Obligations souveraines : blink, qui cédera ?

Les équipes de Muzinich & Co.
Muzinich & Co.
Comment l'accélération de l'inflation se répercute-elle sur le rendement des obligations d'Etat dans le monde ? Quelles perspectives dans les semaines à venir ? Les équipes de Muzinich & Co. publient leur commentaire de marché hebdomadaire.
Lire (6 min.)

Jules Bruneau de la Salle – MainFirst : « Il y a toujours des opportunités sur les actions »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Pour le deuxième semestre 2023, MainFirst revient sur les perspectives de sa gestion actions. Pourquoi intégrer cette classe d'actifs dans son portefeuille ? Quelles stratégies d'investissement en actions MainFirst propose-t-il aux conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ?
Voir (<4 min.)

Fonds daté : Cogefi Gestion lance Cogefi Bonds 2026

La Rédaction
Le Courrier Financier

Cogefi Gestion — spécialiste de la gestion d'actifs — annonce ce vendredi 26 mai renforcer sa gamme de fonds obligataires avec le lancement de « Cogefi Bonds 2026 », organisme de placement collectif (OPC) de droit français à échéance 2026. Le fonds est ouvert aux souscriptions jusqu’au 30 septembre 2023.

Opportunités obligataires

Après une année de remontée de taux historique en 2022, le couple rendement/risque du marché obligataire offre de nouvelles opportunités — y compris sur les dettes courtes. Dans l’environnement actuel (taux et crédit) l’objectif de rendement brut annuel cible est supérieur à 6 %. 

Cette performance sera liée à l’évolution des marchés obligataires, notamment en raison d’une exposition majoritaire aux dettes high yield détenues jusqu’à leur maturité en 2026 (stratégie de portage).

Diversification du portefeuille

Le gérant s’impose une gestion stricte et lisible : aucune exposition résiduelle aux actions, pas de dettes émergentes, une maturité maximum des obligations au 30 septembre 2026 alignée avec la date de remboursement du fonds.

Le portefeuille est bien diversifié en termes d’émetteurs (minimum 50 lignes), de secteurs, de pays (majoritairement européens) et sur des obligations liquides — pas de dettes perpétuelles ou d’hybrides, etc.

Lire (1 min.)

Clément Duval – Keren Finance : gestion obligataire « depuis un an, le cycle est très favorable »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Keren Finance — spécialiste de la gestion obligataire — revient sur son activité au premier semestre 2023. Quel état des lieux pour le marché de la gestion obligataire depuis le début de l'année ? Dans ce contexte, comment la société de gestion va-t-elle déployer son nouveau fonds daté ?
Voir (<5 min.)

Distingo Bank augmente les taux de ses produits d’épargne

La Rédaction
Le Courrier Financier

Distingo Bankspécialiste de l’épargne en ligne — annonce ce jeudi 1er juin 2023 augmenter de nouveau les taux de ses produits d'épargne, après avoir revalorisé ses taux à deux reprises depuis le début de l’année. Son livret d’épargne affiche désormais un taux de 2,5 % et ses comptes à terme atteignent jusqu’à 2,9 % à horizon 3 ans.

Epargne de précaution

Le Livret d'épargne Distingo est un placement « sécurisé et disponible » conçu pour se constituer une épargne de précaution. Il propose désormais un taux de 2,5 % (contre 2 % auparavant). Les Comptes à terme Distingo sont conçus pour des projets à long terme, qui offrent désormais un rendement garanti à :

  • 2,7 % à horizon 1 an (contre 2,6 % auparavant) ;
  • 2,8 % à horizon 2 ans (contre 2,7 % auparavant) ;
  • 2,9 % à horizon 3 ans (contre 2,8 % auparavant).

Faire face à l'inflation

Enfin, pour les épargnants désireux d’investir en faveur de la mobilité durable, Distingo Bank revalorise également le taux de son Compte à terme Green à hauteur de 2,6 % à horizon 10 mois (contre 2,5 % auparavant).

Il s'agit d'une « revalorisation particulièrement attendue dans le contexte inflationniste actuel, qui encourage les épargnants à placer leurs économies dans des produits d’épargne sécurisés et dont les taux sont garantis », indique Distingo Bank dans un communiqué.

Lire (2 min.)

AllianzGI nomme un Responsable d’Allianz Insurance Asset Management

La Rédaction
Le Courrier Financier

Allianz Global Investors (AllianzGI) — gérants d'actifs mondial — annonce ce jeudi 1er juin la nomination au poste de Responsable d’Allianz Insurance Asset Management. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Johann Bey (38 ans) prend la tête d’une équipe d’une douzaine de personnes basées à Paris, Francfort et Munich (Allemagne).

