Foncière ATLAND devient majoritaire au capital de Fundimmo

Foncière ATLAND — filiale du Groupe ATLAND — annonce ce jeudi 4 juillet l'acquisition de 60 % du capital de Fundimmo. Cette plateforme de crowfunding française est dédiée à l'investissement immobilier — résidentiel et tertiaire — et dispose d'un agrément AMF pour l'investissement locatif dédiée à l'immobilier d'entreprise.

Dans cette opération, les dirigeants fondateurs conservent une participation au capital ainsi que la direction opérationnelle de Fundimmo. Foncière ATLAND a été accompagné par le cabinet d'avocats Gaftarnik le Douarin. La société Fundimmo et ses dirigeants ont été assistés par le cabinet d'avocats Racine. Le financement a été mis en place par ARKEA Banque E&I.

Multiples synergies immobilières créatrices de valeur

Cette acquisition s'inscrit « dans le prolongement de l'acquisition et de l'intégration de VOISIN société de gestion de SCPI et d'OPCI — (...) En s'appuyant sur l'expertise de Fundimmo, ATLAND se dote d'un nouveau relai de croissance sur un marché en fort développement dans un contexte règlementaire très favorable confirmé récemment par la loi Pacte 2019 », explique Georges Rocchietta, Président-fondateur du Groupe ATLAND. 

De son côté, la plateforme de crowdfunding diversifie son offre. Elle étend au passage sa présence commerciale à toute la France. « Fundimmo va poursuivre et accélérer sa politique de financement de promoteurs de qualité », assure Stéphane Bombon, Président de Fundimmo. Son entreprise revendique 45 M€ collectés depuis sa création pour 86 projets financés. Fundimmo a enregistré une croissance de 50 % de sa collecte au 1er semestre 2019, avec une répartition équilibrée entre logements et tertiaire.

Forte croissance dans un contexte réglementaire favorable

Le crowdfunding immobilier occupe une place significative sur un marché du financement participatif en forte croissance. Avec 185 M€ en 2018 — d'après le baromètre de Fundimmo et Hellocrowdfunding — versus 101 M€ en 2017, l'immobilier a ainsi représenté plus de 45 % des fonds levés sur les plateformes de financement participatif en 2018 — étude KPMG 2019 — soit une hausse de 83 % pour 343 projets financés en 2018, contre 220 en 2017.

Cette transaction s'inscrit par ailleurs dans un contexte réglementaire et légal très favorable. Le plafond du seuil de collecte pour les plateformes de crowdfunding a été relevé à 8 M€ au lieu de 2,5 M€ par opération dans le cadre de la loi Pacte. Par ailleurs, l'éligibilité aux PEA-PME des titres financés via des plateformes de crowdfunding favorise le secteur.

Lire (4 min.)

Financement participatif : ClubFunding lance un « Graduate Program » pour recruter des jeunes talents

La plateforme ClubFunding — spécialiste des prêts crowdfunding par obligations — annonce ce lundi 29 avril le lancement de son « Graduate Program ». Très répandu dans le monde anglo-saxon, ce type de programme permet d'identifier, recruter et former de jeunes diplômés afin de leur confier des postes à hautes responsabilités. Du point de vue des jeunes talents, le « Graduate Program » joue le rôle d'un accélérateur de carrière.

En France, ce type de programme reste encore l'apanage des grands groupes. En tant que startup tricolore, ClubFunding a décidé de bousculer les habitudes. Avec la première édition de son « Graduate Program », la plateforme ouvre ce parcours de recrutement inhabituel et novateur aux jeunes diplômés désireux de faire carrière dans le crowdfunding.

18 mois de formation dans le secteur du crowdfunding

ClubFunding espère ainsi embaucher trois à quatre jeunes diplômés en CDI. La campagne de pré-recrutement durera jusqu’à fin juin 2019. Les candidats sélectionnés débuteront ensuite le programme de formation en septembre 2019, pour une durée de 18 mois. Cette période sera divisée en plusieurs sessions lors desquelles les candidats découvriront les différents départements et équipes de ClubFunding : Analyse, Relations Investisseurs, Corporate et Marketing/Communication.

Chaque candidat sera suivi par un mentor tout au long de son parcours. Au terme des 18 mois, chacun pourra choisir le poste qui lui convient le mieux en adéquation avec ses appétences et les connaissances qu’il aura acquises au sein de chaque département. « L’objectif est de leur donner une vision globale du fonctionnement de notre entreprise, avec toute la diversité d’expertises qu’elle comporte, pour ensuite leur proposer un poste en parfaite adéquation entre leurs intérêts et les enjeux de notre industrie », expliquent David El Nouchi et David Peronnin, dirigeants de ClubFunding.

