Immobilier de santé : un enjeu majeur pour l’épargne privée

Alfred de Crépy
L’immobilier de santé attire les investisseurs à la recherche de performance et de diversification, au moment où les opérateurs accélèrent leur développement et leur concentration. La responsabilité des gestionnaires de fonds et foncières est alors de construire une classe d’actif à la fois utile, croissante, solide et in fine attractive pour l’épargne privée.
Lire (4 min.)

Octobre 2021 : l’assurance vie accélère

Philippe Crevel
La collecte en assurance vie du mois d’octobre 2021 a été portée par les cotisations. Plus que les mois précédents, les ménages français ont privilégié les placements à long terme. La tendance va-t-elle se poursuivre ?
Lire (3 min.)

Label Relance : Inter Invest Capital l’obtient pour deux de ses fonds

Inter Invest Capital — spécialiste du conseil d'investissement, capital-investissement et immobilier — annonce ce lundi 29 novembre la labellisation « Relance » des fonds FPCI Capital Immo et FPCI Food Invest, destinés à des investisseurs non-professionnels. Le label « Relance » vise à guider les investisseurs mais n’offre pas de garantie du capital investi et n’atteste pas de la qualité de la gestion mise en œuvre au travers du fonds.

« L’obtention du label « Relance » pour ces deux fonds témoigne de notre attachement et de notre capacité à donner accès à une clientèle non professionnelle à des produits de capital investissement, afin d’orienter leur épargne vers l’économie réelle et le financement d’entrepreneurs sur l’ensemble du territoire français, grâce au réseau du groupe Inter Invest qui regroupe près de 900 partenaires conseillers en investissements financiers, banques privées et Family Office » déclare Jérôme Devaud, Directeur Général Délégué chez Inter Invest Capital.

Qu'est-ce que le label Relance ?

Le label « Relance », lancé en octobre 2020 par la Direction Générale du Trésor, vient reconnaître les fonds qui s’engagent à mobiliser rapidement des ressources nouvelles pour soutenir les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises françaises (PME et ETI) cotées ou non.

Objectif, orienter l’épargne des épargnants et des investisseurs professionnels vers ces placements qui répondent aux besoins de financements de l’économie française consécutifs de la crise sanitaire.
Les fonds labellisés doivent en outre respecter un ensemble de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG).

FPCI Capital Immo

Lancé en octobre 2020, le FPCI Capital Immo est un fonds de capital investissement dont la stratégie est orientée vers des investissements au capital de sociétés non cotées du secteur de l’immobilier (promotion immobilière, réhabilitation) ou de l’immobilier géré (hôtellerie, hôtellerie de plein air, résidences seniors, coworking, etc.).

FPCI Food Invest

Le FPCI Food Invest est un fonds de capital-développement et capital-croissance géré par Inter Invest Capital, accompagné de son partenaire stratégique FoodXpert. Lancé en décembre 2020, il investit dans des sociétés ayant une activité dans le secteur du Food & Beverage. Le fonds accompagne dans leur croissance les entreprises de ce secteur qui connait des mutations d’usages importantes : restauration fast casual, distribution et e-commerce, production alimentaire, services B2B, food tech, etc. 

Lire (2 min.)

Thomas Laforêt – ATLAND Voisin : conseils en investissement, « 66 % des Français se tourneraient en priorité vers un CGP »

D'après une récente étude OpinonWay, près d'un Français sur deux admet avoir une culture financière insuffisante. Pourtant, ils sont avides de conseils en investissement. Comment les CGP peuvent-ils répondre à cette aspiration ? Thomas Laforêt, Directeur de l'expérience client d'ATLAND Voisin, répond en exclusivité au Courrier Financier.
Lire (7 min.)

TwentyFour Asset Management nomme son PDG

TwentyFour Asset Management (TwentyFour AM) — société de gestion spécialisée dans l’obligataire, et boutique du Groupe Vontobel — annonce ce mercredi 8 décembre la nomination de son directeur général. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Ben Hayward (associé fondateur de TwentyFour) remplacera Mark Holman, qui était le PDG de l’entreprise depuis sa création en 2008 et qui quittera cette fonction en janvier 2022.

