Sommet BFM Patrimoine 2021 : rendez-vous ce jeudi 25 novembre à Paris !

Ce jeudi 25 novembre, la 3e édition du « Sommet BFM Patrimoine » se tiendra au Carrousel du Louvre à Paris. Ce salon s'adresse à tous les professionnels du patrimoine. Le Courrier Financier sera présent pour couvrir l'événement. Venez vous inscrire !
Lire (2 min.)

AFFO – AUREP : Family Officer, une nouvelle formation au métier à partir de janvier 2022

L'Association Française du Family (AFFO) et et l’organisme de formation AUREP lancent la 3e édition de leur formation certifiante « Métiers du Family Office » à Paris en janvier 2022. Comment la profession se développe-t-elle en France ? Quels sont les avantages de cette formation ?
Voir (<1 min.)

Gestion de Patrimoine : quel avenir pour la finance durable ?

Stéphane Fantuz
Les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) doivent composer avec l'émergence de la finance verte. La gestion de patrimoine peut-elle devenir à 100 % durable ?
Lire (6 min.)

La 3ème édition de l’évènement BFM Business « Sommet BFM Patrimoine » se tiendra le 25 novembre

Après une 2ème édition réussie avec plus de 2000 visiteurs, plus de 80 exposants, 40h d'interviews et 9h d'antenne en direct, le "Sommet BFM Patrimoine" revient pour une 3ème édition ambitieuse avec une journée d'échanges et d'expertises ponctuée d'ateliers, de formations, de conférences et de speed consulting.

En amont sur BFM Business, des experts du Patrimoine et des marchés financiers sont reçus :

  • Dans l'émission "BFM Patrimoine" animée par Cédric Decoeur (10/12h du lundi au vendredi)
  • Dans l'émission "BFM Bourse", animée par Guillaume Sommerer (15/18h du lundi au vendredi)

Lire (1 min.)

France : quelles réserves de change en novembre 2021 ?

Le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance publie ce mardi 7 décembre avec la Banque de France une nouvelle note sur le montant des avoirs de réserve officiels et autres avoirs en devises de l’Etat, soit les réserves nettes de change à fin octobre 2020.

Depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros sur la base des cours de change de fin de mois.

Augmentation des avoirs de réserve

Les avoirs de réserves officiels et autres avoirs en devises s'élèvent à la fin du mois de novembre 2021 à 221 771 M€ (251 998 M$) contre 216 645 M€ (252 284 M$) à la fin du mois d’octobre 2021, soit une augmentation de 5 126 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves de l'Etat se répartissent ainsi :

  • Réserves en or : 123 637  M€ ;
  • Réserves en devises : 55 909  M€ ;
  • Créances sur le FMI : 40 406  M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 819  M€.

Dans ce cadre, les réserves en or ont augmenté de 3 459 M€. Les réserves en devises ont augmenté 1 036 M€. Les créances sur le fonds Monétaire International ont augmenté de 304 M€. Les autres avoirs de réserve ont augmenté de 327 M€.

Lire (2 min.)

Gestion thématique : DNCA lance Global Sport Equity, un dédié à l’économie du sport

Les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne ont annoncé le 2 décembre dernier proposer le fonds « DNCA Global Sport Equity », en exclusivité à leurs clients. Il s'agit du premier fonds thématique dédié à l’économie du sport lancé par un groupe bancaire en France. Objectif, fournir une performance sur une durée minimale de placement recommandée de 5 ans.

Ce fonds développé par DNCA Finance — société de gestion affiliée à Natixis Investment Managers — cible des entreprises à travers le monde dont l’activité et la croissance future sont liées à la filière sport. Celles-ci sont sélectionnées notamment sur la base de leur contribution positive aux enjeux du développement durable.

Investir dans l'économie du sport

« DNCA Global Sport Equity » est un fonds investi en actions d’entreprises internationales cotées liées à l’économie du sport évoluant dans différents écosystèmes, tels que les vêtements et les équipements sportifs, le fitness, la nutrition sportive, les complexes et événements sportifs, les équipes de sport et le e-sport.

