Le multi-spécialiste allemand Lupus alpha ouvre un bureau à Paris

Lupus alpha — l'une des principales boutiques d'investissement indépendantes en Allemagne, basée à Francfort — annonce cette semaine l'ouverture d'un bureau à Paris, dirigé par Marie Fournier, une spécialiste expérimentée de la distribution.

Fondée en 2000 par l'actuel CEO Ralf Lochmüller et quatre autres associés, la société de gestion d'actifs allemande Lupus alpha gère, avec plus de 90 collaborateurs, environ 14 milliards d'euros d'actifs dans le cadre de mandats de gestion d'actifs en Allemagne dans le domaine des petites et moyennes capitalisations européennes, la société se distingue aujourd'hui par un portefeuille de produits dans quatre classes d'actifs spécialisées :

  • Les actions européennes de petites et moyennes capitalisations,
  • Les obligations convertibles mondiales,
  • La gestion alternative liquide avec des stratégies de protection du capital et de volatilité
  • Les crédits d'entreprise titrisés, appelés fonds de dette CLO

Des solutions d'investissement sophistiquées

En France, Lupus alpha propose désormais aux investisseurs wholesale tels que les family offices, les banques privées et les gestionnaires d'actifs des solutions d'investissement sophistiquées leur permettant de diversifier davantage leurs portefeuilles et d'accéder à de nouvelles sources de performance. « En tant que gestionnaire actif, nous nous adressons aux investisseurs qui recherchent des solutions spécialisées en dehors des classes d'actifs traditionnelles. Nous nous concentrons sur des stratégies à fort potentiel d'alpha, dans des segments où il existe encore des inefficiences et sur des investissements alternatifs permettant d'obtenir des primes de risque stables à long terme », explique Ralf Lochmüller, CEO et associé fondateur de Lupus alpha.

Les investisseurs français disposent ainsi d'une offre composée de quatre stratégies satellites qui peuvent compléter avantageusement les stratégies de base du portefeuille. Le gestionnaire d'actifs allemand Lupus alpha bénéficie de plus de 20 ans d’expérience reconnue et s'implante désormais en France avec l'objectif d'internationaliser sa base de clientèle. Outre les investisseurs wholesale, la clientèle devrait à moyen terme inclure des investisseurs institutionnels tels que de grands groupes bancaires et des compagnies d'assurance.

Marie Fournier à la tête de l'équipe

Pour développer ses activités en France, l'entreprise a recruté en juin 2022 Marie Fournier, qui dirigera les activités françaises. « Nous sommes très heureux d'avoir pu recruter Marie Fournier pour Lupus alpha. Elle correspond parfaitement à notre culture de boutique et a déjà, par le passé, accompagné avec beaucoup de succès le développement en France d’une boutique spécialisée », poursuit Ralf Lochmüller.

Marie Fournier dispose d'une excellente connaissance du marché français notamment dans l’univers de l’investissement wholesale. Elle a acquis plus de dix ans d'expérience, principalement en tant que responsable des ventes pour la France et Monaco chez Alken Asset Management, puis en tant que Senior Sales Manager pour le marché français chez Berenberg AM.

Lire (3 min.)

Bouclier énergétique européen, accalmie économique en Chine et retournement de situation en Ukraine… on fait le point

Philippe de Gouville
Bouclier énergétique européen, accalmie économique en Chine et retournement de situation en Ukraine... Philippe de Gouville, CEO et cofondateur d’ISMO, analyse l'actualité macroéconomique de la semaine.
Lire (4 min.)

Inflation aux Etats-Unis : inquiétudes après Jackson Hole

Vincent Boy
Quels seront les indicateurs à surveiller cette semaine ? Le décryptage de Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France.
Lire (5 min.)

Des marchés fébriles avant Jackson Hole

Vincent Boy
Les investisseurs commencent à s’inquiéter des risques concernant l’économie, l’inflation ou encore la poursuite du resserrement des politiques monétaires mondiales et cela se voient sur l’évolution des marchés financiers.
Lire (3 min.)

Digitalisation : Clearstream et Quantalys Harvest Group lancent un outil de sélection de fonds et de modélisation de portefeuille

Clearstream — prestataire de services post-négociation de Deutsche Börse — et Quantalys Harvest Group — fintech de référence dans le secteur de la gestion de patrimoine — annoncent ce mardi 4 octobre coopérer afin d'offrir des outils digitaux pour la sélection de fonds et la modélisation de portefeuille. Dans ce cadre, Clearstream développera ses services de données, de distribution et d'exécution pour les gestionnaires de patrimoine en intégrant les solutions de modélisation de portefeuille de Quantalys à travers sa plateforme Clearstream Fund Centre.

