Banques centrales : une question de prix

César Pérez Ruiz
Pictet Wealth Management
Dans les mois à venir, la Réserve fédérale (Fed) a annoncé qu'elle ajusterait sa politique monétaire en fonction de l'inflation. Quelles perspectives macroéconomiques pour le T4 2023 ? L'éclairage de César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management.
Lire (3 min.)

Banques centrales : pas de vacances en août

Les équipes de Muzinich & Co.
Muzinich & Co.
Resserrement monétaire face à l'inflation, inquiétudes sur la croissance chinoise, affaiblissement du rouble en Russie... En août, les banques centrales ne prennent pas de vacances. Les équipes de Muzinich & Co. partagent leur commentaire de marché hebdomadaire.
Lire (6 min.)

Marchés financiers : un coup d’Etat ? quel coup d’Etat ?

César Pérez Ruiz
Pictet Wealth Management
Inflation, hausses de taux et guerre en Ukraine... Faut-il envisager la volatilité comme une classe d'actifs à part entière ? Les explications de César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management.
Lire (3 min.)

G7 Japon : les sept samouraïs se réunissent à Hiroshima

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Du 19 au 21 mai, les membres du G7 se réunissent à Hiroshima au Japon. Au programme, sanctions contre la Russie et lutte d'influence contre l'influence technologique de la Chine. Que retenir des enjeux de ce sommet ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (3 min.)

Alderan recrute un directeur des partenariats

La Rédaction
Le Courrier Financier

Alderan — spécialiste de l'investissement dans l'immobilier d’activités et la logistique — annonce ce jeudi 21 septembre l'arrivée de son nouveau Directeur des Partenariats. La nomination de Fabien Berard à ce poste découle de la croissance significative de la société de gestion et de ses fonds, et s’inscrit parfaitement dans la dynamique ascendante d’Alderan.

« La nomination de Fabien Berard en tant que Directeur des Partenariats marque une étape cruciale dans la mise en œuvre de la stratégie de développement d’Alderan. Fort de sa riche expérience et de sa personnalité remarquable, Fabien représente un atout majeur pour notre société », déclare Pauline Collet, Directrice du Développement et du Marketing chez Alderan.

Focus sur le parcours de Fabien Berard

Alderan recrute un directeur des partenariats
Fabien Berard

Diplômé d’HEC en Management Industriel, Fabien Berard débute sa carrière en 2003 dans le domaine des transports (chez Peugeot et Alstom). En 2011, il se tourne vers les métiers de la gestion du patrimoine. Cette même année, il fonde Adjuveo, un cabinet de gestion de patrimoine. Par la suite, Fabien évolue en tant que Commercial au sein d’Oddo & Cie.

Plus récemment, il occupe la fonction de Conseiller en Gestion de Patrimoine chez AS Finance Conseil et Planète Patrimoine. Fabien Berard rejoint le pôle Développement et Marketing d’Alderan, dirigé par Pauline Collet. En tant que nouveau Directeur des Partenariats, sa mission principale consistera à développer et dynamiser le réseau de distribution et à superviser une nouvelle équipe commerciale restructurée.

Lire (2 min.)

SCPI de rendement : Sofidy maintient le prix de ses parts

La Rédaction
Le Courrier Financier

Sofidy — spécialiste de l'épargne immobilière, notamment en commerces et bureaux — annonce ce jeudi 21 septembre maintenir le prix de parts de toutes ses SCPI. Cette déclaration intervient dans un contexte chahuté sur le marché de la pierre papier. Le secteur a vu des annonces de baisse de prix de parts significatives pour certaines SCPI, en particulier de bureaux.

Les récents travaux de valorisation immobilière menés à mi-année — par des experts externes et en interne — traduisent une baisse des valeurs de nos portefeuilles immobiliers limitée à -2,56 % à périmètre constant par rapport à fin 2022. Parallèlement, les prix de souscription des parts de nos SCPI comparés aux valeurs de reconstitution restent contenus dans une fourchette resserrée comprise entre -1,6 % et +5,7 %.