Les revenus générés par le marché mondial du sport représentent aujourd’hui 1 100 Mds$. Ce marché devrait croître avec le nombre grandissant de pratiquants (perspective 2025 à 3,5 milliards, soit + 30 % par rapport à 2020) et des spectateurs d’événements sportifs (+ 8 % par an entre 2021 et 2025), le développement des nouvelles technologies et la digitalisation (exemple : marché du SportTech estimé en hausse de + 17,5 % par an d’ici à 2026).

Au regard du potentiel de performance de cette filière, les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne proposent aujourd’hui en exclusivité à leurs clients ce nouveau fonds thématique DNCA Global Sport Equity. Le Groupe BPCE, partenaire premium de Paris 2024, s’affirme comme le groupe bancaire de référence de l’économie du sport. La commercialisation du nouveau fonds illustre la mobilisation des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne au service du développement de cette filière économique.

Performances financières et extra-financières

Ce fonds a été développé par DNCA Finance, affilié de Natixis Investment Managers. Cette société de gestion est reconnue depuis plus de 20 ans pour sa gestion de conviction, sa forte expertise et sa couverture mondiale, ainsi que pour son engagement dans la prise en compte du risque sous ses dimensions financières et extra-financières.

Les entreprises sont sélectionnées d’après leur positionnement stratégique, leur performance financière, leur avance technologique et leurs perspectives de croissance. Ce fonds privilégie celles d’entre elles ayant une contribution positive aux enjeux du développement durable, avec l’intégration de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) stricts.

Le portefeuille de « DNCA Global Sport Equity » se compose d’entreprises qui rayonnent localement ou à l’international — dont des franchises et marques fortes, telles que Foot Locker ou Puma ainsi que des entreprises comme Catapult, spécialisée dans des technologies portables destinées à améliorer la performance des athlètes, ou encore Electronic Arts, leader mondial des jeux électroniques de sport et acteur majeur du esport.

Quelles perspectives de croissance ?

« Les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne, partenaires premium des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, sont pleinement engagées dans le sport depuis une trentaine d’années. Tout comme elles accompagnent dans les territoires les entreprises de l’économie du sport afin de contribuer à l’émergence d’une filière d’excellence, elles souhaitent proposer en exclusivité à leurs clients épargnants d’investir dans ce secteur d’activité en pleine croissance, dans de belles entreprises innovantes, performantes et ayant un impact environnemental et social positif », indique Christine Fabresse, directrice générale Banque de proximité et Assurances du Groupe BPCE.

« L’économie du sport offre des perspectives de croissance supérieures à celles de l’économie mondiale et représente déjà 3 500 Mds $ de capitalisation boursière, soit 7,5 fois plus qu’il y a 10 ans. DNCA Finance, affilié de Natixis Investment Managers, est convaincu du potentiel de cette thématique et lance DNCA Global Sport Equity, le premier fonds dédié à l’économie du sport, réalisé par un groupe bancaire en France et en exclusivité pour les clients et investisseurs des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne », conclut Eric Franc, directeur général de DCNA Finance.

Lire (4 min.)

Ciméa Patrimoine et le Groupe Cyrus entrent en négociations exclusives

Ciméa Patrimoine — cabinet de gestion de patrimoine, société créée par des entrepreneurs au service d’entrepreneurs régionaux — annonce ce mercredi 10 novembre être entré en négociations exclusives avec le Groupe Cyrus, afin de finaliser un rapprochement dans les prochains mois.

Depuis 30 ans, Ciméa Patrimoine accompagne ses clients à chaque étape de leur vie à travers une méthodologie éprouvée et un savoir-faire d’excellence en conseil patrimonial. Afin de soutenir le développement de leur cabinet, les associés de Ciméa Patrimoine souhaitent s’adosser à un acteur de référence du conseil en gestion de patrimoine.

