Forum de Davos 2020 : Greta, Trump et le cygne vert

Cette semaine, le Forum économique mondial se tenait du mardi 21 au vendredi 24 janvier à Davos, en Suisse. En allusion au changement climatique, la BRI a publié à cette occasion une étude intitulée « Le cygne vert ». Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (2 min.)

Le Groupe Mirabaud nomme un Responsable de la communication et du marketing

L'ESG (environnemental, social, gouvernance) n'est certainement pas un phénomène nouveau. Dernièrement, les préoccupations liées aux changements climatiques ont fait de l'investissement durable l'un des thèmes de marché les plus incontournables. Les gens veulent non seulement consommer durable, mais ils veulent aussi investir durable. Pourtant, la question clé demeure : Les investisseurs peuvent-ils vraiment tirer profit de l'investissement durable ?

Comme le montre notre " Graphique de la semaine ", un indice ESG n'est pas seulement bénéfique pour la conscience des investisseurs, mais il peut aussi être financièrement avantageux. Depuis janvier 2018, l'indice MSCI World SRI[1], basé sur le populaire indice MSCI World, a surperformé de 4,7 points de pourcentage son " homologue classique ". Nous arrivons à la même conclusion sur une période plus longue. Le rendement annualisé de l'indice durable depuis septembre 2007 a été de 6,3 %, soit 0,7 point de pourcentage de plus que l'indice MSCI World chaque année[2]. L'une des raisons de la surperformance de l'indice durable pourrait être l'attention que l'ESG suscite actuellement et les conséquences qui en découlent sur la demande de certains produits et entreprises. Néanmoins, le matraquage médiatique autour de l'ESG ne peut pas être le seul facteur qui stimule l'indice durable lorsqu'on considère ses résultats à long terme. Une autre raison pourrait être la surpondération des valeurs de croissance par rapport au MSCI World. L'indice connaîtrait donc son baptême du feu si la valeur des actions reprenait de la vigueur.  

La bonne performance historique de l'indice durable devrait également permettre aux autorités économiques de faire valoir plus facilement leurs idées à cet égard. Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission européenne (Commission européenne), n'est pas la seule à avoir abordé ce sujet. Christine Lagarde, la nouvelle directrice de la Banque centrale européenne (BCE), s'est également montrée intéressée par l'utilisation de mesures de politique monétaire pour soutenir la lutte contre le changement climatique. À plus long terme, cela pourrait renforcer les systèmes de notation ESG, qui sont de plus en plus performants. D'une manière ou d'une autre, l’intérêt pour le sujet n’a pas l’air de faiblir.

Lire (2 min.)

Descartes Finance signe un partenariat avec Invesco ETF

Descartes Finance AG — société suisse de gestion d'actifs, basée à Zurich — annonce ce mercredi 20 novembre que ses clients suisses peuvent désormais bénéficier de l'expertise de long terme du gérant Invesco, qui revendique plus de 1 100 Mds$ d'encours sous gestion. Les stratégies d’investissement en ETF développées par Invesco sont désormais disponibles sur la plateforme digitale de Descartes Finance.

« Il ne s’agit pas seulement d’une offre entièrement digitale. Descartes Finance a développé avec Invesco une solution alliant nouvelles technologies et conseil personnalisé, qui donne accès à l’ensemble de la gamme Invesco ETF dans le cadre de portefeuilles gérés activement », précise Bernard Aybran, Directeur général d’Invesco en France.

Maîtriser les frais de gestion

Les portefeuilles s’appuient sur la recherche d’Invesco et affichent des frais compétitifs grâce au format ETF. L’équipe de multigestion dirigée depuis la France par Bernard Aybran aura la charge des portefeuilles recommandés. Les portefeuilles Invesco suivent une stratégie multi-actifs, qui intègre les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Cela permet aux clients de Descartes Finance de bénéficier de solutions d’investissement professionnelles sur le long terme et avec un impact positif.

