Cryptomonnaies : la chute du bitcoin, une « bonne nouvelle » ?

En 2022, le bitcoin débute l'année avec une chute de valorisation. La reine des cryptomonnaies a-t-elle amorcé son déclin ? Faut-il au contraire y voir une opportunité pour les investisseurs ?
Lire (5 min.)

Bitcoin : entre volatilité et spéculation

Cette semaine, le bitcoin aura connu sa chute hebdomadaire la plus forte depuis un an. Que se passe-t-il avec la reine des cryptomonnaies ? Quel rapport les Français entretiennent-ils avec cet actif très volatil ?
Lire (5 min.)

GameStop : pourquoi l’action a atteint des sommets

Cette semaine, les marchés américains ont assisté à un rallye inhabituel sur l'action GameStop, porté par les investisseurs individuels contre certains fonds spéculatifs. Pourquoi le cours du titre s'est-il envolé ? Le phénomène est-il appelé à se répéter ?
Lire (4 min.)

Rebond de l’euro après les annonces de relance : un changement de tendance durable ?

Alexandre Baradez
Cette semaine a été marquée sur les marchés par la présentation du nouveau plan de relance de la zone euro, à hauteur de 750 milliards d'euros. Quel impact cette annonce a-t-elle eu sur le cours de la devise européenne ? La nouvelle tendance va-t-elle s'inscrire dans la durée ? Les explications d'Alexandre Baradez, Responsable Analyses Marchés chez IG France.
Lire (3 min.)

Label ISR : Generali Investments Partners l’obtient pour 7 fonds

Generali Investments Partners S.p.A. Società di gestione del risparmio (Generali Investments Partners) — spécialiste de l'assurance et de la gestion d’actifs — annonce ce mardi 18 janvier l'obtention du Label ISR pour 7 fonds actions, obligataires et monétaire, qui représentent un encours de plus de 2,2 Mds€. Cette démarche de labellisation répond aux exigences croissantes des investisseurs français et européens en matière d’investissement responsable.

Elle reste cohérente avec la stratégie du Groupe Generali : développer et promouvoir une offre diversifiée de  solutions d’investissement responsables, sur des actifs cotés et non cotés. Elle s’inscrit  également dans l’approche du groupe Generali, en matière d’investissement esponsable et  de développement durable. 

7 fonds labellisés ISR

Les 7 fonds qui ont obtenu le Label ISR — soutenu par le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance — en décembre 2021 sont : 

  • 4 compartiments de la SICAV luxembourgeoise Generali Investments SICAV (“GIS”) dont la société de gestion est Generali Investments Luxembourg S.A. et qui a délégué la gestion à Generali Investments Partners : Generali Investments SICAV (GIS) SRI World Equity ; Generali Investments SICAV (GIS) SRI Euro Premium High Yield ; Generali Investments SICAV (GIS) SRI Euro Green & Sustainable Bond ; et Generali Investments SICAV (GIS) SRI Euro Corporate Short Term Bond.
  • 3 OPCVM de droit français dont la société de gestion est Generali Investments Partners : GF Europe Megatrends ISR ; Generali Euro Convertibles ISR ; Generali Trésorerie ISR.  

Ce que signifie ce label

Les compartiments et les fonds « Label ISR » mentionnés ci-dessus sont également classés  Article 8 au sens de la réglementation européenne SFDR. Le Label ISR de l’Etat français est attribué pour une durée de 3 ans renouvelable, au terme d’un processus strict d’audit et de labellisation mené par un organisme de certification agréé  et indépendant. Le Label ISR constitue un standard de place français pour les investisseurs. 

L’obtention du Label ISR témoigne ainsi de la rigueur des approches de Generali Investments Partners et du groupe Generali, tant en matière d’ESG (Environnement, Social, Gouvernance) qu’en matière d’engagement avec les émetteurs, dans le but d’assurer des bénéfices environnementaux et sociaux de ses investissements.

Quelle approche ESG ?