400 millions d'euros d'encours

Ciméa Patrimoine rassemble une équipe de 15 experts aux multi-compétences patrimoniales. Le cabinet gère actuellement près de 400 millions d’euros d’encours. Le projet de rapprochement entre Ciméa Patrimoine et le Groupe Cyrus s’inscrit dans la volonté commune de créer un leader incontournable de la gestion privée dans la région Grand Ouest.

Les 56 collaborateurs du nouvel ensemble régional géreront près d’un milliard d’euros dans six bureaux : La Roche-sur-Yon, Nantes, Angers, Vannes, Le Mans et Rennes. Les six actionnaires de Ciméa Patrimoine rejoindront le Groupe Cyrus en tant qu’associés pour participer au développement du nouvel ensemble.

Stratégie de maillage territorial

« Nous avons souhaité sécuriser la qualité de nos services sur mesure en nous adossant au Groupe Cyrus, leader en France, partageant les mêmes valeurs d’entreprise, le même ADN clients, la même vision de la profession et du métier. Les échanges entre les équipes ont confirmé les compétences respectives et les enjeux de ce rapprochement pour toujours avoir une longueur d’avance au service de nos clients », déclare Jean-François Boudaud, Gérant de Ciméa Patrimoine.

« D’une part, cette opération s’inscrit totalement dans le cadre de notre stratégie de maillage territorial pour être au plus près de nos clients et de nos partenaires experts comptables et avocats. D’autre part, nos valeurs communes et notre conception partagée du métier vont permettre aux équipes de Ciméa Patrimoine de disposer d’une grande autonomie pour accélérer leur développement dans la région Grand Ouest », précise Meyer Azogui, Président du Groupe Cyrus.

Lire (2 min.)

Crystal Holding acquiert la société de gestion WiseAM

Crystal Holding — acteur français majeur du conseil en investissement et en gestion de patrimoine — annonce ce mardi 2 novembre avoir finalisé l'acquisition de la société de gestion WiseAM. Quatre mois après son rapprochement avec les associés du projet Victoire, Crystal Holding indique également faire évoluer le comité exécutif.

Enregistrée auprès de la SEC

Créée il y a dix ans par les associés du projet Victoire, WiseAM gère aujourd'hui 750 M€. Dorénavant détenue par Crystal Holding, WiseAM proposera à ses entités « un vaste panel de solutions d'investissements, mandats de gestion et investissements immobiliers ». WiseAM continuera de proposer son offre à l'ensemble des professionnels du patrimoine, axe historique de son développement.

La société est enregistrée auprès de la Security and Exchange Commission (SEC), ce qui lui permet de s'adresser à des particuliers présentant des indices d'américanité. Cette évolution du capital s'accompagne de la nomination d'un nouveau Comité Exécutif désormais composé de Benjamin Brochet, Président, François Jubin, Directeur Général, Guillaume de Trogoff, Directeur Général Adjoint et Emilie Degorce, Secrétaire Générale. Benjamin Brochet demeurera Directeur Général Délégué de Crystal Holding.

Répondre aux besoins des CGP

Bruno Narchal, Fondateur et Président de Crystal Holding se réjouit « d'accueillir WiseAM et ses talents au sein du Groupe pour renforcer son leadership dans la gestion privée et proposer des solutions à haute valeur ajoutée. Nous allons gagner en flexibilité et en agilité pour nos clients français et internationaux et ceux de nos partenaires. » 

Benjamin Brochet (41 ans), nouveau Président de WiseAM et Directeur Général Délégué de Crystal Holding rajoute que « WiseAM est un acteur créé par des conseillers en gestion de patrimoine afin de répondre à leurs besoins. Très implanté dans l'univers de la gestion privée, nous disposons d'une équipe très proche de nos partenaires CGP et d'une gamme adaptée aux besoins des clients patrimoniaux, fruit de de nos incessants développements. » 

Biographie de Benjamin Brochet

Benjamin Brochet est diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Lille en 2001 et de l'EM Lyon en 2003. Il débute sa carrière à l'Inspection Générale de la Société Générale puis devient consultant en stratégie chez Bain & Company en 2005. En 2009, il est chargé des investissements en Private Equity d'Octant Partenaires, holding de participations de Robert Zolade, avant de devenir Vice Président d'Alix Partners en 2012.