Croissance rapide de TwentyFour AM

Au cours de la dernière décennie, TwentyFour a connu une croissance rapide de ses encours sous gestion et du nombre de clients. Durant cette période, Mark Holman combine ses fonctions de PDG avec celles de gérant à plein temps pour le fonds phare de TwentyFour, Strategic Income. La croissance de la société rend difficile le cumul de ces deux fonctions. C’est pourquoi Mark Holman consacrera désormais 100 % de son temps à la gestion en tant que membre de l'équipe Obligations multisectorielles de la société.

Ben Hayward est membre du comité exécutif de TwentyFour depuis six ans, et le restera en tant que PDG. Il abandonnera ses responsabilités de gérant ABS, mais restera membre du comité d'allocation d'actifs de la société. Les trois associés actuels de l'activité ABS, Rob Ford, Douglas Charleston et Aza Teeuwen, ainsi que huit autres professionnels de l'investissement, continueront de gérer cette stratégie.

Maintenir les performances à long terme

TwentyFour va également élargir son comité exécutif avec l'arrivée de deux associés : Eoin Walsh et Sujan Nadarajah, qui font suite à l'arrivée de John Magrath (associé) plus tôt cette année. « Au fur et à mesure de notre croissance, nous avons constamment investi dans nos activités, notre personnel et, bien sûr, dans notre propre équipe de direction », déclare Graeme Anderson, président de TwentyFour Asset Management.

« Ben Hayward a été un membre clé de notre équipe de gestion pendant de nombreuses années et je me réjouis de continuer à travailler avec lui en tant que nouveau PDG. Ces changements représentent une évolution positive naturelle chez TwentyFour AM qui, selon nous, est dans le meilleur intérêt de nos clients, et nous aidera à maintenir notre excellente performance à long terme », conclut Graeme Anderson.

Lire (2 min.)

Changement climatique : RGreen Invest lance son 3e fonds dédié au financement court-terme des acteurs de l’adaptation

RGreen Invest — société de gestion française indépendante créée en 2013, entreprise à mission, spécialiste du financement de la transition énergétique — annonce ce mercredi 8 décembre le lancement de son troisième fonds dédié au financement court-terme des acteurs de l’adaptation au changement climatique. Ce véhicule vise une taille cible de 200 M€.

L’heure est au premier closing du fonds Infrabridge III à 105 M€, soit plus de la moitié de son objectif cible. Anciennement connu sous le nom Nouvelles Energies, ce véhicule se destine au besoin de financement en dette court-terme des impulseurs clés de la transition énergétique et climatique.

Financement flexible pour la transition énergétique

Les établissements financiers classiques se sont récemment adaptés pour répondre plus vite aux besoins en dette senior des développeurs sur des projets prêts à construire, mais ils manquent toutefois de réactivité sur des projets en phase de développement. Partant de ce constat, Infrabridge III a été conçu pour apporter une solution aux développeurs européens qui nécessitent un financement rapide en phase d’amorçage, afin qu’ils puissent bénéficier par la suite d’un financement bancaire compétitif.

« Du fait de la compétitivité des énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles, nous sommes passés d’un monde subventionné à un monde rentable accélérant ainsi le nombre de projets EnR, d’e-mobilité et de stockage en développement. Nous soutenons cette dynamique d’accélération en dotant rapidement les développeurs des outils financiers nécessaires pour les accompagner dans la phase critique de développement », indique Nicolas Rochon, Président fondateur de RGreen Invest.

S'adapter aux évolutions du secteur 

Les solutions Infrabridge se veulent flexibles pour s’adapter au mieux à un marché en forte évolution. Par leurs tailles d’environ 200 M€ et leurs maturités courtes, ces solutions s’investissent très vites et permettent de proposer aux investisseurs une performance attractive.

Ainsi, Infrabridge III investit-il en dette court-terme dans des projets greenfield (en développement ou prêts à construire) ou brownfield, mais également au niveau de la maison mère jusqu’à ce qu’une solution de refinancement long terme prenne la relève ou que le partenaire cède ses actifs, selon sa stratégie. 

Si les projets et sociétés financés par les deux premiers millésimes sont localisés ou opèrent principalement dans l’Espace Economique Européen, Infrabridge III se donne la possibilité d’investir hors Europe dans les pays de l’OCDE afin de favoriser le développement à l’international des partenaires historiques de RGreen Invest.

Lire (3 min.)

Assurance vie : pourquoi faut-il vérifier la rédaction de la clause bénéficiaire ?