« Ce partenariat avec un investisseur de renommée mondiale répond à une importante demande », déclare Adriano B. Lucatelli, PDG et fondateur de Descartes Finance. « Les portefeuilles pilotés avec des ETF répondent aux défis actuels de maîtrise des frais de gestion et de conservation des marges nécessaire à la distribution », conclut Thibaud de Cherisey, Directeur du développement des ETF en Europe chez Invesco.

Lire (2 min.)

Pictet Asset Management Holding SA annonce une nomination à son Conseil d’administration

Pictet Asset Management (AM) Holding SA — la holding de droit suisse contrôlant les activités des entités de gestion institutionnelle du groupe Pictet — annonce ce vendredi 25 octobre l'arrivée d'une administratrice indépendante au sein de son conseil d’administration. Susanne Haury von Siebenthal prendra ses fonctions le 1er janvier 2020.

A partir de 2020, le conseil d’administration de Pictet AM Holding SA comptera huit membres : Renaud de Planta, qui en assure la présidence, Laurent Ramsey, CEO de Pictet Asset Management et associé du groupe Pictet, Xavier Barde, Chief Risk Officer du groupe Pictet, ainsi que Massimo Tosato, Richard Heelis, Rolf Banz, Nobel Gulati et Susanne Haury von Siebenthal. Chacun occupe un siège d’administrateur indépendant. 

Focus sur le parcours de Susanne Haury von Siebenthal

Susanne Haury von Siebenthal est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université de St-Gall. Elle affiche plus de 30 ans d’expérience dans le secteur de la gestion d’actifs. Après avoir assumé différentes responsabilités au sein de Credit Suisse et d’UBS, elle dirige la gestion institutionnelle à la Banque Leu. De 2004 à 2013, elle travaille pour la Caisse fédérale de pensions PUBLICA, le plus grand organisme de prévoyance suisse.

A ce poste, Susanne Haury von Siebenthal exerce les fonctions de responsable du service Asset Management et de directrice suppléante. Susanne Haury von Siebenthal est déjà membre des conseils d’administration, de fondation et de comités d’investissement de plusieurs caisses de pension et fondations suisses. Elle a également été administratrice indépendante de BlackRock AM Suisse. 

Lire (2 min.)

SPB Family nomme sa Directrice Générale

Le groupe SPB — courtier-gestionnaire, spécialiste européen des assurances et services affinitaires — annonce ce mercredi 29 janvier la promotion de la nouvelle directrice générale de SPB Family, sa filiale dédiée à l’assurance prévoyance. Ce poste est désormais occupé par Mirelys Reyes.

SPB Family est une filiale du groupe SPB dédiée essentiellement à l’assurance prévoyance. La société conçoit, distribue en onnicanal, gère et pilote notamment des garanties d’assurance et d’assistance pour protéger les familles des aléas de la vie : perte d’autonomie, hospitalisation ou encore l’accompagnement de proches aidants.

Focus sur le parcours de Mirelys Reyes

SPB Family nomme sa Directrice Générale
Mirelys Reyes

Mirelys Reyes est diplômée des universités de La Havane et de Paris La Sorbonne. Elle affiche 20 ans d’expérience en développement commercial en France et à l’international, dans différents secteurs d’activité. Elle débute sa carrière en 2000 chez Companynews, en charge du développement commercial des marchés d’exportation jusqu’en 2005. De 2006 à 2009, elle est nommée Country Manager Spain (manager pays Espagne) chez Euronext avec la responsabilité de développer le marché espagnol.

De 2009 à 2010, Mirelys Reyes devient Business Development Manager (responsable du développement commercial) chez International SOS. De 2010 à 2014, elle rejoint Capgemini comme Senior Sales Executive (directrice commerciale senior). Elle rejoint le groupe SPB en octobre 2014 en tant que directrice grands comptes télécom.

Avec son équipe, Mirelys Reyes contribue au développement commercial du groupe SPB dans le secteur des télécommunications à la fois auprès des constructeurs, des distributeurs mais surtout des opérateurs. Avec ces derniers, elle mène d'importantes négociations sur le plan financier et opérationnel, avec des résultats optimaux grâce à une vision holistique et un pilotage serré de tous les intervenants de la chaine.

