Grand Forum du Patrimoine 2019 : comment sélectionner un placement atypique dans l'immobilier ?

En 2019, l'inflation crée un contexte de faibles rendements pour les placements classiques. En quête de performance, les CGP diversifient leurs investissements avec des placements atypiques. Quelles sont les conséquences de ce choix, en termes de risques et de responsabilités pour le CGP ?
Voir (<5 min.)

La SCPI Immo Placement lance une augmentation de capital de 15 millions d’euros

Voisin — filiale de Foncière Atland — annonce ce vendredi 21 juin le lancement d'une augmentation de capital de 15 M€ pour la SCPI Immo Placement. Cette SCPI hyper-mutualisée compte plus de 200 actifs et plus de 400 locataires, pour une capitalisation de 250 M€.

Sa stratégie d'investissement s'oriente vers les bureaux dans les métropoles régionales. Elle repose sur deux volets, des acquisitions ciblées dans les métropoles régionales d'un côté, et une gestion active de son patrimoine de l'autre.

Investir dans un fonds hyper-mutualisé

Cette augmentation de capital vise à développer les performances du fonds. Le prix de la part de cette augmentation de capital est fixé à 870 euros, pour une valeur de reconstitution de 916,12 euros (en hausse de 1,98 % en 2018). Les épargnants peuvent devenir associés à partir de 3 480 euros.

Avec un taux de distribution 2018 supérieur à 5 %, Immo Placement permet aux épargnants et aux professionnels du patrimoine d'investir dans un fonds hyper-mutualisé. La SCPI leur apporte une distribution supérieure à la moyenne du marché et un potentiel de valorisation.

Plus de 92 % de taux d'occupation financier

La précédente augmentation de capital  — menée en 2016-2017 pour un montant similaire  — avait été souscrite en seulement six mois. Cette opération avait permis d'acquérir plusieurs actifs de qualité dans les métropoles comme Nantes, Toulouse, ou Lille/Roubaix.

Ces acquisitions et la valorisation du patrimoine permettent d'afficher un taux d'occupation financier supérieur à 92 % à fin 2018. Forte de réserves importantes  — avec un report à nouveau équivalent à 125 jours de distribution  — et d'un patrimoine porteur de potentielles plus-values, le dividende 2019 sera supérieur ou égal à celui de l'an dernier.

En termes de valorisation les valeurs d'expertise s'inscrivent à la hausse depuis plusieurs années. Ces bons fondamentaux se sont retranscrits au niveau du prix moyen de la part, qui a augmenté de 1,30 %.

Lire (2 min.)

Grégory Soppelsa - Atream : « Répondre à une logique de diversification de l'offre hôtelière »

Avec ses deux SCPI Atream Hôtels et Pierre Altitude, la société Atream investit autour de l'industrie du tourisme. Quelles perspectives de croissance pour le secteur ? Comment Atream va-t-elle développer son activité à horizon 2019 ? Et sur l'année 2020 ?
Voir (<3 min.)

Sébastien Bareau - Calista Patrimoine : développer les partenariats immobiliers

Produits immobiliers, financiers, assurantiels et bancaires... La plateforme Calista Patrimoine assure la distribution de ces produits auprès des CGP avec une approche globale pour s'adapter aux besoins des clients finaux. Quels programmes font son actualité en 2019 ? Quelles sont ses perspectives de développement ?
Voir (<3 min.)

Finance durable : vers une régulation européenne de l’information extra-financière des entreprises ?

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a reçu ce vendredi 21 juin le rapport établi par Patrick de Cambourg, président de l’Autorité des normes comptables, à l’issue de sa mission sur le développement de l’information extra-financière des entreprises. Le texte s'intitule Garantir la pertinence et la qualité de l’information extra-financière des entreprises : une ambition et un atout pour une Europe durable.

Le document analyse le développement de l’information extra-financière des entreprises — en complément de l’information comptable et financière — pour éclairer les parties prenantes sur leur performance sociale, environnementale et sociétale. Le rapport propose de structurer ce reporting extra-financier au niveau européen, afin de mieux garantir sa fiabilité et sa pertinence, et favoriser les comparaisons.

