La tête dans les étoiles #5 : les Terriens peuvent dormir sur leurs deux oreilles

Rolando Grandi
La Financière de l'Echiquier
Comment protéger la Terre contre les débris spatiaux ? Quelles sont les sociétés qui investissent dans ce secteur ? Rolando Grandi, CFA, Gérant d’Echiquier Space, La Financière de l’Echiquier (LFDE), présente l'épisode n°5 de sa chronique thématique « La tête dans les étoiles ».
Lire (5 min.)

Finance durable : Formation Climat, Action !

Coline Pavot
La Financière de l'Echiquier
Répondre à l'urgence climatique nécessite d'être formé en conséquence. Comment l'univers de la finance peut-il prendre sa part dans la transition vers une société bas carbone ? Coline Pavot, Responsable de la Recherche Investissement Responsable chez La Financière de l’Echiquier (LFDE), nous présente l'édito du mois.
Lire (4 min.)

Finance durable : La Financière de l’Echiquier est partenaire du MOOC Biodiversité, Relever le défi du vivant

La Rédaction
Le Courrier Financier

 Engagée en faveur de la préservation de la biodiversité et du climat, La Financière de l’Echiquier (LFDE) — société de gestion entrepreneuriale française, filiale à 100 % du groupe Primonial — annonce ce mardi 4 octobre s’associer avec ENGAGE, organisation dédiée à la transition environnementale et sociale, dans la création d’une plateforme en ligne gratuite destinée à faciliter la compréhension des enjeux de biodiversité et de ses liens avec l’économie. 

Ce dispositif pédagogique réunit plus de 20 experts de la transition écologique, tels que François Gemenne, chercheur et membre GIEC, Bruno David, Président du Muséum national d’Histoire naturelle ou encore Philippe Grandcolas, Directeur de recherche au CNRS, ainsi qu’un écosystème de partenaires tels que l’Office Français de la Biodiversité, la Macif et LFDE.

Un MOOC accessible dès le 7 novembre 

Investisseur responsable depuis plus de 30 ans, convaincu de l’importance de l’éducation financière, LFDE déploie des initiatives pédagogiques au profit de ses clients et collaborateurs ainsi que des entreprises. Sur le terrain de l’ISR, LFDE a notamment lancé en 2019 L’Ecole de l’ISR, un dispositif de formation destiné à ses partenaires, un podcast décryptant les grands concepts de l’investissement durable ou encore une bande dessinée en 2021.

Le nouveau partenariat de LFDE avec ENGAGE s’inscrit dans ce sillage pédagogique.  Organisé autour de quatre modules, parmi lesquels « Pionnier dans mon entreprise » et « L’économie au service du vivant », le MOOC Biodiversité, Relever le défi du vivant sera accessible à partir du le 7 novembre 2022. 

Agir pour le climat et la biodiversité

« L’éducation est un enjeu  majeur porté par La Financière de l’Echiquier depuis plusieurs années. La formation de notre écosystème est primordiale à nos yeux, nos différents dispositifs d’apprentissage se sont ainsi progressivement étendus à nos clients, entreprises et collaborateurs. L’esprit pionnier de La Financière de l’Echiquier résonne dans ce MOOC dédié à la biodiversité, un format innovant, à la fois expert et pédagogique », déclare Bettina Ducat, Directrice Générale de LFDE.

« Agir en faveur du climat et de la biodiversité avec son épargne peut changer la donne. A La Financière de l’Echiquier, nous sommes convaincus que la finance durable peut être une partie de la solution. Nous restons mobilisés, et nous sommes engagés dans le cadre du Finance for Biodiversity Pledge, à approfondir la prise en compte des enjeux de biodiversité dans notre gestion », ajoute Coline Pavot, Responsable de la Recherche Investissement Responsable chez LFDE.

Lire (3 min.)

