Jean-François Charrier - Fiducial Gérance : les petits actifs dégagent de meilleurs rendements

À l'occasion de la Convention ANACOFI 2019, Jean-François Charrier, Directeur du Développement chez Fiducial Gérance, nous présente son actualité.

Voir (<5 min.)

Jean-Luc Bel - SoGenial : « Cœur de Régions donne la parole aux particuliers »

À l'occasion de la Convention ANACOFI 2019, Jean-Luc Bel, Directeur Commercial & Partenariat chez SoGenial, nous présente son actualité.

Voir (<3 min.)

CBRE : les investisseurs internationaux plébiscitent l’immobilier résidentiel

CBRE — acteur mondial du conseil en immobilier d’entreprise — présente ce mercredi 20 mars les principaux enseignements de son enquête annuelle « Investors Intentions Survey » (en anglais) sur les perspectives d’investissements de ses clients en 2019. L'enquête a été réalisée entre novembre 2018 et janvier 2019, auprès d'un panel de plus de 900 investisseurs répartis dans le monde entier.

L'attractivité du marché de l'immobilier résidentiel

Après deux années record, l’incertitude économique domine les intentions d’investissements en 2019. Plus d'un investisseur sur trois (36 %) prévoit d’investir moins que l’année dernière, contre seulement un sur dix (12 %) en 2018. Les prix élevés et la disponibilité limitée des actifs restent les deux principaux freins à l’investissement immobilier, notamment en Europe. Dans le détail, 58 % des investisseurs citent le niveau élevé des prix comme le principal obstacle à l'acquisition d'actifs immobiliers.

Seuls 12 % des investisseurs s’attendent à une croissance de la valeur en capital en 2019, contre 37 % en 2016. Cependant, l’immobilier industriel et logistique et les classes d’actifs alternatives restent des marchés attractifs. Pour 27 % des investisseurs, le marché de l’immobilier résidentiel est le plus attractif.  Pour la 1ère fois, ce marché se classe 2devant l’immobilier de bureau (26 %) et derrière l’immobilier industriel et logistique (29 %).

Différentes stratégies face au ralentissement économique

Le ralentissement économique mondial est désormais tangible, que ce soit aux États-Unis, en Chine ou en Europe. Les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par la perspective d’une crise économique mondiale. Contrairement aux Amériques et à l’Asie, la région EMEA — Europe, Moyen-Orient et Afrique — affiche des motivations d’investissement plus défensives, en recherche de diversification et d’un revenu pérenne.

Les fondamentaux immobiliers restent toutefois solides : niveau d’endettement sous contrôle, pas de hausse significative à court terme des taux et relative abondance des capitaux. C’est pourquoi l’immobilier devrait jouer son rôle d’amortisseur en cas de choc externe.

Lire (3 min.)

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Dans le cadre de son développement, le groupe Keys Asset Management a annoncé le 15 mars dernier la nomination de deux nouveaux collaborateurs. Ils rejoignent la filiale française Keys REIM, afin de contribuer à la mise en œuvre des stratégies Core et Core+. « Ces renforts s’insèrent dans le cadre d’une évolution de notre organisation, afin de nous adapter au cycle de marché et répondre aux besoins grandissants de nos clients », explique Pierre Mattei, Président de Keys REIM.

Focus sur les parcours de Vincent Evenou et de Simon Gauchot

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Vincent Evenou (36 ans) est diplômé de Kedge Business School Bordeaux, membre de la RICS et certifié AMF. Il bénéficie de 13 ans d'expérience acquises successivement chez CBRE Investors comme Asset manager commerce, Ciloger comme responsable des investissements, puis Groupama Immobilier comme Asset manager senior en charge de plusieurs restructurations immobilières, notamment le projet du 150 Avenue des Champs Elysées.

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Simon Gauchot (41 ans) est diplômé de l’ISG. Il bénéficie de plus de 15 années d’expérience dans les métiers de l’immobilier. Simon Gauchot a notamment travaillé chez BNP, JLL et Eurosic. Son parcours lui a permis d'acquérir une culture de la transaction, notamment sur des opérations à création de valeur.

Lire (2 min.)