SCPI de rendement : Sofidy maintient le prix de ses parts
Source : Sofidy

Résilience de la valeur du patrimoine

« A l’heure où l’immobilier a amorcé un changement de cycle brutal provoqué par la hausse rapide des taux d’intérêts, nous observons une baisse généralisée des valeurs immobilières mais également de fortes disparités dans l’ampleur de cette baisse selon les portefeuilles et sous-segments immobiliers considérés », explique Sofidy dans un communiqué. Sofidy constate une relative bonne résilience de la valeur de ses patrimoines. Parmi les facteurs qui expliquent en partie cette situation, le gérant souligne :

  • la très forte granularité de nos portefeuilles composés d’actifs de plus petite taille que la moyenne du secteur, leur permettant de fortement mutualiser les risques sur plus de 2 200 actifs et 3 500 locataires ;
  • une pondération en actifs de commerces supérieure à la moyenne du secteur (environ 50 % des portefeuilles gérés par Sofidy), classe d’actifs dont les valorisations ont augmenté de manière beaucoup moins excessive que d’autres dans le contexte de montée du e-commerce et de la période Covid de ces dernières années ;
  • la qualité des emplacements de nos actifs combinée à des niveaux de loyers raisonnables à l’acquisition, cette prudence offrant aujourd’hui un bon « pricing power » (capacité d’accroître les loyers) dans un contexte d’inflation favorable à ce type d’actifs ;
  • une politique de collecte maîtrisée et d’acquisition disciplinée qui a évité à Sofidy d’acheter des actifs excessivement valorisés en haut de cycle immobilier.

Sur la base des nouvelles valorisations à mi-année, le portefeuille immobilier global de vos SCPI affichent un taux de rendement brut de 6 %. Dans ce contexte, nous confirmons également les fourchettes prévisionnelles de distribution de nos SCPI de rendement pour 2023 comprises entre +4,38 % et +5,05 %.

Quelles perspectives de développement ?

Les fonds immobiliers gérés par Sofidy entrent ainsi dans ce nouveau cycle immobilier avec une trésorerie cumulée disponible de plus de 768 M€. Objectif, réaliser des acquisitions de qualité à des prix très attractifs face à des vendeurs sous contrainte. « Ce positionnement nous permet ainsi d’afficher des rendements en progression sur les dernières acquisitions, ce qui continuera à porter les performances de nos SCPI dans le temps », précise Sofidy.

Les SCPI gérées par SOFIDY bénéficient en outre d’une structure financière solide. Elle se caractérise par un niveau d’endettement moyen peu élevé. L’endettement bancaire total rapporté à la valeur du patrimoine représente moins de 20 % à fin juin 2023. Ce dernier est quasi intégralement (98,5 %) à taux fixe, avec un coût moyen actuel de 1,96 %. Il est majoritairement amortissable, ce qui apporte une bonne visibilité sur le futur coût de la dette.

« Notre discipline de mutualisation s’applique également à nos épargnants et investisseurs, ainsi qu’à nos différents canaux de distribution. Ainsi, plus de 53 500 clients individuels investis
directement (hors assurance vie) dans nos fonds nous font confiance, nous travaillons avec
plus de 25 compagnies d’assurance partenaires, de nombreux réseaux de banques privées et
de nombreuses plateformes de distribution
», affirme Sofidy.

Les SCPI de Sofidy sont très peu exposées à de gros investisseurs institutionnels. Cela sécurise les financements et la trésorerie disponible des fonds, tout en renforçant la liquidité offerte aux porteurs de parts. Cette liquidité a été à nouveau assurée tout au long de l’été grâce à une collecte brute de 83 M€ sur les mois de juillet et août.

Lire (4 min.)

