Allemagne : Swiss Life Asset Managers vend un immeuble de bureaux à Hambourg

Swiss Life Asset Managers — société de gestion des actifs, filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mardi 22 septembre la cession du Neuer Dovenhof, un immeuble de bureaux multi locataires et de commerces situé au coeur du quartier d'affaires de Hambourg (Allemagne). Cette cession a été réalisée pour le compte du Groupe MAIF, au profit de Zurich Insurance Group.

L’ensemble immobilier a été construit entre 1991 et 1994 par trois architectes Konstantin Kleffel, Uwe Köhnholdt et Bernd Gundersmann. D’une surface globale de 22 165 m², cet ensemble se compose de trois corps de bâtiments organisés autour d’un grand atrium central, et s’élève sur 12 niveaux en superstructure, et 2 niveaux de sous-sol.

Stratégie de gestion de l'actif

Les équipes de Swiss Life Asset Managers — française et allemande — ont d'abord mis en place une stratégie de commercialisation à la division, afin d'offrir des espaces de bureaux modulables et flexibles. Elles ont ensuite optimisé des performances énergétiques du bâtiment, et amélioré le confort des utilisateurs grâce à l’évolution de ses prestations de services.

Leur travail d'asset management a permis de céder l’immeuble occupé à 100 %. Le Neuer Dovenhof accueille actuellement 37 locataires, et dont principalement à 4 sociétés internationales de renom. Cette session a été intitiée avant le début de l’épidémie de Covid-19 en Europe.

Lire (1 min.)

Immobilier logistique : Swiss Life Asset Managers lance un nouveau placement

Swiss Life Asset Managers (Swiss Life AM) — gestionnaire d’actifs du groupe Swiss Life — annonce ce vendredi 11 septembre élargir sa gamme avec le lancement d'un nouveau placement en immobilier industriel et logistique en Europe. Ce fonds s'adresse à des investisseurs institutionnels qui souhaitent s'exposer à un secteur en pleine croissance.

Le nouveau fonds luxembourgeois, « Swiss Life Real Estate Funds (LUX) S.A., SICAV-SIF - European Industrial & Logistics », investit dans un portefeuille diversifié et de haute qualité d’immobilier industriel et logistique en Europe.

Source : Swiss Life Asset Managers

France et Allemagne

L’accent est mis sur l’Allemagne et la France, avec aussi d’autres actifs dans le reste de l’Europe, en particulier en Grande-Bretagne, au Benelux et en Suisse. Une allocation la plus égale possible est prévue entre les catégories industrielles et logistiques. Cette approche innovante combine les avantages des deux classes d’actifs immobiliers : la forte diversification des revenus locatifs et la souplesse d’utilisation des actifs industriels ainsi que le rendement élevé et la forte demande de surface des actifs logistiques.

L’immobilier industriel se compose principalement de commerces à usage mixte. Ils sont surtout loués par des entreprises moyennes, pour des usages qui comprennent la production, le stockage, les bureaux, la recherche et les services. La structure de multilocation typique et la variété des usages répartissent le risque au niveau du bien. Les biens logistiques — en général de grandes surfaces — sont bien desservis et adaptés au stockage, à la distribution et à la préparation de commandes.

Avantages à investir

L’immobilier industriel et logistique se caractérise par sa stabilité. Les biens industriels bénéficient d’une granularité des revenus locatifs supérieure à la moyenne. Cette particularité combinée à une demande croissante pour les actifs logistiques offre une stratégie défensive activement gérée, très appréciée des institutionnels dans le contexte actuel de marché.

Cet assemblage offre un potentiel de croissance à long terme. Le secteur de l’industrie et de la logistique bénéficiera des mégatendances qui marqueront les années à venir : e-commerce, logistique urbaine, Industrie 4.0 et dé-mondialisation. La combinaison d’actifs logistiques de grande surface et d’actifs industriels plus modestes assure des rendements supérieurs à la moyenne et une volatilité inférieure à la moyenne par rapport aux investissements immobiliers purement logistiques.

Expérience de longue date

Ces dernières années, Swiss Life AM a développé avec succès toute une gamme de produits d’investissement pour des clients tiers. Fin juin, les actifs immobiliers sous gestion s’élevaient à 93,6 Mds€. En comptant les placements pour le compte des compagnies d’assurance du Groupe Swiss Life, Swiss Life Asset Managers gère 240,4 Mds€ d’encours.