Développer la finance responsable

Bruno Le Maire déclare : « le développement d’un référentiel de reporting extra financier de haute qualité, fondée sur les meilleures pratiques, est désormais indispensable pour stimuler la performance sociale et environnementale des entreprises et engager notre économie dans un chemin de croissance durable. C’est également la clé du développement d’une finance responsable, pleinement mobilisée en faveur de la transition énergétique. Pour être fructueux, ce chantier doit être engagé au niveau européen. En s’appuyant sur les travaux de Patrick de Cambourg, la France portera des propositions fortes en ce sens en vue la prochaine mandature européenne ».

Lire (2 min.)

L’EFAMA élit son nouveau Président et deux Vice-Présidents

L’EFAMA — the Europan Fund and Asset Management Association — a tenu ce vendredi 21 juin à Paris son assemblée générale annuelle (AGM), à l’invitation de l’Association Française de la Gestion financière (AFG). Dans ce cadre, l’EFAMA a élu Nicolas Calcoen — Directeur Général adjoint d’Amundi — à la Présidence pour un mandat de 2 […]

L’EFAMA — the Europan Fund and Asset Management Association — a tenu ce vendredi 21 juin à Paris son assemblée générale annuelle (AGM), à l'invitation de l'Association Française de la Gestion financière (AFG). Dans ce cadre, l’EFAMA a élu Nicolas Calcoen — Directeur Général adjoint d’Amundi — à la Présidence pour un mandat de 2 ans, qui se poursuivra jusqu’en juin 2021. L’AGM a également élu Myriam Vanneste — Directrice Exécutive de Candriam Investor Group — et Jarkko Syyrilä — Responsable des Affaires Publiques de Nordea Asset and Wealth Management (AWM) — vice-présidents de l’EFAMA pour le même mandat de 2 ans.

Focus sur Nicolas Calcoen, Myriam Vanneste et Jarkko Syyrilä

Nicolas Calcoen, qui vient d’achever son mandat de deux ans à la vice-Présidence de l’EFAMA, succède à William Nott à la Présidence. Son élection intervient quelques mois après sa nomination au poste de Directeur Général adjoint d’Amundi. Auparavant, Nicolas Calcoen était Directeur Financier et Responsable Finance & Stratégie chez Amundi depuis octobre 2012. Il est membre du conseil d'administration de l’EFAMA depuis 2012.

Myriam Vanneste a occupé divers postes stratégiques au sein de Candriam au cours de ces 21 dernières années, notamment en tant que Responsable Monde des relations Groupe, Responsable Monde de la distribution et Responsable Monde de la gestion et de la coordination des produits. Elle est actuellement membre du Conseil d’Administration de Candriam Belgium et siège au Conseil d’Administration de BeAMA, the Belgian Asset Management Association.

Jarkko Syyrilä est Conseiller Exécutif et Responsable des Affaires Publiques chez Nordea Asset and Wealth Management depuis mars 2016. Il est à ce titre responsable de la coordination des relations extérieures de la société de gestion. Jarkko Syyrilä a acquis une vaste expérience en matière de relations publiques d’organisations professionnelles, ayant été Directeur des Relations Internationales de l’IA, the Investment Association, et Directeur Général adjoint de l’EFAMA, avant de rejoindre Nordea en tant que Responsable de la Conformité en 2014.

Un pont entre l'épargne et l'économie réelle

En tant qu'association représentative du secteur européen de la gestion d'actifs, l’EFAMA continuera à se concentrer sur les objectifs suivants :

  • Placer les investisseurs finaux — les épargnants et les retraités européens — aux commandes de leur avenir financier, en leur donnant les informations, le choix et les conseils appropriés en matière d'épargne et de placement ;
  • Continuer à financer l'économie européenne de la manière la plus efficace possible, en établissant un cadre réglementaire solide qui optimise le rôle de gérants d’actifs ;
  • Aider l'économie européenne à rester compétitive au niveau mondial grâce à un environnement réglementaire équilibré, dynamique et cohérent avec les autres marchés.

