Capital investissement : Mircap Partners lance son premier fonds Mircap Opportunities

La Rédaction
Le Courrier Financier

Agréé par l’AMF en septembre 2022, Mircap Partners est un nouvel acteur indépendant du capital investissement. Fondé par Michele Mezzarobba et François Pinel de Golleville, anciens du groupe Rothschild & Co, Mircap Partners se positionne dans l'univers de l'investissement non coté en Europe et aux Etats-Unis. 

Une équipe de 7 professionnels

Mircap Partners souhaite faire bénéficier ses investisseurs — privés ou institutionnels — de l'expertise de son équipe, et en particulier de celle de ses deux fondateurs qui évoluent depuis près de 20 ans sur le segment du co-investissement. Conscient de la place incontournable que prend le Private Equity en tant que classe d'actifs, Mircap Partners offrira une large gamme de solutions pour optimiser la performance et la diversification du portefeuille de ses investisseurs. 

Composé à ce jour d'une équipe de sept professionnels basés à Paris et au Luxembourg, Mircap Partners propose une offre dans le cadre de fonds ou d'opérations directes. A ce titre, Mircap Partners annonce d'ores et déjà le lancement de son premier fonds de co-investissement, Mircap Opportunities, véhicule bénéficiant d'une stratégie différenciante et de caractéristiques attractives pour les investisseurs. L'équipe complétera progressivement son offre avec d’autres stratégies dans l'univers du non-côté.

« Avec François Pinel de Golleville, partenaire de longue date, nous avons voulu mettre notre expertise institutionnelle au service de nos investisseurs et leur proposer ainsi des solutions d'investissement pertinentes et attractives. Nous souhaitons doter Mircap Partners de standards élevés tout en faisant bénéficier nos investisseurs d'un accompagnement personnalisé », déclare Michele Mezzarobba, cofondateur de Mircap Partners.

Lancement de Mircap Opportunities 

Mircap Opportunities est un fonds de co-investissement dont la stratégie repose sur la sélection d’opérations de Private Equity aux côtés des meilleurs gérants européens et américains. Le fonds vise un déploiement du capital sur une période courte de l'ordre de 12 à 18 mois, au travers de cinq à huit participations minoritaires, diversifiées du point de vue géographique et sectoriel. Pour optimiser la performance nette du fond, les commissions de gestion seront appliquées uniquement sur les montants investis. Par ailleurs, l’équipe investira significativement aux côtés de ses investisseurs afin de garantir un alignement des intérêts des parties.

Mircap Partners est déjà sur le point de réaliser un premier closing de son fonds à hauteur d'une cinquantaine de millions d'euros, quelques semaines seulement après son agrément par l'AMF, ce qui témoigne de l’intérêt des investisseurs pour cette stratégie et de la confiance portée aux équipes. Le closing final est, quant à lui, attendu dans le courant du 1er semestre 2023.

« Nous sommes très heureux d’annoncer le closing initial de notre fonds Mircap Opportunities, premier millésime de notre programme de co-investissement. Nous avons l’ambition de lancer un véhicule similaire tous les 12 à 18 mois sur cette stratégie. Afin de préserver une approche personnalisée avec nos investisseurs, nous limiterons la taille de chacun de nos millésimes à environ 100 M€ », conclut François Pinel de Golleville, cofondateur de Mircap Partners.

Lire (3 min.)

Yann Cordier – Turgot AM : Turgot Absolute Return, Gardons le cap ! #9

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Quels risques pèsent sur le rebond récent des marchés ? Quelles sont les catégories de fonds les plus performantes en 2022 ? Quelle stratégie pour Turgot Absolute Return ? Découvrez le nouveau point d'actualité des marchés « Gardons le cap ! » du fonds Turgot Absolute Return pour Novembre 2022.
Voir (<8 min.)