Chine : Emmanuel Macron en visite d’Etat à Pékin

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Cette semaine, le président français Emmanuel Macron est en visite officielle à Pékin. Il est accompagné par Ursula Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne. Quelles relations économiques et politiques l'Union européenne (UE) peut-elle nouer avec la Chine, sur fond de rivalité entre Pékin et Washington ? Quel impact sur le conflit en Ukraine ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Guerre en Ukraine : Joe Biden promet l’aide militaire des Etats-Unis

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Ce lundi 20 février, Joe Biden s'est rendu en visite surprise à Kiev en Ukraine — près d'un an après le début du conflit avec la Russie. Le président américain a promis le soutien militaire des Etats-Unis. Les marchés financiers devraient-ils s'inquiéter davantage de la poursuite de la guerre ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Marchés financiers : la guerre n’est pas la seule cause de prudence

Marcus Poppe
DWS
Le 24 février 2022, la Russie entrait en guerre avec l'Ukraine. Après un an de conflit, la guerre n'est cependant pas la seule cause de prudence sur les marchés boursiers. Quelles perspectives pour les investisseurs ? Les explications de Marcus Poppe, coresponsable des actions européennes chez DWS.
Lire (7 min.)

Guerre en Ukraine : les marchés ne sont guère impressionnés

Martin Moryson
DWS
Le début de la guerre il y a un an a fait chuter les marchés, tout comme les attentes. Récemment, celles-ci ont été largement dépassées en Europe. Pendant combien de temps les marchés peuvent-ils s'en accommoder ? Le point avec Martin Moryson, Chef Economiste Europe chez DWS.
Lire (4 min.)

Carmignac renforce l’équipe de Gestion de Patrimoine et sa Direction Générale

La Rédaction
Le Courrier Financier

Carmignac — société de gestion d’actifs financiers indépendante — annonce ce mercredi 20 septembre renforcer l’équipe de Gestion de Patrimoine et sa Direction Générale. Dans ce cadre, Guillaume Rigeade, Eliezer Ben Zimra, Jacques Hirsch et Christophe Moulin deviennent co-gérants de Carmignac Patrimoine.

Ces quatre nouveaux co-gérants travailleront aux côtés de David Older, responsable de l’équipe actions, à compter du mercredi 20 septembre. Ces promotions font suite à la nomination de Rose Ouahba au sein de la direction générale de la société en tant que managing director.

L'arrivée de deux duos d'experts

Guillaume Rigeade et Eliezer Ben Zimra prennent la responsabilité de la poche obligataire et de l’exposition devises de Carmignac Patrimoine. Ils bénéficient de 15 ans d’expérience dans la gestion de fonds obligataires. Ils travaillent ensemble en tant que co-gérants de stratégies flexibles depuis plus de 10 ans. Depuis juillet 2019, ils cogèrent Carmignac Portfolio Flexible Bond. Sur trois ans, le fonds génère une surperformance de plus de 13 points de pourcentage par rapport à son indicateur de référence.

Guillaume Rigeade et Eliezer Ben Zimra rejoignent tous les deux le Comité d'Investissement Stratégique de la société. Jacques Hirsch et Christophe Moulin sont des spécialistes de la gestion globale multi-actifs et membres du Comité d'Investissement Stratégique de Carmignac. Ils rejoignent la gestion de Carmignac Patrimoine pour en assurer le pilotage de la composante macroéconomique, la construction de portefeuille et la gestion des risques.

Leur responsabilité couvre également l'évaluation du timing de marché, la mise en place des stratégies de couverture dérivées et des risques de marché, ainsi que l'identification et la mise en œuvre de l'exposition à des thèmes « top-down » sur les marchés d’actions. Cette configuration permet de combiner l’expertise de sélection de titres à une analyse globale de l’environnement macroéconomique et de marché conduite par Jacques et Christophe.