LFDE : bilan des premières Rencontres du Climat et de la Biodiversité

La Rédaction
Le Courrier Financier

La Financière de l’Echiquier (LFDE) — société de gestion entrepreneuriale française, filiale à 100 % du groupe Primonial — présente ce mercredi 16 mars le bilan de la première édition des Rencontres du Climat et de la Biodiversité. L'événement a réuni experts, entreprises et clients, afin de stimuler l’échange de bonnes pratiques et de dégager des pistes concrètes de travail pour lutter contre le changement climatique et préserver la biodiversité.

Trois ateliers de travail

Ces Rencontres s’inscrivent dans le cadre de la très ambitieuse stratégie Climatadoptée par LFDE en mai 2021. Elles permettent de consolider sa démarche d’engagement auprès de ses parties prenantes, dont les entreprises. Trois ateliers de travail étaient organisés sur les thèmes de la taxonomie européenne, la biodiversité et la mise en œuvre d’une stratégie climat.

Ils ont réuni 13 entreprises européennes et 10 clients autour de l’équipe de gestion d’Echiquier Climate Impact Europe et de l’équipe de Recherche Investissement Responsable de LFDE. Animés par des experts climatiques européens — CDP, Entreprise pour l’Environnement, I-Care — ces ateliers ont livré de précieux premiers enseignements et dégagé des pistes d’engagements qui seront suivies dans le temps.

Sur la taxonomie européenne 

Investisseurs et entreprises — ASML, DSM, SCA, Thermador Groupe, Albioma — accueillent positivement cette réglementation. Elle est perçue comme un outil neutre offrant l’opportunité de valoriser leurs produits et services à impact positif et d’améliorer leur communication sur le sujet. Cependant, de nombreux aspects rendent difficile sa mise œuvre : différences méthodologiques, décalages de calendrier entre les reportings sur l’éligibilité des investisseurs et des entreprises, publication partielle du dispositif, etc.

La publication de l’éligibilité, puis de l’alignement des entreprises et des fonds dans un second temps, est soumise à une pression concurrentielle qui nous l’espérons ne biaisera pas les données communiquées. Les gérants d’actifs ont un important rôle d’accompagnement des entreprises pour les aider à s’approprier le cadre réglementaire de la taxonomie. La pédagogie de leur communication sera cruciale, en particulier les premières années de mise en place du règlement.

Concernant la biodiversité 

Les entreprises présentes lors des Rencontres — L’Oréal, Kering, Remy Cointreau et Voltalia —déploient déjà un panel d’actions destinées à analyser et minimiser leur impact direct ainsi que celui de leur approvisionnement, ou à inciter leurs fournisseurs à instaurer des pratiques durables et raisonnées. Les entreprises les plus matures sur le sujet ne sont pas toujours celles générant le plus d’impact, mais plutôt celles dont l’activité est très dépendante de la biodiversité.

Les entreprises qui appréhendent cet enjeu de longue date ont partagé leurs pratiques et leurs pistes de réflexion. Les enjeux de la biodiversité apparaissent très locaux, spécifiques aux activités des entreprises, et sont aujourd’hui difficiles à prendre en compte dans des reportings et indicateurs agrégés.

La matière est en constante évolution. La complexité pour les investisseurs réside principalement dans le manque d’uniformité des données, organismes, méthodes, référentiels et certifications. Un impératif commun de gouvernance a émergé : il est nécessaire de prendre en compte les enjeux de biodiversité au plus haut niveau de l’entreprise (Conseil d’Administration) afin de mieux évaluer les risques et d’appréhender les modalités.

Stratégie climat des entreprises 

L’atelier a mis en lumière l’importance de l’appropriation des enjeux climatiques par la direction des entreprises, quels que soient leur taille ou secteur d’activités. Un enjeu décisif pour définir une stratégie cohérente et ambitieuse, incluant des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre chiffrés et datés. Le déploiement des stratégies est complexe en raison du manque d’uniformisation des données, du manque d’expertise sur les méthodologies de mesure d’impact et de ressources humaines et techniques.

