Marchés financiers : ce qui nous attend en 2022

Thomas Bucher
Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, nous pensons que la Fed pourrait avoir un impact plus important qu'Omicron sur les prévisions pour 2022. Les obligations devraient souffrir, les actions moins. L'éclairage de Thomas Bucher, Gérant de fonds chez DWS.
Lire (4 min.)

Benjamin Ittah – Tabula : ETF, donner accès au marché des obligations High Yield asiatiques

En ce début 2022, Tabula Investment Management (Tabula) présente son partenariat avec Haitong International. Pourquoi s'intéresser à l'ETF Tabula Haitong Asia ex-Japan High Yield Corp USD Bond ESG ? Comment Tabula va-t-elle se développer en 2022 ?
Voir (<5 min.)

Tabula lance la part EUR-Hedged de son ETF UCITS Asia Ex-Japan High Yield ESG USD Corporate Bond sur Borsa Italiana

Tabula Investment Management Limited (Tabula) — fournisseur européen d’ETF obligataires — annonce ce jeudi 13 janvier avoir listé la part EUR-hedged de son ETF UCITS Asia ex-Japan High Yield Corporate USD Bond ESG sur Borsa Italiana. Cette cotation offre une exposition couverte en euros au marché asiatique des obligations d’entreprises High Yield libellées en dollars.

L'ETF a été lancé sur la Bourse de Londres au début du mois de septembre. Il a déjà attiré 200 M$ d'actifs de la part d’un grand nombre d'investisseurs institutionnels. L'ETF est désormais coté sur Borsa Italiana avec le ticker TAEH IM et a des frais courants annuel (OCF) de 0,65 %. Il est disponible sur le LSE et une part couverte en euros est également disponible sur Xetra.

Secteur asiatique du High Yield

L’ETF a été développé en partenariat avec Haitong International Asset Management (Haitong International), un gérant d’actifs chinois reconnu pour son expertise sur le marché asiatique du crédit ainsi que pour ses références solides sur l’investissement ESG. Le Tabula Haitong Asia ex-Japan HY Corp USD Bond ESG UCITS ETF vise à améliorer à la fois la liquidité et le profil ESG, tout en maintenant un rendement attractif (actuellement environ 14 % en dollars) et une duration de taux d’environ 2,8 ans. Ce dernier est classé sous l’article 8 dans SFDR dans l'UE.

« Bien que l'opportunité dans le high yield asiatique est clairement attractive, il y a aussi quelques défis à relever. Avec les émetteurs à haut rendement, il peut y avoir de réelles préoccupations concernant l'ESG, en particulier sur la gouvernance. La liquidité est également une considération à prendre en compte. Une expertise locale améliore considérablement l'efficacité des transactions », déclare Michael John Lytle, CEO de Tabula.

Attrait des institutionnels européens

« La réceptivité des investisseurs institutionnels au cours des deux premiers mois de vie de l’ETF montre qu'il existe une demande importante pour cette classe d'actifs en Europe. En proposant une cotation EUR-Hedged sur Borsa Italiana, les investisseurs européens en ETF peuvent désormais accéder efficacement au marché asiatique des obligations d'entreprises à haut rendement en USD. Cet ETF différenciant permet une allocation d'actifs beaucoup plus précise », ajoute Michael John Lytle.

« Le crédit asiatique est désormais une classe d'actifs de 1 billion de dollars et la Chine est maintenant le deuxième plus grand marché obligataire du monde. Cependant de nombreux investisseurs européens sont encore nettement souspondérés. La nouvelle cotation sur Borsa Italiana témoigne de notre engagement collectif envers les investisseurs européens. Cet ETF offre un accès direct au segment USD du marché à haut rendement d'Asie, tout en répondant aux défis de l’ESG et de liquidité », déclare Frederick Chu, responsable de l’activité ETF chez Haitong International.

Lire (3 min.)

Obligations Relance : Bpifrance annonce trois premiers investissements

Bpifrance — banque publique d’investissement française —  annonce ce mercredi 12 janvier trois premiers investissements en Obligations Relance pour un montant de 17 M€. Sélectionnée au terme d’un appel d’offre, piloté par France Assureurs (ex FFA) et la Caisse des Dépôts, la société de gestion de Bpifrance agréée par l’AMF s’est vu confier un mandat de gestion pour une enveloppe initiale de 220 M€ d’Obligations Relance — garanties partiellement par l’Etat.