Biodiversité : La Banque Postale AM et Tocqueville Finance lancent un fonds actions

La Rédaction
Le Courrier Financier

La Banque Postale Asset Management (LBP AM) — détenue à hauteur de 75 % par La Banque Postale, 25 % par Aegon Asset Management — et sa filiale Tocqueville Finance annoncent ce mardi 22 novembre le lancement d’un fonds actions monde : Tocqueville Biodiversity ISR.  Il cible les sociétés qui apportent des solutions aux enjeux de la préservation de la biodiversité. Lancé avec le soutien de CNP Assurances qui s’est engagé à investir 120 M€, ce fonds illustre concrètement l’engagement du groupe La Banque Postale en faveur de la biodiversité.

Préserver la biodiversité

L’enjeu est crucial : 55 % du PIB mondial reposerait sur les services rendus par la nature et plus d’1 million d’espèces seraient déjà menacées d'extinction. En France, la prise de conscience de cet enjeu gagne du terrain, notamment avec la loi Energie Climat qui impose aux investisseurs institutionnels et aux sociétés de gestion la publication des risques liés à l’érosion de la biodiversité pour les produits financiers.

Signataire en 2021 du « Finance for Biodiversity Pledge », LBP AM et sa filiale Tocqueville Finance renforcent leur engagement pour la lutte contre l’érosion de la biodiversité avec le fonds Tocqueville Biodiversity ISR. Il sélectionne les entreprises qui apportent des solutions aux enjeux de préservation de la biodiversité et du capital naturel. Leur empreinte biodiversité est calculée avec l’outil de mesure « Global Biodiversity Score (GBS) » de CDC Biodiversité et Carbon4 Finance, qui est l’un des outils d’aide à la décision. Le fonds est classé article 9 sous SFDR.

Quatre leviers de gestion

L’univers d’investissement de Tocqueville Biodiversity ISR couvre quatre thématiques : l’agriculture et l’alimentation soutenables (agriculture régénératrice, production alimentaire durable, reforestation et gestion forestière durable), l’économie circulaire (systèmes de collecte et de recyclage, packaging recyclable ou compostable), les bâtiments verts (nouveaux matériaux de construction) et les services et solutions environnementaux (traitement de l’eau, de l’air et des sols, technologies de dépollution). L’équipe de gestion dispose de quatre leviers : 

  • l’identification de solutions : le fonds sélectionne des entreprises apportant des solutions via leurs offres de produits ou de services, notamment des acteurs spécialisés fournissant des produits et services contribuant à réduire les pressions sur la biodiversité ;
  • l’engagement : LBP AM et Tocqueville Finance identifient et accompagnent, des entreprises ayant une empreinte significative sur la biodiversité dans la mise en place d’objectifs et stratégies pour l’atténuer, par exemple en matière de réduction de l’utilisation du plastique ; 
  • la sélection « Best in Class » :  elle vise à identifier les sociétés à enjeu, et qui ont engagé une transition positive pour maitriser leur empreinte Biodiversité, en adaptant leurs pratiques internes et dans leurs chaînes de valeur ;
  • l’exclusion : le fonds ne finance pas d’entreprises impliquées dans des activités qui exercent des pressions sur la biodiversité liées à la déforestation.

« Chez LBP AM et Tocqueville Finance, nous avons l’intime conviction que relever le défi climatique ne se fera pas sans une meilleure préservation du vivant.  Avec 3 milliards d’encours investis à fin août 2022 sur les thèmes de la transition énergétique et de la biodiversité, LBP AM et Tocqueville Finance se sont résolument engagés pour un monde plus durable et soutenable. Le lancement de Tocqueville Biodiversity ISR est une preuve supplémentaire de notre engagement », explique Vincent Cornet, Directeur de la gestion de LBP AM et Directeur général de Tocqueville Finance.

Lire (3 min.)

Energies renouvelables : Eiffel IG lance le fonds d’equity bridge Eiffel Transition Infrastructure

La Rédaction
Le Courrier Financier

Eiffel Investment Group (Eiffel IG) — gestionnaire d’actifs avec 4,5 Mds€ d’encours — et le Fonds européen d’investissement (FEI) annoncent ce jeudi 10 novembre à la COP27 le lancement d'Eiffel Transition Infrastructure. Ce fonds de financement apportera des fonds propres relais pour les actifs d’infrastructures d’énergie renouvelable en Europe.