Partie intégrante de Swiss Life AM depuis 2018, BEOS AG est spécialisée dans le développement et la gestion d’actifs industriels et logistiques sur le marché allemand, dont elle est le spécialiste. Au sein de Swiss Life AM, elle agit en tant que centre européen de compétences pour cette classe d’actifs immobiliers. Fin juin 2020, BEOS gérait plus de 3,9 Mds€ d’actifs dans ce segment de placement.

Lire (3 min.)

Marchés obligataires : Swiss Life Asset Managers lance un fonds High Yield à échéance

L’écartement des primes de risque (spreads de crédit) High Yield au plus fort de la crise sanitaire offre désormais de nouvelles opportunités d’investissement. Dans ces conditions, Swiss Life Asset Managers — gestionnaire d'actifs du groupe Swiss Life — annonce le lancement d’un nouveau fonds à échéance, « Swiss Life Funds (LUX) Bond High Yield Opportunity 2026 ».

Composition du portefeuille

Investi en obligations d’entreprises de catégorie High Yield, le fonds est bâti sur une stratégie de gestion « pure » et non benchmarkée, dont la sélection
des titres intègre notamment des filtres ESG. Le fonds sera ouvert et accessible aux investisseurs jusqu’à sa maturité en 2026. En détail, le portefeuille sera composé d’obligations libellées en Euro, USD et éventuellement en GBP, et couvert contre le risque de change.

Une approche sélective et diversifiée des titres selon une logique de portage (buy & hold »), est privilégiée. La stratégie d’investissement est fondée sur une analyse fondamentale complète des émetteurs permettant de sélectionner ceux ayant le meilleur couple rendement-risque. La maturité statistique des titres en portefeuille sera centrée sur celle du fonds.

Diversification des titres

L’équipe de gestion conserve une attention particulière à la diversification du portefeuille, en ligne avec sa politique rigoureuse de contrôle des risques. Cette approche est d’autant plus indiquée dans le contexte de marché actuel, marqué par des taux de défaut plus élevés par rapport aux standards historiques. « La diversification des titres est fondamentale pour limiter l’exposition au risque de défaut », affirme Edouard Faure, Responsable de la gestion High Yield.

Enfin, les dettes subordonnées du secteur bancaire et des assurances sont exclues de l’univers d’investissement ainsi que les titres émis par des sociétés basées dans des pays émergents. « Cette crise sanitaire sans précédent a provoqué un écartement brutal des spreads sur le marché du crédit High Yield. Ces niveaux importants de spreads ont redonné de l’attrait à la classe d’actifs », analyse Edouard Faure.

Réinvestir dans le High Yield

« Nous sommes convaincus qu’il existe aujourd’hui un momentum pour réinvestir de façon sélective dans certains titres High Yield. Les valorisations sont portées par les mesures de soutien sans précédent à l’économie et aux marchés, de la part des gouvernements et des banques centrales. Les primes de risque actuelles nous semblent suffisantes pour compenser la hausse possible des taux de défaut, et attractives au regard d’évolutions plus favorables qu’il y a quelques mois », explique Edouard Faure.

« Ces conditions sont propices au lancement d’un nouveau fonds à échéance. Notre objectif avec Swiss Life Funds (LUX) Bond High Yield Opportunity 2026 est de donner la possibilité aux investisseurs de profiter des rendements attractifs offerts par la classe d’actifs », conclut-il. Au 30 juin 2020, Swiss Life Asset Managers comptait près de 700 millions d’euros investis sur les marchés High Yield.  

Lire (3 min.)

Fonds diversifiés : Swiss Life Asset Managers France adopte la dénomination Multi-Asset

Swiss Life Asset Managers France — filiale de gestion des actifs du groupe Swiss Life — annonce ce lundi 20 juillet faire évoluer la dénomination de sa gamme de fonds diversifiée, dans une logique d'uniformisation et pour une meilleure lisibilité auprès des investisseurs.

Quels changements de nom ?

Le 30 juin dernier, la gamme de fonds diversifiés de Swiss Life Asset Managers France a officiellement adopté une nouvelle dénomination. Elle est désormais réunie sous l’identité « Multi-Asset » :

  • le fonds « Swiss Life Funds (F) Defensive » devient ainsi « Swiss Life Funds (F) Multi Asset Moderate » ;
  • « Swiss Life Funds (F) Harmony » devient « Swiss Life Funds (F) Multi Asset Balanced » ;
  • et « Swiss Life Funds (F) Vitality » devient « Swiss Life Funds (F) Multi Asset Growth ».