Avy Amiel
La clause bénéficiaire permet de déterminer à qui sera versé le capital d'un contrat d'assurance vie après le décès du souscripteur. Comment cette clause fonctionne-t-elle ? Le point avec Avy Amiel, Gérant privée à La Financière de l’Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Eric Pinon – AFG : finance durable, « tout le monde doit y participer au profit de l’épargnant »

En 2021, l'AFG fête ses 60 ans. L'occasion de revenir sur l'actualité de l'association. Comment contribuer à l'éducation en termes de finance durable ? Comment se traduit aujourd'hui le soutien de l'AFG à l'initiative Finance for tomorrow pour une transition durable ?
Voir (<1 min.)

Assurance vie : Hedios Patrimoine lance H Performance 41

Hedios Patrimoine — courtier en assurance et conseiller en investissements financiers — annonce ce mardi 2 novembre le lancement de H Performance 41, le dernier-né des Gammes H. Ce support est éligible comme support d'unités de compte (UC) dans le contrat d'assurance vie Hedios Life et les contrats Vie Plus (Suravenir). Il continue à jouer la progression des marchés européens, à travers une possibilité de sortie, chaque année, avec une rémunération annuelle de 17 %.

Le placement H Performance 41 dispose d'une protection conditionnelle du capital à l'échéance des 12 ans — jusqu'à une baisse de 30 % de son indice de référence Euro iStoxx 50 Equal Weight NR Decrement 5 %. Objectif pour H Performance 41, bénéficier à plein de « l'effet mémoire » en cas de progression des marchés à compter de la troisième année. La souscription est ouverte jusqu'au 31 décembre 2021.  

Historique de performance  

Depuis la création en 2009 des Gammes H, 81 supports sur 104 ont déjà été remboursés au 2 novembre 2021, avec une moyenne de rémunération nette de tous frais de 9,10 % par an — sur la base d'une hypothèse des frais liés au cadre d'investissement de 0,60 % par an et avant prélèvements sociaux et fiscalité — pour une durée moyenne de détention de 2 ans.

Les supports Gammes H non encore remboursés bénéficient à leur échéance d'une protection conditionnelle du capital investi en cas de baisse limitée de leur indice de référence. Toutefois, ils demeurent exposés à un risque de perte en capital partielle ou totale, que ce soit en cours de vie et à leur échéance. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Profiter de la reprise économique

Les marchés boursiers européens se sont à présent clairement remis de la crise sanitaire. La hausse n'est probablement pas terminée. Lorsque les vaccins progresseront encore en Europe, le regain d'optimisme devrait continuer à entraîner la reprise de la consommation et, dans son sillon, la hausse des marchés européens qui sont encore en retard.

Hedios Patrimoine anticipe une revalorisation des grandes sociétés européennes, avec des hauts et des bas (volatilité) et par paliers successifs. Ces sociétés ont globalement su résister à la crise. Elles s'appuient toujours sur des fondamentaux solides. Grâce à leur accès quasi illimité au crédit, elles ont les moyens de se restructurer et d’investir en vue de la reprise économique. Elles sont à la fois fleurons et champions nationaux.

Soutenues par leurs États, elles sortent pour la plupart renforcées de la crise sanitaire. Elles attaquent de nouveaux marchés et profitent des plans Marshall que les politiques de relance ne manquent pas de mettre en œuvre. Ces entreprises sont aussi prêtes à réaliser des opérations de croissance externe, sans doute à bon compte. La sortie de crise est en cours.

Lire (3 min.)

Septembre 2021 : assurance vie, une rentrée en douceur

Philippe Crevel
En septembre 2021, l'assurance vie retrouve son niveau d'avant-crise et confirme son statut de premier placement financier des ménages français. Quelles perspectives d'ici la fin de l'année ?
Lire (3 min.)

Turgot Capital passe la barre du milliard d’euros d’encours

Turgot Capital — groupe financier indépendant créé à Paris en 2003 — annonce ce mercredi 8 décembre qu’il vient de dépasser le milliard d’euros d’encours gérés et/ou conseillés. Turgot Capital concentre ses expertises autour de quatre filiales dédiées et verticalement intégrées : la gestion d’actifs financiers & immobiliers avec Turgot Asset Management, le courtage avec Turgot Life et […]

Turgot Capital — groupe financier indépendant créé à Paris en 2003 — annonce ce mercredi 8 décembre qu’il vient de dépasser le milliard d'euros d'encours gérés et/ou conseillés. Turgot Capital concentre ses expertises autour de quatre filiales dédiées et verticalement intégrées : la gestion d'actifs financiers & immobiliers avec Turgot Asset Management, le courtage avec Turgot Life et le conseil avec Turgot Wealth et Turgot Real Estate.

