Tikehau Capital soutient la création de Ring Capital

Ring Capital est une société de capital-investissement spécialisée dans le financement des entreprises technologiques et numériques, fondée en 2017 par Geoffroy Bragadir et Nicolas Celier.

Également soutenue par AG2R La Mondiale, BPI France, Bred et Danone, la société lance ses activités avec une capacité d’investissement de plus de 140 millions d’euros pour faire émerger les futurs leaders européens du numérique, aux côtés des entrepreneurs à fort potentiel.

Ring Capital pourra prendre des participations minoritaires en investissant des montants de 1 à 15 millions d’euros, seul ou en co-investissement mais pourra aussi participer à des augmentations de capital et à des rachats de parts de fondateurs et d’actionnaires historiques.

La société a pour ambition d’intégrer une quinzaine d’entreprises à son portefeuille d’ici fin 2021 et a déjà finalisé un investissement dans une start-up tech mature (« scale-up »), et deux autres opérations sont en cours de finalisation.

L’équipe d’investissement dirigée par Nicolas Celier, investisseur depuis plus de 20 ans auprès des startups françaises, et Geoffroy Bragadir, entrepreneur puis investisseur, est composée d’experts du capital-investissement avec de solides compétences opérationnelles dans l’univers des technologies.

Tikehau Capital est l’un des principaux investisseurs de Ring Capital et à ce titre contribuera à la gouvernance en siégeant à plusieurs comités.

Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Entrepreneur Venture

La société commercialise une gamme de produits investis pour une large part dans les obligations convertibles. Il s’agit de portefeuilles FIP et également d’un FCP dédié à la clientèle institutionnelle.

L’offre d’une gestion sous mandats constitue une activité également agréée et s’adresse notamment à la clientèle privée.

Forte de plus de 517 millions d'euros d’actifs gérés, la société a financé plus de 150 entreprises.

Avec ses 21 collaborateurs, Entrepreneur Venture s’appuie sur une Direction du développement et une équipe commerciale. La société est notamment composée d’une équipe de 12 analystes.

Sous la responsabilité de ses dirigeants, l’entreprise a renforcé les pôles RCCI et risques par l’intervention d’un prestataire externe.

Lire (1 min.)

Luc Maruenda, David Charlet, Stéphane Fantuz : Quels leviers pour le non-coté en 2018 ?

Avec la suppression de l'ISF PME, les acteurs du Private Equity sont fragilisés. Ce dispositif collectait pas moins de 500 millions d'euros par an au bénéfice des PME. Comment compenser ce manque à gagner ? Si les pistes existent (unités de compte, IR déplafonné, FCPI, FIP...), les freins sont tout aussi nombreux. 

Luc Maruenda, membre de l'AFIC (l'Association Française des Investisseurs pour la Croissance) et partner chez Idinvest Partners, David Charlet, Président de l'Anacofi, et Stéphane Fantuz, Président de la CNCIF, livrent leurs sentiments quant à l'avenir du non coté. 
Voir (<3 min.)

Vers une démocratisation du marché non coté

Clément Francomme
Encore à la marge de la masse des investissements, le non coté pourrait bien voir d’ici peu la donne changer. En cause, l’essor des plateformes de crowdequity accompagné d’une accessibilité aux projets d’investissement facilitée par les nouvelles technologies.
Lire (3 min.)

BGL BNP Paribas en passe de racheter ABN AMRO Bank (Luxembourg) S.A.

BGL BNP Paribas cédera les activités d’ABN AMRO Life S.A. à Cardif Lux Vie immédiatement après l’acquisition. La transaction proposée, qui reste soumise à l‘accord des autorités de régulation compétentes, devrait être finalisée au troisième trimestre 2018.

 « Nous sommes un acteur de banque privée de premier plan dans le Nord-Ouest de l’Europe, et nous sommes actuellement en train d’investir dans nos activités sur nos marchés principaux et de les intégrer davantage afin de réaliser des économies d’échelle. La taille est un critère de plus en plus important pour pouvoir investir dans les collaborateurs et les systèmes. Au Luxembourg, nous ne sommes pas en mesure d’acquérir cette taille critique. Nous considérons dès lors que le transfert de nos activités de banque privée et d’assurance au Luxembourg vers BGL BNP Paribas est entièrement dans l’intérêt de nos clients », précise Pieter van Mierlo, CEO Private Banking d’ABN AMRO Bank.

« Nous nous réjouissons d’offrir notre expérience client de haut niveau à cette clientèle de banque privée. Ces clients auront accès à notre vaste réseau international et à l’expertise à la fois de notre métier de Wealth Management et du modèle intégré du groupe. Cette acquisition s’inscrit dans notre stratégie de croissance et nous permet de renforcer notre activité au Luxembourg et sur le marché global de la banque privée », conclut Vincent Lecomte, co-CEO de BNP Paribas Wealth Management.