Ces modifications ne nécessitent pas l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Elles n’impliquent aucune démarche spécifique de la part des porteurs de parts et n’ont aucun impact sur les OPCVM, tant en termes d’objectif, de stratégie de gestion, de profil rendement/risque que de frais supportés.

Recherche de diversification

Cette évolution vise à uniformiser la dénomination des fonds afin d’apporter une meilleure lisibilité aux investisseurs. Depuis bientôt 15 ans et à travers ses 3 profils de risque distincts, la gamme Multi-Asset a pour objectif de répondre aux attentes de long terme des investisseurs : maîtriser le couple rendement/risque des investissements et pérenniser la performance sur une longue période.

La stratégie d’allocation des fonds est basée sur la recherche de diversification — grâce à un univers d’investissement international — de décorrélation, une approche systématique et un mécanisme de suivi de la volatilité. Ces caractéristiques ont pour objectif de traverser les périodes de marchés incertaines en limitant les chocs. Fin mai 2020, cette gamme de fonds comptait plus de 2,5 Mds€ d’actifs sous gestion. Elle a été récemment distinguée par l’attribution d’un Quantalys Award.

Lire (2 min.)

Palmarès de l’immobilier 2020 : MySweet’immo lance le 1er prix Féminin

Dans le cadre du Palmarès de l'Immobilier 2020, MySweetimmo — site d'actualité immobilière — annonce ce jeudi 24 septembre lancer le 1er prix Féminin de l'immobilier. Objectif, récompenser les femmes créatrices ou repreneuses d'entreprises (majoritaires dans l'actionnariat) et mettre en lumière l'entrepreneuriat au féminin dans le monde de l'immobilier.

Vous pouvez déposer votre dossier de candidature jusqu'au 8 octobre 2020. Le concours est ouvert à toute femme ayant créé ou repris une entreprise immobilière dont 50 % des parts ou plus sont détenues par une ou plusieurs femmes, et dont la dirigeante est une femme.

Palmarès de l'immobilier

Le Palmarès de l'Immobilier récompense chaque année les agences immobilières en France. En 2020 pour la 7e édition du Palmarès de l'immobilier, My Sweet'Immo rejoint le rang des organisateurs aux cotés de VITRINEMEDIA, Bientôt-Vendu et Opinion System.

« C'est vraiment l'occasion d'être reconnu localement et de gagner du business, comme en témoignent régulièrement les lauréats des années précédentes », explique Thibault Guillaume, co-organisateur du Palmarès de l'immobilier et co-fondateur de VITRINEMEDIA.

Les agences immobilières seront départagées selon le nombre de ventes réalisées en 2019, le taux de mandats exclusifs, le taux de satisfaction client. Entrent également en compte l'apparence de la vitrine et les outils d'innovation.

Nouveau Prix Féminin

MySweetimmo porte l'initiative d'un Premier prix du Palmarès Immobilier, destiné aux femmes dirigeantes ou créatrices d'agences immobilières. Le Prix Féminin de l'Immobilier mettra en lumière l'entrepreneuriat au féminin sur tout le territoire. Le prix Féminin de l'immobilier sera remis par Christine Fumagalli, présidente d'ORPI.

« Aider les femmes à avancer, à croire en leurs projets, à crever les plafonds de verre, c'est l'ambition de ce Prix féminin de l'immobilier qui récompensera une professionnelle au parcours inspirant pouvant éveiller d'autres vocations. Il nous faut promouvoir une vision humaine, sensible et engagée de l'entrepreneuriat, une vision paritaire et inclusive», déclare Ariane Artinian, fondatrice de MySweetimmo.com.

Lire (2 min.)

Veolia/Suez : l’AMF ne reconnaît pas d’ouverture de préoffre sur les titres de la société Suez

Le collège de l’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est réuni ce jeudi 24 septembre 2020, afin d'examiner la demande de la société Suez aux fins de lui faire constater l’ouverture d’une période de préoffre concernant ses titres, en application de l’article 223-34 du règlement général de l’AMF.

Cette demande faisait suite au communiqué diffusé par la société Veolia le 30 août 2020, et à la communication de cette société depuis cette date. Il ressort de cette réunion que le régulateur n’a pas procédé au constat qui lui a été demandé par la société Suez.