Le défi commun à l’ensemble des entreprises – Aker Carbon Capture, SAP, Kemira, Vow ASA ­– réside dans l’intégration du scope 3 c’est-à-dire de l’ensemble de la chaîne de valeur dans leur stratégie climatique. Les difficultés sont liées au manque de visibilité sur les chaînes d’approvisionnement, à la capacité de l’entreprise à influencer les pratiques des fournisseurs et à la qualité de la donnée. Les entreprises les plus matures souhaitent pouvoir intégrer leurs émissions évitées dans leur reporting.

Intensifier la finance à impact

Un premier bilan des engagements pris sera dressé lors de l’édition 2022 des Rencontres Climat & Biodiversité. « Cette initiative unique sur la Place de Paris traduit notre ambition d’être force d’innovation sur les sujets finance-climat et biodiversité. La gestion d’actifs a un rôle majeur à jouer pour orienter les capitaux vers les entreprises les plus engagées et sensibiliser nos clients à ces enjeux d’avenir », déclare Bettina Ducat, Directrice Générale de LFDE.

« La première édition de nos Rencontres Climat & Biodiversité a permis de préciser les enjeux auxquels les entreprises sont confrontées et d’enrichir le dialogue entre les entreprises et les investisseurs. Notre engagement en faveur de la finance à impact s’intensifiera encore », ajoute Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué et CIO.

Lire (5 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital

Anacofi Services

Créée à Londres en 2014, ELEVA CAPITAL a délocalisé son activité en France en 2017 (Brexit). Fin septembre 2022, les encours représentaient plus de 9,2 Mds€ (gestion collective et mandats), après une collecte nette positive pour les derniers exercices (mars 2019-mars 2022).

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital
Source : Anacofi Services

7 OPCVM pour une clientèle diversifiée

La société a été agréée par l’AMF en 2017 (Directive OPCVM) ainsi que par la FCA et le CSSF (Luxembourg). Elle commercialise une offre composée de 7 OPCVM destinés à une clientèle diversifiée (privée, CGP, institutionnelle).

Elle dispose en interne d’un service de compliance ainsi que de suivi des risques. Constituée de 44 collaborateurs, ELEVA CAPITAL a mis en place une équipe de 10 commerciaux dont 3 personnes dédiées à la clientèle Conseillers financiers et réseaux.

Lire (1 min.)

Foncier : Immo Blockchain acquiert un premier immeuble à Lille avec sa plateforme Investoken

La Rédaction
Le Courrier Financier

Immo Blockchain (ALIMB) — groupe associant gestion dynamique d’actifs fonciers propriétaires et Hospitality (évènementiel, hôtels, coliving, flex- office, etc.) — annonce ce mardi 6 décembre avoir réalisé sa première acquisition d’actif immobilier sur la Blockchain à travers sa filiale Investoken, plateforme d’investissements fonciers en utility tokens.

Investoken est un « Club d’investissement » fondé sur la technologie Blockchain. La plateforme réunit un groupe d’investisseurs qualifiés qui bénéficieront d’un utility token. Ce dernier leur permet le versement mensuel d’un revenu ainsi qu’un accès aux services privilèges du club — avantages premiums, partenariats avec des lieux prestigieux, opportunités de co-investissement en avant-première, etc.

Miser sur le marché du coliving

Investoken a signé un compromis portant sur un actif immobilier situé à Lille (Nord) pour un montant de 680 K€. Il s’agit d’un immeuble rénové et occupé, dont la gestion sera confiée à One Nest. Cette filiale du groupe Immo Blockchain est dédiée au marché en pleine expansion du coliving. L’acquisition définitive du bien se fera d’ici la fin du mois de février.

Avec l’ambition de créer la première plateforme française d’investissements fonciers en tokens, Immo Blockchain a déjà sélectionné de nombreux autres actifs, notamment sur le marché en croissance du coliving (formule de colocation « tout inclus »). Selon une récente étude Xerfi, le marché du coliving devrait quasiment tripler d'ici 2025 à 24 000 unités, versus 8 300 places dans l’hexagone fin 2021.