Avec un engagement de 75 M€, le FEI est un investisseur de référence dans Eiffel Transition Infrastructure. Plusieurs investisseurs institutionnels de premier plan, dont AG2R LA MONDIALE, Abeille Assurances, Allianz et l’Auxiliaire ont également confirmé leur engagement. La taille cible du fonds est de 500 M€ maximum.

Le fonds est soutenu par InvestEU, qui rassemble tous les outils financiers de l'Union européenne (UE) destinés à rendre l'investissement et le financement des projets plus simples, plus efficaces et plus flexibles. Deux premiers investissements seront réalisés via ce nouveau véhicule avant la fin d’année.

Eiffel Transition Infrastructure permet aux développeurs d'énergies renouvelables d'accélérer le développement de nouveaux actifs. Le fonds répond à l'ambition européenne d'accélérer le déploiement des énergies propres en Europe telle que renforcée par le plan RepowerEU, et s’inscrit dans l’objectif d’implémentation des solutions et de passage à l’échelle de la COP27

Développer l’énergie renouvelable

Dix ans après avoir initié les premiers financements par dette relais pour les actifs d’énergie renouvelable, Eiffel introduit le financement relais en fonds propres pour les infrastructures vertes, une première en Europe. Le fonds Eiffel Transition Infrastructure fournit des fonds propres ou des quasi-fonds propres pour financer la phase de développement d’actifs d’infrastructures d’énergie renouvelable.

Sécurisation du terrain, obtention des permis et des autorisations environnementales,
raccordement au réseau, conception de l’ingénierie du projet, signature des contrats
d’enlèvement d’électricité, etc. Cette phase nécessite beaucoup de capital. Une solution de financement relais par fonds propres est pertinente pour les développeurs et les producteurs d’électricité indépendants d’énergie renouvelable, qui disposent d’importants pipelines de nouveaux projets mais n’ayant pas le capital nécessaire pour les financer tous en parallèle.

Le financement relais par capitaux propres est aussi particulièrement pertinent pour les actifs marchands — c’est-à-dire les actifs d’énergie renouvelable qui prévoient de vendre leur électricité sur le marché plutôt que sous des tarifs réglementés ou via des « PPA1 » — et pour les actifs dotés de nouveaux modèles commerciaux, comme la combinaison production et stockage. Le FEI parraine l'initiative en engageant 75 M€ dans le nouveau fonds. Cet accord est soutenu par le programme InvestEU, qui contribue à générer des financements supplémentaires pour les grandes priorités européennes telles que la transition écologique.

Financements relais de dette

Eiffel Transition Infrastructure est un prolongement naturel d’Eiffel Energy Transition, le programme de dette bridge d’Eiffel, initialement lancé avec le soutien d’investisseurs de premier plan parmi lesquels la Banque Européenne d’investissement et le Gouvernement français dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, désormais intégré à France 2030, et opéré par l’ADEME.

A travers ce programme, Eiffel IG investit plusieurs centaines de millions d’euros chaque année. La société a financé plus de 160 opérations aux cotés de plus de 60 développeurs, et participé au déploiement de 2 600 actifs d’énergie renouvelable. D’une taille cible de 500 M€, le fonds prévoit d’accélérer le déploiement de 7 GW de nouvelles capacités d’électricité renouvelable, contribuant ainsi à éviter l’émission de l’équivalent de 4 millions de tonnes de CO2 par an.

Deux premières transactions

Illustrant la pertinence de la stratégie du fonds et le besoin de capitaux propres relais, deux transactions inaugurales devraient être conclues dans les prochaines semaines, avec Green Genius et Pacifico Energy Partners, deux développeurs avec lesquels Eiffel a travaillé dans le passé. Dans chaque cas, Eiffel Transition Infrastructure créera une joint-venture avec son partenaire pour développer un portefeuille initial de quelques centaines de MW de projets PV.