« Nous devrons faire face à différents défis, notamment les modifications de la réglementation, les nouvelles institutions européennes et le nouveau paysage européen. Notre industrie devra se positionner comme un pont entre l’épargne et l’économie réelle ; la finance durable devrait donc être un formidable levier. Les projets européens sont également une excellente opportunité », déclare Eric Pinon, Président de l'AFG. « Le secteur européen de la gestion d'actifs a un rôle important à jouer pour aider à diminuer les écarts de ressources issues de la retraite et assurer la transition vers un modèle de développement plus durable », ajoute Tanguy van de Werve, Directeur Général de l’EFAMA.

Lire (4 min.)

Sofidy Pierre Europe : l’OPCI acquiert 6 boutiques à Arcachon

Le gestionnaire de fonds immobilier Sofidy — filiale de Tikehau Capital — annonce ce jeudi 20 juin l’acquisition de 6 boutiques premium dans le centre-ville d’Arcachon (Gironde). Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie d’investissement de l’OPCI Grand Public Sofidy Pierre Europe. Elle combine investissement dans des actifs immobiliers physiques et dans des actifs financiers, essentiellement sur […]

Le gestionnaire de fonds immobilier Sofidy — filiale de Tikehau Capital — annonce ce jeudi 20 juin l’acquisition de 6 boutiques premium dans le centre-ville d’Arcachon (Gironde). Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie d’investissement de l’OPCI Grand Public Sofidy Pierre Europe. Elle combine investissement dans des actifs immobiliers physiques et dans des actifs financiers, essentiellement sur de l’immobilier coté.

Près de 7 % de rendement immédiat

Les murs de commerces acquis couvrent une surface de 950 m² dans une zone d’aménagement concertée (ZAC) de 3 hectares. Cet espace comprend un espace piétonnier de 10 000 m², un marché couvert de style Baltard de 1 500 m² ainsi que 300 logements destinés à une population permanente. Il inclut aussi une résidence de tourisme de grand standing, 5 200 m² de boutiques et restaurants, un cinéma multiplex, une salle d’exposition, un parking sous-terrain de 600 places et 3 500 m² de commerces.

« Cette acquisition dont le rendement immédiat approche 7 % s’inscrit pleinement dans notre stratégie d’accumulation de pieds d’immeubles bien placés dans les métropoles dynamiques et les agglomérations portées par une forte attractivité touristique. Arcachon offre le double potentiel d’évoluer dans le sillage de la région bordelaise et de jouer un rôle historique de locomotive balnéaire atlantique », précise Olivier Loussouarn, Directeur des investissements de Sofidy.

Focus sur l'OPCI Sofidy Pierre Europe

Lancé en mars 2018, l’OPCI Sofidy Pierre Europe vise à offrir une solution d’épargne immobilière liquide et diversifiée. Elle propose une distribution potentielle de dividendes, ainsi qu’une progression de la valeur du capital investi sur un horizon de détention de long terme. Cette solution d’épargne est accessible pour les particuliers via un contrat d’assurance-vie, un compte-titre ou directement auprès de Sofidy.

Lire (2 min.)

Résidences services seniors : 123 IM lance son premier OPPCI dédié

123 IM — société de gestion indépendante — annonce ce mardi 18 juin le lancement de son premier OPPCI dédié aux résidences services seniors. En un an, ce véhicule a réuni 60M€ d’engagements reçus et à recevoir de la part de plusieurs investisseurs institutionnels. La capacité d'investissement potentielle de l’OPPCI 123 SilverEco atteint ainsi 100M€ (200M€ max).

Le premier closing a été réalisé le 31 mai 2019 avec des assureurs et des caisses de retraite. Il permet de programmer les trois premières opérations du fonds à partir de l’été 2019. « C’est un secteur porteur et résilient dans lequel nous avons identifié des opportunités de création de valeur. La forte demande est liée aux évolutions démographiques et socioculturelles », précise Bertrand Chevalier, Directeur Associé et gérant du fonds 123 SilverEco.