Absence d'un projet d'offre

Le régulateur a considéré que les termes employés par la société Veolia dans son communiqué du 30 août — ainsi que la communication de cette société et de ses dirigeants depuis cette date — n’ont pas eu pour effet de porter à la connaissance du public les « caractéristiques d’un projet d’offre » au sens des dispositions précitées.

L'AMF a reconnu l’intention de déposer un projet d’offre publique dans l’hypothèse où la proposition qu’elle a adressée à la société Engie d’acquérir 29,9 % du capital de Suez serait acceptée — étant précisé que les caractéristiques du projet d’offre publique qui suivrait l’acquisition de ces titres dépendraient, notamment, de l’éventuelle acceptation, par la société Engie, de cette proposition, telle que libellée ou modifiée.

Lire (2 min.)

OPCI : Swiss Life Asset Managers France acquiert un immeuble de bureaux à Paris

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mercredi 13 mai l’acquisition d’un immeuble à usage principal de bureaux, auprès de 6ème Sens Immobilier. L'actif se situe dans le IXe arrondissement de Paris, à proximité de la Place de la Madeleine.

Cette acquisition a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre et de Swiss Life France. L'ensemble d’environ 4 900 m² a été construit à la fin du XIXe siècle. Il fera l’objet d’une restructuration haut-de-gamme, pilotée par les équipes de Swiss Life AM France. 

Cadre historique et contemporain 

Cet immeuble bénéficie d'une localisation très recherchée au cœur du Quartier Central des Affaires (QCA) de Paris, avec une très bonne déserte en transports en commun (métro lignes 1, 3, 7, 8, 9 et 14 et RER lignes A et E). Sa superficie permet d’accueillir 500 personnes, avec un ratio capacitaire de qualité (proche de 1/10 m²). Le projet de restructuration inclut une terrasse extérieure végétalisée, afin d'adapter le site aux usages contemporains.

En tant qu'investisseur responsable, Swiss Life AM France inscrira cet immeuble dans une démarche rigoureuse d’amélioration sociétale et environnementale. Le site est riche d’une longue histoire, entre sa genèse sur ordonnance royale de 1818 — qui a autorisé l’ouverture d’une rue à travers le terrain des frères Godot de Mauroy — et les structures Eiffel du début du XXe siècle sur une partie de l’ensemble immobilier.

Stratégie de Swiss Life AM France    

« Cette nouvelle acquisition est en ligne étroite avec notre programme d’investissement ciblant des biens de qualité et à fort potentiel. La crise sanitaire ne remet pas en cause nos projets, ni même nos convictions en matière de gestion d’actifs immobiliers en particulier sur les dimensions ESG de nos projets », affirme Fabrice Lombardo, Directeur des activités immobilières de Swiss Life Asset Managers France.

Lire (2 min.)

Espagne : Swiss Life Asset Managers France acquiert le portefeuille Margaux

Swiss Life Asset Managers France — entité de gestion d’actifs de Swiss Life Asset Managers en France — annonce ce mardi 3 mars avoir récemment concrétisé l’acquisition d’un portefeuille de 4 hôtels espagnols (baptisé « Margaux ») pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. C'est une opération importante sur le marché espagnol de l'hôtellerie, en raison de son volume et de la localisation des actifs.

Le portefeuille se concentre sur les principales destinations de vacances en Espagne : les Baléares et la Costa Brava. Tous les actifs sont situés en front de mer et ont récemment été rénovés. Ils offrent des baux d’une durée moyenne de 11 ans, avec des opérateurs de premier plan tels que Pierre & Vacances (qui gère trois des actifs) et Hotelatelier (qui gère l'hôtel Valparaíso sous sa bannière Icon).

Hôtels en portefeuille

Le portefeuille est composé de deux hôtels situés sur l’île de Majorque. Le « Icon Valparaiso » déploie une surface totale de 2 050 m² en front de mer, dans l’un des sites les plus privilégiés de Majorque. Le « Vistamar » est un hôtel de luxe d’une surface totale de 10 050 m², situé sur la baie de Portocolom à proximité du golf Vall d'Or. Il comprend aussi une résidence hôtelière située sur l’île de Minorque, à 10 kilomètres de l'aéroport.

Cette résidence au sud-est de l'île déploie une surface totale de 7 346 m². Elle se situe au sommet d'une falaise avec vue sur la mer, dans la crique de Binibeca. Enfin le Gran Hotel Monterrey — d’une surface totale de 7 304 m² — est un lieu de vacances confortable et paisible, à quelques pas du centre de Lloret de Mar sur la Costa Brava. Cet hôtel 5 étoiles comprend un spa, un casino et 4 terrains de golf à proximité.