« En apportant des fonds propres indispensables aux développeurs et producteurs d’électricité indépendants de taille moyenne, le fonds Eiffel Transition Infrastructure accélère le développement de nouvelles capacités d’énergie renouvelable, aidant ainsi l’Europe à atteindre la souveraineté énergétique et à décarboner son économie », déclare Pierre-Antoine Machelon, responsable des stratégies infrastructures chez Eiffel.

« Ce fonds est une nouvelle contribution tangible d’Eiffel et de ses investisseurs, dont le Fonds européen d’investissement, à la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris, réaffirmés cette semaine lors de la COP27 », ajoute Michal Kurtyka, ancien ministre de l’énergie et du climat en Pologne, ancien président de COP24 et conseiller senior chez Eiffel.

Lire (5 min.)

Assurance vie : Boursorama lance un fonds qui vise un rendement net de +4,70 % sur deux ans

La Rédaction
Le Courrier Financier

Boursorama Banque — banque en ligne, filiale à 100 % de Société Générale — annonce ce jeudi 8 décembre le lancement d’un nouveau fonds d’épargne Sérénité Coupon Mars 2025, qui allie rendement et garantie du capital. Ce véhicule d'investissement — émis par Société Générale — sera accessible dans le cadre du contrat d’assurance vie, Boursorama Vie.

Tirer parti de la hausse des taux

La hausse des taux d’intérêt offre de nouvelles opportunités d’investissement. Cette situation macroéconomique permet d’allier rendement élevé et garantie du capital, les deux principaux critères d’intérêt pour les épargnants. Dans ce contexte, le fonds Sérénité Coupon Mars 2025 sera disponible à la souscription jusqu'au 6 mars 2023.

A l’échéance du mois de mars 2025, les bénéficiaires récupèreront l’intégralité du capital initial ainsi qu’un coupon inconditionnel de 6,20 % brut soit 4,70 % net. Cette performance correspond à 2,35 % net par an, et s'entend après prélèvement des frais de gestion du contrat. Boursorama Banque propose ainsi une alternative aux fonds euros, dont les taux de rendement ont diminué en 2021 du fait de l’inflation. 

Lire (1 min.)

SCPI Aestiam Placement Pierre : Aestiam débute le processus de labellisation ISR

La Rédaction
Le Courrier Financier

Aestiam — spécialiste de l’épargne immobilière — annonce ce jeudi 8 décembre, en partenariat avec le cabinet de conseil Wild Trees, avoir initié le processus de labellisation investissement socialement responsable (ISR) pour sa SCPI Aestiam Placement Pierre.

« La décision de labelliser Aestiam Placement Pierre résulte d’un enjeu stratégique mais également de l’engagement éthique et professionnel qui anime les équipes d’Aestiam », déclare Alexandre Claudet, Président d'Aestiam.

Une démarche ISR volontaire depuis 2 ans

Depuis deux ans, l’équipe d’Aestiam met en place une stratégie extra-financière qui vise à identifier et améliorer ses engagements sociaux et environnementaux — tant internes qu’externes. Cette démarche est menée sous l’impulsion de son président Alexandre Claudet, et dans le cadre d’un pôle Fund Management renforcé avec l’arrivée d’Alexis Bulckaert en tant qu’analyste RSE et Développement Durable.

Objectif, intégrer des critères objectifs dans la constitution et la gestion du portefeuille diversifié de la société de gestion. Ces critères permettent à la fois de diminuer l’impact carbone et de favoriser les trois dimensions ESG — environnementale, sociétale et gouvernance.

Labellisation d’Aestiam Placement Pierre

Le processus de collecte de données et la grille d’analyse ont nécessité un investissement humain important mené en collaboration avec l’expertise du cabinet de conseil Wild Trees. Il permettra à l’organisme certificateur indépendant, l’AFNOR, de se prononcer sur l’attribution du label ISR. Le label ISR est attribué pour une période de trois ans renouvelables, au terme d’un audit réalisé sur la base d’un cahier des charges strict.

