Thomas Laforêt – ATLAND Voisin : conseils en investissement, « 66 % des Français se tourneraient en priorité vers un CGP »

D'après une récente étude OpinonWay, près d'un Français sur deux admet avoir une culture financière insuffisante. Pourtant, ils sont avides de conseils en investissement. Comment les CGP peuvent-ils répondre à cette aspiration ? Thomas Laforêt, Directeur de l'expérience client d'ATLAND Voisin, répond en exclusivité au Courrier Financier.
Lire (7 min.)

Crystal Holding acquiert la société de gestion WiseAM

Crystal Holding — acteur français majeur du conseil en investissement et en gestion de patrimoine — annonce ce mardi 2 novembre avoir finalisé l'acquisition de la société de gestion WiseAM. Quatre mois après son rapprochement avec les associés du projet Victoire, Crystal Holding indique également faire évoluer le comité exécutif.

Enregistrée auprès de la SEC

Créée il y a dix ans par les associés du projet Victoire, WiseAM gère aujourd'hui 750 M€. Dorénavant détenue par Crystal Holding, WiseAM proposera à ses entités « un vaste panel de solutions d'investissements, mandats de gestion et investissements immobiliers ». WiseAM continuera de proposer son offre à l'ensemble des professionnels du patrimoine, axe historique de son développement.

La société est enregistrée auprès de la Security and Exchange Commission (SEC), ce qui lui permet de s'adresser à des particuliers présentant des indices d'américanité. Cette évolution du capital s'accompagne de la nomination d'un nouveau Comité Exécutif désormais composé de Benjamin Brochet, Président, François Jubin, Directeur Général, Guillaume de Trogoff, Directeur Général Adjoint et Emilie Degorce, Secrétaire Générale. Benjamin Brochet demeurera Directeur Général Délégué de Crystal Holding.

Répondre aux besoins des CGP

Bruno Narchal, Fondateur et Président de Crystal Holding se réjouit « d'accueillir WiseAM et ses talents au sein du Groupe pour renforcer son leadership dans la gestion privée et proposer des solutions à haute valeur ajoutée. Nous allons gagner en flexibilité et en agilité pour nos clients français et internationaux et ceux de nos partenaires. » 

Benjamin Brochet (41 ans), nouveau Président de WiseAM et Directeur Général Délégué de Crystal Holding rajoute que « WiseAM est un acteur créé par des conseillers en gestion de patrimoine afin de répondre à leurs besoins. Très implanté dans l'univers de la gestion privée, nous disposons d'une équipe très proche de nos partenaires CGP et d'une gamme adaptée aux besoins des clients patrimoniaux, fruit de de nos incessants développements. » 

Biographie de Benjamin Brochet

Benjamin Brochet est diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Lille en 2001 et de l'EM Lyon en 2003. Il débute sa carrière à l'Inspection Générale de la Société Générale puis devient consultant en stratégie chez Bain & Company en 2005. En 2009, il est chargé des investissements en Private Equity d'Octant Partenaires, holding de participations de Robert Zolade, avant de devenir Vice Président d'Alix Partners en 2012.

En 2014, il est nommé Directeur adjoint de la Stratégie du Groupe Edmond de Rothschild, où il pilote le développement, l'organisation et la transformation des activités de banque privée et de gestion d'actifs à Paris, Genève et Luxembourg. En 2020, il lance avec les associés du projet Victoire un regroupement des acteurs emblematiques de la gestion de patrimoine.

Suite à l'adossement du projet Victoire à Crystal Holding, Benjamin Brochet est devient Directeur Général Délégué du Groupe le 1er juillet 2021. Il est nommé Président de WiseAM le 28 octobre 2021, à l'issue de son processus d'autorisation par l'AMF.

Lire (3 min.)

CBRE Capital Advisors recrute un Senior Director Debt & Structured Finance

CBRE Group — spécialiste mondial du conseil en immobilier — annonce ce mercredi 13 octobre étoffer son équipe Capital Advisors France, spécialisée en conseil financier. Fabrice Rimlinger (46 ans) rejoint l'équipe en tant que Senior Director Debt & Structured Finance. Il devra renforcer le développement de l’activité de conseil en financement et en levée de dette.