« Cette démarche de faire auditer et certifier les fonds gérés par Generali Investments  Partners sur la base de notre approche ESG est une étape naturelle de notre stratégie de  développement axée sur l'élargissement de l’offre de solutions avec une solide empreinte de  durabilité », déclare Tim Rainsford, CEO de Generali Investments Partners.

« Les 7 fonds et compartiments gérés par GIP, aujourd'hui labellisés ISR, s’ajoutent  aux 16 solutions ISR déjà proposées par notre écosystème des sociétés de gestion d'actifs telles que celles de Sycomore AM et Generali Real Estate S.p.A. Società di gestione del risaprmio. Nos clients et partenaires européens ne peuvent que bénéficier de notre large éventail de stratégies d'investissement actives, distinctes, durables et susceptibles de générer de la valeur à long terme », ajoute-il.

Lire (3 min.)

BFT Investment Managers nomme une Responsable de la stratégie ESG

BFT Investment Managers — société de gestion de portefeuille — annonce ce mardi 18 janvier renforcer ses équipes avec l’arrivée d'une Responsable de la stratégie ESG. Julie Fardoux prend ses fonctions dans le cadre d'un poste nouvellement créé, afin d'accompagner la croissance de l'activité de BFT Investment Managers.

Focus sur le parcours de Julie Fardoux

Julie Fardoux est diplômée d’HEC (1997). Elle débute sa carrière au sein des groupes L’Oréal puis Procter & Gamble dans des fonctions marketing (1998-2001). Elle occupe ensuite des fonctions de Responsable de la communication chez Crédit Agricole CIB puis CA Cheuvreux (courtier actions). Elle rejoint le groupe Amundi en 2011, en tant que Responsable du Marketing Corporate d’Amundi ETF & Indiciel.

En 2015, elle intègre le département Investissement Responsable d’Amundi comme Responsable du pôle relations extérieures (Head of Advocacy). Elle y développe les relations avec les organismes de place, les initiatives de finance durable et les coalitions d’investisseurs ainsi que les ONG. Elle contribue aux relations avec les autorités de tutelle sur les sujets d’investissement responsable, et promeut l’investissement responsable auprès des investisseurs, et plus largement des publics externes comme internes d’Amundi.

Lire (1 min.)

Banques européennes : Bridgewater mise gros contre les fleurons du vieux continent

Le vieux continent n'a plus la cote auprès de Bridgewater ! Depuis plusieurs mois, le plus important hedge fund du monde multiplie les prises de positions « short » sur les banques et entreprises du continent. Avec 22 milliards de dollars de position vendeuse, Bridgewater fragilise les fleurons européens, au premier rang desquels se trouvent la banque italienne Intesa Sanpaolo, l'allemande Deutsche Bank, la française BNP Paribas et la néerlandaise ING.

Le fonds spéculatif s'attaque aussi à certains grands groupes industriels comme Airbus, Sanofi, Nokia, Enel ou encore Siemens. Le plus étonnant dans ce pari, c'est qu'il va à l'encontre des analyses des observateurs, qui, en ce début d'année, préfèrent les marchés européens aux américains, qu'ils estiment en bout de cycle. Les établissements bancaires vont-ils revêtir leurs plus beaux atours pour tenter de séduire les spéculateurs ? 
Lire (<1 min.)

Les cryptomonnaies : lubie passagère ou avenir durable ?

Frédéric Rollin
Étant donné que 79 % du minage de Bitcoin se trouverait en Chine et que les Chinois constituent les principaux détenteurs de Bitcoins, le risque que les autorités de Pékin trouvent un moyen de prendre le contrôle de la cryptomonnaie n’est pas négligeable.
Lire (6 min.)

Les taux bas immobilier : une menace pour la santé du marché ?

À 1,46% en moyenne au premier trimestre 2017, la France pratique les taux d'intérêt les plus bas d'Europe. En lien direct avec le fort dynamisme du marché de l'immobilier, ils sont aussi la cause de la forte hausse des prix des loyers presque partout en France, faisant peser la menace d'une nouvelle bulle immobilière...
Lire (2 min.)