Relance après la crise sanitaire

Les Obligations Relance ont pour objectif de financer la croissance et la transformation des PME et ETI françaises après la crise sanitaire. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du Plan grouvernemental France Relance. Il est destiné à soutenir le développement et la transformation des entreprises françaises et les aider à se relancer en sortie de crise sanitaire.

« Comme nous l’avons fait au plus fort de la crise en participant au « pont aérien de cash », aujourd’hui Bpifrance se mobilise aux côtés de l’Etat et des assureurs, pour participer à la relance forte et durable de l’économie du pays. Avec les Obligations Relances garanties par l’Etat, les PME et ETI disposent d’un outil adapté pour relever le défi de l’investissement, indispensable à la reprise », déclare Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance.

Viser les PME et ETI françaises

D’un montant de 2 M€ à 100 M€ et d’une durée de 8 ans, les Obligations Relance s’adressent aux PME et ETI françaises, présentant un plan de développement ambitieux par croissance organique et/ou externe. Remboursables in fine, les Obligations Relance, qui devront être émises avant le 30 juin 2022, ne donnent pas accès au capital et ne prévoient pas de suretés.

Dans le contexte de reprise économique post crise sanitaire, les Obligations Relance ont pour objectif d’inciter les PME-ETI à accélérer leurs investissements notamment dans la transition écologique et à renforcer leur bilan. Pour déployer activement ce dispositif, Bpifrance s’appuie sur 80 experts de l’investissement dans les PME et ETI, notamment grâce à ses équipes présentes sur l’ensemble du territoires au travers de ses 50 implantations régionales.

Trois premiers investissement obligataires

Les trois premiers investissements en Obligations Relance  ont été réalisés un mois après que Bpifrance s’est vu confier le mandat de gestion. D’autres opérations sont actuellement à l’étude. Voici les trois premiers investissement qui ont été annoncés cette semaine :

  • Le groupe Estémi (Gironde), fabricant multimatériaux de menuiseries (Ouvêo) et de fermetures (Provélis) sur mesure 100% française a bénéficié d’un financement en Obligations Relance dans le cadre du rachat de l’entreprise LOUBAT Fermetures (Lot-et-Garonne) en décembre 2021. Acteur national référent de la rénovation et de la construction de l’habitat individuel, le groupe Estémi est spécialisé depuis plusieurs décennies dans la conception de menuiseries (Aluminium/Bois/PVC) et de fermetures sur-mesure moyen/haut de gamme. Présent sur l’ensemble de l’Hexagone, le groupe Estémi s’appuie sur plus de 350 collaborateurs et la proximité relationnelle avec ses 3 000 clients partenaires — artisans indépendants et entreprises générales. Loubat Fermetures, qui compte 100 collaborateurs, vient compléter les 4 sites de fabrication et de production du Groupe ;
  • Le groupe Au Forum Du Bâtiment (Ile-de-France) a bénéficié d’Obligations Relance dans le cadre du financement de son ambitieux plan de développement organique. Fondé en 1991 par Stive LelloucheAu Forum Du Bâtiment (AFDB) est un groupe français indépendant spécialisé dans la distribution de matériel de bâtiment (serrurerie, plomberie, sanitaire, chauffage, électricité, etc.) principalement à destination des professionnels (via 100 points de vente) et depuis 2018 auprès de particuliers via son site Sobrico.com, qui connait un succès important. En pleine expansion, le groupe vient d’acquérir un deuxième centre logistique de plus de 30 000 m2, situé à Joué Les Tours (Indre-et-Loire), en complément de son site ultra-moderne de 12 000 m2, situé à Chambly (Oise). Le groupe envisage le recrutement d’une centaine de collaborateurs en 2022 pour renforcer sa présence sur le territoire ;
  • Le groupe Mister Menuiserie (Eure) est spécialisé dans le secteur de la vente de menuiserie, du confort et de la sécurité de la maison dans une approche phygitale en s’appuyant sur sa marque principale Mister Menuiserie. Depuis sa création en 2010 et grâce à une croissance organique soutenue reposant notamment sur une capacité importante d’innovation, un renforcement progressif des équipes et l’ouverture de showrooms, le groupe a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de plus de 100 M€ et emploie 400 personnes en France. Couplé à un financement bancaire, les Obligations Relance participent au financement du développement du Groupe.
Lire (5 min.)