Traduite par sa signature « l’épargne immobilière engagée », la stratégie d’Aestiam repose sur la recherche des meilleurs critères d’investissement afin d'offrir une performance long terme et vertueuse à tous ses souscripteurs. Dans un contexte réglementaire en pleine évolution, Aestiam souhaite intégrer l’aspect extra-financier dans le pilotage de son patrimoine et sa relation avec les partenaires et clients. 

Lire (2 min.)

Métavers : AllianzGI lance le fonds Allianz Metaverse

La Rédaction
Le Courrier Financier

Allianz Global Investors (AllianzGI) — gestionnaire d'actifs avec plus de 578 Mds€ d'encours pour les particuliers, les Family Offices et les institutionnels — annonce ce mardi 8 novembre le lancement du fonds actions « Allianz Metaverse ». Objectif, permettre aux investisseurs de participer au développement de la nouvelle économie du métavers. 

Comprendre l'intérêt du métavers

« Allianz Metaverse » cherche à tirer parti des profonds changements sociétaux qui résultent de l'intégration du monde physique et du monde numérique dans un espace numérique commun, appelé le métavers. L'un des thèmes-clés est le Web 3.0, une nouvelle itération du World Wide Web qui intègre des concepts tels que la décentralisation, les technologies de blockchain et l'économie basée sur les tokens. Dans le monde entier, les entreprises technologiques investissent des milliards dans la recherche et le développement d'un tel métavers. 

« Nous estimons que les investisseurs peuvent désormais capitaliser sur ce thème et nous voyons des opportunités potentielles d'investissement dans les entreprises qui créent l'infrastructure du Web 3.0, l'écosystème d'applications construit pour utiliser cette infrastructure, ainsi que les mondes numériques qui émergent grâce à ces applications inter-opérables », déclare Virginie Maisonneuve, Global CIO Equity d’AllianzGI.

« À plus long terme, nous pensons que le métavers va se développer pour englober de nombreuses industries non numériques tels que les secteurs de l'immobilier et de la finance, ainsi que la fabrication et l'agriculture. C'est pourquoi les investisseurs doivent s'appuyer sur des perspectives multiples et intersectorielles pour identifier les gagnants au sein de cet environnement », ajoute-elle.

Quelles opportunités d'investissement ?

Le fonds, géré à San Francisco en Californie (Etats-Unis), investit dans des actions de sociétés du monde entier qui participent à la chaîne de valeur de la création de mondes virtuels : 

  • l’infrastructure Web 3.0 (comme le matériel/logiciel Web 3.0 et les réseaux) ;
  • des écosystèmes d'applications (par exemple l'informatique spatiale, c'est-à-dire l'interaction en 3D entre des personnes et des ordinateurs ; la blockchain) ;
  • les expériences virtuelles (telles que les fournisseurs de mondes numériques).

« Avec Allianz Metaverse, nous ouvrons une opportunité pour les investisseurs en Europe de bénéficier spécifiquement de la troisième phase de la révolution numérique et des changements sociétaux qui en découlent. Le fonds investit dans des entreprises qui, selon l'équipe d'investissement, sont les mieux à même de permettre ou d'exploiter le métavers. Seule une approche d'investissement active avec une sélection ciblée de titres individuels est capable d'y parvenir », conclut Doris Santillana, Responsable Wholesale d’AllianzGI à Paris.

Lire (3 min.)

SFDR : Lazard Frères Gestion lance ses deux premiers fonds Article 9

La Rédaction
Le Courrier Financier

Lazard Frères Gestion — société de gestion d’actifs du groupe Lazard en France — annonce ce lundi 7 novembre le lancement du fonds actions « Lazard Human Capital » et du fonds obligataire « Lazard Global Green Bond Opportunities ». Tous deux sont classés « Article 9 » selon la nomenclature SFDR. Ces deux fonds seront investis à 100 % de manière durable.