LBO : Andera Partners cède sa participation dans le Groupe Scalian, et réinvestit aux côtés de Cobepa

Le FPCI Winch Capital 3 — géré par l’équipe Mid Cap d’Andera Partners — annonce ce jeudi 21 mars céder sa participation dans le Groupe Scalian, société de conseil spécialisée dans les systèmes numériques et le management de la performance. Winch Capital 4 réinvestit dans le cadre de cette opération. Cette cession prend place dans le cadre d’une opération de LBO organisée par Cobepa et l’équipe de management conduite par Yvan Chabanne. Il s’agit de la 5e cession de Winch Capital 3. C'est aussi la 2e en 2019, sur un portefeuille constitué de 18 participations.

Un changement d'échelle réussi en 4 ans

En 2015, le fonds Winch Capital 3 a racheté le Groupe Scalian auprès de son fondateur, dans le cadre d’une opération de MBI conduite par Yvan Chabanne et plusieurs dirigeants du groupe. Cet investissement illustre parfaitement la stratégie d’investissement des fonds Winch Capital : opération primaire, sourcing propriétaire et transformation de l’entreprise. Le Groupe Scalian a ainsi changé d’échelle en 4 ans, une transformation qui s'est réalisée en plusieurs étapes-clés :

  • Une nouvelle gouvernance mise en place dans le cadre d’une transition managériale réussie. Cette opération de MBI a été organisée avec et autour d’Yvan Chabanne — ancien DGA d’Altran — pour qui Scalian était la première expérience entrepreneuriale directe, et de 4 dirigeants qui devenaient actionnaires du groupe. Il s'agissait de Jean-Charles De Borda, Stéphane Garo, Christophe Reybert et Jean-Manuel Silva. Progressivement, cette équipe de management a augmenté sa participation au capital et ce sont plus de 30 autres cadres-clés du groupe qui les ont rejoints dans l’actionnariat de Scalian, diffusant ainsi une nouvelle culture entrepreneuriale .
  • Une forte dynamisation de la croissance organique du groupe, conduite grâce à une nouvelle stratégie commerciale et RH : recrutement d’une DRH Groupe — Caroline Nancy — et création d’un siège parisien pour attirer les talents et prendre des parts de marché en Ile-de-France — qui s’est traduite par une croissance de plus de 20 % par an entre 2015 et 2018 à périmètre constant ;
  • Deux opérations de croissance externe réussies — rachat d’Alyotech en 2016 et CMT+ en 2017 — qui ont permis au pôle Digital Systems d’atteindre une taille critique et à la division Operations Performance d’acquérir une nouvelle brique de compétences ;
  • Une structuration financière du groupe pour accompagner sa croissance, avec le recrutement d’un CFO — David Capdaspe-Lagangue — et un partenariat noué en 2017 avec LGT — associé à Idinvest — pour financer le développement rapide du groupe ;

Un nouveau cap pour le Groupe

Ce changement d’échelle s’est ainsi traduit par une croissance du chiffre d’affaires de 69 M€ à 220 M€ depuis 2015, par une internationalisation réussie et par des effectifs qui sont passés de 950 à 2600 personnes en 4 ans. En 2018, le management a fixé un nouveau cap pour la période 2019-2024, avec un objectif de 500 M€ de chiffre d’affaires.

Dans ce contexte, Andera et le management ont confié un mandat à Natixis Partners pour identifier un nouveau partenaire financier, capable d’accompagner ce nouveau cycle de développement. Cobepa prend ainsi une participation majoritaire dans le Groupe pour l’accompagner dans sa croissance externe et l’accélération de son internationalisation.

Lire (4 min.)

L’ANACOFI, la CNCIF et La Compagnie des CGPI lancent une campagne de promotion du métier de CGP

L'Association Nationale des Conseils Financier (ANACOFI), la Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers (CNCIF), et La Compagnie des CGPI annoncent ce vendredi 22 mars le lancement d'un plan de communication commun — en complément de leurs actions propres — pour mieux faire connaître le métier de Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP). Si elles le souhaitent, d'autres organisations pourront se joindre ultérieurement à l'opération.

La campagne cross-canal poursuit 3 objectifs

La campagne cross-canal ciblera les épargnants particuliers — qui sont amenés à consulter le CGP pour leur patrimoine individuel familial — mais aussi aux chefs d'entreprises qui souhaitent valoriser leur patrimoine professionnel. Cette action fait suite à une demande largement relayée par les CGP au cours de la dernière Convention Patrimonia, qui s'est tenue à Lyon en septembre dernier. L'objectif poursuivi est triple :

  • faire connaître davantage le métier ;
  • faire apprécier sa dimension forte en matière de conseil ;
  • démontrer qu'un accompagnement dans la gestion et l'optimisation du patrimoine s'adresse au plus grand nombre ;
Lire (2 min.)