Crypto-actifs : la néo-bourse Kriptown obtient l’agrément PSAN auprès de l’AMF

La néo-bourse Kriptown — qui permet aux PME de renforcer leurs fonds propres et d’investir en euros dans des actifs numériques — annonce ce mercredi 19 janvier son enregistrement en tant que Prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Kriptown assure des services de négociation d’actifs numériques, achat / vente d’actifs numériques contre monnaie ayant cours légal et de conservation d’actifs numériques.

« Nous sommes ravis de devenir le premier acteur PSAN et agent émetteur de monnaie électronique. La combinaison de ces deux statuts permettant d'offrir la meilleure expérience clients grâce à un règlement livraison instantanée en actifs numériques et en euro. Cela ouvre la voie à beaucoup de futures innovations dans le fonctionnement des exchange et même des bourses « traditionnelles », déclare Mark Kepeneghian, CEO de Kriptown.

Négociation d'actifs numérique

La fintech, qui est la quatrième société seulement à être enregistrée pour les services de Plateforme de négociation d’actifs numériques, est le seul PSAN à être également agent d'Établissements de Monnaie Électronique. C’est ce qui permet à Kriptown de créer des comptes avec un Iban dédié à chacun de ses utilisateurs et de faire circuler l’euro de manière instantanée dans son infrastructure.

Ce statut unique lui permet d’opérer un règlement-livraison instantané sans risque de contrepartie et en euro. Cette fonctionnalité technique représente une innovation majeure, permettant à Kriptown d’être en avance de plusieurs années sur le fonctionnement traditionnel des bourses. Kriptown a déjà mis à disposition cette technologie au profit de la Banque de France dans le cadre de leur expérimentation sur l'euro digital en juillet 2021.

Au service du financement des PME

Le statut PSAN et la réglementation sur les actifs numériques ont été créés par le gouvernement dans le cadre de la loi Pacte, qui énonçait : « Les entreprises manquent aujourd'hui de fonds propres indispensables à leur développement. Le PACTE facilitera l'accès à des financements diversifiés. Il orientera l'épargne des français vers les fonds propres des entreprises pour financer l'innovation et la croissance de demain ».

Obtenir cet enregistrement auprès des autorités compétentes permet à Kriptown d'être le premier PSAN à mettre ses équipes et sa technologie au profit du financement en fonds propres des PME françaises et à ainsi participer activement au développement de l’économie française. La néo-bourse s'aligne ainsi avec la philosophie de la Loi Pacte et du régime PSAN.

Lire (2 min.)

Grande distribution : le fonds M&G European Property Fund acquiert deux hypermarchés en France

M&G Real Estate — branche immobilière de la division Actifs Privés et Alternatifs de M&G plc — annonce ce mercredi 19 janvier renforcer son exposition au secteur défensif de l'alimentaire, avec l’acquisition pour 60 M€ de deux hypermarchés à Albertville (Savoie) et Montpellier (Hérault). Ces deux actifs sont 100 % loués au groupe Casino, acteur majeur du secteur français de la distribution alimentaire.

Peu après l’acquisition de l'hypermarché Géant Casino de La Valentine à Marseille (Bouches-du-Rhône) en septembre 2021, cette transaction illustre la stratégie de M&G Real Estate d’exposition à des actifs core bien établis, non duplicables et situés dans des lieux stratégiques. L'opération a été réalisée pour le compte du fonds core, M&G European Property Fund. M&G Real a été conseillé par JLL (Jessica Jaoui), Hogan Lovells (Michael Levy) et Acte 2 Notaires (Marie-Laure Baffoy).

Zone commerciale attractive

Implanté dans une zone commerciale attractive, aux côtés d'enseignes de premier plan, le Géant Casino d'Albertville se situe le long de la route nationale N90 qui donne accès aux « 3 Vallées », le plus grand domaine skiable au monde. Il comptabilise environ 14 000 m², dont environ 7 300 m² de surface de vente.