Lire (2 min.)

Amundi et LCL annoncent le 1er closing du fonds Amundi LCL Leveraged Midcap Loans

Amundi — gestionnaire d'actifs européen — et la banque française LCL — spécialiste des financements LBO Small et Midcap — annoncent ce mardi 28 janvier le premier closing à 130 M€ pour leur fonds commun « Amundi LCL Leveraged Midcap Loans » (ALL Midcap Loans). Ce fonds de dette privée s'adresse aux investisseurs professionnels. Il leur donne un accès privilégié aux opportunités de financements d’acquisitions, principalement en France.

Accompagner les PME et ETI

Le fonds « ALL Midcap Loans » est le premier compartiment d’un fonds commun de titrisation destiné exclusivement aux professionnels. Il sera investi exclusivement en euro dans des créances senior (premier rang) bénéficiant de garanties sur les actifs des sociétés financées. Il accompagnera des PME et ETI essentiellement en France (80 %), en répondant à leurs besoins généraux, de refinancement, d’acquisitions et de développement.

Le portefeuille cible devrait comporter environ 30 transactions, qui couvriront tous les secteurs sauf les sociétés financières. Le fonds a vocation à répondre aux critères d’éligibilité du label « Fonds de Prêts à l’Economie ». La gestion du portefeuille vise à générer un rendement brut — hors frais, commissions et charges attachés au fonds — de l’ordre de 4 % à 4,2 % au-delà de l’Euribor 3M. Cet objectif n'est pas garanti par contrat.

« LCL souhaite capitaliser sur sa position de leader du LBO Midcap en France — dette inférieure à 250 M€ — et accompagner ses clients PME et ETI le plus largement possible ainsi que les fonds de Private Equity. Le lancement du Fonds « ALL Midcap Loans » (...) s’inscrit parfaitement dans cette stratégie. Nous sommes également investisseurs et sommes ravis de ce premier closing », précise Olivier Nicolas, Directeur de la Banque Entreprises, Institutionnels et Gestion de Fortune chez LCL.

Taille cible de 250 millions d'euros

LCL — banque d’une ETI sur deux et d’une PME sur quatre en France — revendique le statut le premier financeur de dette LBO de moins de 250 M€ depuis 2015 en France, d'après un Classement DC advisory. Cette compétence lui permet de garantir le sourcing du fonds. La banque a également investit en fonds propres dès ce premier closing, assurant ainsi un alignement d’intérêt avec les autres investisseurs.

Amundi apporte sa capacité d'exécution en dette privée. Le pôle Dette Privée a été créé en 2012. Depuis 2016, il est intégré sur la Plateforme d’Actifs Réels et Alternatifs d’Amundi. Le pôle Dette Privée totalisait 6,9 Mds€ sous gestion à fin décembre 2019. Ce chiffre comprend également les poches gérées pour le compte d’autres expertises au sein du groupe. Dirigé par Thierry Vallière, le pôle s'appuie sur l'expertise de 21 professionnels de l'investissement. Ils affichent en moyenne 17 ans d'expérience.

« Dans un marché de la dette privée en croissance continue, l’accès aux actifs de qualité sur une base diversifiée, ainsi que la capacité à déployer rapidement tout en restant sélectifs, sont des facteurs clé de succès et de différentiation. Le fonds « ALL Midcap Loans » (...) devrait répondre aux attentes légitimes de nos investisseurs. Nous sommes donc ravis du premier closing de 130 M€ et visons avec LCL à atteindre une taille cible de 250 M€ », commente Pedro Arias, Directeur de la Plateforme Actifs Réels et Alternatifs chez Amundi.

Lire (4 min.)

Hausse du franc : la Banque nationale suisse impuissante ?

