Le climat des affaires se détériore

Sébastien Boch
Après une embellie en août, le climat des affaires plonge à nouveau en septembre. Qu'en est-il ? L'analyse de Sébastien Boch, économiste chez Astères.
Lire (3 min.)

Géopolitique : le seul « game changer » pour les marchés ?

Alexandre Baradez
Les marchés financiers sont chahutés depuis le début de l'année. Le contexte géopolitique est-il le seul "game changer" ? L'éclairage d'Alexandre Baradez, Responsable de l’analyse marchés chez IG France.
Lire (6 min.)

Un hiver moins rigoureux qu’on pouvait le craindre ?

Xavier Chapard
La crise énergétique plane sur l'Union Européenne. Les mesures supranationales sont-elles suffisantes ? L'analyse de Xavier Chapard, Recherche & Stratégie chez La Banque Postale Asset Management (LBP AM).
Lire (3 min.)

Hausse des taux en zone euro, politique zéro-covid en Chine et prix de l’immobilier parisien… on fait le point

Philippe de Gouville
Hausse des taux en zone euro, politique zéro-covid en Chine et prix de l'immobilier parisien... Philippe de Gouville, CEO et cofondateur d’ISMO, analyse l'actualité macroéconomique de la semaine.
Lire (3 min.)

Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région d’une superficie de 7 247 mètres carrés

Serris REIM — société de gestion d’actifs patrimoniaux, spécialisée dans l’investissement immobilier paneuropéen — annonce ce mardi 4 octobre l’acquisition d’un portefeuille de sept locaux d’activités. Les actifs immobiliers concernés se répartissent entre les régions Aquitaine, Bretagne, Centre Val de Loire et Grand Est. 

L'ensemble des actifs développent une surface totale de 7 247 m². Ils sont occupés par des locataires de premier rang : Larivière, Seigneurie Gauthier, Point P et Frans Bonhomme. Cette opération représente un volume de 6,5 millions d'euros et offre une rentabilité acte en mains autour des 6,75 %.

Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région d’une superficie de 7 247 mètres carrés
Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région
Source : Serris REIM

ADN historique de Serris REIM

« Une acquisition de plus pour Serris REIM alliant dilution du risque, contreparties locatives solides et taux compétitif », déclare Anne-Catherine Hellmann, gérante de Serris REIM. Bien que de plus en plus présent en Ile-de-France et à l’étranger, Serris REIM renoue par cette acquisition avec son ADN historique d’investisseur majeur en Régions. 

Serris REIM était accompagnée par l’étude AFFIDAVIT NOTAIRES représentée par Me Alexandre Leroy-Pélissier et Me Claire Bojko. Le dossier a été apporté par les équipes de Phillipe Chabasse pour Tourny Meyer Rennes. Serris REIM rappelle que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lire (2 min.)

Trophées de la Finance Responsable 2022 : DNCA Finance reçoit le prix du « Meilleur Espoir Action Zone Euro »

DNCA Finance — société de gestion affiliée de Natixis Investment Managers — a annoncé ce mercredi 28 septembre avoir reçu le prix du « Meilleur Espoir Action Zone Euro » pour son fonds DNCA Invest Beyond Climate, lors de la troisième édition des Trophées de la Finance Responsable 2022. L'événement était organisé par Investissement Conseils. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le lundi 26 septembre 2022, aux Salons Hoche à Paris.

DNCA Invest Beyond Climate est un fonds actions européennes labellisé ISR (Investissement socialement responsable) et conforme aux normes de l'article 9 de la règlementation SFDR. Il est accessible en assurance vie et PEA. Ce véhicule permet d'investir dans la transition bas carbone pour répondre aux objectifs climats des Accords de Paris. La gestion du fonds est confiée à Léa Dunand Chatellet, Romain Avice et Matthieu Belondrade, CFA.

Trophées de la Finance Responsable 2022 : DNCA Finance reçoit le prix du « Meilleur Espoir Action Zone Euro »
Romain Avice, Gérant, Responsable adjoint du Pôle « Investissement Responsable » reçoit le prix.
Source : DNCA Finance

Trophées de la Finance Responsable

Les Trophées de la Finance Responsable visent à mettre en valeur les sociétés de gestion qui mettent au cœur de leur approche les considérations ESG-ISR. Objectif, être un point de repère pour les investisseurs et leurs conseillers. Cette année, la participation s'est également ouverte aux fonds SCPI, OPCI et FIA immobilier. Le jury — composé de professionnels reconnus — est présidé par Benoît Descamps, rédacteur en chef du magazine Investissement Conseils.

Les Trophées de la Finance Responsable ont pour objectif de :

  • réunir les société de gestion de portefeuille incontournables en matière d’ESG-ISR ;
  • promouvoir les véhicules d'investissement durable ;
  • récompenser les produits pour leur démarche ISR et leurs performances ;
  • accompagner les conseillers en gestion de patrimoine dans leurs préconisations ;
  • aider les investisseurs particuliers à sélectionner les fonds appropriés.
Lire (3 min.)

Mauvais début de trimestre pour l’industrie française

Charlotte de Montpellier
La production industrielle a fortement baissé en juillet et reste 6% inférieure à son niveau d’avant pandémie. L’industrie contribuera probablement négativement à la croissance économique française du troisième trimestre. Les éclairages de Charlotte de Montpellier, Senior Economist chez ING.
Lire (2 min.)

Guerre en Ukraine : le géant russe Gazprom coupe les vannes à la France

La France ne pourra désormais plus compter sur le gaz russe… En effet, depuis le 1er septembre, Gazprom ne livre plus de gaz à l’industriel français Engie.
Lire (3 min.)