Johann Bey sera en charge de la relation avec Allianz pour les portefeuilles d’assurances, et il codirigera l'écosystème de l'assurance. Il rapportera à Christian Finckh, Responsable Mondial d’Allianz Business Development. « Grâce à sa connaissance approfondie de notre client Allianz et son expérience dans les investissements, Johann Bey nous permettra de maintenir la qualité de nos services pour les compagnies d’assurance de notre groupe », commente ce dernier.

Focus sur le parcours de Johann Bey

Johann Bey est diplômé d’un master en Management de l’Université de Strasbourg. Il dispose également d’un MBA de la European School of Management and Technology (ESMT) de Berlin et est certifié CFA. Johann Bey affiche plus de 15 ans d'expérience dans l’investissement. En tant que Responsable d’Allianz Insurance Asset Management, il succède à Edouard Jozan, devenu Responsable de la Distribution Europe d’AllianzGI en décembre 2022.

Johann Bey débute sa carrière chez Deloitte, en tant qu’Auditeur spécialisé dans les fonds d’investissement et la réassurance. Il rejoint ensuite le groupe Allianz en 2011, en tant qu’Investment Manager à Stuttgart (jusqu’à 2015) puis à Paris, avant de devenir Head of Investment Management (jusqu’à 2020) chez Allianz Investment Management Paris. Il rejoint Allianz Trade en 2020 en tant que CIO groupe.

Lire (2 min.)

Schelcher Global Yield 2028 : Schelcher Prince Gestion lance un fonds obligataire international High Yield à échéance

La Rédaction
Le Courrier Financier

Schelcher Prince Gestion — société affiliée à Arkéa Investment Services — annonce ce lundi 22 mai le lancement d'un nouveau millésime de fonds à échéance, « Schelcher Prince Global Yield 2028 ». Comme le fonds de précédente génération qui arrivera à échéance en fin d’année 2024, le fonds se concentre sur des entreprises à haut rendement (high yield) dans des pays développés et émergents pour saisir le rendement aux quatre coins du monde.

Processus de gestion

La gestion du fonds reposera sur l’expertise historique de Schelcher Prince Gestion en sélection de titres obligataires, de gestion calibrée, et avec un renforcement de l’approche top down pour l’allocation pays notamment. L’équipe de gestion a été renforcée en janvier 2022 avec l’arrivée de Thais Battista, qui bénéficie de plus de quinze années d’expérience dans l’asset management avec une spécialisation sur les pays émergents.

Le fonds « Schelcher Global Yield 2028 » s’adresse à une large gamme de clientèle : investisseurs institutionnels français, grandes entreprises, banques privées, distributeurs externes et réseaux bancaires. Le fonds reste ouvert aux souscriptions et rachats quotidiennement. L’analyse extra-financière est une composante totalement intégrée à l’analyse fondamentale des entreprises. Le fonds est classé article 8 SFDR.

Rendement cible attractif

« La remontée des taux offre une opportunité de portage intéressante pour les investisseurs. Avec Schelcher Global Yield 2028, la sélection d’obligations Haut Rendement dans les pays développés et émergents permet de bénéficier d’un rendement cible attractif », déclare Adil Amor, Directeur Général de Schelcher Prince Gestion.

Ce fonds cherche à offrir un rendement qui prend en compte le risque de défaut des émetteurs et les coûts de couverture du risque de change sur une période prédéfinie jusqu’à la fin du premier semestre 2028 plus 6 mois, au moyen d’une gestion de type « portage » d’un portefeuille de titres de taux libellés en euros et dans d'autres devises que l'euro.

Lire (2 min.)

Marchés actions : l’aide du marché obligataire

Ben Laidler
eToro
Quels sont les facteurs qui influencent les rendements obligataires ? Quelles perspectives pour ce segment de marché en 2023 ? L'éclairage de Ben Laidler, Global Market Strategist chez eToro.
Lire (3 min.)

Obligations durables : les émissions retrouvent une solide dynamique

Camille Suh
Lazard Frères Gestion
Début 2023, les émissions d'obligations durables sont en progression — une dynamique notamment portée par les obligations vertes (green bonds). Quel état des lieux pour ce segment de marché ? Les explications de Camille Suh, gérante de fonds et analyste chez Lazard Frères Gestion.
Lire (2 min.)

Marchés financiers : l’obligataire, enfin de retour !

