Sylvain Landreau – Portzamparc Gestion : gestion sous mandat, vigilance sur l’inflation

Pour fin 2021, Portzamparc Gestion revient sur les performances de sa gestion sous mandat — dans un contexte de marché inflationniste. Comment le gérant se positionne-t-il en tant qu'allocataire ? Quelles perspectives de rendement à long terme en fonction des profils de risque ?
Voir (<1 min.)

Goeffrey Melchior – Portzamparc Gestion : Portzamparc PME ISR, « capter la croissance structurelle »

Pour le T4 2021, Portzamparc Gestion revient sur le potentiel de croissance du segment des Small & Midcaps en France et en Europe. Sur quelle stratégie repose le fonds Portzamparc PME ISR ? Comment se positionne-t-il actuellement, dans un contexte macroéconomique incertain ?
Voir (<1 min.)

Karim Jellaba – Portzamparc Gestion : Portzamparc Entrepreneurs ISR, « on va élargir à l’Europe »

A l'automne 2021, les investisseurs suivent de près la saison des résultats d'entreprises. Comment se portent les Small & Midcaps sur les marchés actions ? De quelle façon Portzamparc Gestion va-t-elle développer sa gamme sur ce segment de valeur à horizon 2022 ?
Voir (<1 min.)

Karim Jellaba – Portzamparc Gestion : 2020, « une bonne année boursière pour les actifs risqués »

L'année 2020 a été celle de la crise sanitaire. Dans ce contexte, le secteur des Small & Midcaps (PME-ETI cotées) a néanmoins surperformé les grandes valeurs. Quels facteurs expliquent cette tendance sur les marchés actions ? Comment Portzamparc Gestion a-t-elle adapté ses stratégies ?
Voir (<1 min.)

INEA acquiert un ensemble de bureaux à Montpellier

INEA — leader du green building et spécialiste des bureaux neufs dans les principales métropoles régionales — annonce l’acquisition, auprès d’Icade, d’un ensemble de bureaux situé sur la ZAC Cambacérès à Montpellier, en face de la nouvelle gare Montpellier Sud de France.

Il s’agit d’une VEFA composée de deux immeubles en R+6 offrant une surface locative de 4 122 m2 pour l’un et 4 421 m2 pour l’autre, ainsi que 236 places de parking en sous-sol. Le premier bâtiment conçu pour pouvoir accueillir une école (catégorie ERP 3, type R) sera livré en septembre 2024 ; le second en novembre 2024. L’ensemble répondra à la norme RT 2012 - 20 % et sera labélisé BREEAM niveau Very Good.

Source : INEA

Un hôtel-restaurant et une école

Arline Gaujal-Kempler, Directrice générale déléguée d’INEA, indique : "Cette opération s’inscrit dans un projet, Nexus, qui inclut aussi un hôtel-restaurant exploité par Moxy, une enseigne de Marriott et un campus d’enseignement supérieur Ynov."

Elle poursuit : "L’atout majeur de Nexus est son implantation dans un quartier tertiaire, la ZAC Cambacérès — qui est le Montpellier du futur — un nouveau pôle urbain dédié aux entreprises innovantes avec, outre des bureaux, des campus étudiants et un parc urbain, la Halle de l’innovation qui accueillera des start-up. Cette zone, à mi-chemin entre le centre-ville et l’aéroport, est très bien desservie par la route et les transports en commun."

Lire (2 min.)

Amundi Technology annonce l’acquisition du robo-advisor Savity

Amundi — le leader européen de la gestion d’actifs — annonce l’acquisition par Amundi Autriche d’une participation de 100% dans la fintech Finventum GmbH auprès de BAWAG P.S.K. et des fondateurs de la société. Finventum a créé Savity Vermögensverwaltung GmbH (Savity), une plateforme autrichienne de conseil en investissement financier (robo-advisor), établie, autorisée et réglementée, offrant des services digitaux de gestion d’actifs.

