Les marchés n’en font-ils pas un peu trop ?

Vincent Boy
IG France
Le rallye de fin d'année sur les marchés financiers va-t-il toucher à sa fin ? Quelles données faut-il surveiller cette semaine ? L'éclairage de Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France.
Lire (5 min.)

SCPI PF Hospitalité Europe : Perial Asset Management acquiert un hôtel trois étoiles en Allemagne

La Rédaction
Le Courrier Financier

Perial Asset Management (Perial AM) — spécialiste de l’épargne immobilière — annonce ce mardi 6 décembre l'acquisition d’un hôtel trois étoiles situé à Offenbach, à proximité immédiate de Francfort (sud-est de l'Allemagne). D’un montant de 18 M€ AEM, cette opération hôtelière rejoint le portefeuille de la SCPI PF Hospitalité Europe. Perial AM était conseillé dans cette opération par Resource Capital Partners et le cabinet d’avocats LPA-GGV. 

L’actif a été 100 % restructuré et livré en 2020. L'hôtel développe une surface de 7 638 m, répartis en R+9. Il propose 186 chambres et 25 places de stationnement. L’établissement est exploité par Campanile (Louvre Hôtels Groupe), avec un bail de 20 ans ferme. La marque, née en France, s'inscrit dans le secteur de l’hôtellerie milieu de gamme. L’hôtel propose plusieurs équipements et espaces partagés : lobby, espaces de travail, espace lounge, bar et restaurant.

SCPI PF Hospitalité Europe : Perial Asset Management acquiert un hôtel trois étoiles en Allemagne
Perial AM acquiert un hôtel trois étoiles à Offenbach, près de Francfort (Allemagne)
Source : Perial Asset Management

 Une localisation clef au cœur de l’état d’Hessen

L'établissement se situe à Offenbach, en face du centre-ville de Francfort. Cette ville est reconnue pour son dynamisme économique. Elle accueille notamment le siège de plusieurs entreprises internationales et PME, l’établissement bénéficie d’une accessibilité de premier plan. L'aéroport est situé à 15 minutes de l'hôtel, et la gare centrale à 6 minutes.

« Nouvelle acquisition allemande pour la SCPI PF Hospitalité Europe. Cet investissement répond parfaitement à notre stratégie d’actifs d’hébergement au sein des principales villes européennes. Nous bénéficions d’un bâtiment entièrement rénové en ligne avec nos exigences ESG et d’un des leaders hôteliers sur ce segment assurant une pérennité des revenus locatifs pour notre SCPI », indique Stéphane Collange, Directeur des Investissements PERIAL AM.

Lire (2 min.)

Portugal : MNK Partners acquiert un hôtel B&B pour son fonds pan-européen MNK One

La Rédaction
Le Courrier Financier

MNK Partners — spécialiste des investissements immobiliers pan-européens — annonce ce vendredi 2 décembre l’acquisition d’un nouvel hôtel B&B à Porto (Portugal) pour le compte de son fonds professionnel pan-européens MNK One. Après avoir acquis fin 2020 un hôtel B&B à Lisbonne, MNK Partners poursuit donc ses investissements en Europe.

Deuxième ville du pays avec 1,8 million d’habitants dans la conurbation, Porto connaît une croissance de sa fréquentation de près de 10 % par an. C’est à la fois le siège de nombreuses entreprises portugaises et de filiales de grands groupes et une destination prisée des touristes dont le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. En 2019, la ville accueille chaque année plus de 10 millions de visiteurs.

100 millions d'euros sous gestion

L’hôtel B&B qui vient d'être acquis a été livré neuf en septembre 2021. Il se trouve dans la zone aéroportuaire de Porto (nord du pays) — à proximité immédiate de la Foire internationale et à 15 minutes du centre-ville. L’hôtel comprend 127 chambres réparties sur quatre étages. Il bénéficie des dernières techniques de construction et dispose de panneaux solaires sur le toit.