Juhamatti Pukka
Evli Fund Management
La hausse des taux d'intérêt a éveillé l'intérêt de nombreux investisseurs pour l’obligataire. L'obligataire est de retour, mais il convient d'examiner attentivement s'il faut cibler des investissements à maturité courte ou longue. Que faut-il surveiller d'ici la fin de l'année, alors que les taux d'intérêt continuent d'évoluer ? Les explications de Juhamatti Pukka, Head of Fixed Income chez Evli.
Lire (3 min.)

OPPCI Well-Vet Immo France : Valimmo REIM boucle son premier tour de table

La Rédaction
Le Courrier Financier

Valimmo REIM — spécialiste de l'investissement immobilier — annonce ce jeudi 1er juin avoir bouclé le premier tour de table de l'OPPCI Well-Vet Immo France. Ce fonds immobilier est agréé par l’AMF depuis le 18 novembre 2022. Dédié aux investisseurs professionnels, il est le premier fonds en France dédié aux établissements de soins et services animaliers.

Ce véhicule permet aux investisseurs professionnels de se diversifier dans une classe d’actifs immobiliers au couple rendement/risque attractif, décorrélée des actifs traditionnels. Ce même-jour, Valimmo REIM annonce également avoir signé l’acquisition de son premier actif. Il s'agit du Centre Hospitalier Vétérinaire Les Cordeliers à Meaux (Seine-et-Marne).

100 millions d'euros de valeur

Le fonds a pour vocation d’atteindre 100 M€ de valeur d’actifs. Il dispose d'un premier tour de table d’investisseurs institutionnels : le Groupe MACSF (Mutuelle d’Assurance du Corps de Santé Français), la Caisse Régionale du Crédit Agricole Mutuel du Centre Ouest et la Caisse d’Épargne Côte d’Azur — qui accompagne les professionnels avec la marque « Territoire Santé ».

L'OPPCI Well-Vet Immo France est dédié aux établissements de soins et services animaliers. Il répond aux évolutions structurelles de ce marché de la santé animale, dans un contexte d’activité soutenue et de besoin de financement accru. Cette levée de fonds — réalisée dans une période d’investissements immobiliers particulière — confirme l’intérêt des investisseurs pour la stratégie d’investissement de Valimmo REIM.

« L’engagement de souscripteurs professionnels de référence dans le fonds est un gage de confiance qui valide la pertinence de la stratégie d’investissement. Celle-ci est innovante d’une part par son profil financier, d’autre part par son utilité sociétale », confirme Yves Drouet, Directeur Général de Valimmo REIM.

Médicalisation vétérinaire

« Les Cordeliers » à Meaux constitue un des principaux centres de soins animaliers de France. Le marché français des soins et services animaliers affiche une croissance continue depuis plus de 10 ans, tant en volume qu’en valeur, et plus particulièrement en ce qui concerne les animaux de compagnie — un marché de plus de 4 Mds€.

Ce premier tour de table a permis l’acquisition, le 24 mai 2023 d'un des plus important Centre Hospitalier Vétérinaire de France à Meaux : Les Cordeliers. Cet ensemble accueille plus de 35 000 consultations annuelles, 3 500 passages au service d’urgence, une surface de plus de 1 500 m² et une équipe de près de 100 collaborateurs dont 35 docteurs vétérinaires.

C’est pour répondre à la médicalisation croissante des animaux de compagnie, à la hausse de la demande de salariat de la part des soignants, aux besoins de financement d’équipements, aux besoins de mise aux normes sanitaires et d’usages des bâtiments et pour se concentrer exclusivement à leur cœur de métier que les « propriétaires » ont souhaité céder les murs et la gestion immobilière du centre.

Externaliser la gestion immobilière

« Il est difficile pour des vétérinaires de porter des projets immobiliers en même temps que leurs projets professionnels, par défaut de temps, de compétence ou d’intérêt dans le domaine. Nous nous exposons à devoir financer en fonds propres ce qui nous rend tributaires d’une faisabilité bancaire, limitant souvent notre capacité d'investissement et donc, de développement professionnel », précise Stéphane Libermann, vétérinaire et spécialiste en chirurgie au sein du CHV Les Cordeliers.

La France dispose de plus de 6 700 établissements vétérinaires, dont des centres hospitaliers vétérinaires, des centres de vétérinaires spécialistes et des cliniques vétérinaires susceptibles de bénéficier du savoir-faire de Wellvet Immo France. « La stratégie d’investissement de Well-Vet Immo France, au plus proche des préoccupations sociétales, environnementales et territoriales, est issue de l’ADN de Valimmo REIM. C’est une stratégie gagnant-gagnant », déclare François Moison, Président de Valimmo REIM.