Lire (2 min.)

Immobilier commercial : Swiss Life Asset Managers France acquiert une boutique à Lille

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — annonce ce lundi 13 janvier l’acquisition à Lille (Nord) d’un nouvel actif immobilier de commerce. Cette boutique classée du vieux Lille se situe au pied d'un immeuble de la « Grand’Place ». L'actif de 136,7 m2 est entièrement loué par la marque de prêt-à-porter Caroll.

En détail, la boutique bénéficie d’une double vitrine en linéaire de façade. Ce nouvel actif immobilier vient compléter le portefeuille de Swiss Life Asset Managers France dans le cadre du fonds « SL REF (LUX) European Retail ». Ce fonds d’investissement paneuropéen est spécialisé en commerces de pied d’immeubles.

Moyennes et grandes villes européennes

La stratégie du fonds consiste à « identifier des biens essentiellement localisés sur des emplacements n°1 de moyennes et grandes villes européennes. Grâce à ses atouts, situation, linéaire de façade, état locatif, la boutique de la Grand’Place est en parfaite adéquation avec le positionnement du fonds », affirme Julien Ganier, Directeur adjoint gestion de portefeuilles pour compte de tiers, Real Estate.

Le fonds « SL REF (LUX) European Retail » s’adresse aux investisseurs institutionnels. Pour réaliser cette opération, Swiss Life Asset Managers France a travaillé avec plusieurs partenaires : les Notaires du Trocadéro, Storee Retail sur le volet conseil à l’acquisition et, enfin, Sedri concernant la due diligence technique.   

Lire (2 min.)

Cedrus & Partners et Swiss Life Asset Managers France annoncent le second closing du fonds « Immobilier Impact Investing »

Cedrus & Partners — spécialiste de l’accompagnement des investisseurs institutionnels dans leurs décisions de placements financiers — et Swiss Life Asset Managers France — filiale du groupe Swiss Life — annoncent ce mercredi 8 janvier le second closing qui porte les engagements de leur fonds Immobilier Impact Investing à près de 100 millions d’euros. 

Fonctionnement du fonds

Ce fonds, à destination des investisseurs institutionnels, est le premier fonds immobilier à impact social en France. Lancé en avril 2019, il a pour objectif de reloger des personnes en difficulté via les deux associations partenaires le Samusocial de Paris et Habitat et Humanisme, tout en ayant un objectif de rendement pour les investisseurs (T.R.I. cible de 3,5 %).

Soutenu par le gouvernement et plus récemment par l’initiative French Impact du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, il réunit des investisseurs engagés : caisses de retraite, assureurs, banques régionales, associations et fondations. Les actifs de logements acquis par le fonds permettront de reloger entre 1 500 et 2 000 personnes au cours des 10 ans d’exploitation.

Stratégie d’impact investing

La stratégie impact investing de ce fonds s’articule en deux poches avec un portefeuille alliant rendement et solidarité :

  • La poche sociale cible représente 20 % de l’actif net cible du fonds. Elle est investie sur des logements pour mise à disposition à loyer nul aux deux partenaires associatifs engagés dans le fonds. Ces acquisitions se feront à Paris et première couronne (pour le Samu Social de Paris) et dans les grandes métropoles françaises (pour Habitat et Humanisme).

Constituer un portefeuille de qualité

« 2019 vient confirmer deux années de travail pour structurer ce projet de convictions qui permet aux associations de diversifier leurs ressources dans un contexte de baisse des dons et des subventions publiques ; de démontrer la pertinence de mettre autour de la table des entités qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble — associations, gestionnaire d’actifs et investisseurs — pour servir une cause et, avec le montant déjà levé, d’acheter a minima deux immeubles de logements neufs », déclare Sébastien Roca, associé chez Cedrus & Partners.

« Suite au premier closing réalisé au cours du 2e trimestre 2019, nous avons déjà réalisé les premières acquisitions en VEFA — résidence étudiante notamment — et avons de nombreux projets immobiliers en cours — logements, Résidences de Services pour Seniors — qui devraient nous permettre de constituer rapidement un portefeuille de qualité et utile à nos partenaires sociaux », affirme Loïc Lonchampt, Gérant Sénior chez Swiss Life Asset Managers France.