Nikolay Markov et Frédéric Rollin
En 2019, le franc suisse s'est apprécié face à l'euro. Cette devise garde son caractère d'actif « refuge ». De quelle marge de manœuvre la Banque nationale suisse (BNS) dispose-t-elle ? Quelles perspectives se dessinent pour les investisseurs ? Nikolay Markov et Frédéric Rollin, respectivement Senior Economist et Senior Investment Adviser chez Picter AM, partagent leur analyse.
Lire (5 min.)

Muzinich & Co ouvre un nouveau bureau à Genève

Muzinich & Co — société de gestion indépendante — annonce ce lundi 24 juin l’ouverture d’un bureau à Genève. Il s'agit de son deuxième bureau en Suisse, après celui de Zurich. Fondée à New York en 1988, Muzinich & Co est spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises. L'entreprise déploie ses expertises sur les marchés développés et émergents. Muzinich & Co opère à travers ses bureaux de New York, Londres, Manchester, Dublin, Francfort, Paris, Madrid, Milan, Zurich et Singapour.

Un service actif, local et personnalisé

Le bureau de Genève devient le 9e de Muzinich & Co en Europe. Il sera également le 11e au niveau mondial. Cette structure vient renforcer la philosophie de la société, qui ambitionne d'associer présence locale et excellence du service client.

« Le bureau de Genève souligne notre engagement à offrir des solutions de crédit sur mesure en plus d'un excellent service client de la part d'équipes locales au niveau régional », déclare Martin Gut, Country Head, Suisse. « Nous pouvons désormais fournir un service actif, local et personnalisé aux clients de la Suisse francophone et germanophone », ajoute-il.

Lire (1 min.)

Private Equity : vers les meilleures opportunités de placement du marché ?

Jelena Kucenko
Depuis 2008, le Private Equity se développe sur les marchés financiers. Ce type d'investissement offre désormais de meilleures perspectives que le secteur public, et s'oriente de plus en plus vers les marchés émergents. A quoi les investisseurs doivent-ils s'attendre sur le long terme ? Jelena Kucenko, Private Equity Strategy chez Crédit Suisse, partage son analyse.
Lire (5 min.)

ESG : Mirabaud AM s’allie avec CONINCO pour lancer un fonds dédié aux small caps suisses

Mirabaud Asset Management (AM) —  gestionnaire d'actifs suisse —  annonce ce mardi 30 avril sa collaboration avec CONINCO Explorers in Finance, spécialiste suisse de l’investissement durable. Les deux sociétés mettront en commun leur expertise sur le secteur des petites capitalisations suisses.

Mirabaud AM apporte son expertise en sélection de valeurs, grâce à son expérience dans la gestion de portefeuilles de petites et moyennes capitalisations suisses. CONINCO — 10 ans d'expérience sur la thématique ESG — sera en charge de l’engagement auprès des entreprises présentes en portefeuille, pour promouvoir les bonnes pratiques et les avantages à long terme du respect des critères ESG.

Les pratiques ESG favorisent la performance à long terme

« Les marchés financiers, ainsi que le secteur de la gestion d’actifs, ont la capacité de promouvoir des pratiques durables auprès des entreprises et de répondre aux préoccupations sociales et environnementales à l’échelle mondiale. C’est cette conviction qui guide nos efforts en vue de mobiliser des capitaux afin d’avoir un impact positif et d’améliorer le profil ESG de ces petites entreprises », explique Bertrand Bricheux, Responsable Global des ventes et du marketing chez Mirabaud AM.

Mirabaud AM et CONINCO contribueront activement à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), lancés par les Nations Unies, au sein du segment des petites capitalisations suisses. « Une mise en œuvre adéquate des pratiques ESG sera favorable à la performance à long terme. Un nombre toujours croissant d’entreprises qui s’efforcent d’améliorer les normes et pratiques ESG sont aujourd’hui récompensées par la communauté financière », déclare Hamid Amoura, Responsable des Investissements Responsables pour le Groupe Mirabaud.

Lire (2 min.)