« Avec l’arrivée de Fabrice, l’équipe CBRE Capital Advisors renforce sa capacité d’accompagner les clients tout au long du processus d’investissement, de la définition de la stratégie à la structuration financière et sa mise en œuvre. Sa double expertise immobilière et financière permet aux clients de maximiser leurs retours sur investissement », souligne Abdallah Ould Brahim, Directeur France de CBRE Capital Advisors.

Accès aux sources de capitaux

L’équipe met à disposition des propriétaires — investisseurs, asset et fund managers, promoteurs et entreprises — une offre complète qui intègre la levée de dette, la levée d’equity, la mise en place de partenariats (joint-ventures, club-deals) et les fusions-acquisitions.

Les six spécialistes de Capital Advisors France s’appuient également sur l’important réseau international de la plateforme — plus de 180 professionnels en Europe, en Asie et aux Etats-Unis — pour offrir à leurs clients un accès unique aux sources de capitaux français et étrangers.

800 millions d'euros de dette

Sur les deux dernières années, l’équipe a levé plus de 800 millions d’euros de dette en France, principalement sur la logistique, le retail, les bureaux et le résidentiel avec des stratégies value-added mais aussi core. « Le dynamisme de l’année en cours s’explique principalement par le contexte actuel qui requiert ; un besoin important d’accompagnement dans la sécurisation de la dette » précise Abdallah Ould Brahim.

« La parfaite intégration de l’activité Capital Advisors à CBRE nous donne un accès privilégié à ce marché dynamique. Notre bonne connaissance des intentions des investisseurs couplée à nos contacts privilégiés avec les prêteurs nous permettent de maximiser les chances de succès sur tous les types de financements et sur l’ensemble des classes d’actifs », conclut Abdallah Ould Brahim.

Focus sur le parcours de Fabrice Rimlinger

Fabrice Rimlinger a plus de 18 ans d’expérience dans les financements structurés immobiliers. Il est diplômé d’un Bachelor Economie & Gestion de la Faculté d’Aix-en-Provence et d’un Master en Gestion de l’EM Lyon. Il débute sa carrière au Crédit Lyonnais, comme analyste crédits en centre d’affaires Grandes Relations puis chez Crédit Agricole CIB — en charge d’un portefeuille de clients spécialisés en promotion immobilière. 

Fabrice Rimlinger a ensuite évolué dans les financements structurés chez ING Real Estate Finance — avec la mise en place en tant que Senior Manager plus d’1,5 milliard de financements et restructurations de dette. Fabrice Rimlinger occupait le même poste durant les 8 dernières années chez PBB Deutsche Pfandbriefbank où il a structuré et mis en place près de 2 milliards de financements pour ses différents clients.

Lire (3 min.)

CNCGP : l’association lance la deuxième édition de son concours « Jeunes talents »

La Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP) — association professionnelle française du métier de conseiller en gestion de patrimoine (CGP) et de conseiller en investissements financiers (CIF) — annonce ce lundi 6 septembre le lancement de la deuxième édition du concours « Jeunes talents de la CNCGP ». Les modalités de participation du concours sont accessibles sur le site de la chambre.

Transparence des rémunérations

Cette initiative fait écho à la Semaine mondiale des investisseurs, l’événement international à vocation pédagogique soutenu en France par l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui se tiendra du 4 au 10 octobre 2021. Le thème livré à la réflexion des étudiants cette année porte sur : « La transparence des rémunérations : l’information des clients ». 

En abordant ce sujet central dans la relation entre un épargnant et son conseil, les futurs diplômés auront à traiter l’une des facettes qui composent ce métier, à savoir conseiller et accompagner au mieux les épargnants. Il est proposé aux étudiants en gestion de patrimoine, niveau Master 2 — ou équivalent en école de commerce ou diplôme universitaire de 3e cycle — de réaliser une vidéo en équipe, avec deux à quatre participants.

Réseau professionnel

Le jury, composé de représentants des autorités de tutelle, de journalistes de la presse économique et financière et d’administrateurs de la CNCGP, désignera les trois meilleures réalisations qui seront respectivement récompensées par la remise de prix de 2 000 euros, 1 500 euros et 1 000 euros.