Les deux nouveaux fonds viennent compléter la gamme de fonds d’investissement responsable de Lazard Frères Gestion. La société dispose également de 14 fonds labellisés ISR, 3 fonds labellisés « Relance » et plus de 20 milliards d’euros gérés au 30 septembre 2022 sur des fonds classés « Article 8 » au sens du règlement SFDR.

Lazard Human Capital

Lancé le 31 août 2022, « Lazard Human Capital » est un fonds d’actions internationales principalement investi sur le segment « Large Caps » (grandes capitalisations). Les entreprises du portefeuille sont filtrées selon leur capacité à fidéliser leurs salariés, les former, leur offrir une bonne couverture sociale et un cadre favorable à leur épanouissement.

Ces notions, ainsi que la promotion de la parité femmes-hommes, font partie des cinq critères de « capital humain » retenus dans le cadre de la gestion du fonds. Une fois cet univers constitué, la sélection des titres est réalisée en se fondant sur une analyse financière rigoureuse des entreprises. Lazard Frères Gestion s’engage à dialoguer avec leur direction, questionner leur politique ESG et éventuellement déposer des résolutions en assemblée générale.

Lazard Global Green Bond Opportunities

Lancé le 30 septembre 2022, « Lazard Global Green Bond Opportunities » est un fonds flexible investi à plus de 90 % en obligations vertes. Au cours des dernières années, les green bonds sont devenus un important outil du financement de projets liés à la transition énergétique et écologique des États et des entreprises.

Le fonds peut investir sur différents segments de marché : dettes souveraines vertes, titres « corporate » Investment Grade ou High Yield, dettes « Cocos » Green ou durables, ces dernières étant limitées à 10% de l’actif net du portefeuille. Le fonds est également flexible dans la gestion de sa sensibilité aux taux, celle-ci pouvant varier de -3 à +12. 

Modèle de développement plus juste

Ces fonds répondent à des enjeux complémentaires. Le véhicule d'investissement « Lazard Global Green Bonds Opportunities » est dédié au financement de la transition énergétique. De son côté, le fonds « Lazard Human Capital » se concentre sur la dimension sociale du travail en entreprise.

« Depuis déjà plusieurs années, Lazard Frères Gestion est attaché à la prise en compte de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans ses choix d’investissements. Nous sommes particulièrement attentifs aux sujets de transition énergétique, devenus fondamentaux face au réchauffement climatique. En parallèle, il nous semble indispensable de soutenir un modèle de développement plus juste, bénéfique pour tous. D’où notre attachement à la notion de capital humain », souligne François-Marc Durand, président de Lazard Frères Gestion. 

Lire (3 min.)

Le marché immobilier : dans l’œil du cyclone

Laurent Chaudeurge
BDL Capital Management
Dans le contexte inflationniste actuel, la hausse des taux fragilise le marché immobilier. Quelles perspectives pour les investisseurs ? Le point avec Laurent Chaudeurge, Co-gérant du fonds BDL Transitions.
Lire (4 min.)

Harold Parisot – Chinese Business Club : « Le réseau est la base des relations d’affaires en Chine »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Comment aider les entreprises françaises à s'implanter sur le marché chinois ? Comment peuvent-elles réseauter depuis la France avec efficacité et sur le long terme ? Harold Parisot, Président du Chinese Business Club, répond en exclusivité au Courrier Financier.
Lire (5 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital

Anacofi Services

Créée à Londres en 2014, ELEVA CAPITAL a délocalisé son activité en France en 2017 (Brexit). Fin septembre 2022, les encours représentaient plus de 9,2 Mds€ (gestion collective et mandats), après une collecte nette positive pour les derniers exercices (mars 2019-mars 2022).

Les A-Notations, par Anacofi Services : Eleva Capital
Source : Anacofi Services

7 OPCVM pour une clientèle diversifiée

La société a été agréée par l’AMF en 2017 (Directive OPCVM) ainsi que par la FCA et le CSSF (Luxembourg). Elle commercialise une offre composée de 7 OPCVM destinés à une clientèle diversifiée (privée, CGP, institutionnelle).