Silver economy et immobilier

Forte de son expérience dans la silver economy, 123 IM dispose aussi d'une certaine expérience dans la gestion immobilière. Son activité de financement de l’économie présentielle représente près de 800M€. Cette somme se répartit entre les secteurs santé-dépendance, l’hôtellerie et le tourisme, et le secteur des promoteurs résidentiels.

En 2018, la société a décidé de capitaliser sur sa double expertise. 123 IM a lancé une activité de fonds d’investissement dédiée à l’immobilier de rendement. En charge de ce segment, Bertrand Chevalier — expert de l’immobilier de services — est convaincu de l’importance de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Un rendement moyen cible de 4,5 %

123 SilverEco a vocation à investir auprès de promoteurs dans des Résidences Services Seniors (RSS) en VEFA. Objectif, offrir un rendement immobilier moyen cible de 4,50 % sur un horizon d’investissement cible de 12 ans. Cet investissement devrait générer un de 5 % à 6,5 % hors période de déploiement des investissements. Ce placement présente un risque de perte en capital et d’illiquidité. Le rendement et l’horizon d’investissement sont des objectifs de gestion. Ils ne sont ni garantis, ni contractuels.

Les investissements concerneront des Résidences Services Seniors (RSS) de deuxième génération situées en région parisienne, dans les métropoles régionales, les agglomérations moyennes et les littoraux. Ces actifs se trouveront également à proximité de commerces et de transports qui disposeront des Labels environnementaux HQE et le Label de qualité VISEHA. L’OPPCI 123 SilverEco intègrera aussi une analyse ESG dans son processus de sélection des opérations.

Lire (3 min.)

Jean Luc Bel - SoGenial : « Cœur de Régions vient d'acquérir des actifs d'excellente qualité »

Actifs de bureaux, murs de commerce, locaux d'activité professionnelle... En décembre 2018, SoGenial lançait en France sa SCPI Cœur de Régions pour miser sur le dynamisme des villes de province. Quel bilan pour SoGenial au premier semestre 2019 ? Quelles perspectives de développement pour Cœur de Régions ?
Voir (<3 min.)

JLL lance une offre de service dédiée aux investisseurs privés

JLL — Jones Lang LaSalle, conseil en immobilier d’entreprise — annonce ce mardi 18 juin le lancement de son offre « Investisseurs privés ». Ce produit s'adresse à des personnes physiques qui placent leurs propres capitaux ; à des structures non institutionnalisées / professionnalisées qui ne disposent pas des outils pour gérer leurs actifs immobiliers ; ou à des fortunes à la recherche d’une diversification de leur portefeuille de placements.

A l'échelle mondiale, la France est le 5e pays qui compte le plus de millionnaires. 50 000 Français détiennent un patrimoine supérieur à 7,5 millions d’euros, et 5 000 possèdent une fortune qui s’élève à plus de 40 millions d’euros. Pour ces Français fortunés, l’immobilier constitue le socle d'un patrimoine d’envergure, gage de sécurité et souvent de transmission.

Donner un accès direct à l'immobilier d'entreprise

Les investisseurs privés représentent 15 % du marché, soit un volume de transactions de l’ordre de 2,7 milliards d’euros. « Nous fournissons à nos clients privés les codes d’entrée à l’écosystème de l’immobilier d’entreprise. Il s’agit de les faire bénéficier d’un accès direct à l’ensemble des opportunités d’investissement sur le marché de l’immobilier, quel que soit l’actif », explique Vincent Delattre, Directeur Investisseurs privés et Investissement en régions & logistique France.

« Toute notre palette de services permet de répondre à de nombreuses problématiques que peut avoir un investisseur privé (...) Nous comptons d’ailleurs déjà à notre actif de nombreux partenariats. Nous sommes mandatés sur la vente d’actifs de valeurs très diverses, allant de 1 à 250 millions d’euros », ajoute Vincent Delattre. L'offre « Investisseurs privés » de JLL est disponible sur toutes les typologies d’actifs, à Paris et en région. Elle mobilise aujourd'hui 40 collaborateurs.

