Bertrand Tourmente - Althos Patrimoine

Gérant-Associé

Private Equity : un placement pour optimiser son épargne et relancer l’économie locale

Bertrand Tourmente
Dans un environnement de forte volatilité des marchés financiers et un secteur immobilier fragilisé, le Private Equity ou capital-investissement constitue une sérieuse opportunité d’investissement pour tout épargnant. Malgré la crise actuelle, le non-côté offre à la fois une source de diversification des placements et des rendements particulièrement attractifs. En investissant dans des PME locales, ce type d’investissement permet surtout de participer activement à la relance de l’économie française.
Lire (6 min.)

Assurance vie : une seconde jeunesse grâce au capital-investissement

Bertrand Tourmente
Dans un contexte d’érosion des rendements du fonds en euros, les épargnants se doivent d’arbitrer massivement leur contrat d’assurance vie et d'orienter leur capital vers davantage d’unités de compte (UC). Grâce à la récente loi PACTE, les fonds de capital-investissement s’invitent désormais très largement dans l’assurance vie. Des véhicules d’investissement que les épargnants seraient bien inspirés de privilégier tant pour diversifier leur contrat que pour redonner un nouveau souffle à leur rendement financier.
Lire (5 min.)

Assurance vie : 2020 sera l’année du capital-investissement

Bertrand Tourmente
Après une année 2019 marquée par des performances sur les marchés actions, les épargnants vont devoir se montrer plus sélectifs et optimiser la diversification de leurs placements. Le maintien des taux d’intérêts à des niveaux historiquement bas, voire négatifs, milite pour rester à l’écart des produits obligataires. A l’inverse, la récente Loi PACTE devrait permettre au non-coté de prendre une place croissante dans l’assurance vie des Français. Tour d’horizon des placements à privilégier et à éviter en 2020.
Lire (6 min.)

Faciliter le transfert de l’assurance-vie pour redynamiser le financement de l’économie

Bertrand Tourmente
En adoptant un amendement sur la transférabilité de l’assurance-vie d’une compagnie à l’autre, le Sénat a remis sur le devant de la scène un sujet crucial pour le marché français de l’épargne. Cette mesure permettrait à la fois de dynamiser l’épargne des Français et d’améliorer le financement de l’économie réelle.
Lire (5 min.)

L’AMF met en garde le public contre la société Vuelex

Suite à des signalements d’épargnants, l’Autorité des marchés financiers (AMF) alerte le public ce lundi 26 octobre contre les activités de la société Vuelex qui propose sur son site internet des services d’investissement et des prestations de conseil en investissements financiers (CIF) sur le territoire français sans y être autorisée.  

Vuelex propose aux particuliers de la gestion conseillée et de la gestion sous mandat. Or, l’AMF précise que la société ne dispose d’aucun des statuts légaux l’autorisant à proposer aux investisseurs sur le territoire français des prestations de CIF ou de gestion de portefeuille pour compte de tiers, pas plus qu’un autre service d’investissement.

Règles de vigilance

L’AMF recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations des personnes se réclamant de cette entité et de ne pas les relayer auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit. D’une manière générale, l’AMF invite les épargnants à appliquer des règles de vigilance avant tout investissement :

  • aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé ;
  • obtenez un socle minimal d’informations sur les sociétés ou intermédiaires qui vous proposent le produit (identité sociale, pays d’établissement, responsabilité civile, règles d’organisation, etc.) ;
  • n’investissez que dans ce que vous comprenez ;
  • posez-vous la question de savoir comment est réalisée la valorisation du produit proposé (prix d’achat ou prix de vente), renseignez-vous précisément sur les modalités de revente du produit et les délais liés, notamment dans le cas où le produit investit dans une classe d’actifs peu liquide. 
Lire (2 min.)

Unibail-Rodamco-Westfield : Amiral Gestion soutient le plan Refocus not Reset

Amiral Gestion — société de gestion active indépendante, détenue par ses salariés — annonce ce lundi 26 octobre soutenir le plan « Refocus not Reset » présenté par Léon Bressler et Xavier Niel. A ce titre, la société de gestion exercera ses droits de vote lors de l’Assemblée Générale Mixte du 10 novembre 2020 en votant […]

Amiral Gestion — société de gestion active indépendante, détenue par ses salariés — annonce ce lundi 26 octobre soutenir le plan « Refocus not Reset » présenté par Léon Bressler et Xavier Niel. A ce titre, la société de gestion exercera ses droits de vote lors de l’Assemblée Générale Mixte du 10 novembre 2020 en votant :

  • Pour la nomination de Léon Bressler, Susana Gallardo et Xavier Niel au Conseil de surveillance ;
  • Contre l’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros.

0,54 % du capital d'URW

Amiral Gestion détient à ce jour 746 370 actions Unibail-Rodamco-Westfield (URW), qui représentent 0,54 % du capital. Du point de vue d’Amiral Gestion :

  • une bonne gouvernance nécessite que siègent au Conseil de la société des membres qui ont investi des capitaux significatifs dans l’entreprise et pas uniquement des indépendants.
  • la situation financière saine de la société — aussi bien en termes de solvabilité que de liquidité — ne justifie aucunement l’émission de nouvelles actions en pleine crise sanitaire avec une décote massive sur l’actif net.
Lire (1 min.)

Diversifiez vos placements avec le private equity

Bertrand Tourmente
Les particuliers ont tout intérêt à diversifier leurs placements en se tournant vers le private equity, dans un environnement où le risque de remontée des taux pourrait pénaliser simultanément les marchés obligataires et les marchés actions.
Lire (4 min.)

Loi Pacte : attention à ne pas s’enthousiasmer trop vite !

Bertrand Tourmente
Le projet de loi Pacte a été présenté lundi 18 juin en conseil des ministres. Pour les épargnants, ce projet contient plusieurs avancées positives, mais rien n’est joué à ce stade. Quelques améliorations sont par ailleurs souhaitables avant l’adoption définitive de cette loi.
Lire (3 min.)