Lire (3 min.)

Fonds de solidarité : l’Etat renforce l’aide aux entreprises impactées par les restrictions d’accueil au public

L'Etat annonce ce vendredi 25 septembre le renforcement du dispositif de soutien aux entreprises, dont l'activité est impactée par les nouvelles restrictions d’accueil au public. Dans un communiqué officiel, le gouvernement français déclare avoir tenu ce jour une nouvelle réunion avec les fédérations professionnelles. Etaient notamment présents :

  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance ;
  • Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ; 
  • Roxana Maracineanu, ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports ;
  • Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie.

Avec Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, les ministres ont précisé le renforcement du dispositif de soutien aux entreprises et associations impactées par les nouvelles restrictions d’accueil au public liées à l’état de la situation sanitaire dans certains territoires :

Renforcement du volet 1

Pour les entreprises de moins de 20 salariés qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros, il est prévu une évolution de l’accès du volet 1 du fonds de solidarité :

  • pour les entreprises fermées administrativement pour les entre: le fonds de solidarité prendra en charge la perte de chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier jusqu’à 10 000 euros sur un mois pendant la durée de fermeture. Jusqu’alors, le volet 1 du fonds de solidarité permettait une aide mensuelle de 1 500 euros ;
  • pour les entreprises des secteurs S1 et S1 bis, notamment les bars devant fermer à 22h00 et les activités impactées par l’abaissement de la jauge à 1 000 personnes pour les rassemblements, qui justifient une perte de chiffre d’affaires supérieure à 80 %, le fonds de solidarité prendre en charge la perte de chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 euros dans la limite de 60% du chiffre d’affaires ;
  • les autres entreprises bénéficiant du plan tourisme, HCR, culture, événementiel et sport des secteurs S1 et S1 bis auront toujours accès au volet 1 du fonds de solidarité, dans sa forme actuelle, soit 1 500 euros par mois, dès lors qu’elles justifient d’une perte de 50% de chiffre d’affaires.

L’activité partielle prolongée

Pour les entreprises fermées administrativement ou faisant l’objet de restriction horaire, l’indemnité au titre de l’activité partielle sera prise en charge à 100 % par l’Etat et l’Unédic, jusqu’à la levée de la fermeture, soit 100 % du salaire net pour les salariés au SMIC et 84% environ du net dans la limite de 4,5 SMIC.

L’exonération de charges sociales

Les TPE-PME fermées administrativement et les entreprises faisant l’objet de restriction horaire qui ont une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50 % pourront bénéficier d’une exonération des cotisations sociales pendant la période de fermeture ou de restriction. En attendant que la mesure législative soit prise, les entreprises pourront faire la demande d’un report, pendant la période concernée.

Pour les TPE-PME qui ne font pas directement l’objet d’une restriction d’ouverture, mais qui ont perdu 50 % de chiffre d’affaires, il sera possible de solliciter, au cas par cas, une remise de cotisations dues pendant la période de fermeture.

Concernant les entreprises de l’événementiel, qui sont particulièrement concernées par la baisse de la jauge à 1 000 personnes, une réunion de travail sera organisée la semaine prochaine avec les ministères concernés pour évoquer leur situation.

Lire (4 min.)

Allianz Global Corporate & Specialty nomme un Directeur Souscription Dommages aux Biens Méditerranée & Afrique

Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) — assureur des risques industriels du groupe Allianz — annonce ce vendredi 25 septembre la nomination d'un Directeur de la Souscription Dommages aux Biens pour la Région Méditerranée & Afrique (France, Italie, Benelux et Afrique). Jean-Baptiste Regnier (40 ans) prendra ses fonctions le 1er octobre 2020.

Depuis 2017, il occupait le poste de Directeur de la Souscription Dommages aux Biens d’AGCS France. Jean-Baptiste Regnier rapportera directement à Corinne Cipière, Directrice Générale d’AGCS région Méditerranée et Afrique, et fonctionnellement à Thierry Portevin, Directeur mondial de la Souscription Dommages aux Biens.

Focus sur le parcours de Jean-Baptiste Regnier

Jean-Baptiste Regnier

Jean-Baptiste Regnier est titulaire d’un Master Spécialisé en gestion des risques de l’Ecole Normale Supérieure et d’un diplôme d’ingénieur obtenu à l’ENSI Bourges. Il débute sa carrière dans l’industrie, chez Gemalto.