Lire (2 min.)

Crowdfunding immobilier : Outremer Funding lance ses premiers projets en ligne à Saint-Martin

Outremer Funding a souhaité avancer le lancement de ses premières opérations de construction d’appartements familiaux à Saint-Martin, prévu fin décembre, dans l'optique d'accélérer la reconstruction de l’ile de Saint-Martin.
Lire (2 min.)

NTD lance Outremer Funding

Avec un taux de rendement de 5 % par an sur six ans payable trimestriellement, un investissement utile avec comme objectif de contribuer à l’aide à l’accession à la propriété dans les DOM-COM (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin et Nouvelle-Calédonie) et de participer à la reconstruction de l’Ile de Saint-Martin lié à l’ouragan Irma, ils proposeront à leurs clients, un produit de premier choix avec la garantie d’un placement rentable et sécurisé. Outremer Funding est en effet la première plateforme de crowdfunding, spécialisée en outre mer, lancée officiellement à destination des conseillers financiers et des CGP. Ces derniers disposeront d’une équipe de professionnels à leur écoute, ainsi que d’un espace sécurisé pour sélectionner les projets et faire souscrire les clients. Cet outil dédié est adapté à une gestion rapide et efficace de leurs portefeuilles clients. « La recherche de rendement est une motivation importante pour faire son choix en matière de solutions d’épargne. Nous proposons donc de rentabiliser son épargne, d’être utile à la société et de financer l’économie réelle. Au travers de cette solution de « socio-financement», nous souhaitons faire travailler l’épargne de nos investisseurs crowdfunders tout en contribuant à l’accession à la propriété en outre-mer », explique Thierry Noreskal, président du groupe NTD et de la plateforme Outremer Funding. L’offre consiste à financer, uniquement par des prêts rémunérés, des opérations de construction de logements aidés en outre-mer (maisons de type F4). Plusieurs projets à hauteur de 160 000 € chacun, sans hypothèque bancaire, sont d’ores et déjà programmés avec un  ticket d’entrée minimum de 500 euros. « Le plan de financement que nous proposerons sera exempt de participation bancaire et ne concernera que des biens non gagés”, précise Thierry Noreskal. La plateforme présente de nombreux atouts : spécialisée dans la construction de logements, elle vise à travailler avec les locaux selon une implantation départementale. L’implantation du groupe aussi bien en métropole qu’en Martinique et en Guadeloupe est un privilège indéniable, lui permettant de conserver une connaissance optimale du terrain.
 
Lire (2 min.)

Fusion-acquisition : la clé pour doper ses performances environnementales ?

D'après une récente étude, publiée en juin 2019 par le Centre de recherche pour les fusions-acquisitions de la Cass Business School à Londres, les performances environnementales d’une entreprise s’améliorent après une opération de fusion-acquisition réussie. Elle s'intitule Green Business : The Environmental Impact of M&A (en anglais) — soit en français « Economie verte : l’impact environnemental des fusions-acquisitions ». L'étude a été menée par le Professeur Scott Moeller et le Docteur Zhenyi Huang.

L'étude évalue l’évolution des performances environnementales suite à une opération de fusion-acquisition, et les effets positifs de cette évolution sur le standard environnemental de l’entreprise. Les chercheurs ont travaillé à partir d'un échantillon d'opérations d'acquisition de sociétés américaines cotées en Bourse, issu de la Securities Data Company (SDC) de Thomson Reuters. Ces opérations — toutes réalisées entre 1996 et 2013 — impliquaient une valeur transactionnelle supérieure à 1 M$ avec changement de direction.

Les effets de la fusion-acquisition

De cette étude, il ressort quatre conclusions importantes :

  • Avant l’annonce de la transaction, l’acquérant possède en moyenne un standard environnemental plus élevé que celui de la cible de l’acquisition ;
  • D’une manière générale, une fois l’opération réalisée, les performances de l’acquérant s'améliore par rapport au standard relevé avant l’opération ;
  • Les meilleures performances financières réalisées par l’acquérant après une opération contribuent à une évolution positive des scores environnementaux. Cela démontre l’importance de posséder des ressources économiques pour pouvoir prendre des engagements relatifs à l’environnement ;

Comment générer de la valeur

Selon Zhenyi Huang — chercheuse et auteur principal de l'étude — le rapport est publié dans le contexte d’une prise de conscience grandissante du gouvernement et de la société concernant l’importance des problèmes environnementaux, tels que le changement et le réchauffement climatique ou la pollution. C’est pourquoi l’étude a une signification importante pour les entreprises impliquées dans des opérations de fusions-acquisitions.

