Les marchés en apnée avant la réunion de la Fed

Xavier Chapard
Ce mercredi, la Federal Reserve devrait annoncer une nouvelle hausse des taux directeurs. Comment les marchés anticipent cet évènement ? L'analyse de Xavier Chapard, Recherche & Stratégie chez La Banque Postale Asset Management (LBP AM).
Lire (3 min.)

Géopolitique : le seul « game changer » pour les marchés ?

Alexandre Baradez
Les marchés financiers sont chahutés depuis le début de l'année. Le contexte géopolitique est-il le seul "game changer" ? L'éclairage d'Alexandre Baradez, Responsable de l’analyse marchés chez IG France.
Lire (6 min.)

Mesures de soutien au pouvoir d’achat : une aide significative mais insuffisamment ciblée

Sylvain Bersinger
Le Gouvernement va prolonger son "bouclier tarifaire" en 2023. Seulement, cette mesure est-elle la plus adéquate ? L'analyse de Sylvain Bersinger, économiste chez Asterès.
Lire (3 min.)

Résilience des résultats des entreprises malgré les pressions inflationnistes

Warren Hylan
Contexte inflationniste, résultats des entreprises, crise de l'énergie et programme de relance en Chine... Warren Hylan, gestionnaire de portefeuille spécialisé dans les marchés émergents chez Muzinich, a analysé les principaux chiffres de cet été.
Lire (7 min.)

Digitalisation : Clearstream et Quantalys Harvest Group lancent un outil de sélection de fonds et de modélisation de portefeuille

Clearstream — prestataire de services post-négociation de Deutsche Börse — et Quantalys Harvest Group — fintech de référence dans le secteur de la gestion de patrimoine — annoncent ce mardi 4 octobre coopérer afin d'offrir des outils digitaux pour la sélection de fonds et la modélisation de portefeuille. Dans ce cadre, Clearstream développera ses services de données, de distribution et d'exécution pour les gestionnaires de patrimoine en intégrant les solutions de modélisation de portefeuille de Quantalys à travers sa plateforme Clearstream Fund Centre.

Plateforme Clearstream Fund Centre

Les gestionnaires de patrimoine s'appuient sur un processus continu — sélection des fonds, modélisation des portefeuilles, service clientèle, exécution et règlement pour le fonds d'investissement cible. Quantalys Harvest Group et Clearstream proposent un outil digital front-to-back. Objectif, analyser les tendances du marché, sélectionner des fonds, créer des portefeuilles et exécuter les décisions d'investissement. Cet outil sera disponible sur la plateforme Clearstream Fund Centre ou directement intégré à l'infrastructure du gestionnaire de patrimoine.

La plateforme Clearstream Fund Centre est un élément de Clearstream Fund Services qui offre une gamme complète de services de support à la distribution de fonds pour plus de 350 distributeurs de fonds et plus de 430 gestionnaires d'actifs, couvrant plus de 76 000 fonds. Elle permet également l'échange de données et d'informations entre les partenaires de distribution et les fournisseurs de fonds. L'écosystème de Clearstream Fund Services comprend également Vestima, l'infrastructure de traitement des fonds d'investissement de Clearstream, ainsi que Kneip, le plus récent fournisseur de solutions de données sur les fonds.

Accompagner les professionnels

« Quantalys Harvest Group est fier d'être un Clearstream Digital Partner et de proposer ses solutions d'analyse de fonds et de construction de portefeuille à ses clients. Ce partenariat vise à offrir une expérience utilisateur optimisée et innovante. C'est une nouvelle étape importante dans le développement de Harvest Group pour accompagner tous les professionnels de la finance en Europe », déclare Vincent Weil, co-fondateur et Directeur Général de Quantalys Harvest Group.

« Ce partenariat nous permettra d'élargir notre gamme de produits innovants, en intégrant à notre écosystème de partenaires des capacités de modélisation de portefeuille qui viendront compléter nos services Vestima, Fund Center et Kneip. En collaborant à ces services, Clearstream améliore encore l'efficacité des marchés financiers », ajoute Philippe Seyll, responsable de Clearstream Fund Services.

Lire (3 min.)