Horizon AM annonce une prise de participation dans un projet immobilier à Saint-Witz réalisé par ELGEA

La société de gestion Horizon AM — spécialisée dans le financement projets de réhabilitation, de transformation et de promotion immobilière — a annoncé ce vendredi 15 mars sa prise de participation dans une nouvelle opération située à Saint-Witz (Val-d'Oise) en partenariat avec ELGEA.

Il s'agit du premier projet immobilier dans lequel le fonds Performance Pierre 4 est investi. Ce fonds d’investissement alternatif (FIA) est ouvert à la souscription jusqu'au 13 juin prochain. Avec un objectif de collecte de 20 millions d’euros, le fonds sera prochainement investi sur d’autres projets semblables, en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

33 appartements livrés à un bailleur social

Le nouvel investissement se situe dans un quartier résidentiel du centre-ville. Proche de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, du centre commercial Aéroville et du Parc Astérix, Saint-Witz est accessible depuis Paris en 20 minutes via le RER D.

L’opération inclut 33 appartements livrés à un bailleur social du groupe Action Logement. Le bâtiment sera construit selon les dernières normes environnementales et de construction, en privilégiant des matériaux durables, afin de réduire les coûts énergétiques.

Ce projet est réalisé en partenariat avec ELGEA, spécialiste de la construction et de la promotion. Son offre s'adresse aux primo-accédants dont les revenus sont trop faibles pour acquérir un bien immobilier aux prix du marché, mais trop élevés pour bénéficier d'un logement social. ELGEA vise surtout les jeunes couples qui travaillent à Paris ou sa périphérie, et qui désirent fonder une famille.

Un objectif de marge brute de 10 % à 15 %

Le fonds Performance Pierre 4 — qui vise à délivrer pour les investisseurs un rendement annuel de 6 % net de frais de gestion — participe au financement de ce projet. Ce véhicule participera également dans les prochaines semaines au financement de 8 opérations similaires, en partenariat avec ELGEA.

Ces programmes de construction de logements neufs et de réhabilitation, à forte dimension socialement responsable, seront situés en Île-de-France (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Val-d'Oise) et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Marseille, Aix-en-Provence).

Au total, les neufs projets financés par le fonds Performance Pierre 4 permettront la construction de 250 lots pour une surface totale de 14 358 m2. Dans le détail, 85 % des lots ont déjà été commercialisés auprès des acheteurs finaux. L’objectif de marge brute pour le fonds se situe entre 10 % et 15 %.

Lire (3 min.)

Swiss Life AM lance un nouveau fonds hôtelier européen pour les investisseurs institutionnels internationaux

Swiss Life Asset Managers (AM) a annoncé le 12 mars dernier le lancement d'un nouveau fonds, baptisé « Swiss Life REF (LUX) European Hotel Fund S.A., SICAF-SIF ». Destiné aux investisseurs institutionnels internationaux, ce véhicule vise un encours d'1 milliard d'euros. Il a obtenu l'agrément de l'autorité luxembourgeoise du marché (CSSF) et des autorités de tutelle locales, dont l'AMF en France.

Le fonds est géré par Swiss Life Fund Management (LUX) SA et conseillé par le centre de compétences hôtellerie de Swiss Life AM à Paris (Swiss Life REIM France). Il sera dédié à l'hôtellerie de 3 et 4 étoiles dans les métropoles européennes dynamiques, avec un endettement cible de 40 %.

Constituer un portefeuille hôtelier européen

Le fonds prévoit de constituer un portefeuille européen. Il ciblera les principaux marchés hôteliers du Vieux Continent comme la France, l'Allemagne et les Pays-Bas, ainsi que le sud de l'Europe, qui offre un fort potentiel de croissance du revenu moyen par chambre disponible (RevPAR). Objectif, sélectionner les actifs qui répondent à la demande des voyageurs soucieux de leur budget, avec des attentes élevées en termes de rapport qualité-prix.

