Immobilier locatif logistique : un été calme

JLL — Jones Lang LaSalle, conseil en immobilier d’entreprise — publie ce mercredi 15 octobre une note sur le marché locatif logistique en France au 3e trimestre 2019. D’après ce document, l’activité du marché français des entrepôts de plus de 10 000 m2 n’a pas connu de regain de dynamisme cet été. Le secteur a enregistré un dynamisme record en début d'année, suivi d'un 2e trimestre plus terne. JLL compte 560 000 m2 de demande placée via une vingtaine de transactions au 3e trimestre. Fin septembre, 2 027 000 m2 d’entrepôts de plus de 10 000 m2 ont été commercialisés sur le territoire.

Prestataires logistiques et chargeurs

« Avec 2 millions de m2 placés ces 9 derniers mois, le marché logistique français accuse un léger retard au regard des volumes observés à date ces trois dernières années. Néanmoins, si l’on s’intéresse à une plus longue période et que l’on considère la moyenne observée depuis 2011, le niveau d’activité est supérieur de 8 %. Si l’on déplore un manque de clé-en-main XXL et un nombre de signatures moindre, la taille moyenne des transactions permet à la demande placée d’afficher un niveau convenable. Nous observons une augmentation de 7 % du panier moyen par rapport à l’an passé », commente Jean-Marie Guillet, Directeur Logistique JLL France.

Après la signature d’Easydis intervenue plus tôt dans l’année pour 76 500 m2 à Corbas (métropole de Lyon), d’autres transactions d’envergure ont été actées. C’est le cas par exemple de la chaîne de magasin Stokomani qui se fait construire son nouvel entrepôt de 72 000 m2 dans la commune de Venette (Oise). Le logisticien Mediaco Vrac renforce quant à lui sa présence en région marseillaise, avec l’acquisition en compte propre d’un entrepôt de 68 000 m2. Prestataires logistiques (48 % des volumes) et chargeurs (52 %) présentent par ailleurs un niveau d’activité relativement similaire.

Quid des marchés secondaires ?

Les marchés secondaires situés en bordure de la dorsale continuent de faire preuve d’attractivité. Ils captent 6 des 10 plus grandes transactions enregistrées en 2019. En termes de m2 commercialisés, JLL observe une parité quasi-totale, avec 49 % des volumes comptabilisés hors dorsale.

Lire (2 min.)

JLL lance une offre de service dédiée aux investisseurs privés

JLL — Jones Lang LaSalle, conseil en immobilier d’entreprise — annonce ce mardi 18 juin le lancement de son offre « Investisseurs privés ». Ce produit s'adresse à des personnes physiques qui placent leurs propres capitaux ; à des structures non institutionnalisées / professionnalisées qui ne disposent pas des outils pour gérer leurs actifs immobiliers ; ou à des fortunes à la recherche d’une diversification de leur portefeuille de placements.

A l'échelle mondiale, la France est le 5e pays qui compte le plus de millionnaires. 50 000 Français détiennent un patrimoine supérieur à 7,5 millions d’euros, et 5 000 possèdent une fortune qui s’élève à plus de 40 millions d’euros. Pour ces Français fortunés, l’immobilier constitue le socle d'un patrimoine d’envergure, gage de sécurité et souvent de transmission.

Donner un accès direct à l'immobilier d'entreprise

Les investisseurs privés représentent 15 % du marché, soit un volume de transactions de l’ordre de 2,7 milliards d’euros. « Nous fournissons à nos clients privés les codes d’entrée à l’écosystème de l’immobilier d’entreprise. Il s’agit de les faire bénéficier d’un accès direct à l’ensemble des opportunités d’investissement sur le marché de l’immobilier, quel que soit l’actif », explique Vincent Delattre, Directeur Investisseurs privés et Investissement en régions & logistique France.

« Toute notre palette de services permet de répondre à de nombreuses problématiques que peut avoir un investisseur privé (...) Nous comptons d’ailleurs déjà à notre actif de nombreux partenariats. Nous sommes mandatés sur la vente d’actifs de valeurs très diverses, allant de 1 à 250 millions d’euros », ajoute Vincent Delattre. L'offre « Investisseurs privés » de JLL est disponible sur toutes les typologies d’actifs, à Paris et en région. Elle mobilise aujourd'hui 40 collaborateurs.

Lire (2 min.)

JLL France annonce 2 nominations dans son service investissement logistique et industriel

JLL France — filiale du groupe JLL — annonce ce jeudi 13 juin deux nominations en interne. JLL France accueille un Responsable de la Business Line Logistique et Industrielle, ainsi qu'un nouveau Directeur Adjoint. Dans le détail, JLL — Jones Lang LaSalle, conseil en immobilier d’entreprise — figure dans le classement Fortune 500. La société américaine revendique chiffre d'affaires de 16,3 milliards de dollars. JLL emploie près de 90 000 collaborateurs dans plus de 80 pays.

Un marché de l'investissement logistique en pleine croissance

Basé à Paris, Simon-Pierre Richard prend ses fonctions au sein du Département Investissement, sous la responsabilité de Vincent Delattre. Il travaillera en étroite collaboration avec Pierre de Montbeillard, nommé Directeur Adjoint. Le service investissement logistique et industriel compte aujourd'hui 4 collaborateurs, et bientôt un cinquième consultant.

Le marché de l'investissement logistique connaît une forte croissance. En 2019, les volumes transactés devraient dépasser le record de 2,7 Mds€ établi l'an dernier. L’équipe gère déjà plus de 960 M€ d’actifs en cours de due diligence, ou sous compromis pour 2019. Ces chiffres confirment l’exceptionnelle attractivité des actifs logistiques et industriels auprès des investisseurs.

Focus sur Simon-Pierre Richard et Pierre de Montbeillard

Simon-Pierre Richard bénéficie de près de 10 ans d’expérience en immobilier logistique et industriel. Il rejoint JLL en 2018, après avoir travaillé pendant 8 ans chez AEW en tant qu’Asset Manager et Directeur d’investissements industriels. Cette expérience lui a notamment permis acquérir pour le compte de différents clients plus de 850 M€ d’actifs.

Pierre de Montbeillard est basé à Lyon. Il a rejoint JLL en 2015, après une expérience de 4 années en expertise. Pierre de Montbeillard affiche une grande expérience, tant sur la vente unitaire d’actifs logistiques que sur la vente de portefeuilles.

Lire (2 min.)