Lire (1 min.)

Primonial crée une plateforme immobilière paneuropéenne au Luxembourg

En accélérant la mise en œuvre de son développement européen dans le domaine de l’Immobilier (15 Mds € d’actifs sous gestion), le groupe Primonial franchit une nouvelle étape. Cette plateforme luxembourgeoise a pour vocation d’offrir aux investisseurs, français et étrangers, une exposition géographique diversifiée en zone euro, tout en maintenant un niveau de sélectivité élevé dans les acquisitions immobilières.

La nouvelle entité développera une gestion dynamique des fonds en fonction des cycles immobiliers des différents marchés. Elle capitalisera dans un premier temps sur l’immobilier de santé, secteur dans lequel le Groupe occupe déjà une position dominante à l’échelle européenne.

Laurent Fléchet, Directeur Général Délégué du groupe Primonial, en charge de l’Immobilier, pilotera cette nouvelle activité au Luxembourg. Il s’appuiera sur l’expertise éprouvée et le fort développement des sociétés de gestion immobilières du groupe - Primonial REIM pour la France, AviaRent pour l’Allemagne et Codabel pour le Bénélux - ainsi que sur les sociétés de property management locales.

« Cette plateforme donnera aux investisseurs un accès privilégié au marché immobilier européen grâce à notre ancrage local, la capacité des équipes à sourcer les meilleurs produits sur leur marché et leur expertise en matière de gestion d’actifs », déclare-t-il. « C’est une étape importante dans la stratégie d’internationalisation de l’offre Primonial, qui viendra encore s’enrichir avec le closing de l’opération avec La Financière de L’Echiquier fin février», complète Stéphane Vidal, Président du groupe.

 
Lire (1 min.)

Demeter lance un fonds dédié aux startups smart city et smart energy

Un premier investissement vient d’être réalisé pour accompagner le développement de la société Energie IP qui a créé une solution innovante pour la gestion de bâtiments intelligents.

Demeter, société de capital-investissement leader en Europe dans la transition énergétique et l’environnement, annonce le lancement d’un nouveau fonds de capital-innovation. Ce fonds permettra d’accompagner spécifiquement la croissance de jeunes sociétés innovantes actives dans les domaines de la smart city et de la smart energy, deux secteurs en profonde transformation et propices à l’émergence de nouveaux champions.

Un premier closing regroupe déjà quinze souscripteurs français et étrangers dont notamment le Fonds National d’Amorçage (FNA), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Parmi les autres souscripteurs aux profils variés figurent non seulement des investisseurs institutionnels à la recherche de projets à fort potentiel de création de valeur, mais également des industriels et pour la première fois des entreprises de taille intermédiaire, acteurs désireux de participer dès le début à l’émergence de nouvelles technologies et de business models innovants. Plusieurs d’entre eux sont de nouveaux souscripteurs aux fonds Demeter et rejoignent ainsi la base existante composée de quarante institutionnels et de trente industriels du secteur.

Un second closing réunissant de nouveaux investisseurs pourrait porter la taille du fonds à 70 millions d’euros dans les tous prochains mois. Au travers de ce fonds, Demeter va financer et accompagner sur le long terme 15 à 20 startups innovantes européennes basées en France, en Espagne ou en Allemagne, pays dans lesquels le groupe bénéficie d’une implantation. Ces entreprises bénéficieront au démarrage de montants unitaires d’investissement proches de 1 million d’euros qui pourront progressivement atteindre jusqu’à 5 millions d’euros selon l’évolution de leurs besoins de financement.

Un premier investissement d'un million d’euros au capital de la société Energie IP a déjà été réalisé. Cette jeune société rend les bâtiments tertiaires nativement intelligents, connectés et évolutifs grâce à une infrastructure unique pour la gestion des données et l’alimentation électrique des équipements. À partir de sa plateforme ouverte, de nouveaux services peuvent être proposés pour plus de confort, de sécurité et de sobriété énergétique. Implantée dans le 11ème arrondissement de Paris, Energie IP a été créée en 2015 et emploie 4 collaborateurs. Elle a démarré la commercialisation de sa solution en 2017 au travers de POC avec EDF et Bouygues Construction et s’apprête à signer son premier contrat pour un bâtiment de 20 000 m2 qui sortira de terre en 2018.

« Le lancement de notre nouveau fonds témoigne de la prise de conscience aigüe des investisseurs et des industriels quant aux perspectives de croissance soutenue et durable de projets qui répondent aux défis du changement climatique. Il traduit également leur souhait de contribuer au financement de ces solutions innovantes pour accélérer la transition énergétique et écologique en Europe. » déclare Stéphane Villecroze, Managing Partner de Demeter Partners.