Pour les étudiants, ce rendez-vous représente l’opportunité de rencontrer des experts du patrimoine, d’échanger avec eux et de bâtir les fondations d’un réseau professionnel qualifié. A cet effet, les curriculums vitae des étudiants seront mis en avant sur le site internet de la Chambre, sur la page « emploi » dédiée aux adhérents.

Conseiller les épargnants

Cette nouvelle édition s’inscrit dans la dynamique du succès rencontré lors du premier rendez-vous auquel 119 étudiants, répartis en 40 équipes et représentant 22 établissements ont participé. Ils ont travaillé sur le thème « Un épargnant bien conseillé est un épargnant protégé : pourquoi faire appel à un conseil en gestion de patrimoine de la CNCGP ? »

A cette occasion, les candidats ont mené des recherches appliquées pour découvrir le métier de conseil en gestion de patrimoine et son écosystème, assimiler les textes réglementaires, les méthodes de travail et la déontologie. Les vidéos des lauréats sont à retrouver en ligne sur la chaîne YouTube de la CNCGP.

Lire (3 min.)

TwentyFour Asset Management nomme son PDG

TwentyFour Asset Management (TwentyFour AM) — société de gestion spécialisée dans l’obligataire, et boutique du Groupe Vontobel — annonce ce mercredi 8 décembre la nomination de son directeur général. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Ben Hayward (associé fondateur de TwentyFour) remplacera Mark Holman, qui était le PDG de l’entreprise depuis sa création en 2008 et qui quittera cette fonction en janvier 2022.

Croissance rapide de TwentyFour AM

Au cours de la dernière décennie, TwentyFour a connu une croissance rapide de ses encours sous gestion et du nombre de clients. Durant cette période, Mark Holman combine ses fonctions de PDG avec celles de gérant à plein temps pour le fonds phare de TwentyFour, Strategic Income. La croissance de la société rend difficile le cumul de ces deux fonctions. C’est pourquoi Mark Holman consacrera désormais 100 % de son temps à la gestion en tant que membre de l'équipe Obligations multisectorielles de la société.

Ben Hayward est membre du comité exécutif de TwentyFour depuis six ans, et le restera en tant que PDG. Il abandonnera ses responsabilités de gérant ABS, mais restera membre du comité d'allocation d'actifs de la société. Les trois associés actuels de l'activité ABS, Rob Ford, Douglas Charleston et Aza Teeuwen, ainsi que huit autres professionnels de l'investissement, continueront de gérer cette stratégie.

Maintenir les performances à long terme

TwentyFour va également élargir son comité exécutif avec l'arrivée de deux associés : Eoin Walsh et Sujan Nadarajah, qui font suite à l'arrivée de John Magrath (associé) plus tôt cette année. « Au fur et à mesure de notre croissance, nous avons constamment investi dans nos activités, notre personnel et, bien sûr, dans notre propre équipe de direction », déclare Graeme Anderson, président de TwentyFour Asset Management.

« Ben Hayward a été un membre clé de notre équipe de gestion pendant de nombreuses années et je me réjouis de continuer à travailler avec lui en tant que nouveau PDG. Ces changements représentent une évolution positive naturelle chez TwentyFour AM qui, selon nous, est dans le meilleur intérêt de nos clients, et nous aidera à maintenir notre excellente performance à long terme », conclut Graeme Anderson.

Lire (2 min.)

Changement climatique : RGreen Invest lance son 3e fonds dédié au financement court-terme des acteurs de l’adaptation

RGreen Invest — société de gestion française indépendante créée en 2013, entreprise à mission, spécialiste du financement de la transition énergétique — annonce ce mercredi 8 décembre le lancement de son troisième fonds dédié au financement court-terme des acteurs de l’adaptation au changement climatique. Ce véhicule vise une taille cible de 200 M€.

L’heure est au premier closing du fonds Infrabridge III à 105 M€, soit plus de la moitié de son objectif cible. Anciennement connu sous le nom Nouvelles Energies, ce véhicule se destine au besoin de financement en dette court-terme des impulseurs clés de la transition énergétique et climatique.