Swiss Life AM dispose d'un total de 79 hôtels, soit plus de 1,4 milliard d'euros d'actifs sous gestion au 31 décembre 2018. Le groupe a acheté 17 hôtels ces 18 derniers mois. « C'est le quatrième fonds que nous avons lancé sur cette typologie d'actifs très appréciée de nos investisseurs. Ce fonds bénéficiera de l'expertise de Swiss Life Asset Managers en matière d'investissement hôtelier, de gestion d'actifs, de structuration et de recherche », précise Frédéric Bôl, CEO de Swiss Life AM France.

D'autres investissements devraient suivre en 2019

« Les modèles d'allocations d'actifs montrent l'intérêt d'une exposition sur le secteur hôtelier en Europe, notamment la diversification géographique et sectorielle, qui sont des éléments clés pour minimiser les risques. La France reste la première destination touristique en nombre de visiteurs, l'Espagne la plus populaire en termes de nuitées de loisir devant l'Italie. L'Allemagne offre un large spectre de villes où le tourisme d'affaires est synonyme de stabilité des revenus », détaille Béatrice Guedj, Directrice de la Recherche et de l'Innovation de Swiss Life REIM France.

« Ce fonds bénéficie déjà du soutien de Swiss Life en tant qu'investisseur puisque deux hôtels situés à Munich et Düsseldorf devraient être apportés courant 2019. Par ailleurs, un sourcing très actif en Europe nous a permis de nous positionner, à la fin de l'année dernière, sur l'acquisition de deux hôtels situés dans le centre-ville de Lisbonne. D'autres investissements devraient suivre en 2019 car nous continuons à chercher des actifs de grande qualité », conclut Johanna Capoani, Responsable du Pôle Hôtels.

Lire (3 min.)

Pyramides de la Gestion 2019 : Norma Capital reçoit le prix de l’innovation pour sa SCPI Fair Invest

Dans le cadre de l'édition 2019 des « Pyramides de la Gestion » — organisée par la rédaction d’Investissement Conseils — Norma Capital a reçu ce mardi 12 mars le Prix de l’Innovation, dans la catégorie Pierre Papier pour sa SCPI Fair Invest. Lancé en novembre 2018, ce véhicule favorise les activités socialement utiles, sans effet de levier.

Fair Invest se fixe deux objectifs principaux : favoriser les activités socialement utiles et réduire les consommations de fluides. Pour y parvenir, la SCPI améliore la qualité des immeubles et mène des opérations de sensibilisation auprès des locataires. Par ailleurs, Fair Invest n’a pas recours à la dette. La SCPI place l'usage des locaux qu'elle acquiert et gère au cœur de ses préoccupations patrimoniales.

Valoriser l'immobilier avec l'investissement socialement utile

La SCPI Fair Invest favorise les locataires dont les activités sont en lien avec des secteurs socialement utiles :

  • Le réseau associatif à but de promotion de la cohésion sociale ;
  • L'insertion à l'emploi ;
  • La promotion des énergies renouvelables ;
  • L'entraide sociale ;
  • La santé, le bien-être et la petite enfance ;

Fair Invest investit sur l’ensemble du territoire français dans des immeubles de bureaux, de commerces, ou d’activités tertiaires. L’objectif financier consiste à assurer du rendement tout en revalorisant les actifs immobiliers. « L’investissement socialement utile reste pour nous une priorité générationnelle fondée sur des critères environnementaux et sociaux, qui sont totalement applicables à l’immobilier tertiaire », explique Thibault Feuillet, Directeur Commercial et Associé chez Norma Capital.

Lire (2 min.)

SCPI : Foncia Pierre Gestion réouvre les souscriptions en capital variable pour Placement Pierre

Depuis le 5 mars 2019, la SCPI Placement Pierre est de nouveau accessible à la souscription. La société Foncia Pierre Gestion — spécialisée dans l’investissement en immobilier de bureaux et gérante du fonds — a pris cette décision à l'occasion de l'assemblée générale extraordinaire du 19 décembre dernier. Lors de cet événement, Placement Pierre a entériné son passage en capital variable, approuvé à 94 % des voix par les associés.

Dynamiser son développement et maîtriser la collecte

La SCPI réouvre ainsi son capital au prix de souscription de 350 euros par part. La commission de souscription de 9 % est comprise dans le prix de souscription. Ce changement de statut capitalistique apporte un nouvel élan à Placement Pierre, afin d'augmenter la distribution de ses parts et de dynamiser son développement, tout en maîtrisant la collecte.