Sa clientèle — historiquement les investisseurs privés — s’est fortement développée ces 12 derniers mois sur le segment des investisseurs institutionnels. Le groupe compte actuellement 22 collaborateurs. Depuis sa création, la société a connu un développement constant. Celui-ci s’est fortement accéléré cette année avec le référencement en unité de compte (UC) de son produit phare, la SCI ViaGénérations chez deux nouveaux assureurs : Swiss Life et Generali.

Succès de la collecte des fonds

La qualité des performances de ses principales stratégies : la Gestion Obligataire Flexible au travers de son fonds Turgot Oblig Plus noté 5 étoiles par l’agence QUANTALYS et de sa gamme de fonds de Multigestion HASTINGS, a également contribuée à porter le fort développement des encours du groupe.

Les stratégies de gestion du groupe trouvent ainsi leur place dans les allocations d’actifs des investisseurs en assurance vie, dont la collecte s’est très fortement développée ces derniers mois. La collecte des fonds Turgot est également portée par le succès des Plans d'Épargne Retraite (PER). En octobre 2021, la Fédération française de l’assurance (FFA) annonçait des chiffres records dans les placements en UC et un développement rapide des PER.

L'essor de la SCI Viagénérations

« La bonne tenue sur trois ans de notre gestion traditionnelle sur les marchés financiers permet d’asseoir notre développement. Depuis plus de quatre ans, nous avons étendu notre savoir-faire à l’immobilier et avons ainsi accéléré notre croissance »déclare Waldemar Brun-Theremin, Directeur Général Associé et Directeur des Gestions.

La SCI ViaGénérations a fêté ses 4 ans en octobre dernier. Son profil de risque a évolué d'un SRI 3 à un SRI 2. Elle affiche une croissance de la performance de son UC de +5,21 % au 1er décembre 2021. Aujourd’hui, la régularité des performances, que la SCI ViaGénérations affiche depuis sa création, la positionne en tête de sa catégorie : +6,81 % en 2020, +6,73 % en 2019, +6,42 % en 2018, et déjà +6,12 % sur un an glissant. Cela représente une performance cumulée de +27,64 % depuis sa création en 2017.

Lire (3 min.)

Santé : REALITES signe un partenariat avec Norma Capital

REALITESgroupe de développement territorial — annonce ce mercredi 7 décembre la signature d’un accord avec Norma Capital qui s’engage à acquérir, via ses fonds labellisés ISR Immobilier, les murs des futurs Pôles Santé MedCorner City, filiale de maîtrise d’usage du Groupe.

MedCorner City, répondre professionnels de santé libéraux

MedCorner City a pour vocation d’être utile aux professionnels de santé, aux territoires et à leurs habitants par l’implantation et l’exploitation de Pôles Santé attractifs, et de répondre ainsi aux principaux enjeux « santé » de proximité.

En ce sens, les Pôles Santé MedCorner City proposent un environnement de travail et des services adaptés aux besoins et aux usages des professionnels de santé libéraux, que ce soit en termes de mutualisation des moyens, de simplification des formalités d’installation et d’exercice, ou encore de développement du parcours de soins des patients en s’appuyant sur les forces d’une équipe pluridisciplinaire.

Outre le regroupement de professionnels de santé locaux désireux de faire évoluer leur mode d’exercice, MedCorner City apporte une solution aux territoires et à leurs habitants en créant, par l’identification de cette destination santé, les conditions pour en attirer de nouveaux. MedCorner City entend ainsi lutter contre la désertification médicale dans les territoires, en particulier dans les villes moyennes.

Fair Invest, la santé et l’éducation

Partageant la même vision d’un immobilier socialement utile, Norma Capital, Société de Gestion de Portefeuille dans l’immobilier gérant 750 M€ d’actifs, s’engage à se porter acquéreur des murs des futurs Pôles Santé exploités par MedCorner City. L’acquisition des futurs Pôles MedCorner City par Norma Capital s’effectuera notamment pour le compte de sa SCPI Fair Invest labellisée ISR immobilier.