L’actif est entièrement loué à B&B Hotels sur une durée de 45 ans, dont 15 ans fermes. B&B Hotels, leader sur le segment du « Budget & Economie », gère des établissements dits « économiques » alliant confort, modernité et service de qualité. Le groupe B&B appartient depuis juillet 2019 à Goldman Sachs et Arbejdsmarkedets Tillægspension (ATP).

Portugal : MNK Partners acquiert un hôtel B&B pour son fonds pan-européen MNK One
MNk Partners acquiert un hôtel B&B dans la zone aéroportuaire de Porto (Portugal)
Source : MNK Partners

 « Ce nouvel investissement d’un hôtel B&B à Porto par MNK One confirme la diversification géographique et sectorielle du fonds et conforte sa stratégie d’investir dans des actifs Core, conjuguant rentabilité et forte visibilité.  MNK One, dont la période de collecte sera clôturée d’ici la fin d’année, détient pour près de 100 M€ d’actifs sous gestion, répartis dans plusieurs pays d’Europe (Irlande, Royaume-Uni, Portugal, Pologne, Hongrie), représentant différents secteurs d’activité (hôtellerie, bureaux, université, centres commerciaux et médicaux, etc.) et permettant depuis le lancement du fonds de distribuer à ses investisseurs un dividende de 6 % par an », se félicite Mansour Khalifé, Président de MNK Partners.

Lire (3 min.)

Une économie qui plie mais ne rompt pas

Emmanuel Auboyneau
Amplegest
En dépit de vents contraires puissants, alimentés par les Banques Centrales, la politique du zéro covid en Chine et par la poursuite de la guerre en Ukraine, l’économie mondiale surprend par sa résilience même si la tendance à la décélération n’est pas contestable. Les explications d'Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé chez Amplegest.
Lire (4 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital

Anacofi Services

Créée à Londres en 2014, ELEVA CAPITAL a délocalisé son activité en France en 2017 (Brexit). Fin septembre 2022, les encours représentaient plus de 9,2 Mds€ (gestion collective et mandats), après une collecte nette positive pour les derniers exercices (mars 2019-mars 2022).

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital
Source : Anacofi Services

7 OPCVM pour une clientèle diversifiée

La société a été agréée par l’AMF en 2017 (Directive OPCVM) ainsi que par la FCA et le CSSF (Luxembourg). Elle commercialise une offre composée de 7 OPCVM destinés à une clientèle diversifiée (privée, CGP, institutionnelle).

Elle dispose en interne d’un service de compliance ainsi que de suivi des risques. Constituée de 44 collaborateurs, ELEVA CAPITAL a mis en place une équipe de 10 commerciaux dont 3 personnes dédiées à la clientèle Conseillers financiers et réseaux.

Lire (1 min.)

Foncier : Immo Blockchain acquiert un premier immeuble à Lille avec sa plateforme Investoken

La Rédaction
Le Courrier Financier

Immo Blockchain (ALIMB) — groupe associant gestion dynamique d’actifs fonciers propriétaires et Hospitality (évènementiel, hôtels, coliving, flex- office, etc.) — annonce ce mardi 6 décembre avoir réalisé sa première acquisition d’actif immobilier sur la Blockchain à travers sa filiale Investoken, plateforme d’investissements fonciers en utility tokens.

Investoken est un « Club d’investissement » fondé sur la technologie Blockchain. La plateforme réunit un groupe d’investisseurs qualifiés qui bénéficieront d’un utility token. Ce dernier leur permet le versement mensuel d’un revenu ainsi qu’un accès aux services privilèges du club — avantages premiums, partenariats avec des lieux prestigieux, opportunités de co-investissement en avant-première, etc.

Miser sur le marché du coliving

Investoken a signé un compromis portant sur un actif immobilier situé à Lille (Nord) pour un montant de 680 K€. Il s’agit d’un immeuble rénové et occupé, dont la gestion sera confiée à One Nest. Cette filiale du groupe Immo Blockchain est dédiée au marché en pleine expansion du coliving. L’acquisition définitive du bien se fera d’ici la fin du mois de février.