La SCPI Placement Pierre se range parmi les meilleures SCPI de sa catégorie, avec un taux de distribution en 2018 de 4,73 % — contre 4,18 % en moyenne pour les autres SCPI de la même catégorie. Elle présente sur une période de 5 ans l’un des meilleurs taux de rendement interne du marché (TRI) avec 6,96 % et se classe ainsi en 7e position sur 67 SCPI.

Lire (1 min.)

Le Groupe Eres annonce l’entrée à son capital du fonds IK Investment Partners

Le Groupe Eres — spécialiste des produits d'épargne salariale — annonce ce jeudi 22 mars la signature d'un protocole d'accord pour l'entrée à son capital du fonds d'investissement IK Investment Partners, aux côtés de l'actionnaire existant Parquest Capital. Depuis 2007, le Groupe Eres s'est implanté sur le segment de l'épargne salariale, de l'actionnariat salarié et de l'épargne retraite. L'entreprise en pleine croissance représente désormais 2,3 milliards d'euros d'encours.

L'opération devrait permettre à IK Investment Partners de détenir la majorité du capital. Dans un esprit entrepreneurial, les fondateurs d'Eres conserveront une part significative du capital et les collaborateurs renforceront leur détention. La réalisation de la transaction reste soumise à l'obtention des autorisations nécessaires en matière règlementaire, et en particulier l'autorisation de l'Autorité des Marchés Financiers.

Maintenir son positionnement stratégique

« Accompagnement et conseil sur mesure, convergence entre l'épargne personnelle et professionnelle, développement du partage du profit et de l'épargne retraite par capitalisation, capacité à proposer des produits bancaires ou d'assurance, distribution grâce à un réseau fort de 3 000 partenaires spécialistes sont nos atouts pour les années à venir », a déclaré le Groupe Eres dans un communiqué officiel.

Suite au vote de la loi Pacte le 16 mars dernier, le Groupe Eres réaffirme sa volonté de maintenir son positionnement stratégique. Le nouveau soutien du fonds IK Investment Partners dans son capital devrait permettre au Groupe Eres de renforcer ses équipes et de poursuivre son développement dans le respect de son modèle d'architecture ouverte sans conflit d'intérêts.

Lire (2 min.)

Le Groupe APICIL devient majoritaire au capital de Roche-Brune AM

Le Groupe APICIL et Roche-Brune Asset Management (AM) ont signé ce lundi 18 mars un protocole d’accord, en vue de permettre à APICIL de prendre une position majoritaire au capital de Roche-Brune AM. Cette opération nécessite l'autorisation préalable de l'AMF. Elle s'inscrit dans le plan stratégique Défis 2020 d'APICIL, après la création en juillet 2018 d’APICIL Asset Management.

« Cette prise de participation permettra à notre Groupe d’être plus visible sur ce marché et de se positionner parmi les premières sociétés de gestion en France avec près de 10,5 milliards d’actifs sous gestion », explique Renaud Célié, Directeur général Adjoint du Groupe APICIL.

Mettre en œuvre une stratégie commune

Objectif pour le groupe, renforcer encore ses positions sur le métier de la gestion d’actifs. L’adossement de Roche-Brune AM au Groupe APICIL se traduira par la mise en œuvre d’une stratégie commune et la recherche de synergies entre les deux entités, notamment par :

  • L’accélération du développement France et hors France de Roche-Brune AM (en particulier au travers des fonds Actions Europe et Actions Zone Euro existants, de mandats et / ou fonds dédiés et de délégations de gestion) ;
  • L’atteinte d’une masse critique permettant d’accroitre le nombre de clients institutionnels ;
  • La conquête de mandats institutionnels de gré à gré ;
  • L’entretien de la recherche de l’outil propriétaire digital M.U.S.T. sous ses 4 dimensions (Fondamentale, Immatérielle, Risque et ESG) ;
  • Le développement sous une forme digitale de solutions de réplique de gestions actives à destination des gestions privées ;
  • Le renforcement d’expertises Actions existantes (Petites Capitalisations, thématiques).
Lire (2 min.)