L'immobilier VS la volatilité des cryptos

« Les tokens adossés sur des biens et des services immobiliers sont très utiles dans un environnement crypto trop volatile. La valeur intrinsèque de notre token s’appuie sur des biens tangibles et de qualité. Ils représentent une valeur stable, qui s’apprécie dans le temps tout en proposant du rendement. Cela permet également aux investisseurs immobiliers d’envisager un marché secondaire plus fluide et de rendre la pierre plus liquide », déclare Antoine Tartiere, Co-fondateur et Directeur général de la société Investoken.

« La crise actuelle que rencontre les cryptomonnaies conforte bien notre stratégie selon laquelle sécuriser et diversifier une partie de son portefeuille crypto dans de l’immobilier devient quasiment une évidence ! », assure Edouard Masseau, Président directeur général du groupe Immo Blockchain.

Lire (2 min.)

LFDE nomme une Gérante Actions Internationales

La Rédaction
Le Courrier Financier

La Financière de l’Echiquier (LFDE) — société de gestion entrepreneuriale française, filiale à 100 % du groupe Primonial — annonce ce jeudi 10 mars la nomination d'une Gérante Actions Internationales. Nina Lagron, CFA, a pris ses fonctions le 21 février dernier. Elle rejoint David Ross, CFA et Louis Bersin aux commandes d’Echiquier World Equities Growth. Lancé en 2010, ce fonds de fortes convictions investit dans des actions internationales de croissance ayant une position de leadership affirmé. 

Il a marqué l’extension du savoir-faire de stock-picking de LFDE aux actions internationales, une expertise qui s’est ensuite étendue aux actions thématiques. Fin 2021, les stratégies globales et thématiques représentaient 2,6 milliards d’encours. « La nomination de Nina Lagron répond à notre ambition d’extension de notre gamme internationale. Son expertise de plus de 20 ans notamment dans l’ESG seront des atouts supplémentaires pour continuer à innover », déclare Bettina Ducat, Directrice Générale de LFDE.

Focus sur le parcours de Nina Lagron

Franco-allemande, Nina Lagron est diplômée d’une maîtrise en Sciences de Gestion et d’un DESS de gestion des organismes financiers et bancaires de l’Université Paris Dauphine. Elle obtient le CFA en 2007. Nina Lagron bénéficie de plus de 20 années d’expertise des marchés internationaux.

Elle débute son parcours chez UBS à Londres, comme Associate Director, fusions & acquisitions globales en 1998. Nina rejoint durant 9 ans Amundi en qualité de Senior Portfolio Manager, responsable des investissements de la zone Europe et Moyen-Orient avec des encours allant jusqu’à 2 Mds$.

Nina Lagron intègre ensuite Gemway Assets en 2014. Responsable du développement de la politique ESG, elle contribue à la création de la démarche d’impact de l’entreprise. En 2017, Nina intègre La Française AM à la tête de quatre fonds à impact avant de devenir Head of Large Cap Equities. Elle était membre du COMEX.  Nina rejoint La Financière de l’Echiquier en février 2022. 

Lire (2 min.)

CDP Europe Awards 2022 : LFDE reçoit un prix pour son fonds Echiquier Climate Impact Europe

La Rédaction
Le Courrier Financier

La Financière de l’Échiquier (LFDE) — société de gestion entrepreneuriale française, filiale à 100 % du groupe Primonial — annonce ce jeudi 10 mars avoir reçu un Climetrics Fund Award aux CDP Europe Awards 2022, pour son fonds « Echiquier Climate Impact Europe » dans la catégorie Europe aux côtés de quatre autres fonds.

Cette distinction repose sur les performances environnementales du fonds en 2021, calculées par Climetrics, classement de fonds indépendant et public du Carbon Disclosure Project (CDP). La notation Climetrics distingue les solutions d’investissement soutenant la transition vers une économie bas carbone, gérant durablement les ressources en eau et sans déforestation.

https://www.youtube.com/watch?v=8lSuODy1krY

Stratégie durable du fonds

Calculée grâce aux données rapportées au CDP par les entreprises, la notation se fonde sur rtrois critères : la performance environnementale du portefeuille, la politique d’investissement et l’action du gérant d’actifs sur les questions climatiques. En 2021, 17 000 fonds dans le monde ont été évalués par Climetrics. 20 fonds, divisés en quatre catégories, ont obtenu les plus hautes notes. Ils ont été récompensés lors de l’événement annuel CDP Europe Awards, qui a réuni de hauts décideurs européens autour des thématiques environnementales. 