En 2014, il est nommé Directeur adjoint de la Stratégie du Groupe Edmond de Rothschild, où il pilote le développement, l'organisation et la transformation des activités de banque privée et de gestion d'actifs à Paris, Genève et Luxembourg. En 2020, il lance avec les associés du projet Victoire un regroupement des acteurs emblematiques de la gestion de patrimoine.

Suite à l'adossement du projet Victoire à Crystal Holding, Benjamin Brochet est devient Directeur Général Délégué du Groupe le 1er juillet 2021. Il est nommé Président de WiseAM le 28 octobre 2021, à l'issue de son processus d'autorisation par l'AMF.

Lire (3 min.)

Sisouphan Tran – Alpheys : digitalisation, « nous lançons notre nouvelle suite applicative ACT »

La crise sanitaire a accéléré la digitalisation dans la vie professionnelle des conseillers en gestion de patrimoine (CGP). Que leur propose Alpheys avec sa nouvelle suite applicative Alpheys Connective Technology (ACT) ? Quelles tâches chronophages la société va-t-elle automatiser d'ici 2022 ?
Voir (<1 min.)

Digitalisation : Crystal rachète la technologie de Finansemble

Afin d'accélérer sa transformation digitale engagée depuis le début de l'année, le groupe Crystal — acteur français du conseil indépendant en investissement et en gestion de patrimoine — annonce ce mardi 12 octobre racheter la technologie de Finansemble. Cet éditeur de logiciels patrimoniaux en ligne a notamment développé Grisbee, outil complet de gestion de patrimoine et une solution CRM dédiée aux conseillers.

L'accent sur le digital

Crystal entend ainsi continuer d'apporter un accompagnement patrimonial haut de gamme à ses clients, « leur consacrer encore plus de temps et leur délivrer du conseil sur mesure, en adéquation avec sa démarche commerciale et sa vision à 360 degrés » indique le groupe dans un communiqué. « La digitalisation est un des éléments déterminants pour l'avenir de notre profession et pour offrir le meilleur de la gestion de patrimoine », déclare précise Bruno Narchal, Président du groupe Crystal.

« Le choix d'Apax Partners, comme partenaire de notre développement, repose notamment sur leur capacité d'accompagnement dans notre nécessaire transformation digitale. Cet outil de gestion de patrimoine digital dédié à notre Groupe (...) nous permettra également de répondre aux besoins de nos conseillers Crystal et du Pôle Victoire et d'attirer de nouveaux cabinets de gestion de patrimoine », ajoute-il.

Gestion de patrimoine

Une opportunité pour développer la marque Grisbee ? « Cela conforte la pertinence de notre modèle et participe au mouvement de digitalisation indispensable du secteur de la gestion de patrimoine. Dans la mesure où nous conservons notre cabinet Grisbee Gestion Privée et la propriété de la marque Grisbee, cela ne change rien dans notre relation avec nos utilisateurs et clients », précise Maxime Camus, Directeur Général de Finansemble.

« Cette opération nous permet de confier les développements techniques de notre plateforme au groupe Crystal, qui dispose de toutes les ressources nécessaires pour continuer à améliorer la solution que nous avons développée, pour le plus grand bénéfice des épargnants. Elle nous dote par ailleurs de moyens supplémentaires pour accélérer le développement de l'activité de conseil en gestion de patrimoine portée par Grisbee Gestion Privée », conclut-il.

Lire (2 min.)

Generali Patrimoine nomme son Directeur des Partenariats

Generali France — filiale de Generali, groupe international d’assurance et de gestion d’actifs — annonce ce mardi 7 décembre la nomination du Directeur des Partenariats de Generali Patrimoine. Dans ce cadre, Corentin Favennec a pris ses nouvelles fonctions à compter du 1er novembre 2021. Il est chargé des partenaires Grands Comptes dont il assurait la Direction depuis 5 ans et désormais des partenariats avec les Conseillers en Gestion de Patrimoine.