Financement flexible pour la transition énergétique

Les établissements financiers classiques se sont récemment adaptés pour répondre plus vite aux besoins en dette senior des développeurs sur des projets prêts à construire, mais ils manquent toutefois de réactivité sur des projets en phase de développement. Partant de ce constat, Infrabridge III a été conçu pour apporter une solution aux développeurs européens qui nécessitent un financement rapide en phase d’amorçage, afin qu’ils puissent bénéficier par la suite d’un financement bancaire compétitif.

« Du fait de la compétitivité des énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles, nous sommes passés d’un monde subventionné à un monde rentable accélérant ainsi le nombre de projets EnR, d’e-mobilité et de stockage en développement. Nous soutenons cette dynamique d’accélération en dotant rapidement les développeurs des outils financiers nécessaires pour les accompagner dans la phase critique de développement », indique Nicolas Rochon, Président fondateur de RGreen Invest.

S'adapter aux évolutions du secteur 

Les solutions Infrabridge se veulent flexibles pour s’adapter au mieux à un marché en forte évolution. Par leurs tailles d’environ 200 M€ et leurs maturités courtes, ces solutions s’investissent très vites et permettent de proposer aux investisseurs une performance attractive.

Ainsi, Infrabridge III investit-il en dette court-terme dans des projets greenfield (en développement ou prêts à construire) ou brownfield, mais également au niveau de la maison mère jusqu’à ce qu’une solution de refinancement long terme prenne la relève ou que le partenaire cède ses actifs, selon sa stratégie. 

Si les projets et sociétés financés par les deux premiers millésimes sont localisés ou opèrent principalement dans l’Espace Economique Européen, Infrabridge III se donne la possibilité d’investir hors Europe dans les pays de l’OCDE afin de favoriser le développement à l’international des partenaires historiques de RGreen Invest.

Lire (3 min.)

Groupement de CGP : Andera Partners devient actionnaire de référence de Patrimmofi

Andera Partners — ex Edmond de Rothschild Investment Partners — annonce ce mardi 31 août devenir l’actionnaire de référence du groupe Patrimmofi aux côtés de son équipe de management. Objectif, préserver l'indépendance de Patrimmofi, en accompagnant son développement et sa consolidation sur le marché du conseil en gestion de patrimoine.

Développement de Patrimmofi

Le groupe Patrimmofi affiche ainsi sa volonté de poursuivre une politique soutenue de croissance externe et organique — à travers l'acquisition des sociétés à l’ADN proche du sien, dans le secteur de la gestion de patrimoine ou dans des domaines de compétences complémentaires.

La gouvernance du groupe ne change pas — Georges Nemes en reste Président, entouré de Stéphane Peltier, Directeur Général, de Jérémy Aras, Directeur Général Délégué, ainsi que de tous les dirigeants entrepreneurs associés qui les ont rejoints. L’offre reste à 100 % en architecture ouverte.

Marché à très forte croissance

« Une nouvelle étape s’ouvre à nous pour poursuivre et amplifier la belle aventure du groupe, qui ne fait que commencer. Avec les équipes d’Andera Partners, nous avons rencontré de nouveaux associés qui partagent notre vision du métier et de son évolution et qui ont la puissance financière nécessaire pour relever ensemble les défis ambitieux que nous nous sommes fixés », se réjouit Georges Nemes.

« En moins de quatre ans, Georges Nemes et son équipe de management ont réussi à faire de Groupe Patrimmofi un acteur important du Conseil en Gestion de Patrimoine. Leur positionnement pertinent sur un marché à très forte croissance et encore atomisé, ainsi que leur plan de développement très ambitieux basé sur la poursuite de la consolidation du marché, nous ont convaincu de les accompagner dans cette nouvelle phase de croissance du Groupe », confirme David Robin, associé d'Andera Partners.

Lire (2 min.)

L’épargne digitale : quelles opportunités pour le conseil en gestion de patrimoine ? [ETUDE]

Quel potentiel de développement pour l'épargne digitale ? Comment les CGP peuvent-ils s'emparer de ce sujet ? Le point sur les résultats de la dernière étude OpinionWay, présentée ce mercredi 7 juillet par Amplegest et Insight AM.
Lire (6 min.)