Lire (2 min.)

Amundi nomme un Responsable des Gestions Obligataires Euro Alpha

Amundi nomme un Responsable des Gestions Obligataires Euro Alpha
Gilles Dauphiné

Dans le cadre de son développement, Amundi — société française de gestion d’actifs — annonce ce jeudi 20 juin la nomination d'un nouveau Responsable des Gestions Obligataires Euro Alpha. D'après les chiffres publiés le 31 mars 2019, le groupe dispose actuellement de 1 476 Mds€ d'encours sous gestion. Ayant son siège social à Paris, Amundi est cotée en Bourse depuis novembre 2015. L'entreprise compte aujourd'hui près de 4 500 collaborateurs et experts des marchés, basés dans 37 pays différents.

Focus sur le parcours de Gilles Dauphiné

Gilles Dauphiné est diplômé d'un master en ingénierie de l'ENSEIRB, et d'un master de l'ESCP. Il commence sa carrière en 2001 chez AXA IM, en tant que Gérant de produits structurés. Après différents postes au sein du département Structuration & Développement, Gilles Dauphiné devient Responsable des stratégies d'Assurance et des solutions Retraite.

En 2014, Gilles devient Responsable de la Gestion Obligataire des portefeuilles du groupe AXA, puis Responsable mondial Buy & Maintain pour les clients hors groupe. En 2019, il rejoint le groupe Amundi en tant que Responsable des Gestions Obligataires Euro Alpha.

Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Tocqueville Finance

Source : Anacofi Services

TOCQUEVILLE FINANCE est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en 1991. Elle exerce son activité dans la cadre de la directive OPCVM, de la directive AIFM (FIA) et la gestion de mandats. En liaison avec son développement, la société a réalisé une importante réorganisation avec La Banque Postale AM.

Développement de la clientèle en Europe

L’accent est mis sur le renforcement de la gestion sous mandat intégrée en ingénierie patrimoniale et en assurance-vie. La clientèle se développe fortement en Europe, nouvel axe de développement. Cette offre a souvent fait l’objet de récompenses. Les fonds propres de TOCQUEVILLE FINANCE ont été renforcés sur les derniers exercices.

Chiffre d’affaires et résultats ont également marqué une nette progression. Implantée à Paris et à New York, la société dispose d’un organigramme. Si les fonctions référentes ont été créées en interne, TOCQUEVILLE bénéficie également du renfort des structures de son actionnaire. Une équipe commerciale d’expérience œuvre au développement. Les fonctions RCCI, juridiques sont exercées en interne.

Lire (1 min.)

Immobilier : Harmonie Mutuelle investit dans deux fonds de Mata Capital

Harmonie Mutuelle — membre du groupe VYV — annonce début juin 2019 avoir alloué 8 millions d’euros à deux fonds de Mata Capital. Pour rappel, Mata Capital est un gestionnaire indépendant de fonds d’investissement immobilier. Cette opération fait suite à un appel d'offre organisé par la société de conseil Hexagone Conseil. Elle s'inscrit dans la nouvelle politique d’investissement immobilier du groupe Harmonie Mutuelle.

Regain d'intérêt des institutionnels

La mutuelle a souscrit 8 millions d’euros au sein des deux fonds Core+ de Mata Capital. Il s'agit du véhicule MCF Quality Street, qui investit dans des actifs immobiliers à Paris, et du fonds MCF Retail High Income, qui vise les commerces de proximité et périphérie dans les zones dominantes en France. En 2018, Harmonie Mutuelle a consacré une enveloppe globale de 12 millions d’euros à l’investissement immobilier. Cette somme a été confiée à cinq sociétés de gestion françaises.

Cette stratégie s'inscrit dans un contexte de regain d’intérêt des investisseurs institutionnels pour l’immobilier. « Après une année 2018 décevante sur les marchés financiers, de nombreux investisseurs institutionnels ont augmenté leur ratio d’allocation en immobilier qui reste une valeur refuge. Ces investisseurs n’hésitent pas à augmenter leur poche de diversification afin d’améliorer leur performance dans le contexte de marché actuel », explique Edouard Baduel, Directeur du développement et des relations investisseurs chez Mata Capital.