Transformer le modèle Epargne

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Corentin Favennec a pour mission de coordonner et mettre en œuvre l’ensemble des partenariats que développe Generali Patrimoine avec ses partenaires tiers-distributeurs : les Banques, les Fintechs, les Plateformes ainsi que les Conseillers en Gestion de Patrimoine.

La transformation du nouveau modèle Epargne — dont Corentin Favennec avait la responsabilité depuis début 2020 — a été confiée depuis le 1er novembre dernier à Anne-Emmanuelle Corteel, Directrice des Solutions d’Assurance au sein du marché Epargne et Gestion de Patrimoine de Generali France.

Focus sur le parcours de Corentin Favennec

Generali Patrimoine nomme son Directeur des Partenariats
Corentin Favennec

Corentin Favennec est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne. Après avoir débuté sa carrière au sein d’un cabinet de conseil en management, il rejoint Generali France en 2008 où il occupe différents postes au sein de la Direction innovation et outils, puis de la Direction de l’organisation. En 2015, il rejoint le marché de l’Epargne et de la Gestion de patrimoine pour prendre la Direction des opérations d’assurance. Depuis 2017, Corentin Favennec était Directeur en charge des Partenariats Grands Comptes.

Lire (2 min.)

SCPI : Norma Capital développe ses Fair Invest et Vendôme Régions

Norma Capital — société de gestion de portefeuilles — annonce ce mardi 7 décembre avoir poursuivi sa politique active d’acquisitions sur l’ensemble du territoire national, notamment au sein des grandes métropoles régionales. Objectif, développer les patrimoines immobiliers de ses deux SCPI labellisées ISR Immobilier : Fair Invest et Vendôme Régions. Norma Capital a ainsi investi en novembre dernier près de 50 M€, au travers de 7 acquisitions, pour un total de plus de 18 000 m², répondant ainsi aux objectifs d’investissement fixés en début d’année.

Fair Invest, investir dans la santé

En conformité avec sa stratégie d’investissement, définie au sein de sa Charte éthique et d’investissement, la SCPI Fair Invest se concentre sur les secteurs de la santé et de l’éducation depuis sa création en 2018. Les acquisitions de Norma Capital pour sa SCPI en novembre portent sur le thème de la santé :

  • 161 m² de locaux dans le 10ème arrondissement de Paris (Ile-de-France) loués par un cabinet dentaire ;
  • 151 m² de commerce à Reims (Marne), loués aux Studios Comme J’aime, spécialiste du bien-être et de la minceur.

La SCPI Fair Invest poursuit ainsi son développement sur des secteurs d‘activité qui font preuve d’une grande résilience, et sont jugés socialement utiles. La SCPI a pu distribuer 4,51 % à ses associés en 2020. Elle devrait proposer un rendement entre 4,60 % et 4,90 % en 2021.

Vendôme Régions, grandes agglomérations régionales

Nouvellement labellisée ISR Immobilier, la SCPI Vendôme Régions détient un patrimoine immobilier diversifié dans les grandes agglomérations françaises : bureaux, locaux d’activité et commerces. Au mois de novembre, la SCPI Vendôme Régions a poursuivi cette stratégie avec l’acquisition de cinq nouveaux actifs très diversifiés en matière de localisation et de secteur d’activité :

  • 4 000² de bureaux à Sainte-Marie à la Réunion, au sein du pôle commercial le plus fréquenté de la Réunion, et occupés par différentes enseignes ;
  • 6 000 m² de bureaux en VEFA, dont la livraison est prévue au 4e trimestre 2023, certifiés BREEAM Very Good & RT 2021 - 30 %, à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), situés au cœur de la ZAC Atalante ViaSilva et desservis par le prolongement du métro B en 2022 ;
  • 251 m² de commerces à Rennes (Ille-et-Vilaine), loués à MAAF Assurance ;
  • 5 000 m² de commerces à Toulouse (Haute-Garonne), au sein du 1er pôle commercial toulousain spécialisé pour les deux roues et loués par plusieurs enseignes de cet univers ;
  • 2 800 m² de locaux d’activités à Marseille (Bouches-du-Rhône), au sein de la zone d’activité de l’Estaque, loué à un locataire dans le domaine de l’imprimerie et de la reproduction.