Deux autres fonds d’investissement seront lancés en 2018 : l’un dédié aux startups du secteur de l’« AgriTech », l’autre aux PME et ETI en forte croissance. Sous réserve de l’accord de l’Autorité des Marchés Financiers, l’ensemble des équipes de capital-innovation sera regroupé au sein de Demeter Ventures (ex Emertec Gestion).

Lire (3 min.)

Allianz France et Bpifrance annoncent le lancement du fonds AFI IV

Allianz France et Bpifrance unissent une nouvelle fois leur force au service des entreprises françaises. La stratégie du nouveau fonds AFI IV, géré par Idinvest Partners, sera d’identifier et de sélectionner les fonds de capital investissement dont l’objectif est de financer et d’accompagner des sociétés françaises jeunes et innovantes pour les aider à se développer. AFI IV réalisera majoritairement des opérations en primaire ainsi que de façon plus limitée des opérations en secondaire et en co-investissement direct.

Pour Matthias Seewald, membre du Comité Exécutif d’Allianz France, en charge des Investissements, « le lancement de ce fonds est la concrétisation d’un travail de collaboration efficace entre Allianz France et deux de ses partenaires majeurs que sont Bpifrance et Idinvest. Nous nous réjouissons de pouvoir contribuer de manière significative à la création et au développement d’entreprises françaises quel que soit leur secteur d’activité ».

« L’initiative que nous menons avec Allianz France aujourd’hui prolonge la mobilisation générale au service des PME de croissance initiée dans le cadre du partenariat France Investissement Assureurs en 2012. C’est une excellente nouvelle pour la croissance des entreprises non cotées qui veulent être accompagnées vers l’international et le développement de l’innovation », complète Nicolas Dufourcq, Directeur Général de Bpifrance,

« Les PME financées à travers ce programme sont un véritable moteur de la croissance et de l'emploi. Il est essentiel de les soutenir afin qu’elles deviennent des entreprises européennes voire mondiales, compétitives et/ou leaders sur leur marché. Idinvest est heureux d’accompagner de nouveau Allianz France et Bpifrance dans ce fonds de 4ème génération et de continuer ainsi à soutenir activement le programme France Investissement depuis son lancement en 2007 », déclare Christophe Bavière, Président d’Idinvest Partners.

Le fonds AFI IV s’inscrit dans le cadre du partenariat France Investissement Assureurs.

Lire (2 min.)

Assurance-vie : naissance du premier véhicule en capital investissement

« Face à un environnement durablement impacté par un contexte de taux bas, qui affecte en particulier le rendement des contrats en fonds euros, le capital investissement, qui fait partie intégrante de la stratégie des épargnants dans d’autres pays, est une solution bien adaptée pour les besoins de nos clients avertis. Ces derniers expriment depuis longtemps le souhait d’accéder à cette classe d’actif de long terme au travers d’unités de compte et à l’intérieur de leur contrat d’assurance vie existant »  précise Olivier Mariée, Directeur des activités épargne et Wealth Management d’AXA France.

Article 137 de la Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques d’août 2015.

Cet article vise le principal vecteur d’épargne longue en France, l’assurance vie. Il permet l’investissement en capital investissement, tout en restant à l’intérieur de l’enveloppe de l’assurance-vie ou capitalisation. Pour répondre au besoin de liquidité, les souscripteurs peuvent bénéficier de la remise en titres en cas de demande de rachat ou de décès (article 137 de la Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques d’août 2015).

NextStage Croissance est disponible au sein des contrats d’AXA Gestion Privée (Amadéo, Amadéo Excellence, Patrimoine Asset Management et Patrimoine Asset Management Excellence) et d’AXA THEMA (Coralis Sélection). AXA France propose désormais à ses clients de combiner la souplesse de l’assurance vie et la recherche de performance (non garantie) de long terme des PME et des ETI de croissance.

« C’est une étape essentielle pour l’orientation de l’épargne longue des français dans l’économie réelle, les PME et les ETI de croissance. Les entrepreneurs de talents ont plus que jamais besoin d’un capital patience renforcé, pour devenir les champions de leurs marchés, réussir leur processus d’intégration de l’innovation, leur développement à l’international et leurs opérations de croissance externe. Il est clé d’accompagner les Entreprises de Taille Moyenne, le « French Mittelstand », qui représentent le vecteur le plus efficace pour créer des emplois, de la croissance et de la compétitivité, comme l’illustre le rôle central des entreprises du Mittelstand dans le succès économique de l’Allemagne » souligne Grégoire Sentilhes, Président de NextStage AM.

Lire (2 min.)