BlackRock lance le Global Unconstrained Equity Fund

BlackRock — société multinationale spécialisée dans la gestion d'actifs — annonce ce lundi 27 janvier le lancement du Global Unconstrained Equity Fund. Ce fonds a été conçu pour les investisseurs qui cherchent à allouer des capitaux à un portefeuille composé d’actions d'entreprises internationales à haut potentiel, identifiées grâce à une démarche d’investissement de long-terme, basée sur de fortes convictions.

Investissement alpha à long terme

Alister Hibbert et Michael Constantis assureront la gestion du fonds. Ils se serviront des données financières du réseau mondial de BlackRock, avec une plateforme de plus de 160 gérants dont l'expertise d’investissement s’appuie sur la recherche fondamentale. « Notre approche s’inscrit au-delà des rumeurs court-termistes de marché afin de permettre aux investissements de générer des rendements composés, une opportunité considérable mais souvent sous-exploitée », déclare Alister Hibbert, co-gestionnaire du fonds.

« Les objectifs des investisseurs demeurent inchangés, tandis que les possibilités d’investissement, elles, évoluent. La faible croissance économique et les bouleversements technologiques permettent de différencier les valeurs gagnantes, créant ainsi des opportunités d'investissement alpha à long terme », ajoute Becci McKinley Rowe, Responsable Fundamental Active Equities de BlackRock pour la région EMEA.

Portefeuille de 20 à 30 valeurs

Le fonds affichera un portefeuille concentré, composé de 20 à 30 valeurs avec un faible taux de rotation et une perspective d’investissement à long terme. Les valeurs détenues au sein du portefeuille devront avoir une solide position sur le marché, des atouts structurels, des rendements élevés et des équipes de direction efficaces. Le fonds ciblera les marchés développés, en particulier l'Europe et les États-Unis.

Il aura un style d'investissement sans contrainte, ce qui signifie qu'il ne prendra pas en compte les indices de référence lors de la sélection des investissements du fonds. Conformément à l'engagement de BlackRock d'intégrer la durabilité dans tous les investissements, le fonds adoptera également une approche ESG, fondée sur une stratégie d’exclusion. Il intègrera les critères ESG directement dans le processus d’investissement.

Lire (3 min.)

CGP Entrepreneurs nomme une chargée de commissions

CGP Entrepreneurs — groupement spécialisé dans les services de gestion de patrimoine — annonce ce mardi 28 janvier le renforcement de ses équipes. L'entreprise recrute Eva Kadouch (44 ans) en qualité de chargée de commissions. Au sein du pôle financier, Eva Kadouch est en charge du traitement des commissions et travaille en contact direct avec les CGP.

Plus particulièrement, elle s'occupe de collecter les informations auprès des partenaires producteurs, de vérifier et contrôler la cohérence des éléments réceptionnés et de produire les états financiers de commissionnement à destination des cabinets. Avec ce recrutement, CGP Entrepreneurs prouve sa volonté d’accompagner les conseillers en gestion de patrimoine (CGP), en les déchargeant au maximum du côté administratif de leur métier.

Focus sur le parcours d'Eva Kadouch

Eva Kadouch

Eva Kadouch est titulaire d'une formation de Gestionnaire Assurance IARD – Assurance Personnes. En 2002, elle débute sa carrière chez Orange France en tant que Gestionnaire recouvrement pré-contentieux. En 2005, elle devient qualité de gestionnaire contrats d’assurance-vie pour PRO BTP. En 2008, elle rejoint le secteur financier où elle occupe différents postes en tant que gestionnaire de contrats ou en gestion comptable au sein de GIE-GES (filiale CNP), Groupe D&O, GAN Assurances, Generali Assurances et AIG.

À partir de novembre 2015, Eva Kadouch exerce en tant que chargée de commissionnement chez Intencial (ex. Skandia). Elle affiche aujourd'hui plus de 15 ans d’expérience professionnelle. Avant de rejoindre CGP Entrepreneurs, elle a occupé pendant deux ans le poste de comptable technique référent cotisations puis gestionnaire rétrocessions commissions chez CIPRES Assurances.

Lire (2 min.)