Ces actifs rentrent pleinement dans la stratégie de la SCPI car diversifiés, et répondant à une réelle demande de par leur localisation stratégique. Avec cette croissance, Vendôme Régions a versé 6,02 % aux porteurs de parts en 2020. Pour l’année 2021, la performance de la SCPI devrait se situer entre de 5,80 % - 6 %.

Norma Capital poursuit encore sa politique d’acquisition pour la fin de l’année et dispose de capacités d’investissement importantes pour le compte de ses deux SCPI Fair Invest et Vendôme Régions. Le dernier mois sera donc synonyme d’acquisitions et de diversification du parc immobilier

Lire (3 min.)

Manymore et PLPSOFT mettent en place un partenariat

Le fournisseur de logiciels Manymore et PLPSOFT — fintech des conseillers patrimoniaux et de la bancassurance — ont annoncé le 23 septembre dernier un nouveau partenariat, avec le lancement d’une offre commerciale commune qui couvre la totalité de la chaîne de valeur.

Stratégie patrimoniale

Spécialistes du digitale pour la gestion de patrimoine, Manymore et PLPSOFT veulent proposer aux professionnels un outil global, ouvert, flexible et pérenne. Il va la connaissance client aux recommandations de stratégie patrimoniale, en passant par la conformité réglementaire (LAB, rapports d’adéquation, suivi), l’agrégation de comptes, le CRM, la simulation d’investissements, les études thématiques (retraite, succession, etc.).

  • sur le plan technique, les clients bénéficieront d’une expérience utilisateur fluide et « sans coutures » entre PRISME — l’outil digital et réglementaire d’agrégation de données, KYC, profil de risque, adéquation, gestion de cabinet, extranet client (Nexus) de Manymore — et la plateforme digitale de PLPSOFT d’aide à la vente et au conseil patrimonial (bilans, diagnostics, recommandations, simulations, suivi patrimonial, etc.) ;
  • sur le plan commercial, ils pourront souscrire à une offre commune dans des conditions tarifaires attractives.

Manymore et PLPSOFT investiront ensemble durablement pour que leurs clients bénéficient de leurs expertises au sein d’une solution intégrée.

Ecosystème digital ouvert

« Avec ce partenariat privilégié PLPSOFT-Manymore, nous illustrons notre vision d’un écosystème digital ouvert, transparent, dans lequel les professionnels peuvent s’appuyer sur les outils les plus efficaces, tout en offrant de vraies garanties à nos clients en matière de pérennité de la solution proposée. Il faut libérer notre marché qui pourrait s’asphyxier par manque de concurrence », indique Pierre-Laurent Fleury, Président de Manymore.

« Manymore et PLPSOFT se complètent parfaitement pour offrir une chaîne de valeur digitale globale aux professionnels de la gestion de patrimoine et leurs clients. Grâce à ce partenariat, chacun peut concentrer ses investissements sur son cœur de métier tout en répondant à l’ensemble des besoins de ses clients, indépendants, groupements, grands réseaux ou fintech », déclare Gilles Artaud, Président de PLPSOFT.

Lire (2 min.)

Stéphane Fantuz – CNCEF Patrimoine : « Il faut accroître la notoriété de notre métier auprès du grand public »

Directive MIF2, réforme du courtage, digitalisation... Quels sont les prochains défis qui attendent les CGP-CIF ? Comment accompagner ces professionnels du patrimoine en valorisant leur expertise ? Stéphane Fantuz, Président de la CNCEF Patrimoine et de la CNCEF Assurance, répond en exclusivité au Courrier Financier.
Lire (7 min.)