« Quand le canari ne siffle plus, le grisou souffle »

Igor de Maack
Les spectres de la récession économique et de la crise énergétique planent... Comment cette situation instable impacte les marchés ? Découvrez La Plume, la lettre mensuelle d’informations du Groupe Vitalépargne. Cette lettre est rédigée par Igor de Maack.
Lire (3 min.)

Résilience des résultats des entreprises malgré les pressions inflationnistes

Warren Hylan
Contexte inflationniste, résultats des entreprises, crise de l'énergie et programme de relance en Chine... Warren Hylan, gestionnaire de portefeuille spécialisé dans les marchés émergents chez Muzinich, a analysé les principaux chiffres de cet été.
Lire (7 min.)

Gestion de fortune : Mirabaud nomme un responsable global

Le Groupe Mirabaud — groupe bancaire et financier international, fondé en 1819 à Genève — a annoncé ce lundi 3 octobre renforcer son positionnement de partenaire des gérants de fortune en nommant un nouveau responsable. Carel Huber rejoint ainsi la division Wealth Management de Mirabaud en tant que Responsable global des équipes dédiées aux gérants de fortune. Il poursuivra le travail de développement mené ces dernières années par Pierre Donnet, qui a souhaité se consacrer exclusivement à la gestion de la clientèle.

Objectif pour le Groupe Mirabaud, développer son offre sur le marché de la gestion de fortune multi-dépositaire. Carel Huber est basé à Genève et rapporte directement à Nicolas Mirabaud, Associé gérant de Mirabaud et Responsable du Wealth Management. Depuis le 1er octobre dernier, Carel Huber est en charge du management des équipes qui accompagnent les gérants de fortune, en Suisse et à l’international.

Accompagner les gérants de fortune

Bénéficiant de plus de 10 ans d’expérience dans l’accompagnement des gérants de fortune indépendants au sein de grandes banques universelles, Carel Huber a pour mission de renforcer ce segment au sein du Groupe Mirabaud. Il pourra pour cela compter sur une offre dédiée et des équipes spécialisées dans divers pays, tout en s’appuyant sur les synergies entre les activités du Groupe Mirabaud (Wealth Management, Asset Management, Corporate Finance).

Ce développement sera également soutenu par le nouvel écosystème digital de la banque privée de Mirabaud. Il s’agit du plus vaste chantier de transformation digitale de l’histoire du Groupe, permettant prochainement à ses équipes de combiner une approche humaine et personnalisée avec des technologies de pointe ainsi que de répondre aux attentes d’une nouvelle génération d’investisseurs.

Lire (2 min.)

Le gaz – une épée de Damoclès pour l’économie

Dr Volker Schmidt
"La menace de pénurie de gaz plane actuellement comme une épée de Damoclès au-dessus de tous les pronostics économiques", déclare Dr Volker Schmidt, gérant de portefeuille senior. Il analyse l'impact de la réduction du gaz sur l'économie, l'évolution de l'inflation et des taux d'intérêt et la menace d'une récession.
Lire (3 min.)

WiSEED accompagne Imeon Energy pour sa première levée de fonds

WiSEED — plateforme leader en investissement digital — lance une collecte au bénéfice d’Imeon Energy — fabricant français d’onduleurs solaires basé à Brest — œuvrant pour la baisse du prix des énergies renouvelables en développant un boîtier intelligent qui optimise le stockage et l’utilisation de l’énergie solaire.

Une technologie d’intelligence artificielle

Depuis 1970, la consommation d’énergie a été multipliée par cinq et elle continue d’augmenter. Par ailleurs, la production d’énergie ne croît pas, car il est de plus en plus compliqué d’extraire les ressources fossiles. Fort de ce constat, Imeon Energy a développé une technologie révolutionnaire permettant d'augmenter le rendement des installations photovoltaïques de 30 % par rapport aux technologies off-grid habituelles et de doubler la durée de vie des batteries utilisées pour le stockage de l’énergie produite. Cette solution permet, in fine, de diviser par deux le prix de l’énergie renouvelable.

L’innovation développée par Imeon repose sur une technologie d’intelligence artificielle capable d'émettre des prévisions en temps réel et ainsi d’optimiser la gestion des flux d’énergie. Couplée à une électronique innovante, elle permet à Imeon Energy d’avoir les meilleurs rendements en autoconsommation du marché et d’allonger la durée de vie de ses batteries. 

Imeon a réalisé plus de 7 000 installations dans 70 pays, dont un millier en France, représentant plus de 30% de toutes les installations photovoltaïques avec batteries. La société bénéficie d’une croissance supérieure à 50 % par an depuis trois ans. 

Une trajectoire de croissance robuste

La collecte actuellement en cours sur la plateforme WiSEED a pour objectif de lever 750 000 euros, afin d’accélérer la phase d'industrialisation et de commercialisation de la solution, ainsi que de : 

  •   Rendre les produits encore plus robustes pour qu'ils puissent être installés à l'extérieur
  •   Développer une gamme de produits plus étendue
  • Optimiser les boîtiers électroniques et les cartes électroniques pour des coûts de fabrication encore plus bas 

Le projet est réalisable à partir de 300 000 euros collectés et le ticket d’entrée est de 100€.

Mathilde Iclanzan, Directrice Générale de WiSEED, déclare : "Notre plateforme de financement participatif est historiquement engagée aux côtés des start-up et PME à impact. Imeon Energy a développé une technologie de rupture, qui répond à des besoins massifs mais qui représente aussi une innovation accessible que pourront s’approprier un grand nombre d’acteurs, privés comme publics et de toutes tailles, partout dans le monde. Par ailleurs, Imeon a d’ores et déjà validé le potentiel de sa technologie et est engagé sur une trajectoire de croissance robuste."

Lire (3 min.)