Plateforme Clearstream Fund Centre

Les gestionnaires de patrimoine s'appuient sur un processus continu — sélection des fonds, modélisation des portefeuilles, service clientèle, exécution et règlement pour le fonds d'investissement cible. Quantalys Harvest Group et Clearstream proposent un outil digital front-to-back. Objectif, analyser les tendances du marché, sélectionner des fonds, créer des portefeuilles et exécuter les décisions d'investissement. Cet outil sera disponible sur la plateforme Clearstream Fund Centre ou directement intégré à l'infrastructure du gestionnaire de patrimoine.

La plateforme Clearstream Fund Centre est un élément de Clearstream Fund Services qui offre une gamme complète de services de support à la distribution de fonds pour plus de 350 distributeurs de fonds et plus de 430 gestionnaires d'actifs, couvrant plus de 76 000 fonds. Elle permet également l'échange de données et d'informations entre les partenaires de distribution et les fournisseurs de fonds. L'écosystème de Clearstream Fund Services comprend également Vestima, l'infrastructure de traitement des fonds d'investissement de Clearstream, ainsi que Kneip, le plus récent fournisseur de solutions de données sur les fonds.

Accompagner les professionnels

« Quantalys Harvest Group est fier d'être un Clearstream Digital Partner et de proposer ses solutions d'analyse de fonds et de construction de portefeuille à ses clients. Ce partenariat vise à offrir une expérience utilisateur optimisée et innovante. C'est une nouvelle étape importante dans le développement de Harvest Group pour accompagner tous les professionnels de la finance en Europe », déclare Vincent Weil, co-fondateur et Directeur Général de Quantalys Harvest Group.

« Ce partenariat nous permettra d'élargir notre gamme de produits innovants, en intégrant à notre écosystème de partenaires des capacités de modélisation de portefeuille qui viendront compléter nos services Vestima, Fund Center et Kneip. En collaborant à ces services, Clearstream améliore encore l'efficacité des marchés financiers », ajoute Philippe Seyll, responsable de Clearstream Fund Services.

Lire (3 min.)

Le fonds obligataire CORUM BEHY reçoit la notation 5 étoiles Morningstar

CORUM L'Epargne — société indépendante qui propose des produits d’épargne : SCPI, assurance vie & fonds obligataires — annonce ce lundi 4 octobre avoir reçu la notation 5 étoiles MorningstarTM pour son fonds obligataire CORUM BEHY. Cette notation, la plus élevée de la grille MorningstarTM, valorise les résultats de CORUM BEHY par rapport aux fonds de sa catégorie — « Obligations européennes à haut rendement » composée de plus de 160 fonds comparables.

120 entreprises en portefeuille

Il s'agit du deuxième fonds CORUM — après le fonds obligataire Butler Credit opportunities (BCO) — à recevoir cette récompense. Lancé en juillet 2019, le fonds CORUM BEHY s’appuie sur une gestion active de son portefeuille d’obligations et une capacité à rapidement ajuster l’allocation du capital investi afin de rechercher une meilleure performance dans les périodes de hausse mais également de baisse de marché.

Son portefeuille constitué de 120 entreprises (en date du 31 août 2022) intervient dans des secteurs d’activité diversifiés : grande consommation, industrie, services, etc. CORUM BEHY participe à la réalisation de leurs projets, au travers du financement de leurs obligations. CORUM BEHY a toujours rempli son objectif, réaliser une meilleure performance annuelle que celle du marché européen des obligations à haut rendement.

Le fonds a réalisé en 2021 une troisième année consécutive de performance positive avec 4,27 % (contre 3,18 % pour le marché européen du haut rendement) malgré un contexte économique très incertain. En s’appuyant sur les performances passées, et en prenant en considération la gestion des risques, CORUM BEHY a été classé dans les 20 % des meilleurs fonds de sa catégorie. Ce classement se traduit ainsi par l’obtention de la distinction maximale 5 étoiles.

Saisir les opportunités

La Notation MorningstarTM globale est une évaluation quantitative mise à jour chaque mois. Elle constitue un jugement objectif. Cette notation est faite au niveau européen : les fonds reçoivent une notation sur 3, 5 et 10 ans, si leur historique le permet (CORUM BEHY ayant été distingué sur la période de 3 ans). Cette notation a notamment pour objectif d’aider les investisseurs à identifier les fonds les plus performants parmi les 10 000 disponibles en France.