« D’une part, pour les vétérinaires qui souhaitent externaliser la gestion immobilière de leur activité avec un financement alternatif et complémentaire au financement bancaire les libérant de toute gestion immobilière. D’autre part, pour les investisseurs professionnels qui peuvent investir au sein d’un fonds thématique unique dont la stratégie est déployée sur un marché en développement et en pleine structuration », ajoute-il.

Lire (4 min.)

Qonto recrute un Chief Revenue Officer

La Rédaction
Le Courrier Financier

Qonto — spécialiste européen de la gestion financière des TPE-PME — annonce ce jeudi 1er juin la nomination d'un Chief Revenue Officer (CRO). Depuis avril 2023, Kenneth de Spiegeleire dirige les équipes en charge de la croissance et des marchés internationaux de Qonto. Qonto recrute des collaborateurs expérimentés, avec une certaine séniorité. Objectif, développer un business model orienté vers le long terme et s'étendre à l’international sur le segment des PME.

« Même si nous percevons beaucoup d'innovation dans le domaine des fintechs aujourd'hui, les PME sont encore très mal servies lorsqu’on parle de finance d’entreprise. Qonto est là pour leur apporter le dynamisme nécessaire et leur donner les moyens de réaliser leurs ambitions », déclare Kenneth de Spiegeleire. Les missions de Kenneth de Spiegeleire sont d’orienter et de diriger la croissance dans les principaux marchés — France, Allemagne, Italie et Espagne.

Croissance de Qonto

Au cours des 20 dernières années, Kenneth de Spiegeleire a occupé différents postes de direction aux États-Unis et en Europe, à la fois chez des leaders mondiaux tels que Cisco et Vodafone, et dans des startups à forte croissance telles que Dropbox et, plus récemment, Forto. Chez Qonto, il est directement responsable des ventes, du marketing et des partenariats. 

« La mission de Qonto est de soutenir et d'aider les entreprises européennes. Nous avons une réelle opportunité pour démystifier ce qui complexifie souvent leur accompagnement autour des services financiers(...) Notre objectif : devenir la solution de gestion financière préférée d'un million de PME et d'indépendants européens d'ici à 2025 », déclare Kenneth de Spiegeleire.

Kenneth de Spiegeleire rejoint Qonto à un moment stratégique de sa trajectoire de croissance. Après la levée de fonds record de la série D en janvier 2022 et l'acquisition de Penta en Allemagne en juillet 2022, la société se concentre désormais sur :

  • l’établissement de l’offre de gestion financière tout-en-un, en s’adressant à toutes les PME avec des solutions sur mesure pour des équipes de plus grande dimension.
  • la croissance internationale en augmentant la part de marché de Qonto sur ses marchés européens (Allemagne, Italie, Espagne) ;
  • la construction d’une entreprise rentable en renforçant les bases de la profitabilité du groupe ;
  • la stratégie Impact en construisant une entreprise plus durable et plus inclusive.

Focus sur le parcours de Kenneth de Spiegeleire

Qonto recrute un Chief Revenue Officer
Kenneth de Spiegeleire

Kenneth de Spiegeleire étudie le génie électrique et la sécurité de l'information à l'Institut Fédéral Suisse de Technologie, à l'Université de Gand et à l'Université de Londres, En 1999, il débute sa carrière chez IBM. Au cours des 20 dernières années, Kenneth de Spiegeleire occupe différents postes de direction dans des entreprises de tailles très diverses aux États-Unis et en Europe, telles que Cisco, Vodafone, Dropbox et, plus récemment, Forto.

Kenneth de Spiegeleire a une longue expérience dans la direction d'équipes de vente et de marketing dans des entreprises internationales de grande envergure. En 2023, il rejoint Qonto en tant que CRO pour diriger l'équipe de croissance et les marchés internationaux.

Lire (4 min.)

Marchés obligataires : High Yield, un parcours résilient au premier trimestre

Alexia Latorre
Lazard Frères Gestion
Sur les marchés obligataires, le segment du high yield enregistre la meilleure performance au T1 2023. Quelles perspectives pour cette classe d'actifs ? Les explications d'Alexia Latorre, gérante et analyste spécialisée dans le crédit à haut rendement et la dette émergente chez Lazard Frères Gestion.
Lire (2 min.)

Laurent Rytlewski – Apicil AM : obligataire, « l’univers 2023 s’étend sur les produits de taux »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Apicil Asset Management (Apicil AM) partage ses perspectives à l'occasion de la Convention ANACOFI 2023. Quelles tendances macroéconomiques se dessinent depuis le T1 2023 ? Pourquoi les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) devraient-ils s'intéresser aux produits de taux ?
Voir (<3 min.)