Cette distinction consolide la place de La Financière de l’Echiquier (LFDE), investisseur responsable depuis plus de 30 ans, comme un acteur actif de l’investissement à impact. Avec « Echiquier Climate Impact Europe », lancé en décembre 2020, LFDE privilégie une approche pragmatique. Chaque secteur doit contribuer à la lutte contre le changement climatique. Le fonds investit ainsi dans des entreprises pionnières apportant des solutions, ainsi que dans des entreprises en transition. Tous les ans, LFDE publie le rapport d’impact de chacun de ses fonds à impact afin de communiquer avec transparence sur ses investissements.

Face au changement climatique

« L’urgence climatique exige la mobilisation de tous les acteurs. Au sein de notre fonds dédié au climat, nous accompagnons les entreprises dans leur transition. Nous sommes convaincus qu’un positionnement ambitieux sur ces enjeux deviendra source d’opportunités et de performances. Ce prix récompense notre exigence, notre volonté et notre temps d’avance. », commente Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué et CIO chez LFDE.

« Il est aujourd’hui crucial d’agir contre le changement climatique et nous sommes persuadés du rôle de la finance dans ce combat. Echiquier Climate Impact Europe investit dans des entreprises qui contribuent à la transition énergétique et écologique. Par la mise en place d’actions concrètes, nous pouvons parvenir à maintenir une trajectoire de réchauffement inférieure à 2 degrés », souligne Luc Olivier, Gérant d’Echiquier Climate Impact Europe chez LFDE.

Lire (3 min.)

M&A : Altarea renonce à l’acquisition de Primonial

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Ce mercredi 2 mars, le groupe Altarea renonce à l'acquisition de Primonial — l'opération devait avoir lieu le jour même. Pourquoi cette opération est-elle suspendue ? Plus de détails avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

LFDE lance Echiquier Impact et Solidaire, son premier fonds à impact solidaire

La Rédaction
Le Courrier Financier

La Financière de l’Echiquier (LFDE)spécialiste de l’investissement à impact coté en France — annonce ce jeudi 9 décembre le lancement de son premier fonds à impact solidaire destiné à financer des projets d’utilité sociale et environnementale.

« Echiquier Impact et Solidaire », associant finance et solidarité, est le troisième fonds à impact de LFDE. Le fonds « Echiquier Impact et Solidaire » a obtenu le label Finansol dédié à la finance solidaire en octobre 2021 et est candidat au label ISR de l’Etat français.

Une stratégie adossée aux ODD

Le nouveau fonds à impact « Echiquier Impact et Solidaire » est géré par Adrien Bommelaer et Luc Olivier. Sur ses deux poches, il adosse sa stratégie d’investissement aux Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU :

  • La poche cotée (minimum 90 % du fonds) est une réplique de la stratégie d’Echiquier Positive Impact Europe. Ce fonds précurseur est l’une des premières stratégies d’Europe à avoir été adossée aux ODD de l’ONU en 2017. Il valorise les impacts en identifiant des sociétés contribuant pour plus de 20 % de leur chiffre d’affaires à 9 des 17 ODD, associés à des enjeux sur lesquels les entreprises peuvent agir. Il privilégie également les entreprises les plus engagées sur les plans environnemental, social et de gouvernance (ESG). Cette approche dynamique se reflète au-delà du processus d’investissement par un accompagnement à long terme des entreprises et une volonté accrue de transparence.
  • La poche non cotée du fonds (maximum 10 %) sera investie dans le fonds Finance et Solidarité d’Amundi Asset Management qui sélectionne des entreprises sociales et solidaires contribuant à la transition sociale et environnementale. Le fonds Finance et Solidarité est impliqué dans la gouvernance des entreprises investies, à l’image de l’engagement réalisé auprès des entreprises du portefeuille d’Echiquier Positive Impact Europe.