Les obstacles à l'intégration peuvent empêcher de retirer les bénéfices escomptés de l'opération. « Si on réussit à surmonter ces défis et à générer de la valeur, les ressources économiques ainsi créées peuvent être utilisées pour améliorer le standard environnemental de l’entreprise, et engendrer des retombées positives », déclare Zhenyi Huang. Les entreprises et les directeurs qui prévoient des opérations de fusions-acquisitions devraient prendre en considération, dès le début de l’opération, les pratiques et les standards environnementaux de l’acquérant et de la cible de l’acquisition.

L’acquisition de Wyeth par Pfizer

L’une des entreprises utilisées comme étude de cas dans le rapport reprend l’acquisition de Wyeth par Pfizer Inc pour 68 milliards de dollars. Sur la base des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), publiés par la base de données MSCI ESG KLD STATS, Pfizer avait avant l’acquisition un score environnemental et un score ESG global de deux.

Dans le cadre de ses pratiques environnementales, Pfizer avait obtenu un score de un pour ses politiques relatives au changement climatique, et un score de deux pour son système global de gestion environnementale. Ces scores positifs indiquent que les forces l’emportent sur les faiblesses dans ces domaines.  Le score de Pfizer relatif à sa réglementation environnementale a été de moins un, ce qui indique une faiblesse de l’entreprise dans ce domaine.

Trois ans après la réalisation de l’opération, et avec une meilleure performance financière, Pfizer a amélioré son standard environnemental, obtenant un score de 4, et un score ESG global de 8. Cette amélioration des scores ESG globaux et environnementaux de Pfizer reste dans la lignée de ses politiques internes relatives à la responsabilité sociale de l’entreprise, qui considèrent la gestion des critères ESG comme l’un des principaux objectifs de l’entreprise, conformément à ce qui a été évoqué dans leur rapport annuel.

Lire (5 min.)

Critères ESG : NN IP les intègre dans les deux tiers de ses encours sous gestion

NN Investment Partners (NN IP) gestionnaire d'actifs basé aux Pays-Bas annonce ce jeudi 22 août avoir renforcé son approche de l’investissement responsable afin d’y inclure une définition stricte de l’intégration des critères écologiques, sociaux et de gouvernance (ESG). « L’investissement responsable participe à la création de rendements attractifs pour nos clients selon leurs contraintes de risque, tout en contribuant positivement à la société dans son ensemble », indique la société de gestion dans un communiqué.

Renforcer les critères ESG

Afin de déterminer des standards élevés pour mesurer et documenter l’intégration des critères ESG dans ses analyses d’investissement, NN IP experts examine en premier lieu les enjeux prioritaires par entreprise, par secteur et par pays. Cette étape est suivie par une évaluation des performances de l’entreprise sur chaque aspect ESG pertinent. Les controverses et impacts éventuels sont mis en évidence lors de cette étape. Enfin, cette évaluation s'incorpore dans l'analyse d’investissement.

« Nous sommes convaincus des avantages apportés par l’intégration des facteurs ESG au processus d’investissement de nos stratégies d'actions, d'obligations et multi-asset. Se concentrer sur les facteurs ESG permet à nos analystes de dégager une valeur potentielle en identifiant les opportunités et/ou risques associés. Les gestionnaires de fonds utilisent ensuite ces données comme base de leurs décisions d’investissement », explique Valentijn van Nieuwenhuijzen, Directeur des investissements chez NN IP.

176 milliards d’euros sous gestion

Les critères ESG sont uniformément intégrés pour plus de la majorité (66 %) des encours sous gestion, pour un montant de 176 Mds€ d'encours sous gestion. Ce chiffre englobe les actifs que NN IP gère dans le cadre de ses stratégies durables et d’impact, pour un total de 17,4 Mds€ d’encours sous gestion. Les stratégies d’impact visent les entreprises qui apportent une contribution positive aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies, avec 1,9 Mds€ d’encours sous gestion.