Avec l’ambition de créer la première plateforme française d’investissements fonciers en tokens, Immo Blockchain a déjà sélectionné de nombreux autres actifs, notamment sur le marché en croissance du coliving (formule de colocation « tout inclus »). Selon une récente étude Xerfi, le marché du coliving devrait quasiment tripler d'ici 2025 à 24 000 unités, versus 8 300 places dans l’hexagone fin 2021.

L'immobilier VS la volatilité des cryptos

« Les tokens adossés sur des biens et des services immobiliers sont très utiles dans un environnement crypto trop volatile. La valeur intrinsèque de notre token s’appuie sur des biens tangibles et de qualité. Ils représentent une valeur stable, qui s’apprécie dans le temps tout en proposant du rendement. Cela permet également aux investisseurs immobiliers d’envisager un marché secondaire plus fluide et de rendre la pierre plus liquide », déclare Antoine Tartiere, Co-fondateur et Directeur général de la société Investoken.

« La crise actuelle que rencontre les cryptomonnaies conforte bien notre stratégie selon laquelle sécuriser et diversifier une partie de son portefeuille crypto dans de l’immobilier devient quasiment une évidence ! », assure Edouard Masseau, Président directeur général du groupe Immo Blockchain.

Lire (2 min.)

UE : Le secrétaire général de l’ACPR est nommé à la tête du Conseil de résolution unique

La Rédaction
Le Courrier Financier

Le Conseil de l’Union européenne a validé vendredi 25 novembre la nomination de Dominique Laboureix — secrétaire général de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) — en tant que président du Conseil de résolution unique (CRU). Il succédera à Elke König à partir de janvier 2023. Le prochain secrétaire général de l’ACPR sera nommé d’ici janvier 2023 par arrêté du ministre chargé de l’économie, sur proposition du président de l’Autorité.

Qu'est-ce que le CRU ?

Le Conseil de résolution unique constitue avec les autorités nationales de résolution le Mécanisme de résolution unique (MRU). Sa mission consiste à organiser et gérer les plans de résolution des banques des 21 pays membres de l’Union bancaire avec pour objectif, en cas de défaut d’un établissement, de limiter les impacts sur l’économie réelle et les finances publiques. Créé en 2015, le CRU est une autorité qui comprend près de 450 agents.

Dominique Laboureix devient son second président. « Cette nomination est une très belle reconnaissance du talent et des compétences de Dominique Laboureix, et de la crédibilité du travail de l’ACPR. Elle marque aussi l’excellence de notre engagement en commun au service de la supervision et de la résolution dans l’Union bancaire », réagit François Villeroy de Galhau, président de l’ACPR.

Focus sur le parcours de Dominique Laboureix

Dominique Laboureix est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris et en droit des affaires. Il rejoint la Banque de France en 1988 où il occupe des fonctions-clés en matière de supervision financière et de résolution. De 2007 à 2011, il devient directeur des Politiques et de la Recherche de la Commission bancaire — devenue Autorité de contrôle prudentiel en 2010.

De 2011 à 2013, Dominique Laboureix exerce la fonction de directeur de la Direction financière et du Contrôle de gestion de la Banque de France. De 2013 à 2015, il construit et dirige la Direction de la résolution française. De 2015 à 2019, Dominique Laboureix est Membre du Conseil du CRU en charge de la planification de la résolution. Depuis fin 2019, il occupait le poste de Secrétaire général de l’ACPR.

« Je tiens à remercier les collaborateurs de l’ACPR pour l’ensemble des travaux accomplis au cours de ces trois dernières années. Je retiens notamment parmi ceux-ci  le contrôle vigilant des établissements dans le cadre de la pandémie en 2020 et 2021 et à l’occasion des turbulences de l’année 2022, la contribution à l’évaluation du dispositif français de lutte contre le blanchiment et de financement du terrorisme par le GAFI ou encore la réalisation d’un exercice pilote climatique inédit qui a inspiré d’autres superviseurs. Je me réjouis de poursuivre le développement de la résolution au sein du CRU en collaboration avec les autorités nationales, les institutions européennes et le secteur bancaire », déclare Dominique Laboureix.  