« CORUM BEHY est un fonds qui évolue proche des réalités du terrain. Au fil de ses trois premières années, il a su démontrer sa capacité à encaisser les périodes de tensions pour offrir une meilleure performance que celle du marché européen des obligations à haut rendement. Cette notation valorise le travail de l’équipe et une stratégie que nous allons continuer à déployer pour saisir les opportunités à venir sur le marché », souligne Laurent Kenigswald, Responsable de l’expertise obligataire au sein du groupe CORUM.

Chiffres clés de CORUM BEHY

  • Performance 2021 : 4,27 % (du 31 décembre 2020 au 31 décembre 2021) ;
  • Performance 2021 du marché européen des obligations à haut rendement : 3,18 % ;
  • Épargne sous gestion : 53,98 M€ (au 31 août 2022) ;
  • Nombre d’entreprises financées : 120 (au 31 août 2022) ;
  • Plus de 15 ans de collaboration entre certains experts.

CORUM BEHY est un fonds obligataire à haut rendement (avec un caractère spéculatif comparé aux obligations d’État : recherche d’un rendement plus important contre un risque plus élevé) qui n’offre aucune garantie de performance et présente un risque de perte en capital. La valeur des placements et les rendements qu’il génère peuvent évoluer à la hausse et à la baisse. Les investissements constituant son patrimoine sont soumis au risque de marché, de défaut et, potentiellement, de change. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les méthodologies de classement sont disponibles auprès de MorningstarTM. La référence à une notation ne préjuge pas des performances futures.

Lire (4 min.)

Le gaz – une épée de Damoclès pour l’économie

Dr Volker Schmidt
"La menace de pénurie de gaz plane actuellement comme une épée de Damoclès au-dessus de tous les pronostics économiques", déclare Dr Volker Schmidt, gérant de portefeuille senior. Il analyse l'impact de la réduction du gaz sur l'économie, l'évolution de l'inflation et des taux d'intérêt et la menace d'une récession.
Lire (3 min.)

Commerce extérieur : des bouleversements en cours

Olivier de Berranger
En mai, l'Allemagne a enregistré un solde net des échanges commerciaux déficitaire. En cause, le coût des matières premières, mais pas que... Les éclairages d'Olivier de Berranger, Directeur de la gestion d’actifs et Directeur Général Délégué chez La Financière de l’Echiquier.
Lire (3 min.)

Les marchés reprennent espoir

Vincent Boy
Spectre de la récession, ralentissement du resserrement monétaire, rebond du Bitcoin... Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France, analyse l'environnement macroéconomique pour la semaine à venir.
Lire (3 min.)

Emploi : au temps du travail rare

Philippe Crevel
La France fait actuellement face à une pénurie de main-d'œuvre dans certains secteurs. Pourtant, le taux de chômage demeure à 7,3 %. Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l'Epargne, livre son analyse.
Lire (4 min.)

Muzinich & Co. finance des investissements dans deux sociétés françaises

Muzinich & Co. — société d'investissement privée — annonce ce mercredi 5 octobre fournir un financement pour l'acquisition par MBO & Co. d'une participation majoritaire dans LEN Medical et pour l'acquisition par Waterland Private Equity d'une participation dans Ipsilon en France. L'équipe dette privée française de Muzinich & Co. finance ainsi deux investissements récents en France par deux sociétés de private equity, MBO & Co. et Waterland Private Equity (Waterland).

Muzinich & Co. est une société de gestion d'actifs internationale à vocation institutionnelle, spécialisée dans le crédit aux entreprises publiques et privées. La société a été fondée à New York par George Muzinich en 1988 et est aujourd'hui présente à l’international avec 14 bureaux répartis sur trois continents. Elle compte plus de 240 employés répartis entre les États-Unis, l'Europe, l'Asie et l'Australie et gère environ 35 milliards de dollars d'actifs.

Deux financements récents

MBO & Co. a acquis une participation majoritaire dans LEN Medical, qui a été fondée en 1984 par deux cardiologues en tant qu'éditeur de presse médicale. La société est progressivement devenue une plateforme de communication médicale intégrée, qui aide les groupes pharmaceutiques à promouvoir leurs médicaments et à acquérir de nouveaux clients par le biais de cinq activités en ligne et hors ligne : diffusion numérique, marketing numérique, presse, communication d'influence et congrès.

Waterland a pris une participation dans Ipsilon. Fondée en 2001, c'est une société française de conseil en propriété intellectuelle (PI) de premier plan, fournissant aux grandes entreprises, aux PME, aux start-ups et au secteur public un large portefeuille de services couvrant tous les domaines de la propriété industrielle et intellectuelle ainsi que le suivi et la mise en œuvre de leur stratégie PI.