Rachat : Le Groupe Cyrus acquiert 100 % de Financière Conseil

Le Groupe Cyrus — spécialiste du conseil en gestion de patrimoine — annonce ce mardi 20 avril avoir acquis 100% de Financière Conseil, société de gestion de patrimoine indépendante, implantée depuis plus de 20 ans dans les Pays de la Loire. Le Groupe Cyrus franchit ainsi la barre des 5 milliards d’euros d’actifs sous gestion (5,35 Mds€) pour 240 salariés.

Maillage territorial

Financière Conseil est présidée par Jean-Paul Huneau depuis sa création en 1999. Son siège social se trouve à Angers (Maine-et-Loire), mais elle est également présente au Mans (Sarthe) et à Nantes (Loire-Atlantique). La société de 28 salariés affiche 350 millions d’euros d’encours. Elle se distingue par son service d’ingénierie patrimoniale et sa proximité avec les experts comptables à travers la solution patrimoniale e-POCAMPE.

Avec cette opération, Cyrus Conseil renforce son maillage territorial dans le Grand Ouest. Cyrus Conseil compte désormais 19 bureaux et renforce ainsi la proximité avec ses clients et ses partenaires experts comptables. Ce rapprochement s’inscrit dans la politique de croissance externe et de développement du Groupe Cyrus. Les clients de Financière Conseil conserveront la relation de proximité avec leurs conseillers habituels.

Alliance stratégique

« Ce rapprochement — comme toute l’aventure humaine de Cyrus — est le fruit d’une rencontre de femmes et d’hommes qui partagent les mêmes aspirations, la même culture et la même vision de l’évolution de la profession de Conseiller en Gestion de Patrimoine », se félicite Meyer Azogui, Président du Groupe Cyrus.

« C'est une opportunité pour Financière Conseil, à une croisée de chemin où nous ne sommes plus un petit cabinet — mais pas encore suffisamment grand pour pouvoir proposer à nos clients des solutions sur mesure en gestion d’actifs et immobilières », ajoute Jean-Paul Huneau, Président Financière Conseil.

Lire (2 min.)

Crise sanitaire : la CNCGP mesure son impact sur les CGP dans un sondage

La Chambre Nationale de Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP) — association professionnelle, créée en 1978 — publie ce mardi 9 février son deuxième sondage concernant les impacts de la crise sanitaire sur la profession de conseiller en gestion de patrimoine (CGP). L'enquête a été réalisée en janvier 2021 auprès des adhérents de la CNCGP.

Des résultats prometteurs !

En avril 2020, la CNCGP avait lancé un premier sondage auprès des dirigeants de près de 1 700 cabinets adhérents. Objectif, connaître l’incidence sociale et financière de la crise sanitaire de la Covid-19 sur la profession — après le premier confinement du printemps. 

D'après l'association, « il est apparu indispensable d’organiser une deuxième enquête en janvier 2021, pour évaluer à nouveau les impacts de la pandémie sur la profession ». Julien Séraqui, Président de la CNCGP, a salué le taux de retour du nombre des participants, « prouvant ainsi la forte implication de chaque adhérent, ainsi que le dynamisme de la profession de CGP ».

Face à la crise sanitaire

« Comme lors du précédent sondage » note l'association, plus de 80 % des CGP n’ont pas eu recours au chômage partiel. La plupart des cabinets n’ont pas non plus eu recours aux Prêts Garantis par l’Etat (PGE) et n’ont pas demandé de report des loyers commerciaux (80 % d’entre eux). Cette tendance « souligne que la profession résiste face à la crise sanitaire et économique », indique la CNCGP dans un communiqué.

Les deux tiers des cabinets anticipent une progression de leur chiffre d’affaires (36 %) ou une stabilité (baisse de 0 à 10 % pour 32 % des cabinets). Après le krach boursier de mars 2020, la forte remontée des marchés actions a fait reculer l’inquiétude des clients des CGP concernant les marchés financiers (76% de clients inquiets en avril 2020 contre 53 % en janvier 2021). « Cette tendance laisse espérer un avenir prometteur », sachant que 61 % des clients se disent peu ou pas inquiets pour l’avenir. 