Lire (3 min.)

Marchés actions : la prudence reste de mise

Régis Bégué
Lazard Frères Gestion
Comment comprendre le récent rebond des marchés actions européens ? Les explications de Régis Bégué, Directeur de la Gestion Actions chez Lazard Frères Gestion.
Lire (2 min.)

Zone euro : une inflation désormais omniprésente

Julien-Pierre Nouen
Lazard Frères Gestion
L'inflation continue de flamber en zone euro, à plus de 10 % en octobre 2022. Quels sont les facteurs qui contribuent à cette forte poussée ? L'éclairage de Julien-Pierre Nouen, CFA, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazare Frères Gestion.
Lire (2 min.)

La tête dans les étoiles #5 : les Terriens peuvent dormir sur leurs deux oreilles

Rolando Grandi
La Financière de l'Echiquier
Comment protéger la Terre contre les débris spatiaux ? Quelles sont les sociétés qui investissent dans ce secteur ? Rolando Grandi, CFA, Gérant d’Echiquier Space, La Financière de l’Echiquier (LFDE), présente l'épisode n°5 de sa chronique thématique « La tête dans les étoiles ».
Lire (5 min.)

Accord de Paris : DWS lance un nouvel ETF Xtrackers

La Rédaction
Le Courrier Financier

DWS Group (DWS) — gérants d’actifs mondial, avec 833 Mds€ d’actifs sous gestion au 30 septembre 2022 — annonce ce mardi 6 décembre le lancement d'un nouvel ETF Xtrackers basé sur les marchés d'actions émergents. Il met l'accent sur les caractéristiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), et est aligné sur les objectifs de l'Accord de Paris de 2015.

DWS a déjà lancé six ETF d'actions basés sur la même méthodologie d'indice, offrant une exposition aux marchés d'actions suivants : Global, USA, Europe, Eurozone, Japon et désormais les marchés émergents. DWS a lancé en novembre 2022 quatre ETF Xtrackers qui suivent le marché des obligations d'entreprises en euros et en dollars américains avec différentes échéances et dont les indices suivis sont également alignés sur les objectifs de cet accord.

S'aligner sur l'Accord de Paris

Le Xtrackers Emerging Markets Net Zero Pathway Paris Aligned UCITS ETF est coté sur la Deutsche Boerse et le London Stock Exchange, d'autres bourses sont prévues à l’avenir. L'ETF vise à réduire les émissions conformément aux objectifs de l'accord de Paris sur le climat, l'indice sous-jacent correspondant donc aux règlements de l'UE sur les indices de référence alignés sur Paris.

Plus précisément, l'ETF suit l'indice Solactive ISS ESG Emerging Markets Net Zero Pathway. Ce dernier vise à atteindre une réduction de 50 % de l'intensité carbone par rapport à un indice de marché équivalent non ESG, conformément aux objectifs de Paris, ainsi qu'une réduction continue de 7 % par an de l'intensité carbone. 

« Avec ce nouvel ETF, nous proposons désormais une gamme complète de produits alignés sur l'accord de Paris sur le climat — offrant aux investisseurs des solutions adaptées aux marchés développés et émergents », déclare Simon Klein, responsable mondial des ventes passives chez DWS.

Contre le changement climatique

Tous les ETF actions Xtrackers de la série Net Zero Pathway se caractérisent par le fait qu'ils sont alignés sur l'Accord de Paris sur le climat. Ils tiennent également compte des recommandations de l'Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC), telles que définies dans le « Net Zero Investment Framework Implementation Guide ». Cela signifie que les indices ne pondèrent pas uniquement les membres de l'indice inclus sur la base de leur intensité carbone, conformément aux recommandations de l'IIGCC.

La surpondération des entreprises dans les indices est basée sur leur degré d'adoption d'objectifs scientifiques, tels que définis par l'initiative du même nom. Sont également pris en compte pour la pondération de l'indice les normes relatives au reporting climatique définies par la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) et les efforts déployés pour lutter contre le changement climatique.

Lire (3 min.)