Avec environ 14 100 m², dont 5 728 m² de surface de vente, le second Géant Casino se situe au cœur d’une zone densément peuplée de Montpellier, la septième plus grande ville de France, connue pour le dynamisme de ses universités, ses centres de R&D, ainsi que ses lieux de loisirs, tous sources d’une croissance démographique soutenue.

Ces deux actifs bénéficient d'une zone urbaine de chalandise très dense, ainsi que d'une offre foncière insuffisante et de l'absence de concurrents directs. Par ailleurs, ces deux actifs constituent des lieux majeurs pour le commerce alimentaire dans leur zone respective.

Transformation de la consommation

« Malgré les mutations structurelles en cours, les points de vente bien situés à dominante alimentaire restent une composante irremplaçable du processus de distribution alimentaire et un élément central de la vie quotidienne des consommateurs », déclare Antonin Prade, Directeur des investissements pour la France chez M&G Real Estate.

« Les locataires de qualité comme le groupe Casino, qui ont su répondre à la transformation des modes de consommation en se recentrant sur l'alimentation, en optimisant leurs espaces de stockage et en accélérant leur digitalisation ont très bien résisté à la pandémie, avec de bons niveaux de performance. Nous sommes impatients de travailler à nouveau avec eux pour continuer à exploiter le succès de leur projet qui répond aux besoins des communautés locales, tout en améliorant le profil ESG des biens que nous achetons », ajoute-il.

Dynamique du marché européen

« Cette opération vient renforcer notre relation avec le groupe Casino après l’acquisition récente du Géant Casino La Valentine à Marseille. Nous pensons que ce sous-secteur du commerce est injustement délaissé par les investisseurs ce qui aboutit à des écarts de rendement pouvant aller jusqu'à 200 points de base par rapport à d’autres secteurs comme la logistique », déclare Dimitri Doublet, Directeur au sein de l’équipe de gestion du fonds du M&G European Property Fund.

« Selon nous, la dynamique du marché européen de l'investissement immobilier dédié au commerce alimentaire va s’accélérer. Les rendements vont encore se comprimer car les magasins physiques continueront à jouer un rôle majeur dans le processus de distribution alimentaire, ce qui soutiendra les ventes physiques et en ligne. Cette opération offre ainsi une valeur relative intéressante et témoigne des avantages d'une stratégie paneuropéenne diversifiée pour nos investisseurs », conclut-il.

Lire (4 min.)

Lombard Odier Investment Managers lance la stratégie Fallen Angels Recovery

Lombard Odier Investment Managers (LOIM) — division de gestion d’actifs de Lombard Odier, banque privée fondée en 1796 — annonce ce mardi 11 janvier élargir sa gamme de produits obligataires. LOIM lance Fallen Angels Recovery, une stratégie axée sur les convictions les plus fortes, qui investissent dans des entreprises dont la note de crédit a baissé mais qui présentent de solides perspectives de reprise et dont la valorisation est attrayante.

Phénomène des « anges déchus »

La stratégie Fallen Angels Recovery a été lancée le 31 décembre 2021. Son encours sous gestion s'élève actuellement à 86 M$. Une stratégie axée sur la recherche qui exploite « les conditions idéales du crédit » afin de dégager des rendements corrigés du risque tout au long du cycle (« through the cycle ») pour les investisseurs.

Les « anges déchus » sont des émissions obligataires dont la note a été abaissée de « investment grade » à « haut rendement », mais qui sont fortement sous-évaluées par rapport aux autres titres de la même tranche. Selon une approche axée sur les convictions les plus fortes et sur la recherche, la stratégie Fallen Angels Recovery propose aux investisseurs des rendements corrigés du risque tout au long du cycle (« through the cycle »). Elle offre également une forte exposition à la reprise, tout en limitant l'exposition aux ventes massives.

La stratégie tire parti des recherches de pointe menées par LOIM sur le phénomène des anges déchus, qui, depuis seize ans, dégagent des rendements systématiquement supérieurs. En effet, sur cette période, les anges déchus affichent les rendements les plus élevés parmi toutes les tranches de notation, tant en termes de performance totale que de rendement excédentaire.