L’investissement à impact coté

« L’engagement et l’impact sont deux des priorités de La Financière de l’Echiquier. Echiquier Impact et Solidaire, qui allie finance et solidarité, est destiné à tous les profils d’investisseurs », commente Bettina Ducat, Directrice Générale de LFDE.

« Emblématique du savoir-faire de La Financière de l’Echiquier en la matière, ce troisième fonds à impact étoffe notre gamme et renforce notre engagement en faveur de l’investissement à impact coté appelé à s’intensifier », ajoute Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué et CIO de LFDE.

Lire (2 min.)

Accord de Paris : DWS lance un nouvel ETF Xtrackers

La Rédaction
Le Courrier Financier

DWS Group (DWS) — gérants d’actifs mondial, avec 833 Mds€ d’actifs sous gestion au 30 septembre 2022 — annonce ce mardi 6 décembre le lancement d'un nouvel ETF Xtrackers basé sur les marchés d'actions émergents. Il met l'accent sur les caractéristiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), et est aligné sur les objectifs de l'Accord de Paris de 2015.

DWS a déjà lancé six ETF d'actions basés sur la même méthodologie d'indice, offrant une exposition aux marchés d'actions suivants : Global, USA, Europe, Eurozone, Japon et désormais les marchés émergents. DWS a lancé en novembre 2022 quatre ETF Xtrackers qui suivent le marché des obligations d'entreprises en euros et en dollars américains avec différentes échéances et dont les indices suivis sont également alignés sur les objectifs de cet accord.

S'aligner sur l'Accord de Paris

Le Xtrackers Emerging Markets Net Zero Pathway Paris Aligned UCITS ETF est coté sur la Deutsche Boerse et le London Stock Exchange, d'autres bourses sont prévues à l’avenir. L'ETF vise à réduire les émissions conformément aux objectifs de l'accord de Paris sur le climat, l'indice sous-jacent correspondant donc aux règlements de l'UE sur les indices de référence alignés sur Paris.

Plus précisément, l'ETF suit l'indice Solactive ISS ESG Emerging Markets Net Zero Pathway. Ce dernier vise à atteindre une réduction de 50 % de l'intensité carbone par rapport à un indice de marché équivalent non ESG, conformément aux objectifs de Paris, ainsi qu'une réduction continue de 7 % par an de l'intensité carbone. 

« Avec ce nouvel ETF, nous proposons désormais une gamme complète de produits alignés sur l'accord de Paris sur le climat — offrant aux investisseurs des solutions adaptées aux marchés développés et émergents », déclare Simon Klein, responsable mondial des ventes passives chez DWS.

Contre le changement climatique

Tous les ETF actions Xtrackers de la série Net Zero Pathway se caractérisent par le fait qu'ils sont alignés sur l'Accord de Paris sur le climat. Ils tiennent également compte des recommandations de l'Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC), telles que définies dans le « Net Zero Investment Framework Implementation Guide ». Cela signifie que les indices ne pondèrent pas uniquement les membres de l'indice inclus sur la base de leur intensité carbone, conformément aux recommandations de l'IIGCC.

La surpondération des entreprises dans les indices est basée sur leur degré d'adoption d'objectifs scientifiques, tels que définis par l'initiative du même nom. Sont également pris en compte pour la pondération de l'indice les normes relatives au reporting climatique définies par la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) et les efforts déployés pour lutter contre le changement climatique.

Lire (3 min.)

Epargne : Iroko lance son deuxième produit, la SCI Iroko Next

La Rédaction
Le Courrier Financier

La fintech Iroko — société de gestion, spécialiste des investissements immobiliers — annonce ce mardi 6 décembre compléter son offre avec le lancement de la SCI Iroko Next. Créé en juin 2022, ce produit d’épargne permet aux conseillers en gestion de patrimoine (CGP) de proposer l’expertise immobilière d’Iroko en assurance vie. Iroko suit le succès de la SCPI Iroko Zen, lancée il y a deux ans. Ce fonds compte désormais plus de 4 000 épargnants et 180 M€ sous gestion.