Le fonds obligataire CORUM BEHY reçoit la notation 5 étoiles Morningstar

CORUM L'Epargne — société indépendante qui propose des produits d’épargne : SCPI, assurance vie & fonds obligataires — annonce ce lundi 4 octobre avoir reçu la notation 5 étoiles MorningstarTM pour son fonds obligataire CORUM BEHY. Cette notation, la plus élevée de la grille MorningstarTM, valorise les résultats de CORUM BEHY par rapport aux fonds de sa catégorie — « Obligations européennes à haut rendement » composée de plus de 160 fonds comparables.

120 entreprises en portefeuille

Il s'agit du deuxième fonds CORUM — après le fonds obligataire Butler Credit opportunities (BCO) — à recevoir cette récompense. Lancé en juillet 2019, le fonds CORUM BEHY s’appuie sur une gestion active de son portefeuille d’obligations et une capacité à rapidement ajuster l’allocation du capital investi afin de rechercher une meilleure performance dans les périodes de hausse mais également de baisse de marché.

Son portefeuille constitué de 120 entreprises (en date du 31 août 2022) intervient dans des secteurs d’activité diversifiés : grande consommation, industrie, services, etc. CORUM BEHY participe à la réalisation de leurs projets, au travers du financement de leurs obligations. CORUM BEHY a toujours rempli son objectif, réaliser une meilleure performance annuelle que celle du marché européen des obligations à haut rendement.

Le fonds a réalisé en 2021 une troisième année consécutive de performance positive avec 4,27 % (contre 3,18 % pour le marché européen du haut rendement) malgré un contexte économique très incertain. En s’appuyant sur les performances passées, et en prenant en considération la gestion des risques, CORUM BEHY a été classé dans les 20 % des meilleurs fonds de sa catégorie. Ce classement se traduit ainsi par l’obtention de la distinction maximale 5 étoiles.

Saisir les opportunités

La Notation MorningstarTM globale est une évaluation quantitative mise à jour chaque mois. Elle constitue un jugement objectif. Cette notation est faite au niveau européen : les fonds reçoivent une notation sur 3, 5 et 10 ans, si leur historique le permet (CORUM BEHY ayant été distingué sur la période de 3 ans). Cette notation a notamment pour objectif d’aider les investisseurs à identifier les fonds les plus performants parmi les 10 000 disponibles en France.

« CORUM BEHY est un fonds qui évolue proche des réalités du terrain. Au fil de ses trois premières années, il a su démontrer sa capacité à encaisser les périodes de tensions pour offrir une meilleure performance que celle du marché européen des obligations à haut rendement. Cette notation valorise le travail de l’équipe et une stratégie que nous allons continuer à déployer pour saisir les opportunités à venir sur le marché », souligne Laurent Kenigswald, Responsable de l’expertise obligataire au sein du groupe CORUM.

Chiffres clés de CORUM BEHY

  • Performance 2021 : 4,27 % (du 31 décembre 2020 au 31 décembre 2021) ;
  • Performance 2021 du marché européen des obligations à haut rendement : 3,18 % ;
  • Épargne sous gestion : 53,98 M€ (au 31 août 2022) ;
  • Nombre d’entreprises financées : 120 (au 31 août 2022) ;
  • Plus de 15 ans de collaboration entre certains experts.

CORUM BEHY est un fonds obligataire à haut rendement (avec un caractère spéculatif comparé aux obligations d’État : recherche d’un rendement plus important contre un risque plus élevé) qui n’offre aucune garantie de performance et présente un risque de perte en capital. La valeur des placements et les rendements qu’il génère peuvent évoluer à la hausse et à la baisse. Les investissements constituant son patrimoine sont soumis au risque de marché, de défaut et, potentiellement, de change. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les méthodologies de classement sont disponibles auprès de MorningstarTM. La référence à une notation ne préjuge pas des performances futures.

Lire (4 min.)

France : l’inflation baisse en août

Charlotte de Montpellier
L’inflation des prix à la consommation a baissé à 5,8% en août contre 6,1% en juillet, mais les prix continuent de croître sur un mois. Charlotte de Montpellier, Senior Economist chez ING, livre ses conclusions.
Lire (3 min.)

Faut-il écouter les oiseaux de mauvais augure ?

Philippe Crevel
Augmentation du prix de l'énergie, interventionnisme et besoins de financement croissants... Comment réagir face à l'augmentation du prix du baril ? Les explications de Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l'Epargne.
Lire (4 min.)