Les stratégies d’investissement NN IP dans lesquelles les facteurs ESG ne sont pas encore totalement intégrés sont entre autres des titres adossés à des actifs (ABS), des portefeuilles de dérivés et certaines stratégies multi-asset. Cette situation vient principalement de la nature de la classe d’actifs ou de la construction du portefeuille. NN IP s'engage à accroître le nombre d’actifs concernés par l’intégration ESG dans le processus d’investissement dès que c’est pertinent. Les restrictions qui émanent de régulations et/ou de la liste d’exclusion du NN Group restent applicables.

Recherches universitaires et génération d'alpha

Il s'agit de s'adapter à la demande des clients et de la société. Cela implique également de consacrer du temps et des ressources aux recherches universitaires, afin d’améliorer la qualité et l’intégration des données ESG dans le processus d’investissement et de renforcer le potentiel d’alpha. NN IP a ainsi mis en place un partenariat pluriannuel avec l’European Centre for Corporate Engagement (ECCE), centré sur l’amélioration de la génération d’alpha par le biais de l’intégration ESG.

En 2019, NN IP a aussi lancé un partenariat avec l’Université de Yale afin de mener une étude sur l’intégration des aspects ESG dans le processus d’investissement. Objectif, améliorer le profil rendement/risque des portefeuilles. En plus de ses collaboration avec des organismes universitaires, NN IP conduit ses propres études. Cadre d'investissement responsable et définition renforcée de l’intégration ESG marquent chez NN IP une étape importante dans le développement de son offre d'investissement responsable.

Lire (4 min.)

Observatoire des plateformes de crowdfunding immobilier

Galivel & Associés dévoile les résultats de son observatoire du crowdfunding immobilier, élaboré grâce aux données de Hellocrowdfunding ainsi que celles des différentes plateformes de crowdfunding immobilier françaises, de la création de chaque plateforme et jusqu'au 31 janvier 2018.
Lire (5 min.)

Crowdfunding immobilier : 2017, l’année de tous les records

Quentin Romet
2017 aura été une année record pour le marché du crowdfunding immobilier et laisse présager de belles perspectives de croissance en 2018.
Lire (4 min.)

Nouveau succès pour Fundimmo et le promoteur Redeim

Première collecte de la plateforme à 7 chiffres

Cette collecte record permettra au promoteur de l’opération, la société Redeim, de refinancer une partie des fonds propres déjà investis dans l’opération ainsi qu’une partie des travaux nécessaires à la réalisation d’un parc d’activités commerciales, le Parc de Lescure d’Albigeois. L’opération a pour objet l’acquisition de trois fonciers bâtis de 26 791 m², en vue de leur démolition et de la construction de deux bâtiments à destination commerciale, d’une surface de plancher de 8 961 m². Le rendement prévisionnel pour les 152 investisseurs est estimé à 9%, pour une durée de collecte de 18 mois. « Fundimmo veut cette année proposer des opérations encore plus diversifiées avec des objectifs de collecte de plus en plus importants. Avec cette collecte à 7 chiffres, la plateforme confirme sa capacité à financer des opérations d’envergure, indique Stéphane Bombon, Président et co-fondateur de Fundimmo. Le 31 janvier, la plateforme a par ailleurs finalisé son 12ème remboursement depuis sa création en décembre 2015 », poursuit-il.

3ème collaboration entre Fundimmo et le promoteur Redeim

Avant le financement de ce projet, Redeim avait déjà fait appel deux fois au financement participatif à hauteur de 902 600 € via la plateforme Fundimmo, pour financer :

  • D’une part la réalisation du parc commercial POP’A Guéret en janvier 2017 (projet remboursé à la date initialement prévue, levée de 400 000€ pour 9% de rendement annuel sur une durée de placement de 12 mois).
  • Et d’autre part, le financement du parc d’activités commerciales de Lisieux en août 2017 (projet en cours, levée de 500 000€, pour 9% de rendement annuel sur une durée de placement de 12 mois).
 
Lire (2 min.)

Financement participatif : L’ACPR et l’AMF précisent leurs attentes

Dans le cadre de leur Pôle commun, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l’Autorité des marchés financiers (AMF) ont mené une action conjointe afin d’améliorer la protection des clients et investisseurs en financement participatif. Elles publient aujourd’hui à l’intention des différents professionnels – intermédiaires en financement participatif, conseillers en investissements participatifs et prestataires de services d’investissement – une position relative aux modalités de calcul des taux de défaillance, une recommandation sur la gestion extinctive et une position sur la commercialisation des offres de financement participatif.
Lire (3 min.)