Opportunités d'investissement

L'approche d'investissement de la stratégie combine une gestion des composantes alpha et bêta pour atténuer les risques et les pertes, tout en exploitant les opportunités bottom-up. Le portefeuille compte une centaine positions, dont environ 90 % sont notées BB. Les titres sont choisis en fonction d'une analyse fondamentale des émetteurs et des critères de soutenabilité est intégrés tout au long du processus d'investissement. 

La stratégie Fallen Angels Recovery est supervisée par Yannik Zufferey, CIO for Fixed Income, et gérée par Ashton Parker, Lead Portfolio Manager et Head of Credit Research. Tous deux sont soutenus par une équipe d'investissement dédiée formée par Jérôme Collet, Anando Maitra et Denise Yung.

« Notre stratégie Fallen Angels Recovery offre une opportunité d'investissement tout aussi attrayante. La performance historique des anges déchus par rapport à d'autres segments du crédit d'entreprise est extrêmement prometteuse. Notre équipe d'investissement, qui combine une analyse fondamentale du crédit, des capacités systématiques et une grande expérience du crédit crossover, œuvre afin d'exploiter ces opportunités et de générer des rendements attrayants pour nos clients », déclare Yannik Zufferey, CIO, Fixed Income chez LOIM.

Lire (3 min.)

Marchés obligataires : en 2021, le risque a payé

Julien-Pierre Nouen
En Europe, quel bilan pouvons-nous dresser des investissements obligataires en 2021 ? Quelles perspectives se dessinent sur ce segment pour 2022 ? Julien Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (2 min.)

Perspectives des marchés obligataires en 2022 : dépasser l’incertitude à court terme

Sam Vereecke
Se projeter au-delà de l'incertitude à court terme pour identifier les opportunités potentiellement profitables qui se présentent à l'investisseur agile et avisé en 2022. L'analyse de Sam Vereecke, CIO Fixed Income chez DPAM.
Lire (7 min.)

Label ISR : Montpensier Finance l’obtient pour ses fonds obligations convertibles

Montpensier Finance — société de gestion française — annonce ce jeudi 16 décembre que ses deux fonds obligations convertibles « M Convertibles » et « M Global Convertibles SRI » ont obtenu la dernière version du Label ISR. Ils viennent ainsi compléter la gamme « SRI », portée depuis plusieurs années par les principaux fonds actions. Moins de 10 % des fonds obligations convertibles sont labellisés ISR, et 2 % des fonds obligations convertibles globaux.

ESG et performances

Ces labellisations ont été rendues possibles grâce à aux méthodes propriétaires d’analyse ISR de Montpensier Finance, déjà appliquées depuis plusieurs années à l’ensemble aux fonds labellisés. La méthode Montpensier Industry Contributor (MIC) suit une approche Best in Class. Montpensier Finance analyse ainsi la contribution des sous-jacents aux transitions environnementales et solidaires, en s’appuyant sur les 17 ODD de l’ONU.

« Nous avons la conviction que les critères extra-financiers (ESG) sont des leviers de performance long terme pour les entreprises. Notre rôle d’investisseur est de privilégier les entreprises qui ont fait le choix d’impacter positivement le monde dans lequel nous vivons, tout en créant de la valeur », déclare Guillaume Dard, Président de Montpensier Finance.

Deux fonds obligataires

M Global Convertibles change de nom et devient : « M Global Convertibles SRI ». M Global Convertibles SRI est un fonds obligations convertibles en actions internationales. La gestion M Global Convertibles permet d’investir sur des entreprises internationales bénéficiant de tendances structurellement porteuses tout en prenant en compte les critères ESG.

« M Convertibles » est un fonds obligations convertibles en actions, avec une prépondérance sur la zone euro et les États relevant de l’OCDE avec un long track record de performance. La gestion M Convertibles prend en compte les critères ESG.

Lire (2 min.)

Italie : Lombard Odier recrute une Head of Product Offering et Senior Portfolio Manager

Le Groupe Lombard Odier — gestionnaire de fortune et d'actifs mondial — annonce ce jeudi 20 janvier la nomination d'un responsable de l'offre produits de Lombard Odier (Europe) SA (LOESA) et gestionnaire de portefeuille senior pour l'Italie. Basée dans les bureaux de LOESA à Milan, Manuela Maccia a pris ses fonctions le 10 janvier 2022.