Elle dispose en interne d’un service de compliance ainsi que de suivi des risques. Constituée de 44 collaborateurs, ELEVA CAPITAL a mis en place une équipe de 10 commerciaux dont 3 personnes dédiées à la clientèle Conseillers financiers et réseaux.

Lire (1 min.)

Foncier : Immo Blockchain acquiert un premier immeuble à Lille avec sa plateforme Investoken

La Rédaction
Le Courrier Financier

Immo Blockchain (ALIMB) — groupe associant gestion dynamique d’actifs fonciers propriétaires et Hospitality (évènementiel, hôtels, coliving, flex- office, etc.) — annonce ce mardi 6 décembre avoir réalisé sa première acquisition d’actif immobilier sur la Blockchain à travers sa filiale Investoken, plateforme d’investissements fonciers en utility tokens.

Investoken est un « Club d’investissement » fondé sur la technologie Blockchain. La plateforme réunit un groupe d’investisseurs qualifiés qui bénéficieront d’un utility token. Ce dernier leur permet le versement mensuel d’un revenu ainsi qu’un accès aux services privilèges du club — avantages premiums, partenariats avec des lieux prestigieux, opportunités de co-investissement en avant-première, etc.

Miser sur le marché du coliving

Investoken a signé un compromis portant sur un actif immobilier situé à Lille (Nord) pour un montant de 680 K€. Il s’agit d’un immeuble rénové et occupé, dont la gestion sera confiée à One Nest. Cette filiale du groupe Immo Blockchain est dédiée au marché en pleine expansion du coliving. L’acquisition définitive du bien se fera d’ici la fin du mois de février.

Avec l’ambition de créer la première plateforme française d’investissements fonciers en tokens, Immo Blockchain a déjà sélectionné de nombreux autres actifs, notamment sur le marché en croissance du coliving (formule de colocation « tout inclus »). Selon une récente étude Xerfi, le marché du coliving devrait quasiment tripler d'ici 2025 à 24 000 unités, versus 8 300 places dans l’hexagone fin 2021.

L'immobilier VS la volatilité des cryptos

« Les tokens adossés sur des biens et des services immobiliers sont très utiles dans un environnement crypto trop volatile. La valeur intrinsèque de notre token s’appuie sur des biens tangibles et de qualité. Ils représentent une valeur stable, qui s’apprécie dans le temps tout en proposant du rendement. Cela permet également aux investisseurs immobiliers d’envisager un marché secondaire plus fluide et de rendre la pierre plus liquide », déclare Antoine Tartiere, Co-fondateur et Directeur général de la société Investoken.

« La crise actuelle que rencontre les cryptomonnaies conforte bien notre stratégie selon laquelle sécuriser et diversifier une partie de son portefeuille crypto dans de l’immobilier devient quasiment une évidence ! », assure Edouard Masseau, Président directeur général du groupe Immo Blockchain.

Lire (2 min.)

Alexandre Ortis – Amplegest : incertitudes sur les marchés, « nous mettons en avant Octo Rendement 2025 »

Mathilde Hodouin
Le Courrier Financier
Actions européennes & internationales, global macro, obligataire value... Pour le T4 2022, Amplegest revient sur ses convictions de marché. Quelles stratégies d'investissement la société de gestion met-elle en avant auprès des conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ?
Voir (<3 min.)

Inflation, hausse des taux : quels impacts sur les investissements ?

Philippe Parguey et Nicolas Lemaire
Nortia
La spirale inflationniste liée à la crise énergétique et géopolitique augmente le niveau d’inquiétude des épargnants. Dans ce contexte, l’attentisme des épargnants prévaut, pourtant des opportunités d’investissement existent. Les explications de Philippe Parguey, Directeur Général, et Nicolas Lemaire, Ingénieur financier chez Nortia.
Lire (4 min.)