Développement des entreprises

« Nous sommes heureux de soutenir la croissance de LEN Medical et d'Ipsilon, qui sont tous deux des acteurs bien établis dans leurs secteurs respectifs et qui fournissent des services de pointe. De plus, Muzinich apprécie l'opportunité de contribuer aux investissements dans les stratégies « buy-and-build » des fonds de private equity, MBO & Co et Waterland », commente Alexandre Millarini, responsable de l’activité de Direct Lending en France.

« La plateforme de dette privée de Muzinich & Co. offre des financements flexibles et sur mesure pour soutenir le développement futur des entreprises, en particulier sur le marché des PME, un segment que nous estimons peu adressé », ajoute-il. Lancée en 2014, la plateforme de dette privée de Muzinich & Co est actuellement composée de 40 professionnels de l'investissement répartis sur 12 sites en Europe, aux États-Unis et en Asie.

Lire (3 min.)

Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région d’une superficie de 7 247 mètres carrés

Serris REIM — société de gestion d’actifs patrimoniaux, spécialisée dans l’investissement immobilier paneuropéen — annonce ce mardi 4 octobre l’acquisition d’un portefeuille de sept locaux d’activités. Les actifs immobiliers concernés se répartissent entre les régions Aquitaine, Bretagne, Centre Val de Loire et Grand Est. 

L'ensemble des actifs développent une surface totale de 7 247 m². Ils sont occupés par des locataires de premier rang : Larivière, Seigneurie Gauthier, Point P et Frans Bonhomme. Cette opération représente un volume de 6,5 millions d'euros et offre une rentabilité acte en mains autour des 6,75 %.

Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région d’une superficie de 7 247 mètres carrés
Serris REIM acquiert 7 locaux d’activités en région
Source : Serris REIM

ADN historique de Serris REIM

« Une acquisition de plus pour Serris REIM alliant dilution du risque, contreparties locatives solides et taux compétitif », déclare Anne-Catherine Hellmann, gérante de Serris REIM. Bien que de plus en plus présent en Ile-de-France et à l’étranger, Serris REIM renoue par cette acquisition avec son ADN historique d’investisseur majeur en Régions. 

Serris REIM était accompagnée par l’étude AFFIDAVIT NOTAIRES représentée par Me Alexandre Leroy-Pélissier et Me Claire Bojko. Le dossier a été apporté par les équipes de Phillipe Chabasse pour Tourny Meyer Rennes. Serris REIM rappelle que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lire (2 min.)

Inflation, banques centrales… les marchés plient

Alexandre Baradez
Les marchés plient sous le poids de l’inflation, des banques centrales et de la confiance des consommateurs. Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés chez IG France, fait le point...
Lire (3 min.)

Sofidy acquiert six immeubles à Bonn en Allemagne

Sofidy — gestionnaire indépendant sur le marché des fonds immobiliers grand public et filiale de Tikehau Capital — poursuit sa stratégie de développement en Europe en renforçant sa présence en Allemagne avec l’acquisition, au cœur du quartier fédéral de Bonn, d’un ensemble de six immeubles interconnectés d’une surface de 21 800 m². Cette acquisition a été réalisée dans le cadre d’une transaction "off market".

Un emplacement exceptionnel

Construit en 1970, cet ensemble immobilier situé à Bonn dans la Godesberger Allée 115-119, jouit d’un emplacement exceptionnel dans le quartier dynamique de Bundesviertel, proche du parc de la Rheinaue et des bords du Rhin. Il bénéficie de connexions multiples avec des transports en commun et se situe à proximité immédiate de l’axe routier A562. L’actif dispose, par ailleurs, de près de 300 places de parkings.

Au cours des derniers mois, le complexe de bureaux a été entièrement rénové pour répondre aux nouveaux usages et aux meilleurs standards du marché. L’immeuble est actuellement occupé à plus de 95 % essentiellement par des entreprises étatiques (la BImA - l’Administration fédérale allemande de l’immobilier – dont l’entité CIR (Cyber und Informationsraum) de l’armée allemande, la Bundeswehr, comme sous-locataire, la BLE - l’Agence Fédérale pour l’environnement et la nutrition) et des entreprises privées (BDO AG, Autobahn Tank & Rast Gruppe, SIZ (Sparkasse)).

Une "stratégie d'investissement tertiaire"

 « Nous sommes ravis de renforcer notre exposition en Allemagne avec cette nouvelle opération d’envergure pour le compte de nos épargnants. Elle illustre parfaitement notre stratégie d’investissement tertiaire dans les grandes métropoles européennes qui vise à nous positionner sur des actifs aux rendements pérennes loués à des locataires stables et solides financièrement. En effet, la ville de Bonn enregistre un taux de vacance inférieur à 2,7 % », déclare Jean-Marc PETER, Directeur Général de SOFIDY.

Lire (2 min.)