Numérique, accélérateur d’activité

Le sondage met également en lumière « l’importance de la montée en puissance des outils numériques » ainsi qu’un grand sens de l’adaptation de la profession. 73 % des adhérents de la CNCGP sont convaincus que le mode de communication digitale post-COVID va perdurer. Dans plus d’un tiers des cabinets, les clients adhèrent — pour 75 % d’entre eux — à la signature électronique, pour des actes de gestion ou des actes réglementaires. 

La CNCGP note aussi une évolution significative du nombre de cabinets qui se servent des réseaux sociaux pour communiquer. Ils se tournent en priorité vers LinkedIn (39 %), Facebook (25 %) et Twitter (10 %). Par ailleurs, 74 % des cabinets ont un site internet et 66 % ont recours à la vidéo pour présenter leurs produits.

Lire (3 min.)

Turgot Capital passe la barre du milliard d’euros d’encours

Turgot Capital — groupe financier indépendant créé à Paris en 2003 — annonce ce mercredi 8 décembre qu’il vient de dépasser le milliard d’euros d’encours gérés et/ou conseillés. Turgot Capital concentre ses expertises autour de quatre filiales dédiées et verticalement intégrées : la gestion d’actifs financiers & immobiliers avec Turgot Asset Management, le courtage avec Turgot Life et […]

Turgot Capital — groupe financier indépendant créé à Paris en 2003 — annonce ce mercredi 8 décembre qu’il vient de dépasser le milliard d'euros d'encours gérés et/ou conseillés. Turgot Capital concentre ses expertises autour de quatre filiales dédiées et verticalement intégrées : la gestion d'actifs financiers & immobiliers avec Turgot Asset Management, le courtage avec Turgot Life et le conseil avec Turgot Wealth et Turgot Real Estate.

Sa clientèle — historiquement les investisseurs privés — s’est fortement développée ces 12 derniers mois sur le segment des investisseurs institutionnels. Le groupe compte actuellement 22 collaborateurs. Depuis sa création, la société a connu un développement constant. Celui-ci s’est fortement accéléré cette année avec le référencement en unité de compte (UC) de son produit phare, la SCI ViaGénérations chez deux nouveaux assureurs : Swiss Life et Generali.

Succès de la collecte des fonds

La qualité des performances de ses principales stratégies : la Gestion Obligataire Flexible au travers de son fonds Turgot Oblig Plus noté 5 étoiles par l’agence QUANTALYS et de sa gamme de fonds de Multigestion HASTINGS, a également contribuée à porter le fort développement des encours du groupe.

Les stratégies de gestion du groupe trouvent ainsi leur place dans les allocations d’actifs des investisseurs en assurance vie, dont la collecte s’est très fortement développée ces derniers mois. La collecte des fonds Turgot est également portée par le succès des Plans d'Épargne Retraite (PER). En octobre 2021, la Fédération française de l’assurance (FFA) annonçait des chiffres records dans les placements en UC et un développement rapide des PER.

L'essor de la SCI Viagénérations

« La bonne tenue sur trois ans de notre gestion traditionnelle sur les marchés financiers permet d’asseoir notre développement. Depuis plus de quatre ans, nous avons étendu notre savoir-faire à l’immobilier et avons ainsi accéléré notre croissance »déclare Waldemar Brun-Theremin, Directeur Général Associé et Directeur des Gestions.

La SCI ViaGénérations a fêté ses 4 ans en octobre dernier. Son profil de risque a évolué d'un SRI 3 à un SRI 2. Elle affiche une croissance de la performance de son UC de +5,21 % au 1er décembre 2021. Aujourd’hui, la régularité des performances, que la SCI ViaGénérations affiche depuis sa création, la positionne en tête de sa catégorie : +6,81 % en 2020, +6,73 % en 2019, +6,42 % en 2018, et déjà +6,12 % sur un an glissant. Cela représente une performance cumulée de +27,64 % depuis sa création en 2017.

Lire (3 min.)

Santé : REALITES signe un partenariat avec Norma Capital

REALITESgroupe de développement territorial — annonce ce mercredi 7 décembre la signature d’un accord avec Norma Capital qui s’engage à acquérir, via ses fonds labellisés ISR Immobilier, les murs des futurs Pôles Santé MedCorner City, filiale de maîtrise d’usage du Groupe.