Jacques Hirsch est cogérant de Carmignac Portfolio Patrimoine Europe depuis juillet 2023. Il travaillait précédemment chez Ruffer, où il a cogéré un fonds multi-actifs flexible premier quartile de sa catégorie sur un, trois et cinq ans. Christophe Moulin est le responsable adjoint de l’équipe Cross-Asset depuis septembre 2022, chargé de l’évaluation macroéconomique et du positionnement de marché, ainsi que de l’analyse technique. Il a rejoint Carmignac après avoir occupé le poste de responsable mondial de la gestion multi-actifs chez BNP Paribas AM.

S'adapter aux cycles macroéconomiques

« Le retour du cycle économique a remis la macroéconomie au premier plan. Nous renforçons donc fortement la gestion de Carmignac Patrimoine autour de trois moteurs de performance. Je suis heureux de regrouper des compétences et des talents de notre équipe d'investissement et de les associer à David Older pour gérer la stratégie Patrimoine », déclare Edouard Carmignac, fondateur et président de la société de gestion d'actifs Carmignac Gestion depuis 1989.

« Guillaume Rigeade et Eliezer Ben Zimra sont reconnus pour la qualité de leur allocation couvrant l’intégralité de la classe d’actifs obligataire sur les marchés mondiaux, tandis que Jacques Hirsch et Christophe Moulin sont tous deux très expérimentés pour adapter la construction de portefeuille et la gestion des risques au contexte macroéconomique et de marché. Ces duos d'experts partagent un sens aigu de la collaboration et je suis convaincu que cette équipe possède les compétences requises pour gérer notre fonds phare dans l'environnement actuel », ajoute-il.

En parallèle, Guillaume Rigeade et Pierre Verlé, qui dirige avec succès l’équipe Crédit de Carmignac depuis 2013, reprennent la responsabilité de l’équipe obligataire avec l’objectif de poursuivre le développement de la philosophie flexible de cette gamme. Pierre reste cogérant des stratégies Crédit, dont Carmignac Portfolio Credit qui figure dans le premier décile de sa catégorie et surperforme son indicateur de référence de 26 points de pourcentage sur 5 ans.

Promotion au sein de la direction générale

Ces nominations font suite à la promotion de Rose Ouahba — qui intègre la Direction Générale de Carmignac pour devenir managing director aux côtés d’Edouard Carmignac —, d’Éric Helderlé au Luxembourg, de Maxime Carmignac à Londres (Royaume-Uni) et de Christophe Peronin à Paris (France).

Dans ce cadre, Rose Ouahba supervisera la distribution et le marketing de Carmignac, en associant les départements Client Experience et Ventes au service de la satisfaction clients et du développement de l’activité. Son expérience, à laquelle s’ajoute la distribution et le marketing rassemblés sous sa direction, vont permettre de coordonner le développement et la promotion des produits dans l’ensemble des canaux de distribution de Carmignac.

« Sous la direction de Rose Ouahba, la classe d’actifs obligataire de Carmignac s’est considérablement développée avec l’émergence, ces dernières années, de plusieurs fonds dépassant désormais le seuil symbolique du milliard d’euros sous gestion. Elle a démontré son leadership au service du développement, ses compétences entrepreneuriales et son attachement sans faille à Carmignac », ajoute Maxime Carmignac.

Lire (5 min.)

SFDR 9 : J.P. Morgan AM élargit sa gamme avec deux nouveaux ETF

La Rédaction
Le Courrier Financier

J.P. Morgan Asset Management (JPMAM) — spécialiste mondial de la gestion d'investissements, fournisseur d'ETF gérés activement — annonce ce mercredi 20 septembre élargir sa gamme d’ETF actions Research Enhanced Index (REI) avec le lancement de deux ETF actifs durables :

  • JPMorgan Global Research Enhanced Index Equity SRI Paris Aligned UCITS ETF ;
  • JPMorgan US Research Enhanced Index Equity SRI Paris Aligned UCITS ETF.

Les deux ETF répondent aux exigences des normes européennes relatives aux indices de référence alignés sur l’Accord de Paris. Ils s’appuient sur une approche de « best-in-class », et sont classés SFDR 9 selon le règlement de l'Union européenne (UE).