La nomination de Manuela Maccia confirme la volonté du Groupe de renforcer sa position et son offre clients en Italie, marché prioritaire pour Lombard Odier. En tant que son adjointe, Manuela Maccia collaborera étroitement avec Alberica Brivio Sforza qui a rejoint Lombard Odier en 2021 en qualité de Managing Director de la branche italienne de LOESA. 

Focus sur le profil de Manuela Maccia

Italie : Lombard Odier recrute une Head of Product Offering et Senior Portfolio Manager
Manuela Maccia

Manuela Maccia est titulaire d'une maîtrise en économie de l'université Bocconi, d'un diplôme en économie et finance d'HEC Paris, et est également Chartered Financial Analyst (CFA). Elle effectue la plus grande partie de sa carrière au sein du Groupe BNP Paribas. Au cours des 23 dernières années, elle y occupe des postes internationaux — à Londres, Paris, Rome et Milan.

Récemment, Manuela Maccia était directrice des produits et services financiers pour la gestion de patrimoine de BNP Paribas en France. En 2020, elle revient en Italie et est nommée CIO pour la banque BNL BNP Paribas. Chez Lombard Odier, Manuela Maccia contribuera à développer l'offre de produits du groupe en Europe au sein de la division Private Clients. Basée à Milan, elle renforcera la branche italienne locale et offrira une expertise précieuse aux clients italiens, en gérant à la fois des comptes discrétionnaires et des comptes de conseil. 

Renforcer Lombard Odier en Italie

« Nous sommes impatients de travailler avec Manuela pour développer l'offre de la Banque en Italie. Ses connaissances approfondies et son expérience, notamment en matière de développement d'une division de banque privée, nous permettront de renforcer la présence de Lombard Odier sur le marché italien », explique Stephen Kamp, responsable de l'Europe du Sud et de l'Amérique latine pour les clients privés.

« Avec son expertise internationale et sa présence établie dans la sphère financière italienne, nous sommes ravis que Manuela rejoigne notre équipe. Elle sera parfaitement placée pour conseiller nos clients en Italie et développer notre offre en Europe », ajoute Stéphane Monier, Chief Investment Officer de la Banque privée Lombard Odier.
 

Lire (3 min.)

Varsovie : MNK Partners acquiert un premier actif pour son fonds Polska by MNK

MNK Partners — spécialiste des investissements immobiliers paneuropéens — poursuit ses investissements en Europe. Moins de 3 mois après le lancement de son fonds professionnel spécialisé, Polska by MNK, dédié à l’investissement […]

MNK Partners — spécialiste des investissements immobiliers paneuropéens — poursuit ses investissements en Europe. Moins de 3 mois après le lancement de son fonds professionnel spécialisé, Polska by MNK, dédié à l’investissement en Pologne, MNK Partners annocne l’acquisition de l’immeuble à usage mixte « Point 44 » livré en mars 2020, à Varsovie (Pologne).

MNK Partners a été conseillée par Gide, Deloitte, CBRE et Savills sur les aspects juridiques, financiers, fiscaux et techniques de l’acquisition.

Attractivité de la Pologne

« Cet actif répond entièrement à la stratégie Core + du Fonds Polska by MNK et nous sommes très heureux qu’il fasse partie du portefeuille de MNK Partners. Nous apprécions le bâtiment avant tout pour sa qualité, sa fonctionnalité, son excellent emplacement et la qualité de ses locataires », explique Mansour Khalifé, Président de MNK Partners.

« La Pologne est selon nous, l'un des pays les plus attrayants d'Europe, avec des perspectives de croissance qui nous semblent durables et prometteuses. En sus de notre déploiement en Europe, nous allons continuer à nous développer en Pologne dans les prochains mois avec une quarantaine de millions d’euros d’investissement en cours », ajoute-il.

Un actif de grande qualité

Cette première acquisition porte sur un actif mixte récent de « classe A » composé de bureaux et de commerces pour un volume d’environ 12 M€. Cet actif de grande qualité a été nominé à la onzième cérémonie des «CEE Eurobuild Awards» dans la catégorie « small retail asset », soit l’un des prix les plus prestigieux du secteur en Pologne.