MedCorner City, répondre professionnels de santé libéraux

MedCorner City a pour vocation d’être utile aux professionnels de santé, aux territoires et à leurs habitants par l’implantation et l’exploitation de Pôles Santé attractifs, et de répondre ainsi aux principaux enjeux « santé » de proximité.

En ce sens, les Pôles Santé MedCorner City proposent un environnement de travail et des services adaptés aux besoins et aux usages des professionnels de santé libéraux, que ce soit en termes de mutualisation des moyens, de simplification des formalités d’installation et d’exercice, ou encore de développement du parcours de soins des patients en s’appuyant sur les forces d’une équipe pluridisciplinaire.

Outre le regroupement de professionnels de santé locaux désireux de faire évoluer leur mode d’exercice, MedCorner City apporte une solution aux territoires et à leurs habitants en créant, par l’identification de cette destination santé, les conditions pour en attirer de nouveaux. MedCorner City entend ainsi lutter contre la désertification médicale dans les territoires, en particulier dans les villes moyennes.

Fair Invest, la santé et l’éducation

Partageant la même vision d’un immobilier socialement utile, Norma Capital, Société de Gestion de Portefeuille dans l’immobilier gérant 750 M€ d’actifs, s’engage à se porter acquéreur des murs des futurs Pôles Santé exploités par MedCorner City. L’acquisition des futurs Pôles MedCorner City par Norma Capital s’effectuera notamment pour le compte de sa SCPI Fair Invest labellisée ISR immobilier.

Créé en juillet 2018, ce fonds à capital variable investit en immobilier tertiaire en prenant systématiquement en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Dans ce cadre, le fonds investit dans des activités socialement utiles, dont principalement la santé et l’éducation, tout en excluant certains secteurs d’activité de son parc immobilier — exploitation de matières fossiles, armement, etc. À travers sa stratégie d’investissement, Fair Invest permet d’investir dans une épargne utile et responsable.

4 à 5 Pôles Santé MedCorner City par an

Ciblant en France les quartiers des grandes villes offrant des opportunités (déficit d’offre ou volonté de regroupement des professionnels de santé), mais aussi les agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants, soit 26 % de la population, MedCorner City prévoit de développer en moyenne quatre à cinq Pôles Santé par an. Dimensionné en fonction d’une étude d’opportunité, chaque nouveau Pôle représente en moyenne une surface de 800 m².

À ce jour, cinq Pôles Santé sont en cours de construction, tandis que six autres Pôles sont en phase de montage. L’objectif est d’ouvrir 20 établissements à horizon 3/5 ans. Dans le premier portefeuille validé par Norma Capital, les trois Pôles, tous en travaux, totalisent plus de 2 800 m² pour un investissement global de l’ordre de 10 M€ :

  • Pôle Santé Gavarnie à Villenave d’Ornon (Gironde) : 536 m² mis en service au 3e trimestre 2022 ;
  • Pôle Santé de la Paix à Cherbourg - Equeurdreville (Manche) : 533 m² mis en service au 1er trimestre 2023 ;
  • Pôle Santé Les Villes Dorées à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) : 1 630 m² mis en service au 2e trimestre 2023.

Un partenariat tripartite et complémentaire

Ce partenariat s’appuie désormais sur des expertises complémentaires :

  • REALITES, développeur territorial, pour le développement et le montage des Pôles Santé, à travers REALITES LIFE+, sa filiale dédiée aux ouvrages dans les domaines de la santé, du médico-social, de l’immobilier géré et de l'habitat spécifique, ou ses Directions de la Maîtrise d’Ouvrage en Régions ;
  • Norma Capital, gérant d’épargne immobilière pour le grand public et investisseur précurseur dans l’investissement socialement responsable, pour le portage des murs ;
  • MedCorner City pour le conseil aux collectivités, la conception, l’aménagement, et l’exploitation des Pôles Santé.

Développer l'offre de santé de proximité

« Notre partenariat avec Norma Capital consacre la pertinence de notre positionnement d’acteur d’un développement territorial soucieux des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux. Il marque la concrétisation des perspectives de développement de notre activité d’usage santé avec MedCorner City, qui ambitionne de repenser les services en soins médicaux et paramédicaux de proximité sur un marché où l’offre est structurellement déficitaire », déclare Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe REALITES.