Des portefeuilles diversifiés et efficaces

En tant que robo-advisor digital, Savity permet aux clients retail d’accéder à des services de gestion d’actifs professionnels. Savity utilise une technologie de pointe pour construire des portefeuilles distincts pour les clients, avec différents profils de risque, en tenant compte de leurs objectifs d’investissement et de leurs préférences en matière de durabilité. Savity propose actuellement quatre options d’investissement. Après l’acquisition, les clients de Savity bénéficieront de l’expertise étendue et globale d’Amundi en matière d’investissement pour gérer des portefeuilles diversifiés et efficaces.

Avec le robo-advisor Savity, Amundi a l’ambition de répondre au besoin croissant de services financiers digitalisés en Autriche, notamment en matière de gestion digitale de portefeuille. Savity s’inscrit parfaitement dans l’offre innovante d’Amundi Technology, la branche technologique d’Amundi, qui complète et accélère le développement de ses solutions de gestion digitale de portefeuilles distincts.

"Accroître le développement de Savity"

Guillaume Lesage, Directeur Opérations, Services et Technologie d’Amundi :« Chez Amundi, notre objectif est de servir nos partenaires distributeurs au-delà de l’offre de produits pour répondre aux besoins croissants de leurs clients en matière de conseil en investissement et de solutions technologiques innovantes, adaptées et efficaces en termes de coûts. Savity s’inscrit parfaitement dans cette approche et nous permettra de renforcer la position d’Amundi Technology dans le segment B-to-B. Cette technologie puissante, combinée à notre expertise en matière de robo-advisory et aux capacités étendues de gestion de portefeuille d’Amundi, permettra d’accroître encore le développement de Savity. »

Lire (2 min.)

ISR : Portzamparc PME et Portzamparc Entrepreneurs obtiennent le label

Portzamparc Gestion — société de gestion, spécialiste des petites et moyennes valeurs — a annoncé le 14 janvier dernier l'obtention du label Investissement Socialement Responsable (ISR) pour le compte de ses fonds Portzamparc PME et Portzamparc Entrepreneurs.

Finance durable des PME-ETI

« Les investisseurs particuliers et institutionnels sont et seront de plus en plus sensibles aux enjeux sociaux et environnementaux. Dans ce contexte, Portzamparc Gestion poursuit sa démarche d’investisseur responsable sur l’univers des PME-ETI cotées », indique la société dans un communiqué.

Lancés respectivement en 1998 et 2016, Portzamparc PME (éligible PEA-PME) et Portzamparc Entrepreneurs sont deux fonds ambassadeurs de l’ADN de Portzamparc Gestion à savoir investir sur les petites et moyennes capitalisations et promouvoir le dynamisme des PME-ETI cotées.

Label ISR, quels objectifs ?

Créé avec le soutien du Ministère de l’Economie et des Finances, Le label ISR vise à offrir aux épargnants une meilleure visibilité sur leurs investissements. Il s’assure de la transparence des processus des fonds labellisés et de l’intégration effective des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG), dans ces derniers.

Le label ISR fait l’objet d’un audit annuel et est attribué pour une période de 3 ans au terme d’un processus strict de labellisation. Les six thématiques exigées par le Label ISR portent sur :

  • les objectifs ESG du fonds ;
  • la méthodologie d’analyse et de notation des entreprises mise en œuvre par la société de gestion ;
  • la prise en compte de ces derniers dans la construction et la vie du portefeuille ;
  • la politique d’engagement ESG avec les sociétés cotées ;
  • la transparence renforcée ;
  • et enfin la mesure des impacts de la gestion ESG.
Lire (2 min.)

Portzamparc PME : malgré la crise sanitaire, « il y a matière à investir »

La crise du Covid-19 a bouleversé l'économie en 2020. Quels sont les secteurs porteurs sur le segment des Small & Midcaps françaises ? Le 14 octobre dernier, le gérant du fonds Portzamparc PME répondait à la question en exposant ses convictions. Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Karim Jellaba – Portzamparc Gestion : PME-ETI, « demain, pour nous, la finance sera clairement ISR »

La crise sanitaire a servi d'accélérateur à la tendance de fond que représente la finance durable. En 2020, comment aller chercher de la croissance structurelle sur les marchés ? Quelle place la finance responsable va-t-elle prendre dans les portefeuilles de Portzamparc Gestion ?
Voir (<1 min.)