PRI : DPAM obtient la note maximale A+ pour la 3e année consécutive

Degroof Petercam Asset Management (DPAM) — société de gestion active, aux encours de 35,9 milliards d'euros — annonce ce jeudi 22 août avoir obtenu la note maximale A+ pour la troisième année consécutive, dans le cadre de son évaluation pour les Principes pour l'Investissement Responsable (PRI) de l'ONU.

Soutenir le développement durable

Ces six Principes visent à promouvoir les meilleures pratiques afin d'encourager l'adoption des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et ainsi favoriser une industrie financière plus responsable et orientée vers le long terme. DPAM est signataire des PRI depuis 2011 et publie un rapport annuel obligatoire depuis 2013.

Les PRI encouragent l'engagement et interrogent les parties prenantes sur ce sujet en général et sur les stratégies relatives aux changements climatiques en particulier. « Le développement durable est au cœur de notre ADN. DPAM n'est pas seulement une entreprise engagée pour l’investissement responsable, mais aussi un concepteur et un fournisseur de stratégies en développement durable », explique Hugo Lasat, PDG de DPAM.

DPAM se distingue en conservant son A+

« C’est une grande réussite, surtout si l'on tient compte de l’exigence croissante du questionnaire au fil des ans, à mesure que les PRI relèvent les conditions d’éligibilité. Les PRI représentent aujourd'hui 2 450 signataires à travers le monde et 82 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion », précise Ophélie Mortier, Responsible Investment Strategist.

A+ est la meilleure note globale mais DPAM a également obtenu le maximum dans plusieurs domaines d'expertise. Pour l’ensemble des signataires, la note médiane (A) est restée stable au cours de la dernière année, sauf en ce qui concerne l'intégration des critères ESG, où la tendance est négative. La note médiane s'y est abaissée à B ces trois dernières années.

Lire (2 min.)

Hôtel Investissement Capital clôture la période d’investissement de son fonds Hôtel Patrimoine

Hôtel Investissement Capital — spécialiste des Fonds d'Investissement Alternatifs (FIA) dans l'hôtellerie et l'hébergement marchand non coté — annonce ce mardi 20 août la fin de la période d'investissement de son fonds Hôtel Patrimoine. Ce véhicule dispose de 38 M€ de capitaux levés en 2016, à 50 % auprès d’institutionnels et à 50 % auprès de Familly Offices.

Le fonds Hôtel Patrimoine a finalisé en juillet 2019 sa période d’investissement. Après l’acquisition des 2 hôtels Izzy et Bootcamp à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et des 3 établissements Playce, Abbaca et Cardinal à Paris, le 6e actif du fonds est l’hôtel restaurant & Spa DIANA, qui se situe à Molsheim (Bas-Rhin) sur la route des vins d’Alsace.

36 mois d'investissement

« Nous avons investi le fonds Hotel Patrimoine en 36 mois et nous sommes en train de finaliser la levée de fonds de notre second véhicule d’Investissement Cap Hospitality. Ce nouveau véhicule (vise) des actifs en zones d’activité et urbaines des principales métropoles touristiques et d’affaires, en France et en Europe, et le développement d’autres natures d’hébergements : hostels, Co-living, appartements, etc. », explique Antoine de Bouchony, fondateur de Hotel Investissement Capital.

Basée à Paris, la société de gestion agréée par l'AMF a été fondée Antoine de Bouchony et Laurent Lapouille, également dirigeant et fondateur du groupe Honotel. L’équipe de gestion capitalise sur l’expertise historique du Groupe Honotel dans l’investissement hôtelier, la valorisation et le pilotage opérationnel d’actifs hôteliers.

Lire (2 min.)

2017 : l’année record du crowdfunding immobilier

Fundimmo, plateforme française de crowdfunding 100% immobilier, dévoile les résultats de son baromètre 2017, réalisé auprès de 23 plateformes de crowdfunding en collaboration avec Hellocrowdfunding.
Lire (3 min.)

Adeline Lessentier - Severini Pierres & Loisirs : Nous attendons plus des pouvoirs publics

En prolongeant le dispositif Pinel et le PTZ pour 4 ans, le gouvernement a offert une bouffée d'air aux acteurs de l'immobilier. Mais les promoteurs attendent davantage des pouvoirs publics : une loi punitive des recours abusifs et une fluidification des obtentions de permis de construire. Adeline Lessentier, Directrice du développement de Severini Pierres & Loisirs, dévoile ses doléances quant aux démarches administratives, et revient pour nous sur les grands chantiers de l'année pour le constructeur bordelais : mettre l'accent sur le crowdfunding et le développement du groupe en Ile-de-France. 
Voir (<4 min.)