Saïd Belbachir - Aviva Investors France : Aviva Investors Alpha Yield est désormais ouvert aux CGPI

Avec Aviva Grandes Marques, qui signe 34% de performance sur 3 ans, et Aviva Investors Alpha Yield, le fonds dédié aux obligations d'entreprises désormais ouvert au retail, Aviva Investors a fait une entrée remarquée dans le monde des CGP.
Voir (<5 min.)

Stéphane Vonthron - J.P. Morgan AM : Chercher de la performance sur les titres baissiers

Entre obligations décevantes et actions chères, où aller chercher du rendement en 2018 ? Selon Stéphane Vonthron, il fallait miser sur quelques technologiques américaines triées sur le volet, s'éloigner des values, saisir les opportunités sur les titres baissiers et profiter de l'embellie sur la thématique healthcare. Le Directeur commercial de J.P. Morgan revient pour nous sur la vision et les nouvelles offres de sa maison de gestion, et nous dévoile les perspectives de marché pour l'année à venir.
Voir (<4 min.)

Amiral Gestion - Jacques Sudre : Dans un contexte cher, miser sur la sélection et la flexibilité

Comment s'orienter dans un marché obligataire trop cher ? Selon Jacques Sudre d'Amiral Gestion, en opérant une sélection fine des obligations, en maitrisant le risque de taux, et en conservant une trésorerie permettant de saisir les opportunités quand les conditions de marché redeviennent attractives.
Voir (<4 min.)

L’aversion pour le risque dicte la conduite des marchés

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
En août, les principaux indices actions européens ont pâti des tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et la Turquie. De son côté, Wall Street a continué d’enchaîner les records grâce à la solidité de l’économie américaine et des résultats d’entreprises robustes. Sur le marché obligataire, l’aversion pour le risque a mis la pression sur les « spreads ».
Lire (5 min.)

L’ACIFTE devient l’AFiTE

Lors de l'assemblée générale de l'ACIFTE, présidée par Vincent Juguet,  le 11 octobre dernier, l'association s'est affiliée à la CNCEF et a changé de dénomination pour devenir L'AFiTE (L'Association pour le Financement et la Transmission d'Entreprise). Elle regroupe les professionnels spécialisés dans le financement, la transmission d'entreprises et plus généralement le conseil financier aux dirigeants.

Association de place, elle promouvoir son existence auprès des chefs d'entreprises, spécialistes du M&A, conseils en ingénierie, DAF, conseils financiers, ainsi qu'auprès des instances réglementaires dédiées aux financement et de la transmission des entreprises.

Le nouveau Conseil d'administration de l'AFiTE

Didier Busquet (Linkers) , Guillaume Capelle (Adviso Partners), Paul Damestoy (Nord Transmission), Stéphane Fantuz (Expenciel), Pierre-Jean Gaudel (Paris Corporate Finance), Nicolas Ibanez (Largillière Finance), Marc Sabaté (In Extenso Finance et Transmission, groupe Deloitte) rejoindront le bureau actuel composé de Vincent Juguet (VJ Finance, MBA Capital), Jean-Baptiste David (I3 Entrepreneurs), Luc Farriaux (FL Finance et Développement), Hervé Grosjean (Quartz Partners) et Victor-Emmanuel Minot (Synercom Grand Est).

Lire (1 min.)

Tikehau Capital prend une participation chez DWS

DWS et Tikehau Capital entendent mener conjointement plusieurs projets, à commencer par le lancement d'un produit commun  dans le courant de l’année 2019.

Les deux gestionnaires prévoient de réaliser des investissements croisés dans leurs fonds respectifs. Dans un premier temps, DWS investira dans le fonds Tikehau Subordonnées Financières, ainsi que dans un nouveau projet de Tikehau Capital dédié aux situations spéciales. D'autre part, Tikehau Capital envisage d'épouser la stratégie de DWS ciblant les investissements responsables et d’impact.

Les deux entités renforceront leurs liens dans le cadre de leurs activités de Private Equity et des infrastructures non cotées. Ces synergies accroîtront significativement la capacité de co-sourcing et le nombre d’opportunités de co-investissement, notamment au sein des segments de l’investissement responsable et à impacts. Elles identifieront ensemble les fonds susceptibles d’être distribués au travers de leurs réseaux respectifs.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/tikehau-capital-recrute-un-responsable-du-private-equity-21213
Lire (1 min.)