Une nouvelle politique d'investissement immobilier

Dans ce cadre, le groupe Harmonie Mutuelle poursuit sa nouvelle politique d'investissement immobilier. Cette stratégie initiée en 2018 poursuit un double objectif : rationaliser son patrimoine immobilier et investir les produits de cession au sein de fonds immobiliers. D’ici à quatre ans, Harmonie Mutuelle souhaite investir 100 millions d’euros dans l’immobilier, soit 10 % de ses actifs financiers.

« Notre objectif est de diversifier notre allocation d’actifs et nos sources de rendement financier, en nous orientant davantage vers l’immobilier de placement (...) Nous avons décidé d’investir dans des titres ou des fonds. Nous souhaitons transformer notre immobilier d’exploitation, pour alimenter une poche immobilière dont la majorité sera orientée vers des produits de rendement. L’enjeu est de venir chercher les primes d’illiquidité pour dynamiser le rendement financier de nos placements », explique Aurélien Bon, Directeur financier chez Harmonie Mutuelle.

L'importance des critères ESG

La sélection des sociétés de gestion tient compte de nombreux critères, comme l’expérience et le track record des équipes de gestion, la performance des fonds et la conviction des gérants autour de leurs thématiques d’investissement. L’intégration des facteurs environnementaux, sociaux, de gouvernance (ESG) et la politique d’asset management immobilière de la société retenue ont également été déterminants dans le choix des différents partenaires.

« Nous avons une gestion avec une couverture 100% ESG. En tant qu’acteur du monde mutualiste, nous sommes donc particulièrement sensibles à la démarche ESG des sociétés de gestion avec lesquelles nous travaillons », précise Aurélien Bon. Signataire des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI), Mata Capital a mis en place des indicateurs de performance adaptés à ses fonds afin de piloter ses performances ESG dans le temps.

Lire (4 min.)

Swiss Life Asset Managers France nomme une Directrice Asset Management et Services Immobiliers

Swiss Life Asset Managers France nomme une Directrice Asset Management et Services Immobiliers
Anne-Marie Aurières-Perrin

Swiss Life Asset Managers France — gestionnaire de risques et gérant d’actifs européen — annonce ce lundi 10 mai la création d'un poste de Direction de l’Asset Management et des Services Immobiliers. Ces nouvelles fonctions ont été confiées à Anne-Marie Aurières-Perrin, qui travaillera ainsi sous la responsabilité directe de Fabrice Lombardo, Directeur des Activités Immobilières.

Anne-Marie Aurières-Perrin prend en charge la responsabilité des équipes d’Asset Management, dirigée par Olivier Rochefort. Elle dirigera également les équipes de Property Management, dirigée par David Martin-Blanchard. Anne-Marie Aurières-Perrin aura notamment pour mission de développer l’innovation liée aux métiers immobiliers.

Focus sur le parcours d'Anne-Marie Aurières-Perrin

En 1986, Anne-Marie Aurières-Perrin obtient une Maîtrise de Sciences Economiques et un diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) Banque Finance CETFI à l'université Paris Assas. Son parcours lui permet ensuite d'acquérir une large expérience en développement, investissement et gestion d’actifs multi-secteurs. En plus de 30 ans de carrière, Anne-Marie Aurières-Perrin développe de larges compétences opérationnelles, managériales et business.

Pendant 20 ans, Anne-Marie Aurières-Perrin occupe différents postes à responsabilité en promotion immobilière au sein du Groupe Bouygues Immobilier. Elle évolue ensuite pendant 10 ans au sein du Groupe Carrefour. Entre 2011 et 2017, elle occupe notamment la fonction de Directrice Générale Déléguée de Cardety. En juin 2019, elle rejoint Swiss Life Asset Managers France, en tant que Directrice de l’Asset Management et des Services Immobiliers.

Lire (2 min.)