« Nous sommes enthousiastes face aux perspectives de développement d’une offre de santé de proximité sur l’ensemble du territoire, actuellement déficitaire. Ce partenariat permet à Norma Capital de poursuivre sa stratégie d’investissement à impact social et sociétal. MedCorner City porte un projet valeureux pour l’ensemble de nos associés en recherche de sens et d’utilité pour leur épargne », déclare Faïz Hebbadj, Président de Norma Capital.

« Nous sommes fiers de la confiance que nous accorde Norma Capital qui, grâce à son soutien, sécurise le développement du réseau MedCorner City. Forts de ce partenariat, nous avons pour objectif de créer entre 15 et 20 Pôles Santé d’ici 2024 et faire de notre activité une marque de référence dans la qualité des soins médicaux et paramédicaux de proximité », déclare Julien Omnes, Cofondateur et Directeur Général de MedCorner City.

Lire (6 min.)

Primonial acquiert Netinvestissement, cabinet de conseil en investissement

Primonial — spécialiste indépendant de la gestion de patrimoine en architecture ouverte — annonce ce vendredi 15 janvier l'acquisition de Netinvestissement, la première place de marché de solutions de placements en France. Objectif, satisfaire les attentes des épargnants en matière d'investissement et d'épargne, grâce à une approche qui couvre l'intégralité du parcours client, de l'information à la souscription jusqu'au conseil.

La crise sanitaire a accéléré l'émergence de nouveaux modes de consommation — notamment à distance — rendus possibles par le développement de solutions digitales efficaces et crédibles. Elle a ainsi modifié en profondeur et de façon durable le parcours client. Convaincu de cette transformation, Primonial souhaite associer prospection à distance et accompagnement personnalisé grâce à des CGP expérimentés.

Quatre piliers de gestion

Fondée en 2011, Netinvestissement est une plateforme pure-player, leader des solutions de placements grand public en France. Son modèle de génération de contacts qualifiés, inédit dans le secteur de la gestion de patrimoine, s'appuie sur quatre piliers : 1) un référencement naturel puissant sur les moteurs de recherche, 2) une communication omnicanale, 3) une stratégie de contenu adaptée et 4) un modèle économique axé sur l'UX (user experience) et la satisfaction client.

Fort de ces atouts, Netinvestissement table sur une croissance organique du chiffre d'affaires de 40 % par an grâce à une augmentation continue du trafic sur son site, qui s'élève déjà à 3 millions de visiteurs annuels. Sur un modèle d'architecture ouverte, Netinvestissement bénéficiera notamment d'un relais physique démultiplié s'appuyant sur l'équipe, le maillage territorial et l'expertise en matière d'ingénierie patrimoniale de Primonial.

Une approche phygitale

Dans cette optique, Karl Toussaint du Wast et Stéphane van Huffel, co-fondateurs de la marketplace, resteront à la tête de Netinvestissement pour accompagner et poursuivre le développement de la société. Dans le même temps, ils garderont l'indépendance — notamment dans l'offre de solutions — qui a fait le succès de la fintech.

« Nous avons souhaité intégrer une offre innovante permettant une approche « phygitale » de la gestion de patrimoine : à son rythme, l'épargnant découvre des contenus pédagogiques en fonction de ses centres d'intérêts. (...) Chaque épargnant peut ainsi trouver, au sein de Primonial, un interlocuteur qui correspond à sa façon d'aborder la gestion de son patrimoine », déclare Rachel de Valicourt, Directrice Générale de Primonial Ingénierie & Développement – le pôle Distribution du groupe Primonial.

Lire (3 min.)

Akcyl Bouchebbah – Optimize : une « approche transversale » de la gestion de patrimoine

Comment accompagner les clients CSP+ dans la gestion de leur patrimoine financier ? Le Family Office Optimize met à leur disposition un réseau d’intervenants, experts en conseil dans plusieurs domaines de la gestion de patrimoine. Focus sur cette « approche transversale » du conseil.
Voir (<1 min.)