changement de partenaire, les dirigeants de La Centrale de Financement souhaitent renforcer leur participation au capital, en passant de 38 % à 44 %, tout en ouvrant 2 % du capital à son réseau. Après l’opération, APRIL disposera de 54 % du capital. Ce partenariat industriel avec APRIL permettra de réaliser des synergies fortes sur le marché du crédit immobilier et de son écosystème.

La conclusion de cette opération est subordonnée à la consultation préalable des instances représentatives du personnel de La Centrale de Financement, ainsi qu’aux approbations légales, réglementaires, juridiques et financières usuelles. Sous ces réserves, sa finalisation est attendue d’ici la fin du mois de septembre 2018.
Lire (1 min.)

Léger recul du taux d’épargne des ménages au sein de la zone euro

Philippe Crevel
Au premier trimestre 2018, le taux d'épargne des ménages a été de 12,0 % du revenu disponible brut dans la zone euro, contre 12,2 % au quatrième trimestre 2017.
Lire (1 min.)

Capital d’amorçage : AngelSquare lance un Club d’investissement à Bordeaux

AngelSquare — communauté d'investisseurs experts de l'amorçage lancée en 2016 — annonce ce jeudi 21 mars le lancement à Bordeaux d'un Club d'investissement avec l'accélérateur de startup Héméra. AngelSquare rassemble 600 investisseurs en France, et a déjà accompagné plus de 150 startups dans leurs recherches de financement.

L'opération vise à accélérer son activité en région Nouvelle-Aquitaine, et notamment dans le bassin bordelais où l'écosystème entrepreneurial s'avère très dynamique. Cette nouvelle alliance doit permettre de réaliser 4 deals par an en Seed, en soutien aux projets entrepreneuriaux.

Club Héméra : un nouveau Club AngelSquare

AngelSquare lance avec Héméra son troisième Club d'investissement. Les Clubs AngelSquare permettent de co-investir dans des projets entrepreneuriaux aux côtés d'investisseurs expérimentés comme des Business Angels, des accélérateurs, des fonds de VC, etc. AngelSquare les sélectionne selon des critères très précis :

  • une expertise sectorielle reconnue ;
  • un historique d'investissement solide ;
  • un accompagnement et une implication importante dans les startups de leur portefeuille ;
  • des tickets d'investissement significatifs ;

Chaque Club compte un investisseur « leader » qui propose à ses membres de co-investir à ses côtés, aux mêmes conditions, dans les startups dans lesquelles il aura préalablement choisi d'investir. Cet investisseur « leader » accompagne ensuite les entrepreneurs jusqu'à un événement de liquidité significatif (IPO, cession, etc.) propre à permettre à chacun des co-investisseurs de céder leurs participations.

Une stratégie de déploiement territorial

L'accélérateurs de startups Héméra a été créé en 2017 à Bordeaux. Il investit en amorçage dans les startups de la région Nouvelle-Aquitaine. Outre l'apport financier, Héméra propose un accompagnement actif, un soutien régulier en stratégie, un réseau et l'expertise sectorielle d'une vingtaine de mentors. Le lancement du Club d'investissement avec AngelSquare devrait faciliter pour Héméra la recherche de co-investisseurs de qualité lors de prochains tours de table.

Pour AngelSquare — dont le portefeuille d'investissement se compose à 70 % de startups en Ile-de-France — ce nouveau Club s'inscrit dans le cadre d'une stratégie de déploiement territorial. Après Bordeaux, AngelSquare devrait ainsi lancer prochainement d'autres Club en région, à commencer par Toulouse et Montpellier.

Lire (3 min.)

Label ISR : DNCA Finance lance sa stratégie d’investissement d’impact avec le fonds Semperosa

DNCA Finance — affilié de Natixis Investment Managers — a lancé en décembre 2018 le fonds Semperosa. Le nouveau fonds d’impact sur les actions cotées de la zone euro investit dans des entreprises qui génèrent des impacts environnementaux et sociaux positifs. Disposant d'une méthodologie impact dédiée, Semperosa est le premier fonds à recevoir le label ISR d’Etat.

Produits conformes aux ODD de l'ONU

Le fonds DNCA Invest Beyond Semperosa propose des produits d’investissement ISR qui contribuent à l’atteinte des 14 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU. Dans cette liste, DNCA a identifié 7 thèmes qu'elle juge pertinents pour l'univers des actions cotées : santé et bien-être, eau propre et assainissement, énergie propre, industrie innovante et infrastructure, villes durables, consommation et production responsables, et lutte contre le changement climatique.

Avant d'investir dans une entreprise, le fonds se réfère à l'analyse ESG propriétaire « ABA » de DNCA et à la capacité de l'entreprise à générer des impacts positifs significatifs et mesurables. Cette analyse d’impact est conduite en interne selon le modèle propriétaire « AIM ». Il se fonde sur 3 piliers inhérents à l’investissement d’impact : l’additionalité, l’intentionnalité et la mesurabilité. Toutes les entreprises du fonds sont évaluées sur leur performance en fonction de ces 3 piliers.

Transparence et mesure de l’impact

La gestion du fonds est confiée à Léa Dunand-Chatellet et Adrien Le Clainche, épaulés par Alix Chosson, analyste ISR. Léa Dunand-Chatellet possède une connaissance approfondie de la gestion ISR de conviction. Adrien Le Clainche est un spécialiste des actions européennes. Leurs profils complémentaires constituent un atout, puisqu'il existe une forte cohérence entre la gestion de conviction actions et la recherche d’impacts positifs.

« Semperosa va plus loin qu’un simple fonds thématique, en intégrant systématiquement une analyse de la capacité des entreprises à générer des impacts positifs durables. Cela nous permet d’investir dans les sociétés qui sont les réels moteurs de la transition économique durable », assure Léa Dunand-Chatellet.

En plus des informations ISR présentes dans les reportings mensuels et trimestriels, un reporting d’impact dédié sera publié tous les ans. Il sera construit en lien avec les Objectifs de Développement Durable.

Lire (3 min.)

La difficile bataille de l’investissement

Philippe Crevel
En 2017, la reprise économique a reposé, en partie, sur le rebond de l’investissement des entreprises et des ménages. La poursuite de ce rebond conditionne la croissance de 2018 et des années à venir.
Lire (9 min.)

Comment investir quand on a moins de 30 ans ?

Hugo Bompard
Il n’est jamais trop tôt pour se poser les bonnes questions en matière d’investissements. L’important est de bien définir ses objectifs pour ajuster ses placements à court, moyen ou long terme.
Lire (4 min.)