L’actif de quatre étages offre plus de 5 700 m2 de surface locative ainsi qu’un parking de 220 m2 composé de 137 places dont 82 places en sous-sol réservé aux locataires. L’actif est loué pour une durée ferme restante de 7 ans. Le bâtiment se situe sur l’une des routes les plus fréquentées de la ville. Il est très facilement accessible, que ce soit en transport en commun ou en voiture. Il se trouve également à proximité immédiate de l’aéroport.

Varsovie : MNK Partners acquiert un premier actif pour son fonds Polska by MNK
L’immeuble à usage mixte « Point 44 » à Varsovie (Pologne)
Source : MNK Partners

Opportunités de marché

Point 44 se démarque des autres retail park en Pologne grâce à une offre dédiée aux sportifs. L’actif est loué à quatre locataires dont Liberty Moto, un des spécialistes de la vente de moto en Pologne, LTEC, une entreprise polonaise dédiée aux technologies innovantes et spécialiste sur le marché en Pologne, et Air Bike, une chaîne de magasins de vélos proposant des équipements professionnels et des services de réparation.

« L’implantation locale de MNK Partners en Pologne avec une équipe dédiée sur le terrain nous permet d’accéder aux meilleures opportunités du marché et dans de très bonnes conditions d’acquisition, MNK Partners est aujourd’hui identifié sur le marché Polonais comme un acteur dynamique et nous comptons renforcer cette position sur l’ensemble de la région », développe Miranda Khabiri, Directrice chez MNK Partners.

Lire (3 min.)

Marchés financiers : une inflation durablement provisoire

Laurent Denize
L'inflation devait être transitoire, elle semble s'être installée durablement. Quelles perspectives pour l'année 2022 ? L'analyse de Laurent Denize, Global CIO chez ODDO BHF Asset Management.
Lire (4 min.)

Obligations souveraines : DWS lance un ETF Xtrackers sur des obligations mondiales ESG

DWS Group — gérants d’actifs mondial — annonce ce mercredi 15 décembre le lancement d'un ETF obligataire. Il réplique le nouvel indice mondial FTSE Russell ESG sur les obligations souveraines. L'indice a pour objectif de fournir une pondération ESG stricte grâce à un nouveau système d'évaluation approfondie des obligations souveraines. L'indice de l'ETF vise à fournir une pondération ESG significative, en utilisant un système d'évaluation approfondi qui s'appuie sur 41 indicateurs ESG ainsi que sur des points de données externes reconnus.

Evaluer les performances ESG

L'ETF Xtrackers ESG Global Government Bond est coté depuis ce mardi 14 décembre sur le Deutsche Börse. Il s’inscrit à la Bourse de Londres. L'ETF réplique l'indice FTSE ESG Select World Government Bond - DM (FTSE ESG Select WGBI-DM). L'indice utilise le cadre ESG établi par FTSE Russell pour les obligations souveraines, avec des inclinaisons ESG plus strictes pour surpondérer les pays à haute performance ESG et sous-pondérer ceux à faible performance.

Il intègre des exclusions pour les pays les moins performants sur le plan ESG et, en réponse à la demande des investisseurs, les pays qui ne sont pas considérés comme « libres ». Les scores ESG de chaque pays sont obtenus en évaluant leur performance à travers trois piliers de performance ESG (chacun avec de multiples sous-indicateurs) :

  • performance environnementale : énergie, climat, ressources.
  • performance sociale : inégalité, emploi, capital humain, santé et bien-être de la société.
  • performance en matière de gouvernance : corruption, efficacité du gouvernement, stabilité politique, qualité de la réglementation, état de droit, voix et responsabilité.

Des frais annuels de 0,20 %

« Le nouvel ETF Xtrackers ESG Global Government Bond vise à fournir des caractéristiques ESG avancées tout en maintenant des paramètres de performance ajustés au risque. L'objectif est de fournir une profondeur d'analyse qui fait progresser le marché en termes d'exposition ESG intelligente et nuancée », déclare Simon Klein, Responsable mondial des ventes pour la gestion passive chez DWS.

« Avec ce nouvel ETF, les investisseurs bénéficient désormais d'une gamme diversifiée d'expositions ESG Xtrackers qu'ils peuvent utiliser, à travers les actions et les obligations », ajoute-il. L'ETF a des frais annuels de 0,20 %. Des catégories d'actions couvertes en livres sterling, en dollars et en euros sont également disponibles.

Lire (2 min.)