ODDO BHF AM intègre l’ESG à ses fonds obligataires

Dans un premier temps, le processus ESG identifie et exclut les émetteurs ayant des risques ESG très élevés, puis dans un second temps, l’analyse ESG viendra compléter l’analyse crédit fondamentale dans la construction du portefeuille. de la même manière que la note ESG des actions a des implications sur leur valorisation, la note ESG d’une émission obligataire a un impact sur le poids de cet émetteur dans le portefeuille. Dans les deux cas, l'objectif est de limiter les risques ESG spécifiques et d'atteindre des objectifs  de durabilité.

L'ESG : tendance de fonds et facteur de performance

“Les indices obligataires ESG génèrent des performances proches de celles des indices crédit standard. Mais sur le long terme, l’intégration des critères ESG réduit les risques d'exécution spécifiques d’une société.”  déclare Bastian Gries, Responsable de la gestion  Crédit Investment Grade chez ODDO BHF AM GmbH.

La mise en oeuvre d'une approche ESG dans les portefeuilles crédit euro investment grade répond par ailleurs à une demande croissante de la part des institutionnels.

L'intégration ESG s’appuie sur deux piliers : l'approche “best-in-universe” qui classe chaque titre en relation avec l’univers d’investissement entier : le gérant de portefeuille évalue ainsi les risques inhérents à chaque secteur et les opportunités liées aux critères ESG. Le second pilier est l’engagement auprès des entreprises, les gérants soutenant une dynamique ESG positive auprès des entreprises rencontrées.

Lire (1 min.)

Un nouveau fonds d’obligations internationales sans contraintes de gestion

Domicilié à Dublin, ce fonds obligataire sans contraintes géré activement sur la base d’une stratégie globale optimisée gérée par Brandywine Global depuis 2012. Il cherche à générer des performances absolues positives quelles que soient les conditions de marché et à surperformer l’indice FTSE 3-Month T-Bill de 600 pb par an (net de frais) sur une période glissante de 36 mois.

Les gérants (David Hoffman, Steve Smith, Jack McIntyre et Anujeet Sareen) pilotent un portefeuille concentré constitué des meilleures idées d’investissement de Brandywine Global sur les marchés obligataires internationaux, en donnant la priorité à la dette souveraine et aux devises. Compte tenu de son approche, l’équipe cherche à exploiter trois sources majeures d’alpha : l’exposition géographique, l’exposition aux devises et au crédit.

Les gérants utilisent un processus d'investissement macro top-down axé sur le niveau des valorisations pour initier des positions acheteuses ou vendeuses sur des pays ou des devises, et définir leurs allocations aux autres segments des marchés obligataires.

Le fonds peut prendre des positions acheteuses ou vendeuses sur des obligations internationales investment grade et non-investment grade, en fonction de leurs valorisations

La duration globale du portefeuille peut évoluer dans une fourchette allant de -10 à +10 ans, ce qui permet de générer des performances positives dans un environnement de hausse des taux.

L’équipe investira essentiellement sur les segments investment grade et non-investment grade des marchés internationaux de la dette souveraine, mais elle pourra prendre des positions sur la dette d’entreprise et le crédit structuré si elle identifie des opportunités intéressantes.

Les positions longues sont concentrées sur 10 à 20 marchés présentant les potentiels de performance les plus élevés et le processus de pondération géographique tient compte des facteurs fondamentaux, des tendances à long terme, des contextes politique et monétaire et des risques conjoncturels.

Au lancement du fonds, les trois pondérations géographiques les plus importantes sont les États-Unis (39,2 %), le Mexique (13,9 %) et la Malaisie (6,7 %). Les principales devises traitées sont le dollar américain (48,6 %), le peso mexicain (13,9 %) et la couronne suédoise (12,2 %).

La gestion active des devises ne fait l’objet d’aucune couverture et porte essentiellement sur les taux d'intérêt réels, les valorisations des devises et leur impact sur la conjoncture économique et l’inflation.

David Hoffman, l’un des gérants du fonds, commente : « Après une décennie marquée par des taux historiquement bas, l’environnement des investisseurs obligataires a fini par évoluer, ce qui leur permet désormais d’exploiter des opportunités d’investissement génératrices de performance. L’allocation de ce fonds n’étant pas limitée par un indice de référence, nous pouvons investir sur les segments de marché affichant les meilleurs potentiels de performance et exploiter les marchés obligataires et les devises que nous jugeons sous- ou survalorisés ».

Lire (3 min.)

Crédit corporate : bilan mitigé en juin

Muzinich & Co livre son tour d'horizon du crédit corporate, aux Etats-Unis, en Europe et sur les marchés émergents. High Yield, Investment Grade ou Loans, le marché des obligations d'entreprises signe un bilan mitigé au mois de juin .
Lire (4 min.)