Créé en juillet 2018, ce fonds à capital variable investit en immobilier tertiaire en prenant systématiquement en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Dans ce cadre, le fonds investit dans des activités socialement utiles, dont principalement la santé et l’éducation, tout en excluant certains secteurs d’activité de son parc immobilier — exploitation de matières fossiles, armement, etc. À travers sa stratégie d’investissement, Fair Invest permet d’investir dans une épargne utile et responsable.

4 à 5 Pôles Santé MedCorner City par an

Ciblant en France les quartiers des grandes villes offrant des opportunités (déficit d’offre ou volonté de regroupement des professionnels de santé), mais aussi les agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants, soit 26 % de la population, MedCorner City prévoit de développer en moyenne quatre à cinq Pôles Santé par an. Dimensionné en fonction d’une étude d’opportunité, chaque nouveau Pôle représente en moyenne une surface de 800 m².

À ce jour, cinq Pôles Santé sont en cours de construction, tandis que six autres Pôles sont en phase de montage. L’objectif est d’ouvrir 20 établissements à horizon 3/5 ans. Dans le premier portefeuille validé par Norma Capital, les trois Pôles, tous en travaux, totalisent plus de 2 800 m² pour un investissement global de l’ordre de 10 M€ :

  • Pôle Santé Gavarnie à Villenave d’Ornon (Gironde) : 536 m² mis en service au 3e trimestre 2022 ;
  • Pôle Santé de la Paix à Cherbourg - Equeurdreville (Manche) : 533 m² mis en service au 1er trimestre 2023 ;
  • Pôle Santé Les Villes Dorées à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) : 1 630 m² mis en service au 2e trimestre 2023.

Un partenariat tripartite et complémentaire

Ce partenariat s’appuie désormais sur des expertises complémentaires :

  • REALITES, développeur territorial, pour le développement et le montage des Pôles Santé, à travers REALITES LIFE+, sa filiale dédiée aux ouvrages dans les domaines de la santé, du médico-social, de l’immobilier géré et de l'habitat spécifique, ou ses Directions de la Maîtrise d’Ouvrage en Régions ;
  • Norma Capital, gérant d’épargne immobilière pour le grand public et investisseur précurseur dans l’investissement socialement responsable, pour le portage des murs ;
  • MedCorner City pour le conseil aux collectivités, la conception, l’aménagement, et l’exploitation des Pôles Santé.

Développer l'offre de santé de proximité

« Notre partenariat avec Norma Capital consacre la pertinence de notre positionnement d’acteur d’un développement territorial soucieux des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux. Il marque la concrétisation des perspectives de développement de notre activité d’usage santé avec MedCorner City, qui ambitionne de repenser les services en soins médicaux et paramédicaux de proximité sur un marché où l’offre est structurellement déficitaire », déclare Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe REALITES.

« Nous sommes enthousiastes face aux perspectives de développement d’une offre de santé de proximité sur l’ensemble du territoire, actuellement déficitaire. Ce partenariat permet à Norma Capital de poursuivre sa stratégie d’investissement à impact social et sociétal. MedCorner City porte un projet valeureux pour l’ensemble de nos associés en recherche de sens et d’utilité pour leur épargne », déclare Faïz Hebbadj, Président de Norma Capital.

« Nous sommes fiers de la confiance que nous accorde Norma Capital qui, grâce à son soutien, sécurise le développement du réseau MedCorner City. Forts de ce partenariat, nous avons pour objectif de créer entre 15 et 20 Pôles Santé d’ici 2024 et faire de notre activité une marque de référence dans la qualité des soins médicaux et paramédicaux de proximité », déclare Julien Omnes, Cofondateur et Directeur Général de MedCorner City.

Lire (6 min.)

Patrick Le Maire – UNEP : Focus SCPI, « un portefeuille type qui répond aux besoins de tous les CGP »

Pour cette fin 2021, l'Union Nationale d'Epargne et de Prévoyance (UNEP) revient sur son actualité pour les professionnels du patrimoine. Le 20 septembre dernier, l'UNEP lançait sa plateforme « Focus SCPI by UNEP ». Quelles sont les caractéristiques de cet outil pour les CGP ?
Voir (<1 min.)

Assurance vie et comptes-titres : face à l’inflation, les CGP adaptent leurs arbitrages

Cette semaine, Nortia publie son Observatoire du Conseil Financier Indépendant. Après un S1 2021 marqué par la reprise économique française, comment les CGP adaptent-ils leurs arbitrages face à l'inflation ? Quelles tendances pour l'assurance vie et les comptes-titres ?
Lire (5 min.)