Il bénéficie d’une solide expérience en souscription dommages aux biens, acquise notamment chez Axa Corporate Solutions de 2006 à 2008, puis chez Marsh (à Paris et à Londres) jusqu’en 2011 avant de rejoindre AGCS.

Lire (2 min.)

OPPCI Impact Investing : Swiss Life AM France et Cedrus & Partners acquièrent une résidence étudiante

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mercredi 20 novembre avoir signé la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) d’une résidence étudiant à Dijon (Côtes-d'Or) pour le compte de l’OPPCI Immobilier Impact Investing. Le gérant réalise ainsi la première acquisition pour ce fonds, créé en partenariat avec Cedrus & Partners.

Près du centre historique de Dijon

La résidence de 144 lots (T1) se situe au cœur du nouveau pôle de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui se déploiera sur un terrain de 6,5 hectares sur le site de l'ancien hôpital général, aux portes du centre historique de Dijon. La résidence étudiante sera exploitée par le groupe Réside Etudes. Sa livraison est prévue pour la rentrée universitaire 2021. L’immeuble bénéficiera d’une performance énergétique RT 2012-10 %.

Conçu par l'agence d'architecture Anthony Béchu, cet ensemble développera plus de 70 000 m². Il sera notamment composé d’un pôle de culture et d’expositions, d’un espace de formation, de cinémas, commerces, d’un hôtel 4 étoiles, d’une résidence services senior, d’une résidence étudiants et de logements réhabilités. La société de gestion a réalisé cette acquisition auprès d’Eiffage Immobilier Est.

Premier fonds immobilier à impact social

Lancé en janvier dernier, l’OPPCI Immobilier Impact Investing est le premier fonds immobilier à impact lancé par Swiss Life AM France et Cedrus & Partners. Sa poche sociale rassemblera 20 % des actifs totaux du fonds. Dans ce cadre, les actifs résidentiels seront sélectionnés en accord avec les partenaires associatifs (Samusocial de Paris et Habitat & Humanis) à Paris et première couronne.

La même logique prévaudra dans les grandes métropoles françaises. Ces actifs seront mis à leur disposition pour un loyer nul. Parallèlement à la poche sociale du portefeuille, la poche à rendement représente 80 % de l’actif net cible du fonds. Elle est investie dans des actifs de bureaux et des résidences gérées : résidences seniors, étudiantes, etc.

Lire (2 min.)

Belgique : Swiss Life Asset Managers France acquiert l’immeuble The Artist

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — a annoncé ce vendredi 15 novembre l'acquisition à Bruxelles un immeuble de bureaux. L'actif baptisé The Artist a été acquis pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Construit en 1998, L’immeuble se trouve en bordure du Quartier Central des Affaires (QCA), le quartier européen. Il est localisé sur l’Avenue des Arts, qui relie le QCA au quartier Nord de la ville, marché de bureaux en pleine restructuration. En zone tertiaire mature, cet actif dispose d'une très bonne desserte en transports.

L'immeuble présente l’architecture d’un immeuble de bureaux classique, avec une cour intérieure végétalisée. D’une surface de 8 900 m², les sous-sols sont à usage d’archives et de stationnements avec 100 emplacements. L’immeuble a bénéficié d’une rénovation légère sur les deux dernières années. Il est occupé à 100 % par 8 locataires de premier plan, comme le Ministère des Finances et du Budget de la Région de Bruxelles-Capitale et des sociétés de conseils ou lobbyistes européens.

Investissements à l'international

Cette acquisition illustre la capacité de l’équipe d’investissement de Swiss Life AM France à se positionner sur des acquisitions à l’international. Récemment réorganisée, l'équipe compte 9 personnes. Elles travaillent sous la direction de Minh Pham, secondé par Mlle Agnès Riban. La Direction des Investissements couvre tout le territoire d’investissement de Swiss Life AM France : France, Belgique, Luxembourg, Portugal, Espagne, Italie.

Ces professionnels expérimentés ont mis en place des réseaux de sourcing performants, ainsi qu’une organisation réactive et fiable. Objectif, saisir les opportunités d’investissement sur des stratégies et classes d’actifs diverses et variées : bureaux, hôtels, santé, résidences étudiantes, commerces, et résidentiel. Ce savoir-faire est déployé pour le compte des compagnies d’assurance du Groupe mais surtout pour celui d’investisseurs tiers.

Lire (2 min.)