Crédit Suisse Private Banking & Wealth Management France annonce l’arrivée de deux collaboratrices

Credit Suisse Private Banking & Wealth Management — groupe bancaire basé à Zurich — annonce ce mercredi 17 avril l’arrivée de deux nouvelles collaboratrices pour sa filiale française. Caroline Picot (38 ans) occupe le poste de Director au sein de l’équipe en charge de l’activité Grands Investisseurs France à Paris depuis le 1er avril 2019. Elle rapporte à Sammy Mohammad, Managing Director et Responsable de l’activité Grands Investisseurs. De son côté, Audrey Jaffrennou (34 ans) exerce au poste Head of Client Offering depuis février 2019. Elle rapporte à Gilles Dard, CEO Banque Privée France.

Focus sur le parcours de Caroline Picot

Caroline Picot est diplômée de l’EDHEC Business School. En 2004, elle rejoint Morgan Stanley Investment Management en tant que Responsable des Relations Investisseurs Institutionnels et Intermédiaires en France, Suisse et Monaco. A partir de 2010, elle devient Executive Director, en charge du Business Development auprès des investisseurs Institutionnels et Intermédiaires en France, Suisse et Monaco.

Par ailleurs, elle a aussi fondé à Paris le WomenBankersLab — réseau de femmes de Morgan Stanley — dont la mission consiste à rassembler les femmes les plus influentes de la finance en France. Caroline Picot est bénévole au sein de l’association « Force Femmes », qui agit pour l’emploi et l’entrepreneuriat des femmes de plus de 45 ans.

Focus sur le parcours d'Audrey Jaffrennou

Audrey Jaffrennou est diplômée de l’Université Paris-Dauphine et titulaire d’un Master de Gestion, mention Gestion de Patrimoine. Elle débute sa carrière en 2007 en tant que conseil en investissement sur les produits alternatifs au sein de Société Générale Private Banking, qui couvre toutes les entités francophones.

En 2011, elle rejoint Société Générale Private Banking Middle East à Dubaï. Elle y exerce d’abord un rôle de conseil en investissement sur toutes les classes d’actifs, avant de prendre la responsabilité du pôle de conseil en investissement. Après six années dans les Émirats arabes unis, elle intègre Société Générale Private Banking France à Paris en tant que Responsable Marketing Produits et Développement de l’Offre et membre du Comité Exécutif de l’Offre Financière.

Lire (3 min.)

BCGE France recrute un Directeur de la distribution

La Banque Cantonale de Genève (BCGE) SA annonce ce mardi 16 avril un renforcement de ses équipes locales dans l'Hexagone. L'établissement recrute un nouveau Directeur de la distribution pour la France. Vincent Passa prend les rênes de ce poste, au sein du département Commercial dirigé par Jérôme Monnier.

Le nouveau Directeur de la Distribution prendra notamment en charge la distribution des fonds de la gamme Synchrony auprès des clients distributeurs et institutionnels en France. Domiciliée au Luxembourg, la gamme de fonds Synchrony est distribuée en France à travers des parts A pour la clientèle privée et des parts I pour les institutionnels.

Focus sur le parcours de Vincent Passa

Vincent Passa débute sa carrière en 1996 comme auditeur chez Mazars. Il travaille ensuite au sein de BNP Paribas de 1999 à 2005, d'abord à l’Inspection Générale, avant de gérer l’implémentation des normes GIPS. Vincent Passa devient par la suite responsable de la sélection de fonds chez Cardif Asset Management. De 2005 à 2007, il occupe le poste de responsable commercial chez BlackRock France.

Pendant 11 ans, Vincent Passa exerce en tant que Directeur du bureau de Paris de Legg Mason, en charge de la France et du Benelux, où il contribue à développer un total d’actifs d’environ 2,2 milliards d’euros. Courant avril 2019, la Banque Cantonale de Genève (France) SA — filiale à 100 % du groupe BCGE — confirme sa nomination en qualité de Directeur de la distribution.

Lire (2 min.)