La gamme d'ETF actions REI

Les portefeuilles d'actions REI de JPMAM se trouvent à la croisée de la gestion active et passive. Les stratégies actives actions REI de JPMAM visent à améliorer les rendements des indices en capitalisant sur la capacité d’analyse et de gestion de JPMAM. Les gérants actions REI de JPMAM ont accès aux recherches de plus de 90 analystes, qui couvrent environ 2 500 valeurs à travers le monde. 

Ils utilisent ensuite ces informations pour décider d’allouer de légères surpondérations dans les titres qu'ils trouvent intéressants et sous-pondérer ceux qu'ils considèrent moins intéressants, par rapport à un indice de référence. « Grâce à un processus d'investissement qui a fait ses preuves depuis plus de 30 ans, la gamme d'actions REI de JPMAM est aujourd’hui la plus vaste gamme d'ETF actifs UCITS disponible », déclare JPMAM dans un communiqué.

Développer cette activité

JPMAM s’est associé à MSCI pour concevoir sur-mesure deux indices durables conformes à l'Article 9. Ces indices, conçus pour les clients, adoptent une approche inclusive « Best-in-class » tout en respectant les critères de l'indice de référence aligné sur l’Accord de Paris. Les secteurs et les entreprises controversés, tels que les énergies fossiles, les jeux d’argent, le tabac et les sociétés en violation du Pacte mondial des Nations Unies, ont été exclus des deux indices.

Afin de s'aligner sur l’Accord de Paris, les indices globaux de référence ainsi que les ETF actifs présenteront une émission de gaz à effet de serre (GES) inférieure de 50 % à l'univers de référence. Ils réduiront leurs émissions carbones de 7 % par an en moyenne, en exploitant le processus d'investissement actif éprouvé des actions REI de JPMAM. Objectif, sélectionner les entreprises qui afficheront les meilleures performances sur la durée.

La stratégie actions REI SRI de JPMAM — alignée sur l’Accord de Paris — sera disponible au sein d’un univers d’investissement mondial et régional américain. Dans un premier temps, les indices JSEG et JSEU seront respectivement liés à l'indice MSCI World et l'indice MSCI USA. Après le processus de filtrage qui vise à prendre en compte les spécialistes de l'ESG, les exclusions et les ajustements liés à l'alignement sur l’Accord de Paris, le portefeuille global devrait comporter entre 300 et 350 titres à son lancement, et la stratégie américaine entre 150 et 200 titres.

Les deux portefeuilles adoptent une approche qui va au-delà de la simple gestion passive. Ils adoptent une selection des titres de type « bottom-up » au sein de secteurs ou groupes industriels. Cette approche vise à générer un ratio d'information élevé et des rendements excédentaires cumulés sur la durée, tout en prenant en compte la gestion des risques. La tracking error prévue devrait se situer entre 0,75 % et 1,25 %, voire moins, au fil du temps, et l'allocation par rapport à l'indice de référence est neutre, tant au niveau régional que sectoriel.

Croissance significative

Les ETF durables ont enregistré une croissance significative au cours des deux dernières années, représentant plus de la moitié des flux d'ETF en Europe. Depuis début 2023, près de 30 % des flux UCITS ont été dirigés vers des ETF durables (au 30 juin 2023). L'importance accordée au développement durable devrait ainsi rester clé. Environ 30 % des investisseurs mondiaux en ETF ont l'intention d'accroître leur allocation d'ETF ESG jusqu'à 20 % au cours des 2,5 prochaines années, d'après Trackinsight.

La plupart de ces flux se sont dirigés vers des ETF passifs. Pourtant, en observant les tendances actuelles du marché, les investisseurs reconnaissent de plus en plus les avantages de combiner la recherche ESG active avec la structure des ETF. 68 % des acheteurs d’ETF mondiaux utilisent des stratégies actives pour les ETF ESG, soit purement actives, soit en combinaison avec des stratégies passives d'après Trackinsight.