Epargne : Iroko lance son deuxième produit, la SCI Iroko Next

La Rédaction
Le Courrier Financier

La fintech Iroko — société de gestion, spécialiste des investissements immobiliers — annonce ce mardi 6 décembre compléter son offre avec le lancement de la SCI Iroko Next. Créé en juin 2022, ce produit d’épargne permet aux conseillers en gestion de patrimoine (CGP) de proposer l’expertise immobilière d’Iroko en assurance vie. Iroko suit le succès de la SCPI Iroko Zen, lancée il y a deux ans. Ce fonds compte désormais plus de 4 000 épargnants et 180 M€ sous gestion.

Vers un label Finansol pour la SCI

Comme la SCPI Iroko Zen, la SCI Iroko Next ne présente pas de frais d’entrée. Elle vise à investir dans des actifs qui accompagnent les transitions générationnelles, digitales et démographiques. La SCI Iroko Next se positionne directement et indirectement sur des actifs comme :

  • des bureaux adaptés avec des lieux de réception et de convivialité ;
  • des actifs logistiques qui répondent à la demande croissante du e-commerce ;
  • ou encore des maisons en coliving poussées par les besoins du vivre ensemble.

La SCI Iroko Next est membre de l’association FAIR, et vise le label Finansol pour début 2023. Cet objectif estg motivé par son engagement dans des fonds à impact. 5 % de la capitalisation de la SCI sera alloué au financement d’activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale — à travers des investissements dans des fonds à impact. 

Performance annuelle cible de 5 %

La SCI Iroko Next aura la particularité de présenter deux moteurs de performance et d’investir dans les deux états naturels de l’immobilier :

  • l’immobilier qui est bien positionné dans son marché, qui sert un loyer et qui offre donc du rendement (jusqu’à 50 % du fonds) ;
  • et l’immobilier qui nécessite une restructuration, une réorganisation ou un développement et qui offrira de la création de valeur potentielle (jusqu’à 40 % du fonds).

Au travers de ces deux moteurs, la SCI vise une performance annuelle non garantie de 5 %. Elle investit sans limitation thématique et auprès des meilleurs gérants tiers du marché. 5 % de la SCI sont alloués à une poche de liquidité.

Optimiser le couple rendement-risque

La SCI Iroko Next est déjà investie pour le moteur rendement dans la SCPI Iroko Zen qui a su démontrer sa solidité via ses performances en 2021 — meilleur taux de distribution des SCPI avec un taux de 7,1 %, selon l’IEIF. Au gré de la collecte, cette poche ira chercher des véhicules d’asset managers tiers sur des thématiques peu adressées par la SCPI Iroko Zen comme par exemple la santé ou encore l’éducation.

Le moteur création de valeur (value added) a quant à lui pris une participation dans un fonds spécialisé en logistique géré par la société Braxton Asset Management. Cette participation a une maturité de cinq ans et vise un TRI non garanti de 15 %. Plusieurs thématiques sont à l’étude pour la compléter : logistique, résidentiel ou encore bureaux nouvelle génération. A titre d’information, les dirigeants de Braxton Asset Management ont un lien capitalistique avec Iroko.

Ce double moteur de performance et son allocation diversifiée permettront d’optimiser le couple rendement-risque de la SCI. La SCI est en cours de référencement chez plusieurs assureurs et est déjà disponible chez PREPAR-VIE Assurances.

Lire (3 min.)

Marchés financiers : un environnement de risque neutre

Les équipes de Muzinich & Co.
Muzinich & Co.
Que se passe-t-il cette semaine sur les marchés de capitaux ? Quels sont les facteurs qui pèsent sur l'environnement de risque ? Les équipes de Muzinich & Co partagent leur commentaire de marché hebdomadaire.
Lire (4 min.)

Etats-Unis : joyeuse fête de Thanksgiving

César Pérez Ruiz
Pictet Wealth Management
Pour Thanksgiving, les marchés financiers seront fermés. Tandis que l'échéance approche, quelles perspectives pour l'économie américaine ? Le point avec César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management
Lire (3 min.)