Coworking : KKR et Tivoli Capital veulent développer de nouveaux lieux en région

KKR — gestionnaire d'actifs de carrure international — et Tivoli Capital — spécialiste marseillais de l'investissement immobilier — annoncent ce mardi 12 mars la signature d'un accord pour développer des immeubles de bureaux nouvelle génération dans les grandes villes de France. Objectif, s'imposer sur le marché français des nouveaux lieux de vie professionnels.

Le marché des lieux de travail alternatifs en France

Le marché du coworking et des Tiers-Lieux en France continue de se structurer. Né aux États-Unis il y a plus de 15 ans, le concept s'est pleinement épanoui à Londres, Amsterdam, Francfort ou Madrid. Ce marché connaît aussi une forte croissance en France, avec une hausse de + 80% entre 2016 et 2017 indique JLL. 

Ces dernières années sont marquées par une explosion de l’entrepreneuriat, un développement du travail en mode projet, une nomadisation des collaborateurs, et la volonté d’une meilleure harmonie entre vie professionnelle et vie personnelle. Dans le détail, 30 % des plus de 18 ans résidant en France se seraient engagés dans une dynamique entrepreneuriale, rapporte l’IEF 2018.

Proposer en région « le bureau idéal des années 2020 »

Tivoli Capital s'est bien implanté sur ce segment grâce au déploiement d’iLOV’iT. Ce centre de coworking et d'espaces de travail implanté à Marseille rassemble près de 3 700 m2 de bureaux privatifs, espaces partagés, salles de réunion et services associés au bien-être au travail. Tivoli Capital compte poursuivre sa forte croissance sur ce marché.

« Depuis l’origine nous souhaitons nous développer en région. Nous avons privilégié un vrai partenaire, KKR, capable de nous accompagner sur le développement de nos espaces et pas uniquement sur l’aspect financier (...) Notre vocation est de pouvoir proposer, dans toutes les grandes métropoles françaises, le bureau idéal des années 2020 », explique Guillaume Pellegrin, Fondateur de Tivoli Capital.

Lire (3 min.)

Etats-Unis : BrickVest clôture son premier FIA investi dans l’immobilier de prestige

BrickVest, spécialiste de l'immobilier en ligne basé à Londres, annonce ce mardi 12 mars la clôture finale de son premier fonds d'investissement alternatif (FIA) investi aux Etats-Unis. Le véhicule Harvest Investments 8 (“HV8”) se concentre sur des immeubles de prestige, avec pour actif sous-jacent est le futur hôtel Hilton. Ce bien estimé à 134,4 millions de dollars se situe sur l'emblématique Navy Pier de Chicago, dans l'Illinois.

L'attrait des actifs immobiliers commerciaux américains

L’opération découle du partenariat établi entre BrickVest et ACRON AG, l'un des principaux gestionnaires de biens immobiliers basés en Suisse, avec un volume de transactions d'environ 1,7 milliard de francs suisses. Harvest Investments 8 est le deuxième fonds investi avec ACRON AG. C'est aussi le premier fonds d’investissement alternatif de BrickVest qui offre à ses investisseurs une exposition sur le marché américain.  

Le mandat d'investissement initial de 15 millions d'euros a été entièrement souscrit en moins de 4 mois, sur la plateforme BrickVest et auprès du pool d'investisseurs d'ACRON AG. Ce succès révèle l'intérêt des investisseurs européens pour les actifs immobiliers commerciaux américains de classe institutionnelle. Le fonds a été distribué par BrickVest « Access », la plateforme d’investissement en ligne dédiée aux investisseurs professionnels individuels et aux Family Offices.

D'autres opportunités comparables dans les prochains mois

Le futur hôtel Hilton, actuellement en construction, ouvrira dans le courant de l’été 2019. Il compte 222 chambres, qui offrent une vue sur la ville de Chicago et le lac Michigan. L'hôtel abritera le plus grand bar et « roof top » restaurant d'Amérique, d'une superficie de 2 800 mètres carrés. Il est à ce jour le seul hôtel à être construit sur le Navy Pier de Chicago, qui attire plus de 9 millions de touristes par an.

« Le Navy Pier Hotel s'est avéré être un actif extrêmement recherché auprès des investisseurs (...) La vitesse à laquelle nous avons atteint la clôture finale a dépassé nos attentes (...) Grâce à notre partenariat avec ACRON AG, nous allons continuer de proposer à nos investisseurs de nouvelles opportunités d'investissement de ce type au cours des prochains mois », conclut Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest.

Lire (3 min.)