Vers un label Finansol pour la SCI

Comme la SCPI Iroko Zen, la SCI Iroko Next ne présente pas de frais d’entrée. Elle vise à investir dans des actifs qui accompagnent les transitions générationnelles, digitales et démographiques. La SCI Iroko Next se positionne directement et indirectement sur des actifs comme :

  • des bureaux adaptés avec des lieux de réception et de convivialité ;
  • des actifs logistiques qui répondent à la demande croissante du e-commerce ;
  • ou encore des maisons en coliving poussées par les besoins du vivre ensemble.

La SCI Iroko Next est membre de l’association FAIR, et vise le label Finansol pour début 2023. Cet objectif estg motivé par son engagement dans des fonds à impact. 5 % de la capitalisation de la SCI sera alloué au financement d’activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale — à travers des investissements dans des fonds à impact. 

Performance annuelle cible de 5 %

La SCI Iroko Next aura la particularité de présenter deux moteurs de performance et d’investir dans les deux états naturels de l’immobilier :

  • l’immobilier qui est bien positionné dans son marché, qui sert un loyer et qui offre donc du rendement (jusqu’à 50 % du fonds) ;
  • et l’immobilier qui nécessite une restructuration, une réorganisation ou un développement et qui offrira de la création de valeur potentielle (jusqu’à 40 % du fonds).

Au travers de ces deux moteurs, la SCI vise une performance annuelle non garantie de 5 %. Elle investit sans limitation thématique et auprès des meilleurs gérants tiers du marché. 5 % de la SCI sont alloués à une poche de liquidité.

Optimiser le couple rendement-risque

La SCI Iroko Next est déjà investie pour le moteur rendement dans la SCPI Iroko Zen qui a su démontrer sa solidité via ses performances en 2021 — meilleur taux de distribution des SCPI avec un taux de 7,1 %, selon l’IEIF. Au gré de la collecte, cette poche ira chercher des véhicules d’asset managers tiers sur des thématiques peu adressées par la SCPI Iroko Zen comme par exemple la santé ou encore l’éducation.

Le moteur création de valeur (value added) a quant à lui pris une participation dans un fonds spécialisé en logistique géré par la société Braxton Asset Management. Cette participation a une maturité de cinq ans et vise un TRI non garanti de 15 %. Plusieurs thématiques sont à l’étude pour la compléter : logistique, résidentiel ou encore bureaux nouvelle génération. A titre d’information, les dirigeants de Braxton Asset Management ont un lien capitalistique avec Iroko.

Ce double moteur de performance et son allocation diversifiée permettront d’optimiser le couple rendement-risque de la SCI. La SCI est en cours de référencement chez plusieurs assureurs et est déjà disponible chez PREPAR-VIE Assurances.

Lire (3 min.)

La tête dans les étoiles : Fly me to the moon (and back !)

Rolando Grandi
La Financière de l'Echiquier
L'espace, nouvelle frontière de la gestion thématique ? Découvrez le 1er épisode de « La tête dans les étoiles », la nouvelle chronique thématique de La Financière de l’Echiquier (LFDE). Tour d'horizon avec Rolando Grandi, CFA, Gérant d’Echiquier Space chez LFDE.
Lire (5 min.)

Xi Powell et Jerome Jinping : deux pays, une pensée ?

Alexis Bienvenu
LFDE
Deux événements ont marqué les marchés en cette fin juillet : la chute brutale de certaines actions chinoises et la réunion du comité de politique monétaire américain. A priori, aucun rapport entre ces deux événements. En réalité, un facteur commun les réunit : la préoccupation politique d’une meilleure cohésion sociale et nationale l’emporte sur la stricte orthodoxie économique.
Lire (3 min.)