Bertrand Lamielle – Portzamparc Gestion : Small & Midcaps, la surperformance après la crise

Face à la crise sanitaire de 2020, les PME-ETI cotées affichent une grande résilience, d'après l'analyse de Portzamparc Gestion. Quelles perspectives en 2021 pour le segment des petites et moyennes valeurs ? Quels sont les secteurs les plus susceptibles de bénéficier du rebond économique ?
Voir (<1 min.)

Transition énergétique : 123 Investment Managers accélère son engagement

Après avoir annoncé en fin d‘année dernière une prise de participation majoritaire au capital de Lendosphere — un leader du financement participatif des énergies renouvelables —, 123 Investment Managers (123 IM) accélère dans le financement de la transition énergétique en proposant à ses clients une offre d’investissement unique avec son fonds 123 Transition Energétique.

Eolien, solaire et méthanisation

L’initiative d’123 Investment Managers a pour objectif de répondre à l’ensemble des besoins des acteurs de la Transition Energétique en proposant des financements, à court ou long terme (2 à 7 ans), adaptés aux différents stades de leurs projets. 123 IM accompagne ainsi la croissance de ce secteur en fort développement qui nécessite des besoins de financement importants.

Pour cela 123 IM donne ainsi aux investisseurs français l’opportunité de financer des actifs tangibles de production d’énergies renouvelables reposant sur des ressources naturelles infinies et non polluantes que sont l’éolien, le solaire, la méthanisation.

"Relever les défis actuels et de demain"

« Avec 123 Transition Energétique, un Fonds dédié au financement de projets portés par les acteurs des énergies renouvelables en France, 123 IM propose une solution d’investissement 100% transition énergétique. L’objectif est d’offrir aux différentes filières de la Transition Energétique de nouveaux outils de financement afin de relever les défis actuels et de demain. Le Fonds répond également aux attentes de nos clients, en leur apportant une réponse naturelle à une stratégie d’allocation d’actifs vers une économie bas carbone. », précise Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Lire (2 min.)

Investissement dans le vin : l’AMF inscrit trois nouveaux sites sur sa liste noire

L'Autorité des marchés financiers publie la liste des nouveaux sites internet identifiés proposant en France d’investir dans des biens divers sans disposer des autorisations nécessaires. Les dernières sociétés identifiées sont :

  • www.clconseil-cave.com/fr
  • www.groupe-lrconseil.com/fr
  • www.gst-investissements.com/fr

Depuis le début de l’année 2022, l’AMF a inscrit huit nouveaux sites sur cette liste noire, dont sept dans la catégorie « vins ».

Un enregistrement obligatoire

Toute offre d’investissement dans des biens divers doit être enregistrée à l’AMF pour être commercialisée. La liste blanche des offres enregistrées en biens divers est consultable sur le site internet de l’AMF.

La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements dans des biens divers est disponible sur le site internet de l’AMF et sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service – ABE IS.

N.B. : Attention, cette liste est mise à jour régulièrement mais n’a pas vocation à être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement. Par ailleurs, les décisions d’enregistrement délivrées par l’AMF sont consultables sur le site internet de l’AMF.

Lire (1 min.)

Portzamparc Gestion – conférence téléphonique : Portzamparc PME, mercredi 14 octobre

Ce mercredi 14 octobre, Portzamparc Gestion organise une conférence téléphonique sur son fonds d'investissement Portzamparc PME. Justin Icart, gérant du fonds, partagera ses convictions, reviendra sur les dernières évolutions du portefeuille et le positionnement actuel du fonds. Venez nombreux !
Lire (2 min.)

PME-ETI : Small & Mid Cap, un segment de la cote qui résiste à la crise sanitaire

Après un premier semestre 2020 très chahuté, les PME-ETI cotées font preuve de résilience en France. Quel a été l'impact de la crise sanitaire sur les petites et moyennes valeurs ? Quels sont les gagnants structurels qui tirent leur épingle du jeu ? Afin de mieux comprendre ce segment de la cote, Portzamparc Gestion publie une étude intitulée « La puissance des PME au cœur de notre gestion ». Explications avec Le Courrier Financier.
Lire (7 min.)