Michel Dinet - Edmond de Rothschild AM : Investir sur le Big Data pour trouver de la performance

Où aller chercher de la performance en 2019 ? Si la transformation initiée par le Big Data n'en est qu'à ses prémices, l'exploitation des données se révèle déjà source de valeur dans de nombreux secteurs, comme la santé à distance, la maintenance prédictive ou encore la voiture autonome.
Voir (<3 min.)

Interview de Sébastien RIBEIRO - Keren Finance : Investir dans l'innovation à fort potentiel

Dans le contexte actuel de reprise économique, Keren Finance adopte une stratégie à fort potentiel de valorisation. La société investit dans de nombreux projets innovants (IA, big data, cybersécurité ...), mais aussi dans des industries plus classiques, comme le recyclage de métaux ou le camping car. Sébastien Ribeiro, gérant actions de Keren Finance, nous explique le point commun entre ces entreprises : toutes bénéficient d'un cycle de croissance important, laissant espérer de gros rendements.
Voir (<3 min.)

 L’Argentine : de l’ombre à la lumière

Tim Love
Alors que le contexte politique en Argentine reste favorable (notamment depuis l'importante victoire électorale de mi-mandat, suggérant que le président Macri est plus que favori pour remporter un prochain mandat de 4 ans à partir de 2019), nous pensons que les marchés financiers continueront à ignorer le profond cycle pro-orthodoxie des réformes pour la période à venir. Des aspects moins populaires (tels que les réformes du travail ou des retraites) continueront à être pris de front, ce qui signifie que la dynamique de changement structurel sera maintenue.
Lire (6 min.)

Interview : Matthieu Rolin – Aviva Grandes Marques

La fidélité des clients est absolument essentielle pour les sociétés qui souhaitent asseoir leurs marques durablement. Les acheteurs fidèles consomment plus que les autres, sont moins volatiles et se transforment volontiers en ambassadeurs des produits, offrant ainsi un avantage concurrentiel majeur, surtout dans un environnement économique morose.

Aviva Grandes Marques l’a bien compris. Porté par Matthieu Rolin, Jean-François Chambon et Xavier Laurent, le fonds s’attache à investir dans les marques les plus fortes sur leurs marchés respectifs : résilientes, reconnues et qui revendiquent un attachement fort du client. Entretien.
Lire (11 min.)

La Financière de l’Oxer devient FOX Gestion d’actifs et développe sa gamme de fonds

La refonte de son identité de marque avec le lancement de FOX, au 7 janvier 2019, annonce également l’extension de sa gamme de fonds. Cette nouvelle identité vise à prôner les valeurs fondamentales de son Président Benoît Jauvert et de ses équipes : la compétence de son équipe de gestion et l’indépendance de FOX qui bénéficie d’une totale autonomie dans son organisation et d’une absolue liberté dans sa gestion.

FOX propose 7 FCP dont 4 fonds diversifiés et notamment les 4 fonds historiques :  Fox France, Fox Equilibre, Arca Florilège et Danjou Equilibre. L’acquisition récente de Capfinances par le Groupe Premium permet à FOX de se doter désormais de 3 nouveaux fonds diversifiés : un fonds prudent (Azur Epargne), un fonds diversifié (Azur Patrimoine) et un fonds dynamique (Azur Performance). Cette gamme s’étoffera prochainement avec la création d’un fonds obligataire.

Au cours de l’année 2019, FOX ambitionne de nourrir sa croissance externe par l'acquisition de sociétés de gestion ayant des encours s’élevant entre 200 et 500 millions d’euros. En outre, l’asset manager devrait prochainement annoncer des recrutements pour renforcer son équipe de gestion.

Lire (1 min.)

LFDE nomme un responsable commercial Benelux

LFDE Responsable commercial Benelux Jansen

Cette nomination s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif commercial de LFDE enclenché il y a un an. Elle succède à la nomination de Frédéric Jacob, nommé Directeur commercial pour le Benelux en novembre dernier. LFDE est présente sur le marché belge et luxembourgeois depuis 2004, un marché stratégique pour la société de gestion.

Après avoir débuté son parcours en tant qu’auditeur financier chez PwC à Bruxelles, Peter Jansen s’est ensuite spécialisé dans le domaine de l’asset management, auprès de Degroof. Devenu ensuite banquier privé puis spécialiste du risque crédit pour ING Bank, il a également à son actif une expérience entrepreneuriale, développée à Anvers.

Peter Jansen est diplômé de l’Université d’Anvers.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/lfde-deploie-lintegration-esg-sur-toute-sa-gamme-23115
Lire (1 min.)

L’AMF modernise son outil de surveillance des marchés

Au lendemain de la crise financière de 2008, les législateurs européens ont réformé le cadre des marchés financiers. La directive révisée MiFID 2 et le règlement MiFIR, après le règlement EMIR sur les dérivés négociés de gré à gré, renforceront début 2018 la capacité des régulateurs nationaux à exercer leurs missions grâce à un périmètre de données à leur disposition plus large. Parallèlement, l’essor du trading algorithmique et à haute fréquence dans des marchés fragmentés a contribué à augmenter la volumétrie des ordres et transactions. La masse des données qui sera collectée demain par l’AMF est évaluée à 50 millions de messages par jour.

Pour s’assurer du bon fonctionnement des marchés, l’AMF dispose d’ores et déjà de moyens humains et techniques performants, dans lesquels elle a investi au fil des années. La plateforme de surveillance analyse quelque 1,6 milliard de comptes rendus de transactions et génère, en moyenne, 36 000 alertes par an. Après recoupement avec l’information disponible en lien avec les instruments financiers échangés, plus de 500 évènements de marché sont analysés en profondeur chaque année par les équipes de l’AMF, donnant lieu à une trentaine d’ouvertures d’enquêtes.

Une plateforme reposant sur des technologies « Big Data »

ICY (prononcez « I see why… »), le nouvel outil de surveillance que l’AMF commence à développer en interne avec l’appui de la société Neurones, reposera sur des technologies de type « Big Data », qui permettent d’exploiter rapidement des données représentant des volumes importants et de natures diverses. A compter du second semestre 2017, ICY sera déployé progressivement afin d’être opérationnel pour recevoir les données MiFID 2 à compter du 3 janvier 2018. A terme, l’AMF bénéficiera ainsi d’une capacité démultipliée de stockage et d’analyse croisée des données tout en profitant de fonctionnalités innovantes. L’AMF souhaite ainsi renforcer sa faculté d’examen en temps réel pour une plus grande réactivité, mais aussi améliorer la détection des abus de marché grâce à des outils d’intelligence artificielle comme l’apprentissage automatique (machine learning). Certains modèles de détection, pour les manipulations de cours par exemple, pourront être ajustés automatiquement avec ce type de technologie.

« Dans un contexte de marchés financiers de plus en plus automatisés et fragmentés, la détection des manquements d’initié ou des manipulations de marché nécessite des outils sophistiqués et innovants qui sont en mesure de décrypter une information complexe et non structurée, précise Alexandra Givry, directrice de la Division surveillance des marchés. ICY permettra à l’AMF d’exploiter les masses de données disponibles et ainsi de mieux exercer ses activités de surveillance des marchés et d’investigation, ainsi que de renforcer ses capacités d’analyse des tendances à l’œuvre sur les marchés et de l’impact de la réglementation ».

 
Lire (3 min.)