« Nous sommes ravis de compléter notre gamme d’actions Research Enhanced Index, leader sur le marché, en introduisant deux ETF durables gérés de manière active et alignés sur les indices MSCI. Ces ETF répondent aux directives de l'UE concernant les indices de référence alignés sur l'Accord de Paris et aux critères de l'Article 9, tant au niveau de l'indice de référence qu'au niveau du portefeuille », déclare Alfred Le Léon, Responsable de la distribution ETF France chez J.P. Morgan AM.

Succès auprès des investisseurs

« Les investisseurs sont de plus en plus en quête de solutions pour atteindre leurs objectifs en matière de durabilité, et nos ETF JSEG et JSEU sont conçus pour offrir un double avantage : viser une génération d’alpha dans un univers d’entreprises durables personnalisé en utilisant notre processus d'investissement REI, tout en respectant un objectif de décarbonisation en accord avec les principes de l'Accord de Paris », indique Travis Spence.

« Ces nouveaux ETF peuvent servir de pierre angulaire pour les clients désireux de mettre en place une stratégie sur les actions mondiales ou américaines, et également compléter les investissements en ETF durables existants des clients cherchant une diversification accrue de leur portefeuille », ajoute-il.

« L'élément actif de ces stratégies joue un rôle crucial de différenciation, en s'appuyant sur notre expérience de 30 ans dans la génération régulière de rendements excédentaires à des coûts compétitifs, ainsi qu'en intégrant l'engagement de notre processus actif pour garantir que les entreprises atteignent les objectifs de durabilité de la stratégie », conclut Travis Spence.

Une gamme de 18 ETF durables

JSEG sera activement géré par Piera Elisa Grassi, Sebastian Wiseman et Raffaele Zingone, et aura un Total Expense Ratio (TER) de 25 points de base. JSEU sera géré activement par Raffaele Zingone et Piera Elisa Grassi, et aura un TER de 20 points de base. Avec le lancement de JSEG et JSEU, JPMAM propose désormais 18 ETF d’investissement durable (y compris SFDR 8 et 9) pour un total de 9,8 Mds$ d’actifs sous gestion au 30 juin 2023.

JSEG et JSEU seront cotés sur le LES, Deutsche Börse Xetra, SIX et Borsa Italiana. JPMAM — numéro un des flux YTD d'ETF actifs au niveau mondial au 30 juin 2023, d'après Bloomberg — offre aux investisseurs basés au Royaume-Uni et en Europe un accès à 8 ETF actions à indice amélioré par la recherche couvrant différentes régions, avec plus de 7 Mds$ d'actifs sous gestion au 30 juin 2023.

Pour en savoir plus sur les stratégies des ETF d'actions REI de JPMAM, y compris sur les profils de risque des ETF en France, cliquez ici. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer l'intégralité du montant investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lire (7 min.)

Marchés financiers : l’optimisme résiste à tout, jusqu’à quand ?

Thomas Planell
DNCA
Après les dernières réunions des banques centrales, les marchés financiers veulent se convaincre que l'inflation est sous contrôle. Quelles perspectives en 2023 ? L'optimisme boursier est-il exagéré ? Le point avec Thomas Planell, Gérant et analyste chez DNCA Finance.
Lire (5 min.)

L’Europe face au retour des empires

Philippe Crevel
Cercle de l'Epargne
La guerre entre la Russie et l’Ukraine s’inscrit dans le temps longs des Empires et des rapports de force économique. La mondialisation des années 1990 et 2000 a donné l’impression que les enjeux territoriaux avaient disparu au profit d’une compétition entre multinationales. Les années 2020 semblent marquer le retour aux logiques impériales. Redevenue une grande puissance en moins de cinquante ans, la Chine vise à contrôler l’ensemble de la zone Asie Pacifique quand les États-Unis entendent maintenir leur rang de numéro « un » tant sur le plan économique que militaire.
Lire (3 min.)