/ PERSPECTIVES / Emmanuel Petit - Rothschild AM : Fin du QE, risque ou opportunité ?

Fin de l'assouplissement monétaire : risque ou opportunité ? Emmanuel Petit, gérant chez Rothschild Asset Management, dévoile ses perspectives dans votre nouveau rendez-vous vidéo, réalisé en partenariat avec Fundee. Marché du crédit, succession à la tête de la BCE, stratégie de gestion, vision pour l'année à venir... Entrez dans les coulisses de la gestion de Rothschild AM.
Voir (<6 min.)

Un nouveau gérant privé chez Amiral Gestion

Gérant privé Amiral gestion  

Diplômé de la Macquarie University, Dorian a commencé sa carrière en 2012 comme analyste financier actions au sein du Groupe BNP Paribas. En 2014, il rejoint Bryan Garnier & Co où il était en charge du suivi des sociétés européennes du secteur des semi-conducteurs et où il s'est notamment vu décerner le prix du meilleur analyste européen du secteur technologie par Thomson Reuters.

Forte de la reconnaissance de sa gestion collective développée depuis 2002 via la gamme de fonds Sextant, Amiral Gestion gère depuis près de 10 ans le patrimoine d’investisseurs privés au sein d’un pôle de Gestion Privée totalement intégré à l’équipe d’investissement de la société de gestion. Centrée sur la sélection de titres au niveau européen et mondial ainsi que sur l’allocation d’actifs, l’expertise développée par les gérants privés d’Amiral Gestion bénéficie ainsi de l’apport de l’ensemble des équipes de gestion. Acteur indépendant et dont chaque collaborateur est investi au capital et dans les fonds gérés, Amiral Gestion propose une offre complète pour un accompagnement haut de gamme des investisseurs privés qui partagent ses valeurs : alignement d’intérêts, curiosité et goût pour l’analyse fondamentale.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/amiral-gestion-renforce-son-pole-developpement-21612
Lire (1 min.)

Jupiter AM lance un nouveau fonds Equity Long Short

Le fonds Jupiter US Equity Long Short constituera un portefeuille concentré de 40 à 60 actions d’entreprises basées ou exerçant la plupart de leurs activités aux États-Unis. Le fonds détiendra des positions longues et des positions courtes, offrant la possibilité de se protéger contre les périodes baissières des marchés, tout en cherchant à réduire la corrélation avec la performance globale des marchés et à limiter la volatilité mensuelle des rendements du portefeuille. L'exposition nette du fonds aux actions sera normalement d’environ 25% de l'actif net, tandis que l'exposition brute sur les actions devrait avoisiner les 200%.

Darren dispose de plus de 10 ans d’expérience dans la gestion de portefeuilles actions US long-short chez UBS, SAC Global Investors et Caxton. Basé à Londres, il collabore étroitement avec les autres gérants actions long-short et long-only de Jupiter.

Magnus Spence, Directeur des investissements alternatifs chez Jupiter commente : « Le lancement de ce fonds est une étape importante de notre démarche stratégique visant à renforcer nos capacités en matière de solutions alternatives liquides. Darren est un investisseur en actions US très expérimenté avec une grande expertise de l’investissement en actions long-short et en gestion des risques. Nous sommes ravis de le compter dans notre équipe.

L’univers des solutions alternatives liquides a connu une croissance rapide au cours des dernières années, malgré des rendements assez médiocres. De nombreux investisseurs ont été déçus par les faibles niveaux de prise de risque, les frais élevés et les fortes corrélations avec les marchés actions. Le fonds Jupiter US Equity Long Short a été spécialement conçu pour répondre à ces préoccupations. Nous pensons que ce fonds apportera de la valeur ajoutée dans l’univers des fonds alternatifs liquides ».

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/jupiter-dynamic-bond-fete-5-ans-9862
Lire (2 min.)

Italie : une carpe et un lapin

Jean-Jacques Friedman
Depuis le résultat des élections législatives italiennes le 4 mars et l’impasse politique des dernières semaines, les marchés s’étaient montrés d’abord conciliants avec l’Italie, avant de céder, depuis quelques jours, à une période de stress, qui s’est matérialisée essentiellement sur le marché obligataire.
Lire (7 min.)

Des marchés compliqués ?

Marc Renaud
La plupart des gérants, quel que soit leur style ou biais, trouvent les marchés difficiles à comprendre et à travailler depuis le début de l’année.
Lire (1 min.)